Ustensiles et couteaux

Les 5 (vrais) Meilleurs Moulins à Poivre 2019 – Comparatif Complet

Publié le 14 février 2019

Après plusieurs heures de recherches, j’ai enfin fait ma sélection des 5 meilleurs moulins à poivre parmi plus d’une vingtaine de modèles disponibles pour le moment.

Le choix a été difficile, mais si je devais en acheter un, je pense que ce serait le Oxo Good Grips Shaker. J’ai été tenté de me contenter des moulins traditionnels, qui sont très satisfaisants, mais j’apprécie les petites améliorations apportées par ce modèle : le verre transparent, le mécanisme facile d’utilisation, et les repères très clairs pour régler la mouture. En plus, il fait aussi salière !

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat pour vous aider à faire le meilleur choix de moulin à poivre pour votre table ou votre cuisine.

Meilleur pas cher
Cole & Mason Moulin à poivre 120 mm Hêtre
Meilleur milieu de gamme
OXO - Good Grips Moulin Shaker, Acier Inoxydable
Meilleur haut de gamme
Cole & Mason CH946820 Kew 2-en-1 Moulin à Sel/Poivre Électrique Chromé, Argent, 210 mm
Cole and Mason Capstan
Oxo Good Grips Shaker
Cole and Mason Kew
15,90 €
33,35 €
Dès 35,84 €
Meilleur pas cher
Cole & Mason Moulin à poivre 120 mm Hêtre
Cole and Mason Capstan
15,90 €
Meilleur milieu de gamme
OXO - Good Grips Moulin Shaker, Acier Inoxydable
Oxo Good Grips Shaker
33,35 €
Meilleur haut de gamme
Cole & Mason CH946820 Kew 2-en-1 Moulin à Sel/Poivre Électrique Chromé, Argent, 210 mm
Cole and Mason Kew
Dès 35,84 €

Les meilleurs moulins à poivre pas chers

On peut trouver des moulins à poivre pas chers qui font très bien leur travail : poivrer correctement et sans effort, avec une durée de vie élevée.

Cole and Mason Capstan : le meilleur pas cher

Cole and Mason Capstan

Prix
15,90 €
Avantages
Prix mini
Design classique et épuré
Inconvénients
Un peu petit

Ce moulin Capstan, de la marque anglaise Cole and Mason, me plaît beaucoup par son design classique et épuré, en bois de hêtre provenant de forêts gérées durablement. De petite taille (12 centimètres de haut), il est surtout destiné à être utilisé à table.

Son mécanisme est un peu particulier : au lieu de broyer les grains de poivre comme la plupart des moulins, il est muni de lames qui découpent les grains par couches successives. Le constructeur assure que cette technique permet de « libérer un maximum de saveur et d’arômes ».

À voir à l’usage… j’ai toujours été satisfait par des moulins broyeurs classiques, mais l’innovation peut être intéressante. Notez que le mécanisme est garanti à vie par le constructeur.

Fait d’acier à haute teneur en carbone, ce mécanisme est parfait pour le poivre, même les plus gros grains, mais n’est clairement pas adapté au sel. Cette marque produit également des moulins destinés au sel, avec des mécanismes en céramique, matériau inoxydable et très dur (mais aussi plus cassant) !

La finesse de la mouture est réglable par un système classique d’ajustement de la vis au sommet du moulin. L’absence de repères rend cependant la technique légèrement aléatoire, il peut vous falloir quelques essais pour trouver le réglage voulu.

Pour ce qui est de l’ergonomie, ce moulin est pratique, avec une prise en main ferme et agréable.

Un bon petit moulin solide et compact donc, qui ne dépare pas votre table. À ce prix, il est très fiable et efficace. Dernière chose, il est fourni vide, ce qui ne me dérange pas puisque je préfère choisir mon poivre moi-même !

Les meilleurs moulins à poivre de milieu de gamme

En milieu de gamme, on trouve des moulins à poivre à la fiabilité et à l’efficacité éprouvées. Pour un investissement utile dans votre cuisine ou votre salle à manger, n’hésitez pas à vous diriger vers ces modèles.

Oxo Good Grips Shaker : le meilleur de milieu de gamme

Oxo Good Grips Shaker

Prix
33,35 €
Avantages
Deux en un
Design en verre
Repères clairs
Inconvénients
Côté salière peu abouti

Après ces appareils très traditionnels, je vous propose maintenant un peu de modernité avec ce moulin deux en un de la marque Oxo.

