Test du Yeedi Vac Station : Un avenir prometteur mais perfectible

7/10

Note de la rédaction

Où acheter au meilleur prix ?
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
POINTS POSITIFS
  • Hauteur limitée
  • Collecteur à poussières sous le capot
  • Station de vidange automatique
  • Conception qualitative
  • Application simple à utiliser
  • Détection des tapis efficace, y compris en mode Serpillière
  • Niveau sonore très raisonnable
  • Autonomie record
POINTS NÉGATIFS
  • Station de charge encombrante
  • Coût additionnel des sacs
  • Manque de précision des cartes
  • Pas de suivi de trajectoire

Sommaire

    Yeedi Vac Station
    Source : Selectos

    Design

    8

    Look identique, boutons aux mêmes emplacements, il n’y a pas de doute, le robot Yeedi Vac Station est sorti de la même usine que le Deebot N8 Pro Plus d’Ecovacs testé précédemment. L’impression est donc tout aussi positive, grâce à des matériaux qualitatifs.

    Yeedi Vac Station
    Pas évident de trouver des différences entre le Deebot (gauche) et le Yeedi (droite). | Source : Selectos

    Il n’y a pas de capteur laser à son sommet par contre mais une caméra dirigée vers le plafond, ce qui lui permet de garder une hauteur inférieure à 8 cm. Cela peut s’avérer pratique pour passer sous certains meubles, bien qu’il se soit tout de même retrouvé bloqué sous le canapé lors de nos tests.

    Il n’y a toujours qu’un seul bouton physique, ce qui implique que toutes les commandes, y compris le retour à la base, passent par l’application.

    Yeedi Vac Station
    Le Yeedi ne présente qu’un seul bouton physique. | Source : Selectos

    Contrairement au Deebot N8 Pro Plus, nous sommes un peu déçus de constater que le Yeedi Vac Station n’embarque par contre qu’une seule brossette rotative, même si c’est le lot de la plupart des modèles de cette gamme.

    Nous allons aussi voir dans l’analyse des performances que le pare-chocs risque de manquer de renforts en caoutchouc pour affronter les divers obstacles sur son chemin.

    Sous le capot, nous apprécions la facilité d’accès du collecteur à poussières. Sa capacité de 450 ml s’inscrit dans une moyenne haute. Et s’il a montré un certain manque d’étanchéité lors de nos manipulations, ce problème est heureusement réglé par la présence d’une station de vidange automatique.

    Yeedi Vac Station
    Son collecteur à poussières de 450 ml le place dans la moyenne. | Source : Selectos

    En effet, cette dernière opère à l’aspiration du collecteur, soit automatiquement après chaque tâche soit manuellement. Elle est, pour ce faire, équipée d’un sac jetable (à la manière des aspirateurs traîneaux) de 2,5 L, censé assurer – d’après la marque – 30 jours de tranquillité.

    De notre côté, nous apprécions cette fonctionnalité qui nous évite un contact régulier avec la poussière, même si le bruit de la vidange est assez conséquent. Bien sûr, il faut par contre tenir compte du coût additionnel des sacs.

    Yeedi Vac Station
    Le sac jetable dans la station est censé tenir 30 jours. | Source : Selectos

    Cette station vient en deux parties à assembler. Petit détail appréciable : le tournevis est fourni. Elle est bien conçue, avec un enrouleur de câble à l’arrière et un voyant lumineux avertissant de la nécessité de changer le sac.

    Elle a tout de même l’inconvénient d’être plutôt encombrante, avec une hauteur de 43 cm et une profondeur de 42 cm. Une rampe d’accès supplémentaire en plastique transparent est fournie et vient allonger cette profondeur de 14 cm, bien qu’il ne soit pas obligatoire de l’installer.

    Le réservoir à eau affiche, lui, une capacité de 240 ml et vient se clipser sur le côté du robot. Plus épais que les modèles totalement plats rencontrés sur d’autres modèles, il est facile à remplir et le mop vient se fixer dessus aisément.

