Audio

Les 5 (vraies) Meilleures Enceintes Connectées 2019 – Comparatif

Mis à jour le 26 novembre 2019

Après plus d’une dizaine d’heures de recherche et l’analyse de 22 produits, nous avons déterminé que la Google Home est la solution intelligente apte à séduire le plus grand nombre. Entre sa reconnaissance vocale efficace, sa belle qualité audio et son écosystème très complet, elle vous simplifiera agréablement le quotidien. L’Amazon Echo Plus 2ème génération reste néanmoins la meilleure alternative pour ceux qui souhaitent un modèle performant en domotique et préfèrent l’environnement d’Alexa.

 

Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gamme
Amazon Echo Dot 3ème génération avec horlogeGoogle HomeSonos One
Amazon Echo Dot 3ème génération avec horlogeGoogle HomeSonos One
Cette mini enceinte très efficace en domotique intègre un affichage LED inédit et très pratique au quotidien, et n’exclut pas une écoute musicale de qualité grâce à ses options de connectique filaire très pratiques.Ce modèle rassemble tout ce qu’on peut attendre d’une bonne enceinte musicale et d’un équipement intelligent : design sobre et élégant, reconnaissance vocale réactive et efficace, belle qualité audio et puissance suffisante pour couvrir une pièce standard.C’est la première enceinte du marché à être compatible avec les deux écosystèmes Alexa et Google Assistant, le tout avec une qualité audio maîtrisée et l’une des solutions multiroom les plus abouties.
49,99 €99,99 €199,00 €
Voir sur Boulanger Voir sur BoulangerVoir sur Amazon

 

Pourquoi nous faire confiance

L’équipe rédactionnelle de Selectos passe des milliers d’heures à rechercher, analyser et comparer des produits afin de dénicher ceux qui offrent le meilleur rapport qualité/prix.

Aucun de nos articles n’est sponsorisé. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez un produit via nos liens, ce qui nous permet de financer notre travail tout en restant totalement impartiaux. En savoir plus.

 

Comment avons-nous fait notre choix ?

Si elles envahissent nos intérieurs depuis 2015 environ, les enceintes connectées restent encore trop méconnues d’une grande frange du public, car on ignore bien souvent ce que ces petits “gadgets” peuvent apporter à notre quotidien et les spécificités propres à chacune.

Si l’on veut bien choisir son enceinte intelligente, différents facteurs doivent ainsi être pris en compte :

  • L’assistant vocal intégré : qu’il s’agisse d’Alexa (Amazon), Google Assistant, Cortana (Microsoft) ou Siri (Apple), chaque assistant fait partie d’un écosystème propre, dont dépendront de nombreux paramètres, comme le degré de personnalisation (Siri et Cortana ne peuvent enregistrer qu’un seul profil utilisateur, par exemple), les listes et horloges proposées, ou encore le type de connexion possible avec l’ensemble de vos appareils intelligents (de votre TV à vos ampoules en passant même par votre thermostat). Vérifiez bien chaque possibilité offerte par l’assistant choisi.
  • Le design : comme elles sont destinées à faire partie intégrante de votre intérieur, leur aspect n’est pas à négliger, surtout si vous vous orientez vers des enceintes d’un autre format que le mini.
  • La robustesse : en fonction de la pièce où vous souhaitez la placer et de la façon dont vous souhaitez pouvoir la déplacer, la résistance générale de l’enceinte ainsi que des éventuelles certifications IP (indispensable dans une salle de bain, par exemple) sont à vérifier.
  • L’ergonomie : ces enceintes domestiques étant destinées à vous faciliter la vie, il est indispensable qu’elles soient faciles à installer et présentent des contrôles complets et intuitifs. La connectique également est importante, car d’elle dépendra la polyvalence de votre enceinte (sur batterie ou secteur ? Existence d’une prise audio permettant de la relier en filaire à un casque ou une autre enceinte ?).
  • La reconnaissance vocale : toutes les enceintes ne réagissent pas de la même manière selon la distance à laquelle vous émettez vos ordres, le bruit ambiant ou même, parfois, selon votre type de voix (aigue ou grave). Il est important d’étudier les capacités de votre future enceinte dans ce domaine.
  • La qualité audio : chaque enceinte doit, à minima, proposer une assistance vocale claire et intelligible. Mais là où certaines ne sont vouées qu’à servir de pont entre l’utilisateur et l’assistant vocal, d’autres encore se destinent à une écoute musicale. Une attention particulière doit alors être portée à la qualité des haut-parleurs intégrés.

