La Meilleure Machine à Coudre

Mis à jour le 7 décembre 2021

Après 23 heures de recherche et l’analyse détaillée de 18 machines à coudre, nous estimons que la Bernina Bernette Sew and Go 8 offre le meilleur rapport qualité/prix.

 

Notre choix, Meilleur haut de gamme

Bernina Bernette Sew and Go 8

Dotée de 197 points de couture différents dont un alphabet, cette machine électronique est particulièrement adaptée aux travaux créatifs. Robuste, elle se destine aux couturiers plus avancés.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Cette machine à coudre fait l’unanimité auprès des utilisateurs expérimentés. Sa conception est réellement adaptée aux travaux de patchwork et de quilting (matelassage), puisqu’elle est capable de prendre en charge de grosses épaisseurs de tissu. Outre de nombreux points décoratifs, elle se distingue en proposant aussi tout un alphabet. Plusieurs fonctionnalités sont automatiques, notamment la réalisation de sept boutonnières, l’embobinage et l’enfilage, mais sa deuxième plus-value réside dans sa capacité à mémoriser une série de points (ou un nom, si vous utilisez l’alphabet).

 

Meilleur pas cher

Singer Initiale

Ce modèle est clairement l’un des plus simples à utiliser de par son ergonomie travaillée. Pour son prix, il dispose d’une puissance appréciable et d’un grand nombre de points ajustables.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Cette machine à coudre affiche un excellent rapport qualité/prix. Elle présente toutes les fonctions nécessaires pour un apprentissage en toute confiance. Très simple à utiliser, elle nécessite peu d’ajustements de votre part tout en fournissant une bonne puissance. Elle comprend 18 points ajustables pour développer une certaine part de créativité. En plus, elle vient avec plusieurs équipements et une fois livrée, elle est directement prête à l’emploi.

 

Meilleur milieu de gamme

Singer Simple 3221

Ce modèle mécanique est très équipé pour satisfaire les acheteurs intermédiaires. Il brille par sa grande simplicité et offre aussi d’autres avantages en termes de transport et de rangement.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Cette machine à coudre mécanique est simple à utiliser et plus durable. Elle est idéale pour un débutant qui souhaite s’aventurer dans des travaux plus concrets. Avec ses 21 points de couture et ses multiples fonctionnalités (dont l’enfilage automatique), elle promet un usage confortable et sans prise de tête. À la fois compacte et robuste, elle est ergonomique. En plus, elle vient avec divers accessoires assez intéressants.

 

 

Notre sélection

Notre choix, Meilleur haut de gammeMeilleur pas cherMeilleur milieu de gamme
Bernina Bernette Sew&Go 8Singer InitialeSinger Simple 3221
Bernina Bernette Sew and Go 8Singer InitialeSinger Simple 3221
Dotée de 197 points de couture différents dont un alphabet, cette machine électronique est particulièrement adaptée aux travaux créatifs. Robuste, elle se destine aux couturiers plus avancés.Ce modèle est clairement l’un des plus simples à utiliser de par son ergonomie travaillée. Pour son prix, il dispose d’une puissance appréciable et d’un grand nombre de points ajustables.Ce modèle mécanique est très équipé pour satisfaire les acheteurs intermédiaires. Il brille par sa grande simplicité et offre aussi d’autres avantages en termes de transport et de rangement.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Mentions honorables

Singer M3505 (199,99 € lors de la publication) : Destiné aux professionnels mais accessible aux débutants. Cet appareil mécanique possède 34 points de couture. Il travaille à peu près avec tous les tissus et le jeans. Il fonctionne à grande vitesse et propose divers réglages manuels. Parmi ses principales options, il y a l’enfilage automatique. Vous bénéficiez d’un châssis en métal résistant, du bras libre, d’un crochet oscillant solide et de six griffes d’entraînement. Sa puissance est de 70 W. Par contre, il est assez bruyant et il est impossible de coudre des éléments trop épais. Il n’y a pas non plus de notice en français.

Brother CX70PE (299 € lors de la publication) : Dédiée aux couturiers avancés. Cette machine électronique rapide intègre 70 points de couture et traite les tissus lourds et légers avec ses six griffes d’entraînement rétractables. Sa grande force réside dans son écran LCD multifonctions d’où se font les réglages automatiques. Il y a une touche pour la marche arrière et un enfileur d’aiguilles. Ultra-équipé, il vient avec une série d’accessoires tous aussi utiles qu’ intéressants. Simple à utiliser, il donne des résultats très propres. Malgré tout, il n’y a pas de table d’extension et certains regrettent une certaine fragilité.

