Les 4 (vrais) Meilleurs Antivols Vélo 2019 – Comparatif Complet

Publié le 26 février 2019

Après plusieurs heures de recherches, j’ai enfin fait ma sélection des 4 meilleurs antivols pour vélo parmi plus d’une cinquantaine de modèles disponibles pour le moment.

Moi qui fais beaucoup de vélo, je dirais que mon préféré est le Abus Bordo 6500. À titre personnel, je suis fan des antivols à chaîne. Je trouve qu’ils offrent un bon compromis entre résistance, encombrement, et facilité pour accrocher son vélo. Celui-ci en est un très bon exemple, à un prix raisonnable.

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat pour vous aider à peser le pour et le contre de chaque type d’antivol et adapter votre choix à votre usage.  

Meilleur pas cher
Abus 111617-540/160HB230 Horquilla Granit X-Plus
Meilleur milieu de gamme
Hiplok Gold Antivol Mixte Adulte, Noir
Meilleur haut de gamme
ABUS 6500/85 Bordo Granit X-Plus /  Antivol pliable 85 cm Noir
Abus Granit X-Plus 540
Hiplok Gold
Abus Bordo 6500
69,43 EUR
98,23 EUR
91,61 EUR
Meilleur pas cher
Abus 111617-540/160HB230 Horquilla Granit X-Plus
Abus Granit X-Plus 540
69,43 EUR
Meilleur milieu de gamme
Hiplok Gold Antivol Mixte Adulte, Noir
Hiplok Gold
98,23 EUR
Meilleur haut de gamme
ABUS 6500/85 Bordo Granit X-Plus /  Antivol pliable 85 cm Noir
Abus Bordo 6500
91,61 EUR

Les meilleurs antivols vélo pas chers

En matière d’antivol, mieux vaut ne pas lésiner : les vols de vélos sont fréquents, et étonnamment faciles quand la sécurité est un peu laxiste. Cependant, pas besoin de se ruiner pour trouver des modèles à la résistance très satisfaisante, comme vous allez le voir.

Prenez surtout garde à bien verrouiller à la fois le cadre et la roue !

Abus Granit X-Plus 540 : le meilleur pas cher

Abus Granit X-Plus 540

Prix
98,23 EUR
Avantages
Résistant
Double verrouillage
Inconvénients
Un peu lourd

Les antivols fiables les moins chers sont souvent des antivols de type « U », désignant la forme de l’antivol (on parle aussi de type « D », la forme quand l’antivol est fermé).

Ce modèle Abus présente un diamètre de 13 millimètres (une taille standard) et un poids de 1,56 kilogrammes, ce qui peut paraître un peu lourd, mais se situe dans la moyenne des antivols à peu près costauds.

Avec une dimension de 23 centimètres maximum, il est relativement long, permettant d’attacher son vélo facilement. L’anse, le boîtier et les éléments de fermeture sont en acier cémenté (un acier durci en surface par d’autres métaux), offrant une résistance supérieure aux tentatives des voleurs. La serrure est protégée de la poussière et de la corrosion par un cache.

Mais c’est surtout son système de double verrouillage qui est un véritable atout pour un antivol d’entrée de gamme : les barres viennent se verrouiller dans la fermeture aux deux points de fixation, ce qui signifie qu’un voleur devra scier les barres des deux côtés pour pouvoir enlever l’antivol !

Petit plus, comme souvent avec la marque Abus, vous pouvez acheter plusieurs modèles d’antivols en même temps pour avoir une seule clé adaptée à tous vos antivols.

Un antivol qui devrait donc décourager la plupart des voleurs opportunistes. Au rang des inconvénients, je noterais simplement les parties en plastique sur la fermeture qui donnent l’impression de pouvoir être attaquées.

Même si les retirer n’a en fait aucun effet sur le verrouillage, une fois arrachées, elles laisseraient donc le métal situé dessous à la merci des éléments (poussière, corrosion). En dehors de ce tout petit défaut, à ce prix, on a affaire à un antivol de qualité.

Kryptonite Kryptolok : la base

Kryptonite Kryptolok

Prix
98,23 EUR
Avantages
Pas cher
Léger
Inconvénients
Résistance à revoir
Finition moyenne

Ce modèle Kryptonite est également en U, avec une dimension de 23 centimètres de long et 13 millimètres d’épaisseur pour les barres.

Ce U est donc également relativement large pour pouvoir attacher facilement votre vélo à la plupart des points prévus, et même certains éléments un peu plus larges (poteaux ou barrières), voire accrocher deux vélos.

Avec un poids de 1,29 kilogrammes, il se situe dans la fourchette basse des antivols en U, même s’il reste imposant. Il est censé être résistant non seulement aux attaques classiques, mais également aux attaques levier.

L’antivol est livré avec un système d’attache au vélo et la clé pour le monter facilement.

En parlant de clé, n’oubliez pas que vous pouvez enregistrer les clés de l’antivol en ligne, pour pouvoir commander un double en cas de perte. Faites-le à l’avance, n’attendez pas d’avoir perdu les clés, car elles sont nécessaires pour l’enregistrement en ligne !

Derniers détails, cet antivol est muni d’une protection anti-poussière sur le cylindre, et d’un mécanisme anti-bruit pour éviter les cliquetis des chocs contre le vélo pendant que vous pédalez. Ce dernier mécanisme n’est pas forcément très fiable, ce qui est assez logique car c’est du côté de la finition que cet antivol pèche un peu.

Je trouve donc que cet antivol Kryptonite a pour principal atout son prix et sa légèreté, adaptés à un usage à risque limité. C’est si vous avez un vélo de grande valeur, ou que vous le garez souvent sans surveillance, que vous feriez peut-être mieux de monter en gamme.

Les meilleurs antivols vélo de milieu de gamme

En milieu de gamme, on accède à des antivols un peu plus élaborés et un peu plus fiables, destinés aux situations moins sécurisées, mais aussi pour un transport facilité.

Hiplok Gold :  le meilleur de milieu de gamme

Hiplok Gold

Prix
64,52 EUR
Avantages
Résistant
Facile à transporter
Inconvénients
Système de verrouillage complexe

On passe maintenant à un modèle d’antivol à chaîne, de la marque Hiplok. Ces modèles sont constitués d’une chaîne, donc assez flexible, entourée d’un manchon pour protéger votre vélo des chocs et du frottement.

Cet antivol appartient à la catégorie Gold, la plus résistante ! Avec sa chaîne de 10 millimètres d’épaisseur (12 millimètres au niveau du système de verrouillage), il offre une bonne résistance tout en étant plus facile à transporter qu’un U.

En effet, même si la chaîne est lourde (plus de 2,5 kilogrammes), on oublie rapidement son poids grâce à un système de fixation autour de la taille. Vous pouvez aussi facilement l’enrouler autour de votre cadre, bien serrée, pour qu’elle ne gêne pas vos mouvements.

Le principe de la chaîne est aussi qu’elle est plus facile à accrocher à des supports variés. Cependant, il faut noter qu’ici la longueur de 47 centimètres n’est pas si importante que ça. On ne gagne donc que peu de marge par rapport à un U.

J’ajoute que le manchon qui entoure la chaîne est imperméable, et qu’il comporte des bandes réfléchissantes très efficaces dans l’obscurité. On retrouve bien sûr le système d’enregistrement des clés en ligne pour faire des doubles.

Le seul inconvénient que je relèverais est le système de verrouillage qui n’est pas très intuitif : on peut retirer la clé sans avoir verrouillé l’antivol, ce qui peut engendrer des erreurs… Il est donc impératif de bien prendre en main le système de verrouillage, et de le vérifier systématiquement après avoir retiré la clé.

Pour ma part, j’apprécie les antivols à chaîne pour leur polyvalence, et celui-ci en est un bel exemplaire, même si j’aurais apprécié qu’il soit un peu plus long.

Les meilleurs antivols vélo haut de gamme

Les antivols haut de gamme ont pour but d’offrir une sécurité maximale alliée à une facilité d’usage et de transport sans comparaison.

Abus Bordo 6500 : le meilleur haut de gamme

Abus Bordo 6500

Prix
91,61 EUR
Avantages
Compact
Bonne finition
Fiable
Inconvénients
Cher

On finit avec le dernier type d’antivol fiable et courant : un antivol pliable, fait de barres articulées qui se déploient jusqu’à une longueur de 85 centimètres. Chaque tige fait 5,5 millimètres d’épaisseur, en acier cémenté.

Malgré sa longueur, cet antivol ne pèse que 1,58 kilogrammes : c’est tout l’intérêt de ce type d’antivol, qui se replie jusqu’à rentrer dans son étui compact. L’étui lui-même, sorte de petite sacoche, se fixe très facilement sur le vélo, sans outils, à l’aide de velcro et de bandes de fixation, pour un transport facile et peu encombrant.

Marque Abus oblige, on retrouve le concept des clés compatibles avec d’autres antivols si vous le souhaitez. En plus, l’une des clés livrées avec ce modèle est lumineuse (pratique pour déverrouiller son vélo dans l’obscurité), et accompagnée d’une carte à code pour commander des doubles.

La fabrication, effectuée en Allemagne, est de grande qualité. Sur le papier, cet antivol a donc toutes les qualités !

