Gros électroménager

Les 9 (vraies) Meilleures Machines à Coudre 2019 – Comparatif

Mis à jour le 21 janvier 2019

Après plusieurs heures de recherche, j’ai opéré ma sélection des meilleures machines à coudre du moment sur le marché européen.

Si vous êtes débutant, je pense que c’est la Singer Decorative qui constitue actuellement le meilleur rapport qualité/prix. Mais si vous voulez ne pas être trop vite limité, je ne peux que vous conseiller de vous tourner plutôt vers un modèle tel que la Singer 8770.

Je vous toutefois invite à découvrir mon guide d’achat en fin d’article afin de voir quels critères il est important de prendre en compte préalablement à l’achat d’une machine à coudre.

Meilleur pas cher
Singer Decorative Machine à Coudre 31 Points Ajustables
Meilleur milieu de gamme
Singer 8770D Machine à Coudre Curvy Argent/Blanc
Meilleur haut de gamme
Singer  9960 Machine à coudre Qantum Stylist
Singer Decorative
SINGER 8770
SINGER 9960
134,99 EUR
327,27 EUR
Actuellement en rupture de stock
Meilleur pas cher
Singer Decorative Machine à Coudre 31 Points Ajustables
Singer Decorative
134,99 EUR
Meilleur milieu de gamme
Singer 8770D Machine à Coudre Curvy Argent/Blanc
SINGER 8770
327,27 EUR
Meilleur haut de gamme
Singer  9960 Machine à coudre Qantum Stylist
SINGER 9960
Actuellement en rupture de stock

Les meilleures machines à coudre pas chères

J’ai déterminé mon entrée de gamme sous la barre des 150€. Pourquoi ? Parce qu’en-dessous de 100€, on vous promet souvent la Lune, mais vous tombez fréquemment sur des modèles défectueux. Aiguilles qui cassent, fil qui fait des noeuds, coutures de mauvaise qualité…

Les machines à coudre que j’ai sélectionnées sont solides, durables, et même si elles offrent un peu moins de fonctionnalités que d’autres concurrents, je les ai trouvées plus sérieuses et fiables. Elles s’adressent principalement à un utilisateur qui va réaliser de petits travaux de réparation, ou à des débutants.

Singer Decorative : la meilleure pas chère

Singer Decorative

Prix
134,99 EUR
Avantages
Prix abordable
Bonne qualité matérielle
Simple d’utilisation
Inconvénients
Rencontre des difficultés avec les tissus plus épais

Le premier modèle de ma sélection est l’une des machines remportant le plus de succès sur la plateforme Amazon France.

Certes, il ne s’agit pas ici du modèle le plus performant de la marque, mais on y retrouve ce qui fait sa réputation : sa qualité matérielle et sa qualité d’exécution.

Côté design tout d’abord, elle est plutôt élégante, sans toutefois casser des briques. Les petites touches bleu ciel sont les bienvenues pour casser un peu la monotonie du plastique blanc.

Ce plastique, lui, est très résistant, et de nombreux utilisateurs témoignent l’avoir vu survivre à de nombreuses chutes. Les châssis et les pièces mécaniques, eux, sont tous en acier, pour une bonne durabilité. Son poids total est de 7,5 kg. Si c’est assez lourd, cela lui permet au moins de ne pas bouger pendant vos travaux d’exécution.

Conçue pour les débutants et les pratiquants occasionnels principalement, elle est très facile à prendre en main. Avec 19 programmes et 31 points ajustables, elle peut déjà permettre pas mal de fantaisies. Et surtout, comme son nom l’indique, elle semble particulièrement conçue pour les travaux de décoration de vos tissus, plus que réellement pour vos travaux de retouche ou de création complète (même si elle conviendra quand-même à ceux-ci).

De petites touches pratiques sont à signaler : l’éclairage du plan de travail, la possibilité de faire marche arrière, la boutonnière automatique 4 points,… Il est simplement dommage qu’on ne puisse faire aller l’aiguille de gauche à droite et vice-versa.

Sa puissance (70W) semble permettre la prise en charge de tout type de tissu, même si certains utilisateurs notent quelques difficultés avec des tissus plus épais.

Au final, c’est une machine pleine de qualités, qui mérite probablement sa place en tête des ventes, au vu de son excellent rapport qualité/prix. Si vous vous destinez néanmoins à des travaux plus poussés, elle pourra vite révéler ses limites.