Brother FS40 (342,30 € lors de la publication) : Un modèle électronique parfait pour les débutants. Entre les 40 points possibles et les six pieds presseurs fournis, il y a de quoi réaliser pas mal de travaux de couture. L’automatisation de plusieurs réglages facilite la prise en main, en comparaison avec un modèle mécanique. S’il n’est pas particulièrement puissant et montre des faiblesses face à des projets plus ambitieux, il représente un bon investissement pour une utilisation occasionnelle et/ou des petits travaux de couture basiques. Toutefois, son augmentation récente de prix le rend moins intéressant.

 

800+ Comparatifs
400+ Tests
100% Impartial

Pourquoi nous faire confiance ?

Selectos compare et teste des centaines de produits pour vous aider à faire de meilleurs achats. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez via nos liens, ce qui permet de financer notre travail. En savoir plus

 

Comment choisir sa machine à coudre ?

Au vu de la tendance grandissante du zéro déchet et du DIY (“Do It Yourself”), l’apparition de nombreux blogs spécialisés et de tutoriels vidéos, il est tentant de se (re)mettre à la couture, d’autant que le marché des machines à coudre s’est largement démocratisé.

La première question à vous poser avant d’acheter une machine à coudre est de savoir quel usage vous en ferez réellement.

Comme l’explique Fiona, créatrice de la marque Les Patronnes, il est important de définir ses besoins (types de projets, fréquence d’utilisation, tissus à coudre, etc.) pour choisir une machine adaptée. S’il s’agit d’une utilisation occasionnelle, il est inutile d’investir dans une machine haut de gamme hyper accessoirisée.

Il faut savoir, avant de réaliser un achat, qu’il existe trois grands types de machines à coudre pour le grand public :

  • La machine à coudre mécanique : c’est la machine traditionnelle, comme celles qu’utilisaient nos grand-mères. Elle demande un peu d’expertise puisque la plupart des paramètres sont à manipuler à la main, pendant vos travaux, mais elle est aussi plus accessible financièrement car moins complexe dans sa fabrication qu’un modèle électronique. Bien choisie, sa durée de vie est presque illimitée, à condition de l’entretenir correctement.
  • La machine à coudre électronique : elle peut prendre en charge de nombreux travaux car elle est paramétrée à l’avance via une petite puce d’ordinateur. Vous visualisez la plupart des fonctionnalités sur un petit écran. Cela permet, notamment, de produire automatiquement des motifs que vous auriez dû guider vous-même sur une machine mécanique. Son utilisation est assez simple mais sa durée de vie, comme tous les appareils électroniques, est plus limitée. C’est toutefois grâce à un entretien régulier et adapté que vous la maintiendrez en état le plus longtemps.
  • Les machines à coudre dites “surjeteuses” : elles sont de véritables usines à vêtements. Elles permettent de placer trois ou quatre bobines pour un travail beaucoup plus complexe, y compris la broderie. De manière générale, elles sont plus difficiles à prendre en main et assez chères, et sont complémentaires à une bonne machine à coudre. Nous leur avons consacré un comparatif dédié.

Bien sûr, en couture comme dans beaucoup de domaines, il est important d’avoir un matériel fiable et robuste. Pour cela, voici quelques critères essentiels à examiner :

  • Le poids : c’est un facteur important si vous souhaitez que votre machine à coudre soit transportable. Néanmoins, les machines de moins de 5 kg sont souvent des produits où les fonctionnalités et la qualité de construction ont pu être sacrifiées.
  • Les matériaux : la plupart des machines actuelles sont faites de plastique, plus simples à fabriquer et plus légères. Même si cela inclut un poids plus important, les châssis en métal sont pourtant la garantie d’une meilleure durabilité. Non seulement ils sont plus résistants, mais en plus, vu que les pièces sont généralement solidaires, ce type de construction réduit les vibrations, le niveau sonore et l’usure.
  • L’ergonomie : une bonne machine à coudre doit offrir un certain confort d’utilisation, notamment au niveau de la pédale. Les fonctionnalités doivent être à portée de main, et les modèles électroniques ont l’obligation d’être munis d’un écran pour gérer les paramètres.
  • Le type de tissu pris en charge : même la machine la plus basique doit être en mesure de manipuler plusieurs types de tissus, du satin au jean en passant par le coton, sans étirer le tissu, sans l’abîmer, et sans faire de boucles. Artesane, plateforme de cours vidéo en ligne, conseille aux débutants de privilégier une machine capable de coudre plusieurs épaisseurs plutôt qu’une possédant de multiples points dont vous n’aurez pas forcément l’utilité de suite.

