Caméra et photo

Les 6 (vrais) Meilleurs Trépieds Photo 2019 – Comparatif Complet

Après des heures de recherche, j’ai fini par sélectionner les 6 meilleurs trépieds photo, parmi plus d’une trentaine de modèles disponibles sur le marché.

Le choix est difficile, mais je dirais que mon préféré est le Benro TSL08AN00 : un modèle léger et compact, idéal pour les débutants ou le voyage, à moins de 80 euros.

 

Meilleur pas cher
Benro TSL08AN00 Slim Aluminium Stativ-Kit mit Kugelkopf N00
Meilleur milieu de gamme
Joby GorillaPod 5K Kit noir/charcoal
Meilleur haut de gamme
Manfrotto MK190X3-BAG Trépied avec Rotule 2 Dimensions pour Camera Noir
Benro TSL08AN00
Joby Gorillapod 5k
Manfrotto MK190X3-2W
75,00 €
117,99 €
322,02 €
Meilleur pas cher
Benro TSL08AN00 Slim Aluminium Stativ-Kit mit Kugelkopf N00
Benro TSL08AN00
75,00 €
Meilleur milieu de gamme
Joby GorillaPod 5K Kit noir/charcoal
Joby Gorillapod 5k
117,99 €
Meilleur haut de gamme
Manfrotto MK190X3-BAG Trépied avec Rotule 2 Dimensions pour Camera Noir
Manfrotto MK190X3-2W
322,02 €

 

Les meilleurs trépieds photo pas chers

Les modèles d’entrée de gamme peuvent aussi bien être des mini-trépieds destinés aux petits appareils, ou des versions légères, à prix réduit, que des trépieds destinés aux photographes expérimentés.

Benro TSL08AN00 : le meilleur pas cher

Benro TSL08AN00

Prix
75,00 €
Avantages
Prix abordable
Léger
Accessoires disponibles
Inconvénients
Quelques sacrifices au profit de la légèreté

Le Benro « Slim » TSL08AN00 est un trépied léger qui se veut compact et polyvalent, à un prix très raisonnable. Objectif réussi !

Il existe en deux versions, aluminium ou fibre de carbone, pour un poids maximal de 1,2 kilo, et une longueur de 51 cm replié. Il affiche une capacité de 4 kilos, mais elle me semble un peu exagérée, j’hésiterais à aller jusqu’à ce poids. Pour moi, ce trépied est surtout idéal pour les compacts, les hybrides et les petits reflex.

Les pieds sont dotés d’un mécanisme facile pour les verrouiller et déverrouiller, pour une hauteur totale de 146 cm avec la barre centrale déployée, ce qui est assez élevé pour un trépied si léger. C’est pourquoi Benro a muni la barre centrale d’un crochet, qui permet d’ajouter un lest.

À l’opposé, cette barre centrale est réversible, vous pourrez donc vous placer près du sol, à une hauteur minimale de 40 cm.

Détail appréciable, chaque pied est indépendant des autres. Vous pouvez donc les régler individuellement, pour vous adapter au terrain le plus accidenté. En plus, la présence d’un niveau à bulle permet de s’assurer que l’installation est bien horizontale.

Pour autant, comme je le disais en introduction, il s’agit d’un pied léger et compact, des choix ont donc dû être faits dans ce sens. Par exemple, la rotule 3D et la rotation panoramique sont débloqués par un seul levier, ce qui peut être gênant.

Mais globalement, la légèreté du modèle ne nuit pas à sa solidité, grâce à une fabrication de bonne qualité. Avec ses excellentes prestations, et fort de son prix modéré, le Benro TSL08AN00 est un excellent pied pour débuter sérieusement la photographie, ou servir de trépied de complément ou de voyage à un photographe plus aguerri.

Manfrotto Pixi Evo : un mini-trépied ultra-compact

Manfrotto Pixi Evo

Prix
32,90 €
Avantages
Prix abordable
Léger
Grande diversité de réglages
Inconvénients
Limite de poids

Je vais maintenant vous parler d’un nouveau venu de la marque italienne Manfrotto : le Pixi Evo. Il s’agit d’un mini-trépied léger et compact, avec un poids de 260 g et un encombrement de moins de 21 cm une fois refermé.

Il tiendra donc dans un sac photo de petite dimension ! Le design est soigné, et la gamme propose plusieurs coloris, blanc, noir et rouge, et anthracite.

Niveau réglages, sachez d’abord que les ajustements sont rapides et faciles, les pieds comme la rotule se règlent avec précision et se maintiennent bien. Argument rare pour un mini-trépied, la rotule permet le basculement de l’appareil à 90 degrés, en mode portrait.

