Audio

Les 8 (vrais) Meilleurs Micros pour PC de 2019 – Comparatif Complet

Mis à jour le 18 décembre 2018

Après plusieurs heures de recherche, j’ai établi ma sélection des meilleurs micros pour PC parmi la flopée que l’on peut trouver sur le marché.

À l’heure actuelle, le meilleur rapport qualité/prix est sans doute constitué par le Bird UM1, mais si, en tant que podcasteur, streamer ou Youtubeur, vous cherchez un micro apte à parfaitement mener à bien toutes ses missions, je vous recommande vivement le Blue Yeti.

Je vous invite à découvrir mon guide d’achat en fin d’article afin de vous familiariser avec les fiches techniques des micros pour PC.

Meilleur pas cher
Bird UM1 Microphone USB Noir
Meilleur milieu de gamme
Blue Microphones Snowball iCE Microphone  à condensateur Cardioïde Blanc
Meilleur haut de gamme
Blue Microphones USB Yeti Argent Silver Edition
Bird UM1
Blue Snowball Ice
Blue Yeti
59,00 €
54,99 €
139,00 €
Meilleur pas cher
Bird UM1 Microphone USB Noir
Bird UM1
59,00 €
Meilleur milieu de gamme
Blue Microphones Snowball iCE Microphone  à condensateur Cardioïde Blanc
Blue Snowball Ice
54,99 €
Meilleur haut de gamme
Blue Microphones USB Yeti Argent Silver Edition
Blue Yeti
139,00 €

Les meilleurs micros pour PC pas chers

Difficile d’investir 200€ dans un micro quand on commence un projet Youtube ou Twitch. Mais pas de panique, des solutions à petit prix existent, dans un marché qui se démocratise de plus en plus.

Certains micros que j’ai sélectionnés dans cette tranche de prix sont loin d’être sans défauts, et une oreille experte saura parfois faire la différence. Mais j’ai pris soin de ne sélectionner que des modèles proposant un ou deux accessoires.

Bird UM1: le meilleur pas cher

Bird UM1

Prix
59,00 €
Avantages
Petit prix
Qualité audio
Micro cardioïde
Inconvénients
Vite limité quand on sort de l’enregistrement de la voix

Disons-le d’emblée, le prix de ce micro constitue le double de celui de l’autre modèle que je vous présente dans cette section. Mais c’est parce que, en réalité, le Bird UM1 n’a rien d’un micro d’entrée de gamme. Simplement, la baisse de prix dont il a bénéficié le range parmi les modèles les plus abordables. Cela n’enlève cependant rien à sa qualité intrinsèque !

En effet, il faut savoir qu’une grande partie des Youtubeurs, en Europe comme ailleurs, s’accordent à dire que le Bird UM1 est le meilleur micro pour commencer sur Youtube ou Twitch. Et cette réputation n’a rien de volé.

Contrairement aux autres micros que je vous présenterai en entrée de gamme, celui-ci possède une directivité cardioïde. Il s’agit, à l’heure actuelle, d’un des meilleurs types de micros pour l’enregistrement des voix et pour filtrer les sons parasites. En effet, les micros cardioïdes sont des micros unidirectionnels favorisant la captation des sources sonores situées face au micro, sans jamais capter les sources sonores situées à l’arrière du micro, et sans presque jamais capter les sons latéraux.

C’est un micro qui se branche directement en USB, et est optimisé pour fonctionner même à 5V. Pas besoin, donc, de Phantom Power (je vous renvoie, pour en savoir plus, à mon guide d’achat) : on peut le brancher et l’utiliser en quelques secondes.

Le kit est par ailleurs assez complet. Shock Mount (un support qui suspend le microphone à l’aide de petits élastiques et qui le stabilise), câble de 3 mètres, housse de transport. La seule vraiment manquante est une bonnette, qu’il faudra donc acheter séparément.

Il est parfaitement conçu pour l’enregistrement des voix. Mais en conséquence, il sera moins adapté pour d’autres types de capture, comme les sons d’environnement. Sa sensibilité de 30 dB correspond à un niveau de voix normal, mais il enregistre jusqu’à 125 dB. Attention cependant aux éclats de voix, qui sont souvent mal supportés sur les modèles moins chers.

L’empreinte du Bird UM1 est axée sur les médiums/aigus. Grâce à une réponse allant de 20 Hz à 20 KHz, il conviendra tant au chant qu’au podcast, à condition de ne pas trop en attendre de lui au niveau des basses.