L'avis d'une adepte
« La Singer Décorative est idéale pour débuter. Elle est très facile à prendre en main et propose pour autant déjà un large choix de points qui permet de s’amuser. Le conseil que je donnerais à toutes les débutantes en couture est de ne pas se laisser décourager par les difficultés. Commencer par des choses simples vous donnera envie et confiance pour continuer.  La toile de coton est un tissu idéal à utiliser pour un premier projet. Pour débuter, je vous propose de coudre la pochette de couturière « Elena » disponible sur mon site gratuitement. Elle vous permettra d’apprendre les bases de la couture et cette pochette vous accompagnera tout au long de vos futurs projets. »

BobinesLily (1)
Lily
,
LesBobinesDeLily.fr

Brother KE14s “Little Angel” : la machine à prix mini idéale pour petits débutants

Brother KE14s “Little Angel”

Prix
125,90 EUR
Avantages
Design réussi
Nombreux dispositifs de protection
Facile à prendre en main
Inconvénients
Nombre de programmes limité

La seconde machine de ma sélection est une machine mécanique signée Brother, le grand concurrent de Singer, et elle devrait vous faire fondre avec son son design mini (5 kg) mais maxi pétillant.

En effet, la KE14s, “Little Angel” de son petit nom, se présente avec un revêtement plastique blanc accompagné de petites touches de couleurs violettes et roses un peu enfantines, mais qui ont tout leur charme.

Enfantines, vous avez dit ? En effet, la KE14s a été spécifiquement conçue pour les enfants qui souhaitent apprendre la couture (la marque recommande d’un âge minimal de 14 ans cependant). Mais, bien sûr, elle conviendra parfaitement pour tout travail de retouche occasionnel d’un adulte.

Du coup, elle a été pensée dans une perspective sécurisée, avec, par exemple, un bouton d’alimentation et un protège-doigt qui évite le contact avec l’aiguille. L’ergonomie, elle, est très confortable, et la prise en main vraiment facile. Encore une fois, elle propose un éclairage Led qui permet un travail encore plus sécurisé.

Mais ne croyez pas pour autant qu’il s’agit d’un jouet : munie d’un châssis et de pièces mécaniques en acier, elle est garantie durable dans le temps.

Par contre, puisqu’elle a été spécifiquement conçue pour les débutants (et même les enfants débutants), elle révèle vite ses limites : avec seulement 14 programmes et 14 points proposés, elle peut vite lasser celui qui a décidé de véritablement se mettre à la couture.

Côté accessoires, c’est assez classique : avec la machine vous recevez un pied zigzag, un pied de pose de fermeture à glissière, des canettes, un jeu d’aiguilles et une pédale de rhéostat.

Au final cette petite machine fait très bien le job pour lequel elle a été conçue : initier en toute simplicité et en toute sécurité les (jeunes) débutants dans le monde de la couture. Elle se révèle néanmoins vite lassante pour un débutant qui veut rapidement développer ses capacités.

Brother CS10 : une alternative légère à la Singer Decorative

Brother CS10

Prix
Dès 149,00 EUR
Avantages
Intuitive
Légère
Manuel illustré
Bon confort de travail
Inconvénients
Enfile-aiguille perfectible
Ne convient pas aux tissus épais
Câble d’alimentation assez court

Brother est également un incontournable dans le monde des machines à coudre. La Brother CS10 est un modèle électronique intermédiaire, qui convient aux amateurs et aux débutants.

Les matériaux utilisés pour le revêtement extérieur ne sont pas les plus nobles : c’est principalement du plastique et de l’aluminium. Comme je l’explique dans mon guide d’achat, un châssis en acier est préférable pour une bonne durabilité, mais les utilisateurs ne semblent pas non plus rencontrer de gros problèmes sur la durée. L’avantage, c’est qu’elle ne pèse que 5kg, et qu’elle est donc facilement transportable.

Le kit complet inclut 7 pieds de biche : boutonnière, bouton, point de surjet, point invisible, monogramme, fermeture éclair et point zigzag. En tout ce sont 40 différents points qui sont ainsi disponibles. On contrôle le mode actuel via un petit écran Led rétro-éclairé.

Un apport appréciable est le nombre d’accessoires fournis malgré le petit prix de la machine : un lot d’aiguilles, une housse de protection, quelques pièces de rechange et un outillage de base. De quoi pouvoir s’y mettre tout de suite après l’achat.

C’est un modèle élémentaire, mais elle a plusieurs qualités qui la démarquent un peu, surtout dans cette tranche de budget. Elle est durable, et elle offre un très grand confort de travail.

Côté pratique, la zone de couture est éclairée par deux Leds, ce qui permet de trouver le fil même sur des tissus sombres.

Elle est facile à prendre en main, et c’est à mon sens un très bon moyen de commencer sur une machine à coudre électrique. D’autant que le livre d’explication en français est très bien conçu, avec de nombreuses illustrations.

