Les 8 (vraies) Meilleures Montres Connectées 2019 – Comparatif

Mis à jour le 08 janvier 2019

Après plusieurs heures de recherche, j’ai opéré ma sélection des meilleures montres connectées actuellement disponibles sur le marché.

Selon moi, c’est la Samsung Galaxy Watch qui constitue le meilleur rapport qualité/ prix du moment. Mais les aficionado d’Apple peuvent sans peine se tourner vers sa concurrente directe, l’Apple Watch Series 4.

À la fin de cet article, vous trouverez un guide d’achat pour vous aider à faire votre propre choix dans ce marché florissant.

Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gamme
Fitbit VersaSamsung Galaxy WatchApple Watch Series 4
Fitbit VersaSamsung Galaxy WatchApple Watch Series 4
~190 EUR~310 EUR~460 EUR
Voir sur AmazonVoir sur AmazonVoir sur Fnac

Les meilleures montres connectées pas chères

Comme c’est généralement le cas dans les accessoires High-tech, l’entrée de gamme constitue un vrai champ de mine. Mais si l’on sait quoi chercher, il est possible de trouver de petites perles à un prix plus que raisonnable.

Fitbit Versa : la meilleure pas chère

Fitbit Versa

Prix
179,00 EUR
Avantages
Service title
Étanchéité 50 mètres
Écran intuitif et parfaitement lisible
Grande autonomie
Inconvénients
Pas de GPS
Partenariats (banques, musique…) limités

La Versa est la dernière montre connectée Fitbit parue sur le marché, au printemps 2018. ET avec les quelques nouveautés qu’elle intègre, tout en étant proposée à un prix très raisonnable, elle a vite conquis une part du marché.

Parlons design, tout d’abord. La Versa a été présentée comme une montre connectée à fonction sportive, ce qui se ressent, bien entendu, sur son look. Néanmoins, selon la version que vous prenez, cela peut être fortement atténué. J’ai, personnellement, une préférence pour les versions blanc et or rose, et pêche, que je trouve très féminines (bah oui, désolée).

Que dire des finitions sinon qu’elles sont impeccables ? Le boîtier est en aluminium, les formes sont arrondies, la montre est légère. Elle se fait discrète et élégante malgré son look sportif ! Elle est en outre livrée avec deux bracelets, un petit et un large, comme c’est généralement le cas chez Fitbit.

L’écran est tactile, et on retrouve les 3 boutons classiques de la marque : l’un, à gauche, vous donne accès à l’heure et à différents réglages, l’autre en haut à droite vous permet de lancer une activité sportive, et le dernier, en bas à droite, vous donne accès à la fonction “Alarme”.

L’interface est simple et intuitive… Bref, fidèle à Fitbit. Et pas de souci pour l’utiliser en plein soleil : l’écran anti-reflets fait parfaitement son job.

La montre embarque la plupart des fonctions qu’on attend d’une montre connectée : un capteur cardio, une fonction analyse du sommeil (dans laquelle Fitbit excelle, identifiant très finement les phases de sommeil léger, profond et même paradoxal !), une multitude de fonctions sportives dont des séances coaching (3 sont proposées de 7, 10 et 15 minutes; il est possible d’en télécharger d’autres mais cela est payant), une étanchéité à 50 mètres, une puce NFC pour les paiements sans contact avec certaines banques, une possibilité de mettre environ 300 morceaux de musique sur les 2,5 Go d’espace alloués… Mais pas de GPS ! C’est dommage, car avec cette fonction, elle aurait très probablement constitué l’une des montres connectées les plus intéressantes du marché.

Elle intègre par ailleurs deux grandes nouveautés. La première est que, parmi toutes les notifications, gestions d’appel etc. qu’elle propose, elle est la première à proposer, depuis peu, une système de réponse automatique (sur Android uniquement). C’est toujours pratique en pleine séance de sport.

Par ailleurs, elle offre une fonction “Suivi de la santé féminine”, qui propose, entre autres, des indicateurs dynamiques pour suivre vos cycles, en croisant vos données sur la forme et le sommeil. C’est toujours un plus sympathique, qui peut vous aider à mieux comprendre l’influence de vos cycles sur vos performances, par exemple.

Un dernier point plaît assez aux utilisateurs : le câble de rechargement aimanté qu’on retrouvait sur le modèle précédent, le Fitbit Ionic (dont je vous parle un peu plus loin) laisse ici place à un chargeur propriétaire où il suffit de poser la montre. Bien plus pratique !

Et d’ailleurs qu’en est-il de son autonomie ? Cette petite montre tient pas moins de… 4 jours ! C’est une excellente performance, surtout dans cette gamme de prix, même si l’absence de GPS y est très probablement pour quelque chose.