En bref, il ne rivalise pas avec les meilleurs modèles disponibles sur le marché en termes de qualités intrinsèque, et les plus aguerris lui préfèreront un micro qui laisse plus de liberté. Mais si vous voulez lancer votre chaîne et bénéficier d’une qualité pro à petit prix, c’est un excellent choix. C’est même plutôt un champion en matière de rapport qualité/prix !

Neewer NW-700 : un excellent micro pour PC à prix vraiment mini

Neewer NW-700

Prix
Dès 35,99 €
Avantages
Très petit prix
Qualité audio remarquable
Micro unidirectionnel
Inconvénients
Quasi obligation d’utiliser un Phantom Power

Si le Neewer NW-700, reste encore assez méconnu (alors qu’il est sorti fin 2015), il s’agit d’un excellent micro proposé à un tout petit prix.

En matière de matériel, dans sa version solo, très bon marché, il est livré avec un Shock Mount universel, le câble XLR/jack 3.5 et un bonnet anti-pop très facile à placer. C’est tout. Du coup, bien entendu, il vous faudra investir dans un Phantom Power (Neewer lui-même en propose un pour une vingtaine d’euros… soit plus que le micro lui-même à l’heure actuelle !).

Une autre solution est de le brancher directement en USB avec un adaptateur. Malgré la puissance standard des ordinateurs, qui tourne autour de 5V, ça peut être suffisant pour obtenir un niveau sonore fonctionnel. Mais ce n’est pas la solution la plus optimale.

Du coup, je vous propose d’investir de préférence dans ce kit, qui a l’avantage de vous fournir également le Phantom Power et un bras de support.

La couverture, en matière de fréquence, est un peu plus réduite que le Bird UM1 ci-dessus. En effet, le NW-700 ne capture “que” les sons de 20 Hz à 16 KHz. La qualité est en revanche remarquable pour un produit de cette tranche de prix.

Bien sûr, le résultat n’est pas parfait, mais les réglages nécessaires peuvent maintenir l’illusion. Parce qu’il est unidirectionnel, le résultat final filtre plutôt bien les sons parasites, surtout si vous utilisez la bonnette et que vous parlez assez près de celle-ci.

En conclusion, je dirais que je vous propose ici un vrai modèle d’entrée de gamme, qui permet, malgré son tout petit prix, d’offrir une très bonne qualité audio à son audience. La question se pose néanmoins de l’intérêt de l’achat du seul micro, face, par exemple au prix actuel du Bird UM1, dans la mesure où, pour un résultat optimal, il faudra encore investir dans un Phantom Power… Ce qui reviendra presque au même prix final ! Mieux vaut alors profiter d’un kit complet… Ou mettre la (légère) différence pour se hisser vers le Bird UM1.

Les meilleurs micros pour PC de milieu de gamme

Dans cette section, je vous ai sélectionné trois modèles issus chacun de marques renommées dans le monde des micros PC pour la qualité de leurs produits et le soin qu’elles apportent dans la conception de modèles semi-pros.

Blue Snowball Ice: le meilleur milieu de gamme

Blue Snowball Ice

Prix
54,99 €
Avantages
Micro cardioïde
Facile à adapter
Bonne qualité sonore
Inconvénients
Pas de Shock Mount ni de bonnette inclus

Blue est probablement la marque championne du marché en matière de rapport qualité/prix de ses micros. Avec le Snowball, je vous présente donc le premier micro de ma sélection issu de ce grand fabricant, et s’il s’agit de l’un de leurs modèles les moins chers, il n’en possède pas moins une multitude de qualités qui en font un champion. Il a d’ailleurs rencontré un franc succès dans le monde des Youtubeurs.

En matière de matériel, il est un peu différent des autres modèles. Pas de Shock Mount ni de bonnette : il est livré avec un simple trépied. Un système d’amortissement a été installé au niveau de la fixation du micro, et il atténue certains sons parasites. De plus l’embout des trois pieds a un revêtement en caoutchouc qui évite les petits bruits de chocs. Mais ceux qui ont déjà testé le Shock Mount seront un peu déçus, dans la mesure où ces petites attentions ne rivalisent pas avec le confort qu’il procure. D’autant que la forme sphérique (snowball) de l’appareil fait qu’il ne peut pas être monté sur un Shock Mount générique.