Enfin, deux en un, pas exactement : si la partie poivre est bien un moulin, la partie sel est une simple salière. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de mécanisme, elle n’est destinée qu’au sel déjà moulu. Mais c’est déjà bien pratique !

Le mécanisme en céramique est efficace et inoxydable, et les compartiments à poivre et sel se rechargent plus facilement qu’il n’y paraît : il suffit de retirer l’un pour remplir l’autre.

J’apprécie aussi le réglage de la mouture, puis intuitif que sur les modèles traditionnels : il vous suffit de tourner le moulin selon 5 repères clairement marqués sur la base.

Le design est agréable également, les réservoirs étant en verre transparent. On peut donc admirer le contenu, ce qui n’est pas seulement esthétique, mais aussi pratique pour connaître leur niveau de remplissage.

Détail important, le poivre peut être sensible à la lumière et perdre des qualités gustatives s’il y est exposé… évitez donc de stocker durablement ce moulin en pleine lumière.

La salière est malheureusement un peu anecdotique : petite, elle ne verse pas toujours très bien… peut-être en raison d’une humidité résiduelle qui pourrait venir du fait que pour tourner le moulin à poivre, on aura tendance à placer une main au sommet… donc sur les trous de la salière ! Ce qui n’est peut-être pas très hygiénique non plus, d’ailleurs.

Mais elle a tout de même le mérite d’exister, et j’ajoute que le moulin est livré rempli de poivre et de sel, ce qui est une attention sympathique.

Peugeot Paris U’Select : le mécanisme historique

Peugeot Paris U’Select

Prix
29,89 €
Avantages
Fiabilité historique
Disponible en plusieurs tailles et coloris
Garantie de 5 ans pour le corps, à vie pour le mécanisme
Inconvénients
Un peu (trop) basique

Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Avec ce moulin, on fait le choix d’une fiabilité historique. Eh oui, si vous ne le saviez pas, Peugeot n’a pas toujours fabriqué des voitures.

Bien avant l’ère du moteur à explosion, l’entreprise était déjà renommée pour ses compétences dans tous les domaines mécaniques, dont les moulins (à café, à poivre, à sel). Ce modèle U’Select en bois est un produit culte, j’irais même jusqu’à dire que son mécanisme est mythique… toutes proportions gardées bien sûr, on parle de moulins à poivre !

Ce mécanisme historique en acier inoxydable est muni d’une double rangée de dents qui broient les grains de poivre (jusqu’à 6 millimètres environ) à la dimensions voulue. Il est adapté à tous les poivres, ainsi qu’aux mélanges de baies roses, et même à la coriandre.

La fiabilité de ce mécanisme dépasse les frontières, et il est bien rare de le voir faiblir. Et même si cela arrivait, il est assorti d’une garantie à vie.. Le moulin lui-même bénéficie d’une garantie séparée de 5 ans !

Son utilisation est simple et fluide, la forme bien ergonomique, vous ne devriez pas avoir à forcer les doigts et les poignets pour obtenir votre poivre, broyé comme vous le voulez. La finesse de la mouture est toujours réglable par la vis qui surmonte le moulin, mais l’ajout de repères sur le corps de l’objet permet de savoir sur quel degré vous vous situez.

Pour moi, ce moulin, grâce à ses garanties de fiabilité et à sa polyvalence, a sa place à table comme en cuisine.

Le Creuset : le pari du plastique

Le Creuset

Prix
35,00 €
Avantages
Polyvalent
Plusieurs coloris disponibles
Garanti 10 ans
Inconvénients
En plastique

J’enchaîne avec un autre moulin d’une marque française emblématique, qui cette fois-ci ne vous surprendra pas puisqu’elle est spécialisée dans les ustensiles de cuisine.

Le Creuset fait le pari du plastique pour ce moulin en ABS, matériau à la fois résistant et léger. En prime, il est garanti 10 ans.

Le mécanisme, en céramique, est adapté à tous les poivres, et ne souffre pas de corrosion. Cela signifie que vous pouvez également l’utiliser avec du sel, sauf la fleur de sel de Guérande ou de l’île de Ré, dont l’humidité est susceptible de gripper le mécanisme.

Attention aussi à certaines variété de poivre rose. La céramique est aussi théoriquement moins durable que l’acier, mais à moins de cuisiner professionnellement, ce n’est pas un critère vraiment déterminant !

Un petit peu plus grand que les modèles précédents avec ses 21 centimètres de haut, ce moulin ne souffre pourtant pas d’un poids accru, grâce à sa fabrication en plastique. Il offre en revanche les avantages d’une contenance supérieure et d’une prise en main parfaite.

