Micro-Mobilité Électrique : Pourquoi Passer le Cap ?

Publié le 8 juillet 2020

Trottinette, hoverboard, vélo, gyroroue, gyropode, skateboard, mini-scooter… Les appareils électriques sont victimes d’un succès grandissant, surtout dans les zones urbaines fort peuplées.
Mais face à ces innovations technologiques, beaucoup de questionnements apparaissent. Pourquoi se substituent-ils à la voiture ou aux transports en commun, et dans quel cas faut-il privilégier ce type de véhicule ?

Pourquoi Selectos ?

10 Experts
600 Comparatifs
0 Pub
100% Impartial

 

La micro-mobilité électrique c’est quoi ?

Elle représente l’ensemble des appareils électriques qui permettent de parcourir quelques kms (pas plus) en milieu urbain. Et si les plus connus sont probablement le vélo et la trottinette, il en existe de nombreux autres.

 

Le vélo électrique

C’est le plus populaire car, contrairement aux autres, il permet d’aller en dehors des villes ou de parcourir de plus longues distances.

Et il n’est pas toujours nécessaire de dépenser une fortune, comme nous le montre le Moma Bikes e-bike 26, qui s’est démarqué dans nos recherches pour sa praticité en milieu urbain : sa grande autonomie et ses multiples accessoires font la différence. Mais pour une utilisation plus sportive, le VTT électrique Cube Reaction Hybrid Pro 500 est le plus adapté. Son autonomie convaincante, ses freins puissants et son confort de conduite en font un merveilleux outil pour des sorties en montagne.

 

La trottinette électrique

Utile pour sillonner les rues des centres-villes, elle parcourt surtout de courtes distances. Simple à conduire, elle ne nécessite pas un grand temps d’apprentissage. 

Plusieurs grandes villes du monde ont déjà mis en place un système de mobilité avec des trottinettes électriques. Cependant, si vous comptez dessus pour un usage quotidien, cela peut revenir cher au portefeuille, et dans ce cas-là, mieux vaut acheter son propre engin.

Actuellement, c’est la Xiaomi M365 Pro qui se paye le statut de leader sur le marché. Sa résistance, sa grande autonomie, son système de freinage efficace et ses équipements de sécurité expliquent son succès.

 

Le skateboard électrique

Même s’il est considéré par beaucoup comme un appareil de loisir, il peut être combiné à un autre moyen de transport puisqu’il est facile à transporter et à ranger. De ce point de vue, c’est le Elwing E-1500 qui s’est révélé le plus intéressant en termes de maniabilité, de portabilité, de réactivité et d’autonomie.

 

Le hoverboard

Adoré par les enfants pour un usage récréatif, il n’en constitue pas moins un réel moyen de transport pour fonctionner sur des surfaces lisses. Proche du skateboard électrique en matière de format, il procure des avantages assez similaires. 

Le Bluewheel HX310S représente une belle occasion pour les voyageurs urbains. Ses fonctionnalités additionnelles et son autonomie font la différence par rapport à ses concurrents de la même tranche de prix.

 

Le gyropode

Aussi appelé segway, il est un peu plus difficile à manipuler dans les centres fort encombrés. Néanmoins, vu qu’il est plus lourd, il est parfait pour des visites touristiques et il offre une conduite agréable. 

 

La gyroroue

Dernière venue sur le marché de la mobilité électrique, la gyroroue est de loin la plus compliquée à manier. Mais elle a d’autres avantages, comme son faible encombrement par exemple. Dans notre comparatif dédié, le InMotion V8 se démarque pour sa légèreté, sa résistance aux intempéries et sa prise en main facile.

 

Le mini-scooter électrique

Moins populaire, il représente un juste milieu entre le vélo électrique et le scooter. Il est assez confortable et contrairement à ce que l’on peut penser, plusieurs modèles se replient pour réduire l’encombrement. Toutefois, l’offre est un peu limitée actuellement et il faudra du temps avant de voir l’apparition d’une réelle concurrence.

