Ordinateurs

Les 6 (vrais) Meilleurs Ventilateurs de Processeur 2019

Publié le 16 avril 2019

Après plusieurs heures de recherches, j’ai enfin fait ma sélection des 6 meilleurs ventilateurs de processeur parmi plus d’une trentaine de modèles disponibles pour le moment.

Ma palme d’or va au Corsair H60, un excellent système liquide qui apporte le meilleur refroidissement à un prix tout à fait raisonnable.

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat pour vous aider à faire le choix qui vous convient le mieux.

Meilleur pas cher
Cryorig H7 Ventilateur de Refroidissement pour processeur en Aluminium, 12 cm, Prises AM2/AM2+/AM3/AM3+/FM1/FM2/FM2+, 330-1600 TR/Min
Meilleur milieu de gamme
Corsair Hydro H60 Liquide Refroidisseur (Ventilateur PWM, All-in-One Liquid CPU Cooler) Noir
Meilleur haut de gamme
NZXT Kraken X62 280 mm - Refroidisseur liquide de processeur RGB tout-en-un - Avec fonctionnalité CAM - Pompe optimisée pour les performances - Ventilateur de radiateur Aer P 140 mm (2 inclus)
Cryorig H7
Corsair H60
NZXT Kraken X62
41,48 €
78,99 €
139,99 €
Meilleur pas cher
Cryorig H7 Ventilateur de Refroidissement pour processeur en Aluminium, 12 cm, Prises AM2/AM2+/AM3/AM3+/FM1/FM2/FM2+, 330-1600 TR/Min
Cryorig H7
41,48 €
Meilleur milieu de gamme
Corsair Hydro H60 Liquide Refroidisseur (Ventilateur PWM, All-in-One Liquid CPU Cooler) Noir
Corsair H60
78,99 €
Meilleur haut de gamme
NZXT Kraken X62 280 mm - Refroidisseur liquide de processeur RGB tout-en-un - Avec fonctionnalité CAM - Pompe optimisée pour les performances - Ventilateur de radiateur Aer P 140 mm (2 inclus)
NZXT Kraken X62
139,99 €

Les meilleurs ventilateurs de processeur pas chers

Pour à peine 50 euros, on peut déjà trouver des ventilateurs qui réduisent sensiblement la température de votre processeur par rapport à celui par défaut, comme c’est le cas avec ce modèle d’entrée de gamme.

Cryorig H7 : le meilleur pas cher

Cryorig H7

Prix
41,48 €
Avantages
Peu encombrant
Silencieux
Peu coûteux
Inconvénients
Ne convient pas aux configurations puissantes et récentes

Cryorig est une jeune compagnie créée en 2013 qui s’est spécialisée dans les systèmes de refroidissement et les ventilateurs pour PC, plus précisément pour les processeurs.

La firme commence à se tailler une place de choix dans le domaine grâce notamment à leurs prix très compétitifs et une bonne qualité et durabilité couplée à cet aspect financier.

Le ventilateur qui nous intéresse dans ce cas est le Cryorig H7, un modèle d’entrée de gamme qui peut facilement s’adapter sur à peu près tout type de PC qui le nécessite, en théorie en tout cas.

D’un point de vue technique, pour commencer, le H7 est composé de 2 parties qui comprennent un radiateur et un ventilateur (puisque ce n’est pas ici un système passif).

On peut constater très rapidement que ce ventirad n’est vraiment pas encombrant avec 9,8 x 12,3 x 14,5 cm au total et à peine 711 grammes.

C’est tout à fait idéal en terme d’espace, puisqu’il laisse suffisamment de place pour ne pas gêner le montage et démontage de la RAM à côté de lui, ce qui peut parfois poser de sérieux problèmes quand on décide de modifier son PC pour y ajouter ce genre de système de refroidissement.  