Au final, ce gros défaut excepté (mais qui est quand même rédhibitoire pour les sportifs exigeants), la Fitbit Versa constitue une excellente petite montre connectée au design sympa et aux multiples fonctionnalités. Il serait intéressant que Fitbit ouvre son réseau de partenaires (comme en matière de musique, où seul un partenariat avec Deezer est actuellement en cours) pour devenir la montre passe-partout par excellence.

Ticwatch E : une montre connectée GPS à petit prix

Ticwatch E

Prix
Dès 299,99 EUR
Avantages
Prix abordable
GPS
Personnalisable et réactive
Inconvénients
Non étanche

Avec la Ticwatch E, niveau design, on part sur une montre plutôt “classique”, avec un bracelet en silicone et un cadran de 44mm de diamètre. Elle se décline en plusieurs coloris tels que Black, Ice, Aurora, Glacier, Knight et Shadow, celle que j’ai choisie (question de goût, tout simplement). Même si le look est sympa, je regrette qu’il n’y ait pas une version à l’esthétique féminine plus poussée (on peut être sportive et girly, après tout !).

Par contre, si vous hésitez entre deux couleurs, sachez que les bracelets des montres Ticwatch E sont interchangeables ! C’est toujours un plus, selon moi, nos goûts évoluant parfois fortement au fil du temps. Ils sont, en plus, assez doux, résistants à la poussière et à la transpiration. Cependant, la montre n’est pas étanche : évitez donc de vous baigner avec !

Les cadrans sont dotés d’un verre anti rayures, encastré dans un boîtier en polycarbonate. On remarque qu’il diffère légèrement d’un modèle à l’autre, mais tout dépend, encore une fois, de vos préférences en la matière. Il faut dire qu’avec les cadrans disponibles sur le Google Store, vous avez de quoi lui donner votre touche personnelle !

Bon, et si on en venait à ce que cette montre peut faire ? Elle dispose en fait de toutes les technologies que l’on recherche habituellement dans ce type de montres : Android Wear 2.0, Bluetooth, GPS, capteur de fréquence cardiaque, compatibilité Android ou iOS. Bref, elle est plutôt complète.

Vous pouvez donc, tout en faisant votre jogging matinal, garder un oeil à ce qui est important pour vous grâce au Android Wear 2.0. Tout, absolument tout peut être ainsi à portée de doigt et réactif : emails, appels, messages, alertes, musique, applications intelligentes (Google Now, Google Fit, Strava, Google Maps, Google Météo, etc.) !

Et pour ceux qui voudraient tracer leur parcours de course, c’est possible ! Le GPS, aidé de GLONASS, vous guidera pas à pas au cours de votre itinéraire.

Une autre fonction généralement appréciée des utilisateurs c’est la présence du capteur PPG intégré, qui suit la fréquence cardiaque. Elle est également bien pensée pour les sportifs avides de connaître leurs performances puisqu’elle propose à son utilisateur de visualiser le nombre de pas, la vitesse, la distance et les calories brûlées.

À noter que cette montre est compatible avec tout smartphone disposant d’ Android (version 4.3+) et d’iOS (9.0), mais souffre de difficultés avec les appareils de chez Apple. La marque en est bien consciente et ne s’en cache d’ailleurs pas : à vous de choisir une montre adaptée en fonction du smartphone que vous possédez.

Hormis cela, elle a tout pour plaire ! Par contre, comme beaucoup de technologies récentes, elle souffre d’une autonomie assez faible (1 journée environ), surtout au moment des mises à jour, mais cela s’avère très satisfaisant au regard des autonomies d’autres montres connectées du moment.

Garmin Vivomove HR : une montre connectée qui se cache sous un look horloger

Garmin Vivomove HR

Prix
187,01 EUR
Avantages
Très beau design
Étanche
Grande autonomie
Inconvénients
Pas de GPS
Écran illisible au soleil

Cette dernière montre de la section est signée Garmin. Sortie fin 2017, elle se destine principalement à ceux qui ne pratiquent pas (beaucoup) de sport, mais recherchent une montre d’activité pour les informer à la fois de certains de leurs paramètres et évaluer leurs activités.

Du coup, ici, l’accent est fortement mis sur le design, qui n’a, cette fois, rien de sportif. Au premier abord, rien ne la distingue d’une montre horloger standard : écran avec aiguilles, pas de boutons sur les contours.

Mais si vous tapotez sur l’écran, surprise ! Un écran Oled apparaît derrière les aiguille (sans que cela empêche la lisibilité). Notez qu’il existe également un système de reconnaissance faciale, mais celui-ci est loin d’être fiable, selon les utilisateurs.

