Le Meilleur Vélo Électrique

Mis à jour le 16 novembre 2022

Après 40 heures passées à comparer 65 vélos électriques dont 5 ont été testés, nous avons conclu que le RadCity 5 Plus Step-Thru affiche actuellement le meilleur rapport qualité/prix du marché.

Ce comparatif est certifié 100% impartial et respecte notre processus de sélection.

Notre choix, Meilleur milieu de gamme

RadCity 5 Plus Step-Thru

Mis à part ses excellentes performances en termes d’endurance, d’accélération et de moteur, ce vélo au style urbain est bien équipé et propose une conduite ultra-confortable.

1899,00 € sur Rad Power Bikes

RadCity 5 Plus Step

Ce vélo de ville propose de belles performances en termes de relance et de fluidité de pédalage avec son capteur de couple et son excellent moteur. Même en abusant du niveau 5 de l’assistance électrique, l’autonomie demeure assez élevée. Lors de notre test, nous avons apprécié ses nombreux accessoires le rendant idéal pour la ville, mais il est assez lourd (environ 29 kg). Par conséquent, nous avons dû jouer avec les vitesses pour démarrer sans difficultés en montée. En outre, même s’il manque de luminosité, l’écran de commande est facile à utiliser et les freins à disque hydrauliques sont réactifs. La géométrie du cadre procure également une position de conduite confortable et pratique pour la visibilité, et la suspension améliore le confort sur les routes plus accidentées. Malgré tout, nous avons éprouvé des difficultés au montage.

 

 

Meilleur pas cher

Riverside 100 E

Pour son prix, ce vélo polyvalent garantit des performances convaincantes avec un pédalage sans à-coups. Sa simplicité, sa légèreté et sa maniabilité nous ont convaincus.

1199,00 € sur Decathlon

Riverside 100 E

Doté d’un capteur de cadence réactif, ce VTC propose une assistance électrique fluide. Si son autonomie annoncée va de 40 km (en mode boost) à 70 km (en mode Eco), lors de notre test, nous nous sommes souvent contentés du mode d’assistance le plus bas tant il est déjà satisfaisant sur de nombreux parcours. Le petit écran LED est basique mais fonctionnel, et nous avons trouvé ce vélo très simple à manier. Selon le fabricant, il pourra prochainement être relié à une application. Il possède également une boîte à 6 vitesses à manipuler pour obtenir les meilleures performances possibles. En plus, il est léger et quelques accessoires sont fournis. La selle en gel est plutôt agréable et la suspension avant améliore le confort de conduite. Néanmoins, les freins à disque mécaniques pourraient être davantage réactifs selon nous. 

 

Meilleur haut de gamme

Iweech 24”S

Ce vélo urbain mise sur la puissance avec son couple moteur élevé, la simplicité d’utilisation, la connectivité, et l’endurance avec son autonomie supérieure.

3490,00 € sur Decathlon

Avec un couple moteur de 90 Nm, il présente une force d’accélération incontestable, ce qui le rend très réactif. Son autonomie est également très impressionnante (jusqu’à 160 km). L’avantage de ce modèle, c’est qu’il est entièrement connecté et automatique, ce qui le rend aussi facile à utiliser. Il peut donc être couplé à son application mobile mais il est également possible de l’utiliser sans le téléphone. En outre, son poids léger (18,5 kg) constitue un excellent avantage et la potence rotative facilite son rangement. Par ailleurs, la courroie en carbone est silencieuse et ne nécessite pas d’entretien. On relève aussi ses nombreux équipements ainsi que son système antivol électronique sécurisant. Par contre, l’absence de suspension peut être inconfortable. 

 

Alternative pas chère

Elops 120 E

Sa simplicité d’utilisation, son grand nombre d’équipements, son assistance à la marche et surtout son prix abordable représentent des atouts de taille pour ce vélo électrique urbain.

