Accessoires

Les 6 (vrais) Meilleurs Bracelets Connectés 2019 – Comparatif

Après plusieurs heures de recherche, j’ai effectué ma sélection des meilleurs bracelets connectés du moment.

À l’heure d’écrire ces lignes, c’est le Garmin Vivosport qui constitue, selon moi, le meilleur rapport qualité/prix. L’engouement qu’il suscite Outre-Atlantique est d’ailleurs assez parlant à ce niveau.

 

Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gamme
Moov NowGarmin VivosportSamsung Gear Fit 2 Pro
Moov NowGarmin VivosportSamsung Gear Fit 2 Pro
Voir sur AmazonVoir sur Amazon Voir sur Fnac

 

Les meilleurs bracelets connectés pas chers

Pour moins de 75€, il est déjà possible d’acquérir un bracelet connecté de bonne qualité.

Déjà muni de multiples fonctionnalités, ces bracelets se concentrent souvent sur un domaine en particulier, et font des économies en faisant l’impasse sur certains autres capteurs.

 

Moov Now : le meilleur pas cher

Moov Now

Prix
Dès 50,99 €
Avantages
Véritable coach sportif
Neuf capteurs de mouvements
Autonomie
Inconvénients
Ne fonctionne qu’avec l’application
Application uniquement en anglais

Très populaire Outre-Atlantique depuis sa sortie fin 2015, le Moov Now Tracker n’a rencontré qu’un succès mitigé dans nos contrées. Vous allez vite comprendre pourquoi.

L’objet, en soi, est excellent. Il s’agit d’un petit tracker dont la forme fait légèrement penser à une pile plate, fourni avec deux bracelets en silicone, l’un pour le poignet et l’autre pour la cheville, en fonction de l’activité que vous souhaitez pratiquer.

En effet, avec ses neuf capteurs de mouvements (contre trois habituellement à la concurrence), le Moov Now s’adapte à une certaine variété de sports : course, vélo, natation, marche et boxe (mais dans ce dernier cas, deux trackers seront nécessaires).

Mais qu’est-ce qui fait vraiment sa spécificité ? S’il sait analyser vos activités journalières de manière générale (il mesure en permanence le nombre de calories brûlées, votre temps d’activité, et votre temps de sommeil dont le temps de sommeil réparateur), il a surtout pour vocation première d’être un véritable coach sportif (d’où son nom un peu autoritaire) : une fois connecté à son application (via un appareil Android ou iOs), il peut en effet vous fournir toute une série de conseils pour mener à bien votre activité physique : vous encourager à la persévérance, corriger votre mouvement, vous inciter à passer au niveau supérieur…

Notez que, si vous êtes vraiment rebutés par la voix un peu trop autoritaire de l’application, vous pouvez à n’importe quel moment diminuer la fréquence de ses interventions

Du coup, vous l’aurez compris – et c’est là son premier défaut -, ce bracelet est inutilisable sans votre smartphone. Il vous faut absolument créer un compte sur l’application dédiée pour programmer votre activité, synchroniser vos données, et consulter vos performances.

Concrètement, vous sélectionnez une activité, vous connectez vos écouteurs à votre smartphone, et vous écoutez alors les instructions de la voix féminine qui vous fournira exercices, conseils et encouragements. En effet, une fois les instructions données, le Moov Now transmet vos résultat à l’application et celle-ci adapte en conséquence ses directives, allant même jusqu’à vous encourager si elle voit que vous diminuez la cadence.

L’application, elle, est très intuitive et facile à prendre en main. Elle dispose par ailleurs, outre l’enregistrement de vos performances, de fonctionnalités sympathiques à l’image de “My Progress”, qui vous attribuent des badges en fonction des objectifs atteints.

Honnêtement c’est alléchant, non ? En fait, ce serait parfait si cette application existait en diverses langues, car seul l’anglais est proposé. C’est sans doute cela qui explique principalement sa méconnaissance dans nos contrées

À part cela, il n’y a rien à redire sur ce tracker. Vu son succès dans le monde anglophone, il a par ailleurs l’avantage d’être compatible avec toute une série de bracelets proposés par différentes marques, ce qui vous permet de le transformer en véritable atout fashion.

Enfin, last but not least, il a l’avantage de fonctionner sur piles, ce qui fait que vous ne devez pas le recharger. Son autonomie annoncée de 6 mois semble d’ailleurs bien se vérifier dans les faits.

 

Huawei Band 2 Pro : un bracelet connecté quasi complet à tout petit prix

Huawei Band 2 Pro

Prix
38,50 €
Avantages
Capteur presque complet
GPS et cardio
Autonomie
Inconvénients
Application un peu fade

EDIT : Suite à une décision juridique des Etats-Unis, les smartphones Huawei/Honor ne seront bientôt plus tenus à jour. Nous vous conseillons d’opter pour un autre modèle de notre sélection, comme la Garmin Vivofit 4. Nous mettrons bientôt à jour notre article avec de meilleures alternatives !

Il est assez dommage que le Huawei Band 2 ait tant manqué de visibilité en France. Outre-Atlantique : on se l’arrache. Et pour cause, une fois de plus Huawei a renversé le marché avec un des bracelets fitness les moins chers, bien qu’il soit bourré de fonctionnalités.

Ce petit bracelet en silicone utilise un design très répandu : l’écran OLED n’est pas entièrement tactile. On navigue dans les options du bracelet via un capteur situé sous ce-dernier. S’il fallait exprimer un regret, je dirais que le manque de luminosité de l’écran est un vrai problème en extérieur.

Parlons maintenant des options, et elles sont nombreuses ! Couplé à l’application Huawei Wear, on a accès à une collecte intelligente du nombre de pas, des calories brûlées, des cycles de sommeil, des déplacements à vélo, en courant, ou à la nage, et de moyennes cardio.

Mais si c’est un excellent point pour Huawei, l’application manque en revanche de panache, si on la compare à d’autres concurrents comme Apple Health. L’interface un peu fade est intuitive, mais n’offre pas beaucoup de représentations graphiques satisfaisantes des statistiques, comme peut le faire Garmin, par exemple.

Niveau autonomie, on est dans quelque chose de très satisfaisant : 21 jours en mode normal. Il faut noter que cette durée chute très vite selon les options utilisées : avec le GPS actif en permanence, vous ne tiendrez pas plus de cinq heures ! La recharge, elle, s’effectue en 1h30 via un branchement USB se couplant sur une petite prise propriétaire.

Je note enfin qu’à l’exception des données métriques – un peu approximatives – les données collectées par le Huawei Band 2 sont très précises pour un produit vendu à ce prix-là. Il offre tout l’essentiel qui va servir à un utilisateur lambda, pour un budget qui lui est accessible. S’il s’agit simplement de se fixer des objectifs fitness, de surveiller son activité et son sommeil, et de pouvoir établir des statistiques sportives précises, le Huawei Band 2 fait très, très bien le travail. Et ce pour un prix qui défie toute concurrence !

 

Garmin Vivofit 4 : la simplicité faite Garmin

Garmin Vivofit 4

Prix
59,99 €
Avantages
Simplicité
Autonomie
Pas de recours au smartphone constamment nécessaire
Inconvénients
Éclairage très faible
Synchronisation manuelle

Si je dois résumer le Garmin Vivofit 4 en un mot, je choisirais “Simplicité”. En effet, prenant le contrepied de ses concurrents, Garmin propose avec le Vivofit 4 un bracelet connecté qui ne nécessite pas absolument d’avoir son smartphone pour une utilisation optimale… Et ça fait du bien !

Parlons d’abord design : il se présente comme un module électronique glissé dans un bracelet de silicone. Celui-ci, de base, est disponible en trois coloris (noir, blanc, et moucheté citron), mais le succès de la marque fait que de nombreuses déclinaisons existent.

