Test du Dreame Bot Z10 Pro : Le prix de la tranquillité

8/10

Note de la rédaction

Où acheter au meilleur prix ?
Voir le prix sur Amazon
POINTS POSITIFS
  • Fonctionnalités complètes
  • Navigation bien gérée par le LIDAR
  • Système de vidange automatique très convaincant
  • Suivi en direct sur l’application
  • Niveau sonore correct
  • On ne doit presque jamais s’en occuper
POINTS NÉGATIFS
  • Moins bonne aspiration le long des murs et bordures de meubles
  • Navigation perturbée si obstacles rapprochés
  • Nettoyage à l’eau peu convaincant
  • Erreurs de traduction dans l’application

Sommaire

    Dreame Z10 Pro
    Source : Selectos

    Design

    7

    Visuellement, le Z10 Pro ne se différencie pas beaucoup du L10 Pro. On a la même forme ronde, le même capteur Lidar à son sommet, mais aussi (malheureusement) le même revêtement brillant sur le capot, marquant traces de doigts et poils d’animaux par électricité statique.

    Le collecteur à poussières, toujours facile d’accès sous le capot, est un petit peu plus petit, avec une capacité de 400 ml (contre 540 ml pour le L10 Pro). Ce changement n’a, pourtant, aucune incidence sur notre utilisation puisqu’il faut avouer que durant les trois semaines de test, nous n’avons en réalité pas eu à le toucher une seule fois.

    Dreame Z10 Pro
    Source : Selectos

    Et pour cause : il se vide automatiquement dans la station de recharge, équipée elle-même d’un sac de 4 L (soit 10 fois la capacité du réservoir), comme on pourrait en trouver dans les aspirateurs traîneaux.

    Si cette fonctionnalité peut sembler, de prime abord, totalement superflue, il faut lui reconnaître de nous avoir grandement facilité la vie. C’est simple, on en oublie presque que le robot tourne tous les jours ! Le processus de vidange par aspiration du réservoir est un peu bruyant (73 dB) mais ne dure que quelques secondes, et sa fréquence peut être paramétrée dans l’application, après chaque cycle de nettoyage ou tous les deux ou trois cycles.

    Bien sûr, il faut tenir compte du fait que cette station est, par contre, beaucoup plus encombrante qu’une autre, avec une hauteur totale de 48 cm et une base d’une profondeur de 45 cm. On apprécie toutefois sa conception de qualité, avec un enrouleur de câble à l’arrière et une diode lumineuse avertissant de la nécessité de vider le sac.

    Dreame Z10 Pro
    Source : Selectos

    Les sacs impliquent quant à eux un coût supplémentaire mais qu’on espère raisonnable (le prix n’a pas encore été communiqué par Dreame). Sachant qu’il est à remplacer tous les deux mois environ, en fonction de la nature des déchets qui le remplissent, et qu’il permet d’éviter tout contact avec la poussière, le jeu en vaut tout de même la chandelle.

    Puisque le Z10 Pro est lui aussi un aspirateur hybride, on dispose évidemment d’un réservoir à eau, qui vient se fixer en dessous de l’appareil uniquement lorsque vous avez décidé de l’utiliser. De forme plate, sa conception n’est pas la plus convaincante que l’on ait rencontrée mais son utilisation reste relativement simple.

    Sa capacité a par contre été revue à la baisse, avec 150 ml au lieu de 270 ml. Sachant que la serpillière n’effectue de toute façon aucun mouvement sur le sol, nous avons pu l’utiliser deux fois d’affilée sans devoir le remplir. Mais comme pour beaucoup d’aspirateurs hybrides, son utilité est uniquement de rafraîchir un sol déjà aspiré, sans le débarrasser totalement des éventuelles traces tenaces.

    Dreame Z10 Pro
    Source : Selectos

    Enfin, la petite déception est que le robot est fourni avec très peu d’accessoires : on trouve dans la boîte le réservoir à eau, la brossette latérale et la station de recharge mais aucune pièce de rechange n’est prévue. Le plus embêtant est l’absence d’une deuxième serpillière, qui aurait été pratique pour alterner avec la première.

    Par contre, on apprécie toujours le petit accessoire de nettoyage caché sous le capot, équipé de poils mais aussi d’une lame destinée à couper les poils et cheveux emmêlés sur la brosse.

    Fonctionnalités

    8

    Il devient habituel sur ce genre d’appareil que les commandes passent par une application dédiée. Ici, c’est Xiaomi Home, que nous avions déjà installée pour le test du L10 Pro. Un peu familiarisés avec le principe, l’appairage avec le robot s’est déroulé sans encombre.

    Précédemment, nous avions trouvé que l’application n’était pas toujours très intuitive. Évidemment, avec la pratique, nous la maîtrisons de mieux en mieux. Par contre, les erreurs de traduction (par exemple, “frais de retour” au lieu de “retour à la base”) sont toujours là et peuvent embrouiller les moins habitués.