899,00 € sur Decathlon

Conforme aux lois, ce vélo électrique affiche un bon rapport qualité/prix pour effectuer des déplacements courts dans une ville à faibles dénivelés. Facile à conduire, il s’adapte à vos mouvements et inclut différents modes de conduite dont une assistance à la marche. Sa batterie est amovible. Il est équipé de nombreux accessoires propres aux vélos urbains. Si son autonomie est un peu faible (de 20 à 55 km), ses composants sont quant à eux insuffisants pour ceux qui cherchent les meilleures performances ou pour une pratique intensive.

 

Notre sélection

Notre choix, Meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative pas chère
RadCity 5 Plus Step-Thru Riverside 100 E Iweech 24”S Elops 120 E
Mis à part ses excellentes performances en termes d’endurance, d’accélération et de moteur, ce vélo au style urbain est bien équipé et propose une conduite ultra-confortable. Pour son prix, ce vélo polyvalent garantit des performances convaincantes avec un pédalage sans à-coups. Sa simplicité, sa légèreté et sa maniabilité nous ont convaincus. Ce vélo urbain mise sur la puissance avec son couple moteur élevé, la simplicité d’utilisation, la connectivité, et l’endurance avec son autonomie supérieure. Sa simplicité d’utilisation, son grand nombre d’équipements, son assistance à la marche et surtout son prix abordable représentent des atouts de taille pour ce vélo électrique urbain.
1899.00 € sur Rad Power Bikes 1199.00 € sur Decathlon 3490.00 € sur Decathlon 899.00 € sur Decathlon

 

800+ Comparatifs
1000+ Tests
100% Impartial

Pourquoi nous faire confiance ?

Selectos compare et teste des centaines de produits pour vous aider à faire de meilleurs achats. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez via nos liens, ce qui permet de financer notre travail. En savoir plus

 

Comment avons-nous testé ?

Pour évaluer la réactivité de l’assistance électrique, l’autonomie ainsi que le confort d’utilisation (maniabilité, position de conduite, absorption des chocs et des vibrations, etc.), nous avons parcouru des chemins différents, en empruntant des parcours plats et vallonnés, et en alternant routes lisses et sentiers plus techniques.

Pour vérifier les freins, nous avons veillé à effectuer des sorties sur des sols secs et humides (pluie, boue, etc.), sans hésiter à descendre des pentes plus importantes. Ensuite, nous nous sommes penchés sur la quantité, la praticité et la qualité des équipements et des accessoires fournis. Pour les modèles connectés, nous avons vérifié l’ergonomie, la prise en main ainsi que le bon fonctionnement de l’application.

 

Comment choisir son vélo électrique ?

Le vélo à assistance électrique (VAE) est un atout indéniable dans la vie de tous les jours. C’est certainement, actuellement, l’une des meilleures solutions pour le développement d’une mobilité durable. Mais le nombre de modèles proposés sur le marché peut être déroutant.

Vélo électrique

Il est donc nécessaire, pour faire un choix éclairé, d’en connaître les principaux types :

  • Le vélo électrique urbain : c’est le premier à avoir vu le jour, et sans doute le plus répandu en Europe, car il apporte exactement ce que l’on recherche dans un VAE : la possibilité de se passer de la voiture en ville, notamment pour aller au travail (ce qu’on appelle communément le vélotaf). Comme le souligne Stéphane (Le Vélo Urbain), les Pays-Bas et l’Allemagne sont encore fort en avance par rapport à la France… À nous de jouer et de l’adopter ! 
  • Le vélo électrique VTC ou Trekking : principalement développés dans une perspective de cyclotourisme, les VTC électriques remportent, comme les VTC classiques, de plus en plus de succès car ils mettent les randonnées nature à portée de n’importe qui ou presque. Un peu plus lourds et solides que les vélos électriques urbains, ils disposent également d’un moteur plus adapté aux pentes et aux reliefs ardus.

