La Meilleure Machine à Pâtes

Après avoir testé 5 machines à pâtes, nous pensons que la Philips Series 7000 est le modèle automatique le plus efficace et rapide pour réaliser divers types de pâtes. Si vous cherchez plutôt un modèle manuel, nous recommandons la machine Imperia 100, qui peut réaliser 3 sortes de pâtes de façon simple et efficace.

Ce comparatif est certifié 100% impartial et respecte notre processus de sélection.

Notre choix, Meilleur haut de gamme

Philips Series 7000 HR2665/93

Cette machine à pâtes est automatique. Autrement dit, elle est capable de pétrir la pâte, puis de l’extraire. Elle peut faire 8 sortes de pâtes grâce à ses différents disques tout en restant discrète.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Philips Series 7000 HR2665/93

Philips Series 7000 HR2665/93 : Test et Avis

Lors de nos tests, nous avons apprécié l’efficacité de cette machine. Une fois le programme choisi, il est possible de placer la farine dans le compartiment de mélange. La farine y est directement pesée et, selon le programme, la machine indique la quantité de liquide à ajouter.

Pour nos tests, nous avons préparé des pâtes à la farine de blé avec un œuf. Dans ce cas, il faut d’abord placer l’œuf dans le verre doseur prévu et compléter avec de l’eau. Il faut bien mélanger le tout avant de le verser dans la machine pour éviter que le jaune ne reste dans l’ouverture du couvercle.

Une fois le programme lancé, la préparation a été très rapide, prenant moins de 5 minutes. La pâte s’est bien mélangée pendant cette opération. Nous soulignons aussi que le pétrissage n’a émis que 49 dB, ce qui est très peu bruyant.

Lorsque la pâte a été prête, l’extraction s’est enclenchée automatiquement. Il y a 8 disques différents avec ce modèle. Ils permettent de préparer des spaghettis, fettuccines, pennes, lasagnes, spaghettonis, capellinis, tagliatelles et pappardelles. Pour nos tests, nous avons choisi l’embout tagliatelle. 

À la sortie de l’appareil, nous avons jugé que les pâtes étaient un peu trop épaisses pour être considérées comme tagliatelles, et que la découpe des bords aurait pu être un peu plus nette. L’extraction a néanmoins été rapide, et il n’y a qu’un peu de pâte qui est restée coincée dans la machine. Cette étape a également été peu bruyante, n’émettant que 52 dB.

Si nous avons jugé l’ensemble assez pratique, nous tenons tout de même à signaler qu’il est important de lire le manuel complètement avant la première utilisation.

Notez qu’il est possible d’utiliser la machine avec le programme complet (pétrissage et extraction) ou en utilisant uniquement l’extraction. Entre les deux phases, nous avons remarqué qu’il n’y avait aucun temps de repos de prévu.

Le démontage et l’assemblage de la machine n’est pas complexe, juste un peu long. Heureusement, toutes les pièces amovibles peuvent être placées au lave-vaisselle à maximum 60°C. Ceci facilite grandement l’entretien car il est assez pénible à la main.

 

 

Meilleur pas cher

Imperia 100

Simple et efficace, ce modèle manuel se destine aux personnes désirant réaliser des pâtes de temps en temps. Le réglage de la finesse de la pâte est simple et il est possible de réaliser 3 types de pâtes.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Imperia 100

Imperia 100 : Test et Avis

Cette machine à pâtes manuelle a 3 doubles rouleaux différents permettant de réaliser des lasagnes, des fettucines (moins larges que les tagliatelles) et des tagliolinis (plus larges que des spaghettis). Le premier double rouleau sert à affiner la pâte sur 8 niveaux avant de la couper selon les envies ou de la garder telle quelle pour préparer des lasagnes.

Durant nos tests, nous avons trouvé que le réglage de la finesse était beaucoup plus simple à effectuer qu’avec les deux autres modèles du même type que nous avons testés. D’ailleurs, nous avons assemblé l’ensemble de la machine assez aisément. Nous avons glissé la seconde partie dans les pattes prévues à cet effet, placé la manivelle, mis le serre-joint, et c’était prêt.

Pour information, le serre-joint n’intègre pas de caoutchouc pour protéger le dessous de votre table ou plan de travail. Évitez donc de trop le serrer pour ne pas abîmer vos meubles.