Cependant, comme le Bird UM1, il est très facile à installer. Muni d’un câble USB au lieu d’un jack, il a été conçu pour fonctionner en 5V, ce qui nous débarrasse de la question d’un Phantom Power. Il fonctionne également sur un smartphone avec un adaptateur USB-Jack 3,5 mm.

Au niveau du confort d’utilisation, il est assez optimal. Non seulement on peut incliner le micro dans toutes les directions, mais il est aussi conçu en cardioïde, de manière à atténuer les sons latéraux.

La capture de son est de très bonne qualité. L’absence de filtre anti-pop est un peu problématique, mais il fonctionne correctement jusqu’à 15 cm de distance. La réponse de fréquence s’étend de 40 à 18 KHz, avec une bonne capture des voix graves. La plupart des timbres de voix bénéficient d’un rendu propre et fidèle.

Pour peu ou prou le même prix qu’un Bird UM1, le Blue Snowball Ice est sans doute la meilleure option de milieu de gamme. Si elle est peut-être un peu moins pro en matière de matériel, la qualité des micros Blue, leur durabilité et leur sérieux est un vrai gage de confiance. Vous pouvez y investir les yeux fermés.

Samson Meteor : l’entrée de gamme de Samson bluffante de qualité

Samson Meteor

Prix
Dès 53,90 €
Avantages
Micro cardioïde
Finitions impeccables
Diode de saturation
Inconvénients
Pas de Shock Mount ni de bonnette inclus
Le trépied intégré peut gêner

Les professionnels du son connaissent Samson. Cette marque professionnelle fournit depuis les années 80 des produits d’excellente qualité, et a été un acteur majeur des innovations en matière d’audio. On leur doit le micro sans fil, de nombreuses améliorations dans le domaine des amplis, et les premiers micros USB professionnels. Mais depuis peu, Samson s’est aventuré dans les tranches de prix grand public en mettant son savoir-faire au profit de produits ultra-compétitifs.

Le Samson Meteor en est un exemple réussi. Il est d’ailleurs devenu un produit phare de la marque dans ce domaine. Et s’il n’est pas le premier choix des acheteurs européens, ce modèle est dans le top 10 des ventes aux Etats-Unis.

Comme le Snowball Ice, il a fait le choix d’un micro sans accessoires, puisqu’il est livré avec un simple trépied, une pochette de rangement et un câble USB. Par contre, on est tout de suite frappé par la finition chromée impeccable, vaguement rétro, de ce micro cardioïde.

S’il est muni d’un support pour vis, supposément pratique pour le fixer à n’importe quel support, le trépied intégré en métal peut gêner. Contrairement au Snowball Ice, on ne peut pas non plus l’incliner. Cependant il est très bien pensé pour être tout simplement posé sur un bureau et il arrive à la bonne hauteur pour assurer une capture correcte.

Grâce à une réponse de fréquence 20 Hz-20 KHz, bien axée sur un large spectre de timbres de voix, il est idéal pour les podcasts. La qualité du son est top : l’enregistrement cardioïde élimine bien les sons parasites environnants. Un petit plus est offert par la la présence d’une diode, destinée à alerter en cas de saturation de son, ce qui permet d’ajuster la distance avec le micro en conséquence.

Son design est impeccable et la qualité de l’enregistrement tient la route. S’il n’est toujours pas aussi polyvalent que les produits haut de gamme que je vais vous présenter, il reste une excellente option pour un novice qui ne veut pas trop dépenser en matériel pour ses débuts.

Shure MV5 : le nomade multi-compatible

Shure MV5

Prix
114,00 €
Avantages
Compatible iOS et Android
3 modes DSP
Bonne qualité audio
Inconvénients
Coque en plastique

Ce petit micro, disponible pour moins de 100€, a l’originalité de se munir de trois modes DSP (Digital Signal Processor). Les DSP sont des processeurs spécialisés dans le traitement numérique du signal. Ces traitements permettent donc d’améliorer le son, accessible directement sur le micro.

Côté design, sa coque en plastique et son petit poids (90 grammes) en ont fait un modèle de micro facilement transportable, mais dont les utilisateurs se sont souvent méfiés (quelle serait sa durabilité ?). Mais au final, depuis 3 ans qu’il est sur le marché, il semble plutôt bien tenir le coup, et mérite donc amplement sa place dans ma sélection.

Polyvalent, il sait se connecter sur n’importe quel appareil iOs ou Android, sans nécessiter d’adaptateur. Comme il dispose d’une excellente mobilité et d’une possibilité d’inclinaison, il est facilement adaptable.