 

Mais lequel choisir ?

En termes de maniabilité, le vélo et la trottinette électriques sont les plus intéressants, mais ils sont imposants et donc plus difficiles à transporter. Si vous voulez tout de même les combiner avec les transports en commun, vous devrez alors opter pour des modèles pliables.

Inversement, si le gyroroue, le hoverboard et le skateboard électriques nécessitent plus d’adaptation pour la conduite, ils sont par contre plus faciles à emmener dans d’autres moyens de transport. 

Gardez aussi à l’esprit que des véhicules électriques sont toujours plus lourds que des véhicules classiques donc en cas de panne de batterie, vous allez avoir plus de mal à les traîner (surtout la trottinette et le vélo). Pensez donc à bien calculer l’autonomie !

 

Alors, pourquoi passer le cap ?

Si prendre la voiture est parfois inévitable pour de longs déplacements, pour transporter des enfants ou pour faire des courses, la tendance s’inverse pour des trajets plus courts dans les centres-villes.

Par rapport à la voiture et aux transports en commun, ils présentent plusieurs avantages :

  • Outre le fait qu’ils soient plus écologiques, les engins électriques sont aussi plus économiques car ils nécessitent moins d’entretien. Vous ne devez pas non plus les immatriculer ou avoir une assurance à tout prix (même si vous pouvez). 
  • Vu le trafic abondant qui heurte les centres-villes chaque jour, choisir la micro-mobilité est un moyen d’éviter les embouteillages et d’aller plus vite.
  • Vous évitez de tourner pendant des heures après une place de parking et éliminez les risques de procès-verbaux pour mauvais stationnement. En plus, vous pouvez prendre les sens interdits (en grimpant sur les trottoirs à faible allure bien sûr), ce qui constitue un gain de temps.
  • Bye bye les retards des trains et des bus, ou le manque de place, vous bénéficiez de plus d’indépendance et vous avez plus d’influence sur votre ponctualité (plus d’excuses donc pour arriver à en retard).
  • Pas d’inquiétude non plus pour votre brushing et vos vêtements, l’assistance électrique offre une véritable aide en montée et elle ne provoque pas de transpiration excessive. Vous restez donc frais en arrivant sur votre lieu de travail ou à votre rendez-vous.
  • Enfin, tous ces équipements peuvent être stockés en toute sécurité dans un espace intérieur, ce qui permet d’éviter les vols ou les dommages causés en rue.

Mais attention ! Sachez que ces différents véhicules électriques peuvent s’avérer dangereux, c’est pourquoi il faut vous munir d’un casque, de protections diverses, d’un système d’éclairage ou du moins d’un gilet fluo, et surtout conduire prudemment. La réglementation limite la vitesse de l’assistance à maximum 25 km/h dans les villes. 

Pour savoir où circuler : sous les 6 km/h, vous pouvez grimper sur les trottoirs. Entre 6 et 18 km/h, vous devez suivre la piste cyclable (ou la route s’il n’y en a pas). Au-delà de 18 km/h, vous devez impérativement vous trouver sur la route et ce, peu importe le type d’appareil utilisé.

 

Pour aller plus loin…

La micro-mobilité n’en a pas fini de nous étonner ! Au contraire, elle est promise à un bel avenir. Si celle-ci vous intéresse davantage, nous vous conseillons de jeter un œil à nos comparatifs pour trouver les meilleurs modèles sur le marché en termes de mobilité électrique.

​​​​​​​​​​​​​​​​Après un stage en tant qu’assistante de production à la RTBF (chaîne de télévision nationale belge), c’est chez Selectos que cette diplômée en communication fait ses premiers pas en tant que rédactrice web. Coach d'une équipe de Basketball et sportive touche à tout, c’est avec une vraie expérience dans le domaine qu’elle sélectionne pour vous les meilleurs produits de sport et loisir.


guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments