Le Meilleur Sac de Couchage

Après avoir testé 8 sacs de couchage populaires, nous avons déterminé que le Deuter Orbit 0°C est la meilleure option pour des nuits fraîches grâce à son confort et à sa grande isolation. Moins cher, le Quechua Arpenaz 10° est plus aéré pour des nuits plus douces. Enfin, si vous cherchez un modèle plus facilement transportable pour vos trekkings en moyenne/basse altitude, nous vous recommandons le Lafuma Active 10°.

Ce comparatif est certifié 100% impartial et respecte notre processus de sélection.

Notre choix, Meilleur haut de gamme

Deuter Orbit 0°

Proposé dans diverses versions, il bénéficie d’une excellente qualité de conception. En plus d’être très isolants, déperlants et confortables, ses différents composants sous tous bien pensés pour fournir la meilleure expérience possible lors des nuits froides.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Deuter Orbit 0

Avec ses 205 cm de long, ce modèle en forme de sarcophage convient pour les utilisateurs mesurant jusqu’à 185 cm. Bien que nos testeurs plus corpulents l’aient trouvé un peu trop étroit, il est enveloppant. Par ailleurs, la zone des pieds est rehaussée, ce qui permet tout de même de bouger les pieds facilement. Niveau transport, il pèse 1,290 kg et malgré sa housse de compression (19×42 cm), il demeure fort encombrant pour le trekking. En plus, nous l’avons trouvé plutôt difficile à remettre dans son sac.

Lors de nos tests, nous avons trouvé son isolation synthétique Poly-Lite Soft très bonne et confortable grâce à la répartition du garnissage à 360° dans tout le sac. Selon la marque, sa température de confort maximum est comprise entre 0°C à 5°C. Grâce à la collerette d’épaule, à la capuche à cordon de serrage et aux rabats anti-froid, il délivre une bonne chaleur et nous pensons qu’il est effectivement adapté pour les nuits froides ou en haute altitude. Par contre, il est un peu trop chaud pour l’été selon nous.

Doté d’une excellente qualité, il est conçu en matières recyclées et sans produits nocifs. Nos tests ont révélé que sa coque extérieure sans couture est parfaitement déperlante, ce qui vous permet de l’utiliser dans les environnements humides. En outre, il peut être lavé en machine à 30°C, et il sèche également très rapidement, notamment grâce aux 2 petites lanières qui permettent de le suspendre.

Au rayon des accessoires, on retrouve aussi une poche intérieure. En ce qui concerne la fermeture à double curseur, elle est très pratique en ce qu’elle permet de fermer le sac depuis l’intérieur et de le jumeler à d’autres sacs. En plus, le velcro évite les ouvertures accidentelles et elle bénéficie d’une protection anti-pincement et se coince rarement. 

 

 

Meilleur pas cher

Quechua Arpenaz 10°

Optimal pour un usage occasionnel, ce sac synthétique est aéré et facile à entretenir. Outre son prix abordable, c’est principalement son design convertible en couverture et jumelable qui est intéressant.

30,00 € sur Decathlon

Quechua Arpenaz 10

Ce modèle mesure 190 x 72 cm, ce qui signifie que vous pouvez aisément y remuer les pieds, contrairement aux sacs en forme de sarcophage. Niveau transport, il a une taille normale et affiche un poids de 1,3 kg, ce qui est trop lourd pour le trekking. Durant nos tests, nous avons dû être 2 pour l’enrouler et le remettre dans son sac de compression. 

Sa conception est écologique et sa matière est agréable et isolante. Garni entièrement de polyester ouate d’une densité de 300 g/m², il convient pour des températures tournant aux alentours des 10°C avec une température limite de 5°C. Néanmoins, il n’est pas conçu pour camper en haute altitude ou pour des nuits très fraîches. 

Au déballage, nous avons relevé une odeur désagréable, mais vu qu’il peut être lavé en machine, l’odeur disparaît sans problème. Sa matière est globalement déperlante, à l’exception de quelques coutures qui laissent passer l’eau très légèrement (à condition d’avoir énormément d’eau dessus). Heureusement, le sac sèche rapidement.