Les pieds, en plus de s’ajuster en hauteur, présentent deux possibilités d’angulation, ce qui permet de s’adapter à toutes les surfaces, ou par exemple de se placer au ras du sol en élargissant l’écartement.

Le seul revers de la médaille est que la légèreté de ce pied « mini » s’accompagne, assez logiquement, d’une limite de poids assez faible (2,5 kilos). Avec un objectif trop lourd, vous courez donc le risque de voir l’appareil se pencher en avant, ou que les pieds s’écartent légèrement après réglage.

La position portrait peut aussi devenir inaccessible si le boîtier est trop imposant. De la même manière, si vous voulez utiliser une lunette de longue portée, ce sera en position couchée.

Le Pixi Evo est donc idéal pour un appareil compact, un hybride ou même un reflex avec un objectif relativement léger. Il est également parfait pour les smartphones, il vous suffit d’acheter l’adaptateur prévu à cet effet.

En somme, le compagnon rêvé pour voyager léger, ou faire ses shootings à la maison !

Les meilleurs trépieds photo de milieu de gamme

Avec les trépieds milieu de gamme, on commence à aborder le vif du sujet : des trépieds qui peuvent être destinés à des appareils photo reflex professionnels, mais à des prix encore abordables.

Joby Gorillapod 5k : le meilleur de milieu de gamme

Joby Gorillapod 5k

Prix
117,99 €
Avantages
Polyvalent
Poids supporté intéressant
Inconvénients
Assez lourd en mode poignée
Réglages parfois ardus

Je vais maintenant vous parler du Joby Gorillapod 5k, un petit trépied flexible, auquel vous pouvez ajouter une rotule et un plateau rapide en option. Avec ce kit inclus, il affiche un poids de 739 g, et une longueur de 38,5 cm.

Malgré ce faible encombrement, le trépied est robuste et bien conçu. Avec une limite de poids à 5 kilos, il peut théoriquement supporter un reflex professionnel.

Ce trépied flexible vise à permettre trois configurations : non seulement en trépied classique, mais aussi en poignée, par exemple pour du vlogging, ou encore accroché, grâce à sa flexibilité.

Sur ce dernier point, pas d’inquiétude, les pieds s’accrochent bien fermement, ils demandent même un peu de force pour les régler. C’est une bonne chose pour éviter toute chute de votre appareil !

En revanche, avec un appareil ou un objectif vraiment lourd, c’est au niveau de la tête que vous subirez peut-être parfois un affaissement de quelques degrés après réglage, selon les positions. Mais en règle générale, la rigidité de l’ensemble est un véritable atout : vous pourrez ainsi filmer en changeant l’orientation de votre appareil de manière très fluide.

Pour le vlogging, la poignée est pratique même si son poids peut être un peu fatiguant sur de longues périodes.

Du côté des matériaux et de la finition, le plastique et l’acier sont de très bonne qualité.

En résumé, un trépied intermédiaire de bonne qualité, très polyvalent et sécurisé. Il fait très bien tout ce qu’on attend d’un mini-trépied flexible.

Benro FGP28 : un trépied de voyage complet

Benro FGP28

Prix
149,00 €
Avantages
Complet
Stable
Compact
Inconvénients
Pas si léger que ça

Le trépied Benfro FGP28, version travel en aluminium, est un trépied complet qui se veut pourtant relativement compact et transportable. Il affiche une charge maximale de 14 kilos, ce qui est énorme !

Ce chiffre élevé n’est cependant pas une garantie de stabilité : dans des positions un peu complexes, soyez évidemment prudent si vous ne voulez pas déséquilibrer votre appareil.

Avec une hauteur de 39 à 165 cm, il couvre une vaste plage de prise de vue, de la macro au paysage. Il s’agit donc d’un véritable trépied apte à la photo professionnelle, très stable dans des conditions normales.

Pour réduire l’encombrement, cette version de voyage dispose de pieds à 4 sections, ce qui lui permet d’atteindre une taille de 49,5 cm une fois replié, pour un poids intermédiaire de 1,92 kilos.

Ce n’est donc pas un poids léger, loin de là, mais il reste transportable relativement facilement. De plus, Benfro n’a pas lésiné sur la housse, bien renforcée, avec de nombreux compartiments et des accessoires faciles à ranger.

Je mentionne la présence bien sûr d’une colonne centrale, mobile et amovible, avec réglage individuel pour la rotule et la rotation panoramique, et niveau à bulle. Les réglages et repères sont nombreux et pratiques.

Le trépied peut aussi être utilisé en monopode.

La qualité globale est excellente, avec en plus une garantie constructeur pour 5 ans.

