Les 8 (vrais) Meilleurs Smartphones Qualité/Prix 2019 – Comparatif

Mis à jour le 1 mars 2019

Après plusieurs heures de recherches et un examen attentif des modèles les plus populaires dans toutes tranches de prix, j’ai effectué ma sélection des 8 smartphones qui constituent les meilleurs rapports qualité/prix sur le marché actuel.

Ma préférence va au OnePlus 6T, qui allie un design, des performances et une autonomie aptes à concurrencer certains smartphones à plus de 1000€ pour un prix qui reste franchement correct. Mais je vous avoue qu’en amatrice de Samsung, j’ai également un petit coup de cœur pour le Samsung Galaxy Note 9.

Je vous invite à consulter mon guide en fin d’article afin de déterminer les options indispensables à votre futur smartphone, le tout dans un budget qui vous convient personnellement.

Meilleur pas cher
Xiaomi Redmi Note 6 Pro Smartphone débloqué 4G (Ecran: 6.26 Pouces - 3 Go RAM - 32 Go Stockage - Nano-SIM - Android) Bleu
Meilleur milieu de gamme
OnePlus 6T Smartphone débloqué 4G (Ecran : 6,41 pouces - 6 Go RAM - 128 Go Stockage - Double Nano-SIM - Android) Mirror Black [Version française]
Meilleur haut de gamme
Samsung Galaxy Note9 Smartphone débloqué 4G (Ecran : 6,4 pouces - 128 Go - Double Nano-SIM - Android 8.1) Noir Profond - Version française
Xiaomi Redmi Note 6 Pro
OnePlus 6T
Samsung Galaxy Note 9
174,00 EUR
559,00 EUR
Dès 638,00 EUR
Meilleur pas cher
Xiaomi Redmi Note 6 Pro Smartphone débloqué 4G (Ecran: 6.26 Pouces - 3 Go RAM - 32 Go Stockage - Nano-SIM - Android) Bleu
Xiaomi Redmi Note 6 Pro
174,00 EUR
Meilleur milieu de gamme
OnePlus 6T Smartphone débloqué 4G (Ecran : 6,41 pouces - 6 Go RAM - 128 Go Stockage - Double Nano-SIM - Android) Mirror Black [Version française]
OnePlus 6T
559,00 EUR
Meilleur haut de gamme
Samsung Galaxy Note9 Smartphone débloqué 4G (Ecran : 6,4 pouces - 128 Go - Double Nano-SIM - Android 8.1) Noir Profond - Version française
Samsung Galaxy Note 9
Dès 638,00 EUR

Les meilleurs smartphones pas chers

Si vous avez un budget serré mais que vous ne souhaitez pas vous faire avoir en optant pour un smartphone bas de gamme, je vous ai sélectionné 3 modèles qui, pour moins de 300€, offrent des performances tout à fait respectables.

Xiaomi Redmi Note 6 Pro : le meilleur pas cher

Xiaomi Redmi Note 6 Pro

Prix
174,00 EUR
Avantages
Qualité d’écran
Qualité photo
Très bonne autonomie
Volonté marquée de diminuer la surcouche
Inconvénients
Pas de USB-C

Le premier modèle de ma sélection est, sans trop d’étonnement, proposé par Xiaomi, réputée pour sa pénétration en force du marché du smartphone lowcost. Mais qui dit lowcost ne dit pas forcément de mauvaise qualité et, de ce point de vue, le fabricant chinois est bien connu pour ses excellents rapports qualité/prix.

Paru pendant l’été 2018, le Xiaomi Redmi Note 6 Pro a été présenté comme le successeur de l’excellent Xiaomi Redmi Note 5, avec lequel il présente de nombreux points communs.

Côté design, tout d’abord. Malgré son petit prix il intègre une coque arrière en métal mat, qui a l’avantage de ne pas retenir les traces de doigts, et donne un aspect robuste au smartphone.

Facile à tenir en main avec son écran 6,26 pouces, ses bords arrondis et son excellent ratio bords/écran, vous pouvez presque l’utiliser d’une main. Par contre, si je dois lui trouver un défaut d’ergonomie, c’est dans le placement de son capteur d’empreintes, situé au dos. S’il est bien placé pour tomber facilement sous l’index, ça représente selon moi l’inconvénient de n’être pas utilisable si vous posez le smartphone sur un support (en voiture, par exemple).

Son écran Full HD offre un très bel affichage, même si je vous recommande de jouer sur les paramètres, et notamment de sélectionner le mode couleur “chaude” pour obtenir une colorimétrie bien calibrée. Et vu qu’il dispose d’un bon contraste et d’une luminosité excellente (aussi bien en basse qu’en haute lumière), il ne présente presqu’aucune difficulté de lisibilité au soleil.

Niveau composants, il intègre un processeur Snapdragon 636. Et concernant la RAM, tout dépend du modèle que vous choisissez. Il est possible d’avoir une version 3 Go de RAM couplée à 32 Go de mémoire interne (version que je vous présente ici) ou une version à 4 Go de RAM combinée à une mémoire interne de 64 Go. Mais même avec “seulement” 3 Go de RAM l’appareil est bien réactif, ne présente aucun problème de fluidité, et permet de faire correctement tourner une grande partie des jeux du PlayStore.

Par contre, si vous êtes un adepte de jeux 3D – plus gourmands – je vous recommande d’opter pour la version 4 Go de RAM. Quoi qu’il en soit, ne prenez pas la décision en fonction de la mémoire interne (32 Go contre 64), puisque le smartphone dispose d’un emplacement Micro-SD vous permettant d’élargir sa mémoire.

