Le Meilleur Vélo Électrique

Mis à jour le 10 novembre 2020

Après 24 heures passées à comparer 34 modèles, nous avons conclu que le Trek District+ 2 est le meilleur vélo électrique urbain du moment pour son très bon rapport qualité/prix. Si vous cherchez un vélo électrique pliant, lisez notre comparatif spécifique.

 

Notre choix, Meilleur haut de gamme

Trek District+ 2

Il propose une grande autonomie pour faire des trajets quotidiens ou de longues balades avec montées et descentes. Il inclut également quelques accessoires et des matériaux de qualité.

2499,00 € sur Alltricks

Ce vélo électrique est idéal pour des trajets quotidiens, des balades assez longues ou encore des randonnées à reliefs. Il comprend un dérailleur à sept vitesses et affiche une autonomie relativement importante. Sa conception englobe quelques accessoires augmentant votre ergonomie et votre sécurité. Les cyclistes apprécient son beau design, son confort ainsi que la qualité de ses pneus et de ses freins.

 

Meilleur pas cher

B'Twin Elops 120 E

Sa simplicité d’utilisation, son grand nombre d’équipements, son assistance à la marche et surtout son prix abordable représentent des atouts de taille pour ce vélo électrique urbain.

799,00 € sur Decathlon

Conforme aux lois, ce vélo électrique affiche un bon rapport qualité/prix pour effectuer des déplacements courts dans une ville à faibles dénivelés. Facile à conduire, il s’adapte à vos mouvements et inclut différents modes de conduite dont une assistance à la marche. Sa batterie est amovible. Il est équipé de nombreux accessoires propres aux vélos urbains. Si son autonomie est un peu faible, ses composants sont quant à eux insuffisants pour ceux qui cherchent les meilleures performances et pour une pratique intensive.

 

Meilleur milieu de gamme

B’Twin Elops 920

Fortement équipé, ce modèle présente une bonne autonomie pour son prix. Son look, son assistance à la marche et son capteur de puissance le rendent très facile à prendre en main.

1500,00 € sur Decathlon

Ce vélo électrique est fait pour les déplacements quotidiens à faibles dénivelés. Il affiche de belles performances. Entre son autonomie allant jusqu’à 70 km et son capteur de puissance, il est réglable selon trois modes d’assistance. Sa fonction Walk est appréciable et il est extrêmement équipé au vu de ses nombreux accessoires. Si quelques composants montrent une certaine faiblesse, la réactivité du service après-vente règle chaque requête avec attention et bienveillance.

 

Alternative haut de gamme

Cannondale Tesoro 400

Doté d’un moteur réactif sur les chemins à dénivelés, ce vélo sécurisé est compétitif dans les performances. Il doit en partie son confort à sa fourche et à son jeu de direction intégré.

2499,00 € sur Alltricks

Compact et léger, ce modèle électrique bénéficie d’un moteur puissant et nécessaire pour les grandes ascensions. Il procure un grand confort de conduite, notamment grâce à sa fourche suspendue et à son jeu de direction intégré. Ses autres composants sont qualitatifs pour une sécurité maximale. Vous profitez en plus de quelques accessoires utiles pour faire des courses sans se salir et en étant repérable sur les routes. Cependant, plus récent sur le marché, il y a peu de retours à son sujet. De plus, il est un peu moins équipé que notre premier choix en haut de gamme.

 

Notre sélection

Notre choix, Meilleur haut de gammeMeilleur pas cherMeilleur milieu de gammeAlternative haut de gamme
Trek District+ 2_1Moma Bikes e-bike 26B’Twin Elops 920B’Twin Elops 500E
Trek District+ 2B'Twin Elops 120 EB’Twin Elops 920Cannondale Tesoro 400
Il propose une grande autonomie pour faire des trajets quotidiens ou de longues balades avec montées et descentes. Il inclut également quelques accessoires et des matériaux de qualité.Sa simplicité d’utilisation, son grand nombre d’équipements, son assistance à la marche et surtout son prix abordable représentent des atouts de taille pour ce vélo électrique urbain.Fortement équipé, ce modèle présente une bonne autonomie pour son prix. Son look, son assistance à la marche et son capteur de puissance le rendent très facile à prendre en main.Doté d’un moteur réactif sur les chemins à dénivelés, ce vélo sécurisé est compétitif dans les performances. Il doit en partie son confort à sa fourche et à son jeu de direction intégré.
2 499,00 € sur Alltricks 799,00 € sur Decathlon 1 500,00 € sur Decathlon 2499,00 € sur Alltricks

 

800+ Comparatifs
200+ Tests
100% Impartial

Pourquoi nous faire confiance ?