En fonction de votre niveau et de vos besoins, certaines fonctionnalités peuvent être intéressantes.

  • La réalisation d’une boutonnière : de manière classique, une boutonnière se fait en 4 temps. Là où la machine à coudre mécanique demande un peu d’entraînement puisque vous devez enclencher vous-même un bouton pour chaque changement de direction, la machine électronique propose généralement une fonction “boutonnière automatique” qui le fait à votre place.
  • L’ajustement de la position d’arrêt de l’aiguille : cela consiste à avoir une molette indiquant la position de l’aiguille et permettant de limiter les risques d’une mauvaise couture. En position basse, le tissu reste maintenu par l’aiguille ce qui vous permet de le tourner sans qu’il bouge, par exemple.
  • L’enfilage automatique : c’est une fonctionnalité pratique qui vous évite de perdre de précieuses minutes à passer le fil dans le chas de l’aiguille.
  • Le réglage de la largeur et la longueur du point : ce peut être une fonctionnalité intéressante si vous avez déjà un peu d’expérience en couture. Le réglage de la longueur, qui fait varier la distance entre deux points, est plus courant que celui de la largeur, qui influe sur l’écartement, dans un point zigzag par exemple.
  • L’ajustement automatique de la tension du fil : c’est une option très pratique pour les débutants car ajuster manuellement son fil est une épreuve délicate quand on commence à se servir d’une machine à coudre. Si le fil est trop tendu, le tissu pourrait être endommagé ou être cousu avec des plis. S’il est trop lâche, les coutures vont bayer et être irrégulières.
  • Le variateur de vitesse : une vitesse lente peut être utile pour les débutants, le temps d’apprendre à bien se servir de la machine à coudre. À son niveau maximum, il peut par contre faciliter les travaux sur des tissus de grande taille.
  • Le bouton marche/arrêt : il vous permet de coudre sans utiliser la pédale, ce qui peut être plus simple pour les débutants. Mais cette manière de coudre est moins précise car la pédale sert à adapter la vitesse en temps réel.
  • Le réglage de la pression du pied presseur : de manière générale, la pression doit être moins forte pour les tissus épais que pour les tissus fins. Ce réglage peut être manuel ou automatique.
  • Les griffes d’entraînement : ce sont les petites dents métalliques qui font avancer le tissu. Plus il y a de griffes, plus le mouvement est fluide et régulier. Certaines machines proposent même un système de double entraînement, par le haut et par le bas.

 

Sources

  1. Que Choisir, Bien choisir sa machine à coudre, 3 décembre 2020
  2. Test achats, Bien acheter votre machine à coudre, 3 décembre 2020

 

Laisser un commentaire

22 commentaires

  1. Bonjour!
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêts l’article et tous les commentaires et je dirai que vous faites un boulot plus que remarquable! Cependant ma préoccupation est comment avoir ces machines en Côte d’Ivoire? A Chaque fois que je veux commander on me dit qu’aucun vendeur ne peux livrer à cette destination. Comment m’y prendre alors? Je vous en serais très reconnaissant.
    Encore merci pour ce vaste éclairage!

    Répondre
    • Malheureusement, certains pays comme la Côte d’Ivoire sont encore très peu desservis par les e-commerces comme Amazon. Pour palier à cela, il existe certaines sociétés comme Easy-delivery qui permettent d’acheter en France et d’être livré dans de nombreux pays (celui-ci semble être l’un des plus fiables). Sinon, le mieux reste encore d’essayer de trouver les produits sur des e-commerces dédiés au continent africain comme Afrikdiscount

      Répondre
    • Pour un prix identique, nous lui avons toutefois préféré la Bernina Bernette Sew & Go 8 qui offre plus de modèles de couture et sur laquelle nous avons pu récolter davantage d’avis utilisateurs. Elle propose le meilleur rapport qualité/prix de notre sélection en vous offrant une énorme liberté de travail en restant dans une gamme de prix raisonnable. Elle dispose aussi de diverses options supplémentaires très intéressantes pour coudre de manière confortable, telles qu’un écran LCD ainsi que différents types de boutonnières et motifs de couture.

      Répondre
    • Bonjour. Il semblerait que ce modèle ne soit plus commercialisé. Si vous avez une référence, n’hésitez pas à me l’envoyer afin que je puisse consulter le produit et vous faire un retour sur celui-ci.

      Répondre