Niveau photo, il reprend le même concept que le Redmi Note 5, qui proposait un double capteur à l’arrière : l’un de 12 Mpx et l’autre de 5 Mpx, le second étant censé venir renforcer le premier en cas de basse lumière (un point qui fait souvent défaut dans les smartphones lowcost).

Et, honnêtement, ça marche plutôt bien. En pleine lumière, la colorimétrie est fidèle, et le niveau de détails est assez élevé. En basse lumière, bien sûr, c’est une autre histoire, avec un bruit numérique qui se fait bien présent, mais c’est plutôt correct par rapport à ce qui se voit généralement dans cette gamme de prix.

Le capteur frontal, s’il passe de 13 Mpx à 20 Mpx, reste tout de même décevant, avec un rendu toujours très lisse. Cela s’améliore néanmoins un peu si vous désactivez tous les “filtres beauté”, qui, bizarrement, sont activés par défaut…

Au niveau vidéo, le Note 6 Pro embarque un stabilisateur électronique, qui permet d’améliorer un rien le rendu par rapport à ce qu’on obtient généralement avec des smartphones dans cette gamme de prix. L’enregistrement en Full HD est donc correct dans des conditions lumineuses (mais vous n’obtiendrez rien de concluant en basse luminosité).

L’autonomie, par contre, est un de ses points forts : grâce à sa batterie de 4000 mAh, il permet d’atteindre presque 20 heures en utilisation “normale” (un peu d’appel, un peu de surf, un peu de jeu, etc.). C’est franchement honorable par rapport à ce que l’on voit aujourd’hui et, en le ménageant un peu, vous pouvez facilement ne le recharger qu’une fois tous les deux jours. Un point étonnant est que la recharge se fasse par Micro-USB et non USB-C. Dommage, avec un appareil si récent ça aurait été le bienvenu.

Niveau Android, il tourne actuellement sous Android 8.1 avec la surcouche MIUI 10, et l’on voit une volonté de Xiaomi d’alléger un peu cette surcouche, même si le Redmi Note 6 Pro embarque toujours une série d’applications préinstallées dont la plupart d’entre nous se passent sans doute très bien.

Au final, avec le Redmi Note 6 Pro, on a une version améliorée du Note 5 qui constituait pourtant déjà un excellent rapport qualité/prix, et ce pour un budget qui ne bouge presque pas.

Nokia 6.1 (ou Nokia 2018) : un smartphone lowcost sous Android One

Nokia 6.1

Prix
Dès 203,51 EUR
Avantages
Android One
Solidité générale
USB-C
Inconvénients
Ratio bords/écran pas optimisé

Le Nokia 6.1 est la version 2018 du Nokia 6, avec lequel la marque avait marqué sa volonté de se remettre dans la course du smartphone lowcost de qualité. Et le résultat est au rendez-vous.

Côté design, il est très élégant, avec sa coque en métal et le léger liseré doré qui l’entoure, même si je trouve, personnellement, qu’avec sa dalle saillante et ses angles marqués, son ratio bords/écran est moins optimisé et gâche un peu l’ensemble.

L’écran 5.5” offre une définition Full HD. Dessous, on trouve un processeur Snapdragon 630, 3GB de RAM et 32 Go de mémoire, avec bien sûr un port Micro-SD vous permettant d’élargir sa mémoire. Et malgré son petit prix, il embarque une puce NFC (pour effectuer vos paiements sans contact) et il offre une connectique en USB-C (ce qui reste malheureusement très rare dans cette gamme de prix).

Niveau performances, la gestion des tâches est plutôt bien optimisée. Bien sûr, à ce prix et avec cette RAM on sait qu’il n’est pas conçu pour les jeux, mais ses performances sont suffisantes pour assurer une certaine fluidité, même sur les jeux les plus gourmands.

Cela est très probablement, en partie, lié au fait que le Nokia 6.1 dispose du label Android One. C’est-à-dire ? C’est un label donné par Google qui certifie que le smartphone dispose des dernières mises à jour de sécurité, est protégé par Google Play Protect et n’est pas modifié par le constructeur.

Cela vous permet donc d’avoir une surcouche moins envahissante, moins lourde (une expérience Android la plus minimaliste possible en quelque sorte), mais aussi d’avoir un déploiement bien plus rapide des dernières mises à jour d’Android.

L’autonomie, elle, est plutôt correcte, même si ça ne casse pas des briques. Les 3000mAh ne dureront pas beaucoup plus de 15 heures en usage “normal”, ce qui est déjà pas mal.

L’appareil photo offre un résultat satisfaisant, avec 16Mpx et une colorimétrie bien calibrée. La qualité générale est correcte en plein jour, mais en basse luminosité les couleurs deviennent baveuse et le tout manque de contraste. Bref, rien de surprenant dans cette gamme de prix, même si le résultat est plutôt correct au vu de ce qui se fait parfois à la concurrence. En mode selfie, il y a une sorte de surexposition du sujet par rapport au plan arrière, qui permet d’obtenir un assez grand nombre de détails mais offre un rendu peu naturel.

En conclusion, le Nokia 6.1 est une option à franchement considérer si vous n’avez pas un gros budget. S’il n’est pas le meilleur dans sa catégorie, au niveau des performances générales, il présente néanmoins l’avantage non négligeable d’intégrer Android One, pour un retour bienvenu vers plus de simplicité.

