Voyage en Avion : Nos Conseils pour un Vol Confortable 

Publié le 24 Juin 2020

Entre le manque de place, les maux d’oreilles ou de ventre, la forte climatisation, les turbulences incessantes et même parfois l’odeur de transpiration, il est difficile de se relaxer complètement dans un avion, surtout lorsqu’il s’agit d’un vol long-courrier et qu’on n’a pas le budget pour s’acheter un billet en classe Business.

L’équipe de Selectos vous propose donc aujourd’hui quelques astuces pour tout de même apprécier le voyage…

 

Bien préparer son sac

Avant toute chose, vérifiez que la compagnie aérienne accepte à la fois un bagage cabine et un sac de transport, et assurez-vous de ne pas dépasser le poids limite.

Bien entendu, il faut organiser au mieux les compartiments de votre sac pour avoir facilement accès à vos affaires. Dans le bagage cabine, prévoyez quelques habits de rechange car, par expérience, je peux vous affirmer que les pertes de valises sont courantes (surtout lorsqu’il y a des escales). Placez-y un bikini (selon la destination), quelques sous-vêtements, une ou deux tenues ainsi qu’une trousse de toilette. Bref, le strict nécessaire pour survivre quelques jours.

Dans la trousse, pensez à vos voisins de sièges et mettez du déodorant. Pour les longs vols, une brosse à dents ainsi que du dentifrice peuvent également être utiles. Enfin, sachez que l’air est plus sec dans un avion, donc n’hésitez pas à mettre régulièrement de la crème hydratante. Mais attention, les liquides doivent toujours être inférieurs à 100 ml.

 

Les conseils de base

En ce qui concerne votre tenue vestimentaire, évitez les bijoux. Cela peut gêner et ce n’est pas pratique pour passer les contrôles de sécurité. Habillez-vous décontracté, avec une matière respirante (rien de tel qu’un jogging !) et prévoyez plusieurs couches pour vous adapter à la température de l’avion. Aux pieds, une paire de baskets confortables ou des tongs à sont à privilégier, car les pieds ont tendance à gonfler en altitude.

Pour éviter les problèmes de circulation sanguine, les risques de phlébites ou de formation de caillots, il faut bouger régulièrement dans l’avion. Afin d’éviter ce phénomène, nous vous conseillons aussi de porter des chaussettes de compression. Nous recommandons particulièrement les CEP Progressive+ Run Socks 2.0, les plus intéressantes en termes de confort, de durabilité, de maintien et d’aération.

Si vous avez déjà pris l’avion, vous savez sans doute que le décollage mais surtout l’atterrissage peuvent provoquer des douleurs aux oreilles à cause de la pression due aux changements d’altitude. Les chewing-gums atténuent quelque peu ces maux, de même que les bouchons d’oreille.

Le fait de se trouver en haute altitude ne facilite pas non plus la digestion. Surveillez donc ce que vous mangez avant d’embarquer, cela limitera les mauvaises surprises. Pour cela, mangez léger et à la limite, emportez des biscuits avec vous en cas de petit creux (sans compter que ça vous reviendra moins cher que les snacks proposés par les hôtesses).

 

Vaincre ses peurs

Il y a beaucoup de gens tétanisés à l’idée de prendre l’avion. Il est vrai que ce moyen de transport est moins courant que la voiture, et parfois peu rassurant. 

Face à ces inquiétudes, il existe des stages pour éliminer ces angoisses. Toutefois si le temps ou le budget manque, l’application Fofly propose quelques conseils et exercices de relaxation pour gérer sa peur en avion. Une autre application, du nom de SkyGuru, fournit, elle, des informations sur les vols en temps réel.

 

Bien choisir sa place

Certaines compagnies offrent la possibilité de choisir son siège (moyennant supplément). En termes de place, ceux situés aux sorties de secours et au premier rang sont très prisés, mais ils sont souvent plus chers. 

Les zones les plus bruyantes se trouvent à l’arrière ou près des ailes, en fonction de la place du réacteur. Au niveau des dernières rangées, vous ressentez beaucoup plus les turbulences. Près des toilettes, vous devez supporter les va-et-vient des passagers ainsi que les mauvaises odeurs. Mais alors où s’installer ?

Pour ceux qui bougent beaucoup ou pour les plus grands, privilégiez le côté couloir pour étendre vos jambes. Si cette option est impossible, tentez de changer de siège après le décollage (si d’autres places sont libres). À l’inverse, si vous rêvez d’une longue sieste (et que vous n’avez pas d’épaule sur laquelle vous reposer), optez pour le côté hublot.

 

Dormir

Quoi de mieux que d’arriver en forme à l’arrivée du voyage ? Profitez-en pour vous reposer ! Mais avant de tomber dans votre sommeil, pensez à laisser votre ceinture attachée. Ainsi, si vous dormez et qu’il y a des turbulences, vous éviterez d’être réveillé(e) par l’hôtesse .

Pour vous isoler des conversation, des bruits du moteur ou encore des pleurs de bébé, utilisez un casque à réduction de bruit. Guillaume, notre spécialiste High-Tech, vous recommande le Sony WH-1000XM3 car il réunit confort, grande autonomie, bonne qualité sonore et excellente réduction de bruit. Pour les budgets plus restreints, les bouchons d’oreille font aussi bien l’affaire. D’ailleurs, Tamara, notre experte beauté-santé conseille les Alpine Party Plug. Ils sont discrets, confortables, réutilisables et surtout parfaitement isolants.

Mais ce n’est pas tout ! Un masque de nuit permet de vous plonger dans le noir. De la même manière, une couverture ou un foulard vous garde au chaud (et oui, il fait froid dans les avions !). Enfin, l’incontournable coussin de voyage augmente encore la qualité de votre sommeil. D’après notre comparatif, c’est le Trtl Pillow qui se démarque le plus avec son ergonomie, son confort thermique et sa facilité de transport.

 

Se divertir

Pour certains vols plus longs, il y a souvent une tablette disponible sur chaque dossier de siège avec des films, des jeux ou des albums de musiques disponibles. De plus, des coussins de voyage et des écouteurs sont parfois fournis par la compagnie aérienne mais ceux-ci sont de très mauvaise qualité. Et même si c’est mieux que rien, vous pouvez consulter notre article sur les meilleurs écouteurs pour en trouver des bons.

Sur les petits vols, vous ne profitez pas de ces avantages. Vous pouvez cependant emporter les appareils électroniques classiques de type : smartphone, liseuse, tablette ou ordinateur. Pensez toutefois à bien les charger, même si certains avions plus grands et plus récents proposent des prises USB. N’oubliez pas non plus de préparer une bonne playlist ! 

Enfin, si le High-Tech, c’est pas votre truc, alors il reste les occupations traditionnelles, de type magazine, mots fléchés, sudoku…

 

Pour aller plus loin…

Si vous désirez plus d’informations pour des équipements de voyage de qualité, nous vous invitons à consulter nos comparatifs établis dans la section “voyage”.

D’ici là, nous vous souhaitons d’ores et déjà un bon vol !

​​​​​​​​​​​​​​​​Après un stage en tant qu’assistante de production à la RTBF (chaîne de télévision nationale belge), c’est chez Selectos que cette diplômée en communication fait ses premiers pas en tant que rédactrice web. Coach d'une équipe de Basketball et sportive touche à tout, c’est avec une vraie expérience dans le domaine qu’elle sélectionne pour vous les meilleurs produits de sport et loisir.


guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments