TV et vidéoprojection

Les 5 (vrais) Meilleurs Vidéoprojecteurs 2019 – Comparatif Complet

Mis à jour le 31 mai 2019

Après de nombreuses heures de recherche, nous avons déterminé que l’Acer M550 est l’un des meilleurs vidéoprojecteurs du moment.

Sans être proposé à un prix prohibitif, il possède en effet un affichage 4K, est compatible HDR, présente une excellente qualité d’image et, surtout, il est très silencieux, ce qui permet une expérience cinématographique immersive.

 

Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gamme
BenQ W1050BenQ W1090Acer M550
BenQ W1050BenQ W1090Acer M550
Malgré son petit prix, ce vidéoprojecteur Full HD affiche une qualité d’image impressionnante, avec une bonne luminosité et un très bon contraste. Il intègre des fonctionnalités sympathiques à l’image de la 3D.
Lire plus
Ce modèle Full HD justifie sa différence de prix avec son frère d’entrée de gamme par un meilleur rendu visuel, un zoom accru, une qualité audio bien supérieure, et une correction automatique du trapèze.
Lire plus
Ce vidéoprojecteur met l’expérience 4K et HDR à portée des petits portefeuilles, et mêle une qualité d’image excellente à un son suffisamment immersif. Son gros plus ? Son fonctionnement plutôt silencieux.
Lire plus
Dès 549,00 €569,99 €1299,99 €
Voir sur AmazonVoir sur Amazon Voir sur Boulanger

 

Pourquoi nous faire confiance

L’équipe rédactionnelle de Selectos passe des milliers d’heures à rechercher, analyser et comparer des produits afin de dénicher ceux qui offrent le meilleur rapport qualité/prix.

Aucun de nos articles n’est sponsorisé. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez un produit via nos liens, ce qui nous permet de financer notre travail tout en restant totalement impartiaux. En savoir plus.

 

Comment avons-nous fait notre choix ?

Le vidéoprojecteur, initialement conçu pour les milieux pédagogiques et professionnels, s’est rapidement fait une place au sein de nos salons. Cinéphiles, sérivores ou gamers, le projecteur amène le grand écran dans votre maison.

Mais entre la multitude de modèles proposés et les caractéristiques techniques obscures, il n’est pas aisé de faire son choix.

Outre le contexte d’utilisation (professionnel, privé, mobile), il est nécessaire de vous interroger sur le type d’image que vous souhaitez projeter : données, photos, vidéos, ou jeux ? Tout vidéoprojecteur peut afficher les quatre, mais ne sera pas forcément optimal dans chaque catégorie.

Dans ce comparatif, nous nous sommes concentrés sur les vidéoprojecteurs destinés à une projection cinématographique, dans le cadre privé. Cela ne nous empêche pas de vous fournir quelques pistes alternatives dans nos mentions honorables.

Pour effectuer notre sélection, nous avons examiné une quarantaine de modèles actuellement proposés sur le marché, ainsi que de nombreux sites spécialisés (en français comme en anglais), ce qui nous a permis de déterminer les élément essentiels à examiner.

Avant toute chose, il faut sélectionner la technologie qui vous convient : il existe en effet trois types de vidéoprojecteurs, distingués selon leur mode d’affichage.

  • La technologie tri-tubes : c’est la plus ancienne mais elle est toujours d’actualité, ne serait-ce qu’au sein des salles de cinéma. Dans ces vidéoprojecteurs, 3 projecteurs superposent les couleurs (rouge, vert, bleu). La qualité de l’image est donc impeccable, ne présentant aucune distorsion de la colorimétrie. Par ailleurs, elle peut être projetée sur un espace éloigné de plus de 10 mètres. C’est cependant une technologie qui demeure fort chère et encombrante.
  • La technologie LCD : c’est celle qui a permis l’arrivée de projecteurs corrects à moins de 1000€. Plus compacts, ils autorisent davantage de réglages et une meilleure luminosité : ce sont les seuls à pouvoir dépasser les 2000 lumens. Par contre, les contrastes ont tendance à être moins prononcés, et si l’appareil coûte moins cher à l’achat, il faut savoir que les lampes sont souvent chères à renouveler.
  • La technologie DLP (Digital Light Processing) : cette technologie projette une image grâce à une série de miroirs microscopiques. Ses avantages sont multiples : bonne luminosité, absence totale de pixellisation et meilleurs contrastes grâce à des noirs plus profonds. Par contre, elle a un coût plus élevé que la technologie LCD, et présente des risques de rainbow effect.

Le rainbow effect un défaut perceptible par environ 3 personnes sur 5. En effet, avec la technologie DLP, le vidéoprojecteur n’affiche pas les trois couleurs primaire (rouge, vert, bleu) en même temps. Il est équipé d’une rotative à trois ou six segments, une petite roue transparente par laquelle passe l’image sur laquelle on trouve les trois couleurs. Sa vitesse de rotation permet en théorie de mixer les couleurs et d’afficher la vidéo grâce à une illusion d’optique. Mais dans les faits, certaines personnes visualisent des vagues arc-en-ciel sur la surface de projection.

Notez par ailleurs qu’avec la technologie LCD se pose le problème de la différence entre résolution native et résolution informatique, car l’image est numériquement traitée avant d’être projetée. La résolution native est celle qui est émise directement par le vidéoprojecteur, et qui garantit une bonne qualité d’image. Néanmoins, cela n’empêche pas le vidéoprojecteur d’être compatible avec une résolution supérieure : cela signifie qu’il peut lire le fichier et le redimensionner, mais pas que la matrice de l’appareil sera suffisante pour rendre cette qualité. C’est donc bien l’indice de résolution native qu’il faut rechercher sur l’étiquette produit.

Une fois le choix d’une technologie d’affichage effectué en toute connaissance de cause, voici les paramètres à examiner, rangés par ordre d’importance, pour un vidéoprojecteur à usage cinématographique.

