Les 4 (vrais) Meilleurs Vélos Électriques Pliants 2019 – Comparatif Complet

Publié le 25 février 2019

Mobilité douce, eco-responsabilité et portabilité : les raisons d’opter pour un VAE pliant sont nombreuses. Après plusieurs heures de recherches, j’ai enfin fait ma sélection des 4 meilleurs vélos électriques pliants parmi plus d’une trentaine de modèles disponibles pour le moment.

Celui que je vous recommande fortement est sans doute le Weebot Road. Léger, performant, ergonomique, fabriqué tout près de chez nous, il a tout pour plaire !

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat vous permettant de choisir le vélo qui convienne le mieux à votre budget et à vos attentes.

Meilleur pas cher
Vélo électrique pliant mod. Book 200 Batterie Lithium Ion 36 V 10 Ah
Meilleur milieu de gamme
Vélo électrique pliant mod. Traveller (NOIR BATTERIE 12AH)
Meilleur haut de gamme
Vélo électrique Pliant Weebike - Le Road Wheel Gris
Biwbik Book 200
Biwbik Traveller 2.0
Weebot Road
639,00 EUR
829,00 EUR
1 483,50 EUR
Meilleur pas cher
Vélo électrique pliant mod. Book 200 Batterie Lithium Ion 36 V 10 Ah
Biwbik Book 200
639,00 EUR
Meilleur milieu de gamme
Vélo électrique pliant mod. Traveller (NOIR BATTERIE 12AH)
Biwbik Traveller 2.0
829,00 EUR
Meilleur haut de gamme
Vélo électrique Pliant Weebike - Le Road Wheel Gris
Weebot Road
1 483,50 EUR

Les meilleurs vélos électriques pliants pas chers

Un VAE pliant représentera quoi qu’il arrive un investissement assez important, mais pour ceux et celles cherchant simplement à optimiser leurs trajets quotidiens peuvent, il existe des produits performants à des prix relativement abordables.

Biwbik Book 200 : le meilleur pas cher

Biwbik Book 200

Prix
639,00 EUR
Avantages
Prix abordable
Esthétique
SAV
Inconvénients
Poids

Commençons notre tour d’horizon des meilleurs vélos électriques pliants avec ce modèle d’entrée de gamme de chez Biwbik. La marque espagnole propose une gamme intéressante de VAE (relativement) adaptés aux petits budgets, dont le Book 200, un modèle économique et – nous l’espérons – efficace ! Allons découvrir tout ça.

Disponibles en deux coloris (blanc et noir), le Biwbik Book 200 est d’une esthétique plutôt soignée et urbaine dont vous n’aurez pas à rougir durant vos trajets quotidiens, avec une batterie discrètement rangée entre le hauban et la roue arrière. Le logo vert pomme se trouve sur le cadre – plutôt flashy, il n’en est pas non plus dérangeant.

Citons d’entrée de jeu un gros bémol – le poids. Constitué d’acier, ce vélo pèse tout de même 24 kg, à peu près autant qu’un VAE de taille classique. Pas super pratique si vous habitez au 4e sans ascenseur et comptez le monter chez vous tous les soirs, à moins d’avoir des ambitions parallèles en termes de muscu.

Il dispose de roues 20 pouces et de jantes double paroi, d’un porte-bagages à l’arrière, de gardes boues et d’un couvre-chaîne qui vous évitera d’agrémenter vos pantalons de traces de graisse. Attention, le vélo dispose d’un phare à l’avant, et seulement d’un feu stop à l’arrière.

Or comme vous le savez (j’espère), il est obligatoire de disposer d’un phare arrière rouge pour rouler une fois la nuit tombée. Prévoyez donc une petite dépense supplémentaire. Les freins V-brake à l’avant et le frein à tambour Drum à l’arrière ne sont pas de ce qu’il y a de mieux mais correspondent à ce qu’on s’attendrait à trouver sur un modèle économique.

Pour ce qui est du confort, l’assise est correcte avec une selle plutôt basique. Comme toujours avec ce type de vélo, si vous mesurez plus de 1m75, faites un essai avant d’acheter.

Côté maniabilité, sa petite taille n’en fait pas un modèle de stabilité et de facilité de manoeuvre : vous aurez sans doute un petit temps d’adaptation (le temps d’un ou deux trajets, rassurez-vous). Son poids relativement important vous demandera par la même occasion un peu d’effort pour l’embarquer avec vous dans le métro, mais il demeure assez facile à plier et à déplier en quelques secondes seulement.