Honor Play : un modèle lowcost pour gamers

Honor Play

Prix
Dès 322,27 EUR
Avantages
Finitions de qualité
USB-C
Bonne autonomie
Inconvénients
Photo à peine passable

Comme vous pourriez vous en douter au vu de son nom, avec le modèle Play, Honor s’attaque au marché des amateurs de jeux mobiles.

Niveau design, si Honor n’est pas allée chercher du côté de l’originalité, c’est plutôt élégant, avec un revêtement métal mat qui n’accroche pas les traces de doigts. L’écran Full HD 6,3 pouce est assez bien optimisé au niveau du ratio bords/écran. Il possède un taux de contraste et de luminosité très corrects, qui le rendent bien lisible même en plein soleil.

Par contre, à nouveau, le lecteur d’empreintes est à l’arrière. Mais si cela vous dérange, sachez qu’il est également muni du système de reconnaissance faciale, même si cette fonctionnalité est fort tributaire des conditions de luminosité sur ce smartphone.

Au niveau des composants, il se démarquent de ses concurrents de la même gamme de prix en intégrant un processeur Kirin 970, l’un des plus puissants du marché qui, combiné à ses 4 Go de RAM, lui permettent d’offrir d’excellentes performances aussi bien pour un usage au quotidien que pour jouer avec tous les jeux actuels.

Et s’il intègre une mémoire interne de 64 Go, celle-ci est extensible via le port Micro-SD, ce qui est optimal si vous aimez collectionner les jeux auxquels vous jouez (ou avez jouée).

Par contre, s’il se révèle très bon pour la pratique des jeux, il se fait plus discret en photo. Les couleurs sont saturées et tendent souvent vers le fluo en pleine lumière. Et en basse luminosité, le bruit électronique est vraiment envahissant. Bref, si vous comptiez prendre des photos souvenir avec votre smartphone, passez votre chemin sur le Honor Play. En mode selfie, le lissage façon artiste de K-Pop est inévitable.

Côté vidéo, s’il peut enregistrer en UHD, je vous recommande néanmoins de vous limiter au Full HD, où les résultats seront bien plus utilisables.

Côté autonomie, il n’est pas en reste, avec sa batterie 3760 mAh proposant un peu plus de 16 heures d’utilisation, le situant ainsi entre ses concurrents Nokia et Xiaomi. La recharge, elle, se fait via USB-C !

Au final, je conseille définitivement ce smartphone aux adeptes de jeux sur mobile qui n’ont pas un gros budget et pour lesquels la qualité photo importe peu.

Les meilleurs smartphones de milieu de gamme

La plupart des utilisateurs devraient trouver leur bonheur dans cette section. Sans casser la tirelire pour le dernier smartphone ultra performant, je vous propose ici trois modèles qui combinent qualité matérielle, qualité d’affichage, performances, endurance, et qualité photo.

Certes, ils ne seront jamais excellents dans l’ensemble des domaines, mais ils constituent un équilibre appréciable qui en fait des smartphones au rapport qualité/prix vraiment alléchant.

OnePlus 6T : le meilleur milieu de gamme

OnePlus 6T

Prix
559,00 EUR
Avantages
Beau design
Écran de qualité
Qualité photo y compris en basse luminosité
Bonne autonomie
Inconvénients
Absence de mini-jack
Capteur d’empreintes capricieux

Paru à l’automne 2018, le OnePlus 6T est la seconde version du 6, qui en corrige les quelques défauts.

Alors je sais qu’on fait un bond dans les prix par rapport à la section précédente, mais dans la mesure où ce smartphone a même de quoi concurrencer certains modèles à plus de 1000€, c’est franchement “pas cher” !

Côté design, à nouveau, rien de bien neuf sur le marché, mais ça fonctionne : des finitions impeccables, des lignées épurées. La version 6 Go est uniquement proposée avec une coque en verre noir brillant, mais si vous allez vers la 8 Go, vous pouvez également opter pour un verre noir mat ou un verre brillant violet (mon préféré !).

Avec son écran Oled 6,4 pouces, vous pouvez oublier la manipulation à une main, mais le ratio bords/écran est bien optimisé et vous permet donc pas mal de choses à une seule main.

Par ailleurs, il faut avouer que la technologie embarquée par le capteur d’empreintes a de la gueule ! Par contre, je lui reproche d’être un peu capricieux. Mais si vous le couplez à la reconnaissance faciale – qui est, elle, assez bluffante -, aucun souci pour déverrouiller très rapidement votre smartphone.

L’écran, lui, affiche une colorimétrie impeccable, même par défaut. La luminosité et les contrastes sont excellents, tout comme la gestion de l’anti-reflet, ce qui vous permet une très bonne lisibilité en toutes circonstances, même sous un soleil de plomb.

Et point de vue photo, c’est un champion (ce qui nous a d’ailleurs conduit à lui donner la préférence parmi notre sélection des meilleurs smartphones pour photo). Son double capteur 16 Mpx et 20 Mpx s’accompagne d’un stabilisateur optique efficace. En plein jour, le résultat est détaillé (avec une très, très légère perte sur les côtés), les couleurs sont fidèles. Bref, on s’y attendait. Mais là où il surprend, c’est sur ses photos en basse luminosité : évidemment, le lissage se fait plus présent, mais le cliché reste détaillé. C’est un des meilleurs du marché à ce niveau.

La qualité d’image, en outre, est bien présente en vidéo, même en 4K, où la fluidité reste de mise.