  • Le ratio de contraste : c’est le facteur le plus important en matière de qualité d’image, car si la différence n’est pas suffisamment marquée entre tons clairs et tons sombres, votre image apparaîtra comme délavée. Il est noté suivant une valeur :1. Le contraste minimum est de 800:1, adapté aux présentations professionnelles et à un usage éducatif, mais insuffisant en matière de multimédia.
  • La luminosité : bien entendu, tout dépend de l’isolation lumineuse de votre pièce de projection. Dans une pièce tout à fait sombre, 500 lumens suffisent à avoir une image correcte. Néanmoins, 1000 lumens sont nécessaires pour obtenir une intensité des couleurs et un contraste corrects. Et si vous ne désirez pas isoler complètement la pièce de la lumière du jour, misez sur un minimum de 2000 lumens pour limiter la perte de qualité d’image.
  • La fidélité des couleurs : elle concerne la différence entre la couleur originale et son rendu une fois projetée. Pour en connaître la valeur, nous nous sommes référencés à des tests spécialisés, disposant du matériel nécessaire pour calculer ce qu’on appelle le Delta E moyen, soit la mesure de différence entre deux couleurs. Plus le delta E est faible, et moins l’écart est visible. En-dessous de 3, seul l’oeil expert parvient à détecter la différence.
  • La focale : elle détermine la distance idéale à établir entre le projecteur et la surface de projection, et est calculée sur la base de la distance à partir de laquelle il est possible d’obtenir une image de 100”. Ainsi, dans une petite pièce, il est déconseillé d’opter pour une longue focale. De plus en plus de projecteurs, de nos jours, se munissent d’une focale courte ou ultra-courte, qui permettent de placer celui-ci à moins d’1m50 de la surface de projection. Non seulement ils règlent le problème de la taille de la pièce, mais ils permettent souvent une meilleure netteté d’image et moins de perte de lumière. Mais ils coûtent généralement plus cher.
  • Le niveau sonore : si votre vidéoprojecteur fait trop de bruit, il est probable que cela gâche votre soirée cinéma. Au-delà de 35 décibels, ils peuvent représenter une gêne pendant le visionnage.
  • Les fonctionnalités annexes : parmi les options qu’il peut être intéressant de guetter, nous recommandons particulièrement le lens-shift, qui permet de déplacer l’image sans bouger le vidéoprojecteur lui-même. Mais il existe également d’autres possibilités comme la fonction 3D, une connectivité étendue (VGA, Wi-Fi, Bluetooth,…), une application intégrée, etc.

Ayant tous ces paramètres en tête, nous avons consulté différentes revues spécialisées pour chacun des modèles que nous avions repérés, aussi bien du côté francophone qu’anglophone. Cela nous a permis d’isoler une douzaine d’entre eux.

Dans la mesure où nous avons déjà consacré un comparatif dédié aux vidéoprojecteurs 4K, l’UHD ne constituait pas un critère éliminatoire, bien qu’il s’agisse du type de projecteur le plus recherché à l’heure actuelle. Nous avons préféré, dans cet article nous concentrer sur la possibilité de trouver le meilleur vidéoprojecteur adapté à une diffusion cinématographique dans tout budget.

C’est la consultation des multiples avis utilisateurs, récoltés aussi bien sur les sites de ventes, les sites spécialisés, les blogs dédiés ou les chaînes Youtube qui nous a permis, in fine, de vous présenter les cinq modèles ci-dessus comme étant les meilleures propositions du moment.

 

Les meilleurs vidéoprojecteurs pas chers

Nous avons décidé de limiter notre entrée de gamme aux appareils proposés à moins de 500€, mais néanmoins tout-à-fait adaptés à une expérience cinématographique de qualité.

 

BenQ W1050 : le meilleur pas cher

BenQ W1050

Prix
Dès 549,00 €
Avantages
Technologie DLP sans pixellisation
Bon contraste
Résolution Full HD
Inconvénients
37,5 dB de niveau sonore
Télécommande non rétroéclairée

Le premier vidéoprojecteur de notre sélection n’est pas le plus récent sur le marché, puisqu’il est sorti durant l’été 2017. Néanmoins, il continue de constituer, comme son grand frère de milieu de gamme, le BenQ W1090, une référence par rapport à laquelle tendent à se positionner tous les vidéoprojecteurs d’entrée et de milieu de gamme.

Côté dimensions tout d’abord, nous sommes sur un appareil assez compact et, de fait, simple à positionner selon vos besoins (il mesure 33,2 x 21,4 x 9,9 cm pour un poids de 2,56 kg). Entre son zoom optique 1,2x et sa focale, il nécessite d’être placé à 2,8 mètre pour un affichage de 100” (soit 2,54 m).

On retrouve sur l’appareil une série de boutons aisément identifiables permettant de le mettre sous tension, de régler le zoom et le vidéoprojecteur en général en toute facilité. Néanmoins, il s’accompagne également d’une télécommande simple mais fonctionnelle, à laquelle il manque tout de même le rétroéclairage (qui trouverait pourtant toute son utilité avec un appareil principalement destiné à une utilisation en home-cinéma).

Ce vidéoprojecteur utilise la technologie DLP, consistant à projeter une image grâce à une série de miroirs microscopiques. Mais contrairement à d’autres modèles de la même gamme de prix, il utilise une roue chromatique à 6 segments (RVBRVB) qui permet de limiter le rainbow effect, une sorte de vague arc-en-ciel qui peut se faire voir par certains yeux plus exercés si la roue chromatique ne tourne pas assez vite.

Il affiche une résolution de 1080p (Full HD), ce qui satisfera le plus grand nombre (un affichage 4K de qualité nécessite un investissement plus conséquent). Et bien qu’il s’agisse de l’entrée de gamme de la marque, ce modèle présente une luminosité de 2200 lumens et un contraste de 15 000:1, ce qui est excellent.

Sa colorimétrie est exceptionnelle, avec un Delta E moyen (soit une mesure de différence entre la couleur originale et son rendu) de seulement 1,8, ce qui est bien inférieur au seuil de 3, sous lequel la différence n’est plus perceptible par l’œil humain. Certes, les couleurs sont un peu chaudes (et il est impossible de les régler en mode Cinéma), mais cela n’est pas considéré comme dérangeant par les utilisateurs.

Côté connectique, il dispose d’un port VGA, de deux HDMI, d’un port série et d’une entrée et une sortie audio. Heureusement pour cette dernière, car le vidéoprojecteur fournit un son plus que moyen (il n’a un haut-parleur que de 2W), ce qui vous poussera certainement à l’équiper d’une barre de son ou de tout autre dispositif sonore adapté à vos besoins.

Enfin, il faut par contre noter qu’il souffre d’un gros défaut : avec un volume sonore moyen de 37,5 dB, il est très bruyant, et peut se révéler gênant lors du visionnage d’un film, pour les plus sensibles d’entre vous.

Au final, voici un rétroprojecteur proposant une excellente qualité d’image à un prix très correct, ainsi que certains atouts sympathiques (il est ainsi équipé de la technologie 3D – mais les lunettes ne sont pas fournies). Il souffre simplement d’une qualité audio moyenne et, surtout, d’un volume sonore qui peut se révéler gênant à la longue. Côté visuel par contre, c’est impeccable !

 

Les meilleurs vidéoprojecteurs milieu de gamme

C’est dans cette seconde catégorie que le plus grand nombre trouvera sans doute sa satisfaction, avec des vidéoprojecteurs capables de fournir une qualité d’image suffisante que pour que l’expérience cinématographique soit réellement immersive, le tout sans dépasser la barre des 1000€.

 

BenQ W1090 : le meilleur milieu de gamme

BenQ W1090

Prix
569,99 €
Avantages
Technologie DLP sans pixellisation
Excellent contraste
Résolution Full HD
Télécommande rétroéclairée
Inconvénients
37,5 dB de niveau sonore

Nous enchaînons donc avec le BenQ W1090, le grand frère du modèle que nous vous présentions en entrée de gamme, encore un peu plus âgé que lui (automne 2016), mais constituant toujours une référence majeure.

Bien entendu, le W1050 s’étant présenté comme une version “plus abordable” et donc un peu simplifiée du W1090, ils possèdent de nombreux points communs. C’est donc à  nouveau un vidéoprojecteur présentant une résolution de 1080p et fonctionnant sous technologie DLP, avec une roue chromatique à 6 segments diminuant les risques de rainbow effect.

Tout en présentant à peu près les mêmes proportions, il est un rien moins compact que son petit frère, avec des dimensions 34,6 x 21,5 x 10,2 cm et 2,75 kg sur la balance. On retrouve à sa surface les mêmes boutons de réglage intuitifs, ainsi qu’une télécommande, qui a cette fois le mérite d’être rétroéclairée, ce qui est bien plus pratique pour une soirée cinéma.

Côté connectique également les appareils sont très similaires, ce modèle embarquant en plus une entrée RCA et un port USB.

La focale, elle, est un rien plus courte, permettant une projection de 100” à 2,5m de distance cette fois (contre 2,8), et le zoom est un peu plus puissant (1,3x). Et s’il n’y a pas non plus de lens-shift (permettant de déplacer l’image sans bouger le vidéoprojecteur lui-même), il intègre tout de même une correction automatique du trapèze vertical.

Comme nous l’annoncions plus haut, s’il affiche un ratio de contraste et un taux de luminosité moindres que son petit frère (10000:1 et 2000 lumens), le résultat général est plus satisfaisant qu’avec ce dernier. Il dispose par ailleurs d’une colorimétrie impeccable avec un Delta E moyen à 2,2, et d’une meilleure gestion générale des températures.

Lui aussi propose une fonctionnalité 3D, mais toujours sans lunettes fournies.

Enfin, le rendu du haut-parleur est meilleur que sur le W1050 (on passe d’un haut-parleur de 2 à 10 W !), même si cela n’empêche pas de devoir passer par une alternative audio telle que la barre de son pour un rendu optimal.

Par contre, il souffre du même défaut que son petit frère, à savoir un volume sonore élevé en marche (environ 37,5 dB).

En définitive, au vu de la différence de prix entre les deux modèles, nous considérons que le W1090 est l’investissement le plus rentable : meilleure qualité d’image, meilleur son, focale plus courte et zoom un peu plus puissant, voilà quelques qualités qui justifient aisément la faible différence de prix.

 

ViewSonic PX725HD : l’alternative milieu de gamme

ViewSonic PX725HD0

Prix
662,37 €
Avantages
Bonne qualité d’image
Parfait pour le gaming
Bonne gestion de la 3D
Télécommande rétroéclairée
Inconvénients
Assez bruyant

Proposé à peu près dans la même gamme de prix et dans le même registre de composants que le BenQ W1090, ce vidéoprojecteur de ViewSonic, sorti fin 2018, a directement tenté de se positionner en concurrence de celui-ci.

Côté design tout d’abord, nous sommes dans le même registre de dimensions, avec 34,8 x 23,4 x 10,7 cm et 2,9 kg (il n’est qu’un rien plus imposant). Également décliné en blanc, il présente lui aussi à sa surface une série de boutons permettant un réglage rapide et aisé. Et comme son concurrent, il s’équipe d’une télécommande rétroéclairée des plus pratiques pour les soirées cinéma.

Il s’agit également d’un vidéoprojecteur 1080p (Full HD), équipé de la technologie DLP, avec une roue chromatique à 6 segments permettant de diminuer les risques de rainbow effect. Également dépourvu de lens-shift, il permet néanmoins un réglage manuel du trapèze.

