Comment Choisir son Casque Moto en 5 Étapes

Publié le 5 janvier 2022 

Après avoir passé 11 heures à comparer 30 modèles en rédigeant nos comparatifs, voici les étapes que nous vous conseillons de suivre pour bien choisir votre casque moto.

 

Étape 1 : Le type de casque, en fonction de votre pratique

Comment Choisir son Casque Moto

NOUS VOUS CONSEILLONS
  • Un casque intégral pour les sorties à grande vitesse
  • Un casque jet pour circuler en ville sur un scooter
  • Un casque modulable pour une utilisation péri-urbaine
  • Un casque tout-terrain si vous aimez les parcours de cross ou de trial
NOUS VOUS DÉCONSEILLONS
  • De choisir un casque intégral si vous voulez plus d’aération
  • D’opter pour un casque jet si vous cherchez une sécurité maximale

Il existe plusieurs types de casque sur le marché, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients. Chaque casque correspond à une utilisation bien précise.

  • Très populaire, le casque intégral est celui qui protège le mieux le motard grâce à sa mentonnière solide et à sa forme qui enveloppe entièrement la tête. En plus, on entend moins les bruits autour. Il convient pour les sorties régulières, plus dangereuses ou pour les amateurs de vitesse sur route ou sur piste. Néanmoins, cette plus grande robustesse engendre un poids souvent plus conséquent et un confort moindre, notamment au niveau de l’aération, ce qui peut déranger par temps chaud.
  • Moins cher, le casque jet est idéal pour circuler en zone urbaine (sur un scooter, par exemple). Il est plus léger, mieux ventilé et assure une meilleure visibilité mais il protège moins car en l’absence de mentonnière, le visage est plus découvert et la coque couvre uniquement la tête jusqu’aux oreilles. En plus, la plupart d’entre eux peuvent être rangés dans le top case du scooter. Par conséquent, il convient uniquement à ceux qui roulent à vitesse modérée, à ceux qui font des trajets plus courts ou aux amateurs de balades estivales qui circulent dans les centre-villes.
  • Le casque modulable est plus polyvalent et constitue un juste milieu entre le casque intégral et le casque jet. En effet, sa mentonnière peut être relevée pour soigner le confort et l’aération en zone urbaine, mais lorsqu’elle est abaissée, elle garantit une sécurité nécessaire pour les routes plus rapides. Pour ce type de casque, il faut la double homologation P/J qui correspond aux normes respectives d’un casque intégral et jet. Cependant, il est généralement plus lourd que les précédents. Notez que sur certains modèles, la mentonnière est entièrement amovible. 
  • Si vous aimez sillonner les terrains de motocross ou faire du trial, alors tournez-vous vers un casque tout-terrain. La mentonnière est plus imposante et la visière est longue. En plus, il est léger et parfaitement aéré pour convenir aux sportifs. Notez que pour le cross, la visière est remplacée par des lunettes de cross mais ce type de casque laisse plus facilement passer les bruits. 

 

Étape 2 : La sécurité, déterminée à partir de l’homologation et de l’état du casque

Comment Choisir son Casque Moto

NOUS VOUS CONSEILLONS
  • De choisir un casque répondant aux normes imposées
  • De privilégier une boucle double D pour aller sur les pistes
NOUS VOUS DÉCONSEILLONS
  • D’acheter un casque d’occasion ou d’en prêter un à quelqu’un

L’Europe exige certaines normes pour un casque moto. Par ailleurs, il existe deux types de fermeture jouant sur la fiabilité et l’ajustement. Certaines marques n’hésitent pas non plus à ajouter des sécurités supplémentaires. 

  • Vous devez obligatoirement porter un casque homologué ECE 22.05 (reprenant les exigences en matière de sécurité). Dans le cas d’un casque modulable, il doit y avoir la double homologation, comme expliqué plus haut. Par ailleurs, le marquage E est nécessaire pour conduire sur les routes européennes. Les casques proposés en magasin sont normalement tous homologués. 
  • La fermeture de la jugulaire doit elle aussi être fiable. Une boucle micrométrique est pratique, facile à ajuster, et s’adapte à la mâchoire du motard. Pour les courses de moto, il faut impérativement avoir une boucle double D pour une meilleure précision et une plus grande sécurité. 
  • Évitez absolument les casques d’occasion car d’une part, ils sont déjà formés avec la morphologie de la tête de l’ancien propriétaire et peuvent donc nuire à votre maintien et confort. D’autre part, car s’il a subi des chocs ou qu’il est abîmé, il vous protège moins bien lors d’une chute. 
  • Certains fabricants intègrent un système d’urgence qui vous permet de retirer plus facilement les coussins au niveau de la mâchoire lorsque vous êtes en situation délicate. 

 

Étape 3 : La taille et le poids, influençant la tenue et le confort

Comment Choisir son Casque Moto

NOUS VOUS CONSEILLONS
  • Un modèle à enveloppe adaptable pour un meilleur ajustement
  • Un casque léger, surtout si vous parcourez de longues distances
NOUS VOUS DÉCONSEILLONS
  • Un masque trop grand qui nuit à votre protection
  • Un casque trop lourd qui provoque des raideurs

La taille joue un rôle important dans le maintien, qui lui-même a une influence sur la protection du crâne. Le poids peut quant à lui augmenter ou diminuer le confort. 

  • Pour mesurer la taille, nous recommandons de faire le tour de votre tête en passant un mètre ruban au-dessus des sourcils et des oreilles. Une fois la taille mesurée, il faut s’en remettre au tableau des tailles de chaque fabricant.
  • Idéalement, la fermeture de la jugulaire ne serre pas le visage. Cependant, il est normal que le casque compresse un peu le visage au début (notamment les joues et le front). Il va vite s’adapter à la forme du visage. 
  • Un casque trop grand n’offre pas un maintien optimal, ce qui met en péril votre sécurité. Dès lors, vous ne devez pas pouvoir passer un doigt entre le front et le casque et lorsque vous bougez la tête, le casque doit garder une bonne tenue. 
  • Si l’enveloppe intérieure est réglable, vous bénéficiez d’un meilleur ajustement. 
  • Niveau poids, il faut privilégier la légèreté (aux alentours de 1,1 kg) qui est plus supportable sur les longues distances. Les casques pèsent généralement entre 1,1 et 1,8 kg. Un casque lourd peut générer des douleurs dans la nuque. Comme vu précédemment, certains types de casque sont plus lourds que d’autres. Les matériaux choisis peuvent aussi influencer ce critère.  

 

Étape 4 : Les matériaux de la coque, jouant sur la protection et le poids du casque 

Comment Choisir son Casque Moto

NOUS VOUS CONSEILLONS
  • Un casque en fibres de carbone pour circuler sur piste ou sur route
  • Des matières composites pour un meilleur équilibre protection/confort
NOUS VOUS DÉCONSEILLONS
  • Une coque thermoplastique pour rouler à pleine vitesse

Les matières influencent le prix, la protection et le confort de l’utilisateur. Certaines associations permettent de trouver le meilleur équilibre possible, en fonction de votre pratique.

  • Les casques moins chers s’équipent généralement d’une coque thermoplastique.  
  • Les coques en fibres de verre sont plus légères et plus confortables pour les motards. 
  • Les casques en fibres de carbone fournissent une grande protection et sont plus légers, c’est pourquoi ils sont souvent présents dans les compétitions sur piste ou sur la route. 
  • L’association de fibres de verre, d’aramide et de carbone garantit plus de protection, de légèreté et de confort, mais ils sont plus chers.