Sa taille facilite même sa manipulation, vous n’aurez aucune difficulté à activer le mécanisme. La finesse de la mouture est bien entendu réglable, toujours aussi facilement.

Pour son design et sa taille, j’aurais tendance à placer ce moulin en cuisine, d’autant plus que pour l’adapter à votre intérieur, Le Creuset propose le modèle dans de nombreuses couleurs, avec cet aspect brillant émaillé iconique de leur tradition. Mais après tout, chacun son style, il pourra très bien orner votre table sans problème, évidemment.

Les meilleurs moulins à poivre haut de gamme

En haut de gamme, on peut obtenir tous les gadgets imaginables pour la simple fonction de moudre son poivre !

Cole and Mason Kew : le meilleur haut de gamme

Cole and Mason Kew

Prix
Dès 35,84 €
Avantages
Électrique
Deux en un
Design en verre
Inconvénients
Piles non incluses
Lourd

On retrouve la marque Cole & Mason, et cette fois-ci, haut de gamme oblige, je vous ai sélectionné un véritable deux en un, donc un moulin pour le poivre comme pour le sel !

Bien sûr, vous pouvez aussi utiliser les compartiments pour avoir différents poivres, ou différents sels… Ah, et c’est un moulin électrique (à piles). Plus besoin de se fatiguer les poignets, il vous suffit d’appuyer sur un bouton, bien situé sous le pouce, pour l’activer, et l’utiliser à une seule main !

Il est divisé en deux réservoirs distincts (évidemment), avec chacun leur bouton, et chacun leurs réglages de mouture par des molettes situées dessous. Le mécanisme en céramique fonctionne bien avec tous les grains, de poivre comme de sel. Le rechargement est facile, il suffit de soulever un capuchon en plastique pour remplir.

Ce moulin est un vrai bel objet au design contemporain en alu et verre transparent. Gardez quand même à l’esprit le fait que le poivre perd des qualités quand il est entreposé à la lumière. Pour couronner le tout, il est livré rempli !

Comme rares défauts, puisque la perfection est impossible, je noterai qu’il faut pas moins de 6 piles pour l’alimenter, et qu’elles ne sont pas incluses, ce qui est tout de même un peu dommage pour ce prix. D’autant que le poids de ces piles rend l’engin assez imposant, un défaut certes mineur au vu de sa facilité d’utilisation.

Enfin, contrairement à ce que j’aurais imaginé, ce modèle électrique n’est pas assorti d’une lumière pour éclairer votre assiette. Une amélioration gadget pour certains, indispensable pour d’autres…

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre moulin à poivre ?

Vous pensez peut-être que choisir son moulin à poivre est facile, et que tous les modèles sont à peu de choses près les mêmes. Eh bien pas du tout !

Efficacité, fiabilité, réglages ou encore design sont autant de critères qui peuvent varier, et que vous devriez prendre en compte pour faire le choix qui vous correspond. Car acheter un bon moulin à poivre peut être un investissement très utile.

Alors plutôt que d’attraper le premier moulin venu, ou de vous contenter des moulins jetables pré-remplis, faites le choix de la qualité : investissez dans un vrai moulin, adapté à votre usage. Votre cuisine vous remerciera !

L’usage

La première question à se poser est celle de l’usage du moulin à poivre. Si vous avez une famille, nombreuse, pensez à la contenance. Si vous voulez l’utiliser à table, le design idéal sera sans doute différent d’un moulin destiné à votre cuisine. Et les professionnels de la restauration devront bien sûr choisir encore plus soigneusement. Tout cela étant dit, passons aux différents critères de choix.

Le poivre : une multitude de saveurs
« Aujourd’hui, quand on parle de poivre au sens large, on parle du véritable poivre piper nigrum comme le poivre de Kampot, de Sarawak ou de Penja, mais aussi d’un grand nombre de baies comme le poivre de Sichuan, de Timut ou encore les baies roses qui ne font pas partie de la famille des pipéracées mais que l’on a rattaché aux poivres par simplicité. Chaque poivre a ses arômes, ses particularités, son caractère, définis par son terroir.  Pour en savoir plus sur les particularités de chaque poivre, leurs utilisations et leurs associations en cuisine, rendez-vous sur notre site.« 

Pierre-Laurent, Epices du Monde

Le type de moulin

Les moulins traditionnels

Ce sont les moulins que l’on retrouve le plus dans nos cuisines. Il se compose d’un corps et d’un mécanisme, graĉe auquel on peut obtenir du poivre moulu, simplement en le tournant. Je reviendrai plus tard et plus précisément sur les parties de ce type de moulin.