Son zoom, lui, est un peu moins puissant (1,1x), et sa focale un peu plus longue : il faut le placer à 3 mètres pour un affichage de 100”.

Mais ce dernier est lui aussi excellent, avec une colorimétrie proposant également un Delta E moyen de 2,2, mais des couleurs un peu plus chaudes. Par contre, si la luminosité est la même (2000 lumens), le rendu des contrastes se rapproche plus du W1050 que de celui du W1090, malgré un ratio affiché de 22000:1.

Par contre, il faut souligner que si le retard à l’affichage des BenQ avoisine les 33 ms, celui du ViewSonic n’est que de 16,1 ms, ce qui en fait un vidéoprojecteur particulièrement bien adapté aux jeux (là où les BenQ conviennent, mais peuvent peiner avec l’esport ou les FPS plus nerveux).

Un autre point sur lequel il se distingue est également le rendu 3D, particulièrement réussi sur ce modèle (bien qu’encore une fois, les lunettes ne soient malheureusement pas fournies).

Sinon, en termes de qualité audio, il est fort proche du BenQ, avec un haut-parleur à 8W, correct mais nécessaire à coupler avec un dispositif tel qu’une barre de son pour un meilleur rendu.

Et côté sonore, il est un rien moins bruyant, avec une moyenne de 36,5 dB, ce qui peut toujours se révéler gênant pendant votre soirée cinéma.

Au final, voici un vidéoprojecteur qui sort bien son épingle du jeu face au presque mythique BenQ W1090, mais dont le contraste et le son un peu moins bons lui confèrent la seconde place. Il constitue néanmoins le meilleur choix pour ceux qui aiment utiliser la 3D ou jouer à des jeux (très) nerveux.

 

Les meilleurs vidéoprojecteurs haut de gamme

Dans cette dernière section, nous nous sommes limités à un budget maximal de 1500€. En effet, au-delà, ce sont des vidéoprojecteurs 4K qui sont généralement proposés, et ceux-ci font déjà l’objet d’un comparatif dédié.

Les deux modèles de cette section se distinguent l’un par son intégration réussie de la 4K à moindre prix, et l’autre par sa focale ultra-courte.

 

Acer M550 : le meilleur haut de gamme

Acer M550

Prix

1299,99 €

Avantages
4K à Prix abordable
Lens-shift vertical
Silencieux
Excellente qualité d’image
Inconvénients
Longue distance de recul
Léger rainbow effet parfois perceptible aux bords

Bien que nous ayons consacré un article spécifique aux vidéoprojecteurs 4K, nous tenions à vous fournir dans cet article au moins l’un d’eux, d’autant qu’il est proposé à un prix très abordable pour de la 4K.

Côté design, tout d’abord, il faut avouer qu’avec ses 39.8 x 12.7 x 29.75 cm et ses 5,3 kg, nous sommes face à un modèle plus conséquent, auquel il vaut mieux réserver une place définitive. Il dispose toujours d’une série de boutons aisément identifiables, mais une télécommande rétroéclairée est fournie pour vous faciliter les divers réglages.

Contrairement aux modèles précédents, il dispose d’un lens-shift vertical, limité à une amplitude de 15°. Celui-ci est accessible via un clapet escamotable. Sa focale, par contre, est très longue, et malgré un zoom de 1,6x, il doit être placé à une distance de 3m50 pour un rendu de 100”. Il ne conviendra donc pas à toute pièce.

Il s’agit à nouveau d’un système DLP, mais fonctionnant cette fois avec une roue chromatique à 5 segments : RGBCY. Un léger rainbow effect peut être observé, mais il est contenu aux bords de l’écran, ce qui ne gâche pas l’expérience visuelle.

En effet, ce vidéoprojecteur 4K compatible HDR offre une qualité d’image exemplaire. Il est équipé de 2900 lumens et d’un contraste de 900000 : 1. Son Delta E moyen est de 2,2 et le niveau de température des couleurs est proche de la perfection. Par contre, sa latence est plus importante que dans tous les modèles précédents, ce qui fait que ce vidéoprojecteur ne conviendra certainement pas aux gamers.

Du côté audio, c’est un peu plus mitigé, avec un haut-parleur de seulement 5V, qui pourra se révéler un peu faiblard, surtout si vous devez vous positionner dans une grande pièce pour un meilleur recul. Néanmoins, encore une fois, cela est facilement réglable via un dispositif audio externe.

Mais là où il se révèle très intéressant, c’est au niveau du bruit qu’il délivre : avec une moyenne de 27 dB en mode économique, il est considéré comme parfaitement silencieux. C’est un gros plus pour les soirées cinéma immersives !

Côté connectique, enfin, il n’y a rien à redire : il présente 2 ports HDMI, 1 VGA, 1 port série, 1 RJ45, 1 port USB et 1 sortie casque.

Au final, voici un vidéoprojecteur qui, s’il n’est pas le meilleur que vous puissiez trouver sur le marché, offre néanmoins un rapport qualité/prix incroyable, proposant une 4K de qualité pour un prix somme toute très abordable. Avec lui, l’expérience cinéma est garantie !

 

ViewSonic PX800HD : l’alternative haut de gamme

ViewSonic PX800HD

Prix

1 250,00 €

Avantages
Focale ultra-courte
Excellente qualité visuelle
Bonne qualité audio
Parfait pour le gaming
Inconvénients
Assez bruyant
Télécommande pas rétroéclairée

Avec ce dernier vidéoprojecteur, nous prenons totalement le contrepied du modèle précédent, en vous proposant cette fois un modèle Full HD, mais à focale ultra-courte, vous permettant de le positionner à seulement quelques centimètres du mur (entre 12 et 25 cm seulement ; par contre, il fait l’impasse sur un zoom optique).