Au niveau des composants, il intègre un processeur Snapdragon 645 (qui constituait à sa sortie la dernière génération de Snapdragon), couplé à 6 Go de RAM. Libre à vous, cependant, d’aller vers l’option à 8 Go, contenant une mémoire interne de 128 (comme avec ce modèle-ci) ou même de 256 Go. Mais déjà avec l’option 6 Go, le OnePlus 6T excelle pour faire tourner n’importe quel jeu du PlayStore.

Côté autonomie, il se situe dans les champions au vu de tout ce qu’il embarque ! Vous pouvez comptez un peu plus de 16 heures d’utilisation, ce qui signifie que pour un usage traditionnel, il devrait vous durer 2 jours.

Par contre, et c’est là un énorme défaut selon moi, exit la prise mini-jack sur ce modèle ! Heureusement, la marque fournit un adaptateur USB-C vers mini-jack pour vous permettre d’utiliser vos écouteurs, mais, honnêtement, une connexion directe aurait été préférée.

Enfin, si vous n’êtes pas du tout connaisseur de OnePlus, sachez que ce modèle, comme c’est toujours le cas avec la marque, embarque l’interface OxygenOS, qui est une version vraiment peu remaniée d’Android, ce qui vous permet de ne pas être encombré de toute une série d’applications, widgets et autres que vous n’utilisez jamais, et rend la navigation bien plus fluide.

Au final, le OnePlus 6T est probablement le smartphone que je recommande en ce moment. Avec ses capacités, il est capable d’aller titiller les smartphones et iPhones vendus à plus de 1000€, et tout ce qu’il propose est qualitatif. Je ne lui reprocherai que son absence de mini-jack et son capteur d’empreinte incroyablement mais capricieux. Une diva, quoi !

Honor 10  :  performant malgré son prix très bas

Honor 10

Prix
299,00 EUR
Avantages
Service title
Qualité photo plutôt bonne
Bonne autonomie
Inconvénients
Pas de port Micro-SD

Tout en montant d’une gamme au niveau de ses composants et de ses performances, le Honor 10 est vendu à un prix pas si éloigné des modèles que je vous présentais dans la section “pas chers”.

Côté design, si les bords sont plus présents que sur le OnePlus 6T, on a un joli ratio bords/écran, qui en fait un modèle plutôt élégant, avec sa coque en verre iridescent déclinée en noir, bleu ou vert (mon préféré) et ses finitions bien travaillées.

Son écran 5,84 pouces et ses bords légèrement courbés en font un modèle très agréable à tenir en main, et avec lequel vous pouvez déjà pas mal naviguer à une main.

Cette fois, on retrouve le lecteur d’empreintes digitales en façade. Le mécanisme est réactif et efficace, même si vos doigts sont humides ou tachés.

L’écran offre cette fois une dalle IPS, mais la qualité est au rendez-vous, avec une colorimétrie équilibrée si vous prenez le temps de jouer un tout petit peu sur les paramètres d’affichage, et la luminosité et le contraste offrent une bonne lisibilité au soleil.

En photo, il se débrouille bien (et même très bien) avec son double capteur 16 et 24 Mpx. Le résultat est équilibré, lumineux, riche en couleurs et plutôt bien détaillé en pleine lumière. En basse luminosité, par contre, comme c’est généralement le cas, le lissage vient complètement gâcher la photo. En mode selfie, il fait un assez bon boulot, avec son capteur 24 Mpx, même si, comme souvent, le résultat est un rien trop lissé.

À l’intérieur, on retrouve un processeur Kirin 970, couplé à 4 Go de RAM. C’est un combo gagnant, car le Honor 10 ne souffre d’aucun problème de fluidité, sur aucun jeu du PlayStore. Côté mémoire interne, il faudra faire le choix entre la version à 64 Go et celle à 128. Mais choisissez bien, car le Honor 10 n’offre aucune possibilité d’extension de mémoire. Dommage.

L’autonomie est l’un de ses points forts, avec un peu plus de 17 heures en utilisation normale, ce qui vous permet de le tirer deux jours environ si vous le ménagez.

Au final, je tenais à vous proposer ce smartphone qui constitue le juste milieu, selon moi, entre les modèles présentés dans la section précédente et ses deux concurrents directs de milieu de gamme. Sans être tout à fait excellent dans aucun domaine (si ce n’est point de vue autonomie et gestion des jeux), il se révèle très bon dans tout, et ce pour un prix qui reste très attractif, surtout si vous vous limitez à la version 64 Go.

Huawei P20 Pro : le concurrent direct encore plus doué en photo

Huawei P20 Pro

Prix
561,15 EUR
Avantages
Bonnes photos même en luminosité réduite
Étanche
Écran de bonne qualité
Bonne autonomie
Inconvénients
Absence de mini-jack
Pas de port Micro-SD

Le Huawei P 20 Pro, paru au printemps 2018, constitue probablement le fer de lance de la marque Huawei. Et s’il était initialement lancé sur le marché à près de 900€, les diminutions de prix qu’il a déjà subies en font un incontournable au niveau rapport qualité/prix à l’heure actuelle.

Tout d’abord côté design, j’apprécie à nouveau la présence du capteur d’empreintes à l’avant de l’appareil, qui ne gâche pas pour autant l’optimisation de son ratio bords/écran. Sa coque en verre est, elle, proposée en noir, bleu et violet (ma préférée !) et présente des finitions impeccables.