Si une rapide recherche nous a permis d’isoler 22 modèles actuellement fort réputés sur le marché, l’analyse de ces critères nous a menés à restreindre notre sélection initiale à 10 produits.

Nous nous sommes alors penchés à la fois sur les tests spécialisés ainsi que de multiples retours utilisateurs, côté francophone comme anglophone, afin d’analyser leur réception auprès du public expert comme amateur, et leur valeur sur la durée.

C’est ainsi que nous avons conclu que les 5 enceintes connectées ci-dessous sont actuellement les meilleures sur le marché.

 

Les meilleures enceintes connectées pas chères

Dans cette première catégorie de prix, on retrouve essentiellement des enceintes miniatures, incapables, vu leur taille d’intégrer des haut-parleurs suffisants que pour une écoute musicale vraiment qualitative, mais redoutables en domotique.

 

Amazon Echo Dot 3ème génération avec horloge : la meilleure pas chère

Amazon Echo Dot 3ème génération avec horloge

Prix
Avantages
Affichage LED très pratique
Simple d’installation comme d’utilisation
Puissante
Très régulièrement proposée en promotion
Inconvénients
Rendu sonore qui manque de finesse

Nous ouvrons cette sélection avec la célèbre mini enceinte d’Amazon, qui a subi un petit coup de jeune cet automne.

Il s’agit d’une petite enceinte de 300 grammes en forme de palet, aux finitions exemplaires et au revêtement tissu élégant.

Si, actuellement, le nouveau modèle n’est disponible qu’en version “Sable”, il y a fort à parier que, comme la Dot 3, elle sera rapidement déclinée en d’autres variantes. Mais même sans cela, elle devrait facilement trouver place dans tout intérieur, tant elle sait se faire discrète.

L’enceinte est munie, comme tous les modèles Amazon, de quatre boutons physiques : l’un permettant de couper le micro, deux de régler le volume et le dernier servant à s’adresser à Alexa, sans avoir à préalablement prononcer son nom. Très pratique, ce dernier bouton peut également être pressé quand vous souhaitez couper la lecture d’une de ses réponses. 

C’est son système d’anneau LED qui vous informe de l’état de l’enceinte : bleu lorsqu’elle est prête à recevoir vos demandes, orange quand elle se connecte au Wi-Fi et rouge quand le micro est désactivé.

La reconnaissance vocale est optimisée ici avec 4 microphones permettant une captation longue distance à 360°. Et même si elle a encore un peu de mal avec les voix graves, Alexa s’en sort de mieux en mieux à ce niveau.

Quand au son produit, il est étonnamment puissant pour une enceinte de cette taille, même si le rendu manque d’équilibre musical, notamment dans les basses, ce qui n’est pas étonnant au vu de sa taille.

Néanmoins, comme dans la version précédente, elle intègre une prise mini-jack 3.5 mm, ce qui permet de la relier facilement avec une enceinte musicale plus qualitative musicalement.

Ce qui démarque vraiment cette enceinte, c’est l’intégration de l’affichage LED (indiquant l’heure, une minuterie ou encore la température extérieure). C’est un ajout plus que bienvenu quand on sait que la question la plus posée à Alexa est “Quelle heure est-il ?” !

Par contre, nous regrettons que l’intégration de cet affichage aille de pair avec une légère augmentation du prix de l’enceinte. Toutefois, chaque Echo Dot est très régulièrement proposée en promotion par Amazon, lors des diverses soldes, Black Friday ou autres, ce qui en fait alors un rapport qualité/prix presque imbattable.