J’ai personnellement un coup de coeur pour le modèle Or Rose et bracelet blanc, que je trouve très élégant, mais le modèle bleu et argent, très discret, est du plus bel effet également. Les prix varient parfois fortement selon le modèle choisi.

Niveau fonctionnalités, la Garmin Vivomove HR est plutôt bien fournie : étanche, capteur cardio, capteur altimètre, comptage de pas et d’étages, nombre de calories brûlées, distance parcourue… Mais, comme la Fitbit Versa, elle manque cruellement d’un GPS, ce qui est probablement lié au fait que, comme je l’ai souligné, elle ne se destine pas spécialement aux sportifs.

Par contre, du coup, il est étonnant d’y trouver un capteur VO2max, soit la consommation maximale d’oxygène durant une session donnée. C’est très utile pour ajuster votre effort par rapport à vos capacités physiques. Peut-être est-ce justement là une main tendue vers les utilisateurs qui ne pratiquent pas de sport car ils ne connaissent pas leurs limites ? En tout cas la montre, si elle sait se faire discrète, ne manque pas de se rappeler à son porteur en affichant un joli “Bougez !” quand elle estime que vous devez vous mouvoir plus. Et en effet, avec sa technologie Move IQ, elle détecte automatiquement vos activités physiques (inutile de lancer l’activité manuellement), donc elle garde un bon aperçu de vos séances de sport contre vos séances canapé.

Bien entendu, elle affiche vos notifications. Par contre, vu le petit écran, elle est plutôt utile en cas de lecture de petits messages (sinon il faut tapoter, tapoter, tapoter,…). Elle permet également de jouer de la musique sur votre smartphone (fonctions pause, précédent et suivant seulement).

Enfin, un point que j’apprécie est son indicateur de niveau de stress. Celui-ci est purement informatif (il n’y a pas, par exemple, d’exercices de respiration proposés en cas de stress important), mais il ouvre la voie au bracelet connecté Garmin Vivosmart 4, paru cet été 2018, bien pensé de ce point de vue.

L’application Garmin Connect, enfin, est compatible iOS et Android et elle constitue, avec l’application Fitbit, l’une des plus simples et des plus intuitives du marché.

L’autonomie, enfin, est fort semblable à celle de la Fitbit Versa (normal puisqu’elles manquent toutes deux d’un capteur GPS), soit environ 4 jours.

Au final, cette montre est idéale pour ceux qui recherchent un accessoire élégant à leur poignet tout en souhaitant s’informer sur certaines statistiques de leurs activités quotidiennes.

Les meilleures montres connectées de milieu de gamme

Dans cette section, je vous ai sélectionné quelques modèles qui se montrent encore plus polyvalents. L’essentiel des fonctionnalités qui augmentent le prix se trouvent dans les capteurs et les options de connectivité.

Samsung Galaxy Watch : la meilleure milieu de gamme

Samsung Galaxy Watch

Prix
319,00 EUR
Avantages
Design impeccable
Bague circulaire pratique
Fluidité de Tizen
Mesures précises
Inconvénients
Autonomie moyenne

Il a fallu le temps pour que Samsung sorte une nouvelle montre connectée apte à prendre la relève de la fameuse Samsung Gear S3, qui a remporté tellement de succès qu’elle est aujourd’hui presque introuvable sous sa forme dite “classique”. Mais si le résultat est au rendez-vous, on peut facilement pardonner l’attente. Et le résultat est tout simplement là !

Lancée sur le marché pour concurrencer l’Apple Watch Series 4 (dont je vous parle un peu plus loin), elle présente le premier avantage d’être (bien) plus abordable. Niveau esthétique, on est proche de la gamme Gear (Samsung a plus opéré ici un changement de nom qu’un réel changement de gamme). On retrouve donc une apparence de montre traditionnelle, ronde et cerclée de métal, avec un bracelet en silicone souple plutôt agréable au poignet.

Et même si elle est toujours assez imposante, elle conviendra également aux poignets plus fins au vu de son esthétique très travaillée. Personnellement, j’ai un véritable coup de coeur pour le modèle Or impérial, à la fois très sobre et très girly.

On retrouve, comme sur la Gear S3, un écran à l’interface parfaitement lisible, même en plein lumière, fluide et agréable. Le principe de la bague circulaire permettant de naviguer dans les menus est également de la partie : on peut le glisser vers la gauche ou la droite pour avoir accès aux différents paramètres, applications, notifications, etc. L’ordre des pages affichées est entièrement personnalisable. Deux petits boutons sont également présents : l’un pour le retour arrière et l’autre pour revenir à l’écran d’accueil. De manière générale, l’ergonomie et l’aisance d’utilisation son au top ! Chaque rotation est marquée par un petit “clic” discret qui permet de faire son choix sans se tromper. L’interface de navigation Tizen, elle, est très fluide.

