Stockage

Les 6 (vrais) Meilleurs Serveurs NAS 2019 – Comparatif Complet

Publié le 18 février 2019

Après plusieurs heures de recherches, j’ai enfin fait ma sélection des 6 meilleurs serveurs NAS parmi plus d’une trentaine de modèles disponibles pour le moment.

Celui que je vous conseille vivement est le Drobo 5N2, qui allie grande sécurité de vos données et facilité d’utilisation à un prix plutôt raisonnable.

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat qui vous apportera quelques informations pour vous aider à choisir un NAS qui vous convienne.

Meilleur pas cher
Synology DS216j 8TB (2 x 4To SGT-IW) 2 Bay Bureau Unité NAS
Meilleur milieu de gamme
Drobo 5N2 Ethernet/LAN Bureau Noir NAS - Serveurs de Stockage (Disque Dur, SSD, Série ATA II, Série ATA III, 3.5", 64 to, 10,100,1000 Mbit/s, CIFS, SMB, AFP)
Meilleur haut de gamme
Synology DS918+ 8TB (4 x 2To WD RED) 4 Bay NAS de bureau Unité
Synology DS216j
Drobo 5N2 DRDS5A21
Synology DS918+
499,90 €
533,44 €
1 013,26 €
Meilleur pas cher
Synology DS216j 8TB (2 x 4To SGT-IW) 2 Bay Bureau Unité NAS
Synology DS216j
499,90 €
Meilleur milieu de gamme
Drobo 5N2 Ethernet/LAN Bureau Noir NAS - Serveurs de Stockage (Disque Dur, SSD, Série ATA II, Série ATA III, 3.5", 64 to, 10,100,1000 Mbit/s, CIFS, SMB, AFP)
Drobo 5N2 DRDS5A21
533,44 €
Meilleur haut de gamme
Synology DS918+ 8TB (4 x 2To WD RED) 4 Bay NAS de bureau Unité
Synology DS918+
1 013,26 €

Les meilleurs serveurs NAS pas chers

Un serveur NAS est certes un investissement. Il existe toutefois des modèles plutôt performants destinés aux particuliers et aux petites entreprises. Petit tour d’horizon.

Synology DS216j : le meilleur pas cher

Synology DS216j

Prix
499,90 €
Avantages
Rapport qualité-prix
OS intuitif
Configuration facile
Inconvénients
Un peu poussif

On commence notre tour d’horizon des NAS d’entrée de gamme avec le Synology DS216j, marque phare de fabrication de ces petits serveurs à usage domestique qui se font de plus en plus nombreux dans nos foyers.

Cette unité, qui dispose d’un processeur dual-core 1 Ghz et de 512 Mo de RAM DDR3, permet de loger deux disques durs dans ses baies 3.5” (compatible 2.5” moyennant l’acquisition de deux supports vendus séparément) et d’envisager une configuration en RAID 0 ou RAID 1. Notez qu’il est possible d’acheter le boitier DS216j sans les disques durs à un prix plus bas.

Du point de vue esthétique, ce NAS en plastique blanc est plutôt soigné et discretos. Sur la façade se trouvent le bouton d’alimentation ainsi que des voyants permettant d’indiquer d’éventuels soucis de connexion ou de disque dur, et sur le panneau arrière deux ports USB 3.0 et un port RJ45.

Une fois configuré et mis en route, le DS216j se connecte aisément avec des ordinateurs Linux, Mac et Windows, ainsi qu’avec tout appareil mobile Android ou iOS, sur lequel il suffit d’installer l’appli DS File.

Il existe également la possibilité de télécharger des applications complémentaires à partir du « centre de paquets » proposé par la marque, dont un serveur multimédia compatible DLNA, des outils de gestion de téléchargement (BitTorrent, FTP, etc.), des bibliothèques de photos et de musique, un service de synchronisation cloud, l’enregistrement de caméras IP, un serveur iTunes, Plex, un antivirus et on en passe.

On retrouve également des applications plus pointues destinées aux développeurs, des outils de configuration réseau ou encore des services pour les entreprises.