La bonne surprise c’est que c’est le premier smartphone de ma sélection à présenter une certification d’étanchéité : IP67, qui signifie qu’il est résistant à la poussière et à l’eau, avec une immersion jusqu’à 1 mètre pendant 30 min. (Notez que OnePlus déclare que le OnePlus 6T est également étanche mais, sans certification, je ne me risquerais pas à l’essayer !).

L’écran 6,1 pouces, comme le OnePlus 6T, présente la technologie Oled. La luminosité et les contrastes s’en retrouvent tout simplement excellent, comme la colorimétrie générale, d’ailleurs, si vous prenez, à nouveau, le temps de passer par les paramètres.

La photo est probablement le point sur lequel Huawei a le plus basé sa campagne promotionnelle, mettant en avant les performances du triple capteur (40, 20 et 8 Mpx). En réalité, c’est (très) bon, mais pas non plus une révolution comme ça l’était annoncé.

En pleine le lumière, le résultat est sans conteste fidèle, équilibré et détaillé, mais les différences avec certains concurrents ne sont pas non plus flagrantes. En basse luminosité, par contre, il faut reconnaître que c’est probablement le meilleur smartpĥone sur le marché en termes de photos.

Comme de coutume, le capteur frontal 24 Mpx, s’il se révèle satisfaisant, ne donne pas non plus de résultat exempt de lissage.

En vidéo, s’il permet de monter en 4K, le résultat est moins satisfaisant qu’avec le OnePlus 6T (le bruit électronique est plus présent), mais c’est optimal avec le UHD à 30 ips.

Niveau composants, on retrouve comme sur le Honor 10 un processeur Kirin 970, accompagné, cette fois, de 6 Go de RAM. Sans surprise, il ne vous fera défaut en aucune circonstance, même avec les jeux les plus gourmands du PlayStore.

Enfin, l’autonomie le rapproche fortement du OnePlus 6T, puisque lui aussi tient un peu plus de 16 heures à l’utilisation, et environ deux jours si vous le ménagez.

Par contre, j’ai deux grands reproches à lui adresser. Comme le OnePlus 6T, il fait l’impasse sur la présence d’une prise Micro-SD, qui empêche d’étendre la mémoire de l’appareil (même si la valeur minimale de 128 Go laisse franchement de la place), et il se débarrasse également du port mini-jack (même si, là encore, il fournit un adaptateur USB-C vers mini-jack).

Au final, c’est un excellent smartphone, particulièrement en photo, qui souffre juste de s’être fait rattraper, à l’heure actuelle, par le OnePlus 6T, qui possède pas mal de points communs, mais dont je préfère, personnellement, le design et l’interface plus légère. Ce qui est certain, c’est que la diminution de prix dont il a bénéficié depuis sa sortie en fait un des meilleurs rapports qualité/prix du moment !

Les meilleurs smartphones haut de gamme

Bon, ce n’est pas parce qu’on est prêt à mettre un prix plus élevé qu’on est prêt à accepter n’importe quoi et, à contrario, un prix plus élevé ne garantit pas que ce que le smartphone intègre le vaut.

Je vous ai tout de même déniché deux modèles qui me semblent considérer un juste milieu, proposant parmi les meilleures caractéristiques du marché sans pour autant délirer complètement dans le prix proposé.

Samsung Galaxy Note 9 : le meilleur haut de gamme

Samsung Galaxy Note 9

Prix
Dès 638,00 EUR
Avantages
Excellent écran
Excellente gestion de la photo
Bonne ergonomie
Stylet Bluetooth
Inconvénients
Ergonomie perfectible

Bon, pour être parfaitement honnête, j’ai toujours eu un petit faible pour les smartphones de Samsung. Mais je vous assure que j’ai tenté de rester parfaitement honnête face à Samsung Galaxy Note 9, que je considère comme atteignant presque la perfection (si ce n’est au niveau ergonomique), d’autant plus maintenant que son prix a déjà fortement diminué depuis sa sortie (il tournait alors autour de 1000€ dans sa version 128 Go).

Côté design, il faut tout d’abord avouer qu’avec son écran 6,4 pouces, malgré un ratio bords/écran bien optimisé, il est difficile de l’utiliser à une seule main. La gamme Note avait initialement été développée dans l’optique des phablettes – ces hybrides entre smartphones et tablettes – et même si elle tend vers un rétrécissement, ses appareils restent imposants.

Avec son écran aux bords incurvés et son revêtement en verre décliné en plusieurs couleurs (le mauve Orchidée remportant de loin ma préférence), je le trouve tout simplement très beau. Par contre, je lui reproche l’installation du capteur d’empreintes à l’arrière, et même un peu trop haut à l’arrière, ce qui, à moins que vous n’ayez de très longs doigts, empêche l’index de venir naturellement se poser dessus. Heureusement, il dispose également de la reconnaissance d’iris et de la reconnaissance faciale…

Cette fois, il est doté de la certification IP68, ce qui signifie, outre sa résistance à la poussière, qu’il peut même être immergé plus profondément qu’à 1 mètre.

L’écran Oled, lui, est tout simplement excellent. Que ce soit au niveau de la colorimétrie, de la luminosité, des contrastes ou de la gestion de l’anti-reflet, il ne présente aucun défaut, et reste lisible en toute circonstance.

