Les 5 (vraies) Meilleures Mandolines 2019 – Comparatif Complet

Publié le 14 janvier 2019

Après plusieurs heures de recherches, j’ai enfin fait ma sélection des 5 meilleures mandolines parmi plus d’une vingtaine de modèles disponibles sur le marché.

Afin de découvrir aux mieux les capacités de chaque appareil, j’ai fait quelques recherches, pour différents types de légumes, des plus tendres de type courgette ou tomate aux légumes d’hiver coriaces (navets, celeriac…). Mon choix s’est finalement porté sur un grand classique : la V5 de la marque allemande Börner !  

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat décrivant les différents types de mandoline et les critères à prendre en compte lors de la sélection. Vous pourrez ainsi trouver celle qui correspond le mieux à vos habitudes et à votre style de cuisine.

Bon appétit !

Meilleur pas cher
Oxo 1273180MLNYK Trancheuse à Mandoline Simple Nylon/Polypropylène/Silicone/Acier Inoxydable Blanc 11,11 x 35,88 x 16,51 cm
Meilleur milieu de gamme
Râpe à légumes Borner V5 PowerLine -violet
Meilleur haut de gamme
Trancheuse mandoline Benriner - 4 lames japonaise en acier inoxydable - Sans Bisphénol A - 32,4 cm x 9,5 cm Nouvelle version Jumbo blanc
Oxo Simple
Börner V5
Benriner Jumbo
40,31 EUR
62,90 EUR
80,56 EUR
Meilleur pas cher
Oxo 1273180MLNYK Trancheuse à Mandoline Simple Nylon/Polypropylène/Silicone/Acier Inoxydable Blanc 11,11 x 35,88 x 16,51 cm
Oxo Simple
40,31 EUR
Meilleur milieu de gamme
Râpe à légumes Borner V5 PowerLine -violet
Börner V5
62,90 EUR
Meilleur haut de gamme
Trancheuse mandoline Benriner - 4 lames japonaise en acier inoxydable - Sans Bisphénol A - 32,4 cm x 9,5 cm Nouvelle version Jumbo blanc
Benriner Jumbo
80,56 EUR

Les meilleures mandolines pas chères

Réservées jusqu’à il y a relativement peu de temps aux professionnels, la mandoline trouve aujourd’hui de plus en plus sa place dans les cuisines des particuliers, et c’est plutôt positif !

Nous avons tous envie de disposer d’appareils performants nous permettant de réaliser de bons petits plats avec un minimum d’investissement de temps et d’argent.

Oxo Simple : la meilleure pas chère

Oxo Simple

Prix
40,31 EUR
Avantages
Prix abordable
Nettoyage facile
Lames tranchantes
Inconvénients
Lames non amovibles

Là on est encore une fois sur du plastique, fourni avec un protège-doigts et doté d’un système de réglage de l’épaisseur et d’une fonction julienne à bouton sécurisé avec pied anti-glisse.

Cette mandoline est principalement composée de plastique de qualité raisonnable, à l’exception de la lame, des lames de julienne et d’un manche pivotant qui permet de la maintenir inclinée. Lorsque la mandoline n’est pas en utilisation, la lame principale peut être verrouillée et le protège-doigts se range à l’envers sous l’appareil.

Le protège-doigts dispose d’un ressort interne qui vous permet de serrer les aliments à trancher. La mandoline propose quatre réglages de coupe: 1,5mm cm, 3 mm et 6 mm, plus un réglage julienne qui permet de couper en longueur à 3 mm.

Plutôt intéressant tout ça ! Pour commencer, il suffit de déplier le pied, de régler la profondeur de coupe désirée, de placer les aliments sur l’appareil et d’utiliser le support pour les déplacer rapidement sur la lame. En mode “julienne”, de petites lames ressortent devant la lame principale, ce qui permet de couper les légumes en longues lanières au lieu d’une seule tranche.

C’est marqué en gros sur l’emballage en lettres rouges, mais je me permets de vous le rappeler : la lame principale est super tranchante ! Contrairement au modèle de Kyocera, on a ici affaire à un porte aliments protège-doigts qui marche plutôt bien, donc servez-vous-en, à moins de souhaiter agrémenter vos salades et autres mets de bouts de doigts, car ça peut aller très vite ! L’appareil est bien entendu à conserver hors de la portée des enfants.