De manière générale, on peut dire que cette montre présente tout ce qu’on peut attendre d’une montre connectée, tout en se montrant un modèle de précision : capteur cardio, GPS, analyse du sommeil, activités physiques, étanchéité jusqu’à 50 mètres. Elle accueille également un mode auto-pause très pratique, et la possibilité d’activer une autodétection de vos activités physiques. Celle-ci est néanmoins perfectible en ce que, d’une part, elle tend à s’enclencher trop facilement (vous pouvez parfois la voir s’allumer en pleine séance de ménage énergique), et d’autre part, les données collectées via ce mode ne sont pas récupérés par le GPS ni le capteur cardio.

Côté notifications, il est intéressant de souligner que, grâce à l’écran plutôt large, c’est l’une des montres connectées les plus lisibles en matière de message. Et si elle dispose d’un système de réponse automatique, elle propose également un clavier numérique qui vous permet d’envoyer des réponses personnalisées directement depuis votre montre. Bon, on ne va pas se mentir, ce n’est pas des plus précis en ce que, pour cela, l’écran reste tout de même un peu petit, mais c’est un gros plus tout de même !

Enfin, il faut savoir que cette montre connectée est utilisable avec deux applications distinctes toutes deux compatibles iOs et Android. La première, Galaxy Wear, vous donne accès à l’état général de la montre (batterie, stockage, etc.). La seconde, Samsung Health, est plutôt pensée pour les sportifs et propose une vue d’ensemble de vos performances physiques enregistrées.

Et du point de vue de l’autonomie, c’est relativement correct. Avec une utilisation “normale”, vous pouvez compter sur environ 3 jours. Mais si vous l’utilisez pour une session sportive intense ou une écoute prolongée de musique, cela se réduit à un jour. La recharge, elle, se fait via un bloc à induction mais est un peu longue (près de 3 heures).

Au final, la Samsung Galaxy Watch est très probablement l’une des meilleures smartwatchs du marché, avec ses finitions impeccables, son utilisation fluide et agréable, et sa précision dans les données enregistrées. C’est la concurrente idéale pour ceux qui ne sont pas fans de la pomme, et elle constitue un rapport qualité/prix plus intéressant que l’Apple Watch Series 4 face à laquelle elle se positionne.

Fitbit Ionic : à mi-chemin entre le bracelet fitness et la montre connectée

Fitbit Ionic

Prix
245,21 EUR
Avantages
80h d’autonomie
Endurante, résistante et étanche
GPS
Inconvénients
Musique exportable depuis ordinateur seulement
Peu d’applications disponibles

Certains s’étaient étonnés que Fitbit Ionic ne figure pas dans notre comparatif des meilleurs bracelets connectés. S’il y avait figuré, il aurait été l’un des produits les plus chers de la sélection. Or, sa force – de mon point de vue – n’est pas tant dans ses options de coaching que dans sa polyvalence. En cela, c’est une meilleure smartwatch convertible qu’elle n’est un excellent bracelet connecté, du moins d’un point de vue rapport qualité-prix.

Car oui, Fitbit est en définitive un fabricant de trackers fitness, et ce avant toute chose. Mais l’Ionic est une belle tentative de se réinventer. Les avantages ? Ce sont ceux des bracelets : elle est endurante, résistante, étanche… L’inconvénient ? C’est qu’il y a un piège. Les fonctionnalités sont bien inférieures que sur l’OS d’Apple ou Android Wear 2.0.

Malgré tout, elle s’efforce de séduire. Bracelet amovible – propriétaire – qui est décliné en quelques designs que je trouve très classes, écran anguleux rectangulaire qui mise sur l’aspect futuriste plutôt que la discrétion, et écran OLED 384 x 250 ultra brillant.

Parmi ses avantages pour les sportifs, on retrouve évidemment un GPS, plusieurs applications de tracking d’activité, des capteurs cardio efficaces et précis, et des statistiques de sommeil. Elle est également parfaitement étanche. Et ?…

C’est là que ça coince : en voulant se réinventer smartwatch, Fitbit se heurte à ses plus féroces concurrents. Avec une Zenwatch, ou même une Sony, on peut passer des appels. Ici, on ne peut que consulter les notifications que l’on juge importantes.

L’exportation de la musique ne peut se faire que via un ordinateur ou un service payant nommé “Pandora”. Moi non plus, je ne connaissais pas.

