Accessoires

Les 5 (vraies) Meilleures Trackballs 2019 – Comparatif Complet

Publié le 20 février 2019

Après plusieurs heures de recherches, j’ai enfin fait ma sélection des 5 meilleures trackballs parmi plus d’une quinzaine de modèles commercialisés pour le moment.

Celui qui a retenu particulièrement mon attention est le Logitech MX Ergo qui, malgré un prix un peu plus élevé, propose la meilleure qualité de produit disponible sur le marché.

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide pour vous aider à y voir plus clair sur les critères essentiels à prendre en compte lors de votre achat.

Meilleur pas cher
Logitech M570 Souris laser sans fil avec trackball 5 Boutons Noir
Meilleur milieu de gamme
Logitech 910-005179 MX Ergo Trackball Avancée sans Fil / Souris pour PC, Mac et Windows
Meilleur haut de gamme
Kensington Expert Mouse - Trackball Sans Fil Ergonomique avec Molette de Défilement Scroll Ring, Compatible avec Windows & macOS - Rouge K72359WW
Logitech M570
Logitech MX Ergo
Kensington Expert
34,99 €
85,99 €
94,91 €
Meilleur pas cher
Logitech M570 Souris laser sans fil avec trackball 5 Boutons Noir
Logitech M570
34,99 €
Meilleur milieu de gamme
Logitech 910-005179 MX Ergo Trackball Avancée sans Fil / Souris pour PC, Mac et Windows
Logitech MX Ergo
85,99 €
Meilleur haut de gamme
Kensington Expert Mouse - Trackball Sans Fil Ergonomique avec Molette de Défilement Scroll Ring, Compatible avec Windows & macOS - Rouge K72359WW
Kensington Expert
94,91 €

Les meilleures trackballs pas chères

Qui de mieux que Logitech, l’expert en conception de claviers et souris pour développer une trackball de qualité à un prix défiant toute concurrence ? Sans oublier l’excellente alternative proposée par Kensington, l’autre spécialiste en la matière.

Logitech M570  : le meilleur pas cher

Logitech M570

Prix
34,99 €
Avantages
Prix abordable
Léger et compact
Connexion sans-fil adaptable pour d’autres périphériques
Très longue autonomie
Inconvénients
Boutons potentiellement endommagés après un ou deux ans

Logitech est une marque qui est connue dans le monde entier comme un leader dans le domaine des périphériques PC, avec des centaines de modèles de claviers, de casques audio, de webcam et bien entendu de souris.

Ils se sont spécialisés depuis quelques années dans le matériel pour les joueurs, mais certains produits, dont les trackballs, existent depuis longtemps dans le catalogue Logitech.

Un des modèles les moins coûteux présenté ici est le Logitech M570, trackball d’entrée de gamme et sans-fil.

Cet appareil compact mesure 8,2 x 16 x 20,8 cm pour seulement 399 grammes et est garanti 3 ans par son fabricant.Il s’agit de l’évolution du Trackman Wheel, qui ne prend que peu d’espace, puisque vous n’avez pas besoin de bouger votre bras.

On retrouve 5 boutons sur cette trackball, qu’on peut facilement personnaliser selon les besoins, ce qui peut lui permettre d’être utilisée pour à peu près tout ce que vous avez à faire sur votre ordinateur, sans devoir vous déplacer.

La connectivité est appréciable pour les travailleurs, puisque la M570 fonctionne sur un récepteur sans-fil USB fonctionnant jusqu’à 10 mètres de distance, qui permet ainsi de connecter non seulement ce produit, mais aussi jusqu’à 6 autres périphériques de la marque en même temps !

Vous pouvez donc utiliser cette trackball, une souris traditionnelle et un clavier sans devoir ajouter d’autre récepteur sur votre ordinateur et encombrer les ports USB de votre PC.

Les batteries, qui sont incluses, assurent près de 18 mois d’autonomie, ce qui semble être un des gros points forts de cette trackball. Vous n’avez pas à acquérir d’autres piles pendant très longtemps, même avec un usage intensif du produit.

On peut aussi noter que le capteur laser est réglable pour en personnaliser là aussi la vitesse de défilement.