Cowboy C4ST

  • Le VTT à assistance électrique : initialement plus controversés, les VTT électriques gagnent aujourd’hui en légitimité. Ils sont en effet de plus en plus utilisés par les VTTistes confirmés en recherche de sensations fortes ou encore par les débutants pour lesquels ils sont une aide précieuse pour gravir certains obstacles infranchissables sans nécessairement posséder une condition physique optimale.
  • Le vélo de route à assistance électrique : c’est le plus récent sur le marché. Il est généralement utilisé par les cyclistes qui veulent se fixer certains défis ou encore dans un peloton pour permettre aux moins expérimentés de garder la même cadence que leurs aînés.

Le type le plus populaire est le modèle urbain et sachez qu’il en existe pour toutes les bourses. Voici quelques critères à prendre en compte pour le choisir :

Cowboy C4ST

  • La puissance motrice : elle se calcule en watts (W). En Europe, la puissance doit être inférieure à 250 W pour que le vélo soit homologué et ait potentiellement droit à des subventions. Si vous désirez faire une utilisation plus sportive (avec des pointes de vitesse plus élevées), il est possible de se tourner vers des modèles plus puissants, à 400 ou 500 W, mais cela vous soumet à certaines contraintes législatives (voir plus loin).
  • La batterie : elle est affichée en Wh, mais ce n’est pas toujours représentatif de son autonomie en utilisation. Il y a en effet différents facteurs à prendre en compte, tels que le niveau d’assistance que vous utilisez, les pentes que vous parcourez, la charge, la direction du vent, le gonflement des pneus, etc. Il vaut mieux s’orienter a minima vers une batterie de 250 Wh, pour une utilisation vélotaf confortable ne nécessitant pas une recharge quotidienne.

Rad Power RadRunner Plus

  • Des matériaux de qualité : on attend d’un vélo électrique qu’il soit muni d’un cadre solide, d’un bon moteur, d’une batterie résistante ainsi que de pneus adaptés à l’environnement dans lequel vous circulez. De la même manière, les freins garantissent votre sécurité. Les freins à disques hydrauliques sont les plus fiables. Les freins v-brake (souvent sur les vélos d’entrée de gamme) peuvent convenir, mais ne sont pas adaptés à une conduite sportive.

Vélo électrique

  • Les accessoires : en fonction de votre utilisation, vous aurez probablement besoin de certains accessoires, et ceux-ci sont rarement tous fournis avec le vélo. Il y a les phares, le porte-bagage, le garde-boue, le panier, les lampes, la sonnette, la béquille ou encore les sacoches de vélo. 
  • Le confort : si vous privilégiez un modèle transportable, on recommande d’en choisir un qui soit pliable et léger. Un vélo électrique pèse en moyenne une vingtaine de kilos. Sa maniabilité dépend de l’ergonomie du guidon, ainsi que du réglage de la selle. Cette dernière doit être confortable, car c’est souvent là que le bât blesse sur les vélos. Plus les pédales sont solides, plus fluide sera l’expérience. À ce propos, n’oubliez pas de vérifier la charge maximale que peut supporter le vélo.

Vélo électrique

Outre ces critères, il vous faut vous pencher sur le cadre légal de l’utilisation d’un vélo électrique. Ainsi, en France et en Belgique, sa puissance doit être limitée à 250 W et l’assistance doit s’arrêter dès que vous atteignez les 25 km/h. Le port du casque n’est pas obligatoire, mais conseillé. Respecter ces contraintes est indispensable si vous souhaitez que votre vélo soit légalement en ordre et puisse vous donner accès à de potentielles subventions.

NB : si vous désirez vous équiper davantage pour vos sorties, nous vous invitons à consulter nos articles sur les compteurs vélo, les éclairages vélo ainsi que sur les casques vélo. Si vous ne savez toujours pas comment choisir votre vélo électrique, nous vous invitons à consulter notre article dédié. Cependant, si vous cherchez un vélo électrique pliant, vous pouvez vous rediriger vers notre comparatif spécifique.