Lui aussi est plus imposant que les modèles d’entrée et de milieu de gamme, avec des dimensions de 43,4 x 38,8 x 14,5 cm et un poids de 6,1 kg. Et vu qu’il dispose d’un design moins “classique”, il vaudra peut-être mieux lui trouver une place discrète mais suffisante dans un meuble, d’où il ne bougera pas.

Une série de boutons placée sur le côté de l’appareil rend son accès un peu moins aisé. Quant à la télécommande, elle n’est pas rétroéclairée. Ce n’est donc pas le plus ergonomique de notre sélection.

On en revient à un DLP avec une roue chromatique à 6 segments, limitant le rainbow effect. Il propose 2000 lumens et un ratio contraste de 10 000:1. Sa luminosité et son contraste s’en retrouvent tout simplement excellents.

Les couleurs ne sont pas non plus en reste, avec un Delta E moyen à 1,6 seulement, et une courbe des températures proche de la perfection.

Enfin, côté retard à l’affichage, il n’affiche qu’un délai de 16,5 secondes, ce qui en fait, comme le ViewSonic de milieu de gamme, un appareil parfaitement adapté au gaming.

Il en va de même avec la technologie 3D, elle aussi excellente. Par contre, encore une fois, nous déplorons l’absence de lunettes fournies à l’achat.

Le haut-parleur de 10V permet un très bon rendu, même si les puristes lui préféreront toujours un appareil externe plus performant. Il n’empêche qu’entre sa qualité d’image et ce très bon audio, l’expérience immersive est complète.

Enfin, côté sonore, si le mode éco vous permet d’atteindre un score agréable de seulement 29 dB, il monte jusqu’à 37 dB en mode normal, ce qui le rend assez bruyant.

 

Les produits de notre sélection en promo pour l’instant

 

Mentions honorables

Acer X138WH : ce vidéoprojecteur DLP proposant 3700 Lumens et un contraste de 20000 :1 permet un affichage HD. S’il convient à un usage home cinéma, notamment grâce à son haut-parleur (moyen) et son volume sonore réduit (30 dB), il est néanmoins davantage pensé pour un usage professionnel (projection de graphiques) et portable (2,7 kg).

Optoma HD27e : si vous recherchez une alternative au BenQ W1090 plus silencieuse, ce modèle est idéal. Avec ses 3400 lumens et son contraste de 25 000:1 il est parfait pour offrir une bonne qualité visuelle dans un usage domestique, le tout avec un haut-parleur plus que correct de 10 V. Il ne produit que 25 dB en moyenne. Son rendu général est néanmoins un peu moins précis et lumineux qu’avec le BenQ, ce qui lui a fait perdre sa place dans notre sélection principale.

Acer Predator Z650 : présenté par Acer comme “le premier vidéoprojecteur optimisé pour les gamers”, le Predator Z650 propose 2200 lumens et un contraste de 20 000:1, pour une qualité d’affichage générale très agréable. Néanmoins, bien qu’il soit conçu pour le jeu, il présente un retard à l’affichage plus conséquent que le BenQ W1090, ce qui l’exclut de l’esport ou des jeux nerveux.

Optoma UHD60 : ce vidéoprojecteur 4K compatible HDR propose 3000 Lumens et un contraste de 1 000 000:1, pour une excellente qualité d’affichage. Très silencieux (seulement 25 dB en mode éco) il dispose également d’un très bon son grâce à ses deux hauts-parleurs. Son prix plus élevé le rend néanmoins moins attractif que le Acer M550.

Xiaomi Mi Laser Projector : ce vidéoprojecteur DLP se distingue en ce qu’il intègre une source lumineuse laser, censée lui conférer une durée de vie supérieure aux lampes UHP. Néanmoins, malgré ses caractéristiques techniques (notamment 5000 lumens fièrement affichés), sa qualité d’image est (très) bonne, mais pas non plus exceptionnelle. Le prix reste donc assez élevé, pour un vidéoprojecteur à la résolution native Full HD.

 

En conclusion, quel vidéoprojecteur choisir ?

Si vous cherchez un vidéoprojecteur pour vos soirées cinéma à domicile, voici les trois meilleures solutions du moment, pour chaque chaque catégorie de prix.

Si votre budget n’excède pas les 500€, le BenQ W1050 est le vidéoprojecteur le plus intéressant, avec une très bonne qualité d’affichage et un bon contraste.

Pour un investissement légèrement supérieur, le BenQ W1090 offre plus de luminosité et un affichage plus contrasté encore. Il présente également une bien meilleure qualité audio, ainsi que la possibilité de pouvoir régler l’affichage en hauteur sans devoir repositionner l’appareil.

Enfin, pour une expérience résolument immersive, c’est le Acer M550 que nous vous recommandons. Il a le mérite de proposer une excellente qualité d’image 4K pour un prix qui reste très raisonnable, le tout avec une très bonne qualité sonore. C’est probablement le rapport qualité/prix le plus intéressant du moment.

Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gamme
BenQ W1050BenQ W1090Acer M550
BenQ W1050BenQ W1090Acer M550
Malgré son petit prix, ce vidéoprojecteur Full HD affiche une qualité d’image impressionnante, avec une bonne luminosité et un très bon contraste. Il intègre des fonctionnalités sympathiques à l’image de la 3D.
Lire plus
Ce modèle Full HD justifie sa différence de prix avec son frère d’entrée de gamme par un meilleur rendu visuel, un zoom accru, une qualité audio bien supérieure, et une correction automatique du trapèze.
Lire plus
Ce vidéoprojecteur met l’expérience 4K et HDR à portée des petits portefeuilles, et mêle une qualité d’image excellente à un son suffisamment immersif. Son gros plus ? Son fonctionnement plutôt silencieux.
Lire plus
Dès 549,00 €569,99 €1299,99 €
Voir sur AmazonVoir sur Amazon Voir sur Boulanger

À propos de l'auteur

Morgane Mathieu

Morgane a obtenu un master en communication à l'université de Liège. Liseuse et rédactrice passionnée, elle consacre aujourd'hui sa plume aux catégories Beauté/Santé et Sport/Loisir chez Selectos. Elle est également maman de deux enfants, et elle s'y connait plus qu'un peu sur les meilleurs produits pour petits.