Avant la première utilisation, la marque recommande de faire passer plusieurs fois un morceau de pâte entre chaque double rouleau pour enlever les résidus d’usine qui pourraient être présents. Bien sûr, il faut jeter le morceau de pâte après ça. 

Selon nous, c’est un bon conseil à suivre car l’entretien de la machine ne peut se faire qu’à l’aide d’un pinceau ou d’un chiffon doux sec. Il est donc impossible de nettoyer au savon les différentes pièces, ou même de les rincer.

Finalement, la réalisation des pâtes s’est bien passée durant nos tests. Nous avons constaté une découpe nette, qu’il s’agisse des tagliolinis comme des fettucines. Nous sommes parvenus à tourner facilement la manivelle sans que ça coince. 

Nous avons apprécié la présence du support à pâte, qui nous a permis de lâcher la pâte en amont pour la récupérer directement en aval. Cependant, nous avons trouvé qu’il fallait serrer fortement le serre-joint si on voulait que la machine reste parfaitement immobile à l’utilisation. Heureusement, des pieds antidérapants sont présents.

 

Notre sélection

Notre choix, Meilleur haut de gammeMeilleur pas cher
Philips Series 7000 HR2665/93 Imperia 100
Cette machine à pâtes est automatique. Autrement dit, elle est capable de pétrir la pâte, puis de l’extraire. Elle peut faire 8 sortes de pâtes grâce à ses différents disques tout en restant discrète. Simple et efficace, ce modèle manuel se destine aux personnes désirant réaliser des pâtes de temps en temps. Le réglage de la finesse de la pâte est simple et il est possible de réaliser 3 types de pâtes.
271.00 € sur Amazon 69.90 € sur Amazon

 

300+ Comparatifs
3000+ Produits Testés
100% Impartial

Pourquoi nous faire confiance ?

Selectos compare et teste des centaines de produits pour vous aider à faire de meilleurs achats. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez via nos liens, ce qui permet de financer notre travail. En savoir plus

 

Comment avons-nous testé ?

Afin de tester les machines à pâtes, nous avons commencé par évaluer leur facilité d’assemblage. Pour les machines manuelles, nous avons réalisé notre pâte au robot pâtissier. Pour les machines automatiques, nous avons laissé le programme s’en charger.

Nous avons d’abord passé notre pâte plusieurs fois entre les rouleaux lisses pour l’affiner. Puis, nous avons utilisé les diverses découpes qui s’offraient à nous. Certaines machines nous ont permis de réaliser des fettuccines, d’autres des spaghettis, etc. Nous avons vérifié qu’aucune pâte ne se coinçait dans les rouleaux. 

Toutes ses étapes nous ont permis de juger l’ergonomie des différentes machines et leur facilité d’utilisation. Nous avons notamment prêté une attention particulière à la stabilité des machines, à la facilité de changement de l’écartement des rouleaux et à la fluidité de la manivelle. Au niveau des modèles automatiques, nous avons comparé la préparation de la pâte et à la vitesse d’extraction. Nous avons aussi évalué la pénibilité de leur entretien. Pour finir, nous avons goûté les pâtes que nous avons préparées, et elles étaient toutes bien réussies.

 

Nos résultats de tests

NomFacilité d'assemblageFacilité d'utilisationPerformances lors des testsFacilité d’entretienBruit à 50 cmType de machine
Philips Series 70004/53/54/53/549 à 52 dBAutomatique
Imperia 1004/53/54/52/5AucunManuel
Marcato Atlas 1505/53/53/52/5AucunManuel
Ariete Pastamatic3/52/54/53/572 à 76 dBMixte
Riviera&Bar PMP5003/53/53/53/560 à 68 dBAutomatique

 

Comment choisir sa machine à pâtes ?

Avant de choisir votre machine à pâtes, il est important de faire le point sur vos besoins, en distinguant les différentes sortes de machines existantes : 

  • Les machines manuelles : elles se fixent généralement sur le plan de travail et fonctionnent à l’aide d’une manivelle. Après avoir pétri la pâte, il suffit de la passer plusieurs fois entre deux rouleaux lisses jusqu’à obtenir l’épaisseur voulue. Il faut ensuite découper la pâte selon le type souhaité. L’usage d’une machine manuelle implique donc d’avoir un bon coup de main pour préparer la pâte, et de pouvoir passer du temps derrière les fourneaux.