La fermeture simple curseur est pratique, car d’une part, elle permet de convertir le sac en couverture ou de le jumeler à un autre pour dormir en couple. Et d’autre part, elle descend jusqu’en dessous, ce qui offre une meilleure aération. Malgré tout, elle s’est parfois coincée durant nos tests. Parmi les autres reproches qu’on peut lui faire, on regrette l’absence de poche et de capuche.

 

Meilleur milieu de gamme

Lafuma Active 10°

Idéal pour les randonnées ou les trekkings avec un temps doux ou en moyenne/basse altitude, ce sac de couchage se distingue avant tout par son design léger, compact et facilement transportable. Il résiste aussi aux milieux humides.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Lafuma Active 10

Ce sac mesure 213 cm de long et 80 cm de large. Grâce à sa forme en sarcophage, il est enveloppant et limite les pertes de chaleur. Toutefois, il est un peu trop étroit pour les plus grands gabarits et il laisse moins d’espace pour bouger les jambes. Grâce à son sac de compression à poignée, il est très léger (680 g) et compact (13 x 25 cm plié), ce qui le rend facile à transporter et donc idéal pour le trekking. En plus, nous l’avons aisément enroulé et mis dans sa housse après l’utilisation.

Sa température de confort est de 12°C. Durant nos tests, nous avons trouvé son rembourrage en polyester recyclé un peu plus fin. Dès lors, il nous semble effectivement être une meilleure option pour les nuits d’été car il délivre un peu moins de chaleur. Il n’en reste pas moins isolant avec sa fibre Technowarm. Sa matière est entièrement déperlante, comme l’ont démontré nos tests. Par ailleurs, il ne contient pas de PFC et peut être passé à la machine à laver à 30°C. En plus, pour le sécher, nous l’avons suspendu au moyen de ses 2 lanières et il est rapidement redevenu sec. En termes de confort, le sac est agréable et respirant selon nous.

La fermeture Éclair à double curseur anti-coincement est phosphorescente, ce qui permet de la retrouver facilement, même dans l’obscurité. En plus, elle remonte assez haut pour conserver la chaleur et le velcro évite les ouvertures accidentelles. Par contre, elle ne descend pas jusqu’aux pieds, ce qui n’est pas pratique pour l’aération. Si le sac ne peut pas être converti en couverture, il est en tout cas jumelable à un autre pour dormir confortablement à 2.

En ce qui concerne les accessoires, on retrouve une capuche avec cordon de serrage et une poche intérieure. Néanmoins, cette dernière est un peu cheap et pas hyper bien placée selon nous.

 

Alternative haut de gamme

Marmot Trestles 15

C’est le plus isolant et chaud de ce comparatif, ce qui le rend incontournable pour les températures négatives, et fait quelque peu oublier son prix élevé et son design plus difficilement transportable. En plus, ses fermetures sont pratiques.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Marmot Trestles 15

Ce sac en forme de momie mesure 183 cm de long. C’est un peu court et étroit pour les plus grands gabarits. Il est enveloppant et l’emplacement ergonomique 3D au niveau des pieds laisse tout de même un minimum d’espace. Néanmoins, son inconvénient majeur vient de son design encombrant et lourd (1,6 kg) à transporter. Heureusement, il n’est pas trop difficile à remettre dans son sac de compression (volume 14 L), mais il ne convient pas pour les trekkeurs.

Considéré comme un modèle 3 saisons, il a un grand pouvoir d’isolation et délivre beaucoup de chaleur grâce à son rembourrage synthétique SpiraFil. En plus, il a un effet coupe-vent et le rabat anti-froid est efficace. D’ailleurs, sa température de confort est établie à -3°C, ce qui en fait un accessoire parfait pour les nuits froides ou en haute altitude. 

En outre, grâce à son traitement déperlant sans PFC, il promet des nuits au sec et sa surface sèche rapidement en cas d’humidité (en partie grâce à ses 2 lanières qui permettent de le suspendre). Par contre, il est logiquement trop chaud pour l’été. Sa matière respirante et confortable peut se laver en machine à 40°C.