On retrouve dessus 3 boutons de réglage : l’un pour ajuster le volume, l’autre pour choisir le mode (voix, plat et instrument) et le dernier pour mettre le micro en mute. En plus de la sortie USB, on retrouve une sortie jack 3,5 mm pour permettre l’installation sur différents périphériques.

Malgré sa petite taille, la qualité sonore est remarquable, même avec les paramètres par défaut. L’enregistrement cardioïde y est, bien sûr, pour beaucoup, mais les modes DSP également.

Au final, pour moins de 100€ vous avez ici un microphone très performant, à la qualité audio plus que correcte et encore améliorable via les modes DPS qui permettent une grande adaptabilité, compatible avec un grand nombre d’appareils et ultra-nomade. Un excellent investissement en somme !

Les meilleurs micros pour PC haut de gamme

Dans le haut de gamme, trois produits à moins de 200€ sortent du lot. J’ai mis l’accent sur des micros plug n’ play, offrant une qualité sonore sans concession.

Certains noteront que le AT2020USB+ ne figure pas dans ce top, malgré sa très bonne réputation. Bien qu’il mérite une mention honorable, il fonctionne bien mieux avec un phantom power, et l’isolation n’est pas idéale en l’absence de bonnette ou de Shock Mount.

C’est pourquoi je lui ai préféré d’autres modèles.

Blue Yeti : le meilleur haut de gamme

Blue Yeti

Prix
139,00 €
Avantages
Certification THX
Qualité de son optimale
4 modes
Beau design
Inconvénients
Je n’en vois pas

Le Blue Yeti est sans nul doute le meilleur modèle de micro pour PC à moins de 200€, avec une finesse de son optimale. La collaboration de Blue avec Ubisoft a permis de lancer ce micro en France et d’en faire un des modèles les plus vendus dans l’hexagone (pour rappel, ce micro était inclus dans des packs promotionnels pour le lancement de Ghost Recon Wildlands et de Watchdogs 2).

Ce superbe micro est disponible en 11 coloris. Tous incluent une base ronde sur laquelle il est monté et peut être incliné à 180°, base qui amortit les vibrations et les bruits. Il est assez massif, puisqu’il mesure plus de 28 cm de haut.

Une de ses grandes forces est d’inclure quatre différents modes : le stéréo, qui renforce le naturel de la capture de la voix, le cardioïde, qui permet un enregistrement de la voix clair et sans parasites, l’omnidirectionnel, qui enregistre les sons d’environnement, et le bidirectionnel, qui permet d’enregistrer en même temps des sons provenant de l’avant et de l’arrière du micro. Autant vous dire qu’il s’adapte à toute situation !

Cette polyvalence s’ajoute à une qualité de la capture tout à fait impeccable. L’absence totale de latence est, en outre, bienvenue pour le travail de synchronisation (doublage, lecture).

De plus, c’est un des seuls micos disponibles dans cette tranche de prix à être certifié THX : excellente réponse de fréquence, pureté de l’enregistrement et stabilité de la qualité d’un produit à un autre.

C’est incontestablement la meilleure qualité d’enregistrement disponible dans une gamme grand public. Si le prix peut paraître prohibitif, la durabilité et la qualité de ce micro valent largement le coût. D’autant que, contrairement aux modèles de milieu de gamme que je vous ai présentés, vous avez la certitude d’obtenir un résultat optimal sur la durée, sans ressentir à terme le besoin de changer de matériel.

Rode NT-USB : un micro polyvalent

Rode NT-USB

Prix
139,00 €
Avantages
Design très pro
Grande polyvalence
Fréquence très stable
Inconvénients
Pas d’autre mode d’enregistrement que le cardioïde

Rode n’est plus à présenter auprès des connaisseurs : la marque australienne produit des microphones pro et semi-pro depuis la fin des années 60 ! Le Rode NT s’est imposé comme un haut de gamme abordable, et adapté aux Youtubeurs et aux podcasteurs Twitch.

Ce micro sur trépied, d’apparence solide, a fait dans la sobriété. L’aspect pro est appréciable, avec deux commandes de mixage sur le côté de l’appareil. De plus, il est livré avec un filtre anti-pop minimaliste, mais efficace.

Comme tous les plug n’ play, l’installation est un jeu d’enfant. L’adaptateur USB est fourni pour pouvoir le brancher directement sur l’ordinateur. Son absence totale de latence est bienvenue.

La grande force de ce micro, c’est sa polyvalence. S’il est conçu pour capter un timbre de voix normal – soit environ 4.5 KHz – il peut tenir jusqu’à 110 dB sans trop de saturation. Sa large fréquence 20 Hz-20 KHz est une des plus stables du marché dans cette gamme de prix. Sur les autres modèles, les basses et les aigus ont parfois tendance à faiblir un peu, voire à saturer, tandis que la courbe obtenue avec le Rode NT-USB est quasiment plate. La qualité sonore est donc assurée sur toutes les fréquences.

Pourquoi est-ce important ? Cette particularité démarque ce micro des autres modèles plus axés sur le podcast. Il est aussi adapté pour l’enregistrement d’instruments de musique, que ce soit la basse ou la flûte traversière, sans trop perdre d’information sonore.

Le son obtenu en test de voix est profond, complet et très fidèle. La qualité rivalise largement avec le Blue Yeti, mais le Rode NT-USB est aussi légèrement plus coûteux.

Dans le cadre d’une capture de voix, le Yeti l’emporte pour deux raisons. La première c’est que le Rode est un cardioïde classique, qui n’offre pas d’autres modes d’enregistrement, contrairement à son concurrent. La seconde, c’est que le design du Rode est tout simplement un peu moins fun. Mais ça ne m’empêche pas de souligner sa polyvalence et la qualité des enregistrements de sons plus variés.

Razer Seiren Elite : un micro pour streamer très performant

Razer Seiren Elite

Prix
194,55 €
Avantages
Design gaming discret
Led de saturation
Filtre passe-bas
Inconvénients
Le prix

Avec ce micro proposé par Razer, voici le premier modèle de la sélection à être sorti cette année 2018, mais il fait déjà beaucoup parler de lui.

Razer s’est particulièrement fait connaître pour son matériel destiné au gaming. C’est donc tout naturellement que la marque a décidé de sortir un micro spécifiquement conçu pour le streaming.

Côté design, il s’agit d’un micro plus rond que le Seiren d’origine, mais il en garde la conception métallique et le pied permettant de l’orienter selon l’angle nécessaire. Entièrement noir, on retrouve la touche Razer via le petit led vert sur le bouton de mise sous tension, ainsi que l’anneau lumineux situé entre la grille et la base du micro, qui s’allume en rouge en cas de saturation du son.

C’est un micro USB qui embarque une prise mini jack 3,5 mm afin de directement raccorder le casque sur le micro. Un bouton de réglage du volume de celui-ci se trouve d’ailleur directement sur le micro.

Un autre bouton sous le micro permet d’activer le filtre passe-bas, une nouveauté par rapport au modèle précédent, qui a l’avantage d’absorber les sons de basse fréquence. Muni d’un filtre qui permet de limiter les saturations (même si le niveau de pression acoustique peut monter plus haut que le Rode NT-USB, soit 120 dB), et avec sa large réponse en fréquence de 20 Hz à 20 kHz, il offre un rendu au moins aussi stable que le Rode.

Néanmoins, à l’heure actuelle, et même s’il s’agit d’un excellent micro, son prix plus élevé lui confère un rapport qualité/prix moins attractif que pour les deux modèles précédents.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment bien choisir votre micro pour PC ?

Pour établir ce comparatif, il a fallu effectuer un choix difficile. Il existe de nombreuses catégories de microphones, et toutes ne sont pas adaptées aux mêmes situations. En faisant le choix de me concentrer sur le podcast, j’ai cependant eu l’occasion de me pencher sur un marché qui, quoiqu’encore relativement récent, est en pleine croissance, avec la multiplication de chaînes Youtube, de streams Twitch et de podcasts.

Puisque l’idée était d’interagir avec un ordinateur, j’ai opté pour des micros à condensateur, déjà utilisés dans le monde de la radio, par exemple. Ils sont plus sensibles, et souvent plus faciles à raccorder.

Mais puisqu’un simple comparatif ne me permet pas de faire le tour des options disponibles, je vous invite à consulter ce guide d’achat, qui vous présente les diverses options et vous aidera, je l’espère, à mieux comprendre les fiches techniques des micros.

L’alimentation

Le Phantom Power

Le Phantom Power, ou alimentation fantôme, fonctionne comme un petit amplificateur de courant. Il permet ainsi de brancher avec des câbles ordinaires des microphones qui ont besoin de courant électrique.