D’un point de vue design, ensuite, le modèle de Cryorig est plutôt minimaliste, noir et blanc, composé d’ailettes en alu tandis que les heatpipe (ou caloducs en français) sont en cuivre.

Le radiateur est composé de petites alvéoles, comparables à un nid d’abeille, qui permettent un meilleur flux d’air tout en limitant les tremblements et turbulences propres à ce genre d’appareil.

De quoi convaincre à peu près tout le monde du sérieux mis en œuvre dans ce produit.

Du côté pratique, enfin, on note que le fabricant assure qu’un montage est faisable en à peine 4 ou 5 minutes, même sur une configuration où la carte mère est déjà installée dans le PC.

Il semble en effet que ce soit le cas, avec un backplate et 4 vis, tout simplement.

Attention tout de même, il faut prendre le temps de s’assurer de la compatibilité du H7 avec votre carte mère.

Une fois monté, le ventirad offre une excellente stabilité des températures de votre processeur (qui dépend bien sûr aussi d’autres facteurs, il ne faut pas l’oublier) et parvient sans peine à maintenir un processeur 4 cœurs entre 58 et 62 degrés en charge complète, et entre 67 et 74 sur le même processeur overclocké.

Le tout de manière superbement silencieuse avec environ 35 db entre 5 et 12V.

Pour conclure et donner mon avis, je trouve ce ventirad Cryorig H7 d’excellente facture, certainement pour des configurations un peu plus anciennes qui peuvent peiner au niveau des températures dans des boîtiers non optimisés pour le flux de l’air.

Il est moins recommandable pour des configurations très récentes ou exigeantes, car il reste tout de même un modèle d’entrée de gamme qui ne cherche pas la performance extrême mais plutôt une solution convenable afin de remplacer un ventilateur livré d’entrée avec votre processeur.

Les meilleurs ventilateurs de processeur de milieu de gamme

C’est très certainement dans ce milieu de gamme que vous pouvez retrouver le meilleur produit de notre sélection, mais aussi d’autres options qui mettent en avant un excellent rapport qualité/prix.

Corsair H60 : le meilleur de milieu de gamme

Corsair H60

Prix
78,99 €
Avantages
Un pas dans le watercooling
Prix abordable
Montage relativement simple
Inconvénients
Plus fragile qu’un ventirad traditionnel

Au moment où j’écris ces lignes, je me suis laissé convaincre par la solution du watercooling et je dois dire que je ne le regrette absolument pas.

Il faut bien avouer que je suis très, très exigeant et que je monte moi-même mon PC depuis des années et que malgré cela, j’ai toujours préféré un ventirad, car mon côté prudent devait être convaincu que liquide et PC pouvaient se mélanger sans risque.

C’est donc maintenant très simple pour moi, après un certain temps d’utilisation, de présenter un modèle répandu et apprécié dans cette catégorie, le Corsair H60.

Si vous avez déjà lu un de mes articles qui incluent des produits de cette marque, vous savez à quel point j’affectionne la qualité et la fiabilité démontrées par celle-ci, c’est tout à fait logiquement que ce H60 se présente comme mon coup de cœur pour cette sélection.  

Ce superbe petit refroidisseur liquide dévoile une taille totale (en comptant le système tubulaire) de 35,99 x 15,98 X 11,99 centimètres et ne pèse qu’environ 600 grammes, ce qui est déjà un gros avantage de ce genre de système.

Un ventilateur de 120 millimètre qui peut tourner jusqu’à 1900 tours par minute là où à peu près tous les autres modèles de cette sélection sont limités à environ 1400 ou 1500, un waterblock discret et diablement efficace et un profil minimaliste éclairé par un LED blanc (désolé pour les fanatiques de RGB).

Le montage se fait en 10 minutes seulement, à partir du moment où la fixation de la plaque au dos du processeur est terminé (compatible AM4 et LGA 1151). On remarque aussi que Corsair a eu la bonne idée de déjà ajouter la pâte thermique sur l’engin.

On peut aussi noter que la consommation du Corsair H60 est minime et située entre 0,6 et 3,5 Watts, ce qui peut avoir son importance si vous souhaitez un PC à l’impact écologique minimal.

Et du côté des températures à 100% de charge, on tourne aux alentours des 60-62 degrés dans de bonnes conditions, un excellent résultat pour l’entrée de gamme du watercooling (qu’on situe en effet dans le milieu de gamme de manière plus générale),

Cela place le modèle un peu au-dessus de la plupart de ses concurrents plus traditionnels dans des prix similaires.

Au niveau du bruit, pas de déception non plus, puisque malgré la puissance du ventilateur, on se limite à 30-40 db, ce qui, je dois l’avouer, peut gêner les plus pointilleux d’entre nous, tout de même.

Une seule ombre au tableau avec ce produit estampillé Corsair, la fiabilité !

Pas de défaut en particulier, mais il est évident qu’un tout petit système de refroidissement liquide est plus fragile qu’un énorme ventilateur avec des matériaux en cuivre.

Il suffit simplement d’éviter les chocs lors de la manipulation, mais une fois monté, c’est tout à fait parfait.

J’aime beaucoup ce modèle, tout d’abord parce qu’il ne prend que peu d’espace et libère une bonne partie de votre boîtier (de taille moyenne, c’est préférable) pour favoriser le flux de l’air sur d’autres composants, dont la carte graphique et la RAM.

Bien entendu, cela dépend aussi de votre type de boîtier et de l’agencement de vos composants et de vos câbles.

Je l’aime aussi parce que, pour un prix accessible, c’est un premier pas dans le watercooling et je pense que si son utilisateur en est satisfait, il va sans doute se diriger vers des solutions certes plus coûteuses, mais nettement plus performantes sans se poser la question de savoir si le mot « liquide » fait peur ou non.

Pour être tout à fait clair, faites le pas, installez ou faites installer cet excellent water cooler Corsair, vous avez tout à y gagner.

be quiet! Dark Rock 4 : une des références du marché

be quiet! Dark Rock 4

Prix
65,48 €
Avantages
Ce silence !
Fiable
Excellent refroidissement
Inconvénients
Montage fastidieux
Un slot de RAM rendu indisponible

Be quiet! est une des marques de références, au même titre que Corsair, qu’on retrouve ailleurs dans cette sélection, dans la production et la vente de ventirads « aftermarket » (entendez « après-vente », c’est un terme qui revient beaucoup dans le domaine).

Les modèles « Dark Rock » sont très populaires auprès des amateurs autant qu’auprès de certains professionnels, même si c’est souvent le « Pure Rock » qui est mis en avant par la marque et les utilisateurs dans l’entrée de gamme.

Le produit sélectionné par nos soins est le Dark Rock 4, qui se situe plutôt dans le milieu de gamme, à environ 60 euros et que je recommande à tout qui veut assurer une meilleure température et donc une meilleure durée de vie à son processeur, sans rechercher une performance extrême.

Passons rapidement sur les spécificités, dont l’encombrement nous intéresse particulièrement.

16 x 13,7 x 9,7 centimètres et 976 grammes indiqués par le fabricant, ce qui le situe dans la norme, mais bien plus imposant que l’entrée de gamme de la même marque.

Pas d’inquiétude cependant, il est compatible avec la plupart des boîtiers et processeurs du marché.

51 ailettes alu, 6 caloducs, une finition entièrement noire et une technologie « Silent Wings » (qui est aussi présente sur le haut de gamme be quiet !) qui annonce entre 10.5 et 21.4 db à pleine charge.

D’un point de vue pratique, cependant, ne rêvons pas, le Dark Rock 4 est plutôt aux alentours des 31-37 db selon qu’on soit sur du 5 ou 12V, ce qui est tout de même excellent, mais on attend pas moins d’une marque qui se traduit littéralement par « tais-toi ! ».