Et elles ne se démentent a priori pas à l’usage, si ce n’est que la longueur reste théorique : elle est difficile à exploiter à son maximum en raison des contraintes liées aux articulations des tiges. N’imaginez donc pas accrocher plusieurs vélos n’importe où.

Ce qui est d’ailleurs normal, car si un antivol laisse trop d’espace entre ses maillons ou ses barres, il s’expose à l’insertion par les voleurs d’objets permettant de faire levier…

C’est pourquoi les antivols, pour rester fiables, sont contraints de se contenter de dimensions plutôt compactes. Avec ce modèle, on est vraiment dans le haut de gamme avec un excellent compromis entre encombrement et efficacité, et des prestations de qualité.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre antivol vélo ?

Quand on est cycliste, il n’existe sans doute pas de sentiment plus frustrant que d’aller tranquillement chercher son vélo… et de ne rien retrouver là où on l’avait garé. Les vols de vélo sont fréquents partout, c’est pourquoi le choix de l’antivol est très important.

Les voleurs sont généralement des opportunistes, c’est-à-dire qu’ils s’attaquent aux vélo mal attachés ou munis d’un antivol peu intimidant. La meilleure sécurité d’un bon antivol est donc tout simplement la dissuasion.

Bien sûr, un bon antivol est aussi compliqué à attaquer, mais rappelez-vous qu’avez des outils lourds, tout antivol peut être brisé. La meilleure défense est donc de garer son vélo dans un espace privé, ou au moins bien en vue !

Les types d’antivols

Les antivols se divisent en quatre catégories principales : les antivols câble, les antivols en U, les antivols chaîne, et les antivols pliants. Il existe encore quelques autres moyens annexes de verrouiller un vélo, comme les verrous de roue, que je n’aborderai pas ici.

Les antivols câble

Les antivols câble sont constitués d’une sorte de cordelette d’acier entourée de plastique ou de caoutchouc, avec une forme très reconnaissable de ressort. Ils sont légers et faciles à ranger en cours de transport, généralement enroulés autour du cadre.

Ils sont également faciles à accrocher n’importe où. En revanche, ce ne sont pas des antivols résistants, ils sont très faciles à couper pour un voleur, à l’aide de quelques outils portables.

Ils ne sont qu’à utiliser en complément d’un antivol plus fiable, ou pour des arrêts rapides dans des zones à faible risque. C’est pourquoi on ne retrouve aucun modèle à câble dans la sélection : ce sont de petits antivols d’appoint, alors que notre sélection se concentre sur des antivols fiables pouvant être utilisés seuls.

Les antivols U

La lettre U désigne la forme de l’antivol, c’est l’antivol classique rigide dont le côté en U s’emboîte dans la base (l’ensemble forme alors un D, qu’on retrouve parfois dans les terminologies anglaises). Les U ont l’avantage d’être facilement robustes, durs à briser ou à couper.

Ce sont donc généralement les antivols les plus abordables pour une sécurité raisonnable.

Les plus efficaces bénéficient d’un système de double verrouillage, c’est-à-dire que les deux branches sont verrouillées là où elles rentrent dans la base. Ainsi, un voleur aurait besoin de couper les deux côtés pour se débarrasser de l’antivol, en raison de la rigidité du matériau.

Cette fiabilité associée à la simplicité de la conception explique que les U soient généralement abordables. En revanche, leurs inconvénients sont le poids, qui peut être imposant pour les plus massifs, et surtout l’encombrement : un U est rigide et doit se ranger tel quel.

La plupart des modèles incluent donc un système de support pour l’accrocher à votre cadre sans gêner vos mouvements. L’autre problème que pose la rigidité est qu’il limite les emplacements auxquels vous pourrez accrocher votre vélo, alors que des modèles plus flexibles offrent plus de facilité.

Mais les U sont quand même adaptés à tous les emplacements à vélo, donc si vous cherchez un antivol fiable et abordable, ils sont souvent un bon choix. Les points à vérifier sont l’épaisseur de la barre, la présence d’un double verrouillage et la fiabilité de la serrure.

Les antivols chaîne

Les antivols chaîne sont généralement constitués d’une simple chaîne (logique) qui se referme par un mécanisme verrouillable. La chaîne est entourée d’un manchon en caoutchouc, en plastique ou en tissu, pour protéger le cadre des chocs et limiter le bruit.

Les chaînes peuvent être robustes, il faut pour cela vérifier l’épaisseur des maillons, puisque contrairement à un U à double verrouillage, il suffit de couper la chaîne en un seul emplacement pour libérer le vélo.

Vérifiez aussi la qualité du mécanisme de verrouillage. Si ce dernier est faible, la chaîne la plus épaisse ne servira à rien !

