Test du Neato D9 : Un manque de précision pénalisant

6/10

Note de la rédaction

POINTS POSITIFS
  • Forme en D
  • Rouleau plus large que la moyenne
  • Grand collecteur à poussières
  • Application intuitive
  • Bonnes performances d’aspiration
  • Grande autonomie
POINTS NÉGATIFS
  • Fonctionnalités limitées
  • Pas de suivi de trajectoire
  • Cartographie améliorable
  • Difficultés de navigation et de gestion des obstacles
  • Lenteur d’exécution des tâches
  • Niveau sonore élevé

Sommaire

    Neato D9
    Source : Selectos

    Design

    6

    La particularité des aspirateurs robots Neato est leur forme en D, qui prend le contrepied des habituels robots ronds. La marque vante ainsi une meilleure pénétration dans les coins, mais aussi la possibilité d’équiper le robot d’un plus grand rouleau d’aspiration.

    Neato D9
    La brosse du D9 mesure 27 cm | Source : Selectos

    C’est ce que l’on constate sur le D9. La brosse mesure 27 cm, soit 10 cm de plus que sur la majorité des robots que nous avons testés. Celle-ci capte efficacement tous les déchets et son alternance de poils et de lamelles en silicone ne retient que très peu les cheveux et poils.

    La brossette latérale qui vient compléter son action est par contre beaucoup trop petite que pour être efficace. Ses poils font à peine plus de 2 cm quand ceux des robots concurrents atteignent généralement 7 cm.

    Neato D9
    Les poils de la brossette latérale, quant à eux, ne font que 2 cm | Source : Selectos

    La forme en D lui permet, comme promis, de mieux avancer dans les coins, mais a par contre l’inconvénient de plus vite bloquer le robot dans ses mouvements circulaires (lorsqu’il tourne autour d’un obstacle, par exemple). Lors de nos tests, il s’est donc très vite retrouvé marqué de griffes sur les coins.

    À son sommet, le capteur LIDAR est assez discret, mais la hauteur totale du robot s’élève tout de même à 10 cm, ce qui peut être un inconvénient pour passer en-dessous de certains meubles.

    Neato D9
    Le capteur LIDAR est assez discret | Source : Selectos

    Étonnamment, on ne trouve par contre que deux boutons physiques à son sommet, dont un seul est réellement utile (lancement d’une tâche), l’autre étant purement informatif. On ne dispose pas de la possibilité de renvoyer le robot à sa base s’il n’y parvient pas tout seul.

    Le collecteur est accessible via le haut de l’appareil. Sa capacité de 700 ml est un réel atout quand on sait que la moyenne tourne plutôt aux alentours de 500 ml.

    Par contre, son système d’ouverture à deux mains ne permet pas d’éviter le contact avec la poussière. En effet, il faut retirer le filtre pour vider le collecteur, ce qui implique d’en avoir plein les mains. Pire, l’ouverture étant assez grande, l’échappée de déchets est assez fréquente si la poubelle au-dessus de laquelle vous le videz est un peu trop petite.

    Attention aussi à bien vider le collecteur régulièrement car l’appareil ne vous avertira pas qu’il est plein. Et si c’est le cas, ça déborde et les déchets sont dispersés au lieu d’être aspirés.

    Neato D9
    N’oubliez pas de vider le collecteur régulièrement car l’appareil ne vous avertira pas qu’il est plein | Source : Selectos

    La station de charge, enfin, est pratique puisque compacte, mais un peu trop légère. Au moment de revenir à sa base, il est fréquent que le robot la déplace et ne parvienne plus à s’y charger.

    Pour terminer, précisons que le robot est livré avec deux filtres de rechange.

    Fonctionnalités

    5

    Le D9 fonctionne avec l’application MyNeato, avec laquelle nous l’avons appairé sans aucune difficulté. Celle-ci est assez intuitive, mais ne propose cependant qu’un nombre limité de fonctionnalités pour un robot de cette gamme de prix.

    Neato D9
    Le D9 fonctionne avec l’application MyNeato | Source : Selectos

    L’écran d’accueil permet de visualiser la carte enregistrée, mais pas de suivre la trajectoire du robot (ni en temps réel, ni par après). C’est une fonctionnalité que l’on aurait pourtant appréciée, car elle permet de vérifier qu’aucune zone n’a été oubliée lors du nettoyage et d’identifier d’éventuels problèmes de navigation.

    Étonnamment, il n’y a aucune possibilité de renvoyer manuellement le robot à sa base. S’il n’y parvient pas seul (ce qui arrive fréquemment), il faudra l’y replacer soi-même.

    Neato D9
    Il n’y a aucune possibilité de renvoyer manuellement le robot à sa base | Source : Selectos

    En plus de localiser le robot et de lancer une tâche, on peut choisir entre deux modes de nettoyage : Eco ou Turbo. Ce dernier est plutôt recommandé pour les tapis. Il n’y a pas de niveau intermédiaire, mais nous verrons dans la partie “Performances” que ce n’est pas un problème pour le D9. Par contre, la puissance ne peut pas être modifiée pendant la tâche de nettoyage.

    Les onglets situés en bas de l’écran permettent quant à eux de naviguer entre l’historique de nettoyage, la création de routines (ce qui équivaut à la programmation), la personnalisation de la carte (ajout de zones soit à nettoyer, soit à éviter) et les paramètres (très basiques) du robot.

    Neato D9
    Captures d’écran de l’application MyNeato | Source : Selectos

    L’application annonce la possibilité d’ajouter plusieurs cartes dans une prochaine mise à jour, ce qui sera un ajout de valeur intéressant vu le nombre de fonctionnalités de départ limité.

    De notre avis, la marque pourrait déjà se contenter d’une amélioration de la cartographie, peu précise. La seule carte que nous sommes parvenus à enregistrer manquait de détails pour bien identifier les pièces. Et l’application a tout simplement refusé d’en enregistrer une autre à la place, malgré de nombreuses tentatives.

    Performances

    6

    Le Neato D9 utilise la navigation LaserSmart basée sur le LIDAR pour optimiser ses trajectoires. Mais lors de nos tests, nous avons pu constater que cette navigation se montrait plutôt irrégulière.

    Neato D9
    Le Neato D9 utilise la navigation LaserSmart basée sur le LIDAR pour optimiser ses trajectoires | Source : Selectos

    Loin d’être aussi systématique que certains de ses concurrents, le D9 semble avoir des difficultés à gérer l’irrégularité des pièces, si celles-ci ne sont pas parfaitement carrées. Il évite alors certaines zones, s’obstine longuement sur des obstacles fixes (des meubles, par exemple), s’arrête en cours de route pour réévaluer sa trajectoire et parfois même faire marche arrière.

    Ceci est en lien avec sa gestion des obstacles, plutôt aléatoire elle aussi. Si le D9 n’a pas peur de grimper sur des objets de petite taille, quitte à s’y retrouver coincé, il peut aussi montrer des difficultés à circuler dans des endroits encombrés, comme entre des pieds de chaise. Par contre, s’il parvient à bien identifier l’obstacle, il le contourne de près sans trop le toucher.

    Neato D9
    Le D9 n’a pas peur de grimper sur des objets de petite taille, quitte à s’y retrouver coincé | Source : Selectos

    Lors de nos tests, il est arrivé qu’il s’arrête au milieu d’un nettoyage sans l’avoir terminé et il a même fini par se retrouver avec une roue dans le vide, ayant mal géré l’abord d’un escalier. À de nombreuses reprises, il n’est pas non plus parvenu à retourner à sa base une fois la tâche achevée.

    Tous ces constats nous font penser que le D9 n’est malheureusement pas de taille à affronter des espaces trop irréguliers ou encombrés, ses performances étant alors fortement réduites.

    Une telle difficulté à gérer son environnement le rend par ailleurs particulièrement lent. Par exemple, il lui a fallu exactement 27 minutes pour nettoyer 15 m², là où certains de ses concurrents ont pu le faire en 17 minutes.

    Neato D9
    Il lui a fallu exactement 27 minutes pour nettoyer 15 m² | Source : Selectos

    C’est dommage car parallèlement à cela, ses performances d’aspiration sont, elles, très bonnes. Attention toutefois à bien vider le collecteur régulièrement car l’appareil ne vous avertira pas qu’il est plein. Et si c’est le cas, les performances seront inévitablement beaucoup moins bonnes.