Au niveau des températures, il semble que les tests effectués placent cet excellent modèle en plein dans la norme des ventirads de milieu de gamme, à environ 50-55 degrés en utilisation maximale pour un processeur lui aussi de milieu de gamme.

Parfait pour votre ordinateur ?

Pas nécessairement.

Le montage n’est pas des plus aisés, dépend d’un minimum de connaissance (et de compatibilité, à vérifier !) en fonction du fabricant/socket du processeur, ce qui est un peu archaïque si on le compare à certains produits plus récents.

De plus, c’est à noter, une partie du ventirad empêche l’accès à un des slots prévu pour la RAM. Si vous avez la possibilité d’éviter l’utilisation de cet emplacement, tant mieux. Si ce n’est pas le cas, cela peut s’avérer très gênant pour vous.

En résumé, acheter be quiet! est presque toujours un bon choix, du moment que la compatibilité est assurée.

Mais si votre technicien informatique local vous propose le Dark Rock 4, n’hésitez pas, il en vaut la peine !

Noctua NH-U14S : le silence est d’or

Noctua NH-U14S

Prix
69,45 €
Avantages
Très performant
Installation simple
Fiabilité de la marque
Inconvénients
Encombrant

Je ne vais pas m’attarder longtemps sur la marque, qui est connue sans doute par à peu près n’importe qui ayant déjà monté ou démonté un ordinateur un peu récent.

Il s’agit d’une marque autrichienne très populaire, à l’excellent SAV et dont les produits sont généralement placés dans le haut de gamme au niveau des performances, de la fiabilité et du silence, même quand les prix les placent dans la gamme en-dessous.

Et vous vous doutez que si j’écris cette petite remarque, c’est parce que le modèle discuté dans cette partie de notre sélection, le Noctua NH-U14S, correspond parfaitement à celle-ci.

Bon, partons d’abord du principe que ce ventirad n’est pas fait pour les petits boîtiers PC et que si vous considérez son achat, il faut s’assurer d’avoir assez d’espace pour l’installer.

Il mesure 15 x 7,8 x 16,5 centimètres et pèse pas loin d’un kilogramme, ventilateur de 140 millimètres inclus.

D’ailleurs, si vous avez la nécessité de déplacer votre boîtier sur une longue distance, il est vivement recommandé de d’abord démonter le ventirad et de le transporter à part dans sa boîte pour ensuite le remonter une fois votre PC en place là où vous le souhaitez.

Et puisqu’on parle de montage, celui-ci est plutôt aisé, ou tout du moins habituel.

L’assemblage comprend la plaque à l’arrière de la carte mère, puis les entretoises et enfin les plaques qui permettent de poser le radiateur de manière stable. Le ventilateur se fixe à part, en fin de montage.

Mais ce que vous attendez, je vous connais, c’est que je vous parle des températures à charge maximale du processeur.

Pas de déception à ce niveau, puisque selon le 5 ou 12V, on tourne généralement entre 50 et 60 degrés avec un silence que je qualifie de « premium » puisqu’on est à peine aux alentours des 31 à 36 db sous les mêmes conditions d’utilisation.

Et même avec une configuration dernier cri, prenons par exemple un I7 9700k, on parvient à garder l’ensemble sous les 65 degrés sans peine (avec évidemment de bonnes conditions du flux de l’air, critère sur lequel on revient dans le guide d’achat à la fin de cet article).

Bref, Noctua est au meilleur de sa forme avec le NH-U14S, c’est évident.

Si vous avez de la place dans votre boîtier compatible et que vous cherchez une solution parfaite sans devoir débourser plus d’une centaine d’euros, ce modèle est à considérer d’urgence, d’autant plus qu’on ne peut rien lui reprocher, si ce n’est la place qu’il prend dans votre tour.