Selectos compare et teste des centaines de produits pour vous aider à faire de meilleurs achats. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez via nos liens, ce qui permet de financer notre travail. En savoir plus

 

Mentions honorables 

B’Twin Elops 900 E (1200 € lors de la publication) : son moteur de 250 W couple 30 Nm fonctionne avec un capteur de cadence. Sa batterie de 418 Wh promet une autonomie située entre 40 et 70 km. Cette dernière vient avec un système antivol. Ce vélo intègre un dérailleur à sept vitesses, trois modes d’assistance et un mode Walk. Facile à utiliser, sa console est bien lisible. Autour de son cadre en aluminium à enjambement bas, il y a des roues 28”, des freins à disque et une fourche suspendue. Il est entièrement équipé. Toutefois, il est un peu lourd (24,5 kg environ), et il peine un peu dans les montées.

Trek Verve+ 1 Lowstep (1999 € lors de la publication) : sorti en 2020, ce vélo électrique possède un moteur 250 W, une batterie de 300 Wh et un dérailleur Shimano Altus à huit vitesses. Sa structure s’équipe d’un système de freins à disque hydrauliques et de roues 28”. Assez léger (22,5 kg), il est résistant et peut supporter jusqu’à 136 kg. Par contre, nous avons peu de retours à son égard, notamment par rapport à sa réelle autonomie, et son rapport qualité/prix ne nous semble pas être aussi intéressant que celui de son concurrent.

Trek Verve+2 Stagger (2599 € lors de la publication) : sorti en 2021, il est idéal pour des trajets quotidiens. Il possède un moteur 250 W couple 65 Nm et une batterie de 400 Wh. Parmi ses équipements, il présente un dérailleur à neuf vitesses, une fourche télescopique, un cadre en aluminium facile à enjamber, de larges pneus anti-crevaison et des freins à disque hydrauliques. Son système d’éclairage, sa béquille, ses garde-boues et son porte-bagage viennent augmenter sa praticité. En tout, il pèse 23,56 kg en taille M pour 136 kg de charge autorisée. Cependant, nous manquons de retours car il est récent sur le marché.

Cannondale Mavaro Neo 5 (3799 € lors de la publication) : ce modèle de 2021 comprend un moteur Bosch de 250 W et une batterie très résistante de 500 Wh. Parmi ses composants, il y a un dérailleur à dix vitesses, des freins à disque hydrauliques, des roues de 700 mm et un cadre en aluminium. Sa fourche suspendue absorbe bien les vibrations. Vous avez également une béquille, des garde-boues, un porte-bagage et un éclairage intégré. Malgré tout, il nécessite un budget bien plus conséquent.

 

Comment choisir son vélo électrique ?

Plus économe et écologique que la voiture, mais moins fatiguant que le vélo ordinaire ou le VTT, le vélo à assistance électrique (VAE) est un atout indéniable dans la vie de tous les jours. C’est certainement, actuellement, l’une des meilleures solutions pour le développement d’une mobilité durable. Mais le nombre de modèles proposés sur le marché peut être déroutant.

Il est donc nécessaire, pour faire un choix éclairé, d’en connaître les principaux types :

  • Le vélo électrique urbain : c’est le premier à avoir vu le jour, et sans doute le plus répandu en Europe, car il apporte exactement ce que l’on recherche dans un VAE : la possibilité de se passer de la voiture en ville, notamment pour aller au travail (ce qu’on appelle communément le vélotaf). Comme le souligne Stéphane (Le Vélo Urbain), les Pays-Bas et l’Allemagne sont encore fort en avance par rapport à la France… à nous de jouer et de l’adopter ! 
  • Le vélo électrique VTC ou Trekking : principalement développés dans une perspective de cyclotourisme, les VTC électriques remportent, comme les VTC classiques, de plus en plus de succès car ils mettent les randonnées nature à portée de n’importe qui ou presque. Un peu plus lourds et solides que les vélos électriques urbains, ils disposent également d’un moteur plus adapté aux pentes et aux reliefs ardus.
  • Le VTT à assistance électrique : initialement plus controversés, les VTT électriques gagnent aujourd’hui en légitimité. Ils sont en effet de plus en plus utilisés par les VTTistes confirmés en recherche de sensations fortes ou encore par les débutants pour lesquels ils sont une aide précieuse pour gravir certains obstacles infranchissables sans nécessairement posséder une condition physique optimale.
  • Le vélo de route à assistance électrique : c’est le plus récent sur le marché. Il est généralement utilisé par les cyclistes qui veulent se fixer certains défis ou encore dans un peloton pour permettre aux moins expérimentés de garder la même cadence que leurs aînés.