Machine à pâtes

  • Les machines automatiques : elles ont l’avantage de tout faire elles-mêmes, ce qui représente un gain de temps considérable. Contrairement aux machines manuelles, l’épaisseur de la pâte est souvent préprogrammée et impossible à modifier. Les machines automatiques sont nettement plus chères que les manuelles, avec un prix 2 à 3 fois plus élevé.
  • Les machines mixtes : les puristes peuvent opter pour un modèle hybride, à savoir une machine manuelle pouvant être équipée d’un moteur. Ceci permet de combiner une pâte réalisée à la main et une extraction rapide.

Machine à pâtes

Après avoir distingué les différentes machines disponibles, nous avons réuni quelques caractéristiques importantes à considérer avant l’achat :

  • Les matériaux : les machines manuelles peuvent être en inox, en acier ou en aluminium. Les modèles d’entrée de gamme en inox sont assez fragiles. Les modèles en acier ou en aluminium garantissent en revanche une excellente durée de vie. Les machines automatiques sont habituellement en plastique. Leur durée de vie est variable en fonction de la qualité du moteur.

Machine à pâtes

  • L’entretien : idéalement, une machine à pâte doit être livrée avec ses accessoires de nettoyage. Ces machines ne se nettoient quasiment jamais à l’eau. Seuls les éléments amovibles des machines automatiques peuvent être compatibles avec le lave-vaisselle.
  • Les moules : certains modèles sont livrés avec des moules permettant de réaliser les pâtes les plus courantes (spaghettis, tagliatelles, raviolis). 

Machine à pâtes

  • Les accessoires supplémentaires : la plupart des fabricants proposent des accessoires que vous pouvez acheter individuellement. Pensez donc à vous renseigner sur la gamme disponible avant de faire votre choix. Pour les machines automatiques, privilégiez un modèle livré avec un bol gradué permettant de remplir avec précision le réservoir. Le séchoir à pâtes, pour sa part, est rarement fourni. Il faut donc prévoir cet achat, ou adopter une astuce comme faire sécher les pâtes sur le dossier d’une chaise en bois.
  • L’ergonomie : elle dépend de la manivelle, de la présence de pieds antidérapants ou encore d’un serre-joint. Nous soulignons aussi que l’écartement des rouleaux doit pouvoir se régler aisément.

Machine à pâtes

  • Les options pour les modèles automatiques : outre la capacité de leur réservoir, il est intéressant de se pencher sur les fonctions proposées (balance intégrée, programmes, temps de réalisation, etc.). 

 

Autres machines à pâtes qu’on recommande

Marcato Atlas 150 (69,98 € lors de la publication) : Une alternative pas chère, mais qui découpe imparfaitement les pâtes. Durant nos tests, nous avons trouvé que cette machine à pâtes était très simple d’assemblage. Elle demande uniquement de glisser les rouleaux dans les pattes prévues à cet effet, de mettre la manivelle et de fixer le serre-joint. Nous avons dû forcer un peu pour enfoncer la manivelle dans l’un des trois trous, mais sans que ça soit dérangeant. Par contre, le serre-joint n’a pas de caoutchouc, ce qui peut abîmer le dessous des meubles quand on le serre trop fortement. À l’utilisation, nous avons jugé la manipulation de la manivelle très simple, et la machine est bien restée en place. Cependant, nous avons éprouvé des difficultés pour changer l’écartement des rouleaux affinant. Le système sur 9 niveaux n’est absolument pas pratique de ce point de vue selon nous. Pour éviter que les pâtes ne s’agglomèrent à la sortie, nous conseillons de bien fariner la pâte affinée avant de la passer entre les rouleaux découpant. Nous avons aussi noté que les pâtes n’étaient pas toujours coupées nettement. Au niveau de l’entretien, il est uniquement possible d’utiliser un chiffon doux (sec ou humide) ou un pinceau, mais pas de passer la machine sous l’eau. Pour résumer, cette machine à pâtes a un assemblage aisé et est fonctionnelle, mais elle est perfectible au niveau de son ergonomie et de sa découpe.