Ce trépied est donc très complet, polyvalent et fiable, mais il faut quand même noter que, malgré les efforts consentis dans ce domaine, l’encombrement reste non négligeable. Tout dépendra donc de votre usage.

Les meilleurs trépieds photo haut de gamme

Les produits de cette catégories sont destinés aux photographes qui ne sont pas prêts à la moindre concession sur la qualité de leur trépied : la qualité de la prise de vue avant tout !

Manfrotto MK190X3-2W : le meilleur haut de gamme

Manfrotto MK190X3-2W

Prix
322,02 €
Avantages
Complet
Polyvalent
Inconvénients
Assez lourd
Vendu sans housse

Pour moi, le Manfrotto MK190X3-2W est le trépied le plus complet de la sélection. Avec ses 2,750 kilos, il est loin d’être un poids-plume, et ses 69 cm refermé ne le rangent pas dans la catégorie compact. Mais quand on veut le top, il faut bien accepter ces inconvénients !

Ce trépied se rattrape donc sur… tout le reste. Vu le poids et la solidité de l’ensemble, sa charge maximale de 4 kilos est parfaitement réaliste, ce qui permet d’y adapter tout type d’appareil, y compris une longue-vue. C’est donc le trépied parfait pour la vision animalière.

Grâce à une colonne débrayable et un sélecteur d’angle, la hauteur minimale de prise de vue descend jusqu’à 9 cm. Et la hauteur maximale de 170 cm est idéale, en particulier pour la vidéo. En parlant de vidéo, la rotule offre une fluidité parfaite, qui peut même être ajustée selon l’effet que vous recherchez.

Niveau à bulle et plateau rapide sont bien sûr au rendez-vous. Les pieds sont ajustables en trois sections, individuellement. Au sujet des pieds, j’ai vu de rares utilisateurs rapporter des problèmes de durabilité, mais la marque italienne est plutôt habituée des finitions de qualité.

Pour résumer, je considère ce trépied comme un excellent support, polyvalent et abouti, pour la photo comme pour la vidéo… si vous êtes prêt à y mettre le prix.

Finalement, le seul véritable défaut que je lui trouve ne concerne pas directement son usage : c’est l’absence d’une housse. Pour ce prix et ce niveau de prestation, on serait en droit d’en attendre une.

Mais quand c’est le seul défaut qu’on peut trouver à un produit, c’est bien une preuve de sa qualité, non ?

Manfrotto Befree Live : un trépied vidéo compact

Manfrotto Befree Live

Prix
78,39 €
Avantages
Compact
Dédié à la vidéo
Inconvénients
Limite de poids

Pour finir, j’en viens à un trépied un peu particulier, le Befree Live de Manfrotto, la déclinaison destinée à la vidéo du Befree plébiscité. Très compact, avec une longueur de 40 cm replié, il se destine clairement au transport.

Conséquence directe de sa compacité, je ne vous conseille d’envisager le poids maximal autorisé de 4 kilos qu’en lestant la colonne. Le trépied lui-même pèse 1,8 kilo, ce qui est assez élevé pour un trépied compact, mais c’est aussi une bonne chose : il s’en dégage une véritable impression de solidité et de stabilité, on est vraiment dans le haut de gamme, ce qui se voit avec le reste des prestations.

Je disais que c’est une version destinée à la vidéo : tout est dans la rotule livrée avec le trépied, qu’on peut aussi trouver séparément. Le plateau coulissant permet un meilleur équilibre, un niveau à bulle a été ajouté, et la poignée orientable est très fluide à l’usage, permettant des prises de vue bien stables en mouvement.

La hauteur minimale est de 43 cm, et 151 cm au maximum. C’est donc clairement un trépied de voyage, comme on l’avait déjà vu avec ses dimensions et son poids toléré.

Pour moi, Manfrotto a trouvé un très bon compromis entre la mobilité et les fonctionnalités nécessaires pour filmer dans de bonnes conditions.

Bien sûr, si vous accordez plus d’importance à la stabilité de gros appareils, ou à la hauteur de prise de vue, il faudra vous tourner vers d’autres produits… tout en gardant à l’esprit que vous sacrifierez certainement la mobilité !

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Aucun produit n'est en promo pour l'instant.

Comment choisir votre trépied photo ?

Accessoire indispensable du photographe professionnel, le trépied peut aussi être un investissement utile pour les débutants !

Que ce soit pour prendre des photos de groupe ou améliorer ses prises de vue, il existe toute une gamme de trépieds très variés, du mini-trépied pour smartphone au lourd trépied professionnel, en passant par toutes les déclinaisons possibles et imaginables. D’où la difficulté du choix !