Le Biwbik Book 200 dispose d’un moteur brushless 250 W, rien de bien folichon, mais suffisant pour un usage essentiellement urbain. Trois niveaux d’assistance au pédalage vous sont proposés (eco, normal et rapide) que vous pourrez sélectionner à l’aide d’un module situé sur la poignée gauche. Celui-ci indique par la même occasion le niveau de la batterie et permet de gérer l’allumage des feux.

Le temps de charge annoncé par le fabricant est de 5h et l’autonomie entre 35 et 65 km, ce qui s’avère plutôt généreux – si vous êtes grand ou corpulent et que vous habitez un lieu vallonné, attendez-vous à devoir recharger très régulièrement votre batterie pour ne pas finir vos trajets à pied.

Le Biwbik Book 200 n’est certes pas le vélo électrique pliant le plus performant du marché, mais à ce prix-là, on ne s’y attend pas non plus. Si vous disposez d’un budget limité et d’exigences flexibles, ce petit vélo peut tout à fait faire l’affaire pour vos déplacements quotidiens comme pour vos balades du dimanche.

Les cyclistes plus demandeurs en termes d’ergonomie, d’autonomie et de puissance feraient mieux de passer leur chemin et d’opter pour un modèle de milieu voire haut de gamme.

Les meilleurs vélos électriques pliants de milieu de gamme

Les cyclistes urbains un peu plus exigeants apprécieront particulièrement ce modèle de milieu de gamme, qui allie performance et facilité d’utilisation avec un excellent rapport qualité-prix.

Biwbik Traveller 2.0 : le meilleur de milieu de gamme

Biwbik Traveller 2.0

Prix
829,00 EUR
Avantages
Rapport qualité-prix
Poids
Freins
Inconvénients
Pas de porte-bagages

On continue avec Biwbik, cette fois-ci pour découvrir le très réussi Traveller 2.0,  proposé à un prix certes supérieur au Book 200 abordé ci-dessus, mais pour un niveau de performance qui l’est lui aussi. Confortable, ergonomique et disposant d’une autonomie très raisonnable, on apprécie beaucoup ce modèle au rapport qualité-prix indéniable.

Le Traveller, aux apparences un peu plus “trail” que le Book 200, est dotée d’une esthétique tout aussi plaisante et existe en blanc et en noir. Plus léger que la plupart des vélos pliants à assistance électrique disponibles sur le marché, il pèse 21 kg batterie incluse pour un maniement aisé à la fois dans les transports en commun et dans les escaliers de chez vous. Un vélo électrique est avant tout prévu pour être facile à manoeuvrer : il s’agit donc d’un gros plus.

Lui aussi équipé de roues 20 pouces avec jantes double paroi, il dispose de gardes-boue à l’avant et à l’arrière. On souligne la présence de freins à disque ainsi que d’une une fourche suspendue à l’avant, rares sur des vélos pliants de cette gamme de prix et qui augmentent respectivement la sécurité et le confort du modèle.

Celui-ci ne dispose pas de porte-bagages, mais il est possible d’acquérir auprès du fabricant un “Kit Traveller” qui en comporte un avec un jeu de garde-boues supplémentaire pour environ 50€.

Comme nous l’avons évoqué ci-haut, l’amortissement à l’avant apporte un certain niveau de confort en plus et vient compenser la petite taille des roues, qui en temps normal rendent vulnérable à la moindre petite secousse ou bosse sur la route. La selle est assez confortable mais rien d’extraordinaire.  

Côté maniabilité, le poids plus limité facilite effectivement le manoeuvre du vélo mais sur la route, il souffre des mêmes soucis de stabilité que son équivalent d’entrée de gamme : prévoyez là aussi un petit temps d’adaptation.

Le moteur brushless 250 W n’est pas des plus puissants, mais suffira amplement pour des déplacements quotidiens. Un petit effort sur le design fait que la batterie, très discrète, est dissimulée à l’intérieur du cadre.

Le fabricant annonce une autonomie de 40 à 70 km : correct pour ce niveau de prix, mais une fois de plus, cela variera en fonction de votre poids, du terrain et de la vitesse. On atteint effectivement les 70 km sur terrain plat en roulant doucement, mais la limite inférieure des 40 km est pour le moins ambitieuse sur un chemin accidenté et en poussant un peu sur les pédales.

On retrouve les trois niveaux d’assistance au pédalage (économie, normal et rapide) à sélectionner en fonction du dénivelé et de la batterie restante.

À noter : la qualité du service après vente Biwbik, à la fois sympathique, rapide et efficace. C’est encore un point positif pour ce vélo que nous vous conseillons vivement de par son esthétisme, sa légèreté, la qualité de ses composants et son confort d’utilisation.