Noctua NH-D15 : parfait, si vous avez de l’espace

Noctua NH-D15

Prix
89,90 €
Avantages
Overclocking possible sans stress
Silencieux en toutes circonstances
Compatibilité RAM propre à la marque
Inconvénients
Pas adapté à un utilisateur moyen

Avant de lire cette partie d’article, je vous conseille de rapidement jeter un œil sur son petit frère, le Noctua NH-U14S qui se situe aussi dans le milieu de gamme, qui est une version « légère » de ce ventirad.

Noctua a l’habitude de proposer à la vente ses modèles en 1 ventilateur/1 radiateur mais aussi, comme c’est le cas ici, en double ventilateur/radiateur.

Et n’y allons pas par quatre chemins : ce ventirad est un excellent modèle de milieu de gamme à considérer lors d’un achat ou d’un overclocking, mais qui propose des performances à peine meilleures que le NH-U14S pour un utilisateur moyen.

Mais nous allons revenir sur ce point précis après avoir passé en revue les détails techniques du NH-D15.

Il est imposant, avec ses 15 x 16,1 x 16,5 centimètres et plus de 2,4 kilos, il faut donc prévoir assez de place dans un boîtier approprié pour le contenir.

6 caloducs, 2 radiateurs, 2 ventilateurs 140 millimètres et un système de fixation plutôt correct et adaptable sur à peu près tous les sockets actuels (ce qu’il faut vérifier, je le répète encore ici) et fourni à la livraison avec de la pâte thermique NT-H1.

Pas de doute, le NH-D15 se prend au sérieux lorsqu’il s’agit d’en imposer par sa taille et ses accessoires de fixation.

Mais malgré cela, il est toujours conçu pour éviter l’incompatibilité avec le placement des barrettes de RAM, ce qu’on apprécie fortement de la part de Noctua.

Mais est-il aussi au top au niveau des températures ?

La réponse est évidemment « oui », avec environ 29-31 degrés au repos et entre 50 et 69 degrés à 100% de charge, selon les conditions de test, mais toujours avec des configurations très exigeantes.

Cela le place à un niveau très proche du NH-U14S, qui est nettement supérieur au repos à ce niveau, mais qui est quelque peu dépassé lorsqu’il s’agit d’un processeur récent à plein régime et overclocké.

C’est là que le Noctua NH-D15 tire tout son potentiel, en stabilisant superbement la température d’un processeur overclocké, sans devoir puiser dans ses réserves dans un silence assez surprenant.

Oui, le ventirad NH-D15 reste la référence silencieuse du marché, même avec 2 ventilateurs, même en charge maximale, même à 1500 rpm et ça, c’est impressionnant.

Si vous êtes un expert de l’overclocking, foncez sans hésiter, sinon, préférez le NH-U14S ou pourquoi pas le Corsair H60 et son refroidissement liquide ?

Les meilleurs ventilateurs de processeur haut de gamme

Si le coût n’est pas un problème pour vous, le ventilateur haut de gamme présenté ici est très clairement un modèle à prendre en considération, d’autant plus qu’il s’agit d’un watercooler.

NZXT Kraken X62 : le meilleur haut de gamme

NZXT Kraken X62

Prix
139,99 €
Avantages
Refroidissement au top !
Superbe finition
Des LED, on veut toujours plus de LED !
Inconvénients
Un peu plus bruyant que la moyenne

Vous n’hésitez plus, le refroidissement liquide est fait pour vous ?

Vous appréciez le gain d’espace, la propreté et le flux d’air optimisé ?

Vous avez un budget plutôt élevé ?

Alors, vous pouvez trouver ici sans doute le « water cooler » qui vous convient.

Le NZXT Kraken X62 est un système de refroidissement liquide AIO (all-in-one, qu’on appelle communément « prêts au montage » en français) de qualité pour lequel il est très compliqué de déceler un défaut majeur.

Des dimensions qui correspondent à un double ventilateur de 140mm chacun, pour une taille totale de 31,5 x 14,3 x 3 centimètres et un poids d’à peine 1.29 kg.