Le petit écran 8 couleurs est allumé en permanence, mais il manque de luminosité. Il est ainsi illisible en pleine nuit. On dirait, à ce niveau, que Garmin a préféré mettre l’accent sur l’autonomie plutôt que sur l’ergonomie, puisque ce bracelet connecté fonctionnant sur piles a une autonomie annoncée d’un an (ce qui devrait bientôt se vérifier, puisqu’il fêtera bientôt son premier anniversaire, au moment d’écrire ces lignes). 6 personnalisations d’affichage sont disponibles.

Pour utiliser ce bracelet la première fois, vous devez d’abord l’appairer avec votre smartphone (Android ou iOs), mais ensuite il ne sera plus nécessaire de l’avoir constamment avec vous. Toutes les fonctions sont accessibles via des clics successifs sur les boutons. Dans l’ordre, l’écran vous affiche l’heure, la date, le nombre de pas, l’objectif de pas, les calories brûlées, la distance parcourue, les minutes intensives, et la météo.

Si vous le souhaitez, vous pouvez néanmoins effectuer un paramétrage via l’application, qui vous permet de ne sélectionner l’affichage que des fonctions qui vous intéressent (les autres sont de toute manière automatiquement enregistrées, et vous pouvez les consulter dans l’application, de la même manière que vous pouvez consulter vos données sur la qualité de votre sommeil).

Du coup, comment ça marche ? Il détecte en fait automatiquement le début de votre séance de sport, pour peu que vous vous lanciez dans une séance de marche, de course à pied, de vélo, de vélo elliptique, ou de natation.

Le bracelet peut conserver jusqu’à 4 semaines d’enregistrement en mémoire, au-delà desquelles vous devrez ouvrir votre application pour effectuer une synchronisation manuelle et ainsi conserver vos données. Cela excepté, une fois les paramètres de base réglés, vous pouvez donc utiliser le Garmin Vivofit 4 sans recours constant à votre smartphone.

Néanmoins, l’application participe également de la simplicité du bracelet, puisque la Garmin Connect Mobile est une des applications les plus ergonomiques et les plus attractives visuellement.

Au final, ce bracelet connecté est un bracelet idéal si vous souhaitez profiter du savoir-faire de la marque sans avoir un recours constant à votre smartphone.

 

Les meilleurs bracelets connectés de milieu de gamme

C’est, selon moi, dans cette section que se trouvent les bracelets connectés les plus intéressants. Souvent déjà très complets, ils rivalisent en matière de design et d’ergonomie, sans aller non plus trop haut dans les prix.

 

Garmin Vivosport : le meilleur milieu de gamme

Garmin Vivosport

Prix
99,99 €
Avantages
GPS et cardio
Design sportif
Chronomètre
Modes Auto Lap et Auto Pause
Inconvénients
Autonomie correcte sans plus
Pas d’activité “Natation”

Paru l’été 2017, voici le bracelet connecté qui fait fureur aux USA. Et c’est à nouveau la marque Garmin qui le propose.

Cette fois, la marque a plutôt suivi la tendance actuelle, puisqu’elle offre cette fois un bracelet dépourvu de boutons physiques, qui passe donc entièrement par le tactile et l’application Garmin Connect Mobile.

Ici, le bracelet est indissociable du module (à moins de vous munir d’un tournevis de précision) : choisissez donc bien votre modèle, la marque vous proposant deux tailles (S/M ou L) et trois couleurs (noir, rouge ou citron). Le look général est plutôt sportif… Normal pour un bracelet nommé Vivosport !

Au menu : un bracelet qui vous propose l’affichage de la distance parcourue, du nombre d’étages gravis, de vos calories brûlées, de la qualité de votre sommeil… Et qui se munit bien, cette fois, des fonctions cardio et GPS ! Le tout est paramétrable via l’application.

Via l’écran lui-même, vous pouvez lancer un chronomètre (on voit ici la visée ultra sportive de ce bracelet), lancer l’évaluation d’une activité d’intérieur ou d’extérieur (bizarrement, alors que la Vivosport est étanche jusqu’à 50 mètres, la natation ne fait pas partie des options proposées), lire vos SMS ou encore télécommander vos plages musicales (avec les 4 fonction lecture, pause, plage précédente et plage suivante).

Sinon, parmi les options sympathiques, on notera les modes Auto Lap et Auto Pause (très pratique si vous devez interrompre votre effort en raison d’un facteur externe, comme un feu de signalisation rouge en plein milieu de votre jogging), les alertes “Bougez” (qui vous rappellent que vous êtes resté statique dans votre fauteuil un peu trop longtemp pour votre bonne santé), ou encore le capteur de stress (mais dans les faits, c’est une option assez difficile à appréhender).

Niveau autonomie, Garmin nous annonce une semaine. C’est plutôt correct quand on sait que l’écran, à nouveau, reste allumé en permanence (la lumière s’intensifiant lorsque vous cliquez sur l’écran). Si vous activez la fonction GPS, elle n’excédera cependant pas 8 heures.

Au final, le Garmin Vivosport, pour un prix moyen, a presque tout des grands. Il conviendra parfaitement à tout qui pratique régulièrement du sport (sans que cela soit nécessairement intensif). Et au vu de la fiabilité de la marque, c’est probablement le meilleur rapport qualité/prix du moment.

 

Garmin Vivosmart 4 : le bracelet connecté qui se soucie de votre santé

Garmin Vivosmart 4

Prix
99,99 €
Avantages
Design fin et l’éger
Ajout de l’oxymètre
Bonne autonomie
Inconvénients
Pas de capteur GPS
Écran difficile à lire en plein soleil

Plus récent, puisqu’il est paru cet automne, le Garmin (je vous jure que je ne suis pas sponsorisée par cette marque !) Vivosmart 4 fait déjà pas mal parler de lui.

Sorti un peu plus d’un an après le Vivosmart 3, le 4 en reprend les codes qui ont séduit les utilisateurs : étanche jusqu’à 50 mètres, fonctions intégrant le suivi de pas, des étages gravis, des calories brûlées, de la qualité du sommeil, calcul du niveau de stress, calcul de l’âge fitness de l’utilisateur (comparaison entre l’âge de forme et l’âge réel), proposition d’une série d’exercices, lecture de sms (avec cette fois, pour les utilisateurs sous Android, la possibilité d’envoyer des réponses préenregistrées), météo, contrôle du lecteur de musique d’un smartphone, smart notifications (alerte par vibrations), etc.

Mais il n’en apporte pas moins son lot de nouveautés.

Tout d’abord, côté design, le bracelet est plus fin (c’est sans doute un des plus fins du marché, sans toutefois manquer de solidité). Je regrette qu’il s’agisse à nouveau d’un bracelet inamovible, mais les quatre coloris proposés (noir, gris, bordeaux et bleu clair) sont assez élégants. L’écran a été allongé, et devient mieux visible au milieu du bracelet. Il s’agit toujours d’un écran tactile, qui explique l’absence totale de boutons physiques. Les seuls regrets au niveau de cet écran est qu’il est toujours assez difficile à lire en plein soleil, et que sa finesse rend la lecture de mots plus longs parfois difficile.

Une autre nouveauté s’incarne en l’ajout de la fonction Body Battery. Il s’agit d’un indicateur de ressources en énergie de votre corps, qui se base sur votre qualité de sommeil, votre niveau de stress, votre activité en général et la variabilité de votre fréquence cardiaque. Exprimé en pourcentage, il vous permet de rapidement savoir si c’est le bon moment pour vous lancer dans une séance de sport.

Enfin, au capteur cardio d’origine s’ajoute la fonctionnalité oxymètre : un capteur de saturation sanguine en oxygène qui vous permet un suivi physiologique de votre corps. Notez que ce capteur avait fait son apparition sur la montre GPS de la marque, la Garmin Fenix 5X Plus, parue au printemps. Sachant que Garmin l’avait présenté comme une nouveauté qui valait l’investissement de plus de 50€ supplémentaires par rapport à la Fenix 5X, on peut s’étonner de le retrouver sur ce bracelet à environ 120€ ! En fait, le capteur est un rien moins sophistiqué que sur la montre, où il effectue des relevés automatiques du taux d’oxygène au cours de la journée. Ici, vous devez lancer l’analyse manuelle via le menu.

On le voit, avec ces deux ajouts, le bracelet de Garmin s’oriente davantage vers le domaine de la santé que celui du sport. Et ce n’est pas le capteur de stress couplé avec des exercices de respiration adaptés pour vous permettre de vous relaxer en fonction du niveau détecté qui me contredira.

Néanmoins, il propose un assez large panel de profils sportifs : marche, course à pied, musculation, activité cardio, vélo elliptique, natation, yoga, stepper et autres. On s’étonne tout de même de l’absence du cyclisme (mais c’était déjà le cas sur la version 3).

Enfin, niveau autonomie, ce bracelet atteint une semaine environ. Ce n’est cependant pas étonnant, dans la mesure où il n’intègre malheureusement pas de fonction GPS.

Au final, avec ce bracelet connecté léger et fin mais doté de toute une série de fonctionnalités, Garmin semble se lancer davantage vers le domaine de la santé que vers celui du sport, que la marque réserve peut-être principalement à ses montres GPS. Rien n’empêche néanmoins tout sportif, occasionnel ou régulier, de l’utiliser en ce sens pour un suivi optimal. honnêtement, la seule raison qui fait que le Garmin Vivosmart 4 n’a pas pris la première place de ma sélection est qu’il est encore récent sur le marché et que j’attends de voir si, à la longue, aucun problème ne se déclare chez les utilisateur.

 

Les meilleurs bracelets connectés haut de gamme

Dans cette catégorie de prix, je n’ai effectué aucune concession. Il ne me fallait que des bracelets connectés ultra complets, solides, design, fiables sur le long terme… sans verser non plus vers le domaine – différent – des montres connectées ou celui des montres GPS.

Du coup, un seul modèle a remporté le test. Mais je vous assure qu’il en vaut la peine !

 

Samsung Gear Fit 2 Pro : le meilleur haut de gamme

Samsung Gear Fit 2 Pro

Prix
Avantages
Qualité de l’écran
Quasi complet
Mémoire interne 4 Go
Plusieurs applications tierces compatibles
Inconvénients
Des déconnections intempestives avec le smartphone ont été enregistrées par certains utilisateurs
Autonomie un peu décevante

Ce modèle est un peu plus ancien, puisqu’il a été lancé durant l’été 2017. Proposé par Samsung comme un bracelet connecté avant tout destiné aux sportifs, on remarque néanmoins un virage de la gamme vers le domaine de la santé (virage que semble également prendre Garmin, comme on l’a vu), avec l’intégration d’un suivi cardio continu.

Qu’est-ce qui justifie le prix un peu plus élevé de ce bracelet connecté ? Pour la faire courte, le Samsung Gear Pro 2 propose presque toutes les fonctions qu’on puisse attendre d’un bracelet connecté.

Tout d’abord, parlons design et ergonomie. Proposé en deux tailles (S/M ou L) et en deux couleurs (entièrement noir ou avec un revêtement intérieur rouge), le bracelet inamovible participe entièrement au look sportif du bracelet. L’écran, lui, est un écran super Amoled 16 millions de couleurs, qui vous autorise donc un affichage de toute beauté (mais toujours un peu difficile à lire en plein soleil malheureusement). Pas moins de 15 fonds d’écran sont d’ailleurs proposés.

