Test du Dreame H11 Max : La serpillière nouvelle génération

7/10

Note de la rédaction

À mi-chemin entre l’aspirateur balai et la serpillière, le H11 Max de Dreame promet d’aspirer les saletés à la fois sèches et humides en un seul passage.

Est-ce que ce nettoyeur de sol va vraiment révolutionner vos habitudes de nettoyage et renvoyer le reste de vos électroménagers au placard ? C’est ce que nous allons voir avec ce test.

Sommaire

Dreame H11 Max
Source : Selectos

Design

7

Il n’y a pas de doutes, le Dreame fait bonne impression au déballage, notamment grâce à sa robustesse et la qualité de son design. L’ensemble est plus encombrant que ce que l’on imaginait, sensation renforcée par le poids assez élevé de la structure principale (4,5 kg).

Le premier point qui nous interpelle est ce grand écran d’affichage, car on peut y consulter en temps réel le niveau de batterie restant. On peut bien sûr y trouver de nombreuses autres informations, et notamment les deux modes proposés par l’appareil : le mode Automatique, qui s’adapte au degré de salissure du sol, et le mode Absorption d’eau, qui se destine à nettoyer les liquides en particulier.

Dreame H11 Max
Source : Selectos

Lorsque l’appareil est en marche sur le mode Automatique, un anneau coloré vient entourer l’écran. Il change de couleur en temps réel en fonction du degré de salissure détecté, en même temps que la puissance s’intensifie. Vous savez ainsi que tant que l’anneau est rouge ou orange, ça vaut la peine d’insister sur la zone en question.

Quatre icônes servent ensuite à avertir d’un souci de fonctionnement : réservoir d’eau propre vide, réservoir d’eau sale plein, tube bloqué ou problème au niveau du rouleau. Lorsqu’elles s’allument, l’appareil se bloque automatiquement et ne se remet en marche qu’une fois le problème résolu.

Toutes ces informations peuvent être doublées d’un avertissement vocal optionnel, dont on peut régler le volume et la langue.

Dreame H11 Max
Source : Selectos

Comme vous l’aurez constaté en image, l’appareil vient avec deux réservoirs : un pour l’eau propre et l’autre pour l’eau sale.

Si la fiche technique indique une capacité de 900 ml pour le premier, il faut en réalité plutôt se limiter au grand maximum à 750 ml. Elle renseigne par contre que la capacité du deuxième (celui pour l’eau sale donc) est de 500 ml, alors qu’il est techniquement plus grand. Il y a de quoi se demander si la marque n’a pas inversé les deux données…

Dans tous les cas, l’un comme l’autre sont pratiques à manipuler. Le réservoir d’eau propre est facile à remplir grâce à un orifice de bonne taille. Pour le réservoir d’eau sale, il suffit d’ôter le couvercle pour vider son contenu. Il est aussi conseillé de le nettoyer régulièrement pour éviter l’accumulation de saleté un peu plus dense dans le fond. Pour ça, on apprécie d’ailleurs qu’une brossette à double embout soit fournie.

Dreame H11 Max
Source : Selectos

Il faut de toute façon garder en tête que cet appareil n’est pas destiné à remplacer votre aspirateur balai : il n’est donc pas question ici de remplir le réservoir avec de nombreux déchets solides. Il se destine surtout à accueillir des liquides et, éventuellement, les résidus alimentaires.

On continue notre petit tour d’horizon avec la tête d’aspiration, munie d’un rouleau de 24 cm de large servant à nettoyer le sol. Cette tête a la particularité d’être autotractée. Cela signifie concrètement qu’il n’y pas d’effort à faire pour pousser l’appareil en avant.

Cela permet de soulager un peu le bras étant donné son poids conséquent mais, à l’inverse, il est nécessaire de forcer un peu pour ralentir la cadence si on veut faire une pause le temps de déplacer une chaise par exemple. C’est assez surprenant à la première utilisation, mais on finit par s’y habituer.

L’ensemble n’est pas un exemple de maniabilité et est surtout destiné à aller d’avant en arrière. N’espérez donc pas pouvoir contourner aisément les pieds de table. De manière générale, la tête n’est pas non plus faite pour aller dans les recoins étroits de la pièce, puisqu’elle laisse une bordure non nettoyée d’environ 3 cm. L’inclinaison, quant à elle, ne peut pas être trop importante au risque d’avoir des fuites.

Dreame H11 Max
Source : Selectos

Par contre, il est pratique de pouvoir lacher l’appareil en position droite, puisqu’il tient alors debout tout seul.