 

Google Nest Mini : l’alternative pas chère

Google Home Mini

Prix
Avantages
Reconnaissance vocale presque infaillible
Son moins puissant mais plus équilibré que la Dot
Égaliseur de fond en flux vocal
Inconvénients
Pas de prise audio externe

La mini enceinte de Google s’est également vu offrir une nouvelle jeunesse cet automne, et, même s’il est très difficile de les distinguer au premier regard, la Nest Mini offre quelques nouveautés appréciables, à l’image, déjà, de sa conception en plastique recyclé, un  beau geste pour l’écologie.

Elle dispose à présent d’une encoche pour l’accrocher au mur. Si cela peut faire sourire, c’est en fait très pratique pour l’installer dans une pièce étroite. Par contre, le câble micro-USB a ici laissé place à un câble propriétaire.

On retrouve son unique bouton à l’arrière, permettant de désactiver le micro. Pour le reste, les manipulations se font toujours via tapotement pour régler le volume. Et alors que son ancêtre se montrait parfois peu réactive de ce côté, cela n’est plus le cas avec la Nest, des LEDs vous indiquant même où tapoter quand votre main s’approche.

Le reconnaissance vocale de Google est actuellement la plus perfectionnée, du moins côté francophone. Et s’il était très rare que la mini ne reconnaisse pas une demande, cela devient presque impossible avec la Nest qui s’adjoint un 3ème microphone longue distance. 

Le volume s’adapte en plus, maintenant, au bruit ambiant, quand l’enceinte est en flux vocal (entendez par là les news ou la météo, pas de la musique).

Quand au son, s’il était déjà bien équilibré auparavant mais un peu faible, cela est amélioré ici grâce à l’insertion de deux basses plus puissantes. Ne vous attendez néanmoins pas à des miracles de la part d’une enceinte de cette taille. C’est pourquoi nous regrettons que Google ne lui ait toujours pas inséré de prise mini jack 3.5 pour la relier en filaire à une autre enceinte musicale.

Enfin, elle intègre cette fois une puce d’apprentissage automatique qui permettra d’effectuer certaines actions répétées sans le Wi-Fi. Comme elle est fort récente, il est toutefois difficile d’évaluer la plus-value de cet ajout actuellement.

En définitive, la Nest Mini reste la parfaite concurrente à l’Echo Dot, et le choix de l’une ou de l’autre relève plutôt d’une préférence d’écosystème que d’une réelle supériorité. 

Nous avons néanmoins élevé la mini enceinte d’Amazon à la première place en ce qu’il est bien plus souvent possible de la retrouver à prix cassé, parce que l’intégration de l’horloge LED est un petit plus très appréciable au quotidien, et parce que nous regrettons que Google ait ignoré les demandes des utilisateurs en refusant d’intégrer une prise audio externe sur son enceinte.

 

Les meilleures enceintes connectées milieu de gamme

Dans cette seconde catégorie, l’augmentation de prix va de pair avec une augmentation de la taille des enceintes mais, aussi, avec une amélioration de la qualité audio.

 

Google Home : la meilleure milieu de gamme

Google Home

Prix
Avantages
Bel équilibre sonore
Réactive
Design sobre et élégant
Inconvénients
Pas de prise audio externe
Captation sonore moindre quand elle émet du son

Si elle n’est pas la plus récente sur le marché, la Google Home, qui s’était démarquée comme la première enceinte à intégrer Google Assistant en français, continue de constituer une référence.

Côté design, on est dans un tout autre registre qu’avec les modèles précédents, puisqu’on a ici une enceinte toujours sobre et bien travaillée, mais d’une dimension bien plus grande, impossible cette fois à cacher dans votre environnement.

Comme sur la Nest Mini, un seul bouton physique est présent à l’arrière, pour activer ou désactiver le micro. Le reste passe par la surface supérieure tactile. Mais contrairement à la première Mini, la Google Home est, depuis sa sortie, bien réactive à ce niveau.

