​Partager cet article

Le Meilleur Couteau de Cuisine


Mis à jour le 11 mai 2020

Après plusieurs heures de recherche et l’examen détaillé d’une vingtaine de modèles disponibles en ligne, nous estimons que c’est le couteau de chef Wusthof Classic Ikon TR4596/20 qui offre actuellement le meilleur rapport qualité/prix. Avec une lame de 20 cm en acier (dureté de 58 HRC), il sera votre meilleur allié en cuisine, autant pour les découpes minutieuses que pour les découpes d’aliments plus volumineux ou fermes.

 

Le couteau de chef Wüsthof Classic Ikon, fabriqué à Solingen en Allemagne, peut tout aussi bien convenir pour un amateur passionné de cuisine que pour un usage professionnel. Il possède une lame de 20 cm en acier X50CrMoV15 (dureté de 58 HRC), avec une haute teneur en carbone. Avec ce couteau, vous pourrez réaliser sans effort différents types de découpes. D’autres longueurs de lame et coloris pour le manche sont aussi disponibles. 

 

Meilleur pas cher

Kai 6720.C

Ce couteau japonais bénéficie d’une lame solide en acier inoxydable (58±1 HRC). C’est un couteau léger et résistant à la corrosion grâce à sa haute teneur en chrome. Sa poignée est facile à prendre à main et confortable.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Fondée 1908, Kaï est une entreprise japonaise très réputée dans le domaine des ustensiles coupants. Le Kaï  6720.C, de la gamme Wasabi, est un couteau de chef qui possède une lame de 20 cm en acier inoxydable 6A/1K6 (résistant à la corrosion) d’une dureté 58±1 HRC, et un manche en bois en poudre de bambou et en polypropylène. C’est un choix idéal pour ceux qui apprécient les couteaux japonais et/ou qui souhaitent un ustensile léger à prix abordable pour un usage amateur.

 

Meilleur milieu de gamme

Dalstrong Gladiator Série

Grâce à sa lame aiguisée, vous pourrez trancher ou découper finement vos aliments. Sa lame en acier allemand à haute teneur en carbone possède un tranchant poli à la main. Le manche est en bois de Pakka.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Le Dalstrong Gladiator Série est un couteau de chef résistant et polyvalent. Il possède une lame de 20 cm en acier inoxydable (acier allemand ThyssenKrupp, dureté de 55 au test Rockwell) avec du carbone, pour un résultat très tranchant. Elle est légèrement courbée, vous permettant de couper des petites herbes, mais elle est assez large que pour couper facilement de la viande, le tout sans friction. Le bord de la lame est poli et satinée à la main de chaque côté, à 18°. Le manche est en bois de Pakka.

 

Alternative pas chère

Imarku

Il offre une lame d’environ 20 cm en acier inoxydable (0,6 – 0,75 de carbone) et une poignée élégante en bois de Pakka. Bien qu’il soit proposé à un prix très abordable, sa qualité n’est pas en reste.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Avec une lame de 20 cm, le couteau Imarku est un modèle polyvalent, spécialement adapté aux cuisiniers amateurs, mais aussi, éventuellement, aux professionnels. Il est fabriqué à partir d’acier inoxydable avec une hauteur teneur en carbone. Il permet de découper facilement des légumes, de la viande et même de désosser. Le manche en bois de Pakka offre une agréable prise en main. Ce dernier a l’avantage d’être esthétique, stable et confortable.

 

Alternative haut de gamme

Global G-2

Ce couteau de chef japonais a la particularité d’être conçu sans garde (couteau monobloc forgé d’une pièce), ce qui limite les risques de glisse sur un plan de travail. Sa lame est extrêmement tranchante et solide.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Très équilibré et tranchant, le Global G-2 possède toutes les caractéristiques que l’on peut attendre d’un couteau de chef professionnel et polyvalent : une lame de 20 cm conçue en acier inoxydable trempé Cromova 18 (dureté 56-58 HRC) solide et résistante à la corrosion avec des touches de vanadium et de molybdène pour la dureté, ainsi qu’un manche (sans garde) facile à prendre en main et hygiénique grâce aux alvéoles qui empêchent la nourriture de coller à la lame. 

 

Notre sélection

Notre choix, Meilleur haut de gammeMeilleur pas cherMeilleur milieu de gammeAlternative pas chèreAlternative haut de gamme
Wusthof Classic IkonKai 6720.CDalstrong Gladiator SérieImarkuGlobal G-2
Wüsthof Classic Ikon TR4596/20Kai 6720.CDalstrong Gladiator SérieImarkuGlobal G-2
Fabriqué en Allemagne, ce couteau de chef, muni d’une lame en acier (dureté de 58 HRC) de 20 cm, offre une qualité et une efficacité très convaincantes. Il excelle dans tous les types de découpes.Ce couteau japonais bénéficie d’une lame solide en acier inoxydable (58±1 HRC). C’est un couteau léger et résistant à la corrosion grâce à sa haute teneur en chrome. Sa poignée est facile à prendre à main et confortable.Grâce à sa lame aiguisée, vous pourrez trancher ou découper finement vos aliments. Sa lame en acier allemand à haute teneur en carbone possède un tranchant poli à la main. Le manche est en bois de Pakka.Il offre une lame d’environ 20 cm en acier inoxydable (0,6 - 0,75 de carbone) et une poignée élégante en bois de Pakka. Bien qu’il soit proposé à un prix très abordable, sa qualité n’est pas en reste.Ce couteau de chef japonais a la particularité d’être conçu sans garde (couteau monobloc forgé d’une pièce), ce qui limite les risques de glisse sur un plan de travail. Sa lame est extrêmement tranchante et solide.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Sommaire

 

Pourquoi nous faire confiance ?

L’équipe rédactionnelle de Selectos passe des milliers d’heures à rechercher, analyser et comparer des produits afin de dénicher ceux qui offrent le meilleur rapport qualité/prix.

Aucun de nos articles n’est sponsorisé. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez un produit via nos liens, ce qui nous permet de financer notre travail tout en restant totalement impartiaux. En savoir plus.

 

Comment avons-nous fait notre choix ?

Le couteau est l’arme de prédilection du cuisinier. Pourtant, c’est souvent un ustensile que l’on a tendance à oublier ou dans lequel on rechigne à investir. Il n’est néanmoins pas nécessaire d’en avoir des tonnes : en choisissant un couteau de qualité et en l’entretenant correctement, vous pourrez l’utiliser plusieurs années. 

Que l’on soit chef ou non, quelques couteaux sont indispensable au quotidien : l’épluche-légumes ou économe, un petit couteau d’office, un grand couteau de chef ou éminceur, et un couteau à pain/à dents. 

Pour établir notre sélection et vous aider à faire votre choix, nous avons tout d’abord distingué les différents types de couteaux qui existent : 

  • Le couteau à tout faire : ce couteau très polyvalent possède en général une lame de 165 à 300 mm et un talon d’environ 50 mm. Plus la lame est longue, plus elle permet de couper une plus grande gamme d’aliments. Si votre budget est serré et que vous ne devez acheter qu’un seul couteau, ce sera le meilleur choix.
  • Couteau de chef : il fait partie de la dénomination « couteau à tout faire ». Véritable arme de prédilection des chefs, ce type de couteau est utilisé pour couper les légumes, les viandes et les poissons. 
  • Couteau santoku : similaire au précédent, il est souvent plus léger et muni de cavités qui vont permettre aux aliments de ne pas rester bloqués sur la lame. Ces deux couteaux ne correspondent néanmoins pas aux mêmes gestes. Avec le couteau de chef, on utilise un mouvement de balancier, alors qu’avec le santoku, on hache les aliments en soulevant la lame, avec plus de ferveur. 
  • Le couteau d’office : il est plus petit et léger que le couteau de chef. Il se destine principalement à la découpe de petits aliments, pour éplucher ou tailler des formes plus fines. Pour ce type de couteau, un budget de 10 € (le Victorinox 182260, par exemple) sera largement suffisant si vous disposez déjà d’un vrai couteau de chef.
  • Le couteau dentelé : utilisé pour couper le pain, c’est un achat qui reste indispensable. En général, son prix reste abordable : étant donné son utilisation, vous pouvez en trouver de très bons pour une trentaine d’euros (l’Opinel N°116, par exemple). Le manche des couteaux dentelés est en plastique ou en bois.
  • Le désosseur : cet achat sera réservé aux amateurs de viande qui aiment la préparer eux-mêmes. La lame étant plus étroite, elle peut facilement se glisser entre les os pour désosser. Comptez une cinquantaine d’euros.