Côté nettoyage, l’accès à la boule est très simple, par-dessous l’appareil, et permet de l’enlever très facilement pour passer un coup de chiffon si besoin.

Malheureusement, on peut observer dans certains cas qu’après près de deux ans d’utilisation, les boutons principaux de la M570 ont tendance à double cliquer au lieu d’effectuer un simple clic.

C’est certainement un gros point noir de ce modèle, autrement excellent pour une entrée de gamme qui est proposée pour moins de 40 euros.

Kensington Orbit : l’expertise peu coûteuse

Kensington Orbit

Prix
49,48 €
Avantages
Prix imbattable
Design ambidextre
Repose poignet
Inconvénients
Position pas pratique des 2 boutons principaux
Sans fil disponible mais pour plus de 50 euros !

Si Logitech n’est pas votre tasse de thé et que vous ne cherchez pas absolument à posséder un modèle sans-fil, Kensington est peut-être un choix intéressant à faire pour une trackball d’entrée de gamme.

Le modèle Orbit Mouse dont nous allons parler ici est une trackball encore plus compacte que sa concurrente chez Logitech, mesurant 5,1 x 15,2 x 20,3 pour un poids d’à peine 295 grammes, très facile à transporter et facilement manipulable.

la Kensington Orbit est aussi garantie 5 ans par son fabricant, ce qui est non seulement rare pour tout produit en général, mais particulièrement chez Kensington, qui assure généralement 3 ans de garantie.

La première chose que j’aime bien sur ce produit, c’est la possibilité de l’utiliser qu’on soit gaucher ou droitier. Le design est en effet ambidextre, car on a tendance à parfois oublier que les gauchers ont eux aussi le droit d’utiliser un ordinateur !

Je fais d’ailleurs partie de ceux-ci, même si j’utilise ma souris du côté droit du clavier, mais en tant que gaucher, je dois reconnaître que beaucoup de marques ne proposent malheureusement pas de produits qui fonctionnent aussi pour nous et je suis content de voir que celui-ci est prévu pour tous.

Ensuite, j’apprécie aussi fortement le repose-poignet confortable et détachable inclus qui permet de ne pas se fatiguer la main inutilement et de s’éviter une tendinite ou le syndrome du canal carpien, très répandu de nos jours.  

Ce modèle, enfin, possède aussi une molette de défilement qui consiste en un cadran qui tourne autour de la boule de 40 millimètres et permet ainsi le défilement des documents ou la navigation facile sur le web, puisque contrairement à d’autres modèles ressemblant à une souris, la Kensington Orbit Mouse ne possède pas de molette.

Notez que la Orbit n’est pas une trackball sans-fil par défaut et que vous pouvez obtenir un modèle wifi, pour une vingtaine d’euros supplémentaires que le prix de base d’environ 35 euros.

Du côté négatif, on déplore la disposition des 2 bouton supérieurs, qui limitent un peu la facilité d’utilisation du dispositif et l’absence de possibilité de faire défiler facilement horizontalement.

Mais si vos besoins se limitent au confort, à la fiabilité, à la simplicité d’utilisation ainsi qu’au prix, la trackball Kensington Orbit Mouse est sans doute la meilleure option aux modèles proposés par Logitech.

Les meilleures trackballs de milieu de gamme

Deux très bons modèles de trackball présentés dans ce milieu de gamme, dont mon coup de coeur personnel, développé par nul autre que Logitech, toujours à la pointe de la technologie lorsqu’il s’agit de périphériques destinés aux ordinateurs.

Logitech MX Ergo : le meilleur de milieu de gamme

Logitech MX Ergo

Prix
85,99 €
Avantages
Confortable et fiable
Prise en main facile
Connectivité multiple
Rechargement rapide
Inconvénients
Nécessite de nettoyer la boule régulièrement
Prix assez élevé

Logitech, ce n’est pas une surprise, présente aussi un certain nombre de modèles de trackballs dans le milieu de gamme, qui sont certainement les meilleurs sur le marché actuellement.

D’ailleurs, la MX Ergo dont nous allons parler dans cette partie de la sélection, est mon choix personnel pour un certain nombre de raisons, mais qui n’inclut pas le prix, malheureusement.