Côté photo, il est tout simplement époustouflant. Si le Galaxy S9+ faisait déjà office de référence en la matière, le Note 9 ajoute quelques améliorations logicielles qui le rendent encore plus performant. Le résultat consiste en des détails encore plus présents, et des couleurs encore plus naturelles. Et, de nuit, le résultat est tout simplement bluffant (même si, bien entendu, il n’est pas parfait et souffre toujours de lissage, par rapport à de bons appareils photo)

Niveau composants, il embarque un processeur Exynos 9810 et 6 Go de RAM dans la version que je vous présente, avec 128 Go de mémoire interne. Mais vous pouvez opter pour 8 Go de RAM également si vous allez vers la version 512 Go. Honnêtement, je trouve que tant de mémoire est inutile, sauf si vous rentabilisez réellement le côté tablette de l’appareil.

Car autrement, même dans sa version 6 Go, il ne souffre à aucun moment d’un quelconque problème de fluidité et ne fait aucune concession sur les graphismes, même avec les jeux les plus gourmands, qui sont d’autant plus agréables à utiliser au vu de la taille de l’écran.

Et malgré tout cela, l’autonomie reste très correcte, puisqu’il atteint un peu plus de 15 heures en utilisation, et que vous pouvez l’utilisez deux jours avant de le recharger si vous le ménagez un petit peu.

Enfin, ce qui fait la renommée de la gamme est également le stylet qui accompagne le smartphone, et qu’on peut ranger dans le fourreau attenant à l’appareil. Cette fois, il est compatible en Bluetooth, ce qui vous autorise même à l’utiliser comme une télécommande pour faire défiler vos photos à distance, par exemple.

Au final, si vous avez un budget plus conséquent à allouer à votre smartphone, je pense que le meilleur rapport qualité/prix du haut de gamme se situe ici, surtout maintenant qu’il a subi des réductions de plus de 200€ dans toutes ses versions. Excellent écran, excellente gestion de la photo, très bonne autonomie, facilité offertes avec le stylet… Je ne lui reproche que son ergonomie perfectible (et l’écran un peu grand à mon goût pour un smartphone, mais là c’est vraiment une question de préférence personnelle).

iPhone XR : le meilleur rapport qualité/prix Apple du moment

iPhone XR

Prix
828,00 EUR
Avantages
Qualité de fabrication
Fluidité en toute circonstance
Autonomie correcte
Inconvénients
Qualité photo un peu moindre que sur ses grands frères
Pas de prise mini-jack ni d’adaptateur

Même s’il n’a pas encore subi de réduction de prix sensible depuis sa sortie, le prix de lancement initial de l’iPhone XR le place, par rapport à ses concurrents Apple (où la tendance se situe au-delà de la barre des 1000€), parmi les rapports qualité/prix les plus intéressants du moment.

Son écran de 6,1 pouces le ramène, par rapport au Samsung Note 9, parmi les smartphones plus abordables en taille, et plus facilement tenable (et gérable) à une main. Comme toujours chez Apple, les finitions sont impeccables, et son revêtement en verre proposé en diverses couleurs est du plus bel effet, notamment en corail.

Par contre, son optimisation du ratio bords/écran est moins bon que sur les modèles précédents, ce qui s’explique sans doute par le retour d’un écran LCD, ce qui est assez étonnant dans un monde où les smartphones haut de gamme tendent de plus en plus à se parer d’un écran Oled.

Mais, avec plaisir, on retrouve le lecteur d’empreintes en façades, qui vient donc suppléer le mécanisme de reconnaissance faciale.

Et bien entendu, pour un smartphone de ce prix, il est certifié étanche, avec une certification IP67, comme le Huawei P20 Pro.

Comme je vous le disais, Apple revient ici à un écran LCD, mais il n’empêche qu’il est excellent, aussi bien dans le domaine de la colorimétrie que de la luminosité et des contrastes, même si ce dernier est évidemment inférieur à ce qu’on pourrait obtenir sur un écran Oled. Le résultat est tout de même un smartphone lisible quasiment en toute circonstance.

La photo, si elle est excellente de manière générale au niveau de ce qui se fait dans le domaine des smartphones, n’est pas comparable à celle du Samsung Note 9, particulièrement en basse luminosité (même si le rendu reste correct).

Côté performances, à côté de son processeur A12 Bionic, il n’embarque “que” 3 Go de RAM (à titre d’exemple, le XS, avec le même processeur, en propose 4). Il n’en reste pas moins très fluide, et facilement utilisable en jeu grâce à une puce graphique optimisée.

Pour la mémoire interne, vous pouvez choisir entre les versions 64 Go, 128 Go et 256 Go. Bien entendu, il ne dispose pas de lecteur Micro-SD vous permettant d’étendre la mémoire (mais c’est généralement le cas chez Apple). Par contre, il ne dispose pas non plus de prise mini-jack, et ça, ça me dérange plus (même si, encore une fois, c’est courant chez Apple. Il est juste dommage que l’adaptateur ne soit pas fourni, comme c’est le cas chez d’autres concurrents, comme on l’a vu).

Côté autonomie, je vous avoue que je m’attendais à mieux, même s’il atteint un peu plus de 13 heures d’utilisation (deux jours si vous le ménagez). Ça reste évidemment très correct, mais c’est moins que les concurrents que je vous ai présentés, alors qu’Apple est généralement réputé dans le domaine.

Enfin, l’interface iOS, comme toujours, est fluide et agréable, et l’une des raisons pour lesquelles on se tourne généralement vers Apple.

Au final, il ne s’agit pas du meilleur iPhone du marché, mais il constitue le meilleur rapport qualité/prix de la marque selon moi. Il effectue quelques concessions par rapport à ses grands frères, mais reste performant là où on en a généralement besoin, et ce pour un prix bien plus attrayant.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre smartphone à un bon rapport qualité/prix ?