Cette montre peut donc servir d’écran complémentaire au smartphone pour gérer ses notifications, de portefeuille, de médiathèque – limitée – et de tracker d’activité. La poignée d’applications disponible pourra être un problème pour des utilisateurs habitués à davantage d’options pour leurs activités quotidiennes. En un mot, si vous n’êtes pas branché sport, passez votre chemin.

La grande force de cette montre, en revanche, c’est son autonomie. Elle peut durer jusqu’à 5 jours en autonomie théorique, avec 80h d’autonomie avérée en utilisation normale. Ce point en fait une des plus performantes de ce comparatif.

En clair, il ne faut pas être déçu : la Fitbit Ionic n’est ni plus ni moins qu’un bracelet connecté d’excellente qualité avec quelques options “smartwatch”. Elle est plus design, elle est solide et c’est un modèle sérieux. Elle conviendra à ceux qui envisageaient d’acheter une smartwatch d’entrée de gamme et un bon bracelet connecté : avec la Fitbit, ils font au moins deux achats pour le prix d’un !

Samsung Gear Sport :  une montre personnalisable à l’envi

Samsung Gear Sport

Prix
Dès 186,02 EUR
Avantages
Étanche à 50 mètres
Personnalisable “à l’infini”
Lunette de navigation
Écran lumineux et très lisible
Inconvénients
Fonctions sports limitées
Pas de haut-parleur intégré

Destinée à compléter la gamme de montres connectées Samsung représentée majoritairement jusque là par la Samsung Gear S3, la Samsung Gear Sport, sortie en 2017, met, comme son nom l’indique, l’accent sur le sport (on ne l’aurait pas deviné !).

Sortie, initialement, autour de 350€, on la retrouve aujourd’hui à un prix bien plus abordable, qui me mène à la classer dans notre sélection milieu de gamme, bien qu’elle ait (presque) tout de la montre connectée haut de gamme.

Bien entendu, son design a été pensé pour le sport, et est donc très différent de la Samsung Gear S3 ou de la plus récente Samsung Galaxy Watch. Si cette dernière se démarque en se présentant comme une montre traditionnelle, la Sport met l’accent sur le côté solide, avec cette fois un bracelet en matière plastique, décliné en bleu ou en noir. Et si vous n’aimez pas le plastique, Samsung propose à la vente des bracelets en cuir ou en combinaison cuir/plastique dans différents coloris, qui vous permettent de vraiment adapter le visuel de votre montre connectée à vos besoins.

L’écran, renforcé, est très lumineux et, jusqu’à un certain niveau, anti-reflet. Aucun souci pour lire les informations en plein soleil pendant votre jogging matinal. Il est par ailleurs muni d’un capteur de luminosité, qui permet une régulation automatique, mais rien ne vous empêche de la régler manuellement selon vos besoins spécifiques.

Et si vous êtes un(e) fan de la personnalisation jusqu’au bout des ongles, sachez qu’il est possible de télécharger une multitude de cadrans. De quoi l’assortir au bracelet que vous aurez choisi, et l’emmener partout, même en société, malgré son look sportif.

Elle peut fonctionner jusqu’à 50 mètres de profondeur (mais son utilisation en plongée est déconseillée par le vendeur : c’est davantage pensé pour la natation).

Munie d’une lunette rotative et de deux boutons texturés sur la droite, elle est destinée à une manipulation rapide et aisée, sans devoir vous arrêter dans votre course pour régler vos paramètres.

Evidemment, elle fonctionne toujours sous l’OS Tizen, dont j’ai parlé précédemment. L’application intégrée Samsung Health, elle, vous permet de disposer d’une grande variété de programmes d’entraînement.

Par contre, elle dispose d’un microphone mais pas d’un haut-parleur : impossible d’utiliser cette montre comme téléphone, il faudra embarquer votre smartphone avec vous.

Au final, si elle embarque de nombreuses fonctions sympathiques pour les plus dynamiques, cette montre n’est pas non plus, bizarrement, la montre connectée embarquant le plus de fonctions sport. Elle possède néanmoins de quoi satisfaire la majorité des utilisateurs, sportifs ou non, et son degré de personnalisation en fait une montre connectée très appréciable.

Les meilleures montres connectées haut de gamme

Dans cette section, avec l’augmentation des prix, on n’attend que le meilleur. Et le meilleur, finalement, ce sont toutes les fonctionnalités du milieu de gamme, sans que cela impacte l’autonomie. Une batterie qui tient plus de 24h n’est pas négociable pour un tel prix !