La fermeture Éclair bilatérale affiche une excellente qualité et bénéficie d’une protection anti-pincement. Elle remonte aussi assez haut ce qui évite les pertes de chaleur, et durant nos tests, elle ne s’est jamais coincée. Notez également que le sac peut être attaché à un autre pour dormir en couple, et qu’il peut être converti en couverture. Néanmoins, la fermeture principale ne descend pas jusqu’aux pieds, mais heureusement, l’ouverture zippée à droite favorise l’aération du sac. 

Finalement, seule l’absence de velcro pour bloquer les fermetures durant le sommeil est à déplorer. Parmi les accessoires, il comprend une capuche 3D à cordon de serrage et une poche extérieure zippée. 

 

Notre sélection

Notre choix, Meilleur haut de gammeMeilleur pas cherMeilleur milieu de gammeAlternative haut de gamme
Deuter Orbit 0° Quechua Arpenaz 10° Lafuma Active 10° Marmot Trestles 15
Proposé dans diverses versions, il bénéficie d’une excellente qualité de conception. En plus d’être très isolants, déperlants et confortables, ses différents composants sous tous bien pensés pour fournir la meilleure expérience possible lors des nuits froides. Optimal pour un usage occasionnel, ce sac synthétique est aéré et facile à entretenir. Outre son prix abordable, c’est principalement son design convertible en couverture et jumelable qui est intéressant. Idéal pour les randonnées ou les trekkings avec un temps doux ou en moyenne/basse altitude, ce sac de couchage se distingue avant tout par son design léger, compact et facilement transportable. Il résiste aussi aux milieux humides. C’est le plus isolant et chaud de ce comparatif, ce qui le rend incontournable pour les températures négatives, et fait quelque peu oublier son prix élevé et son design plus difficilement transportable. En plus, ses fermetures sont pratiques.
101.40 € sur Amazon 30.00 € sur Decathlon 78.93 € sur Amazon 271.00 € sur Amazon

 

300+ Comparatifs
3000+ Produits Testés
100% Impartial

Pourquoi nous faire confiance ?

Selectos compare et teste des centaines de produits pour vous aider à faire de meilleurs achats. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez via nos liens, ce qui permet de financer notre travail. En savoir plus

 

Comment avons-nous testé ?

Pour tester ces sacs de couchage, nous les avons utilisés dans des endroits avec des températures différentes. En ce qui concerne le confort, nous avons tout d’abord évalué la liberté de mouvements tout en tenant compte des dimensions générales, et nous avons jugé leur aération à travers leur matière et leurs différentes ouvertures. Puis, nous avons vérifié leur isolation thermique et l’effet enveloppant de chaque modèle.

Ensuite, nous nous sommes attardés sur la qualité de conception (qualité des coutures et du garnissage, matières recyclées et saines, respect de l’environnement, etc.) et sur la facilité d’entretien (lavage en machine ou à la main, séchage rapide, etc.) par la même occasion. Afin de tester la déperlance de chaque tissu, nous avons mis la même quantité d’eau sur chaque sac pendant environ 5 minutes.

Bien sûr, nous avons tenu compte des différents accessoires (capuche, poche interne, rabat anti-froid, collerette, sac de compression, lanières de suspension, etc.). La praticité et la qualité des fermetures (anti-coincement, anti-pincement, simple ou double curseur, système de blocage, placement, etc.) ont également été scrutées. Grâce à elles, nous avons pu voir s’il était possible de jumeler le sac à un autre ou de le convertir en couverture. Enfin, nous avons regardé la facilité de rangement, le poids et l’encombrement pour voir leur transportabilité.

 

Nos résultats de tests

NomIsolationDéperlanceConfortQualité et praticité des fermeturesFacilité de transportLavable en machine
Deuter Orbit 0°Synthétique, 0°COui4/55/52/5Oui
Quechua Arpenaz 10°Synthétique, 10°COui, sauf quelques coutures si beaucoup d’eau4/54/52/5Oui
Lafuma Active 10°Synthétique, 12°COui3/54/55/5Oui
Marmot Trestles 15Synthétique, -3°COui4/54/51/5Oui
Forclaz MT500 0°CSynthétique, 0°COui4/54/51/5Oui
Millet Baikal 1100 Reg SaphirSynthétique, 5°COui4/54/53/5Oui
Forclaz MT900 10°CDuvet et plumes de canard certifiés RDS, 10°COui4/53/55/5Oui

 

Comment choisir son sac de couchage ?