S’il devait y avoir une lacune – et elle est surprenante – c’est l’enfile-aiguille qui n’est pas super efficace. Il faut un moment pour prendre la main, et ça fait perdre du temps lors de la mise en place de la machine.

Autre point à garder en tête : elle n’est pas adaptée à toutes les épaisseurs de tissus ! À vue de nez, un ourlet de jean, c’est un peu sa limite. C’est dû, notamment ,à son faible voltage (40 W), qui a ses avantages et ses inconvénients.

Elle est de fait plus silencieuse, mais elle est davantage limitée aux matériaux fins – coton, synthétique.

Au final, il s’agit donc d’une bonne petite machine, parfaite pour les débutants ou les petits travaux de couture, plutôt bien fournie, durable et très facile à transporter. Par contre, même si elle propose plus de points que la Singer Decorative, elle a perdu la première place au profit de cette dernière notamment en raison de son châssis PVC.

Les meilleures machines à coudre milieu de gamme

Dans cette section, je vous ai dégoté les machines offrant généralement plus de polyvalence, ou encore une durabilité exceptionnelle.

Singer 8770 : la meilleure milieu de gamme

Singer 8770

Prix
327,27 EUR
Avantages
Coutures de qualité sur plusieurs couches
Point d'arrêt
Très facile à manipuler
Nombreux points de couture
Inconvénients
Changement de bobine perfectible

Voilà une des championnes pour un usage intermédiaire dans le domaine des machines à coudre électroniques. La Singer 8770 “Curvy” a, comme son nom l’indique, une forme incurvée élégante, avec un écran Led rétroéclairé. Depuis le panneau de contrôle, on peut sélectionner les motifs de couture, ajuster la largeur, la longueur et la tension du fil – automatique ou manuelle au choix.

Sa grande force ? Plus de 200 types de couture. 6 sont utilitaires – parmi les plus courants -, 5 sont de type “stretch”, auxquels on ajoute 7 différents types de boutonnières et 207 motifs décoratifs. De quoi laisser libre court à son imagination ! On retrouve des motifs d’animaux, de fleurs, des petits noeuds, et même des options de calligraphie.

Le seul problème, c’est qu’un seul écran à deux lignes est un peu limité pour accéder à tant d’options, et que la prise en main devient un peu compliquée si on ne s’appuie pas sur le manuel sans arrêt.

C’est d’autant plus dommage que la manipulation de la machine à coudre elle-même est élémentaire. C’est même une assez bonne option pour enseigner les rudiments de la couture à un enfant.

Les coutures produites par cette machine sont bien exécutées et régulières. Le tout avec un niveau sonore très bas – c’est un peu la valeur ajoutée des machines Singer en général. La machine vibre très peu, grâce à la solidarité des pièces mécaniques, ce qui assure une prise en main d’autant plus fiable.

Elle peut prendre en charge tout type de tissu, y compris le cuir ou les matériaux épais sur plusieurs couches.

Livrés avec la machine, on trouve de très nombreux accessoires, dont 6 pieds de base, des bobines, des aiguilles, un étui pour la protéger de la poussière, un tournevis pour la maintenance, un DVD explicatif et deux manuels, l’un pour débutants, l’autre pour intermédiaires.

C’est donc un équilibre rare, que l’on retrouve typiquement davantage dans cette tranche de prix, entre une utilisation ultra-intuitive – au moins pour les fonctionnalités de base – et une exécution sérieuse. Le résultat pourra être satisfaisant autant pour les petits travaux du quotidien que pour les broderies décoratives plus compliquées. En bref, une petite machine très performante pour un prix qui reste encore relativement raisonnable.

Singer 4423 « Heavy Duty » : un vieux modèle solide revisité

Singer 4423 Heavy Duty

Prix
225,00 EUR
Avantages
Adaptée aux matériaux épais
Puissante
Construction très solide
Inconvénients
Peu de modes proposés

Avec son corps gris foncé tout en angles et ses détails rouges, elle semble tout droit sortie des ateliers des années 60. Pourtant la Singer 4423 n’est pas si vieille : elle date des années 2000, et s’est imposée comme une des meilleures machines à coudre mécaniques pour débutants.

Durable, elle dispose d’un châssis et de pièces mécaniques en acier, et d’un cadre en métal. Avec un peu plus de 8 kg, elle devient un peu lourde à transporter, mais cela lui assure une meilleure stabilité.