Mais il faut aussi qu’elle fasse un effort de miniaturisation pour continuer de se faire discrète, et de design, pour pouvoir s’afficher en toutes circonstances.

Apple Watch Series 4 : la meilleure haut de gamme

Apple Watch Series 4

Voir le prix sur Fnac

Avantages
Service title
Précision des données
Fluidité remarquable
Inconvénients
Autonomie un peu faible
ECG pas accessible hors montres USA

Je pense qu’il n’est pas nécessaire de présenter les Apple Watch de manière générale. Si vous vous y connaissez un petit peu, sachez que la version 2018 constitue une version améliorée du best-seller que constitue la Series 3. C’est prometteur !

Le premier point qu’on remarque, par rapport à la Series 3, c’est un agrandissement du boîtier, et, surtout, de l’écran. Celui-ci gagne presque 30%. Autant vous dire que le confort visuel est assuré !

Plusieurs modèles de base existent, desquels dépendra notamment la forme du cadran. Personnellement, ma préférence va vers le modèle Rose des sables (vous ne l’auriez pas deviné, hein ?!). Mais il existe par ailleurs une multitude de boucles de rechange, au design sportif ou non, aux diverses matières, etc. De quoi satisfaire tous les goûts (ou adapter votre montre à toutes les circonstances).

On retrouve sur le côté du cadran la même couronne et le même bouton que sur la Series 3 : il suffit de tourner la couronne pour activer les fonctions de zoom et dézoom ou pour faire défiler du texte, et de cliquer dessus pour effectuer un retour arrière. Le bouton, lui, permet d’une pression d’afficher les dernières applications ouvertes. L’écran possède une lisibilité impeccable et une réactivité maîtrisée.

10 affichages de cadrans sont préinstallés sur l’Apple Watch. Certains sont purement esthétiques, mais d’autres sont centrés sur une fonction spécifique (par exemple si vous utilisez majoritairement votre montre pour collecter vos données physiques).

Bien entendu, on y retrouve toutes les fonctions présentes sur la Series 3, et les 16 Go (!) de mémoire interne vous permettent d’y stocker de nombreux fichiers. Par contre, la fonction ECG qui était tant attendue est finalement parue en décembre 2018… mais seulement sur les montres achetées aux USA ! Les utilisateurs espèrent fortement que l’accord sera bientôt donné pour une utilisation en Europe également.

Trois applications sont utilisables (compatibilité iOS uniquement, bien sûr…) :  Watch (pour la configuration et la personnalisation : tout l’affichage peut ainsi être personnalisé), Activité (bilan de votre activité physique) et Santé (historique de vos données orienté bien-être). Comme c’est généralement le cas avec Apple, elles constituent toutes 3 un modèle d’intuitivité.

Si on la compare à la Samsung Galaxy Watch, on peut dire que la précision de ses données est comparable, voire meilleure. Par contre, le mode autodétection d’activité physique est un peu plus lent. L’autonomie, elle, est de deux jours environ, 1 si vous activez la 4G en permanence. C’est donc un peu moindre que la Samsung. Par contre, la recharge via chargeur à induction ne prend “que” 2 heures.

En bref, il y a à boire et à manger dans les deux modèles concurrents. Je dirais que l’Apple Watch Series 4 est une montre connectée particulièrement réussie, très comparable au niveau de ses performances à la Samsung Galaxy Watch. À vous de juger si l’attrait de la pomme vaut le coup supplémentaire.

Huawei Watch 2 Classic : une bonne montre mais qui laisse un peu sur sa faim

Huawei Watch 2 Classic

Prix
358,99 EUR
Avantages
GPS
Polyvalente
Nombreuses applications dispoibles
Inconvénients
Plus épaisse, moins de caractère que la précédente

Huawei a été l’un des premiers à lancer une montre connectée équipée d’Android Wear 2.0. Seconde version de la très classe Watch Classic, le deuxième volet de la marque apporte son lot de réjouissances… et de déceptions.

Si le premier modèle de la marque est aujourd’hui proche de l’obsolescence – puisqu’il offre à peine plus d’options que la LG G-Watch – il jouissait au moins d’un design impeccable. Je suis, du coup, un peu déçue par le manque de finesse dans la finition de la Watch 2.

Elle est, tout d’abord, plus épaisse – 12.6 mm – ce qui ne conviendra pas à tout le monde, notamment aux poignets plus féminins. Mais elle manque surtout de caractère, avec son revêtement noir un peu mat. L’écran mesure 1.2 pouces, ce qui peut être suffisant grâce à l’Android Wear et ses commandes vocales.