Quel poids êtes-vous prêt à trimballer ? Pour quel encombrement ?

Quels réglages sont les plus importants, et quels sont les accessoires indispensables ? Et pour tout ça, quel prix êtes-vous prêt à payer ?

Pas de panique, nous allons voir tout ça ensemble.

L’usage du trépied

D’abord, à quoi ça sert ? Eh bien, un trépied peut être utile dans de nombreuses situations, pour améliorer la qualité de vos photos.

Certains domaines de la photographie sont même totalement inaccessibles sans cet accessoire ! C’est par exemple le cas de la photographie céleste, où il vous sera bien difficile de tenir les longs temps de pose à la main sans bouger.

Pour les photos de groupe

Pour commencer, un trépied permet bien sûr de prendre des photos sans avoir l’appareil à la main, par exemple si vous voulez prendre une photo de groupe : le trépied permet des réglages plus précis qu’en posant l’appareil sur une table ou une chaise.

Même pour un simple selfie, si vous utilisez un gros appareil type reflex, un mini-trépied pouvant se convertir en poignée vous facilitera la tâche (un selfie stick ne suffit que pour un smartphone).

Vous pouvez aussi vouloir photographier un animal : peut-être que vous devrez alors positionner l’appareil à l’avance et vous écarter pour que l’animal daigne approcher (dans ce cas, une télécommande sera utile pour déclencher la prise de vue à distance).

Pour éviter le flou

Un trépied permet aussi d’éviter tout mouvement, et même les vibrations qui peuvent ruiner une photo dès lors que le temps de pose est un peu plus long que la normale. En général, il s’agit des photos dans un environnement peu lumineux, d’où mon allusion à la photo céleste.

Mais pas seulement : vous pouvez aussi essayer de créer un effet de style, comme des photos à longue exposition, par exemple pour capturer le mouvement de l’eau d’une cascade (vous pourrez alors aussi avoir besoin d’un cache pour assombrir l’objectif, car il peut y rentrer trop de lumière).

Il peut aussi s’agir de gros plans et de zooms, où le moindre mouvement peut générer un flou. Là encore, pour réduire au maximum les risques de mouvement, une télécommande peut être utile.

Le simple fait d’appuyer sur le déclencheur de votre appareil peut en effet causer un mouvement.

Pour garder le même cadrage

Un dernier exemple d’usage pour la route : un trépied permet d’exploiter au mieux les photos de paysage ou les panoramas. Comment ?

Par exemple en prenant plusieurs fois une photo cadrée exactement à l’identique, mais en changeant d’autres réglages (vitesse, exposition, etc). Vous pourrez ensuite choisir la meilleure. Ou même, pour réaliser certains effets de style, superposer les photos.

Une variante du même principe vous permettra, avec un trépied, d’accoler des photos de paysage bien régulières pour réaliser un panorama.

Les types de trépieds

La première question à se poser est quel type de trépied vous recherchez. Par exemple, si vous voulez juste prendre des photos de groupe, ou que vous n’utilisez que des appareils plutôt légers, vous pouvez probablement vous contenter d’un mini-trépied.

En revanche, si vous cherchez à faire des photos plus complexes, avec des appareils plus perfectionnés (donc plus lourds), vous pouvez avoir besoin d’un véritable trépied. Et là, il y a encore tout un éventail de possibilités.

Les mini-trépieds

Comme leur nom l’indique, ce sont de petits trépieds, à utiliser avec les appareils les plus légers, comme votre smartphone, un compact ou un hybride, voire un reflex léger. Ils ne sont pas destinés à être déployés pour prendre des photos de paysage ou de la voûte céleste.

Les trépieds compacts

Les trépieds compacts, ou « de voyage », favorisent le poids et l’encombrement, mais souvent au prix de la perte de certaines fonctionnalité. Et si toutes les fonctionnalités sont bien là, c’est le coût qui sera plus élevé.

Les trépieds flexibles

Les trépieds flexibles, eux, sont conçus de manière à pouvoir enrouler leurs pieds autour des objets de votre choix, permettant des prises de vue selon des angles très particuliers, où que ce soit. Bien sûr, les pieds peuvent aussi être déployés de manière rectiligne, pour un usage comme trépied classique.

Les trépieds vidéo

Certains trépieds sont prévus spécialement pour la vidéo, avec des têtes et des rotules de réglage permettant de changer l’orientation de l’objectif de manière fluide.

Les trépieds professionnels

Enfin, les trépieds pour photographie professionnelle sont souvent les plus encombrants et les plus lourds, pour pouvoir supporter les appareils les plus imposants, et offrir les fonctionnalités et accessoires les plus avancés.