Le type le plus populaire est le modèle urbain et sachez qu’il en existe pour toutes les bourses. Voici quelques critères à prendre en compte pour le choisir :

  • La puissance moteur : elle se calcule en watts (W). En Europe, la puissance doit être inférieure à 250 W pour que le vélo soit homologué et ait potentiellement droit à des subventions. Si vous désirez faire une utilisation plus sportive (avec des pointes de vitesse plus élevées), il est possible de se tourner vers des modèles plus puissants, à 400 ou 500 W, mais cela vous soumet à certaines contraintes législatives (voir plus loin).
  • La batterie : elle est affichée en Wh, mais ce n’est pas toujours représentatif de son autonomie en utilisation. Il y a en effet différents facteurs à prendre en compte, tels que le niveau d’assistance que vous utilisez, les pentes que vous parcourez, la charge, la direction du vent, le gonflement des pneus, etc. Mieux vaut s’orienter à minima vers une batterie de 250 Wh, pour une utilisation vélotaf confortable ne nécessitant pas une recharge quotidienne.
  • Des matériaux de qualité : on attend d’un vélo électrique qu’il soit muni d’un cadre solide, d’un bon moteur, d’une batterie résistante ainsi que de pneus adaptés à l’environnement dans lequel vous circulez. De la même manière, les freins garantissent votre sécurité. Les freins à disques hydrauliques sont les plus fiables. Les freins v-brake (souvent sur les vélos d’entrée de gamme) peuvent convenir, mais ne sont pas adaptés à une conduite sportive.
  • Les accessoires : en fonction de votre utilisation, vous aurez probablement besoin de certains accessoires, et ceux-ci sont rarement tous fournis avec le vélo. Il y a les phares, le porte-bagage, le garde-boue, le panier, les lampes, la sonnette, la béquille ou encore les sacoches de vélo.
  • Le confort : si vous privilégiez un modèle transportable, mieux vaut en choisir un qui soit pliable et léger. Un vélo électrique pèse en moyenne une vingtaine de kilos. Sa maniabilité dépend de l’ergonomie du guidon, ainsi que du réglage de la selle. Cette dernière doit être confortable, car c’est souvent là que le bât blesse sur les vélos. Plus les pédales sont solides, plus fluide sera l’expérience. À ce propos, n’oubliez pas de vérifier la charge maximale que peut supporter le vélo.

Outre ces critères, il vous faut vous pencher sur le cadre légal de l’utilisation d’un vélo électrique. Ainsi, en France et en Belgique, sa puissance doit être limitée à 250 W et l’assistance doit s’arrêter dès que vous atteignez les 25 km/h. Le port du casque n’est pas obligatoire mais conseillé. Respecter ces contraintes est indispensable si vous souhaitez que votre vélo soit légalement en ordre et puisse vous donner accès à de potentielles subventions.

NB : si vous désirez vous équiper davantage pour vos sorties, nous vous invitons à consulter nos articles sur les compteurs vélo, les éclairages vélo ainsi que sur les casques vélo.

 

Sources

  1. Les Numériques, Test Elops 120 E : le vélo électrique d’entrée de gamme de Decathlon plus puissant et plus autonome, 10 novembre 2020
  2. Entretien avec Harnouf Haddoug, gérant du site Velobecane.com, 13 avril 2021

 

​​​​​​​​​​​​​​​​Après un stage en tant qu’assistante de production à la RTBF (chaîne de télévision nationale belge), c’est chez Selectos que cette diplômée en communication fait ses premiers pas en tant que rédactrice web. Coach d'une équipe de Basketball et sportive touche à tout, c’est avec une vraie expérience dans le domaine qu’elle sélectionne pour vous les meilleurs produits de sport et loisir.