Obligés de se limiter à pinailler une fois de plus sur le manque de phare arrière, voire le porte-bagages en supplément, on peine à lui trouver des défauts majeurs. En conclusion : si vous êtes à la recherche d’un VAE pliant pour un usage urbain avec un excellent rapport qualité-prix, le voici !

Les meilleurs vélos électriques pliants haut de gamme

Vous avez envie de vous faire plaisir et de bénéficier des avantages que propose un VAE pliant de haut de gamme ?

Weebot Road : le meilleur de haut de gamme

Weebot Road

Prix
1 483,50 EUR
Avantages
Facilité de manoeuvre
Poids
Autonomie
Inconvénients
Prix important

La société française Weebot a été créée en 2014 en réponse au besoin croissant de la part des citadins de moyens de transport écologiques et économiques. Elle propose à la fois des gyropodes, des trottinettes électriques et des vélos électriques à la conception travaillée et toujours plus innovatrice, dont le Weebot Road, VAE pliant haut de gamme aux petits airs de BMX que nous allons découvrir ici. En avant !

Une fois de plus on retrouve un design assez épuré qui fait le choix de dissimuler la batterie dans le cadre, en conséquence assez massif. Le modèle est disponible à la fois en gris et en noir. Les rayons de roues en forme étoile apportent une petite touche en plus.

Le poids du tout, batterie comprise, est de seulement 18 kg : un gros avantage pour ce vélo prévu pour une utilisation urbaine donc susceptible d’être embarqué dans les transports en commun ou monté dans les escaliers le soir. Une chose est sûre : vous allez beaucoup moins vous fatiguer les bras qu’avec d’autres modèles plus économiques.

Le Weebot Road comporte des roues de 20 pouces, des freins à disque avant et arrière, un amortisseur arrière, des garde-boues et une béquille. Pas de porte-bagages et c’est un peu dommage.

La lumière fournie n’est pas suffisante pour rouler le soir : prévoyez donc un achat supplémentaire. Un petit bémol côté sécurité que l’on ne retrouve pas au niveau des freins, suffisamment puissants pour freiner dans les descentes même à vitesse relativement élevée.

Le vélo ne souffre pas des problèmes de maniabilité que l’on trouve souvent avec les VAE pliants : il est relativement stable avec une conduite dynamique et confortable grâce notamment à la présence de l’amortisseur arrière.

Trois modes sont proposés (low, medium et high) qui permettent de gérer le niveau d’assistance en fonction de vos besoins et de la batterie restante. Le vélo n’est évidemment pas conçu pour faire du trial, mais sachez qu’il permet d’attaquer sans sourciller les montées importantes et les chemins accidentés.

Presque aussi important que la conduite en ce qui concerne le vélo pliant, que l’on a tendance à privilégier pour sa facilité de rangement et de stockage : le Road se replie l’air de rien en quelques secondes et dispose – ce n’est pas le cas de tous – d’un guidon et de pédales pliants. Cela facilite bien entendu son rangement et permet par la même occasion de l’embarquer facilement dans les transports : personne a envie de se retrouver à bidouiller son vélo pendant dix minutes au milieu d’un couloir de métro en pleine heure de pointe.

Le temps de charge de la batterie est de 5h et l’autonomie annoncée de 50 à 70 km, autrement dit pas mal du tout ! (On se permet tout de même de vous rappeler que tout cela variera en fonction de votre poids, du terrain et de la vitesse à laquelle vous roulez). Le Weebot Road dispose d’un moteur Brushless de 250 W et peut monter jusqu’à 25 km/h (de toute manière, la vitesse maximale autorisée pour un VAE, au-delà de laquelle l’assistance électrique doit se couper automatiquement), ce qui sera largement suffisant pour vos déplacements urbains.

En conclusion, un vélo de qualité fabriqué tout près de chez nous (avec au passage, un excellent service client très réactif).

En comparaison avec les modèles d’entrée et de milieu de gamme, on retrouve avant tout un niveau de confort bien supérieur et des gains notamment en ce qui concerne l’autonomie et la facilité de manoeuvre.

Richbit RT860 : du concept, mais peut (beaucoup) mieux faire

Richbit RT860

Prix
Dès 1 468,00 EUR
Avantages
Design
Polyvalent
Vitesse
Inconvénients
Prix
Poids
Autonomie

Avec le Richbit RT860, on sort du contexte d’utilisation essentiellement urbaine pour se pencher sur un produit au concept intriguant : un VAE pliant qui se veut adapté à tous les terrains, y compris les chemins de forêt, voire encore la montagne.

