Test du Dreame Bot L10 Pro : Le laser, une arme redoutable

8/10

Note de la rédaction

Si on en croit la marque chinoise Dreame, son dernier né, le L10 Pro, est “censé nous surprendre” grâce à ses capteurs LIDAR à double laser, sa puissance d’aspiration de 4000 Pa et sa fonction serpillière.

Dans la pratique, cet aspirateur robot de milieu de gamme a-t-il de quoi rivaliser avec ses concurrents ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

Sommaire

Dreame L10 Pro
Source : Selectos

Design

7

De forme ronde, le L10 Pro affiche un format plutôt standard. On remarque bien évidemment le capteur Lidar qui dépasse sur son sommet, mais aussi le revêtement brillant de son capot. Si la première impression est globalement positive, on regrette rapidement l’apparition de traces de doigts un peu partout.

Le collecteur à poussières, d’une capacité de 570 ml, se cache sous le capot. Son accès est beaucoup plus aisé que sur les modèles où il se fixe par le dessous et où il faut alors complètement retourner le robot pour attraper le collecteur. Son système de vidange est tout aussi simple et la capacité est tout à fait suffisante pour endurer une bonne heure de nettoyage sur un sol moyennement sale.

Dreame L10 Pro
Source : Selectos

Le réservoir à eau vient par contre, lui, se fixer en-dessous de l’appareil, uniquement lorsque vous avez décidé de l’utiliser (il ne faut donc pas le laisser de manière permanente, surtout si vous êtes équipé(e) de parquets). Nous n’avons pas rencontré de difficultés particulières quant à son utilisation et avons apprécié sa bonne étanchéité.

Sa capacité de 270 ml est suffisante, sachant que la serpillière n’effectue de toute façon aucun mouvement sur le sol. Son utilité est donc uniquement de rafraîchir un sol déjà aspiré.

Le robot est fourni avec très peu d’accessoires : viennent séparément en plus dans la boîte le réservoir à eau, la brossette latérale et la station de recharge. C’est tout de même dommage qu’aucune pièce de rechange ne soit prévue.

Dreame L10 Pro
Source : Selectos

Une petite surprise se cache néanmoins sous le capot, puisqu’on y trouve un accessoire de nettoyage, équipé de poils mais aussi d’une lame, destinée à couper les poils et cheveux emmêlés sur la brosse.

Fonctionnalités

8

Bien que le L10 Pro soit équipé de trois boutons physiques, l’essentiel des commandes passe par l’application Xiaomi Home. Une fois installée sur notre smartphone de test, l’appairage avec le robot s’est déroulé sans encombre.

La suite de l’utilisation s’est quant à elle un peu faite à tâtons, l’application n’étant pas toujours organisée de manière intuitive. De plus, quelques erreurs de traduction (l’originale est en chinois) nous ont parfois embrouillés et fait perdre du temps. En fouillant un petit peu, on a néanmoins fini par comprendre comment utiliser l’essentiel des fonctionnalités.

Dreame L10 Pro
Captures d’écran de l’application

L’application sert à gérer tous vos appareils Xiaomi. Il faut commencer par sélectionner celui que vous voulez utiliser (ici, le Xiaomi Bot L10 Pro), puis la pièce ou l’étage à nettoyer si vous en avez mémorisé plusieurs (jusqu’à trois maximum). Il suffit ensuite d’appuyer sur Play pour lancer le nettoyage et vous pouvez bien sûr l’interrompre à tout moment.

Vous avez la possibilité de déterminer une zone interdite, soit de nettoyage complet soit de lavage à l’eau uniquement (intéressant pour les tapis), ou de simplement tracer une barrière virtuelle. À l’inverse, on peut aussi décider de ne nettoyer qu’une zone bien précise dans la pièce, mais nous avons trouvé la manipulation un peu complexe et imprécise.

Quatre réglages d’aspiration sont proposés (Silencieux, Standard, Fort et Turbo) ainsi que deux modes de nettoyage (Quotidien ou En profondeur). Il est également possible d’activer la détection automatique des tapis, sur lesquels l’aspirateur passe alors en mode Turbo. Le réglage du débit d’eau peut lui aussi être modifié, de Légèrement sec à Standard puis Humide.