La reconnaissance vocale est également très qualitative, même si, sur ce modèle un peu plus ancien, on peut regretter l’absence d’un égaliseur de fond, ce qui vous pousse à plus souvent devoir élever la voix pour communiquer vos ordres, lorsque l’enceinte diffuse elle-même du son.

Par contre, c’est du côté audio qu’elle a assis sa réputation puisque, avec sa taille, elle intègre trois haut-parleurs efficaces et bien équilibrés. Même dans les fréquences extrêmes, le rendu est maîtrisé. Cela ne se détériore que si vous montez à un volume sonore très élevé, où des distorsions apparaissent.

Du coup, même si c’est dommageable, l’absence de prise audio externe se fait moins ressentir que sur la Nest Mini, puisque, les puristes ou amateurs de son très puissant exceptés, elle devrait contenter la majorité des utilisateurs en écoute musicale.

Vous l’aurez compris, si la Google Home date de 2017, elle reste tout-à-fait actuelle, ses compétences en domotiques s’améliorant en même temps que Google Assistant lui-même, et sa conception sonore étant, de base, extrêmement bien travaillée. Sans être à la pointe de la technologie, elle renferme tout ce qu’on attend d’une bonne enceinte connectée.

 

Amazon Echo Plus 2ème génération : l’alternative milieu de gamme

Amazon Echo Plus

Prix
149,99 €
Avantages
Hub Zigbee
Capteur de température
Captation vocale efficace
Rendu sonore convaincant
Inconvénients
Rendu sonore moins équilibré que sur la Google Home

Fort semblable physiquement à l’Amazon Echo, l’Echo Plus a été présentée à sa sortie comme une amélioration de cette dernière (qui en était alors à sa deuxième génération).

Il s’agit, comme la Google Home, d’une enceinte plus massive, mais toujours bien finie, déclinée en plusieurs tons de tissus. Comme sur la Dot, on retrouve les 4 boutons de contrôle physique, ainsi que le fameux anneau LED.

Si elle s’est démarquée de l’Echo 2ème génération, c’est en intégrant, d’une part, d’un hub “Zigbee”, facilitant l’appairage avec tout appareil connecté compatible. Elle peut alors interagir avec eux sur demande orale, selon des horaires déterminés, ou même en fonction de la chaleur, l’enceinte intégrant un capteur de température !

La reconnaissance vocale, par ailleurs, est très convaincante, avec sept microphones  et une réduction de bruit intégrée, même si Alexa semble toujours avoir une préférence pour les voix féminines.

Vous l’aurez compris, cette enceinte est principalement centrée sur la domotique. néanmoins, elle intègre également des haut-parleurs Dolby, lui conférant un rendu sonore 360° plutôt convaincant, quoique moins équilibré que celui de la Google Home.

Enfin, un de ses points appréciables réside dans sa prise audio faisant double office d’entrée et de sortie (ceci étant configurable via l’app). C’est inédit et plutôt pratique pour une enceinte sédentaire.

Notez que, en septembre 2019, Amazon a sorti son Amazon Echo 3ème génération, reprenant les haut-parleurs de l’Echo Plus et réglable via un égaliseur sonore et donc améliorant l’expérience musicale par rapport à la deuxième version. 

Néanmoins, Amazon précise que les possibilités de jumelage ne valent (actuellement ?) que pour l’écoute musicale via le réseau Wi-Fi et non le Bluetooth ou la prise mini-jack. Cela reste toutefois une excellente option, plus abordable, si vous souhaitez une enceinte Amazon proposant une belle qualité sonore et que vous n’avez pas besoin du hub Zigbee ou du capteur de température.

En attendant une éventuelle mise à jour de la nouvelle Echo 3ème génération en ce qui concerne le jumelage entre les enceintes, nous continuons à lui préférer la version Echo Plus, surtout pour un usage poussé en domotique.