Afin d’établir notre sélection, nous nous sommes basés sur les critères suivants :

  • Les matériaux utilisés : certains couteaux, comme ceux que nous citons dans notre sélection, sont en acier, mais d’autres couteaux sont en céramiques. Plus légers et moins chers, ils coupent au départ tout aussi bien que ceux en acier. Toutefois, ils ne peuvent pas être aiguisés, et sont donc moins recommandés pour un usage à long terme. 
  • Le confort d’utilisation : plus le couteau est ergonomique, plus il tient correctement dans votre main et vous permet de couper et hacher sans effort. Il faut aussi que le couteau soit adapté à l’usage que vous allez en faire. Si vous ne coupez que des légumes, inutile de vous munir d’une lame de 30 cm. Si, au contraire, vous êtes un grand amateur de viande, vous pouvez y mettre le prix et acquérir une bonne lame.
  • La qualité de la lame : les lames professionnelles sont conçues en acier, mais toutes n’ont pas la même qualité et résistance. Cela dépend de la quantité de carbone et de chrome présents dans l’alliage d’acier, mais aussi de la qualité et de la provenance de l’acier utilisé : acier inoxydable (moins onéreux, mais il doit être bien entretenu et aiguisé), acier à base de carbone (plus résistant et tranchant) ou acier de Damas (forgé avec plusieurs couches de métal pour une réelle résistance et un bon tranchant). Pour préserver les lames, optez pour un rangement sûr.
  • Le tranchant et la dureté de la lame : certains tests sont réalisés pour connaître ces données. Ainsi, les tests CATRA, notamment, mesurent l’ICP (Initial Cutting Performance – tranchant immédiat) et le TCC (Total Card Cut – longévité du tranchant après 60 cycles), et les essais de dureté Rockwell mesurent la résistance de l’acier aux chocs. 
  • La longueur de la lame : elle dépend de l’usage que vous ferez de votre couteau. Vous trouverez, dans les modèles standards, des lames qui vont de 14 à 30 cm de longueur. Pour les couteaux polyvalents, une lame de 20 à 24 cm est idéal, surtout si vous n’achetez qu’un seul couteau. La forme du tranchant a également son importance (lame plate, arrondie, etc.). 
  • Les modes de fabrication : il existe de nombreuses techniques, plus ou moins ancestrales. Un couteau forgé a été martelé à chaud pour obtenir une lame dure et tranchante. Mais aujourd’hui, on retrouve surtout des techniques industrielles où la lame est découpée à l’emporte-pièce. Il faut alors veiller, si on veut le meilleur couteau, à ce que la lame soit conçue dans le prolongement du manche : le couteau sera bien plus solide, et le poids mieux réparti. 
  • Le manche : il peut être directement conçu en acier, mais aussi en plastique ou en bois. Les matières synthétiques comme le plastique vont coûter moins cher et seront plus légères. Les manches en bois sont souvent plus esthétiques et plus confortables à tenir, mais plus difficiles à entretenir.
  • L’équilibre : l’équilibre entre le poids du manche et le poids de la lame est un élément indispensable pour le confort d’utilisation. Un bon équilibre vous permettra de couper sans trop d’efforts. Il ne faut pas que le couteau penche d’un côté ou de l’autre, ce qui permettra d’éviter les pressions lors de la découpe, et d’avoir des gestes plus rapides.
  • L’aiguisage : il existe de nombreuses méthodes pour aiguiser un couteau (sur pierre, fusil d’aiguisage, aiguiseur à couteau et aiguiseur électrique). Il convient de choisir une méthode d’affûtage selon le type de couteau, l’acier de la lame, votre expérience en matière d’aiguisage et le résultat souhaité. 

Grâce à ces éléments-clés, nous avons pu réduire notre sélection initiale à une dizaine de modèles. Nous nous sommes ensuite aidés des retours des utilisateurs pour être en mesure de vous présenter les 5 meilleurs couteaux de cuisine actuellement disponibles sur le marché. 