Que vous dormiez en tente ou à la belle étoile, choisir un bon sac de couchage est essentiel pour s’offrir un sommeil réparateur. Mais ce choix n’est jamais simple tant il existe de modèles et tant ils se ressemblent tous à vue d’œil.

Sac de couchage

Avant de procéder à l’achat, il y a plusieurs critères à prendre en compte pour déterminer celui qui convient le mieux à votre utilisation :

  • La taille et le poids : le sac doit être assez large pour que l’on puisse se retourner dedans et pour accueillir son utilisateur, mais sans pour autant être trop grand afin d’éviter qu’il y ait trop d’air à l’intérieur et de perdre du confort thermique. La compression permet un rangement rapide et simple, tandis que couplée avec un poids léger, elle facilite le transport (à ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre article dédié aux meilleurs sacs de randonnée). Mais attention, il faut trouver le juste milieu entre légèreté et chaleur suffisante.

Sac de couchage

  • La matière : les sacs de couchage synthétiques sont mieux connus pour leur capacité à résister aux conditions humides et à mieux garder leur forme et leurs propriétés d’isolation dans ce genre de conditions. Cependant, ils sont plus lourds, mais aussi moins chers. Le duvet vous offre chaleur, compression et durabilité. À ce titre, le duvet d’oie est de meilleure qualité que le duvet de canard, et l’un comme l’autre doivent être labellisés R.D.S., signifiant qu’ils respectent l’environnement.

Sac de couchage

  • La température de confort : la plupart des sacs affichent jusqu’à quelle température ceux-ci sont confortables pour un adulte moyen. Les « trois saisons » sont bons pour le printemps, l’été et l’automne, et proposent une cote entre -10 et 4°. Pour camper dans des zones moins froides, un confort de 10° suffit, tandis que dans des zones plus froides (en altitude), il vous faut prévoir une température de confort maximum de 0 à 5°.

Sac de couchage

  • L’étanchéité : ce sont les sacs synthétiques qui tiennent le haut du panier. Par nature, ceux-ci résistent mieux à l’humidité et font un meilleur travail pour vous garder au chaud quand le temps est humide. Cet élément comprend aussi la rapidité de séchage, également importante. La meilleure chose à faire dans tous les cas, c’est de garder une couverture étanche à placer au-dessus de votre sac de couchage.

Sac de couchage

  • La fermeture Éclair : tous les sacs n’ont pas forcément une fermeture Éclair qui va tout le long de celui-ci. Si vous comptez utiliser votre sac de couchage lors de temps chaud, il vaut mieux en trouver un qui puisse s’ouvrir complètement pour se convertir en grande couverture. Certains se ferment plus haut afin de gagner un peu de place.

Sac de couchage

  • Les accessoires : la plupart sont livrés avec des accessoires standards comme des fermetures Éclair solides, une enveloppe durable, une poche intérieure, une capuche réglable, etc. Les fonctionnalités et accessoires sur lesquels vous devez porter votre attention sont ceux qui augmentent la chaleur, le confort et la praticité.

NB : pour être plus cohérent par rapport à notre lectorat, nous ne sommes pas montés trop haut dans les prix.

 

Autres sacs de couchage qu’on recommande 

Forclaz MT500 0°C (80,00 € lors de la publication) : Un modèle chaud à 2 ouvertures. Conçu pour des températures allant de 0 à -5°C, il offre une bonne isolation thermique et convient plutôt pour les nuits fraîches ou en haute altitude. D’ailleurs, son rembourrage synthétique double couche est assez épais, et il est bien aidé par la double collerette, la capuche à cordon de serrage et le rabat anti-froid qui vous protègent aussi du froid. Son tissu déperlant empêche également l’intrusion d’humidité et il est lavable en machine à 30°C. Selon nous, la matière est aussi très confortable et respirante. En plus, les 2 fermetures à double curseur offrent plus de possibilité en termes d’aération. Vous pouvez aussi dormir à 2 en le jumelant à d’autres modèles compatibles. Par contre, la tirette principale s’est parfois coincée pendant nos tests, et nous trouvons qu’il manque un velcro pour bloquer la tirette et ainsi éviter les ouvertures accidentelles durant la nuit. Il n’y a pas non plus de poche intérieure. Enfin, son design plus lourd et encombrant ne convient pas pour le trekking, malgré son sac de compression. 

Millet Baikal 1100 Reg Saphir (94,99 € lors de la publication) : Idéal pour des nuits entre 0 et 5°C. Ce modèle 3 saisons en forme de sarcophage existe dans plusieurs versions pour convenir à tous les gabarits. À cause de cette coupe profilée, la liberté de mouvements est un peu plus restreinte, mais il est enveloppant. Garni de polyester recyclé et muni d’un rabat anti-froid, il a une température de confort d’environ 0 à 5°C, et sa matière est agréable et respirante. En outre, il s’entretient facilement puisqu’il peut être lavé en machine à 30°C et étendu pour sécher à l’aide de ses 2 petites lanières. En plus, sa surface est parfaitement déperlante, ce qui vous assure des nuits sèches même lors des temps humides. Sa fermeture zippée réversible facilite sa fermeture et son ouverture et permet de le jumeler à un autre, mais l’absence de velcro ne permet pas de bloquer celle-ci. En plus, elle ne descend pas jusqu’en dessous, et l’aération des pieds est dès lors difficile. Comme accessoires, vous disposez d’une capuche à cordon de serrage et d’une poche intérieure. Malgré tout, durant nos tests, il n’a pas été facile de le remettre dans sa housse de transport.

Forclaz MT900 10°C (130,00 € lors de la publication) : Une option en duvet et en plumes pour les trekkeurs. Ce sac 2 saisons se décline en plusieurs dimensions pour convenir aux utilisateurs mesurant jusqu’à 2 m. Sa forme sarcophage ne permet pas de beaucoup bouger, mais elle est enveloppante, d’autant plus avec la présence de la capuche anatomique. Sa température de confort est estimée à environ 10°C, ce qui convient pour les nuits douces ou en moyenne/basse altitude, mais il n’est pas conçu pour les nuits très fraîches. La fermeture Éclair à double curseur se ferme assez haut et il y a le rabat anti-froid pour conserver la chaleur, mais le zip gêne un peu le visage. Son principal atout, c’est son design compact et léger qui est hyper pratique à transporter. En plus, il est simple à remettre dans sa housse à compression grâce au rembourrage en duvet et en plumes de canard certifié RDS. Ce garnissage offre un pouvoir gonflant. Niveau conception, lors de nos tests, sa matière s’est montrée entièrement déperlante. Par ailleurs, il peut être lavé en machine à 30°C et sèche rapidement. Malgré tout, il ne peut pas être jumelé ni converti en couverture, et il n’y a pas de poche intérieure.

 

Autres sacs de couchage testés 

KingCamp Sac de Couchage 3 saisons à capuche (28,87 € lors de la publication) : Il offre une bonne liberté de mouvements aux jambes, et peut se convertir en couverture ou être jumelé à un autre sac pour dormir en couple. Ses fermetures zippées sont pratiques, surtout celle du bas qui permet d’aérer les pieds. Malgré tout, il est trop lourd et encombrant pour le trekking, et les coutures de la matière laissent passer l’eau, ce qui signifie qu’on peut vite se retrouver mouillé par temps humide.

Active Era M300 (39,99 € lors de la publication) : Ce sac en forme de sarcophage est enveloppant, déperlant et isolant avec son rembourrage double couche, mais il nous semble trop étroit pour les personnes plus corpulentes. Par ailleurs, il est lourd et encombrant, et il ne peut pas être jumelé, ni utilisé comme couverture. Surtout : il n’est pas lavable en machine. Enfin, la poche interne n’est pas non plus hyper bien placée selon nous.

 

Laisser un commentaire