En conclusion : l’appareil fonctionne plutôt bien avec des lames assez tranchantes. Bien que les celles-ci ne soient pas amovibles, le nettoyage a été rapide et facile. On a de plus affaire à un prix plutôt raisonnable par rapport à la qualité proposée.

Kyocera CSN 202 BK : fait l’affaire, mais gare à la durabilité

Kyocera CSN 202 BK

Prix
25,12 EUR
Avantages
Prix abordable
Lame en céramique
Inconvénients
Fragile
Protège-doigts pas assez efficace

L’entreprise Kyocera, spécialisée dans les composants céramiques et électroniques, propose une mandoline d’entrée de gamme à un prix modeste, dotée d’une lame en céramique et fourni avec un accessoire protège-doigts.

Aux premiers abords, on n’est pas très impressionné par son aspect un peu ”cheap” tout en plastique, aux apparences fragiles. On se pose rapidement la question de sa résistance dans le temps, en se disant qu’on n’a pas affaire à un produit d’une qualité exemplaire.

La lame en céramique est tout de même pour moi un gros avantage, car celles-ci gardent leur tranchant très longtemps et résistent à la chaleur comme à la corrosion et aux acides. En effet, la lame est très efficace et permet de faire des tranches très fines sur des légumes tendres (je l’ai utilisée pour faire une belle salade de concombres), mais s’avère moins efficace sur les légumes plus durs à cause de la fragilité du tout.

Un système assez rudimentaire composé d’une simple barre de plastique qui s’écarte plus ou moins du corps de la mandoline ne permet pas de régler de façon très précise la taille des tranches. Je me pose qui plus est la question de sa durabilité dans le temps.

Une question à se poser toujours en cuisine, et tout particulièrement lors de l’utilisation de ce genre d’objet tranchant, est celle de la sécurité. Cette mandoline est fournie avec un accessoire protège-doigts, qui se révèle malheureusement rapidement comme étant assez inefficace. Il ne permet pas de serrer les aliments car trop rigide, et les picots ne suffisent pas pour retenir les légumes plus lourds tels que les pommes de terre.

Des gants anti-coupure spécialement prévus à cet effet sont bien entendu disponibles dans le commerce, moyennement un investissement supplémentaire…

En résumé, un produit d’entrée de gamme destiné aux cuisiniers occasionnels qui n’ont pas envie d’investir dans un produit plus onéreux. Je conseille tout de même aux plus exigeants de privilégier un produit plus solide, qui permettra plus de flexibilité (meilleur réglage de la taille des tranches, par exemple).

Les meilleures mandolines de milieu de gamme

Vous avez compris qu’il est possible d’avoir une mandoline tout à fait raisonnable pour une somme assez modique. Ceux ou celles souhaitant disposer de fonctionnalités plus avancées feraient tout de même bien d’investir quelques euros de plus.

Petit tour d’horizon des mandolines milieu de gamme !

Börner V5  : la meilleure de milieu de gamme

Börner V5

Prix
62,90 EUR
Avantages
Lames en inox
10 coupes différentes
Entretien très facile
Divers coloris
Inconvénients
Compliqué de faire des dés de légumes

Il est fort possible qu’en jetant un coup d’oeil dans les placards de cuisine de votre maman vous trouverez la version précédente de cette mandoline de la marque allemande Borner, désormais un grand classique.

On nous a chanté les louanges de la V3, laquelle, paraît-il, se distingue par sa flexibilité, sa facilité d’utilisation et sa durabilité… Qu’en est-il de ce nouveau modèle remis au goût du jour ?

La Mandoline Borner V5 Powerline propose huit nouvelles possibilités de coupes en intégrant des plaques à 3,5 et 7 mm, un (vous vous en doutiez) poussoir protège-doigts et un bouton latéral de réglage d’épaisseur de coupe qui permet de pousser les plaques vers l’avant-arrière. Ceux qui souhaitent cuisiner avec leur enfants peuvent employer la plaque “rondelles” comme plaque de sécurité.