42 Commentaires

  • Bonjour,

    Je recherche un vidéo projecteur portable pour réaliser des projections de nuit urbaines.

    Seriez-vous m’informer sur une marque et un modèle ?

    Je vous remercie d’avance;

    • Bonjour,

      Pour une utilisation extérieure, mieux vaut choisir un modèle de très bonne qualité, quasi professionnelle. Opter pour un appareil HD me semble essentiel.
      Il faudra prendre en compte la surface sur laquelle vous désirez projeter et aussi la distance à laquelle le projecteur sera placé.
      Pouvez-vous me donner plus d’infos sur vos besoins afin de vous proposer un modèle qui vous convienne parfaitement ? Est-ce pour du vidéo mapping ?

      Niveau marque, Epson, BenQ et Optoma & Acer sont fiables et proposent des modèles de haute qualité.

      Merci et à bientôt ! 🙂

  • Bonjour ,merci pour cette page très détaillé ! Je suis tombé par hasard sur cette page et j’avoue que ça m’a bien tenté d’acheter un vidéo projecteur !?
    par contre je vais faire mon casse-pieds mais mon coup de cœur n’est pas dans la liste!?
    vous connaissez ce videoprojecteur XGIMI h2? Bonne journée.

    • Bonjour Bastien,

      Ravie que nos articles vous plaisent ! Nous faisons régulièrement des mises à jour sur nos articles, je ne manquerais pas de jeter un coup d’oeil au vidéoprojecteur XGIMI h2 à ce moment là, afin de voir si il a sa place dans notre top. 😉 A première vue, les avis semblent mitigés sur ce produit, on retrouve tant des avis super positifs (qualité d’image et de son apparemment très satisfaisante ; prix attractif) que des négatifs (principalement sur le SAV et quelques bugs de la machine).

      Bonne journée

      • Merci de votre réponse, je cherche désespérément le coup de coeur avant Noël!? Mais effectivement, ce qui me bloque pour le XGIMI H2 c’est le manque d’un bon SAV…
        Je vous souhaite de très très bonne fête !!!!
        Au plaisir de vous relire ?

        • Je possède un xGimi H2 depuis décembre 2018. Je peux vous assurer que le SAV est réactif et surtout que l’image est d’une qualité et d’une luminosité exceptionnelle. Je ne comprend vraiment pas que tout les testeur se ruent sur les BenQ et Acer alors que j’ai renvoyé le mien à cause du bruit du ventilateur. Le xGimi fait un bruit équivalent à un PC actuel…A 60 cm on entend pratiquement rien et c’est un vrai bonheur.

          • Bonjour,

            Merci de partager votre avis sur ce modèle. C’est toujours instructif de recevoir un retour des utilisateurs.
            PS : Désolée Bastien, je n’avais pas vu votre réponse ! Mais si l’on en croit ce commentaire, vous pouvez donc y aller les yeux fermés pour le SAV (c’est peut-être un peu tard)! 😉

            Bonne journée !

  • Bonjour à tous,

    Cela fait maintenant 2 semaines que je cherche un videoprojecteur et j’hésites avec plusieurs si vous pouvez me conseiller :

    Je chercher un videoprojecteur qui soit lumineux car c’est pour mon salon qui est ouvert avec la salle à manger et donc avec pas mal de fenêtres, je dispose d’anciens volets et d’un rideau.
    J’ai 3m de recul et le retroprojecteur descend devant ma fenêtre et non sur un mur blanc.
    J’ai opté pour ce système car pas possible de mettre une tv devant ma fenêtre.

    J’aimerais un videoprojecteur qui soit adapté par rapport à mon cas.

    Ce serait pour regarder la TV en journée si possible même si je sais que ce n’est pas son but mais aussi regarder des films le soir avec une bonne qualité que ce soit net et pouvoir regarder des matchs de foot en toute tranquillité 🙂 🙂

    Ah oui et le videoprojecteur sera au dessus de ma tête donc si possible pas trop de bruit, pas très agréable d’entendre le bruit d’un moteur lorsqu’on regarde un film.

    Je n’y connais rien help me!

    Les videoprojecteurs que j’ai sélectionné :

    Epson EH-TW6800
    Epson EH-TW6700
    Acer M550

    Merci d’avance pour vos retours et je suis ouverte à d’autres propositions évidemment!

    Budget : 2500e max du max

    • Bonjour Sonia,

      Parmi les modèles dont tu me parles, je retiendrais le Epson EH-TW6700. L’Epson TW6800 est top aussi mais il faut vraiment un recul minimum de 4m pour projeter convenablement sur une base de 3m (ou alors il faut que vous choisissiez une base plus petite). L’Acer nécessite également pas mal de recul. Le TW6700 peut quant à lui se contente d’un recul de 3m. Il est assez silencieux et la luminosité est très bonne (certains se plaignent d’ailleurs d’une trop grande luminosité mais dans votre cas, ce sera utile!).

      Nous avions un très bon avis sur le Epson EH-TW7300 dans notre test mais avec un petit bémol en matière de contraste, je ne vous le conseille pas, le rendu de l’image ne sera pas fantastique à la lumière du jour.