Riviera&Bar PMP500 (281,80 € lors de la publication) : Un second choix automatique, mais moins pratique. Cette machine automatique a 4 programmes : classique, sans gluten, avec œufs, et ravioli. En plus de ça, il est possible de choisir les étapes manuellement (pétrissage, extraction et séchage) et les quantités selon 3 doses (200, 400 ou 600 grammes de farine). Pendant nos tests, nous avons trouvé l’assemblage assez simple, mais nous ne sommes pas parvenus à revisser à fond l’écrou. De ce fait, la pâte est un peu sortie par cet endroit également lors de l’extraction. Pour réaliser des pâtes avec de l’œuf, nous vous invitons à vérifier si la farine bouche bien toute la longueur de la vis d’extraction. Si tel n’est pas le cas, l’œuf se faufile dedans par n’importe quel petit trou. Alors, il faut rajouter de l’eau pour compenser la perte et la pâte sera plus humide au moment de sortir (oui, c’est du vécu). Pour ce qui est de l’eau, elle est à verser dans le petit récipient spécifique qu’il faut ensuite placer au-dessus du couvercle. Après quoi, l’eau se met directement à couler dans la cuve. Nous vous conseillons d’enclencher directement le programme avant de placer le récipient pour éviter que l’eau ne s’accumule en un seul endroit. Le pétrissage s’est bien déroulé et a été relativement silencieux, n’émettant que 62 dB. Par contre, nous avons trouvé que l’extraction aurait pu être meilleure et moins bruyante (jusqu’à 68 dB). Cette étape était assez longue, et les derniers morceaux de pâtes ont tourné dans la cuve durant une éternité sans être happés dans la vis sans fin. Il restait aussi beaucoup de pâte dans le moule. Notez qu’il y a 8 moules en tout, permettant de réaliser des capellinis, spaghettis classiques, spaghettis épais, linguines, tagliatelles, rigatonis, lasagnes et raviolis. Heureusement, tous les accessoires sont compatibles avec le lave-vaisselle, et la brossette nous a vraiment aidés lors du nettoyage manuel. Globalement, cette machine est relativement efficace et offre la possibilité de réaliser 8 sortes de pâtes. Elle est plus aisée à utiliser et à nettoyer que d’autres modèles. Nous lui reprochons juste son bruit élevé, son temps de préparation long et son manque de praticité pour faire des pâtes aux œufs.

 

Autres machines à pâtes testées

Ariete Pastamatic 1593 (91,69 € lors de la publication) : Nous avons exclu cette machine en raison de la difficulté à installer et à retirer son moteur, de l’impossibilité d’attacher le serre-joint correctement, du niveau de bruit élevé de son moteur, et de sa tendance à bouger pendant l’utilisation. Cependant, son avantage est qu’elle peut produire cinq types de pâtes différentes et qu’elle est mixte, permettant une utilisation manuelle ou motorisée.

 

Laisser un commentaire

1 commentaire

  1. Bonjour,

    Voici un exemple réel de solidité des accessoires de machines à pâtes.

    Je donne l’exemple de ma propre machine à pâtes Marcato Atlas 150 avec l’accessoire spaghetti. Déjà, ce sont de vrais spaghetti ronds de 2mm (et non carrés comme sur certains accessoires). Pour réaliser des spaghetti, il faut faire passer sa pâte (plutôt épaisse) entre deux axes aux découpes arrondis formant les spaghetti. Problème : les roues permettant de faire tourner ces deux axes sont simplement clipsées, sans soudures, après quelques réalisations, la manivelle tournera dans le vide et l’accessoire à spaghetti sera foutu ( pourquoi ne pas avoir créé chaque axe de découpe et sa roue d’entrainement en une seule pièce ? Réponse : Ce serait inusable ! ).

    Questions que l’on peut se poser : Les machines à pâtes sont-elles rentables ? Est-ce que tous les axes de cette machine sont programmés pour lâcher ? Les accessoires des autres fabricants ont ils les mêmes tares ? Réalise-t-on réellement les mêmes pâtes que celles du commerce ou les dimensions et les formes sont-elles farfelues (spaghetti carrés ou de 3mm de diamètre avant cuisson) ? …

    Répondre
    • Bonjour,

      Merci d’avoir partagé votre avis !
      La machine à pâtes Marcato Atlas 150 est un laminoir plutôt réservé à la pâte pour lasagne, aux tagliatelles, aux tagliolini, fettuccine,… Mais vous avez aussi des machines électriques plus appropriées pour obtenir des spaghettis.

      Question rentabilité, ça se discute, car l’utilisation d’une machine dépend de plusieurs facteurs, notamment de la fréquence d’utilisation. Vous n’obtiendrez évidemment pas les mêmes pâtes que dans le commerce, mais ça peut être un petit plus pour vos préparations maison. Pour une utilisation professionnelle, vous avez évidemment des machines plus performantes et durables, mais le prix est également plus élevé.

      Répondre