Les matériaux

Les trépieds sont généralement en aluminum, qui offre un bon compromis entre légèreté et solidité. Il existe cependant un matériau encore supérieur, la fibre de carbone. Mais les trépieds en fibre de carbone sont logiquement plus chers.

Les dimensions

Faites bien attention à distinguer les dimensions utiles et celles en position de rangement. Replié, un mini-trépied peut ne mesurer qu’une vingtaine de cm.

Des trépieds compacts peuvent mesurer à peine plus (disons 40 cm), et atteindre des dimensions tout à fait honorables une fois déployés, jusqu’à 150 cm de hauteur maximale.

Un trépied professionnel, lui, atteindra facilement les 160 ou 170 cm de hauteur utile, tout en ayant peut-être la polyvalence de descendre également au ras du sol. Car oui, la hauteur minimale est aussi un critère !

Mais une fois replié, un gros trépied professionnel aura bien de la peine à descendre sous la barre des 50 cm.

Le poids

On pourrait considérer que plus c’est léger, mieux c’est. Mais attention, la meilleure stabilité est généralement associée à un poids plus important… surtout si vous utilisez du matériel lourd.

Le critère de poids est donc surtout crucial si vous comptez beaucoup voyager, ou que vous êtes déjà chargé d’autres accessoires.

Le poids supporté

Il faut aussi éviter la confusion avec le poids maximal supporté par le trépied. Par exemple, dans notre sélection, le mini-trépied ne supporte que 2,5 kilos, quand un trépied plus haut de gamme annonce jusqu’à 14 kilos.

Mais surtout, prenez garde aux conditions d’utilisation : dans certains cas, un trépied léger déployé à sa hauteur maximale, supportant un appareil proche de sa limite de poids, sera peut-être trop sensible au vent ou aux vibrations…

La tête (ou rotule)

C’est la partie au sommet du trépied, sur laquelle vient se fixer l’appareil photo. Il en existe plusieurs types, les plus courants étant la rotule 3D et la rotule-ball.

La rotule 3D se règle à l’aide de trois leviers pour l’horizontal, le vertical et la position du boîtier (jusqu’au basculement en mode portrait).

La rotule-ball, de plus en plus utilisée, fonctionne comme son nom l’indique grâce à une boule. Avec un seul levier, on oriente donc la rotule à volonté tout autour de la boule.

Un accessoire très utile au niveau de la tête du trépied est le plateau rapide : il se visse sur votre appareil (et y reste), lui permettant ensuite de se fixer facilement et rapidement sur la rotule.

La stabilité

La stabilité du trépied est un élément fondamental puisqu’elle est directement associée au rendu final des photos. Plus un pied est stable, plus vous éviterez facilement le flou, même dans des conditions difficiles, avec du matériel lourd.

La stabilité dépend de la qualité de la construction, qui peut être difficile à juger, mais aussi d’éléments concrets comme la capacité de charge. Un autre détail important est la conception des pieds eux-même.

Par exemple, plus un pied a de sections télescopiques, plus il est susceptible d’être sensible aux vibrations.

Les pieds

Parlons donc un peu des pieds. En plus du nombre de sections, d’autres critères sont importants. Par exemple, peuvent-ils s’ajuster indépendamment les uns des autres ?

Peut-on varier leur élargissement ? Le constructeur fournit-il des pointes pour planter les pieds dans les surfaces meubles (gazon, sable) ?

Les accessoires

Les trépieds peuvent être munis de divers accessoires : un crochet pour lester la colonne centrale (pour améliorer la stabilité), des repères inscrits sur les pieds ou la tête, un niveau à bulle…

Des éléments qui peuvent être très utiles selon les situations, mais pas indispensables avant d’arriver à un certain niveau en photo !

L’important est que vous trouviez le meilleur compromis entre le prix, l’encombrement et les fonctionnalités disponibles sur votre trépied. Un mini-trépied peut suffire dans de nombreuses situations.

Les globe-trotters favoriseront évidemment les trépieds compacts. Et si vous voulez vous attaquer à des photos plus techniques, comme un magnifique rendu de la voie lactée, n’hésitez pas à investir !

J’espère qu’avec cette sélection et ce guide, vous arrivez à y voir un peu plus clair. A

bientôt !

À propos de l'auteur

Maxime Schneiter

Curieux de tout, toujours à la recherche du meilleur rapport qualité-prix, j'espère vous aider à faire les meilleurs choix dans tous les domaines, qu'il s'agisse de cuisine, de high-tech, de sport ou que sais-je encore !

Laisser un commentaire

>