      J’espère vous avoir aidée,

      Bonne journée

  • Bonsoir,
    Existe-t-il un vidéo projecteur avec wifi qui ne rame pas pour voir un film en streaming? J’ai lu que le vp philops avec wifi ne pouvait pas suivre en hd.
    Merci par avance pour votre réponse.
    Bien cordialement.
    Nath

    • Bonjour Nath,

      Si tu as un doute sur la qualité du Philips, et si je devais te conseiller un vidéo projecteur avec une super connectivité et un WiFi sûr, j’opterais pour le Xiaomi Mi Laser Projector. Cet appareil dispose du WiFi et du Bluetooth, ce qui en fait une véritable station multimédia indépendante. Tout en restant dans la même gamme de prix que le Philips, le Xiaomi est proposé à 1 899,99€.

      Bonne journée

  • Bonjour Nicolas,
    Tout d’abord merci pour ce test détaillé et constructif.
    Je suis à la recherche d’un vidéoprojecteur polyvalent et si possible compatible UHD.
    J’ai un salon ouvert avec 3M de recul.
    Le modèle EPSON EH-TW7400 me paraît être la bonne solution. Qu’en penses tu par rapport au EH-TW7300 ? Le contraste a bien évolué ?
    Le prix est-il justifié (2500 euros tout de même) ?

    PS : As tu une préférence entre la technologie 3LCD et DLP ?
    (perso je n’ose pas prendre le risque de choisir un DLP à cause de l’effet « arc-en-ciel »…)
    Un grand merci par avance pour ton éventuelle réponse !

    Xavier

    • Bonjour Xavier,

      Je me permets de répondre pour Nicolas car il travaille actuellement sur un projet personnel donc n’est plus parmi nous.

      Le modèle EPSON EH-TW7400 est censé être « l’évolution » du 7300. Comme vous avez pu le voir, le 7300 nous a franchement séduits. Et sur le papier, le 7400 est effectivement le 7300 amélioré : 2400 lumens (vs 2300), contraste amélioré 200 000/1 (vs 160 000/1) avec toutefois des équipements équivalents (support 4K/UHD, compatibilité 2D et 3D…). Bref, s’ils ont bien conservé la même qualité tout en améliorant ces quelques points, vous pouvez effectivement investir dedans les yeux fermés.

      Maintenant, tout cela reste théorique car on attend généralement que l’appareil ait fait ses preuves pendant quelques mois avant d’émettre réellement un avis dessus. De plus, actuellement, même Outre-Atlantique, les tests se font encore très rares donc c’est difficile de se faire une opinion objective.

      Et en ce qui concerne sa préférence entre 3LCD et DLP, je pense pouvoir dire qu’il préfère le DLP car il fat partie des personnes sensibles à ce rainbow effect mais là je m’avance peut-être ^^

      Belle journée,

  • Bonjour Nicolas,

    J’ai besoin de votre aide je suis au canada et beaucoup de vidéoprojecteur n’existe pas au canada. Je voulais savoir si vous en connaissez un pour un budget de 1200 dollars canadien lequel vous me conseillerez. merci

    • Bonsoir Antoine,

      C’est vrai qu’on ne retrouve pas les mêmes produits Outre-Atlantique et qu’il y a parfois certains produits qu’on voit revenir sans cesse sur des comparatifs américains mais que nous n’avons pas la possibilité de tester en Europe parce que presque introuvables. Dans ce cas, nous ne les intégrons pas à nos comparatifs.

      Du coup c’est un peu difficile de vous aider car ça sort justement du champ sur lequel on se penche.

      Je crois que vous auriez intérêt à aller consulter des comparatifs américains, qui vous offriraient des produits, si pas disponibles au Canada même, au moins sur le continent, et donc plus faciles d’accès.

      Bonne soirée,

  • Bonjour, article très instructif pour une novice comme moi qui cherche son premier videoprojecteur. Très intéressée pas le laser pour la durabilité de la « lampe » et par la connectivité afin de pouvoir profiter au maximum des atouts internet je suis fortement attirée par le LG HF80JG (FHD) sachant qu’un écran de 120´ me suffit, avez-vous un avis sur ce modèle ? Ou un conseil dans ce sens. Merci d’avance. Bien cordialement. Silvi

    • Bonjour,

      Comme ce modèle est actuellement plutôt difficile à trouver sur le marché (il n’est plus proposé que par quelques vendeurs et souvent en exclusivité Internet), et vu qu’il est difficile de trouver des tests et avis dessus, nous avons pris le parti de ne pas l’intégrer à notre sélection, dans la mesure où on préfère ne pas se baser uniquement sur les indications fournies par le fabricant.

      Maintenant, si on se basait là-dessus, il semble disposer d’un rapport qualité-prix intéressant, effectivement.

      Au niveau des vidéoprojecteurs laser, nous venons d’intégrer le Xiaomi Mi Laser à la sélection, avec un très bon rapport qualité/prix, mais il est perfectible. On espère que l’arrivée du géant chinois adepte du High Tech « bon marché » dans le secteur va motiver les autres marques à proposer des produits de qualité en matière de vidéoprojecteurs laser à des prix plus abordables pour le grand public.

      Mais quoi qu’il arrive il faudra encore un peu de temps pour voir si les promesses fournies par la technologie laser (en matière de durabilité notamment) seront au rendez-vous. Cela, seul le temps (et l’usage) nous le dira 🙂

      Belle journée,

    • Bonjour Xavier,

      Le EPSON EH-TW6700 fait effectivement partie des vidéoprojecteurs qui ont attiré notre attention.

      Il est le successeur du TW6600, qui était déjà très bon. Il a 3000 lumens or déjà avec 2500 lumens on a un vidéoprojecteur parfait pour toute utilisation donc aucun risque à ce niveau et c’est un 3LCD, avec une résolution native de 1080, et un contraste de 70000:1.
      En bref, sur le papier, tout est bon.