    Yeedi Vac Station
    Le réservoir à eau, de 240 ml, vient se clipser sur le côté du robot. | Source : Selectos

    Nous n’avons malheureusement trouvé aucun accessoire supplémentaire dans le carton. Seul un deuxième sac pour la station de vidange est fourni, ainsi que le désormais classique petit outil de nettoyage 2-en-1.

    Fonctionnalités

    7

    L’application Yeedi se montre assez intuitive dans son fonctionnement. Sur le premier écran d’accueil, on peut visualiser les différents appareils connectés qu’on aurait enregistrés. Sur la fiche du Vac Station, deux boutons raccourcis nous permettent d’accéder directement au Nettoyage automatique et à l’Historique de nettoyage.

    Yeedi Vac Station
    Captures d’écran de l’application Yeedi | Source : Selectos

    Sur l’écran suivant, apparaît une carte plutôt sommaire sur laquelle on peut suivre en temps réel la position du robot. Par contre, ses déplacements dans la pièce ne se dessinent pas pour offrir un suivi de trajectoire complet, ce qui est un peu regrettable.

    En dessous, on retrouve la possibilité de procéder à un nettoyage automatique, par pièce (lorsque c’est un étage complet qui est enregistré) ou par zone. La gestion des cartes propose d’étiqueter chaque pièce pour mieux les identifier et d’y tracer d’éventuelles limites virtuelles pour les endroits où le robot ne doit pas aller, mais se limite à l’enregistrement d’une seule carte.

    Yeedi Vac Station
    Vous avez la possibilité d’étiqueter chaque pièce pour mieux les identifier. | Source : Selectos

    Ensuite, il suffit de scroller pour accéder aux autres fonctionnalités.

    L’historique de nettoyage affiche directement la dernière tâche effectuée (horaire, durée et superficie) et permet d’accéder à la totalité des enregistrements. On peut y consulter la carte correspondante, mais celle-ci est une nouvelle fois beaucoup trop approximative que pour être utile.

    Yeedi Vac Station
    Les cartes ne sont malheureusement pas très précises. | Source : Selectos

    Vient ensuite le choix de la puissance d’aspiration, parmi trois niveaux : Standard, Max et Max+. Notons que lorsque le mop est installé sur le robot, il est aussi possible de personnaliser le débit d’eau (sur quatre intensités) et d’éventuellement désactiver l’aspiration.

    Le programme de nettoyage correspond à la programmation d’une ou plusieurs tâches récurrentes. On peut alors déterminer le type de nettoyage (par pièce ou automatique), l’heure choisie et la fréquence (tous les jours, du lundi au vendredi, uniquement le week-end ou personnalisé).

    Yeedi Vac Station
    Captures d’écran de l’application Yeedi | Source : Selectos

    En dernier lieu, on a finalement accès aux préférences de nettoyage. On peut alors activer ou non le nettoyage continu (le robot reprend sa tâche inachevée après la recharge), le mode Ne pas déranger (avec précision de la tranche horaire durant laquelle le robot ne doit pas fonctionner), l’Aspiration puissance auto pour la détection des tapis et la vidange automatique.

    Il est aussi possible de paramétrer une séquence de nettoyage en choisissant l’ordre des pièces dans lesquelles le robot doit passer.

    Yeedi Vac Station
    Il est possible de paramétrer une séquence de nettoyage en choisissant l’ordre des pièces. | Source : Selectos

    Enfin, c’est par les trois points de suspension affichés en haut à droite de l’écran général que nous avons accès à l’état des accessoires, pour savoir quand les nettoyer ou les remplacer.

    Globalement, cette application nous a plutôt agréablement surpris. Seul le manque de précision de la carte nous a vraiment déçus car le suivi est pour nous incomplet.