Venons-en enfin à la station de rangement. Assez encombrante, c’est une base complète sur laquelle vous venez placer le nettoyeur, afin qu’il ne soit plus du tout en contact avec le sol (un point positif pour les parquets qui n’apprécieraient pas le contact prolongé avec le rouleau humide). Notez qu’elle combine le rangement et le chargement.

Une fois l’appareil installé dessus, il est possible d’enclencher le système d’auto-nettoyage, que nous avons trouvé plutôt bien conçu. Activé sur simple pression d’un bouton sur le haut de la poignée, il consiste à faire tourner le rouleau sur la base, en alternant moyenne et grande vitesse, tout en l’alimentant d’eau. Ce procédé dure moins d’une minute et peut être réglé sur deux niveaux d’intensité. Lors de nos tests, nous l’avons trouvé plutôt efficace.

Sachez aussi qu’un deuxième rouleau et un deuxième filtre sont fournis, puisque ceux-ci doivent être remplacés tous les 3 à 6 mois d’après la notice.

Performances

7

Pour évaluer les performances du Dreame H11 Max, nous l’avons utilisé durant plusieurs jours dans les pièces les plus utilisées de la maison, à savoir la salle à manger, la cuisine et la salle de bains. Il a donc servi lors de notre entretien (presque) quotidien mais nous l’avons aussi mis à l’épreuve sur des verres de jus de fruits ou des bols de céréales renversés, sans oublier les consistances plus grasses comme de la sauce, entre autres.

Dreame H11 Max
L’aspiration est vraiment impressionnante | Source : Selectos

Il en résulte un bilan assez positif, puisque le H11 est globalement venu à bout de toutes les tâches qui lui ont été confiées. Il est parvenu à aspirer rapidement toutes sortes de déchets, de petite et de moyenne taille, tout en nettoyant le sol des traces les plus visibles (à condition qu’elles ne soient pas trop tenaces non plus). On a clairement pu constater l’adaptation automatique de la puissance au degré de saleté du sol.

Après son passage, le sol est bien humide. Lors de notre test, il a séché en 10 à 15 minutes. Par contre, son trajet n’est pas complètement invisible sur le carrelage, où il a lui-même laissé des traces à son tour. Il nous semble que le nettoyage serait plus performant s’il était renforcé par du détergent (plutôt que de l’eau claire seule), mais la marque n’en fait pas du tout mention dans la notice donc nous n’avons pas osé en ajouter au risque d’endommager l’appareil.

Dreame H11 Max
Source : Selectos

Comme nous le disions précédemment, cet appareil est clairement destiné au nettoyage des surfaces les moins encombrées possible. Le résultat n’est en effet pas optimal sur les bords de la pièce et autour d’éventuels obstacles comme les pieds des meubles.

Le niveau sonore reste quant à lui tout à fait raisonnable, avec une moyenne de 70 à 75 dB.

Autonomie

8

L’autonomie annoncée par la marque est de 35 minutes, ce qu’on pourrait considérer comme une moyenne basse si on la comparait à celle des aspirateurs balais par exemple.

En réalité, nous sommes d’avis que ce type de nettoyeur de sol n’est pas destiné à de longues sessions de nettoyage et n’a donc pas besoin d’une batterie beaucoup plus endurante. En effet, le poids et la maniabilité de l’appareil ne nous ont de toute façon pas permis de l’utiliser plus de 15 minutes d’affilée, soit le temps de nettoyer deux pièces de 20 m² chacune.

Dreame H11 Max
Source : Selectos

Si l’on compare ces 35 minutes à la moyenne des nettoyeurs de sol sans fil présents sur le marché (encore peu fourni cependant), il s’agit donc d’une autonomie tout à fait correcte.

La recharge complète prend quant à elle 5 heures, ce qui ne nous a pas semblé contraignant au quotidien.

Conclusion

7/10

En conclusion, avec une conception de qualité et de bonnes performances de lavage, le Dreame H11 Max n’est pas loin de nous convaincre de ranger notre serpillière au placard.

En effet, même si son poids et son manque de maniabilité ont été un peu contraignants au quotidien et que ses performances seraient, d’après nous, plus convaincantes avec une dose de détergent, ça reste un appareil bien utile dans ses intentions, plus rapide à dégainer qu’une serpillière et un seau. Sa présence nous semble toutefois plus justifiée sur de grands espaces plutôt que dans un petit appartement.

POINTS POSITIFS
  • Bonnes performances de lavage
  • Tête autotractée diminue l’effort à fournir
  • Réservoirs distincts eau propre/sale et faciles à manipuler
  • Grand écran avec informations précises
  • Possibilité d’informations vocales
POINTS NÉGATIFS
  • Lourd et peu maniable
  • Serait plus efficace avec du détergent
  • Laisse une bordure de 3 cm non lavée

 

Laisser un commentaire