    Dreame Z10 Pro
    Source : Selectos

    Globalement, la proposition est toujours la même. Le trajet du robot apparaît en temps réel sur l’application. Il peut cartographier plusieurs pièces ou étages (jusqu’à trois) que vous pouvez ensuite visualiser et modifier dans l’onglet “Gestion des cartes”.

    Sur la carte en cours, vous avez la possibilité de déterminer une zone interdite, soit de nettoyage complet soit de lavage à l’eau uniquement (intéressant pour les tapis), ou de simplement tracer une barrière virtuelle.

    À l’inverse, on peut aussi décider de ne nettoyer qu’une zone bien précise dans la pièce, avec un ou deux passages du robot en fonction du degré de saleté, mais nous avons trouvé la manipulation un peu complexe et imprécise.

    Dreame Z10 Pro
    Les 4 modes de puissance d’aspiration | Source : Selectos

    Quatre réglages d’aspiration sont proposés (Silencieux, Standard, Fort et Turbo). On apprécie la détection automatique des tapis, qui fait passer la puissance de l’aspirateur en mode Turbo. Le réglage du débit d’eau peut lui aussi être modifié, de Bas à Moyen puis Élevé et deux modes de nettoyage à l’eau sont proposés (Quotidien ou En profondeur).

    La programmation est un vrai atout chez Dreame puisqu’en plus de définir la fréquence et l’heure de nettoyage, vous pouvez aussi choisir à l’avance la puissance d’aspiration et faire une programmation différente pour chaque pièce de la maison. Chaque séance est enregistrée dans l’historique de nettoyage.

    Le mode DND est, lui, intéressant pour ceux qui habitent en appartement notamment, puisqu’il vous permet d’enregistrer une plage horaire pendant laquelle le robot ne doit pas reprendre une tâche inachevée (ni nettoyage ni vidange), par exemple pendant la nuit.

    D’autres réglages secondaires sont disponibles, comme le volume de la voix du robot, l’activation d’une sécurité enfant ou le rappel de passage de la serpillière. Il est même possible de demander une localisation de l’appareil, qui s’exclamera alors “Je suis ici”.

    Dreame Z10 Pro
    Source : Selectos

    On apprécie particulièrement le programme d’entretien, qui permet de garder un œil sur la durée de vie des différentes pièces sensibles, telles que les brosses, le filtre et les capteurs.

    Chaque information importante vous est communiquée au moyen d’une notification. Le plus souvent, c’est pour vous avertir que le nettoyage est terminé mais il peut également s’agir d’une détection d’anomalie.

    Performances

    7

    Le Dreame Bot Z10 Pro est équipé de capteurs LIDAR qui fonctionnent par télédétection laser afin d’appréhender correctement le monde qui l’entoure. C’est ce qui lui permet de prévisualiser la pièce avant de la nettoyer, avec ses limites et ses obstacles. D’autres capteurs lui permettent aussi de détecter le vide afin, par exemple, de ne pas tomber dans l’escalier.

    Si le robot se trouve dans une nouvelle pièce, la cartographie ne prend que quelques minutes. Il peut ensuite démarrer le nettoyage : ses déplacements et les obstacles qu’il rencontre sur son chemin apparaissent en temps réel sur l’application.

    Dreame Z10 Pro
    L’aspiration en S | Source : Selectos

    Comme avec le L10 Pro, nous n’avons constaté aucune erreur de navigation. Le robot commence par faire le tour de la pièce en longeant les murs, avant de se lancer dans une aspiration systématique en S.

    La gestion des obstacles est plutôt bonne. En effet, si l’obstacle est au centre de la pièce et isolé, il tourne autour pour aspirer au plus près.

    Par contre, nous avions déjà constaté précédemment que les obstacles en bordure sont plus compliqués à appréhender : le robot a tout simplement tendance à les éviter, quitte à délaisser toute la zone. Nous avons rencontré le même problème si plusieurs obstacles sont proches l’un de l’autre : il ne passe pas entre les deux, même s’il a la place pour le faire.

    Le constat est donc assez évident. Il vaut mieux dégager la pièce au maximum car, plus il y a d’obstacles dans la pièce, plus la navigation s’en trouve perturbée.

    Dreame Z10 Pro
    Source : Selectos

    Pour évaluer les performances d’aspiration, nous avons – comme à notre habitude – utilisé du sel pour les particules fines et du riz pour les particules moyennes, les deux ayant l’avantage de bien se voir sur notre sol gris foncé.

    Dans un cas comme dans l’autre, nous avons dû insister avec plusieurs passages pour venir à bout de tout le sel ou le riz dispersé. Un seul passage n’était clairement pas suffisant. Au bout de deux, le résultat était déjà plus convaincant mais un troisième a permis de tout nettoyer jusqu’au dernier grain.

    Nous vous conseillons donc de bien utiliser le mode Zone lorsqu’une partie de la pièce est vraiment sale, afin de concentrer les trajets de l’aspirateur dessus.