 

Notre Choix : Wüsthof Classic Ikon TR4596/20

Wüsthof Classic Ikon

Notre choix, Meilleur haut de gamme

Wüsthof Classic Ikon TR4596/20

Fabriqué en Allemagne, ce couteau de chef, muni d’une lame en acier (dureté de 58 HRC) de 20 cm, offre une qualité et une efficacité très convaincantes. Il excelle dans tous les types de découpes.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Le couteau de chef Wüsthof Classic Ikon, fabriqué à Solingen en Allemagne, peut tout aussi bien convenir pour un amateur passionné de cuisine que pour un usage professionnel. Il possède une lame de 20 cm en acier X50CrMoV15 (dureté de 58 HRC), avec une haute teneur en carbone. Avec ce couteau, vous pourrez réaliser sans effort différents types de découpes. D’autres longueurs de lame et coloris pour le manche sont aussi disponibles. 

C’est véritablement un couteau à tout faire. Avec sa lame très large et rigide, vous pouvez aussi bien découper de la viande, du poisson que des petits légumes. Vous pouvez également facilement émincer des fines herbes.

Vous pouvez à la fois l’utiliser pour des découpes énergiques et puissantes, et pour des découpes minutieuses. La lame opte pour une forme courbée qui va permettre de conserver un geste de balancier régulier.

Ce couteau est forgé dans une seule pièce d’acier, couplé à du carbone : sa durabilité est palpable. La marque Wüsthof dispose de sa propre technologie (PETec) en ce qui concerne la lame, très tranchante (pour préserver ses qualité, évitez le lave-vaisselle). 

Attention toutefois à la finesse de la lame lors de l’aiguisage : elle est vraiment très fine, même si très efficace. L’acier de la lame est composé à presque 0,50% de carbone, et 15% de chrome pour lutter contre la corrosion, avec en plus du molybdène, pour prévenir les chocs, et du vanadium pour plus de solidité.

Le seul petit inconvénient que nous avons pu relever avec ce modèle en s’attardant sur les détails, c’est le packaging. Nous estimons qu’il manque un peu de finesse pour un produit de cette gamme. Mais bien sûr, ce n’est pas l’emballage qui fait le couteau, et le produit reste d’un excellent rapport qualité/prix.

Bien équilibré, ce couteau allemand offre une découpe uniforme pour le pain, les légumes ou encore de la viande. Avec un poids de 250 g, il est un peu plus lourd que certains modèles que vous pouvez trouver sur le marché, mais il reste très confortable à utiliser. Il représente actuellement le meilleur rapport qualité/prix de notre sélection.

 

Le meilleur couteau de cuisine pas cher : Kai 6720.C

Kai 6720.C

Meilleur pas cher

Kai 6720.C

Ce couteau japonais bénéficie d’une lame solide en acier inoxydable (58±1 HRC). C’est un couteau léger et résistant à la corrosion grâce à sa haute teneur en chrome. Sa poignée est facile à prendre à main et confortable.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Fondée 1908, Kaï est une entreprise japonaise très réputée dans le domaine des ustensiles coupants. Le Kaï  6720.C de la gamme Wasabi est un couteau de chef qui possède une lame de 20 cm en acier inoxydable 6A/1K6 (résistant à la corrosion) d’une dureté 58±1 HRC, et un manche en bois en poudre de bambou et en polypropylène. C’est un choix idéal pour ceux qui apprécient les couteaux japonais et/ou qui souhaitent un ustensile léger à prix abordable pour un usage amateur.

La société Kaï fabrique des couteaux selon la tradition ancestrale des légendaires samouraïs, en combinant l’emploi des techniques modernes à l’expertise des forgerons japonais. Leurs couteaux sont fabriqués à partir de ressources naturelles.

Le Kai 6720.C opte pour une conception minimaliste avec une lame tranchante et un manche léger (qui enclave complètement la lame), facile à prendre en main. Il est facile d’entretien avec un manche suffisamment résistant pour un usage domestique. 

Avec cette lame, vous facilement couper de la viande, du poisson ou des légumes. Son dos est légèrement arqué permet une prise en main sûre. Notez qu’elle est résistante à la corrosion grâce à sa haute teneur en chrome. 