La Logitech MX Ergo est une trackball sans-fil très peu encombrante, avec des mesures de

13,2 x 10 x 5,1 centimètres qui se trouve aussi être la plus légère de toute notre sélection, avec seulement 163 grammes, sans oublier une maniabilité et une capacité de transport que j’apprécie tout particulièrement.

Au niveau de la garantie, pas de surprise, puisqu’il s’agit ici du temps garanti par les normes européennes, c’est-à-dire 2 ans de garantie fabricant qui comprennent ici le support complet du produit (sans plus de précision de la part de Logitech).

L’arrangement des boutons est excellent, puisque le design est celui d’une souris traditionnelle, avec ici 8 boutons personnalisables et faciles d’accès.

On apprécie à sa juste valeur, d’ailleurs, la molette présente par défaut qui fonctionne exactement comme sur une souris normale et qui propose ici en outre un défilement horizontal grâce à un « tilt » gauche-droite de celle-ci.

Il faut aussi remarquer la possibilité de changement entre vitesse et précision (380 dpi par défaut) grâce à un simple bouton.

Côté confort, la trackball ne propose pas de repose-poignet, mais est assez large et bien conçue dans sa forme pour assurer un maintien optimal de la main et du poignet. Elle offre d’ailleurs un pivot sur sa base jusqu’à 20 degrés pour assurer un confort encore plus élevé.

La boule de ce modèle se situe au niveau de la position où se trouve le pouce sur une souris traditionnelle, c’est ici une autre raison d’aimer cette trackball, puisque quelqu’un habitué à l’utilisation d’une souris n’est pas dépaysé et s’habitue très vite à son utilisation.

Du point de vue connectivité, on a le choix du sans-fil « Unifying » avec le même récepteur USB que sur la M570, permettant de connecter 6 appareils de la marque sur le même connecteur.

Et si ce choix ne convient pas, la trackball est aussi connectable en Bluetooth.

Le tout est rechargeable via micro-USB avec une autonomie de 4 mois pour une charge, ce qui représente environ 1 minute de charge pour une journée complète d’utilisation.

La MX Ergo est compatible PC et Mac, si on cherche encore une excuse pour ne pas l’acquérir.

Il n’y a aucun point négatif majeur à relever sur ce produit Logitech.

On peut néanmoins préciser qu’un nettoyage régulier de la boule est nécessaire à un bon fonctionnement de longue durée.

Le seul gros reproche que je fais personnellement à la Logitech MX Ergo est son prix, de près de 80 euros. Pour être honnête, même les souris les plus précises et confortables prévues pour les gens exigeants et dans la même marque n’atteignent pas ce prix (si on exclut la G Pro).

C’est vraiment dommage d’exiger un tel prix pour une trackball de milieu de gamme, même si elle a vraiment tout pour elle et que je la recommande vivement, si votre portefeuille peut s’en remettre.

Elecom M-XT3DRBK : petit nom, grande qualité

Elecom M-XT3DRBK

Prix
43,31 €
Avantages
Prix abordable pour la gamme
Bonne ergonomie
Sans fil
Réglage de la sensibilité en un bouton
Inconvénients
Produit garanti seulement 1 mois par le fabricant au Japon

Je suppose aisément que la marque Elecom ne vous est certainement pas connue, étant donné que le produit décrit ici est un import japonais de bonne facture.

Si vous ne souhaitez pas mettre 80 euros dans une trackball, la Elecom M-XT3DRBK est une excellente alternative au MX Ergo de Logitech, vendue pour environ 36 euros. Comme on a pu le constater sur les autres appareils proposés dans cet article, ces produits sont généralement plutôt compacts et légers.

La Elecom ne se déroge pas à la règle avec des dimensions de 12,4 x 9,5 x 4,8 centimètres pour environ 200 grammes, très proche à ce niveau de la MX Ergo sélectionnée comme mon choix personnel, ce qui est une très bonne chose.

On trouve dessus 6 boutons personnalisables et un bouton de réglage de la sensibilité qui permet de passer facilement d’une résolution de 750 à 1500, ce qui la situe une fois encore dans des spécificités très proches de sa principale concurrente.

La M-XT3DRBK possède en outre une molette de défilement située en son milieu et simple à atteindre de l’index.

La boule (grise de précision de lecture régulière) se situe là aussi au niveau du pouce sur le côté gauche, comme une souris traditionnelle qui ne demande que peu de temps d’adaptation.

Du point de vue connectivité, il s’agit dans ce cas heureusement d’un produit sans-fil avec récepteur USB qui répond jusqu’à une dizaine de mètres environ.

Rien de très développé donc, mais largement suffisant pour une utilisation et un transport facile, si besoin est.

Le nettoyage régulier, nécessaire, est assez simple à effectuer grâce à un accès à la boule de suivi par-dessous l’engin.

Ce que je déplore par contre, et ce dont vous devez absolument être conscients, c’est qu’on est face à un produit d’import.

Donc, même si les produits sur le marché européen doivent proposer 2 ans de garantie fabricant au minimum, certains acheteurs ont la désagréable surprise, lorsqu’ils veulent remplacer une de ces trackball qui est défectueuse (ce qui arrive parfois, on le sait), d’entendre de la part du service clientèle que ce produit n’est garanti qu’un mois.

C’est pour moi un sérieux problème, mais ce n’est évidemment le cas que si vous avez la malchance de tomber sur un produit non fonctionnel ou cassé.

Je recommande plutôt l’achat de l’équivalent Logitech si vous en avez les moyens, mais sinon, pour le prix, il s’agit là d’un choix alternatif tout à fait correct…et de moins de la moitié du prix du MX Ergo proposé par la marque américaine.

Les meilleures trackballs haut de gamme

Si on souhaite une des trackballs les mieux classées et de plus haute gamme, on se doit de mettre en avant un produit Kensington, qui offre ici ce qui se fait de mieux dans la gamme.

Kensington Expert : la meilleure haut de gamme

Kensington Expert

Prix
94,91 €
Avantages
Bonne ergonomie
Utilisation ambidextre
Sans fil
Cadran de défilement
Repose-poignet détachable
Inconvénients
Réglage de la sensibilité par programme externe
Pas de défilement horizontal simple
Moins transportable que d’autres modèles

C’est en effet Kensington, déjà présent précédemment dans cette sélection, qui retient notre attention dans ce haut de gamme, avec une excellente boule de commande pratique et ergonomique, pour un prix qui va de pair avec la gamme.

Je vous présente la Kensington Expert Mouse sans-fil.

Attardons-nous d’abord un instant sur les dimensions pour ce modèle large (puisqu’il existe un modèle « moyen » plus petit) qui mesure 15,3 x 12,5 x 7 centimètres pour plus de 600 grammes.

C’est certes un appareil un peu plus encombrant et lourd que certains autres présents dans la sélection, mais il possède un atout de taille : un repose-poignet souple et détachable.

C’est le cas de plusieurs modèles de cette marque et c’est une bonne chose, puisque les gens qui choisissent la trackball comme alternative à la souris le font souvent à cause de douleurs ou de problèmes provoqués par l’utilisation d’une souris traditionnelle.

On peut ajouter à cela le fait que le design de la Kensington Expert Mouse est pensé pour une utilisation ambidextre et convient donc à tous, sans exception.

Et si la Expert Mouse est confortable et prévue pour tous, elle possède aussi 4 boutons très bien disposés autour de la boule rouge, qui sont entièrement programmables et personnalisables selon vos besoins.

Elle affiche aussi un cadran directionnel autour de la même boule, qui permet de faire défiler verticalement (mais pas horizontalement sauf en appuyant sur le shift du clavier en même temps, c’est dommage) avec simplicité, même si personnellement, je préfère une molette comparable aux souris traditionnelles.

On déplore par contre l’absence de réglage de la sensibilité de défilement directement sur l’appareil, mais présent dans un logiciel externe.

Le système entier est basé sur du sans-fil, grâce à un petit récepteur USB dans ce cas, qui assure la connexion jusqu’à 10 mètres. Vous avez aussi le choix d’un système filaire de 1,80 mètres, pour un prix réduit, si vous préférez cela, mais le sans-fil est certainement bien plus pratique. On peut aussi la connecter en Bluetooth et c’est fort appréciable.

L’autonomie assurée avec les piles (incluses ici à la livraison) est de plusieurs mois, mais est bien sûre dépendante de l’utilisation du produit.

Il faut le préciser aussi, la Kensington Expert Mouse est non seulement compatible avec Windows 7, 8.1 et 10, mais aussi avec macOS 10.8 et supérieur.

Toute ces spécificités sont excellentes et font de l’Expert Mouse la boule de commande idéale de haut de gamme, vendue à plus de 107 euros, ce qui peut assez clairement rebuter certains d’entre nous.

Je pense néanmoins que la qualité, la taille, l’ergonomie et la connectivité de ce produit justifient ce prix un peu élevé, même si le choix proposé en milieu de gamme est comparable pour 20 euros de moins.

À vous de voir si cela en vaut la peine.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre trackball?

On choisit généralement de se passer d’une souris traditionnelle pour plusieurs raisons, qui incluent notamment le fait que celles-ci peuvent provoquer des douleurs musculaires ou le syndrome du canal carpien.

Une autre raison outre l’ergonomie peut aussi être l’absence d’espace pour le déplacement du bras, nécessaire à l’utilisation d’une souris.

Si vous avez déjà fait ce choix, quelle que soit votre raison, il faut encore peser dans la balance les différents critères de sélection d’une trackball par rapport à une autre.

Dans ce guide d’achat, nous allons donc tenter de présenter les critères essentiels à prendre en compte lors de votre acquisition, afin de trouver la boule de commande qui vous convient parfaitement.

Le confort

Premier critère à prendre en compte, puisque ce genre d’appareil ne nécessite que peu de mouvements de la main et aucun au niveau du bras.

Vous pouvez donc attendre d’une trackball un certain confort d’utilisation.

Les choix sont multiples à ce niveau, mais vous avez généralement le choix entre des modèles qui proposent un repose-poignet ou une surface suffisamment grande et bien conçue que pour y poser l’intégralité de la main (chez Logitech, particulièrement).

Personnellement, je n’utilise un repose-poignet que pour mon clavier, mais je dois reconnaître que depuis que j’en ai fait l’acquisition, je peux passer nettement plus de temps sur mon ordinateur sans connaître le moindre inconfort.

C’est simple, je suis incapable de m’en passer maintenant que je le possède !

Dès lors, Kensington est certainement un choix judicieux, car la plupart de leurs modèles, que ce soit dans l’entrée ou dans le haut de gamme, proposent ces repose-poignets qui sont fort confortables mais en plus détachables, si vous n’en avez pas l’utilité.

Si vous ne souhaitez pas cette option, Logitech propose par exemple des systèmes de Trackball assez larges que pour faire reposer l’entièreté de la main sur son appareil, comme c’est le cas de la M570.

C’est généralement suffisant pour éviter les douleurs musculaires sur une longue période d’utilisation.

Une autre alternative, encore par Logitech notamment sur sa MX Ergo, est la possibilité de faire pivoter l’appareil sur sa base, jusqu’à 20 degrés dans ce cas-ci.

C’est parfait pour placer sa main dans une position confortable, quelle que soit la situation.

Voilà les options généralement proposées par les constructeurs et je n’en recommande pas une en particulier, même si je dois avouer que le repose-poignet est plutôt tentant et que je préfère l’ergonomie d’une Logitech.

La position de la boule

C’est là un critère très direct qui est à mettre en rapport avec le précédent qui est le confort et même, l’ergonomie.

Certains systèmes de trackball ont la boule positionnée directement au milieu des boutons, c’est le cas de la plupart des modèles chez Kensington et traditionnellement ce qu’on retrouve par défaut sur le marché.

C’est fonctionnel, certes, mais cela peut dans certains cas limiter l’accès facile aux boutons autour de la boule et empêcher l’utilisation d’une molette de défilement, bien plus pratique qu’un cadran positionné sur le pourtour de celle-ci.

Chez Logitech, on positionne généralement la boule au niveau de là où se place le pouce de l’utilisateur. Pour moi, c’est nettement plus pratique.

On peut facilement imaginer que cela puisse demander un certain temps d’adaptation à ceux qui sont habitués aux modèles “classiques”, qui vont peut-être préférer rester sur une boule placée au centre des boutons, mais pour les habitués des souris traditionnelles, cela prend à peine quelques heures et le dépaysement n’est que partiel.