    Performances

    6

    La navigation du Vac Station repose sur la technologie SLAM qui fonctionne grâce à la caméra située sur le haut du robot. Comme nous le disions, la carte qui s’affiche sur l’application n’est pas très précise mais la navigation du robot semble l’être, elle.

    Yeedi Vac Station
    Il commence toujours par effectuer un trajet en zigzag. | Source : Selectos

    En effet, il commence par effectuer un trajet en zigzag à travers la pièce et termine par les contours, à l’inverse de la plupart des robots que nous avons testés, mais il ne semble négliger aucune zone pour autant. Malheureusement, nous manquons de certitude à ce sujet, étant donné l’absence de suivi de trajectoire.

    La gestion des obstacles est beaucoup moins efficace, car le robot ne prend que très peu de précautions à leur approche s’ils mesurent moins de 10 cm. C’est simple, les jouets restés dans le salon lors de notre test ont tous été poussés contre les murs. Les pieds de chaise ont, par la même occasion, été quelque peu malmenés.

    Yeedi Vac Station
    On peut constater qu’il a un peu de mal à identifier certains obstacles et donc à les éviter. | Source : Selectos

    Il s’obstine à ce point sur certains obstacles qu’il va parfois jusqu’à grimper sur un objet et se retrouve finalement coincé. Il est difficile de comprendre comment le robot peut tenir sur le long terme avec un pare-chocs aussi peu renforcé.

    Le constat est donc qu’il est plus que nécessaire de ranger la pièce un minimum avant son passage et de tracer des limites virtuelles autour des zones qui pourraient lui poser problème (meuble trop bas ou enchevêtrement de pieds de chaises).

    Yeedi Vac Station
    Il est nécessaire de tracer des limites virtuelles pour l’empêcher d’avoir accès à certains endroits. | Source : Selectos

    Notons aussi que l’application précise qu’un manque de luminosité peut diminuer l’efficacité de la navigation du robot. Si vous souhaitez le faire nettoyer pendant la nuit, il ne vous reste donc plus qu’à laisser une lumière allumée…

    Pour les tests d’aspiration, nous avons utilisé différentes tailles de déchets (du sel, des lentilles et des grains de café) sur du carrelage mais aussi sur un tapis.

    En mode Standard, l’aspiration est insuffisante pour venir à bout de la totalité des déchets dispersés. S’il ne reste que peu de lentilles, on voit encore une bonne quantité de sel sur le sol. La puissance Max est plus efficace, mais l’intensité Max+ est plus que nécessaire si la pièce est vraiment sale.

    Yeedi Vac Station
    En mode Standard, l’aspiration est insuffisante pour venir à bout du sel sur le sol. | Source : Selectos

    Le mode de détection des tapis est, lui, assez réactif, puisque le robot augmente très rapidement la puissance lorsqu’il grimpe dessus. Cela vaut aussi pour le mode Serpillière : si le mop est fixé sous le robot, il prendra soin d’éviter cette zone. On apprécie cette fonctionnalité car elle simplifie la prise en main.

    Le nettoyage à l’eau ne mérite par contre pas que l’on s’attarde énormément dessus : ni plus ni moins convaincant que la plupart de ses concurrents, le mop humidifie assez la zone pour essuyer les éventuelles poussières restantes. Par contre, un choix de débit d’eau trop important risque de laisser plus de traces qu’il n’en effacera.

    Yeedi Vac Station
    Le mop humidifie assez la zone pour essuyer les éventuelles poussières restantes. | Source : Selectos

    Enfin, en termes de bruit, le Vac Station se montre particulièrement silencieux en mode Standard, avec à peine 55 dB au compteur. Le Mode Max monte à 60 dB et le Max+ à 65 dB, ce qui reste franchement raisonnable. La vidange automatique est, elle, un peu moins agréable à l’oreille avec 77 dB affichés, mais la manœuvre ne dure, heureusement, que 20 secondes.