Il est également facile d’entretien (mais ne le passez pas au lave-vaisselle si vous souhaitez préserver son aspect initial). 

Enfin, nous souhaitons également mentionner, pour les professionnels et les passionnés de couteaux japonais, les couteaux damassés de la série Shun Tim Mälzer, notamment le Kai TDM-1702 Santoku doté d’une lame en acier VG10 de 18 cm d’une dureté de 61±1 HRC et le Kai Shun Classic DM-0727 doté d’une lame de 14 cm (disponible aussi sans planche à découper) d’une dureté de 61±1 HRC. Ils sont très réputés auprès des spécialistes pour leur design travaillé, leur manche en noyer et leur tranchant durable. 

 

Le meilleur couteau de cuisine milieu de gamme : Dalstrong Gladiator Série

Dalstrong Gladiator Série

Meilleur milieu de gamme

Dalstrong Gladiator Série

Grâce à sa lame aiguisée, vous pourrez trancher ou découper finement vos aliments. Sa lame en acier allemand à haute teneur en carbone possède un tranchant poli à la main. Le manche est en bois de Pakka.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Le Dalstrong Gladiator Série est un couteau de chef résistant et polyvalent. Il possède une lame de 20 cm en acier inoxydable (acier allemand ThyssenKrupp, dureté de 55 au test Rockwell) avec du carbone, pour un résultat très tranchant. Elle est légèrement courbée, vous permettant de couper des petites herbes, mais elle est assez large que pour couper facilement de la viande, le tout sans friction. Le bord de la lame est poli et satinée à la main de chaque côté, à 18°. Le manche est en bois de Pakka.

Elle est conçue pour être résistance aux tâches et à l’humidité. Le manche est en bois de Pakka noir, ce qui donne une touche très sobre au design global du couteau. Ne glissant pas des mains, il est facile à manœuvrer, même pour un cuisinier débutant. 

La lame est légèrement courbée pour couper de petites herbes, et assez larges pour couper de la viande et du poisson : elle se destine à un usage polyvalent en cuisine. Notez par ailleurs qu’elle est livrée avec une gaine de protection – ce qui est plus qu’utile compte tenu qu’elle peut se rayer facilement. 

Certains pourront avoir un peu de mal avec l’emplacement du protège-doigts, placé juste en-dessous du tranchant. Cette protection peut gêner la coupe : lorsqu’elle touche la surface de votre plan de travail, le couteau peut glisser davantage qu’un couteau comme le Global G-2. L’affûtage est aussi un peu difficile sur ce genre de couteau. Néanmoins, pour un amateur qui n’utilisera pas de pierre d’affûtage, ce sera un très bon choix.

Idem pour la flexibilité de la lame : elle va permettre de couper des petits aliments, mais selon les préférences, certains utilisateurs préféreront des lames plus rigides, en particulier pour la découpe de la viande.

Dans l’ensemble, ce couteau de chef présente de belles caractéristiques pour son prix. Il se montre performant sur divers types d’aliments et robuste sur le long terme. Le design est élaboré et les matériaux utilisés sont de très bonne qualité. Il est garanti satisfait ou remboursé à vie par le fabricant.

 

Une alternative pas chère : Imarku

Imarku

Alternative pas chère

Imarku

Il offre une lame d’environ 20 cm en acier inoxydable (0,6 – 0,75 de carbone) et une poignée élégante en bois de Pakka. Bien qu’il soit proposé à un prix très abordable, sa qualité n’est pas en reste.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Avec une lame de 20 cm, le couteau Imarku est un modèle polyvalent, spécialement adapté aux cuisiniers amateurs, mais aussi, éventuellement, aux professionnels. Il est fabriqué à partir d’acier inoxydable avec une hauteur teneur en carbone. Il permet de découper facilement des légumes, de la viande et même de désosser. Le manche en bois de Pakka offre une agréable prise en main. Ce dernier a l’avantage d’être esthétique, stable et confortable.

Sa lame est faite d’acier inoxydable et de carbone, ce qui permet d’augmenter la résistance et la solidité générales de ce couteau. Il atteint un taux de 0,60 – 0,75% de carbone, ce qui est une moyenne haute dans cette catégorie.