Si elle s’appelle “Heavy Duty”, ce n’est pas pour rien : elle peut travailler le cuir, le jean, la laine, les tissus cirés et, bien entendu, tous les tissus plus fins et plus légers. C’est, selon moi, la meilleure option pour le gros travail dans cette tranche de prix. Avec un moteur bien plus puissant que les modèles d’entrée de gamme (105 W), il y a peu de chance qu’elle déçoive dans ce domaine.

Et quelle que soit l’épaisseur travaillée, les utilisateurs constatent un travail net et précis.

Au  niveau du nombre de programmes, par contre, elle pèche un peu : seulement 23 programmes et points proposés. C’est en cela que, malgré son prix, elle est souvent plutôt utilisée par des débutants ou pour des usages occasionnels.

Ces 23 programmes incluent notamment quatre types de boutonnières, et sa vitesse maximale de 1.100 points/minute est très appréciable pour les initiés. Le réglage de la tension du fil est cependant manuelle : c’est une difficulté supplémentaire pour les débutants.

La qualité du point est très appréciable. Je ne la conseillerais pas pour des travaux créatifs sensibles, mais la régularité de la couture est bien là. Le support en acier inoxydable permet de faire glisser le vêtement sans effort. Et malgré sa puissance, elle est très silencieuse. Au final, c’est une valeur sûre, pour tout qui n’a pas non plus de travaux trop compliqués à effectuer.

Juki HZL LB 5100 : une machine polyvalente pour débutants très créatifs

Juki HZL LB 5100

Prix
279,99 EUR
Avantages
Simplicité d’utilisation
100 points
Plutôt silencieuse
Inconvénients
Un peu trop lente pour les professionnels

Juki est une marque japonaise qui se dispute le marché à côté des grands noms comme Brother, Singer et Janome. Je vous propose ici la Juki HZL LB 5100, une petite machine très polyvalente malgré un prix qui reste fort raisonnable, sortie en 2017 (c’est donc la plus récente de ma sélection).

Son design est, pourrait-on dire, fonctionnel, avec son revêtement métal tout blanc (mais elle ne pèse que 5,6 kg) et les inscriptions des 100 points disponibles sur le pied même (les 30 premiers directement affichés sur le pied, les 70 autres sur la plaquette rétractable à l’intérieur de celui-ci). Encore une fois, c’est un modèle qui a été pensé pour les débutants, même s’il leur permet une grande variété d’utilisation.

100 points de coutures… La lecture du guide d’utilisation (en français sur le CD fourni) est donc recommandée, même si sa prise en main reste très intuitive.

Elle se munit d’un écran LCD qui indique quel point vous avez choisi, mais également vous donne certains conseils comme la semelle à utiliser ou les réglages conseillés en hauteur ou largeur. Pratique et instructif !

Du côté des fonctionnalités appréciables, je note – entre autres – les 3 boutonnières automatiques, la touche start/stop sécuritaire, l’enfileur automatique, le curseur de réglage de vitesse, la largeur confortable du bras libre qui autorise d’y glisser une manche de pantalon ou de chemise…

Elle est par ailleurs fournie avec un kit d’accessoires très complet, dont une mallette rigide très pratique pour le rangement et/ou le transport.

Au final, il s’agit d’une bonne machine pensée pour les débutants mais sans les restreindre. On peut se reposer dessus pour tous les travaux réguliers et même pas mal de travaux sensibles, et elle permet un grand travail créatif. Les plus professionnels s’en accomoderont sans doute, mais ils lui préféreront probablement une machine un peu plus rapide et plus lourde (pour éviter les éventuelles déstabilisations).

Les meilleures machines à coudre haut de gamme

Difficile parfois, de mettre les pieds dans cette gamme où commencent à affluer les machines à destination professionnelle.

J’ai ici tenté de dénicher des machines qui conviendront parfaitement à un public amateur, mais qui offrent, par rapport à la section précédente, ce petit plus qui justifie d’y mettre un prix élevé.

Singer 9960 : la meilleure haut de gamme

Singer 9960

Prix
Actuellement en rupture de stock
Avantages
Plus de 600 choix de coutures
Solide
Intuitive
Qualité de couture incomparable
Inconvénients
Chère. Fatalement.

Ce n’est pas fréquent : il n’y a rien de négatif à dire sur cette Singer – sinon qu’elle est un peu coûteuse. Mais si l’on prend en compte qu’elle embarque des fonctionnalités normalement réservées à des machines pro à plus de 1000€, le rapport qualité-prix est indéniable. Si vous en avez les moyens, c’est LA meilleure machine à coudre à choisir.

Avec 600 coutures pré-paramétrées dont 13 boutonnières, elle offre une liberté de création inégalée.

Ses performances de couture sont sans doute son principal atout. Mais malgré cela, elle est facile à utiliser.