Dreame L10 Pro
Captures d’écran de l’application

La programmation est assez précise puisqu’en plus de définir le ou les jours ainsi que l’heure de nettoyage, vous pouvez aussi paramétrer à l’avance le mode d’aspiration. Chaque séance est enregistrée dans l’historique de nettoyage.

D’autres réglages secondaires sont disponibles, comme le volume de la voix du robot, l’activation d’une sécurité enfant ou le rappel de passage de la serpillière. Il est même possible de demander une localisation de l’appareil, qui s’exclamera alors “Je suis ici”.

On apprécie particulièrement l’onglet “Programme d’entretien”, qui permet de garder un œil sur la durée de vie des différentes pièces sensibles, telles que les brosses, le filtre et les capteurs.

Dreame L10 Pro
Captures d’écran de l’application

Régulièrement, le robot vous rappelle aussi les précautions à prendre au quotidien pour optimiser le fonctionnement du robot.

Chaque information importante vous est communiquée au moyen d’une notification. Le plus souvent, c’est pour vous avertir que le nettoyage est terminé mais il peut également s’agir d’une détection d’anomalie, ou simplement vous rappeler de retirer le compartiment à eau de l’appareil en charge.

Performances

7

Le Dreame Bot L10 Pro a pour principal argument de vente qu’il “nettoie comme s’il voit”. Pour ce faire, il est équipé de capteurs LIDAR qui fonctionnent par télédétection laser afin d’appréhender correctement le monde qui l’entoure. C’est donc ce qui lui permet de prévisualiser la pièce avant de la nettoyer, avec ses limites et ses obstacles.

Bien sûr, d’autres capteurs lui permettent aussi détecter le vide afin, par exemple, de ne pas tomber dans l’escalier.

Dreame L10 Pro
Source : Selectos

Dès sa mise en route, le robot va scanner la pièce pour se positionner correctement et optimiser ses déplacements. En quelques secondes, on dispose déjà d’une cartographie assez précise de la pièce et des meubles qui s’y trouvent. On peut ensuite suivre en direct ses déplacements et les obstacles qu’il rencontre sur son chemin.

De manière générale, nous n’avons constaté aucune erreur de navigation. Le robot commence par faire le tour de la pièce en longeant les murs, avant de se lancer dans une aspiration systématique en S.

Les obstacles ont chaque fois été bien identifiés et appréhendés. Par contre, il faut reconnaître qu’à force de précautions pour ne pas s’y cogner, l’aspiration à leurs abords n’est pas optimale. En effet, si l’obstacle est au centre de la pièce et isolé, il tourne autour pour aspirer au plus près. Mais s’il est situé en bordure, il aura plutôt tendance à tout simplement l’éviter, quitte à délaisser toute la zone.

Dreame L10 Pro
Source : Selectos

De manière générale, nous avons constaté qu’il valait mieux dégager la pièce au maximum car, plus il y a d’obstacles dans la pièce, plus la navigation s’en trouve perturbée.

Si les dénivelés jusqu’à 2 cm (comme les seuils de porte et les tapis) sont, de manière générale, bien appréhendés, nous avons tout de même été déçus de le voir totalement ignorer l’entièreté de la bordure de notre tapis lors de son passage dans le salon. Il en a donc aspiré le centre, mais pas les extrémités.

Pour évaluer les performances d’aspiration, nous avons – comme à notre habitude – utilisé du sel pour les particules fines et du riz pour les particules moyennes, les deux ayant l’avantage de bien se voir sur notre sol gris foncé.

Dreame L10 Pro
Source : Selectos

Pour l’anecdote, lorsque le riz a été placé de manière assez concentrée sur une zone, l’aspirateur l’a considéré comme un obstacle et a tout simplement fait le choix de ne pas l’aspirer. Nous avons alors mieux réparti les grains dans la pièce.

Malheureusement, le deuxième passage n’a toujours pas été totalement concluant, puisqu’il restait une zone “sale” non nettoyée… La majorité des grains de riz ont cependant été aspirés correctement.

En ce qui concerne le sel, le mode Standard n’a pas été suffisant pour tout aspirer, mais il faut reconnaître qu’il y en avait beaucoup. En mode Fort, il a quasiment intégralement disparu, mais l’aspiration reste perfectible sur les bordures de la pièce.