Proposition ambitieuse ? Certes. Allons voir si ce modèle tient ses promesses.

Comme nous l’avons vu avec les modèles décrits ci-haut, le VAE pliant est avant tout conçu pour faciliter ses déplacements quotidiens en s’adaptant aux divers environnements que l’on peut rencontrer au fil d’une journée normale : trajet de la maison jusqu’à la gare, transports en commun, pistes cyclables en ville, rangement dans un coin de son appart ou de son bureau…

Le RT860 cherche à apporter une touche de sportivité en plus : on s’imagine s’en servir la semaine pour se rendre à son lieu de travail, pour le week-end le poser dans le coffre de sa voiture et partir direction montagne.

De taille plus importante que les autres VAE pliants que nous avons abordés, avec des roues 26 pouces, le RT860 pèse tout de même 23 kg : autant dire que vous risquez de souffrir un peu si vous avez à le monter chez vous le soir sans ascenseur.

Côté design, il est plutôt flashy, avec un choix entre différents coloris (vert et noir, rouge et blanc ou noir et gris). Le cadre quasiment à la verticale dissimule la batterie et est en conséquence assez massif.

Les performances sont au premier abord plutôt correctes : un moteur brushless 250 W permet d’atteindre une vitesse maximale de 38km/h (dixit le fabricant) avec la possibilité de définir une limite de vitesse, de toute manière limitée à 25km/h sur les voies publiques. L’autonomie, de 35 à 40 km, est elle loin d’être incroyable, prévoyez donc de devoir le recharger régulièrement afin de ne pas finir vos trajets à pied (surtout avant une balade en forêt…).

Tout cela pris en compte, on a tout de même un peu de mal à voir à qui se destine ce produit. En théorie oui, le principe est super. Mais en réalité, c’est bien moins évident.

Le vélo est trop lourd et trop encombrant pour convenir à l’utilisateur urbain qui aurait besoin d’optimiser ses trajets de tous les jours : bien qu’il soit assez facile à manipuler et à plier, il se rangera bien moins facilement qu’un modèle moins imposant aux roues 20 pouces. Pour l’embarquer dans les transports en commun, bonjour la galère.

Pour ce qui est de l’aspect tout terrain : mouais. Le produit sera un peu plus adapté aux chemins accidentés ou aux routes en mauvais état que d’autres VAE pliants disponibles sur le marché.

N’espérez pas toutefois affronter des conditions extrêmes en hors-piste avec, loin de là. Le moteur est poussif, les freins un peu limite en termes de puissance.

Si vous êtes à la recherche d’un VTC avec un coup de pouce pour affronter les collines, celui-ci fera l’affaire mais sans plus, en sachant qu’il y a des produits plus intéressants destinés à cette même fin disponibles sur le marché. En conclusion : un vélo qui mise plus sur le concept que la performance.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre vélo électrique pliant ?

Imaginons que chaque jour vous vous rendez à votre travail en centre-ville d’une grande métropole depuis votre appartement situé en zone péri-urbaine.

En quelques minutes à peine, vous vous rendez de votre domicile à la gare ferroviaire et rangez tranquillement votre vélo électrique pliant à côté de votre siège et consultez les dernières actus sur votre smartphone le temps du trajet. Une fois arrivé, vous dépliez votre vélo et empruntez la piste cyclable jusqu’à votre lieu de travail.

Plutôt que de le laisser accroché à un poteau toute la journée, vous prenez votre vélo avec vous dans l’ascenseur et le gardez sous votre bureau ou dans un coin de votre bureau jusqu’à 18h30, l’heure d’aller rejoindre des amis pour un verre suivi d’une séance de ciné.

Nos villes sont de plus en plus adaptées aux modes de transports dits “doux” et de moins en moins à la voiture. Que vous soyez citadin, banlieusard, baroudeur, heureux locataire d’un 18m² au cinquième étage ou tout simplement exigeant en termes de vitesse et d’espace : le vélo électrique pliant est une solution qui vous convient. De plus en plus répandu, il s’agit d’une alternative à la fois saine, économique et écologique à la voiture comme aux multiples correspondances en transports en commun.  

Celui-ci permet de se déplacer rapidement (dans les limites prévues par la législation ! voir ci-dessous), d’affronter les côtes sans sourciller et d’arriver au travail sans avoir l’air d’être tout juste sorti d’un cours de body pump. Qui plus est, il se range facilement chez vous, sur votre lieu de travail ou dans le coffre de votre voiture.

Convaincu ? Découvrez ci-dessous comment choisir un vélo électrique qui convienne le mieux à votre mode de vie, à vos besoins et à votre budget.