On retrouve deux boutons sur la droite : un bouton de mise sous tension et un autre permettant de revenir en arrière dans les menus. Sinon, tout se fait via tactile : en faisant défiler les écrans de droite à gauche, on peut voir successivement le nombre de calories brûlées, le nombre de pas réalisés, la séquence cardiaque mesurée, le nombre d’étages gravis et le choix de l’activité sportive. Cela est personnalisable pour intégrer la météo ou même le nombre de tasses de café ou de verre d’eau que vous avez ingérés. Dans l’autre sens (en faisant défiler les écrans de gauche à droite, donc) vous accédez aux notifications (alarmes, appels, sms, mails, Facebook, etc.).

Beaucoup d’activités sportives sont proposées : course à pied, marche, vélo elliptique, vélo d’appartement, machine de step, tapis de course, natation (le bracelet est étanche jusqu’à 50 mètres), fentes, abdominaux, flexions, sauts d’étoile, Pilates, yoga et rameur. Il ne manque, à nouveau, que le cyclisme. Ce qui est dommage vu que ce bracelet se dote en plus d’un capteur GPS !

Outre cela, on peut souligner la présence d’alertes d’inactivité (pas bon pour la santé !), d’un mode Auto Pause, d’encouragements lancés dans le mode nombre d’étages franchis…

Par ailleurs, c’est le premier bracelet connecté de ma sélection à intégrer un espace de stockage de 4 Go, qui peut accueillir votre musique, à écouter avec un casque Bluetooth (pratique pour ceux qui veulent s’entraîner en musique sans devoir emporter leur smartphone). Il est également compatible avec certaines applications, comme l’application musicale Spotify ou l’application sportive Speedo.

Allez, si on voulait vraiment être tatillon, on pourrait lui reprocher de ne pas intégrer d’oxymètre. Mais comme on l’a vu, ce n’est qu’au printemps 2018 que cette nouveauté a été apportée par Garmin. Le Samsung Gear Fit 2 Pro étant sorti bien avant, on ne peut lui en tenir rigueur.

Enfin, et c’est peut-être là le seul point négatif de ce bracelet connecté, l’autonomie est assez décevante. Samsung nous annonce une autonomie de 5 jours (9 heures avec le GPS activé), mais dans les faits, il n’est possible d’atteindre cela qu’en activant le mode économie d’énergie. Pour un usage normal, comptez plutôt 48 heures.

Au final, le Samsung Gear Fit 2 Pro, s’il a été présenté comme un bracelet pour sportifs, peut parfaitement se porter au quotidien pour tout qui aime mesurer ses activités. Très complet, il a presque tout ce qu’il faut pour remporter la mise face à une montre GPS !

 

Comment bien choisir votre bracelet connecté ?

Simple tracker d’activité, GPS de survie pour l’aventurier moderne ou smart watch orientée sport ? Chacun pourra trouver son compte sur le marché des bracelets connectés… À condition de savoir quoi chercher !

Les capteurs

Le nombre de capteurs proposés sur le marché est assez hallucinant, et certains bracelets en proposent simultanément une dizaine. Mais il faut garder à l’esprit que chaque capteur supplémentaire va impacter l’autonomie du bracelet. Or une autonomie durable reste un des principaux avantages d’un bon bracelet connecté. Du coup, se jeter sur le plus fourni à ce niveau n’a pas nécessairement de sens, si vous n’utilisez que deux capteurs sur dix.

Du capteur permettant de compter le nombre de pas ou de battements de cœur à celui capable de vérifier un itinéraire tout en passant par le capteur permettant de mesurer l’intensité du soleil, lesquels sont réellement indispensables ? L’important, d’emblée, est de faire le tri dans vos besoins. Voici quelques-uns des capteurs les plus courants.

Le comptage de pas

Le capteur de comptage de pas est sans doute le plus basique, celui qui a donné naissance aux premiers bracelets connectés.