Les moulins électriques

Les moulins les plus modernes peuvent être électriques, fonctionnant avec piles ou chargeur. Au lieu de faire tourner le moulin à la main, ce qui est parfois laborieux, une simple pression sur un bouton suffit. Le seul inconvénient de ces modèles, en plus du prix plus élevé, est le bruit du mécanisme.

Certains moulins électriques sont munis d’un accessoire supplémentaire : une lumière pour éclairer l’assiette. A vous de voir si cela vous intéresse : certaines personnes considèrent qu’elles ne voient rien sans éclairage. D’autres le trouvent inutile voire éblouissant.

Les deux en un

Dernier perfectionnement, certains moulins permettent de servir à la fois de moulin à sel et de moulin à poivre, pour un gain de place et de simplicité. Si cette fonctionnalité vous intéressez, vérifiez que les mécanismes sont bien distincts, chacun adapté aux grains qu’il aura à broyer !

Ne vous arrêtez pas au poivre noir
« La famille des poivres est vaste, il y a bien sûr le plus répandu, le piper negrum, avec les poivres noirs, verts, rouges et blancs, mais on retrouve aussi par exemple :
– Piper Cubeba : l’espèce qui donne le cubèbe, pas piquant, mais frais et parfumé,
– Piper Borbonense : qui nous donne le poivre sauvage de Madagascar, au parfum puissant et chaud,
– Piper Longum : la famille des poivres longs, puissants, on y retrouve mon préféré, le poivre long de Kampot, au goût de banane confite,
Ajoutons cette grande famille le genre Zanthoxylum, caractérisé par sa forte saveur d’agrume. On y retrouve le fameux poivre de Sichuan au parfum citronné, la baie Ganshu au parfum orangé, ou encore la baie de Timur et sa puissante saveur de pamplemousse. N’oubliez donc pas, ne vous arrêtez pas au poivre noir et partez en expédition dans le vaste monde de la famille piper ! »

Benjamin, passionné d’épices
L’île aux épices

Le mécanisme

C’est sans doute l’élément le plus important d’un moulin : son mécanisme de mouture des grains de poivre. Un moulin fonctionne simplement grâce à la gravité : les grains descendent naturellement, et quand on fait tourner le mécanisme, ils tombent naturellement dedans, avant de passer à votre assiette.

Le type de mécanisme

La plupart des mécanismes sont basés sur des rangées de dents qui broient les grains à leur passage, les réduisant en poudre plus ou moins fine. L’efficacité du mécanisme dépend d’un modèle à l’autre, de même que sa fiabilité. Le mécanisme Peugeot est un modèle du genre.

Certains moulins, plutôt que de broyer, découpent les grains en tranches fines, ce qui est censé libérer plus de saveurs, mais peut être moins fiable dans la durée.

Le matériau

Les mécanismes sont principalement fabriqués ) partir de l’un des matériaux suivants : acier, céramique, carbone, ou acrylique. Je le dis d’emblée, les mécanismes en acrylique sont les moins bons à tous les niveaux et ne méritent pas qu’on s’attarde dessus.

Le matériau classique est l’acier, dur et résistant, parfait pour broyer efficacement tout en assurant une durabilité maximale. Encore meilleur, mais plus cher, on peut trouver certaines versions à mécanisme en carbone.

Un autre matériau qui s’est démocratisé est la céramique. Non oxydable et très dure, c’est une matière de choix. Son seul inconvénient potentiel est que, plus cassante, la céramique est théoriquement moins durable, mais à moins d’être un professionnel, la différence est anecdotique.

La durabilité

La durabilité du mécanisme (et du moulin en général) est bien un critère important pour un tel achat. Personne ne veut pas racheter un moulin à poivre tous les ans !

N’hésitez donc pas à mettre le prix sur un moulin de qualité supérieure, au mécanisme éprouvé, et dans le matériau adapté à votre usage.

Les réglages

La plupart des moulins dignes de ce nom proposent un réglage au niveau de la finesse de la mouture, pour broyer le poivre exactement comme vous le voulez, des petits morceaux à la poudre fine. Un critère qui me paraît important est la présence et la fiabilité de repères pour juger le degré de mouture que vous choisissez. Les moulins traditionnels ont souvent le défaut d’être peu clairs à ce niveau.

Le corps du moulin

Le deuxième élément du moulin est son corps, qui renferme le mécanisme. Taille, apparence et matériau peuvent tout changer d’un modèle à l’autre.