    Volume sonore en mode Standard, Max et Max+ :

     

    Autonomie

    9

    Le Yeedi Vac Station affiche la meilleure autonomie de tous les modèles que nous avons testés jusqu’à présent, puisqu’il annonce pouvoir tenir jusqu’à 200 minutes d’aspiration.

    Yeedi Vac Station
    Le Yeedi affiche une autonomie record de 200 minutes. | Source : Selectos

    Bien sûr, cette donnée théorique se base sur un fonctionnement en mode Standard et, étant donné que la puissance Max se montre plus utile, il faut revoir ce chiffre un petit peu à la baisse. Mais dans tous les cas, le robot a largement le temps d’aspirer même les surfaces les plus grandes.

    Le seul petit regret concerne l’information du niveau de batterie, puisqu’il n’est pas chiffré. Nous ne disposons que d’une petite icône sur laquelle le niveau descend de manière imprécise, ce qui est insuffisant pour juger de l’autonomie restante.

    Yeedi Vac Station
    Malheureusement, l’information du niveau de batterie n’est pas chiffrée. | Source : Selectos

    Comme nous l’avons vu dans les fonctionnalités, le robot retourne de toute façon automatiquement à sa base pour se recharger et reprendra sa tâche si elle était inachevée. La vidange automatique, si elle est enclenchée automatiquement après chaque nettoyage, garantit d’autant plus de ne pas devoir intervenir pendant plusieurs jours voire semaines.

    Conclusion

    7/10

    En définitive, Yeedi se voit fortement avantagé par la qualité de construction qu’elle hérite de sa marque-mère, Ecovacs, mais sait se démarquer grâce à la bonne conception de son application.

    Malheureusement, le manque de précision de sa cartographie et la mauvaise gestion des obstacles sont des défauts qu’il est difficile d’ignorer dans cette gamme de prix.

    POINTS POSITIFS
    • Hauteur limitée
    • Collecteur à poussières sous le capot
    • Station de vidange automatique
    • Conception qualitative
    • Application simple à utiliser
    • Détection des tapis efficace, y compris en mode Serpillière
    • Niveau sonore très raisonnable
    • Autonomie record
    POINTS NÉGATIFS
    • Station de charge encombrante
    • Coût additionnel des sacs
    • Manque de précision des cartes
    • Pas de suivi de trajectoire
    Où acheter au meilleur prix ?
    Voir le prix sur Amazon

     

    Les Meilleurs Robots Aspirateurs Laveurs de Sol du moment

    Notre choix, Meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative milieu de gamme
    Dreame Z10 Pro - NCDreame F9Ecovacs Deebot N8 PlusRoidmi Eve Plus
    Dreame Bot Z10 ProDreame F9Ecovacs Deebot N8 Pro PlusRoidmi Eve Plus
    Équipé d’un système de navigation laser LIDAR et d’une station de vidange automatique, ce robot offre de bonnes performances d’aspiration et une cartographie précise de son environnement.Contrairement à beaucoup de ses concurrents d’entrée de gamme, le F9 embarque une lentille optique dans son système de navigation qui lui permet de naviguer intelligemment et de bien gérer les obstacles dans la pièce.Avec son efficace gestion des obstacles, ses fonctionnalités complètes et ses bonnes performances d’aspiration, il ne manque qu’un petit perfectionnement de l’autonomie pour permettre à ce robot de se rapprocher d’un sans-faute.Cet aspirateur se démarque principalement grâce à ses excellentes performances d’aspiration. Par ailleurs, sa station de vidange automatique embarque une fonction de désinfection totalement inédite.

    499.00 € sur Amazon
    199.00 € sur Amazon 189.98 € sur Electro-depot 249.99 € sur Cdiscount
    544.99 € sur Amazon 584.99 € sur Darty 584.99 € sur Boulanger 592.19 € sur La-redoute
    Voir plus d'offres

    Voir le prix sur Amazon

     

    Laisser un commentaire