Enfin, nous n’avons pas été particulièrement convaincus par le nettoyage à l’eau, car la serpillère a en définitive laissé plus de traces sur notre carrelage gris foncé qu’il n’y en avait avant son passage. Cela dit, certainement que le procédé peut contenter certains utilisateurs pour l’effet “rafraîchissant”, à condition toutefois d’avoir un sol clair pour ne pas subir ce désagrément.

Dreame L10 Pro
Source : Selectos

Pour terminer, nous ne pouvons bien évidemment pas faire l’impasse sur le critère du bruit, étant donné la proximité quotidienne de l’appareil dans vos pièces de vie.

Le test est, sur ce critère, plutôt concluant, puisque le robot affiche 64 dB à proximité directe et seulement 58 dB à 1 m de distance. En mode Turbo sur le tapis, il est monté à 70 dB, ce qui reste franchement raisonnable. Nous n’avons par contre mesuré aucune différence entre le mode Silencieux et le mode Standard.

Autonomie

9

Dreame annonce une autonomie de 150 minutes, soit 2h30. Lors de nos tests, nous avons pu suivre en temps réel la consommation de la batterie puisque le pourcentage s’affiche au-dessus de la carte en cours. Il en résulte en moyenne une perte de 25% par 20 m² à vitesse Standard, ce qui laisse une grosse marge de manœuvre même sur les grands espaces.

Dreame L10 Pro
Source : Selectos

Dans tous les cas, l’appareil retourne automatiquement à sa base pour se recharger une fois la tâche achevée, et s’il n’a pas fini, il la reprend une fois sa batterie de nouveau pleine.

Il nous semble donc assez compliqué de trouver à redire sur cette performance.

 

Conclusion

8/10

En conclusion, cet aspirateur robot nous laisse une bonne impression générale, même si certains points sont à améliorer.

L’aspiration est correcte, sans être exceptionnelle, et la gestion des obstacles et des bordures est perfectible. Le L10 Pro se distingue tout de même assez bien dans le milieu de gamme, et arrive à nous convaincre grâce aux nombreuses fonctionnalités proposées sur l’application.

POINTS POSITIFS
  • Fonctionnalités assez complètes
  • Navigation bien gérée par le LIDAR
  • Entretien aisé
  • Suivi en direct sur l’application
  • Niveau sonore tout à fait correct
  • Bonne autonomie
POINTS NÉGATIFS
  • Gestion un peu compliquée de certains obstacles
  • Moins bonne aspiration le long des bordures
  • Nettoyage à l’eau peu concluant sur sol foncé
  • Application peu intuitive et parfois mal traduite

 

Les Meilleurs Robots Aspirateurs Laveurs de Sol du moment

Notre choix, Meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative haut de gamme
Roborock S5 MaxAmibot Spirit H2OEcovacs Deebot Ozmo 950Roborock S6 MaxV
Roborock S5 MaxAmibot Spirit H2OEcovacs Deebot Ozmo 950Roborock S6 MaxV
Avec un système de cartographie laser précis et une autonomie de 150 minutes, ce robot connecté affiche des performances d’aspiration et de lavage à l’eau nettement plus efficaces que la moyenne.Sa petite hauteur de 7,6 cm et son faible niveau sonore (50 dB) permettent à ce robot de se faufiler partout et en toute discrétion. Efficace tant sur l’aspiration que sur le lavage à l’eau, il offre un très bon rapport qualité/prix.Muni d’un télémètre laser, ce robot affiche une autonomie inégalée de 3 heures et est capable de mémoriser jusqu’à trois étages d’une habitation, dont il affiche la cartographie sur une application smartphone très précise.Désormais équipé d’une double caméra infrarouge et d’un système de reconnaissance des petits obstacles (5 x 3 cm), ce robot embarque un système de cartographie ultra précis et intelligent.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

649.00 € sur Boulanger

 

Sophie Huynh-Duc

​​​​​​​​Sophie est la rédactrice en chef de Selectos, en plus d’écrire pour les sections Électroménager et Bébé/Enfant. Son master en communication lui a déjà permis de travailler comme éditrice pour Les Impressions Nouvelles et Casterman. Maman de 2 garçons, elle a déjà testé de nombreux produits pour enfants et appareils électroménagers, et comparé des centaines d’autres durant son travail de rédactrice.


Laisser un commentaire