La taille

La taille du moulin est bien sûr un critère important. Elle affecte à la fois la contenance, l’apparence et la prise en main.

Les moulins les plus petits peuvent s’avérer un peu difficile à manipuler, surtout si le mécanisme n’est pas des meilleurs. En ce qui concerne la contenance, attention : grand moulin ne signifie pas forcément grande contenance.

Le matériau

Il existe principalement quatre choix : le bois, le plastique, le verre et le métal.

Le bois est la matière première traditionnelle, souvent très esthétique, doux au toucher, et durable. Mais il peut être un peu plus difficile à nettoyer.

Le plastique est solide, peu cher et facile à nettoyer, mais il peut souffrir dans le temps. En revanche, ce sont les modèles les plus légers.

Le métal, réservé au haut de gamme, est très durable mais un peu lourd. Il est généralement utilisé en combinaison avec d’autres matériaux.

Enfin, le verre est une solution esthétique, parfois un peu lourde mais durable grâce aux verres épais utilisés. En revanche, évitez d’entreposer un moulin en verre transparent à la lumière, puisque cette dernière peut affecter les qualités gustatives du poivre.

Le design

Le design est un aspect à ne pas sous-estimer : il détermine non seulement l’apparence de votre moulin, mais aussi l’ergonomie et la facilité d’utilisation. Choisissez un modèle visuellement adapté à la pièce dans laquelle vous souhaitez l’utiliser, et dont la forme épouse bien vos mains, surtout sur les modèles mécaniques.

Les modèles électriques, eux, peuvent se concentrer sur un design original, souvent moderne, en verre transparent, ou métallique (ou encore une combinaison des deux).

Le remplissage

N’hésitez pas à vérifier comment le moulin se remplit. Les modèles traditionnels d’entrée de gamme se rechargent souvent par un simple trou dans lequel il peut être compliqué de verser le poivre rapidement sans en mettre partout.

Les modèles plus modernes ou plus haut de gamme bénéficient généralement de systèmes plus pratiques.

Le poivre

Les moulins fonctionnent en général avec la plupart des poivres vendus dans le commerce, qui font rarement plus de 5 ou 6 millimètres de diamètre. Au-dessus, vous risquez d’endommager le mécanisme.

Les mélanges de poivre et de baies sont aussi souvent compatibles avec les moulins classiques. C’est quand vous voulez moudre d’autres baies, ou de sel, qu’il est important de vous poser la question de la compatibilité.

Par exemple, les moulins à sel peuvent utiliser des mécanismes et des matériaux complètement différents, pour tenir compte des propriétés corrosives ou de l’humidité de certains sels.

Conseil pratique pour bien choisir son poivre
« Critère n°1 : la qualité. Il faut toujours acheter des poivres en grains et jamais moulus et ou concassés. Le premier critère de qualité d’un poivre c’est la fraicheur assure Karine Blanc. C’est pour cette raison qu’elle travaille de récolte en récolte (c’est la poussière de poivre qui fait éternuer et non pas le poivre ! C’est pour cette raison que le poivre moulu et ou un vieux poivre font éternuer).
Critère n°2 : En fonction de ce que vous mangez et des notes gustatives que vous aimez
– Le poivre vert  avec des :  tartares, viandes crues, poissons crus, terrines,  pâtés et des sauces blanches.
– Le poivre noir  pour les :  viandes rouges, poissons gras, légumes d’hiver, fruits rouges ou encore le chocolat.
– Le poivre blanc  pour  les : poissons blancs, crustacés, coquillages viandes blanches, crudités, fruits dits « jaunes » comme les poires, les pommes, le coing, la mangue, etc. –
Et le poivre rouge  sera utilisé en intermédiaire avec un poivre noir et un poivre blanc ainsi que sur du gibier.
Pour plus de détails vous pouvez vous rendre sur ce lien« 

Karine Blanc,
Créatrice et sélectionneuse pour
Sarabar Poivres & Epices d’Exception.

La garantie

Les garanties peuvent aller d’un minimum d’un an à l’idéal : la garantie à vie. Dans certains cas, le mécanisme et le moulin lui-même peuvent être couverts par des garanties différentes (comme le moulin Peugeot de la sélection, garanti seulement 5 ans pour le corps du moulin, mais à vie pour le mécanisme).

À propos de l'auteur

Maxime Schneiter

Curieux de tout, toujours à la recherche du meilleur rapport qualité-prix, j'espère vous aider à faire les meilleurs choix dans tous les domaines, qu'il s'agisse de cuisine, de high-tech, de sport ou que sais-je encore !

Laisser un commentaire

>