Les plaques réglables en hauteur permettent au total 10 types de coupe différents : à la fois des tranches en quatre dimensions, des bâtonnets en quatre épaisseurs, et des cubes de deux tailles. Les lames sont en acier inoxydable : dommage pour moi, plutôt friande de céramique, mais je veux bien rester ouverte à toutes les possibilités ! Le tout est livré avec sa boite de rangement.

Côté esthétique, on retrouve un peu de peps avec différents coloris (orange, rouge, vert, violet, blanc) qui permettront d’enjoliver un peu votre cuisine (et, avouons-le, de mieux dissimuler les tâches disgracieuses…). Avec un design tout en courbes ergonomiques, on gagne un peu en fantaisie par rapport aux modèles précédemment testés.

Devant ce grand classique de la mandoline,on se demande ce que ça va donner avec divers types de légumes, des plus courants aux plus exotiques. Et bien j’ai été assez étonnée ! Elle permet de faire des tranches de tomate ultra-fines, et ce sans en mettre partout, malgré des tomates un peu trop mûres.

De nombreux utilisateurs soulignent cette efficacité avec les pommes de terre, concombres et bulbes de fenouil, et même avec les plus coriaces ananas et patates douces. Ok c’est bon, les lames en acier, vous êtes pardonnées !

Tout petit bémol : d’était tout de même un tout petit peu plus compliqué au niveau de la réalisation de dés de légumes. J’ai dû me référer aux vidéos d’instruction mises à disposition par le fabricant, car ce n’était pas très intuitif.

L’entretien très facile est un gros plus : l’appareil se rince tout simplement sous l’eau courante et le tout se range facilement dans la boite fournie. Une belle découverte que cette mandoline qui a fait ses preuves dans le temps !

Kyocera CSN 550 : un coffret trois mandolines

Kyocera CSN 550

Prix
50,34 EUR
Avantages
Plusieurs coloris disponibles
Étui de rangement fourni
Lame en céramique
Compact
Entretien facile
Inconvénients
Poussoir protège-doigts moyennement efficace

Pour notre deuxième mandoline de milieu de gamme nous revenons vers Kyocera et ses lames en céramique. Ici, petit changement de concept par rapport aux modèles essayés précédemment : nous avons affaire à un coffret trois mandolines, “épaisseur réglable”, “julienne” et “râpe”. Les trois sont aussi commercialisées séparément.

Si vous faites partie des adeptes, de plus en plus nombreux, de la cuisine végé, qui ont besoin d’appareils non seulement performants, mais qui par la même occasion détonnent bien dans votre cuisine, alors ce coffret Kyocera est pour vous ! Avec ses jolies couleurs noir, rouge et vert, ces mandolines changent du plastique blanc et gris qu’on a pu voir précédemment. Vite, un peu de peps !

Les coffret est livré une fois de plus avec l’incontournable protège-doigts. On apprécie, par rapport aux appareils entrée de gamme, l’étui de rangement plutôt nécessaire étant donné le caractère potentiellement dangereux de ces appareils.

Moi personnellement, je suis plutôt adepte des lames en céramique de façon générale, qui je trouve plus résistantes dans le temps, plus légères et plus faciles à nettoyer. Pour moi, la composition des lames de ces appareils est donc un gros plus.

Les dimensions sont de 27,8 x 4,8 x 9,2 cm pour les trois appareils plutôt compactes. La première est noire à épaisseur réglable (de 0,5 à 3 mm). L’épaisseur se règle à l’aide d’une petite molette plutôt efficace et facile d’utilisation. Cette mandoline permet d’émincer facilement les légumes et de faire de belles tranches fines.

La deuxième, rouge, permet de faire des juliennes, super pratique pour les légumes crus. Plusieurs utilisateurs ont voulu la mettre à l’épreuve à la fois avec des légumes tendres et des légumes plus durs pour voir de quoi elle était capable. Bilan : avec les courgettes ça a super bien marché, un peu moins bien avec les patates douces.

En pour finir, la troisième, de couleur verte, de type râpe, plutôt facile d’utilisation et qui permet de faire de belles carottes râpées.