Il est compatible avec tous les derniers socket Intel et AMD (LGA 1151, AM4, …)

Le Kraken X62 profite d’un superbe design épuré, une superbe finition noire qui semble solide et un LED RGB complimenté d’un effet miroir sur la pompe, qui viennent agrémenter le tout.

On peut chipoter sur l’absence de cuivre au niveau des radiateurs, vu le prix du modèle, mais c’est un détail qui a finalement peu d’importance.

L’installation est plutôt aisée, la pâte thermique déjà appliquée et toutes les vis possibles et imaginables sont présentes dans la boîte.

On peut reconnaître que c’est Corsair, avec son H60, qui a le monopole du montage facile, mais on ne va pas se plaindre, puisque soit l’installation est faite par votre technicien local, ou vous-même si vous avez l’habitude et ce modèle ne vous pose de toutes façons aucun problème.

Je dois dire, pour poursuivre, que les performances au niveau des températures sont impressionnantes et qu’un processeur très récent, même overclocké, est facilement maintenu dans la zone des 63-65 degrés à 100% de charge.

Les deux ventilateurs font bien leur travail à ce niveau, mais produisent dès lors un peu de bruit ambiant qui peut s’envoler vers les 57 ou 58 décibels, un peu au-dessus de ce qui se fait ailleurs.

Mais c’est encore une fois un détail et je ne pense pas que ce bruit est dérangeant pour qui que ce soit.

Je ne peux que conseiller ce kit de refroidissement liquide, surtout à ceux qui peinent à garder une température stable sur des processeurs récents couplés à des solutions graphiques avec souffleur, par exemple.

Et puis, dans la mouvance actuelle du RGB, on fait difficilement mieux.

Vous pouvez ici facilement allier une température parfaite à des couleurs magnifiques, alors faites-vous plaisir !

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir le ventilateur de votre processeur ?

Les choix sont nombreux, les prix aussi.

Choisir ce qu’on appelle communément un ventirad à l’heure actuelle n’est pas simple.

Il faut définir un certain nombre de critères et ne pas oublier de prendre en compte des éléments de compatibilité lorsqu’on se décide à acquérir un de ces produits.

Nous allons vous aider à y voir plus clair (et en RGB ?) grâce au guide d’achat qui suit.

Le type de refroidisseur

Il faut d’abord faire la distinction entre les refroidisseurs de processeurs communément appelés ventirads et les refroidisseurs liquides, qu’on nomme généralement water cooler ou AIO, même si ce dernier terme désigne plutôt un genre spécifique de water cooler.

Les ventirads existent en deux variations.

La première est connue sous le nom de « dissipateur à air » (Top Flow en anglais), qui souffle son air frais sur le processeur.

C’est un système un peu moins en vogue et qui se limite généralement aux machines plus compactes, mais il mérite néanmoins qu’on le mentionne.

La seconde est la plus courante et se nomme « Side Flow », qu’on traduit communément simplement par « ventirad » en français, puisque c’est ce système qui est le plus démocratisé à l’heure actuelle.

Avec celui-ci, l’air chaud est dirigé vers l’extérieur du boîtier via un ventilateur couplé à un radiateur (ou plus précisément un convecteur à ailettes).

La taille, le nombre de ventilateurs et de radiateurs peut varier selon le modèle, avec pour but de baisser un peu plus la température à chaque fois.

Le water cooling ou refroidissement liquide se décline lui aussi en deux variations

Le « custom » qui peut se traduire par « sur-mesure », se caractérise par le fait de pouvoir gérer toutes les pièces du refroidissement comme on l’entend, à l’aide de différents tubes, pompes, etc…

Pour faire court, disons simplement que si tout est modifiable à souhait, il s’agit aussi de bien s’y connaître en la matière et d’assurer un entretien régulier du système, qui comprend le liquide de refroidissement.

Ce n’est donc pas une pratique ouverte à tous, malheureusement.