 

Les meilleures enceintes connectées haut de gamme

Dans cette dernière section, une seule enceinte a retenu notre attention, car elle s’est distinguée de la concurrence en proposant une option inédite.

 

Sonos One : la meilleure haut de gamme

Sonos One

Prix
199,00 €
Avantages
Compatible Alexa ET Google Assistant
Bel équilibre sonore
Multiroom très stable
Système de plus en plus ouvert (Spotify, par exemple)
Inconvénients
Pas de mini-jack 3,5 mm ni Bluetooth

Nous terminons notre sélection avec une véritable enceinte Hi-Fi qui possède l’avantage d’être connectée, au choix, avec Alexa ou Google Assistant (disponible – enfin ! – en France depuis juillet 2019).

Côté design, elle est un peu plus imposante que toutes les enceintes de notre sélection. Néanmoins, elle arbore à nouveau un look très sobre, qui lui permet de se glisser dans n’importe quel intérieur. Sa grille métallique constitue par ailleurs un gage de solidité et reflète ses finitions exemplaires.

Son installation et son utilisation sont également très simples, avec un seul bouton physique permettant de désactiver le micro, et des contrôles tactiles très intuitifs. Notez toutefois qu’elle n’intègre le Bluetooth LE que dans le cadre de sa configuration de base, et ne fonctionne, autrement, qu’en Wi-Fi ou RJ45 (elle ne présente pas non plus de connexion mini-jack).

Et si la reconnaissance vocale ne pose aucun problème, c’est surtout en matière de qualité audio que cette enceinte se distingue, avec un rendu qualitatif, homogène et naturel, même à grande puissance.

Notez par ailleurs que, pour améliorer encore son rendu, vous pouvez coupler l’enceinte en stéréo, ou même l’utiliser en tant qu’enceinte Surround dans un système adapté.

Enfin, si Sonos est réputé depuis quelque temps, déjà, pour fournir l’une des solutions multirooms les plus efficaces du marché, il lui était également reproché de proposer un environnement riche mais fermé. Rassurez-vous, cela est en progrès, et depuis cet automne 2019, la Sonos One est même compatible avec le géant Spotify !

Vous l’aurez compris, si vous recherchez une enceinte connectée capable de fournir une très belle qualité audio, c’est définitivement le modèle que nous recommandons. C’est également la seule enceinte (du moins actuellement) à être compatible avec les deux écosystèmes Alexa et Google Assistant, ce qui en fait une option privilégiée.

Le must ? Opter pour deux enceintes, les relier en stéréo, et utiliser l’une avec Alexa et l’autre avec Google Assitant, afin d’obtenir le combo intelligent parfait !

 

Mentions honorables

Amazon Echo Show 5 : du côté des enceintes connectées avec écran, c’est l’une des plus plébiscitées du public, aux côté de la Google Nest Hub. C’est en tout cas un excellent compagnon de chevet, mais son utilité est moindre dans les autres pièces, notamment en raison de son écran trop petit que pour profiter réellement des services comme Prime Video ou BFM TV.

Amazon Echo 3ème génération : comme nous l’évoquons plus haut, c’est une solution idéale entre la praticité de la Dot et la puissance de l’Echo. Nous regrettons néanmoins l’impossibilité (actuellement ?) d’effectuer un jumelage via le Bluetooth ou la prise mini-jack.

Google Home Max : si vous ne vous souciez absolument pas de la transportabilité de votre enceinte, le modèle Max de Google pourrait vous convenir. De par sa taille, elle parvient à intégrer des hauts-parleurs capables de vous fournir un son puissant et équilibré, mais qui manque un peu d’options de personnalisation pour une enceinte qui se veut musicale

Apple Homepod : entre ses finitions impeccables, son excellente reconnaissance vocale et ses très bonnes performances audio, elle a tout d’une excellente enceinte… Si elle ne souffrait pas de quelques “défauts” communs à la marque, comme une conception propriétaire un peu trop marquée et un prix qui reste décidément trop élevé.