En plus du carbone, elle se compose de 18% de chrome, pour une finition très brillante qui ne va pas ternir au fil des années. Nous apprécions particulièrement cette finition : l’ensemble offre un rendu très professionnel.

Ce couteau est classé avec un HRC (Rockwell Hardness Scale) de 56-58, ce qui le place dans très bonne catégorie pour son prix. Pour ce genre de couteau, l’aiguisage ne présente pas de difficultés. Néanmoins, si la composition de la lame en fait un couteau résistant, évitez le lave-vaisselle, si vous souhaitez préserver son état d’origine.

Par ailleurs, il offre une prise en main agréable. Au niveau du poids (195 g environ) et de la taille, il est bien équilibré, ce qui empêche les crampes à l’utilisation. 

Nous regrettons peut-être la fragilité du coffret qui est un peu fragile, même si cela reste un petit détail. Nous apprécions cependant l’ouverture aimantée de l’emballage, qui peut aussi être un beau paquet cadeau.

Au final, ce couteau à tout faire est idéal pour les personnes qui recherchent un modèle polyvalent pour cuisiner. Avec une lame en acier inoxydable de 20 cm, il est capable de couper finement en tranches des aliments consistants. Sans oublier la garantie satisfait ou remboursé à 100% qui peut être utile si vous n’êtes toujours pas satisfait(e). 

 

Une alternative haut de gamme : Global G-2

Global G-2

Alternative haut de gamme

Global G-2

Ce couteau de chef japonais a la particularité d’être conçu sans garde (couteau monobloc forgé d’une pièce), ce qui limite les risques de glisse sur un plan de travail. Sa lame est extrêmement tranchante et solide.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Très équilibré et tranchant, le Global G-2 possède toutes les caractéristiques que l’on peut attendre d’un couteau de chef professionnel et polyvalent : une lame de 20 cm conçue en acier inoxydable trempé Cromova 18 (dureté 56-58 HRC) solide et résistante à la corrosion avec des touches de vanadium et de molybdène pour la dureté, ainsi qu’un manche (sans garde) facile à prendre en main et hygiénique grâce aux alvéoles qui empêchent la nourriture de coller à la lame. 

Il a été dessiné par le designer Komin Yamada, dont le travail s’inspire souvent des formes organiques de la nature. Il travaille sur l’harmonie entre la personne et l’outil : il a d’ailleurs conçu ce couteau comme un prolongement de la main, parfaitement équilibré.

Les lames des couteaux de la marque Global sont en général très affûtées et efficaces. Elles ont la particularité d’être très larges et droites.

La composition exacte de l’acier du couteau est un secret professionnel, mais vous sentirez rapidement la solidité et la rigidité à l’usage. C’est surtout le chrome qui va permettre au couteau de résister sur plusieurs années à l’usure et à la rouille.

L’avantage d’avoir un couteau conçu intégralement en acier, c’est l’entretien. Le manche ne s’abîme pas plus que la lame, et est tout aussi facile à nettoyer. Mais attention au tranchant : les couteaux de type japonais demandent un peu plus de dextérité et de savoir-faire pour ne pas se trancher les doigts.

Au final, nous recommandons ce modèle aux amateurs de couteaux de style japonais. Son design se démarque de celui de ses concurrents par sa finesse et la conception de sa poignée. Nous lui avons toutefois préféré le modèle Wüsthof Classic Ikon TR4596/20 qui reste un peu plus accessible en termes de prix et d’utilisation.

 

Mentions honorables

Shan Zu : ce couteau de chef possède une lame affûtée de 20 cm en acier allemand 1.4116 (5Cr15Mov) d’une dureté de 56 HRC. Il possède un manche d’une épaisseur de seulement 2 mm et un manche de 140 mm. Il est résistant à la rouille, à la corrosion et aux taches. Jugé comme étant un bon rapport qualité/prix, il représente un bon choix parmi les couteaux à prix abordable. 

Xinzuo : ce couteau Santoku est fabriqué en acier de Damas (67 couches) à haute teneur en carbone (60+/-2 HRC). Il présente une lame d’environ 17 cm pour un poids de 235 g. Selon le fabricant, il offre une tenacité équivalente à celle de l’acier japonais VG10. Nous avons toutefois recueilli moins d’avis utilisateurs sur ce produit que sur ceux que nous citons en haut de gamme, et ne pouvons donc nous assurer de sa qualité à long terme.

Tojiro dp série : Tojiro est une marque japonaise, née à Niigata en 1955, qui conçoit des couteaux destinés à un usage professionnel. Tojiro utilise un acier VG10 pour concevoir ses couteaux. La lame mesure ici 18 cm pour une longueur totale de 31 cm. Le manche est fabriqué à partir d’un bois composite antibactérien. Il s’agit de notre 3ème choix haut de gamme. Et pour les personnes qui souhaitent un grand couteau de chef (24 cm), nous recommandons le Tojiro DP F-809.

Chroma P18HM : ce couteau de chef ou éminceur possède une lame de 20 cm en acier japonais de type 301 (F.A. Porsche série HM) à 0,7% de carbone et molybdène/vanadium (dureté 57-58 HRC, martelé). C’est un modèle qui est forgé d’une pièce avec un manche en acier inoxydable 18/10. Il est très solide et sa lame est extrêmement tranchante.

 

Sources

  1. Fandecouteaux, Bien choisir son couteau de cuisine : Conseils et Utilisation & Couteaux de cuisine – Présentation et Affûtage (vidéos), 29 avril 2020 
  2. Knivesandtools, Comment aiguiser un couteau ?, 29 avril 2020 
  3. Lapresse.ca, S’équiper comme un chef, 29 avril 2020 
  4. La Quotidienne, Dossier du Jour – Comment bien choisir ses couteaux ? (vidéo), 29 avril 2020 
  5. Le Monde (d’après le test du Wirecutter), Couteaux de cuisine : les meilleurs modèles pour professionnels et amateurs, 29 avril 2020 
  6. Marmiton, Sélection des meilleurs couteaux de cuisine, 29 avril 2020 

Ces sujets peuvent aussi vous intéresser


Laissez-nous un commentaire


  1. D’accord avec Pierre (18/11/2019)

    Test Catra et Rockwell sont la base pour déterminer la base d’une bonne lame, vous n’indiquez même pas les aciers utilisés, des références en la matière comme du VG10 (3, 32 ou 64 couches), SGPS, etc, et un petit aperçu sur les pierres à affuter n’aurai pas été superflu, ou plutôt nous diriger vers un site digne de ce nom !

    Ou avez vous été chercher toutes ces « inepties »

    Elle est trempée pour être résistance aux tâches et à l’humidité…
    Elle est conçue avec trois rivets qui vont permettre une meilleure prise en main…
    L’acier de la lame est composé à presque 50% de carbone… Celle là c’est la meilleur de l’année !
    Seule la fonte peut contenir jusqu’à 7% maxi de carbonne, passez encore des centaines d’hrs à chercher, vous allez bien nous trouver un couteau en fonte à l’essai (humour)

    Reply

    1. Nous prenons bonne note de vos premières remarques et ne manquerons pas, lors de la prochaine mise à jour, d’informer davantage les lecteurs sur le matériau et l’acier à partir duquel les lames sont fabriquées.

      Notez toutefois que notre sélection s’adresse avant tout aux cuisiniers amateurs. Nous sommes donc bien conscients que les cuisiniers confirmés et expérimentés n’y trouveront peut-être pas leur bonheur.

      Quant à la lame en acier composée à presque 50% de carbone, c’est effectivement une coquille que nous venons de corriger.

      Reply

  2. « Après plusieurs heures de recherches » comme vous le citez il m’a fallu 2 min pour savoir que Deik est chinois est non japonais comme vous le mentionné.

    Les choix de ce test ressemble à un fourre-tout Amazon. Ou sont les grandes marques de couteaux japonais qui font leurs preuves chaque année dans les tests CATRA officiels.

    En cherchant 5 min sur internet on trouve des couteaux de productions japonaises vérifiés à 89€ de marques qui sont valorisés dans leur propre pays et aux test officiels CATRA. Aucune marque ici cité est Made in Japan.

    Reply

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>