D’ailleurs, du point de vue du Hardware, elle est assez complète. Capteurs cardio, un baromètre, une puce NFC – pour les paiements – un GPS et une certification IP68 en matière d’étanchéité. On peut également s’en servir pour passer des coups de fil grâce à l’intégration du LTE.

Elle est bien équipée pour le fitness, notamment grâce à la polyvalence d’Android. Plusieurs exercices préprogrammés permettent d’en tirer le meilleur et de s’en servir comme d’un bracelet connecté.

Pour ce qui est de la navigation, je regrette un peu le manque de boutons et un cadran qui ne pivote pas. On l’a vu sur d’autres modèles, cette petite astuce est une bonne alternative au scroll. Malheureusement, et malgré la taille de l’écran, l’utilisateur est souvent résigné à utiliser le tactile. Huawei l’a bien pressenti, et celui-ci se montre heureusement assez réactif.

L’autonomie, elle, oscille entre 24 et 36h, ce qui est une performance admirable étant donné le nombre d’applications et de fonctionnalités qu’elle embarque. C’est néanmoins un peu peu à ce niveau de prix.

En conclusion, on dira que la Watch 2 Classic est peut-être un peu trop classique, que ce soit dans ses fonctions ou dans son design. À ce prix, de plus gros efforts sur l’autonomie, l’ergonomie et surtout le look aurait été appréciés.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre montre connectée ?

Comment choisir votre montre connectée

Une montre connectée est un accessoire utilisé en complément d’un smartphone. Elle est également appelée smartwatch et ressemble en tous points à une montre classique,  tout en disposant d’une technologie moderne à l’intérieur.

Elle dispose de nombreuses fonctionnalités indispensables pour celles et ceux qui ne peuvent se passer une seconde de leur téléphone.

Il est souvent ardu d’arrêter son choix sur une montre en particulier, mais avec en tête ces quelques critères, votre dilemme sera vite réglé !

Le type de montre

On distingue trois types de montres connectées, à savoir : les montres connectées dépendantes d’un smartphone, les montres connectées autonomes et les montres connectées sport de “tracking”.

Les montres connectées reliées à un smartphone

Ce type de montre connectée est le plus répandu et le plus développé actuellement par les marques comme Samsung, LG, Apple, Motorola, Asus …

Elles proposent notamment de nombreuses fonctionnalités, comme la notification des appels, de la messagerie, des réseaux sociaux, des applications, un accéléromètre, un gyroscope, un podomètre, un chronomètre (pour les versions sport), le réveil alarme, la météo, le lecteur mp3,le traducteur, la reconnaissance vocale, le GPS…

Bref, largement de quoi vous contenter, et même plus !

Les montres connectées autonomes

Ce type de montre, dans laquelle on peut insérer une carte nano sim, n’est pas encore très développé par les marques. Les modèles que l’on trouve sur le marché proviennent essentiellement de Chine.

Pour l’instant, il n’est pas très intéressant d’opter pour une montre de ce type, car la plupart des modèles (sinon tous) sont plutôt de bas de gamme et que leur utilité, pour le moment, n’est pas vraiment avérée…

Vous n’en aurez donc pas vraiment besoin, avec votre smartphone à proximité. Et puis,  autant vous le dire : qui dit carte sim, dit nouvel abonnement…

Les montres connectées sport

La plupart des montres connectées mesurent votre activité physique quotidienne grâce à de nombreux capteurs tels qu’un accéléromètre ou un cardiofréquencemètre. Le calcul des distances parcourues, du nombre de pas journalier et de la fréquence cardiaque s’avère être assez bon, mais pour ce qui est de calculer votre vitesse en course à pied ou à vélo, c’est une autre paire de manches.

Avant de faire votre choix, vérifiez que la montre vous permet de sélectionner le sport pratiqué (course à pied, natation…) et qu’elle est dotée d’un GPS.

Fitbit, Withings, Garmin, Yonis et Jawbone sont les marques les plus connues. Pour la plupart, il s’agit de trackers d’activités qui envoient et synthétisent ces informations via une application smartphone. Elles ont l’avantage d’être étanches (à vérifier pour chaque modèle, cependant) et sont compatibles avec de nombreux modèles de téléphones sous Android.

La forme

La montre connectée, comme toute autre montre, peut adopter diverses formes et tailles. Elle peut être rectangulaire, ronde, carrée ou encore incurvée, avec des cadrans-écrans plus ou moins grands.  

Étant un accessoire clé de votre look, la montre doit donc pouvoir être esthétiquement celle qui vous correspond le mieux. Mais si l’esthétique est une chose, pour une montre connectée, ce sont surtout ses fonctionnalités qui comptent !