 

En conclusion, quelle enceinte connectée choisir ?

Nous estimons que la Google Home constitue le meilleur rapport qualité/prix en matière d’enceinte connectée, car elle offre tout ce qu’on peut attendre d’un tel objet, pour un investissement somme toute très raisonnable : design sobre et élégant, reconnaissance vocale réactive et efficace, belle qualité audio et puissance suffisante que pour couvrir une pièce standard.

Notre choix économe se trouve plutôt du côté d’Alexa, avec l’Amazon Echo Dot 3ème génération avec horloge, car ce modèle, s’il reste très comparable à la Google Nest Mini, présente le double avantage de la prise mini-jack, permettant de l’utiliser correctement en écoute musicale, et de profiter régulièrement d’offres de prix écrasés. Son horloge intégrée est par ailleurs une innovation très pratique au quotidien.

Enfin, si vous en avez les moyens, la Sonos One reste encore le meilleur choix, car elle offre non seulement les avantages d’une bonne enceinte audio, mais aussi, surtout, elle est compatible avec les deux assistants les plus répandus sur le marché, vous permettant de profiter de votre environnement préféré (ou des deux si vous la couplez en stéréo !).

Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gamme
Amazon Echo Dot 3ème génération avec horlogeGoogle HomeSonos One
Amazon Echo Dot 3ème génération avec horlogeGoogle HomeSonos One
Cette mini enceinte très efficace en domotique intègre un affichage LED inédit et très pratique au quotidien, et n’exclut pas une écoute musicale de qualité grâce à ses options de connectique filaire très pratiques.Ce modèle rassemble tout ce qu’on peut attendre d’une bonne enceinte musicale et d’un équipement intelligent : design sobre et élégant, reconnaissance vocale réactive et efficace, belle qualité audio et puissance suffisante pour couvrir une pièce standard.C’est la première enceinte du marché à être compatible avec les deux écosystèmes Alexa et Google Assistant, le tout avec une qualité audio maîtrisée et l’une des solutions multiroom les plus abouties.
49,99 €99,99 €199,00 €
Voir sur Boulanger Voir sur BoulangerVoir sur Amazon

À propos de l'auteur

Morgane Mathieu

Morgane a obtenu un master en communication à l'université de Liège. Liseuse et rédactrice passionnée, elle consacre aujourd'hui sa plume aux catégories Beauté/Santé et Sport/Loisir chez Selectos. Elle est également maman de deux enfants, et elle s'y connait plus qu'un peu sur les meilleurs produits pour petits.

7 Commentaires

  • Bonsoir,
    je suis rendu à la 3 eme echo5 , à chaque fois , au debut on reçoit rtl sans problème , j’ai fais une routine pour me reveiller le matin sur cette radio , et au fur et à mesure , cela ne fonctionne plus , la première au bout de deux mois , la deuxième au bout d’un mois et la troisième rien du tout…..je ne sais plus quoi faire à par acheter une google home

    • C’est assez étonnant, nous n’avons pas relevé ce problème chez d’autres utilisateurs. Toutefois merci pour votre retour sur le produit, nous ne manquerons pas de vérifier ce point lors de la prochaine mise à jour de l’article. Sinon, la Google Home est une excellente alternative. Sans être à la pointe de la technologie, elle renferme tout ce qu’on attend d’une bonne enceinte connectée.

    • Bonjour Daniel,

      Normalement, avec Google Home, il suffit de lui ordonner avec une phrase telle que : « OK Google joue RTL ».
      Demandez-le lui, et il va chercher la station sur TuneIn ou sur Radio.fr. Votre enceinte se connectera alors aux stations que vous avez choisies dans l’application.

      Rencontrez-vous un problème avec cette technique ?

      Notez qu’il faut bien avoir préalablement configuré l’Assistant Google une première fois ! Si ce n’est fait, je vous invite à lire cet article pour tout connaître sur la marche à suivre.

      Bonne journée et à bientôt sur Selectos ! 🙂

Laisser un commentaire

>