      Mais il existe en deux versions: avec ou sans HD, et le prix varie fortement entre les deux versions.C’est la version HD qui nous intéressait particulièrement mais, au vu du prix, il nous semblait plus intéressant d’investir dans le Epson EH-TW7300, qu’il y a moyen de trouver avec moins de 150 EUR de différence à l’heure actuelle.

      NB: c’est un article qui devrait justement être mis à jour cette semaine, donc quelques produits de notre sélection vont changer, et des liens vers des prix plus intéressants vont être mis pour certains d’entre eux. Si vous avez la possibilité de patienter deux-trois jours avant d’investir, n’hésitez pas à venir consulter notre mise à jour.

  • Bonjour Nicolas,

    merci pour toutes ces infos bien aidantes. Je cherche un modèle pour un usage familial avec de bonnes qualités image et un budget de 1500 euros.

    Avez vous un modèle particulier à me conseiller?

    Merci!

    Xavier

  • Bonjour Nicolas,
    Super article.
    Et quid du laser ? est il à conseiller ?
    Parait-il la meilleur qualité aujourd’hui ?
    peut on s’y interesser ?

    • Bonjour,

      Les vidéoprojecteurs laser n’étaient pas encore sortis à un rapport qualité/prix intéressant lors de la rédaction de cet article mais une mise à jour est prévue pour très bientôt et il est prévu qu’on se penche dessus (je pense notamment à la sortie du Xiaomi Mi Laser, le mois dernier, qui permettrait enfin d’avoir accès à un vidéoprojecteur laser de qualité à moins de 3000 EUR).

      Si rien ne presse, n’hésitez pas à revenir faire un petit tour ici dès que la mise à jour aura eu lieu!

  • Bonjour, je tourne en rond depuis plusieur jours . Je me pose la question ,lequel entre le benq w1090 et le w2000 en sachant qu’il ny a que 100 euros d’écart. Pouvez vous m’aider.

    • Bonjour,

      Comme mentionné dans l’article, je pense clairement que le BenQ w1090 est le plus rentable et intéressant du point de vue du rapport qualité/prix.

      Bonne journée,

  • Hello Nicolas!
    Merci pour cet article providentiel…
    Vous ne parlez pas des Qumi 6, 7, et 8 ni des Miroir 220 que je considérais dans l’optique d’un bon compromis portabilité et qualité.. est ce parce que Miroir et notamment Qumi sont loin du compte pour vous?
    Merci de votre réponse

  • Bonjour et merci pour ce travail trés utile. Feriez-vous un comparatif des VP à focale courte et trés haute luminosité ? C’est trés difficile à trouver car ils sont plutôt destinés aux professionnels mais pour les projets en extérieurs, ils sont essentiels (projection, photographies, performances graphiques, vitrines). J’ai du mal à m’y retrouver : passé 3000 lumens, il y en a peu et les prix varient de 6 000 à 50 000€. Naturellement, les magasins « classiques » ne sont d’aucune aide…

    Merci beaucoup !

    • Bonjour Guillaume !
      Moi ça m’intéresse personnellement mais c’est un gros truc de niche quand même (les gens achètent rarement du matériel à 6000€…). J’arrive même pas à trouver de sites spécialisés en anglais… Je risque de ne pas être d’un grand secours : à mon humble niveau je tourne surtout sur les catalogues européens et américains de Media Markt, FNAC, Amazon, Darty, je suis pas qualifié pour les usages professionnels :/
      Une piste ce serait les forums anglophones sur les passionnés de home cinéma de luxe DIY, il pourrait y avoir des infos là bas. Ce sont des gens étranges, monomaniaques, mais très gentils ^^

      Bon courage dans ta recherche ! (Et hésite pas à me dire si tu as trouvé quelque chose !)

    • SI ILS SONT PAS DANS UN ARTICLE QUI S’APPELLE « MEILLEURS » C’EST BIEN PARCE QU’ILS NE FONT GÉNÉRALEMENT PAS FACE À LA CONcurrence oh ! Pardon, mon Caps Lock était activé. C’est juste au-dessus de la touche « shift ».

      Si vous demandez gentiment, je peux faire une sélection de vidéoprojecteurs LEDs spécifiquement. Bonne journée !

  • Bonjour,
    Concernant le BenQ W1090, le 2000 et l’Optoma HD27 lequel est le mieux d’apres Vous? Pouvons nous quand même avoir une bonne qualité d’image si les volets ne sont pas complètement fermes ? Merci !

    • Bonjour Laura !
      Très bonne question 🙂 Je vais commencer par le W1090 vs 2000. Ils sont sensiblement identiques sur tous les plans, à l’exception du prix et de quelques particularités. Le W2000 met en avant un taux de contraste supérieur, mais la différence m’a paru invisible à l’oeil nu. Par contre, si tu cherches avant tout la luminosité, le BenQ W1090 est le meilleur des trois dont tu parles.
      Tous les trois utilisent un DLP (je te laisse voir le guide d’achat 😉 ), donc ils auront globalement la même qualité d’image. L’Optoma vaut le détour, c’est sûr, d’ailleurs je compte mettre l’article à jour très bientôt pour lui laisser une place.

      Donc, BenQ W1090 vs Optoma HD27 : quelles sont les différences ? Très, très peu de choses. L’Optoma souffre de quelques petits défauts, notamment un contraste un poil plus faible et une mauvaise compensation des mouvements – ce qui peut donner un léger effet de flou dans les films d’action. Mais il a une ergonomie un peu plus soignée, et il est moins bruyant lorsqu’il est en route; à toi de voir ce qui est le plus important pour toi, donc !
      Dans tous les cas, ils dépassent les 2000 Lumens : tu pourras les utiliser avec les volets entrouverts, si ce n’est pas plein Sud. Si tu veux voir les plus puissants, tu peux jeter un oeil aux courte focales. Ils n’offrent pas plus de Lumens mais ils se posent directement contre la surface de projection. Le budget n’est pas le même par contre !

Laisser un commentaire

>