 

Étape 5 : Le confort, à travers la visibilité, l’hygiène, le bruit et l’aération

Comment Choisir son Casque Moto

NOUS VOUS CONSEILLONS
  • Un modèle avec une visière anti-rayures, anti-buée et interchangeable avec un cache-nez pour une meilleure visibilité en toutes circonstances
  • Une bavette anti-remous et un protège-menton pour un meilleur confort auditif
  • Une enveloppe avec des cannelures intégrées si vous portez des lunettes
NOUS VOUS DÉCONSEILLONS
  • Un casque intégral sans système d’aération performant
  • Un casque avec des mousses non amovibles

L’un des objectifs d’un casque moto, c’est de toujours garder une vision claire et optimale. Différents traitements existent pour soigner le confort visuel offert par la visière. 

  • Les traitements anti-rayures et anti-buée (lentille Pinlock) sont les plus indispensables pour garantir une visibilité à toute épreuve. Il est possible de rajouter un film dessus mais il faut que la visière soit amovible. 
  • Pour ne pas être dérangé par les rayons du soleil, il existe également un double écran solaire ou des visières colorées. Veillez seulement à ce que votre modèle dispose d’une visière interchangeable. 

Outre le confort visuel, il y a aussi l’évacuation de la transpiration ainsi que la qualité de la mousse et quelques autres accessoires qui peuvent augmenter le confort. 

  • La ventilation est un élément clé pour le motard. Les casques jet, étant ouverts, ils sont plus aérés mais des casques fermés comme le casque intégral nécessitent des trous d’aération pour évacuer la transpiration et la buée. Pour plus de confort, privilégiez des extractions au menton ou à l’arrière de la tête, plutôt que près de la visière ou ailleurs.
  • Certaines mousses sont antibactériennes, hypoallergéniques ou encore amovibles, ce qui permet de les laver et de toujours garder une bonne hygiène dans votre casque. La mousse polystyrène absorbe bien les chocs. 
  • La bavette anti-remous et le protège-menton réduisent les bruits aux alentours (souffles du vent, etc.) et les vibrations. De la même manière, un casque fermé ou intégral vous isole davantage du bruit. 
  • Un cache-nez amovible est aussi pratique en ce qu’il oriente la respiration de manière à ce que la visière ne génère pas de buée. 
  • Si vous avez des lunettes de vue, vérifiez que le casque propose des cannelures intégrées dans les mousses pour les insérer facilement et pour un meilleur confort. 

 

Conclusion

Choisir un casque moto dépend principalement de la pratique. Selon si vous roulez vite, dans des zones dangereuses ou par temps chauds, vos besoins seront différents. 

Si vous roulez à grande vitesse et pendant plusieurs heures, optez pour un casque intégral en fibre de carbone avec une boucle double D et un poids léger. Si vous aimez les courtes balades ou que vous faites des petits trajets en zone urbaine, privilégiez un casque jet avec une boucle micrométrique. Enfin, pour varier les utilisations, le casque modulable est le meilleur allié. 

 

Les meilleurs casques moto du moment

Notre choix, Meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative milieu de gamme
Schuberth C3 Pro - NCAGV K-1AGV K6
Schuberth C3 ProAGV K-1Shoei Neotec 2AGV K6
Destiné aux routards plus sportifs, ce casque modulable est l’un des plus silencieux du marché, ce qui permet de l’utiliser à grande vitesse. En plus, il intègre un système de communication.Malgré son petit prix, ce casque intégral offre une excellente sécurité alliée à un bon confort et une ventilation efficace. Il s’adresse aussi bien aux routiers qu’aux sportifs qui se contentent d’options plus basiques.Il reprend tous les avantages de son prédécesseur tout en conférant une meilleure ventilation, une intégration facilitée de l’intercom et une meilleure isolation sonore, des qualités appréciées par les plus assidus.Ses grands atouts résident principalement dans son faible poids, dans sa bonne isolation du bruit ainsi que dans sa bonne compatibilité avec les lunettes, ce qui en fait un modèle populaire sur le marché.
418.68 € sur Amazon Voir le prix sur Amazon 727.98 € sur Amazon 367.96 € sur Amazon

 

Laisser un commentaire