Bon, je crois ne pas me tromper en déclarant que le smartphone est sans doute l’outil High-Tech indispensable par excellence dans notre société moderne. L’avantage – et le problème ! – c’est qu’on en trouve de toute sorte et à tous les prix.

Du coup, quels sont les éléments vraiments importants à prendre en compte si on veut être sûr(e) d’en avoir pour son argent et d’éviter de recevoir une mauvaise surprise ?

Le processeur

Le processeur, c’est un peu comparable au cerveau de votre appareil, celui qui gère le flux de demandes que vous lui envoyez. Du coup, plus il est puissant et plus vous pouvez ouvrir rapidement vos applications, plus vous pouvez facilement gérer l’édition d’images, ou encore mieux vous pouvez jouer sans lag.

À l’heure d’écrire ces lignes, le processeur le plus puissant en matière de smartphone est le Snapdragon 855.

La carte graphique (ou GPU)

La carte graphique est responsable des performances gaming de votre appareil. C’est une partie intégrante du processeur et vous ne devriez pas trop vous inquiéter de celui-ci car vous ne pourrez simplement pas le choisir.

Les processeurs de smartphones sont couplés à une carte graphique qui complètent leur performance.  

La taille de l’affichage

La taille de l’affichage détermine en gros la taille de votre appareil (même si le ratio bords/écran influence également fortement cela). Il est mesuré en pouces.

Plus l’affichage est grand, plus gros est le smartphone, mais aussi plus immersive est l’expérience.

Le type d’affichage

Les smartphones modernes utilisent soit la technologie IPS-LCD soit la technologie Oled pour ce qui est de l’affichage.

La technologie IPS est parfaite pour les gens voulant faire beaucoup d’édition vidéo sur leur téléphone, mais si vous voulez des couleurs vibrantes, de la vidéo HDR et une meilleure durée de vie de la batterie, un smartphone avec la technologie Oled constitue un meilleur choix.

La RAM

Comme pour un ordinateur, plus votre smartphone possède de RAM, et plus vous avez la possibilité de gérer facilement plusieurs tâches à la fois.

La RAM des smartphones est mesurée en Go, et l’offre varie généralement de 1 Go à 8 Go.

Le système d’exploitation

Les smartphones tournent généralement sous Android et iOS, Tizen (Linux) étant moins répandu et la fin du support de Windows Phone étant annoncée pour décembre 2019.

iOS est le système d’exploitation d’Apple, que vous retrouvez sur tous les iPhones. Intuitif, il est régulièrement mis à jour. C’est un système fermé (il n’y a que très peu de personnalisation possible) mais le nombre d’applications développées pour l’Apple Store est tout simplement faramineux.

Android est le système d’exploitation de Google. Cette fois, c’est un système ouvert : chaque constructeur peut installer Android sur ses produits, sous réserve de respecter certaines conditions. C’est ce qui explique qu’Android soit le système d’exploitation mobile le plus répandu. Par contre, du coup, il existe différentes surcouches : les constructeurs (par exemple Samsung) ajoutent leur propre interface à celle d’Android, ce qui vous permet d’avoir accès à certaines fonctions supplémentaires si vous optez pour une marque ou une autre. Le seul problème est que ça peut alourdir le système et retarder les mises à jour de Google.

Il vaut mieux avoir un système d’exploitation récent si vous voulez faire fonctionner les applications dont vous avez besoin.

L’espace de stockage

Si vous aimez faire beaucoup de photos et installer de nombreuses applications, il faut accorder une attention particulière à l’espace de stockage.

Heureusement, de nombreux modèles de smartphones se dotent d’un lecteur Micro-SD, qui vous permet d’étendre la mémoire de votre téléphone, mais ce n’est pas toujours le cas.

Méfiez-vous des smartphone possédant moins de 16 Go de mémoire, car c’est vraiment léger, surtout si vous savez quelle place prennent Android et ses surcouches (car, bien entendu, la mémoire présentée sur la fiche technique est la mémoire totale, de laquelle vous devez déduire tout ce qui est déjà pré-installé sur votre smartphone).

Le matériau de construction

Il existe trois types de matériau pour votre smartphone : le plastique, le métal et le verre.

Le principal avantage du plastique est qu’il permet une excellente réception. Il est également souvent moins cher. Par contre, il donne un look plus “cheap” à l’appareil (qui n’est pas forcément justifié). Son principal inconvénient est que, en raison d’une dissipation moindre de la chaleur, il tend à plus vite chauffer.

Le métal (le plus souvent magnésium ou aluminium) a pour principal avantage d’être résistant, et de permettre une meilleure dissipation de la chaleur. Par contre, si votre smartphone chauffe pour une raison ou l’autre, c’est bien plus vite désagréable qu’avec une coque en plastique.

Le verre s’est popularisé avec l’apparition du Gorilla Glass, qui se révèle ultra résistant. Initialement principalement utilisé en façade, il est de plus en plus utilisé également à l’arrière, pour proposer un système de recharge sans fil, puisqu’il laisse passer les ondes électromagnétiques bien plus efficacement. Par contre, s’il est endommagé, il y a de fortes chances que votre smartphone devienne inutilisable.

La caméra

Les caractéristiques techniques d’une caméra peuvent être trompeuses. Le nombre de pixels (exprimé en Mpx) ne veut en fait pas vraiment dire grand-chose.

Le meilleur moyen de vous faire une idée de la qualité de la caméra d’un smartphone est en fait de consulter des prises de vues venant d’autres utilisateurs.