De l’autre côté, on retrouve les AIO ou « all-in-one » qui sont des systèmes prêts à l’emploi et qui ne nécessitent ni entretien ni généralement d’installation très compliquée.

Vous vous demandez donc quel système choisir ?

Disons simplement que personnellement, j’ai installé un AIO sur mon ordinateur et que force est de constater que les deux arguments principaux dans ce cas sont l’esthétisme et surtout le gain de place, qui me permet d’ajouter des ventilateurs supplémentaires dans le bas de mon boîtier pour encore permettre une meilleure circulation de l’air (un autre critère à prendre en compte dans ce guide d’achat).

On peut aussi noter que les AIO sont souvent un peu moins bruyants que les ventirads et sont un tout petit peu plus performants sur les configurations très puissantes.

Mais les deux systèmes sont comparables et j’encourage l’achat de l’un ou l’autre selon une préférence personnelle, principalement.

Le flux d’air

Passons rapidement sur ce critère

Pour choisir le meilleur ventilateur, il faut prendre en compte le flux d’air déjà disponible dans votre boîtier PC.

Si vous êtes fan de ce qu’on appelle le « cable management », vous aimez sans doute comme moi un espace où les câbles sont rangés et attachés ensemble derrière la carte mère et le long des espaces prévus pour les disques durs.

Dans ce cas, vous pouvez installer sans arrière-pensée à peu près n’importe quel ventilateur de processeur sans craindre de restreindre le flux d’air du boîtier.

Ce dernier a aussi son importance, puisque selon son design, il laisse plus ou moins bien circuler l’air.

S’il s’agit d’un modèle basique en métal comme c’est beaucoup le cas dans les grandes surfaces où les magasins spécialisés qui ne montent pas eux-mêmes sur mesure, il est sans doute préférable d’acquérir un modèle peu encombrant pour être certain d’éviter le plus possible un blocage de la circulation et un réchauffement trop rapide de tous les composants malgré la possession d’un très bon ventilateur.

L’utilisation du PC

Un autre critère à définir est celui d’évaluer l’utilisation de votre PC et le besoin d’un ventilateur plus ou moins puissant.

Si votre ordinateur n’est utilisé que pour un peu de travail et de navigation web, vous n’avez sans doute pas besoin d’un ventilateur différent que celui livré en stock à l’achat de votre PC.

Néanmoins, si vous jouez beaucoup ou que vous faites de l’édition photo ou vidéo par exemple, il se peut que votre processeur nécessite un petit coup de main d’un ventilateur spécifique pour stabiliser sa température sur de longues périodes d’utilisation, ce que font très bien les systèmes de milieu de gamme de notre sélection, que ce soit via un système liquide ou non.

Et si vous êtes un vrai passionné, qui veut optimiser et personnaliser un maximum son ordinateur ou que l’overclocking vous tente depuis longtemps, mais que vous avez peur de la surchauffe, je recommande un modèle plus haut de gamme, peut-être même un refroidisseur liquide avec ou sans RGB, selon l’utilité.

Voilà les principaux critères à prendre en compte lors de votre achat,

j’espère humblement qu’ils vous aident à cerner un peu plus clairement vos besoins.

En conclusion, quel ventilateur de processeur choisir ?

Que votre préférence se porte plutôt sur un ventirad traditionnel ou un système liquide n’a finalement que peu d’importance.

Ce que vous souhaitez, c’est avant tout de maintenir la température de votre processeur à un niveau stable et peu élevé, si possible.

Et si l’utile se joint à l’agréable par le biais de lampes LED, pourquoi pas ?

Si votre budget est serré, que l’overclocking est un terme qui vous est peu ou pas familier du tout et que votre PC n’est pas tout à fait récent, je vous dirige volontiers vers le Cryorig H7 qui est un ventirad d’entrée de gamme tout à fait convenable.