Et bien que le nombre de points proposés soit élevé, aucun ne semble souffrir d’une moindre qualité, que du contraire. Comparée à d’autres machines, la Singer 9960 produit généralement une couture plus délicate, plus précise et plus solide, même sur des tissus épais comme du polyester.

Idéalement, même une machine aussi complète devrait être facile à utiliser : et la Singer ne déçoit pas. Ce fleuron de la marque de couture s’adresse autant aux professionnels avertis qu’aux amateurs, même si je conseille à ces derniers une lecture attentive du (très long) manuel d’utilisation.

Le confort d’utilisation est exceptionnel grâce à deux lumières directionnelles qui évitent tout effet d’ombre. Et si vous ne voulez pas utiliser le manuel à tout bout de champ, les motifs de broderie sont consultables sous le capot supérieur.

C’est une des machines les plus chères de ce comparatif, mais elle vaut largement le coup. C’est une excellente option pour les professionnels, ou les amateurs qui veulent la meilleure liberté de création.

Juki MO654 : une surjeteuse facile à utiliser et ultra-complète

Juki MO654

Prix
438,80 EUR
Avantages
Ultra-complète
Code couleur intuitif
Rapide
Coutures fines de haute qualité
Inconvénients
Un peu bruyante
Ajustement de la tension parfois compliqué

Attention, c’est une surjeteuse. Ça signifie qu’elle a de nombreuses fonctionnalités spécifiques à la confection de vêtements. Et dans cette catégorie, la Juki MO654 est une des plus faciles à utiliser : la mise en place est intuitive, l’entretien est facile. Elle est rapide, et elle est très, très fonctionnelle. Cette machine à coudre sans prise de tête fait exactement ce qu’on lui demande, et elle le fait très bien.

La première chose que l’on remarque, ce sont les codes de couleur très clairs sur les différentes molettes qui permettent de définir facilement le niveau de tension selon l’utilisation qu’on veut en faire. C’est un moyen très malin d’ouvrir le monde de la création à ceux qui auraient peur de prendre en main un appareil aussi technique.

Et celle-ci est une bête de compétition. Chacune de ses fonctionnalités est conçue pour apporter avant tout un plaisir au travail, tout en produisant des coutures de très haute qualité. Il est très facile de glisser les fils en place et de paramétrer la machine pour qu’elle soit prête à l’emploi, et les utilisateurs estiment généralement sa prise en main totale à environ une semaine pour un débutant.

Elle convient également pour les matériaux plus épais, à l’exception de la fourrure et des peaux de reptiles – c’est dire si elle est polyvalente.

Dans la boîte, on retrouve de nombreux accessoires, dont un pied multi-usage, des outils d’entretien, des pièces de remplacement et tout ce dont on a besoin pour tirer le meilleur de la machine.

Attention, les surjeteuses sont autrement plus compliquées à prendre en main. Mais si vous êtes débutant et que c’est un type d’appareil qui vous attire, la Juki MO654 est la plus sérieuse et la plus facile à utiliser dans sa catégorie.

Janome 8077 : une alternative simplissime

Janome 8077

Prix
489,00 EUR
Avantages
Facile à utiliser
Nombreuses fonctions automatiques
Solide
Faible niveau sonore
Inconvénients
Trop peu de points de couture
Peu d'accessoires

La Janome 8077 est une machine à coudre électronique dont les qualités plairont autant aux débutants qu’aux initiés. L’enfilage de l’aiguille, la découpe du fil et la rotation de la bobine sont automatiques, ce qui permet de se concentrer sur la qualité de la couture et d’apprendre plus rapidement à se servir de la machine correctement.

Avec une vitesse de 820 points/minute, on peut également réaliser de petits travaux rapidement et être suffisamment efficace.

Plusieurs fonctionnalités correspondront cependant davantage à un initié. On peut notamment ajuster la longueur et la largeur des coutures, et un ajustement manuel de la tension. Et elle laisse le choix à l’utilisateur d’utiliser la pédale ou le bouton marche/arrêt pour la contrôler.

Mais il lui manque plusieurs petites fonctionnalités que certains auraient pu trouver utiles. Elle n’a que 30 motifs de couture, notamment, ce qui sera sans doute trop limité pour un usage vraiment créatif, même si on peut les paramétrer individuellement et modifier leur apparence.

La 8077 n’est pas non plus compatible avec les systèmes à double-aiguille, particulièrement utiles pour réaliser des vêtements, que proposaient les modèles précédents.

Elle n’a pas non plus beaucoup d’accessoires, puisqu’elle n’a que quatre pieds. Il est cependant possible d’en acheter d’autres compatibles avec les machines Janome –  il en existe plus d’une quinzaine.

De manière générale, c’est un modèle très solide, sérieux et confortable à utiliser. Mais ce n’est pas le plus complet. Il conviendra aux petits travaux de précision, grâce à sa fiabilité et à son confort d’utilisation. Entre les fonctions automatiques, les outils faciles à prendre en main et le manuel d’utilisation explicatif, il sera parfaitement adapté aux débutants comme aux plus aguerris. Il faut simplement accepter d’y mettre le prix, par rapport à d’autres concurrents tout aussi solides et plus complets.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre machine à coudre ?

Conseils d'une créatrice et passionnée
« Un conseil pour les débutants qui se lancent en couture? Le plus difficile quand on commence est de se lancer. Pour vos premières réalisations, privilégiez les tissus en coton, ils sont plus faciles à coudre et vous permettront de vous faire la main. Gardez une chose en tête : c’est en faisant que l’on apprend, alors pas de panique si vos ouvrages ne sont pas parfaits dès le début ! L’important est de se faire plaisir, et surtout d’oser coudre ce qui vous fait envie ! Ton accessoire fétiche? Le pied double entrainement sans hésiter ! Il est juste magique pour coudre les tissus épais comme très fins. Je ne peux plus m’en passer. Une idée de premier projet? Comme premier projet je vous conseille une fois encore un ouvrage en coton. L’un de mes patrons fétiches est celui du vide-poche réversible, disponible sur Makerist. Il est idéal pour les débutants et super pratique une fois réalisé ! »

 

Dodynette,
Créatrice sur Makerist.fr

 

Comment choisir votre machine à coudre

La première chose à examiner concernant l’achat d’une machine à coudre est l’usage que vous en ferez réellement. S’il s’agit de recoudre un ourlet une fois tous les deux ans, inutile d’investir dans une machine hyper accessoirisée.

Vous êtes débutant ? Demandez-vous également ce que vous comptez en faire une fois votre apprentissage terminé. Car de nombreux modèles se targuent d’être “idéaux pour les débutants”. Oui mais après ? Qu’ont-il à offrir sur la durée ? Les accessoires sont-ils suffisamment fournis que pour vous permettre de vous diversifier ? Et la qualité matérielle dans tout cela ?

Je vais tenter de vous aider à y voir plus clair dans ce marché assez bien fourni.

Bien débuter en couture : conseils d'une passionnée
« Voici mes quelques conseils pour trouver la machine à coudre de vos rêves… Commencez par définir vos besoins (projets couture, fréquence d’utilisation, tissus à coudre, points machine, mécanique ou électronique, broderie ou non, …), cela vous évitera d’avoir une rolls, alors qu’une 4L vous suffirait… ou inversement ! Visitez ensuite une boutique spécialisée. Pour acheter ou simplement vous renseigner. Vous bénéficierez de précieux conseils et surtout vous pourrez l’essayer, puis bénéficier d’un cours de prise en main. Par la suite, prenez-le temps d’apprivoiser votre machine : testez tous les points sur différentes matières, etc… On a vite tendance à prendre des habitudes et à ne pas profiter pleinement du potentiel de sa machine… Si vous débutez, pensez à choisir des modèles faciles à coudre, accessoires ou habits. Contrairement aux idées reçues, on peut tout à fait commencer par des vêtements ! Optez alors pour les patrons de niveau débutant, et accompagnés en vidéo : les modèles proposés sur mon site seront parfaits pour débuter ! Vous pouvez même choisir des patrons gratuits, pour ne prendre aucun risque ! Alors lancez-vous ! »

Fiona,
Créatrice de la marque Les Patronnes

Le type

Il existe, grosso-modo, trois types de machines à coudre pour le grand public : les machines à coudre mécaniques, les machines à coudre électriques et les machines à coudre dites “surjeteuses”.

Les machines à coudre mécaniques

Les machines à coudre mécaniques sont idéales si vous avez un budget serré et que vous ne comptez pas vous en servir souvent.

Elles demandent cependant un peu plus d’expertise puisque la plupart des paramètres seront à manipuler à la main, pendant vos travaux.

Les machines à coudre électriques

Les machines à coudre électroniques sont déjà d’un autre niveau. Elles peuvent prendre en charge de nombreux travaux, grâce à de petites puces d’ordinateur. Attention, pas un vrai ordinateur. Un ordinateur au sens presque étymologique, c’est à dire des cartes perforées qui commandent les mouvements de l’aiguille.

Cela permet, notamment, de produire automatiquement des motifs que vous auriez dû guider vous-mêmes sur une machine mécanique. Elles offrent entre 12 et 1500 motifs.