La batterie

Amovible ou non

Si la batterie inamovible tendait à disparaître ces dernières années, elle fait son retour en force avec les derniers modèles chinois parus sur le marché.

C’est dommage, car la batterie est un des éléments les plus sensibles d’un smartphone. Si elle est intégrée, en cas de panne, vous pouvez complètement jeter votre smartphone !

Si les constructeurs choisissent de ne pas mettre de batterie amovible, cela sent bien souvent la politique d’obsolescence programmée, ce qui constitue une catastrophe aussi bien pour vous que pour l’environnement !

L’autonomie

Cette donnée est sans aucun doute la moins fiable. Exprimée en mAh, elle n’a de pertinence que si on a en tête la somme de la consommation de tous les composants du téléphone.

Par exemple, certains smartphones auront beau offrir 6000mAh , ce qui est deux fois plus que le standard actuel, ils ne dureront pas forcément beaucoup plus longtemps. Le mieux est encore de chercher un test professionnel ou de vous fier à l’expérience d’autres utilisateurs si vous en avez l’occasion.

En conclusion, quel smartphone d’un bon rapport qualité/prix choisir ?

La question du rapport qualité/prix est difficile à aborder, car elle dépend tout de même de vos besoins spécifiques et surtout du budget que vous êtes prêt à consacrer à votre smartphone, un smartphone à 800€ pouvant parfois représenter un meilleur rapport qualité/prix qu’un modèle à 200€.

Si vous êtes à la recherche d’un smartphone qui vous servira essentiellement d’outil de communication au quotidien (SMS, appels, et un peu de partages sur les réseaux sociaux), un modèle lowcost peut parfaitement vous suffire, et dans cette catégorie c’est le Xiaomi Redmi Note 6 Pro qui constitue le modèle le plus intéressant du moment.

Par contre, si vous vous en fichez de la photo, mais qu’il est important de pouvoir vous divertir avec les divers jeux proposés sur le PlayStore, le tout dans un budget toujours serré, c’est sans hésitation vers le Honor Play que je vous dirige.

Mais si vos besoins sont plus poussés, aussi bien en matière de photographie que de fluidité, il est nécessaire de passer par un investissement plus conséquent et, à ce niveau, selon moi, rien ne bat le OnePlus 6T.

Enfin, si vous recherchez ce qui se fait de mieux en tout, un modèle comme le Samsung Galaxy Note 9 devrait faire votre bonheur. Certes, le prix est bien plus élevé, mais quand on compare la qualité de ce qu’il propose par rapport au prix de certains concurrents, c’est indéniablement une affaire.

Si vous voulez être sûr(e) d’effectuer une bonne affaire, sélectionnez attentivement les composants dont vous avez spécifiquement usage, et investissez dans le smartphone qui les regroupe tous pour le prix le plus raisonnable (avec tests à l’appui, bien sûr. Ne croyez pas les vendeurs sur parole !)

Mentions honorables

Motorola E5 : Parmi les smartphones lowcost, le Motorola E5 est définitivement une option à envisager, en ce que, tout en n’offrant aucune fonctionnalité avancée, il propose tout ce dont on a besoin de base dans un smartphone, et ce pour moins de 150€.

Xiaomi Mi A2 Lite : Toujours parmi les modèles lowcost, ce modèle de Xiaomi offre pour principal avantage (outre son petit prix) de tourner sous Android One. C’est une excellente alternative au Nokia 6.1, si ce n’est qu’il est moin bon en photo.

Samsung Galaxy S9 Plus : À cheval entre le Note 8 et le Note 9, ce smartphone signé Samsung offre d’excellentes performances en matière d’écran et de photo, tout en étant proposé aujourd’hui à un prix encore bien plus attractif que le Note 9.

Google Pixel 3 : Ce smartphone de Google est l’une des grandes références en matière de photo. Son écran 5,5 pouces de qualité exemplaire permet en outre une bonne tenue en main et une vraie gestion avec une seule main, ce qui est rafraîchissant dans ce domaine où les constructeurs tendent à aller vers le plus grand au détriment de l’ergonomie.

Xiaomi Mi 9 : Je range ce modèle parmi les “Mentions honorables en devenir” car, à l’heure d’écrire ces lignes, il n’est pas encore disponible sur les plateformes de vente. Ses composants, les premiers tests des professionnels et le prix auquel il est annoncé (moins de 500€) pourraient cependant bien le propulser rapidement vers la première place de ce comparatif. Affaire à suivre, donc…

2 Commentaires

  • Vous avez émit votre opinion concernant les divers modèles de smartphones disponibles selon les besoins et selon les budget. Seul tic, je trouve qu’elle n’est pas assez exhaustive. Par contre, je vous remercie de votre avis qui, indéniablement, a participé à m’éclairer. Merci encore une fois.

    • Bonjour Mounir,

      Merci beaucoup pour votre retour et je suis ravie que mon article ait pu vous aider !

      Je suis d’accord avec vous, la liste n’est pas des plus exhaustives, mais j’étais partagée entre cette idée d’exhaustivité et celle de limiter le nombre d’articles pour ne pas trop égarer le lecteur.

      En bas de page, j’ai tout de même sélectionné quelques smartphones en « mentions honorables » pour donner un choix un peu plus varié.
      Néanmoins, je n’hésiterai pas à prendre votre avis en compte pour ma prochaine mise à jour, et à agrémenter ainsi un peu le choix.

      Belle journée,

      Morgane

Laisser un commentaire

>