Les choix s’élargissent fortement si vous avez la possibilité de dépenser un tout petit peu plus, avec notamment le be quiet! Dark Rock 4, modèle fiable et très abordable, mais qui peut empêcher l’accès à un des modules prévus pour la RAM.

Du coup, pourquoi ne pas jeter votre dévolu sur un des deux frères Noctua avec soit le Noctua NH-U14S qui est un peu imposant, mais vraiment silencieux et compatible avec la plupart des cartes mères actuelles, ou le Noctua NH-D15, avec ses 2 radiateurs, ses 2 ventilateurs qui tiennent tête à tout l’overclocking que vous envisagez.

Ces deux derniers sont en plus étudiés pour conserver un accès facile aux barrettes de RAM !

Et si ces choix ne vous conviennent pas et que les refroidissements liquides sont votre solution préférée, je recommande absolument le Corsair H60, qui est de loin mon préféré avec son prix plus que raisonnable, sa capacité à stabiliser tout processeur et sa superbe lumière blanche qui donne au tout un aspect particulièrement propre.

Enfin, si le budget n’est absolument pas un critère que vous prenez en compte mais que vous désirez tout de même un watercooler, le NZXT Kraken X62 s’offre à vous, dans toute sa splendeur, avec ses 2 ventilateurs 140 millimètres, sa superbe finition et bien entendu, sa pompe LED RGB pour briller de mille feux.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de vérifier que votre PC possède l’espace disponible à l’installation de tous ces appareils.

Mentions honorables

Noctua NH-U12S : un modèle proche de celui de notre sélection, le NH-U14S, avec des performances similaires sur quelques des points importants (bruit, compatibilité du slot RAM) mais avec un twist, puisqu’il est un peu plus fin et léger que son compère, mais un tout petit peu en-dessous au niveau de la stabilité des températures à 100% de charge.

Corsair Hydro H75 : plus cher que le H60 de la sélection, très proche de ses performances, mais la différence n’est pas assez marquée pour qu’il prenne la place de celui-ci dans notre sélection. On note un nombre de tours par minute un peu plus élevé que sur le H60 et que l’épaisseur du ventilateur est un tout petit peu différente. La différence de performances entre les deux modèles est encore débattue aujourd’hui, j’ai donc préféré le modèle un peu plus abordable au niveau du prix.

Coolmaster Mlx-d24: j’ai ajouté celui-ci parce que c’est celui qui se trouve actuellement dans mon PC. Vous allez me demander pourquoi il ne se trouve pas dans la sélection. Et vous avez raison.

Tout d’abord, il n’est pas trouvable partout en stock suffisant et c’est nettement plus simple de se procurer un NZXT que celui-ci.

Ensuite, il utilise un système de montage très complet, mais vraiment pas simple à installer, puisqu’il faut aussi gérer toute la connectivité du réglage RGB et qu’il faut (je peux en témoigner) au moins deux personnes pour fixer la backplate à la carte mère.

Il est de très bonne qualité mais Corsair et NZXT se placent nettement mieux en terme de stabilisation de température pour la plupart des PC gamers, avec souvent un prix nettement moins élevé pour les mêmes performances.

J’ai la chance (ou pas) de posséder une GTX 1080ti founders avec un seul ventilateur (une soufflerie doublée d’une usine de métallurgie au niveau températures), et un PC overclocké avec lequel ce modèle de refroidisseur liquide se couple bien si on y ajoute mon boîtier personnalisé avec des dimensions bien particulières.Si vous êtes exactement dans la même situation que moi, vous avez cette possibilité.

À propos de l'auteur

Pierre-Anthony Hubert

Geeker est mon métier, dans plusieurs langues, avec une préférence pour les jeux vidéos et l'esport.
Je m'intéresse à tout, tout le temps, sans être certain que ce soit une qualité ou un défaut. J'ai déjà donné raison à quelqu'un qui n'était pas d'accord avec moi sur Facebook.

Laisser un commentaire

>