    Comme à notre habitude, nous avons soumis le robot à divers tests, en utilisant du sel, des lentilles et des grains de café pour mimer diverses tailles de déchets, sur du carrelage, du parquet mais aussi sur un tapis.

    Neato D9
    Le tapis a été aspiré efficacement, en mode Eco comme en mode Turbo | Source : Selectos

    Le mode Eco s’est montré efficace sur le carrelage, quelle que soit la taille des déchets. Seules certaines bordures de pièces n’ont pas été aspirées, en raison des soucis de navigation évoqués précédemment.

    Neato D9
    Les bordures du tapis ont été un peu négligées | Source : Selectos

    Le tapis a lui aussi été aspiré efficacement, en mode Eco comme en mode Turbo. Par contre, ses bordures sont elles aussi un peu négligées.

    Volume sonore du mode Eco et Turbo :

     

    En termes de niveau sonore, le D9 est un appareil plutôt bruyant puisqu’il affiche 65 dB en mode Eco. À l’oreille, le bruit de l’aspiration est assez fort, tout comme celui de ses roues, que l’on peut même distinguer depuis une autre pièce fermée. Le mode Turbo monte, lui, à 70 dB.

    Autonomie

    9

    L’autonomie du Neato D9 est particulièrement élevée, puisqu’elle s’élève à 200 minutes. Nos tests ont confirmé cette donnée. Heureusement puisque, comme nous le disions, l’appareil est plutôt lent dans ses tâches.

    Neato D9
    L’autonomie du Neato D9 s’élève à 200 minutes | Source : Selectos

    L’indication du niveau de batterie est quant à elle assez précise sur l’application puisque renseignée de manière chiffrée. Un voyant lumineux est néanmoins également présent sur l’appareil.

    Conclusion

    6/10

    Autant dire que, pour ce prix, nous avons globalement été assez déçus du Neato D9. L’imprécision de ses déplacements et de sa cartographie figurent en tête des reproches que nous avons à lui faire, et le bilan est alourdi par d’autres défauts (conception du collecteur, bruit) que l’on ne peut pas ignorer même s’ils sont secondaires.

    Nous ne recommandons donc pas d’investir une telle somme dans cet aspirateur, puisqu’il est possible de trouver un appareil de gamme inférieure bien plus performant.

    POINTS POSITIFS
    • Forme en D
    • Rouleau plus large que la moyenne
    • Grand collecteur à poussières
    • Application intuitive
    • Bonnes performances d’aspiration
    • Grande autonomie
    POINTS NÉGATIFS
    • Fonctionnalités limitées
    • Pas de suivi de trajectoire
    • Cartographie améliorable
    • Difficultés de navigation et de gestion des obstacles
    • Lenteur d’exécution des tâches
    • Niveau sonore élevé

     

    Les Meilleurs Robots Aspirateurs du moment

    Notre choix, Meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative haut de gamme
    Neato-Robotics-Botvac-D7-ConnectedEufy RoboVac 11SiRobot Roomba i7+iRobot Roomba i3+
    Neato Robotics Botvac D7 ConnectedEufy RoboVac 11SiRobot Roomba i7+iRobot Roomba i3+
    C’est sa forme en D qui le distingue le plus de ses concurrents. Grâce à elle, il est plus efficace dans les recoins tout en affichant de bonnes performances et un système de navigation très abouti.Cet aspirateur compact se montre performant sur presque toutes les surfaces, en plus d’être l’un des plus silencieux du marché. Son rapport qualité/prix le rend très intéressant, malgré l’absence de télémétrie laser.C’est l’un des plus performants du moment. Connecté, il embarque une série complète de fonctionnalités augmentant le confort d’utilisation, dont un système de vidange automatique sur sa base.Avec cet aspirateur, la station de vidange automatique n’est plus réservée aux modèles haut de gamme. Pour garder un prix raisonnable, l’i3+ fait par contre l’impasse sur la caméra, ce qui pénalise sa gestion des obstacles.
    442.26 € sur La-redoute 497.04 € sur Cdiscount 157.12 € sur Cdiscount 194.90 € sur Darty 799.00 € sur Cdiscount
    Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

    699.99 € sur Fnac

     

    Laisser un commentaire