Bilan du tout ? Un fois de plus, le souci du poussoir protège-doigts moyennement efficace. Les adeptes de la mandoline feraient mieux d’investir dans un gant anti-coupure pour garantir un maximum de confort d’utilisation et de sécurité et pour ne pas être tentés d’utiliser les appareils à mains nues, fortement déconseillé (il suffit de jeter un coup d’oeil aux avis utilisateur pour découvrir de nombreuses histoires d’épouvante de doigts coupés et de visites aux urgences…).

On apprécie dans ce coffret les dimensions compactes, l’efficacité des lames et la facilité d’utilisation, de rangement et de nettoyage :  un simple coup d’eau et de savon suffiront, et les appareils passent même au lave-vaisselle.

Les appareils fonctionnent tout de même mieux avec les légumes tendres et permettront de réaliser de belles salades d’été. Pour les légumes plus coriaces des mois d’hiver, il faudra fournir un peu plus d’efforts !

Les meilleures mandolines haut de gamme

Vous n’avez pas trouvé votre bonheur parmi les modèles sélectionnés précédemment ? Vous avez décidément le goût du luxe ! Ça tombe bien : vous trouverez ci-dessous tout ce qu’il vous faut en matière d’efficacité, d’esthétisme, de sécurité et de facilité d’utilisation.

Benriner Jumbo : la meilleure haut de gamme

Benriner Jumbo

Prix
80,56 EUR
Avantages
Coupes précises
Garanti sans BPA
Stable et facile d’utilisation
Inconvénients
Poussoir protège-doigts pas assez efficace

Ici, nous avons affaire une fois de plus à une marque classique : le fabricant japonais Benriner propose depuis plus de quarante ans des mandolines très appréciées à la fois dans les cuisines professionnelles et les ménages. Le design des mandolines Benriner a très peu évolué au fil du temps, ce qui permet de les reconnaître facilement.

Est-ce que celles-ci continuent à faire le poids face aux concurrents ? Découvrons-le tout de suite !

Nous sommes sur un modèle bien plus simple que ceux que nous avons testé précédemment : ici, pas de gadgets ou de superflu ! Celui-ci comporte une seule lame en acier inoxydable de fabrication japonaise et un corps en plastique garanti sans BPA, une poignée de grande taille, des encoches permettant de caler l’appareil sur un récipient et une base anti-dérapant pour plus de stabilité.

Ceci donne une mandoline très simple d’utilisation, à la coupe franche, nette et extrêmement précise, qui permet de réaliser des tranches très fines, même avec les aliments plus coriaces. On peut par exemple réaliser des tranches de navet tellement subtiles qu’elles en étaient presque transparentes : l’idéal pour les adeptes de cuisine japonaise ou des aliments crus.

La molette permettant de régler la taille des tranches fonctionne à merveille et permet d’obtenir facilement l’épaisseur que l’on souhaite avec une précision remarquable.

Au niveau de la découpe, un véritable bonheur donc. Mais une fois de plus, c’est ce satané poussoir protège-doigts qui fait défaut : on ne va pas se leurrer, les véritables amoureux des tranches fines et précises vont devoir investir dans un fameux gant anti-coupure.

En conclusion, un produit tout en simplicité mais d’une très grande qualité.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre mandoline ?

Le b.a.ba : une bonne mandoline doit disposer de lames très tranchantes et vous permettre de faire des tranches égales. Une lame diagonale unique ou une lame en forme de V permet de mieux maîtriser la découpe et de produire des tranches nettes.

Comme je l’ai maintes fois répété ci-dessus, certains principes de sécurité sont à respecter afin de ne pas finir aux urgences ! Votre mandoline doit comporter un robuste poussoir protège-doigts, une grande poignée vous permettant de la saisir fermement et une action de coupe en lenteur.

Les différents types de mandolines

Il existe des modèles manuels sans fioritures pour les coupes droites tout comme des mandolines à lames interchangeables qui permettent de faire des juliennes, des dés, des frites, des coupes “gaufrées” et bien entendu des tranches minces classiques.

De façon générale et pour la cuisine de tous les jours, la mandoline est principalement employée pour faire des découpes minces, de type rondelles de radis et de concombres pour les salades, ou pour trancher finement des pommes de terre, pour un gratin par exemple.

Il est primordial d’obtenir des tranches égales afin de permettre aux aliments de cuire uniformément.