Les machines à coudre dites “surjeteuses”

Enfin, les machines dites “surjeteuses” sont de véritables usines à vêtements. Elles permettent de placer trois ou quatre bobines pour un travail beaucoup plus complexe, y compris la broderie.

De manière générale, elles sont plus difficiles à prendre en main, et coûtent assez cher.

Le poids

Le poids est un facteur important si vous souhaitez que votre machine à coudre soit transportable. Néanmoins, les machines de moins de 5 kg constituent souvent des produits où les fonctionnalités ou la qualité de construction ont pu être sacrifiées.

Les matériaux

Il est préférable, quand cela vous est possible, d’opter pour un châssis en métal, garantie d’une meilleure durabilité. Non seulement c’est plus solide, mais en plus, vu que les pièces sont généralement solidaires, cela réduit les vibrations, le niveau sonore et l’usure.

L’ergonomie

Une bonne machine à coudre doit offrir une ergonomie confortable, notamment une réponse satisfaisante de la pédale. Les contrôles doivent être à portée de main, et les modèles électroniques doivent obligatoirement être munis d’un écran pour contrôler les paramètres.

Le type de tissu pris en charge

Même la machine à coudre la plus basique doit être en mesure de gérer plusieurs types de tissus, du satin au jean en passant par le coton, sans étirer le tissu, sans l’abîmer, et sans faire de boucles.

Là, il n’y a pas de secret, il faut s’assurer du retour des utilisateurs. Néanmoins, deux marques constituent une valeur sûre dans le domaine, quel que soit le modèle : Singer et Brother.

Les fonctionnalités

En fonction de votre niveau et de vos besoins, certaines fonctionnalités peuvent être de véritables atouts indispensables. N’hésitez pas à les guetter

La boutonnière automatique

La boutonnière automatique – ou “Automatic Buttonholer” en anglais (je précise car cela survient souvent dans les notices) – est un système vous permettant d’insérer le bouton dans un pied spécial de manière à ce que la machine effectue le travail de raccommodage seule.

L’ajustement de la position de l’aiguille

L’ajustement de la position de l’aiguille consiste à avoir une molette indiquant la position de l’aiguille et permettant de limiter les risques d’une mauvaise couture. Le plus bas elle est, le moins il y a de risque qu’elle saute une couture ou fasse un noeud.

Le passe-fil automatique

Le passe-fil automatique est un petit outil non indispensable mais très pratique pour ne pas avoir à fermer un oeil et perdre de précieuses minutes à passer le fil dans le chas de l’aiguille !

Le bouton d’alimentation

Le bouton d’alimentation n’est pas présent sur toutes les machines. C’est néanmoins un gage de sécurité et, surtout, un indispensable si vous souhaitez initier un enfant à la couture.

L’ajustement automatique de la tension du fil

L’ajustement automatique de la tension du fil est une option très pratique pour les débutants, car c’est une grande difficulté quand on commence à se servir d’une machine à coudre : si le fil est trop tendu, le tissu pourrait être endommagé ou être cousu avec des plis. S’il est trop lâche, les coutures vont bailler et être irrégulières.

16 Commentaires

  • Bonjour,

    Je souhaite acquérir une machine à coudre et j’apprécierai beaucoup d’être guidée dans le choix d’un modèle. Pour vous aider dans vos conseils et vos recherches, je me permets de vous donner mon budget ainsi que quelques pistes sur ce qui est important pour moi.

    – Budget 450€ env.
    – machine à coudre robuste ou en bon rapport qualité prix
    – usage pour ourlets, reprendre, repriser ou modifier un vêtement et pour
    mes loisirs créatifs
    – électronique/informatisée
    – éclairage du plan de travail
    – enfilage automatisé du fil dans le chas de l’aiguille
    – réglage automatique de la longueur et largeur du point ainsi que la
    tension du fil
    – arrêt, nouage et coupure du fils en fin de couture en automatique
    – vitesse de piquage réglable
    – nombreuses griffes pour bien entraîner les différents tissus
    – points utilitaires, plusieurs modèles de points et quelques points
    décoratifs
    – plusieurs épaisseurs de tissus possibles
    – bras libre pour ourlets pantalons ou manches
    – porte bobine horizontal
    – boutonnière automatique en 1 étape
    – « verrouillage » aiguille haut ou bas
    – double aiguille
    – (fonctionne au choix avec ou sans pédale, rhéostat électronique)
    – (table d’extension possible)
    – notice explicative (français ou notice en français sur internet possible)

    En vous remerciant d’avance pour votre réponse et vos conseils.
    Bien cordialement.