Si vous êtes plutôt sportif, il faudra plutôt vous diriger vers une montre offrant des fonctionnalités ainsi qu’un confort particulier, comme un bracelet résistant et étanche (anti-transpiration ou totalement étanche, selon vos activités) et un cadran suffisamment grand pour que vous puissiez le voir, même en courant !

Si vous souhaitez un accessoire branché ET connecté, optez pour un bracelet plus confortable (et design si vous le voulez), avec le cadran de votre choix.

Bref, gardez à l’esprit que votre montre doit surtout répondre à vos besoins !

Le système d’exploitation

Le choix d’une montre passe aussi par la façon dont elle fonctionne, c’est à dire son système d’exploitation.

Ainsi, les montres connectées, tout comme les smartphones auxquels elles sont connectées, fonctionnent grâce à un système d’exploitation.  

Par exemple, l’Apple Watch fonctionne sous WatchOS, Samsung sous Tizen.

Pour certaines montres, vous aurez peut-être besoin de télécharger l’application correspondante sur l’AppStore ou le Google Play Store. pensez-y avant de vous offrir une montre connectée, afin d’éviter les mauvaises blagues !

La compatibilité

Pour faire court, toutes les montres sous Android Wear fonctionnent avec tous les smartphones Android, pour autant qu’ils tournent sous la dernière version. Ces montres peuvent également fonctionner avec les Apple Watch : il faudra simplement installer l’application Android Wear pour iOS, disponible dans l’App Store.

À noter cependant que toutes les fonctions ne seront peut-être pas disponibles (puisqu’il n’y pas d’accès au Google Play Store, par exemple).

Samsung, avec Tizen, n’est compatible qu’avec les GSM tournant sous Android. Pour l’instant, les iPhone ne sont pas encore compatibles, mais Samsung envisage de résoudre ce problème.

Apple, par contre, ne permet qu’une compatibilité 100% Apple.  

L’autonomie

Les montres connectées pèchent généralement par leur faible autonomie, car elles possèdent, pour la plupart, un écran en couleur rétroéclairé très vorace en énergie. Et plus vous lui en demandez, plus elle se fatigue…

En moyenne, une montre connectée tient entre un et trois jours. Certains fabricants, comme Garmin,  arrivent à allonger un peu l’endurance en sacrifiant la luminosité de l’écran ou en recourant à de l’encre électronique (une technologie utilisée notamment pour l’écran des liseuses).

La capacité de stockage

Certaines montres offrent assez de mémoire pour stocker des fichiers, notamment de la musique et des photos.

Assurez-vous alors qu’elle dispose de 4GB minimum, voire 8 si vous êtes un mélomane invétéré !

À propos de l'auteur

Morgane Mathieu

Maman de deux petits monstres, j'aime développer mon esprit créatif aussi bien dans ma vie personnelle que professionnelle.
Mes passions? La lecture, l'écriture, découvrir de nouvelles choses... Et regarder un bon petit épisode de Friends en me gavant de nourriture chinoise! ;-)

  • Bonjour,
    A mon avis vous avez oublié la montre connectée qui a de loin le meilleur rapport qualité/prix: la Xiaomi Amazfit Bip (environ 60€)

    • Bonjour Roland,

      Merci pour votre avis, nous ne manquerons pas de jeter un coup d’oeil à ce produit lors de la mise à jour de notre article 🙂 L’utilisez-vous ? Et qu’en pensez-vous ?

      Bonne journée

  • Merci pour l’article. Les recherches et la concurence des différents acteurs s’amplifient. Malgres ça ,on arrivera jamais à l’idéal. …c’est la logique

  • Bonjour Nicolas, merci infiniment pour ce nouvel éclairage clair et précis des montres-que je découvre avec plaisir. Pouvez-vous me donner la plus SIMPLE des montres connectées sport ? Au plaisir de vous lire, Anne

    • Bonjour Anne,

      Je me permets de répondre pour Nicolas, qui pour le moment ne travaille plus avec nous.
      Quand vous dites « simple », vous voulez dire simple d’utilisation ou simple dans le sens « n’avoir que les menus que vous utiliserez »?
      Et pour quel sport en particulier souhaiteriez-vous l’utiliser ?

      Merci d’avance pour votre retour !

      Bonne journée,

    • Bonjour Didier,

      Parlez-vous bien de la K’Watch? Si c’est le cas, sa sortie n’est pas prévue pour octobre 2018 mais plutôt à l’horizon de 2020 (je ne suis même pas sûre que les tests cliniques aient commencé, au vu de cet article).

      Maintenant, il y a peut-être une autre marque qui serait plus avancée en la matière et dont je n’aurais pas entendu parler?

      Bonne soirée,

  • >