La mandoline classique, dite “française”

Ces mandolines disposent d’un corps en acier inoxydable robuste et lourd et d’une lame droite. Des lames interchangeables permettent de réaliser des coupes en julienne, en forme de bâton et de crête, et les options d’épaisseur peuvent varier de très fin à un peu plus d’un centimètre.

Chaque lame est amovible pour permettre de l’affuter, cependant, celles-ci sont plutôt épaisses avec une action rugueuse et ont tendance à s’émousser assez rapidement.

La mandoline japonaise

Démocratisé par Benriner (voir ci-dessus), ce type de mandoline est de plus en plus présente dans les cuisines professionnelles. Ces appareils sont à la fois économiques, légers  et très tranchants.

Elles proposent une lame diagonale qui permet de mieux maîtriser la découpe. Son design compact et portable est également idéal pour le stockage.

La mandoline avec lame en V

Ces appareils sont de plus en plus populaires auprès des cuisiniers amateurs. Les aliments sont tranchés simultanément avec deux lames au lieu d’une, ce qui facilite la découpe de légumes de forme sphérique et de taille importante.

Le poussoir protège-doigts

Même les cuisiniers professionnels se coupent assez souvent à la mandoline : le protège-doigts est donc un élément important.

Un bon protège-doigts vous évite les coupures tout en s’adaptant confortablement à votre main et ne laisse pas des gros morceaux de légume non coupés. Si l’ouverture du poussoir est trop étroit, cela limitera la longueur de vos tranches ou allumettes.

Le corps de la mandoline

Un corps solide et lisse permet une action en douceur. Une largeur importante permet de trancher de gros légumes ronds tels que les aubergines, les tomates, les oignons, le fenouil et les grosses pommes de terre. Vous ne devriez pas avoir à couper les légumes à la main avant de les trancher.

L’appareil doit être stable et ne pas fléchir sous la pression.

Les lames

Les lames droites

Elles figurent encore sur la plupart des modèles classiques. Une lame unique perpendiculaire au corps de la mandoline coupe en tranches les aliments que vous glissez le long de celle-ci.

Une lame à coupe droite convient parfaitement aux légumes durs, tels que les pommes de terre. Elle risque d’écraser des fruits et des légumes plus tendres avec des peaux résistantes, comme les tomates.

Les lames en V

Elles conviennent à tous les produits et permettent de les trancher de manière rapide. Deux lames diagonales découpent les aliments, ce qui est particulièrement utile lorsque vous avez affaire à des aliments plus volumineux.

C’est la forme la plus répandue chez les modèles d’usage domestique.

Les lames diagonales

Elles figurent principalement sur les modèles japonais (tels que les Benriner) percent d’abord une petite partie de la peau avant de trancher le reste. Cela permet de découper facilement les légumes tendres tels que les tomates et d’employer moins de force pour trancher les légumes durs.

L’utilisation de la mandoline

Placez la mandoline sur une planche à découper. Assurez-vous que celle-ci ne dérapera pas sur le comptoir afin de maîtriser au mieux l’appareil.

La plupart des mandolines sont livrées avec une sélection de lames à trancher, permettant de créer différentes tranches texturées. Sélectionnez une lame et ajustez-la à l’épaisseur souhaitée.

Si le légume à trancher est trop volumineux, vous pouvez la découper à la main avant de commencer. Assurez-vous de bien utiliser le protège-doigts.

Faites glisser rapidement les aliments sur la lame. Laissez tomber les tranches sur la planche à découper.

L’entretien

Même si votre modèle passe en théorie au lave-vaisselle, il est toujours préférable de le laver à la main. Les détergents utilisés dans les lave-vaisselle ont tendance à émousser les lames.

La sécurité

Dans l’ensemble, l’utilisation d’une mandoline de cuisine est plutôt sûr. Cependant, comme l’appareil contient une lame tranchante qui peut causer des blessures si elle n’est pas manipulée correctement, il est important de respecter les règles de sécurité citées maintes fois ci-dessus pour ne pas vous blesser.

En résumé : toujours employer le protège-doigts fourni, voire un gant anti-coupure. Et ne pas oublier que le nettoyage de l’appareil comporte presque autant de risques que son utilisation. Soyez donc très prudent.

À propos de l'auteur

Caroline Corby

>