Leur utilisation est très simple : les microphones condensateurs qui requièrent un Phantom Power ont une prise XLR, que vous branchez à l’amplificateur. Vous branchez ensuite la prise XLR-USB à votre ordinateur.

Attention, cet appareil est rarement inclus, et il faut donc prévoir un budget supplémentaire. Parmi les modèles les plus basiques on retrouvera le Neewer 1, le InnoGear et le JustIn Phantom, tous disponibles pour une vingtaine d’euros environ.

Le Micro USB

Si l’idée de monter une installation avec un Phantom Power ne vous emballe pas, il y a toujours l’option des micros USB, qui sont de plus en plus performants et de plus en plus abordables.

Leur avantage principal est leur prix : grâce à l’équipement nécessaire réduit au minimum, il est possible, pour une gamme allant de 50 à 200€, d’obtenir un résultat quasi professionnel. Mais encore, ils sont extrêmement simples à installer et ne requièrent aucune expertise technique.

En revanche, ils présentent certaines limitations. D’une part, comme ils fonctionnent à 5V seulement, la qualité est nécessairement un peu plus basse. Si votre but et de faire une cover correcte pour un studio ou d’en faire un usage professionnel, les micros USB pourront vous paraître insuffisants. (Mais la différence, bien sûr, est presque imperceptible pour une oreille non-initiée).

Ils sont également plus compliqués à installer sur un autre support que Windows et Mac. Certains systèmes d’exploitations vont requérir des drivers spécifiques, voire ne pas reconnaître l’appareil du tout, là où un branchement analogique est plus ou moins universel.

Les micros pour Youtubeurs et streamers

Tout qui veut se lancer dans une chaîne Youtube ou du streaming doit faire attention à trois critères : la fréquence (qui doit être adaptée à la voix), la résolution, et les solutions mises en place pour filtrer les bruits parasites.

La fréquence

Un microphone couvre un certain spectre de réponse en fréquence. Le standard se trouve entre 20Hz et 20KHz.

Néanmoins, tous ne sont pas optimisés pour la voix. Il est ainsi inutile de se jeter d’emblée sur le micro à la plus large fréquence, qui sera davantage adapté à l’enregistrement d’un instrument.

En moyenne, la fréquence de la voix d’un homme adulte va de 85 à 185 Hz, tandis que celle d’une femme adulte ce va de 165 à 255 Hz. Lorsque vous consultez un graphe de réponse en fréquence, il faut vous donc assurer que la courbe est bien stable autour de cette valeur.

La résolution

En matière de résolution, la question est un peu plus complexe. On est évidemment tenté d’opter pour une résolution optimale (192KHz/24 bit étant considéré comme une excellente qualité). Mais les microphones USB sont généralement limités à 16 bit de résolution.

De plus, la plupart des plateformes de streaming, comme Twitch, Periscope et autres ne reconnaissent pas le format 24 bit et compressent le format dans tous les cas. Hormis pour un usage professionnel dans le monde de la musique, un micro 16 bit est donc amplement suffisant.

Le filtrage des bruits parasites

La question des bruits parasites est primordiale. En effet, si vous voulez que votre chaîne ait l’air professionnelle, il est important que vos vidéos ne soient pas parasitées par le ventilateur de votre PC ou le “pop” des consonnes plosives. La post-production sur Audacity est une vieille astuce, mais la perte de qualité est indéniable.

Afin d’éviter ce désagrément en amont, il vaut mieux avoir l’option d’une bonnette ou d’un filtre anti-pop. Si certains micros en sont déjà équipés, on peut aussi les acheter séparément, et ce n’est jamais très cher.

Pour les bruits de clavier, les vibrations ou les petits chocs, un Shock Mount est également primordial. Il s’agit d’un support qui suspend le microphone à l’aide de petits élastiques et qui le stabilise. Les micros sur trépieds sont toujours équipés de petits pads en caoutchouc, mais la différence reste notable.

À propos de l'auteur

Morgane Mathieu

Morgane a obtenu un master en communication à l'université de Liège. Liseuse et rédactrice passionnée, elle consacre aujourd'hui sa plume aux catégories Beauté/Santé et Sport/Loisir chez Selectos. Elle est également maman de deux enfants, et elle s'y connait plus qu'un peu sur les meilleurs produits pour petits.

Laisser un commentaire

>