Le moteur

La différence fondamentale entre un vélo électrique (pliant ou non) et un vélo traditionnel est bien entendu le moteur. Pour cette raison, c’est l’une des caractéristiques les plus importantes à prendre en compte lors de son choix.

La plupart des vélos électriques pliants disposent d’un moteur de 250 à 350 watts. Un moteur de vélo électrique pliant doit vous aider à gravir les collines, à vous balader tranquillement au parc, voire vous permettre de vous rendre sur votre lieu de travail sans transpirer, le tout sans (trop) faire flamber le budget que vous avez alloué à votre nouvel achat.

Les vélos électriques pliants peuvent disposer d’un moteur hub positionné dans la roue avant ou arrière (plus courants sur les modèles asiatiques ou d’entrée de gamme), ou encore d’un moteur pédalier (généralement reconnu comme étant plus efficient et fiable).

L’autonomie

L’autonomie théorique d’un vélo électrique pliant est calculé par le fabricant en fonction de la manière dont le moteur consomme l’énergie. On ne peut savoir l’autonomie d’un VAE à partir de la batterie seule.

La distance que vous pourrez parcourir avec un vélo électrique pliant par charge dépendra d’au moins quatre facteurs : la capacité de la batterie, son efficacité, le niveau de pédalage et les conditions de route.

L’autonomie de votre vélo dépendra beaucoup de votre mode de conduite : si vous comptez vous la couler douce en sollicitant beaucoup le moteur, vous allez vider votre batterie beaucoup plus rapidement. Si vous prévoyez de pédaler beaucoup et de solliciter l’assistance électronique uniquement dans les pentes, son autonomie sera plus importante.

Votre poids entrera également en jeu, ainsi que d’autres facteurs tels que la température extérieure. En dessous de 15° ou au dessus de 25, les variations impacteront l’autonomie.

Ceci dit, il est évident que vous disposerez de plus d’autonomie avec une batterie de 500Wh qu’avec une batterie de 400Wh à vélo égal, à moteur égal et avec des conditions de route identiques.

Les freins

Habitués aux vélos traditionnels, les cyclistes ne prennent pas toujours en compte la qualité du freinage dans leur choix de vélo électrique pliant. Grosse erreur : la vitesse et le poids des VAE font du freinage un aspect véritablement essentiel. Aujourd’hui, il existe des systèmes de freinage spécialement conçus pour les vélos électriques.

On trouve parmi les différents systèmes existants à l’heure actuelle les freins à disques, à patins mécaniques et à patins hydrauliques. Les freins de votre VAE doivent être à la fois puissants, robustes et progressifs.

Le meilleur moyen de trouver les freins qui vous conviennent le mieux et de tester différents systèmes en situation.

La hauteur de la potence

On vous dit souvent que vous auriez pu jouer pour la NBA ? La potence de votre vélo sera donc à prendre en compte lors du choix.

Les vélos pliants sont en général bien plus bas que les vélos standards – privilégiez donc un vélo disposant d’une longue potence réglable ou que vous pourriez éventuellement substituer, ce qui permettra de placer le guidon à une hauteur qui vous convienne.

L’homologation

La législation concernant les VAE varie au sein de l’Union Européenne, notamment au niveau de la puissance du moteur et de la vitesse maximum autorisée.

En France, un « Vélo à assistance électrique » ne peut disposer d’une puissance nominale électrique qui dépasse les 250W. La vitesse maximale sous assistance ne doit dépasser les 25 km/h. Un vélo qui ne respecte pas ces critères sera considéré comme un vélo moteur avec notamment obligation d’immatriculation et de port de casque.

Un vélo qui comporte un accélérateur par poignée ne peut non plus être considéré comme un VAE. Pour éviter tout problème (notamment au niveau de votre assurance en cas d’accident) demandez une certificat d’homologation lors de l’acquisition de votre vélo.

Le budget

Comme pour tout équipement de ce type, le prix est un élément décisif. On peut bien entendu trouver des modèles d’entrée de gamme à partir de 300€… Mais gare à la solidité et à la durabilité, sans parler des performances.

Les modèles de haut de gamme peuvent atteindre 3000€ et au-delà. Il est dans tous les cas essentiel de réfléchir à comment vous allez utiliser votre vélo et de choisir un modèle qui convienne à vos besoins.

Avant d’opter pour un vélo électrique, demandez à tester un modèle pliant classique afin de voir si ce type de produit vous convient réellement : si vous êtes plus grand que la moyenne, il se peut que les dimensions réduites vous posent problème.

Laisser un commentaire

>