Une bonne chaîne a également des maillons peu espacés, pour éviter que les voleurs ne puissent insérer des objets qui permettraient de les faire éclater en faisant levier. L’intérêt des antivols à chaîne est qu’ils offrent de la flexibilité.

Ils permettent donc de s’accrocher à des points un peu plus variés qu’avec un U, et plus facilement. Ils sont aussi plus pratiques à transporter sans mécanisme de support, par exemple en s’enroulant autour du cadre.

Certains modèles sont prévus pour être portés autour de la taille, avec une fixation et un ajustement facile. Ce côté ergonomique permet de faire oublier un poids souvent important (fréquemment supérieur à 2 kilogrammes).

Les antivols pliants

Les antivols pliants consistent en plusieurs barres ou tiges d’acier connectées par des rivets pour piloter. Ces barres se déploient donc jusqu’à revenir se refermer sur le verrou.

Un antivol pliant a pour but de combiner les avantages d’un U et la flexibilité d’une chaîne. Ces modèles sont généralement très faciles à transporter puisqu’ils se replient de manière compacte, jusqu’à tenir dans un petit étui qui se fixe sur le cadre.

Même si un U peut faire mieux en matière de sécurité, et qu’une chaîne est encore plus flexible, les antivols pliants offrent généralement un bon compromis. L’inconvénient principal est qu’ils sont souvent dans les fourchettes de prix les plus hautes.

Les notes de sécurité

Vous trouverez parfois sur des antivols la mention d’une note de sécurité : bronze, argent et or. Ce système de notation américain est en particulier souvent utilisé pour la vente en ligne.

La catégorie bronze, la plus basique, désigne des antivols pouvant résister à des outils basiques. Elle n’est conseillée que pour les vélos bon marché, dans des zones à risque limité.

Les antivols argent sont censés résister à des outils plus avancés, mais ne sont pas conseillés pour les vélos les plus chers.

Enfin, la catégorie or désigne la norme de sécurité la plus élevée… mais gardez à l’esprit qu’aucun antivol ne garantit une sécurité à 100 % !

La façon de bien attacher son vélo

Comme je le disais, tout antivol peut potentiellement être défait par un voleur utilisant des outils perfectionnés et disposant de temps. Le but est donc de limiter ses possibilités. Voici quelques conseils pour limiter les risques au maximum.

L’emplacement

Tout commence par le fait de garer son vélo hors de vue, le plus possible dans un espace privé inaccessible (verrouillez-le quand même). Si aucun espace privé n’est disponible, parquez votre vélo à portée de vue si possible.

Évitez de le laisser la nuit. Sinon, choisissez un endroit éclairé, et si d’autres vélos sont attachés, n’hésitez pas à vous mêler au groupe (sans attacher votre vélo à un autre vélo !). Cela peut gêner le voleur en l’empêchant de manipuler librement ses outils.

La méthode pour attacher son vélo

Pour bien sécuriser votre vélo, assurez-vous d’abord que le point auquel vous voulez l’attacher est bien fixe. Le second point le plus important est de bien attraper le cadre avec l’antivol.

Encore mieux, attrapez aussi une roue en même temps. Et idéalement, ayez deux antivols, un pour chaque roue.

Serrez l’attache au maximum : que ce soit avec une chaîne, un U ou un antivol pliant, le but est de laisser le moins de jeu possible entre une extrémité de l’antivol et le corps du vélo, pour qu’un voleur ait du mal à insérer un objet pour faire levier. Dernière chose, orientez la serrure vers le bas pour en limiter l’accès.

Le transport

La facilité de transport d’un antivol est aussi un critère, comme on l’a vu plus haut. Assurez-vous d’avoir de quoi l’attacher au cadre d’une manière pratique, ce qui veut dire sans qu’il ne gêne vos mouvements pour pédaler, et sans qu’il ne cogne contre une partie de votre vélo, ce qui peut générer un bruit vite très agaçant !

Les supports sur le cadre sont légion, mais peuvent vous gêner si vous voulez aussi un support pour bouteille ou autre… En cela, les chaînes qui se portent autour de la taille peuvent être très utiles. Même si elles sont lourdes, on oublie généralement leur poids une fois en selle.

La gestion des clés

Les antivols sont généralement vendus avec au moins deux clés, et un moyen de les enregistrer pour commander des doubles en cas de perte (en général en ligne).

Je réitère le conseil énoncé dans la sélection : n’attendez pas d’avoir perdu les clés pour enregistrer vos clés en ligne… puisqu’il faut généralement pour cela un code présent sur la clé !

Il existe encore pléthore de critères plus avancés, comme des types d’antivols hybrides, les matériaux employés, les dimensions… mais vous devriez maintenant disposer des bases pour faire le meilleur choix !

Laisser un commentaire

>