 

Autres vélos électriques qu’on recommande 

Elops 920 E Connect LF (1899 € lors de la publication) : Une option connectée abordable. Destiné aux trajets quotidiens urbains, ce modèle connecté possède un couple moteur 50 Nm et une assistance électrique qui s’adapte à votre pédalage. L’entraînement par courroie le rend silencieux à l’usage et l’autonomie est estimée entre 50 et 90 km (en fonction du mode de conduite). Ses équipements en font un vélo confortable, ergonomique et sécurisé, et il embarque une fonction d’assistance à la marche. Les utilisateurs apprécient sa connexion Bluetooth, ses freins efficaces, son beau design et sa maniabilité. Néanmoins, ils regrettent son poids lourd et le manque d’intuitivité de son application.

Angell Cruiser (2499,99 € lors de la publication) : Un vélo simple, léger et super intelligent. Utilisable avec ou sans smartphone, ce vélo adapte son assistance en fonction de votre parcours. Son autonomie maximale est annoncée à 90 km et ses performances varient en fonction du mode de conduite. Il dispose d’une connexion Bluetooth avec un éclairage intégré, un système d’alarme, de chute et de déverrouillage à code pour plus de sécurité. En plus, la présence de vibreurs directionnels sur les poignées est intéressante. Avec seulement 13,9 kg (sans batterie), il fait partie des modèles les plus légers. Dommage pour l’absence de suspension qui enlève du confort face aux bosses.

Cowboy C4 ST (à partir de 2790 € lors de la publication) : Un profil connecté au top. Grâce à celui-ci, il met véritablement l’accent sur la sécurité, à l’image du système de détection d’accident et de la prise en compte de la qualité de l’air. Il fait très attention à vous et lors de notre test, nous l’avons trouvé facile à conduire et silencieux. Il est aussi simple à entretenir et son design constitue à nos yeux un point fort en matière d’esthétisme. Par contre, l’absence de suspension s’est révélée préjudiciable lorsque nous avons roulé sur des morceaux de rue plus dégradés ou sur des routes pavées. 

 

Autre vélo électrique testé

RadMission 1 (949 € lors de la publication) : Une des meilleures options abordables mais qui tend à disparaître. Pour son prix, nous avons particulièrement apprécié ses performances motrices (avec son couple de 50 Nm) et d’endurance (jusqu’à 80 km d’autonomie). Le panneau de commande est simple à utiliser et nous avons trouvé ce vélo très agréable à manipuler. On regrette cependant l’absence d’accessoires supplémentaires. En outre, selon la marque, la production de ce modèle devrait bientôt cesser. 

 

Laisser un commentaire

27 commentaires

  1. Le Moma bike e-road pro le meilleur alors qu’on ne peut même pas choisir sa taille et qu’il est annoncé pour des personnes de 1,60 à 1,95 m ? Un conseil : bien vérifier la taille du cadre et avec un peu de chance en étant de taille moyenne, ça passera, sinon c’est de l’argent jeté par les fenêtres…

    Répondre
    • Nous n’avons pas eu l’occasion d’analyser ce modèle en détail. Nous ne pouvons donc pas nous prononcer sur sa qualité. Si vous en êtes satisfait, n’hésitez pas à partager votre expérience avec nous…

      Répondre
  2. Bonjour j’ai acquis le Biwbik en septembre et je ne partage pas totalement votre avis. Certes le design est agréable ainsi que la selle mais non seulement les finitions sont mauvaise, mais également les freins ne freinent pas !! J’ai du les changer car j’étais en totale insécurité en descentes car impossible de freiner correctement et s’arrêter rapidement avec ces freins.
    La batterie ne tient pas longtemps également, pour un trajet À/R de 20km on sent que la puissance de la batterie devient de plus en plus faible et je dois recharger chaque jour.
    Le vélo est optimal pour de courts trajets sans dénivelés et sans avoir à freiner…

    Répondre
    • Merci d’avoir partagé votre expérience avec nous. Nous ne manquerons pas d’en tenir compte lors de la prochaine mise à jour de l’article.

      Répondre