Bref, même si j’ai tendance à recommander un positionnement sur le pouce, l’autre possibilité peut être tout aussi bonne, selon les envies.

Les boutons

Rien de plus simple. Plus il y en a, mieux c’est.

De 4 à 8 boutons, c’est idéal, puisque ceux-ci sont généralement réglables grâce à un logiciel externe plus ou moins facilement utilisable.

Dans tous les cas, on ne s’avance pas trop en déclarant qu’il faut acquérir un modèle qui contient au moins le même nombre de boutons qu’une souris traditionnelle et qui en possède au moins deux de plus pour aller en avant ou en arrière dans sa navigation (changement de pages par exemple).

Et si vous avez décidé d’acheter une trackball avec une molette, un clic sur celle-ci, c’est bonus, tout simplement.

La connectivité

Les possibilités sont là aussi nombreuses.

Le modèle filaire

Le premier choix possible est un modèle filaire classique, généralement présent sur les modèles d’entrée de gamme.

Si c’est le cas, n’espérez ni un transport facile, ni bien entendu dans la plupart des cas l’avantage de pouvoir utiliser votre trackball depuis votre canapé ou n’importe quel endroit quelque peu éloigné de votre bureau.

Le modèle sans-fil

Le second choix est le sans-fil, qui fonctionne généralement sur une fréquence 2.4 GHz, tout ce qu’il y a de plus standard aujourd’hui.

On compte généralement une dizaine de mètres d’opérabilité et peu ou pas d’interférences avec d’autres appareils.

Le modèle Unifying (Logitech)

Dans le cas de Logitech, on peut même compter sur le système « Unifying », qui permet avec le même récepteur USB d’opérer jusqu’à 6 appareils sans-fil de la marque. Pratique si vous possédez un clavier sans-fil ou un casque audio de la marque, puisque vous n’encombrez pas d’autres ports USB pour tous ces périphériques.

Le Bluetooth

La dernière possibilité est bien sûr le Bluetooth, qui est une des méthodes les plus courantes actuellement, puisqu’il est très simple à opérer.

Mais à l’heure actuelle, un certain nombres de modèles proposent même et le sans-fil traditionnel et le Bluetooth, pour une compatibilité accrue, ce qui est très appréciable.

Dans tous les cas, il faut s’assurer que la batterie utilisée vous convient, qu’il s’agisse de piles rechargeables ou d’un câble micro-USB (et donc une batterie longue durée) qui propose généralement une meilleure autonomie.

Logitech a le meilleur potentiel sur ce point, à mon avis.

La garantie

L’Europe est tout de même une bonne chose, puisqu’elle oblige tous ses fabricants à proposer une garantie par défaut de 2 ans.

C’est important, dans la mesure où les problèmes rencontrés par ces produits se situent souvent au niveau du suivi de lecture et des boutons de clics qui ont tendance à se manifester dans la première année du produit, si ce n’est parfois dans les premiers mois.

Nous l’avons vu dans cette sélection, certains fabricants présentent 3 ans et même 5 ans sur certains de leurs modèles.

Malheureusement, nous l’avons aussi constaté, certains appareils importés, comme la Elecom présentée elle aussi dans notre sélection, n’offrent qu’un mois de garantie, ce que je trouve détestable et très mauvais signe de la part d’un fabricant sérieux.

Néanmoins, on le sait quand on acquiert le produit, surtout quand bien évidemment un modèle de milieu de gamme coûte aussi peu qu’à peine 20 ou 30 euros.

C’est en tout cas un critère à surveiller de près, afin de s’éviter de bien mauvaises surprises en cas de problème rencontré dans les deux premières années d’utilisation

À propos de l'auteur

Pierre-Anthony Hubert

Geeker est mon métier, dans plusieurs langues, avec une préférence pour les jeux vidéos et l'esport.
Je m'intéresse à tout, tout le temps, sans être certain que ce soit une qualité ou un défaut. J'ai déjà donné raison à quelqu'un qui n'était pas d'accord avec moi sur Facebook.

Laisser un commentaire

>