    Dreame Z10 Pro
    Source : Selectos

    L’aspiration du tapis à poils courts qui orne notre salon a été, quant à elle, beaucoup plus efficace qu’avec le L10 Pro. L’entièreté a été aspirée, y compris les bords, et le robot y a directement enclenché le mode Turbo, comme demandé.

    De manière générale, nous pouvons donc dire que les performances d’aspiration du Z10 Pro sont tout à fait satisfaisantes, à condition que la pièce ne soit pas trop encombrée et que la saleté ne soit pas accumulée sur les bords.

    En ce qui concerne le nettoyage à l’eau, nous n’avons pas été particulièrement emballés mais la fonctionnalité a le mérite d’exister. Pour un rafraîchissement régulier, le passage du robot est efficace (mais laisse quand même quelques traces, faute de détergent). Par contre, d’après nous, ce n’est pas une fonctionnalité assez convaincante pour être la raison de votre achat.

    Dreame Z10 Pro
    Source : Selectos

    Pour terminer, nous ne pouvons bien évidemment pas faire l’impasse sur le critère du bruit, étant donné la proximité quotidienne de l’appareil dans vos pièces de vie.

    Le test est, sur ce critère, plutôt concluant, puisque le robot affiche seulement 58 dB à 1 m de distance. Sur le tapis, il est monté à 63 dB, ce qui reste franchement peu élevé, et le mode Turbo a, sans surprise, fait grimper le niveau à 72 dB. Nous n’avons par contre mesuré aucune différence entre le mode Silencieux et le mode Standard.

    Autonomie

    9

    Comme sur le L10 Pro, Dreame annonce une autonomie de 150 minutes. La consommation de la batterie peut être suivie en temps réel puisque le pourcentage restant s’affiche au-dessus de la carte en cours. Nous avons constaté en moyenne une perte de 25% par 20 m² à vitesse Standard, ce qui laisse une grosse marge de manœuvre même sur les grands espaces.

    Dreame Z10 Pro
    Source : Selectos

    Comme souvent, l’appareil retourne automatiquement à sa base pour se recharger une fois la tâche achevée, et s’il n’a pas fini, il la reprend une fois sa batterie de nouveau pleine. Cette fonctionnalité couplée à la vidange automatique du réservoir est à nos yeux un combo gagnant : aucune intervention manuelle n’est nécessaire pendant plusieurs jours voire semaines, tant que le robot ne rencontre pas de problème de navigation.

    Nous sommes, sur ce critère, totalement convaincus.

    Conclusion

    8/10

    Finalement, le Z10 Pro a, selon nous, réussi à tirer son épingle du jeu, et pas seulement grâce à la station de vidange automatique, même si elle constitue l’un de ses principaux atouts.

    Malgré quelques défauts persistants, ses performances nous ont un peu plus convaincus que le L10 Pro, grâce à une bonne aspiration et des fonctionnalités toujours aussi précises.

    POINTS POSITIFS
    • Fonctionnalités complètes
    • Navigation bien gérée par le LIDAR
    • Système de vidange automatique très convaincant
    • Suivi en direct sur l’application
    • Niveau sonore correct
    • On ne doit presque jamais s’en occuper
    POINTS NÉGATIFS
    • Moins bonne aspiration le long des murs et bordures de meubles
    • Navigation perturbée si obstacles rapprochés
    • Nettoyage à l’eau peu convaincant
    • Erreurs de traduction dans l’application
    Où acheter au meilleur prix ?
    Voir le prix sur Amazon

     

    Les Meilleurs Robots Aspirateurs Laveurs de Sol du moment

    Notre choix, Meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative milieu de gamme
    Dreame Z10 ProDreame F9Ecovacs Deebot N8 PlusRoidmi Eve Plus
    Dreame Bot Z10 ProDreame F9Ecovacs Deebot N8 Pro PlusRoidmi Eve Plus
    Équipé d’un système de navigation laser LIDAR et d’une station de vidange automatique, ce robot offre de bonnes performances d’aspiration et une cartographie précise de son environnement.Contrairement à beaucoup de ses concurrents d’entrée de gamme, le F9 embarque une lentille optique dans son système de navigation qui lui permet de naviguer intelligemment et de bien gérer les obstacles dans la pièce.Avec son efficace gestion des obstacles, ses fonctionnalités complètes et ses bonnes performances d’aspiration, il ne manque qu’un petit perfectionnement de l’autonomie pour permettre à ce robot de se rapprocher d’un sans-faute.Cet aspirateur se démarque principalement grâce à ses excellentes performances d’aspiration. Par ailleurs, sa station de vidange automatique embarque une fonction de désinfection totalement inédite.
    499.98 € sur Amazon 246.40 € sur Amazon 189.00 € sur Electro-depot 220.11 € sur Cdiscount 699.00 € sur Amazon 443.96 € sur Boulanger 452.18 € sur La-redoute 478.99 € sur Fnac 523.99 € sur Darty
    Voir plus d'offres
    453.90 € sur Amazon 359.00 € sur Cdiscount

     

    Laisser un commentaire