    Chrystelle.

    • Bonjour Chrystelle,

      Après quelques recherches, je pense avoir trouvé la machine qui vous correspond : la Brother FS100WT !
      Elle possède normalement (presque) toutes les caractéristiques demandées, cependant la tension du fil est réglable manuellement. Aussi, je ne suis pas certaine qu’elle effectue l’arrêt, nouage et coupure du fils en fin de couture en automatique. Malgré cela, ce produit me semble super complet et d’un très très bon rapport qualité/prix. Elle est en promo pour l’instant sur Amazon, alors n’hésitez pas. Si vous voulez en savoir plus sur ses caractéristiques, je vous conseille de jeter un coup d’oeil à la notice d’utilisation sur le site du fabriquant.

      Bonne journée

  • Bonjour,
    Il y a un grand nombre d’incohérences dans votre publication.
    Pourriez-vous nous dire comment à été élaboré votre comparatif.

    lecture approfondie des brochures des marques ?
    Test des machines par des utilisatrices (utilisateurs) aux compétences reconnues ?
    Étude sur la provenance, les fabricants et les matériaux utilisés ?
    Avez vous ouvert ces machines ?

    Lorsque vous dites  » Le châssis doit toujours être en métal, sinon votre machine pourrait s’abîmer rapidement. De plus, les pièces sont généralement plus solidaires, ce qui réduit les vibrations, le niveau sonore, et l’usure de la machine.  »
    Très bien parfait mais alors pourquoi faire l’éloge de la « Brother CS10VM1″ qui n’a pas de châssis métallique, c’est un simple nid d’abeille en Plastique ?

    De même dans votre expression  » les meilleures machines haut de gamme »
    « Difficile de mettre les pieds dans cette gamme professionnelle »
    cela peut-être du haut de gamme sans être du professionnel.
    c’est comme vouloir comparer une Cadillac à une Formule 1

    • Bonjour,

      Merci pour votre retour sur cet article.
      Vous avez raison de soulever plusieurs points.

      Nous travaillons avec plusieurs rédacteurs, qui écrivent sur certains sujets en fonction de leurs expériences et connaissances personnelles, sans toujours être des professionnels dans le domaine étudié.
      Ils effectuent néanmoins plusieurs heures de recherche, croisant leurs propres tests, la littérature existante sur le sujet, et l’avis d’utilisateurs. Ces derniers peuvent aussi bien être des professionnels que des amateurs, mais nous gardons à l’esprit que ce sont essentiellement des amateurs que nous conseillons à travers nos articles, et donc il est vrai que c’est principalement eux que ceux-ci vont aider. Les produits que nous mettons ainsi en évidence sont in fine le fruit d’une longue recherche relative au rapport qualité/prix.

      Et si nous tentons de guider le lecteur à travers notre guide d’achat, nous n’en restons pas moins ouverts à toute une gamme de produits, pour lui permettre de trouver son bonheur en fonction de ses envies et besoins (dans le cas de la Brother CS10: une machine pas chère qui conviendra aux débutants et amateurs malgré ses matériaux peu nobles)

      J’espère que ma réponse vous aiguillera sur nos méthodes.

      Belle journée

  • On voit que vous avez un intérêt à plébisciter Singer.!!!!! Les meilleures machines sont Bernina, Elna et de tres loin !! Je couds depuis 30 ans et j’ai possédé les deux modèles
    Un petit plus, je couds le cuir également Pfaff 335 est la chouchoutte

    • Bonjour Bridulo,

      Tout d’abord nous n’avons aucun intérêt à plébisciter une marque plutôt qu’une autre. En effet, nous refusons toute rémunération en argent ou en nature de la part des marques (Cf le cadre rouge de début d’article). Il est également intéressant de noter que nos articles se basent sur des recherches approfondies quant au rapport qualité/prix. Cependant, il est important que chacun puisse aider les autres à sa manière. Je te remercie donc pour ton commentaire constructif.

      Bonne journée

  • Bonjour je voudrais des conseille pour acheter une Machine a coudre , tres facile a utiliser, efficace , rapids, qui abime pas les tissue ,travailler sur jeans , cur et le vinyl

  • Merci pour les recherches très utiles et sans vous je me serai trompée.Pas facile de se repérer dans cette jungle ici nous n’avons plus de vendeurs multi marques. Comme toujours je veux un mouton à 5 pattes.. robuste fiable bien équipé (enfile aiguille coupe fil automatique noeud position de l aiguille.. et électronique. Je suis d accord avec vous pour la légèreté de certaines machines. Je poursuis mes recherches . Merci pour vos conseils judicieux.

Laisser un commentaire

>