Ce capteur a l’avantage de vous permettre de faire une estimation de la distance que vous avez parcourue, tout en étant bien moins coûteux qu’un GPS. S’il est bien calibré, il peut même remplacer celui-ci à ce niveau.

Le GPS

Sur les plus longues distances, le capteur GPS assure une précision parfaite, là où le comptage de pas risque d’accumuler les erreurs. Il a également l’avantage de fonctionner pour d’autres activités sportives, comme le vélo ou le ski.

Un autre atout est qu’il permet un partage sur les réseaux sociaux, ce qui, en soi, peut constituer une bonne motivation : abandonner à 10 minutes de la fin alors que vos proches vous regardent, c’est rédhibitoire !

Un GPS intégré permet aussi de supplanter les bracelets qui se contentent d’utiliser celui de votre téléphone. Un des enjeux des trackers, c’est précisément de pouvoir laisser son smartphone à la maison.

Le cardio

Le capteur cardio sera souvent noté Cardio HR (Heart-rate) sur les fiches produit.

Son avantage ? C’est un capteur passif, qui consomme peu d’énergie, et il permet de générer des statistiques sur toute une journée. Les sportifs sauront que c’est une donnée précieuse pour contrôler leur activité physique. L’inconvénient ? À quelques exceptions près, c’est une option un peu coûteuse.

Le nombre de calories brûlées

Les bracelets connectés équipés de HR fournissent généralement une estimation plus précise du nombre de calories brûlées. Si elle reste approximative, elle est très précieuse pour les utilisateurs qui veulent faire un régime

Les statistiques de sommeil

Un des mes capteurs préférés est celui calculant vos statistiques de sommeil. Si certains jours vous vous sentez épuisé sans trop savoir pourquoi, surveiller vos cycles de sommeil permettra très probablement d’y voir plus clair.

L’utilité première ? Les bracelets connectés qui surveillent votre sommeil proposent en général un système d’alarme, qui vous réveille lorsque votre cycle est terminé. Cette fonctionnalité change tout à fait la vie pour les grincheux du réveil.

Le design

Évidemment, la question du design est toujours subjective, et ce qui me plaira ne vous touchera peut-être pas particulièrement. Par ailleurs, il est inutile de se jeter sur un bracelet au seul motif qu’il vous plaît visuellement alors que les capteurs qu’il propose n’ont aucun intérêt pour vous.

Mais dans la mesure où l’intérêt d’un bracelet connecté est d’être porté en permanence, autant en prendre un qui vous plaît et que vous exhiberez sans problème.

À ce niveaux, les bracelets interchangeables ont un certain avantage, puisque vous pouvez acheter une série de bracelets de rechange adaptée à chaque situation quotidienne.

Le prix

La gamme de prix des bracelets connectés est assez large, allant de 10 à 300 € environ. Trouver celui qu’il vous faut revient en somme à décider de ce dont vous avez besoin, et à ajuster votre budget en conséquence.

Si vous n’êtes pas un grand sportif et que vous souhaitez simplement vous motiver à faire plus d’exercice, un simple compteur de pas peut suffire : c’est la fonctionnalité la moins coûteuse et la plus fréquemment présente.

À propos de l'auteur

Morgane Mathieu

Morgane a obtenu un master en communication à l'université de Liège. Liseuse et rédactrice passionnée, elle consacre aujourd'hui sa plume aux catégories Beauté/Santé et Sport/Loisir chez Selectos. Elle est également maman de deux enfants, et elle s'y connait plus qu'un peu sur les meilleurs produits pour petits.

2 Commentaires

  • Bonjour, je cherche un bracelet connecté à moins de 100e, avec chrono, où l’on puisse mettre des intervalles(par exemple :1min d’exercice-30sec de repos) et étanche pour nager avec. Une idée ?

    • ouais … Tu comptes dans ta tête … 59..58..57….6..5…4…3..2..1 par contre n’oublie pas de respirer… sinon tu vas te noyer … 😉 🙂 🙂 🙂 🙂

Laisser un commentaire

>