L’accès à distance fonctionne très bien grâce au service QuickConnect intégré : lors de la configuration initiale, il suffit de vous inscrire auprès de Synology pour recevoir un identifiant QuickConnect que vous pouvez utiliser soit avec l’application mobile soit via le site QuickConnect. Vous pourrez par la suite accéder au panneau de commande du NAS et à tous les packages complémentaires à l’aide d’une interface graphique simple qui ressemble à un système d’exploitation de bureau.

Baptisé DiskStation, cet OS (que l’on retrouve sur tous les modèles de la marque) est un véritable argument en faveur du NAS. Ressemblant de près au genre d’interface que l’on a l’habitude de retrouver sur nos PC, il permet de configurer facilement le NAS et d’accéder à tous ses fichiers sans problème.

Synology propose qui plus est une gamme très complète d’applications mobiles iOS et Android. On retrouve des applis destinées non seulement à la gestion du NAS (DS Finder), des téléchargements (DS download), des fichiers (DS File) et la synchronisation dans le cloud (DS Cloud), mais aussi à l’audio, à la vidéo, aux notes et à la messagerie. C’est peut-être même un peu too much, puisque l’appli de base DS File permet de visionner des photos et d’ouvrir des fichiers vidéo et audio sur votre mobile.

En ce qui concerne la performance, il s’agit décidément d’une unité destinée à une utilisation domestique. Rien de bien grave, mais mieux vaut ne pas tenter d’effectuer trop de tâches en même temps au risque de mettre à rude épreuve les 512 Mo de RAM embarqués.

En conclusion, un NAS d’entrée de gamme tout à fait accessible à l’utilisateur néophyte qui propose un bon rapport qualité-prix et des petits extras à la carte pour ceux qui en ressentent le besoin.

Avis d'un expert
« Voici plus de trois ans que j’ai opté pour un NAS Synology. Grand parano des backups, j’ai enfin trouvé une réponse concrète à diverses problématiques que chacun d’entre nous rencontre car, avouons-le, la sauvegarde des données, c’est crucial mais personne ne s’en préoccupe … jusqu’au jour où on vous vole votre notebook ou que votre disque dur externe vient de se viander au sol comme une brique lâchée du haut du mur par un maçon. Synology me rend donc une bonne brouette de services, à savoir :
– Tous les documents de la maison (ados y compris) se retrouvent sur le NAS et sont automatiquement sauvegardés dans le Cloud sur Google Drive.
– Les films sont automatiquement disponibles via Plex et mes enfants arrêtent de me demander où ils se trouvent, tout comme les vidéos de vacances.
– Les photos de chaque PC (au nombre de six car, évidemment, les petit.es ami.es en profitent) sont sauvées en temps réels sur le NAS et sont accessibles de n’importe où.
– Les vidéos provenant de mes caméras de surveillance sont disponibles à tout moment et, si le cambrioleur vient à me piquer les caméras, je garde une trace de leur passage, tout en étant averti via de simples notifications sur mon smartphone.
Pour être concis, il faut bien comprendre qu’un NAS est véritablement un concentrateur de toutes vos données, accessibles de n’importe où. Un vrai gage de sérénité, croyez-moi. »

Bertrand,
Tinynews.be,
Le blog belge High-Tech décalé

QNAP TS-251A : un NAS spécial multimédia

QNAP TS-251A

Prix
Dès 358,91 €
Avantages
Rapport qualité-prix
Sortie HDMI
Polyvalent
Inconvénients
Conversion 4K

QNAP est l’une des marques les plus reconnues en matière de NAS destinés à un usage domestique et le TS-251A, avec son processeur double cœur Intel Celeron N3060 1,6 GHz, est une proposition solide.

Il propose notamment de profiter de ses fichiers multimédias à partir de n’importe quel appareil, et dispose d’une sortie vidéo HDMI permettant de le brancher sur sa télé.

On a en effet l’impression d’avoir affaire à un modèle qui se destine tout particulièrement à une utilisation multimédia. Le boîtier en plastique blanc (aux apparences un peu cheap au passage) dispose de deux baies pouvant accueillir les disques durs, de cinq LEDs indicateurs d’activité, d’un port carte SD, d’un bouton pour activer la copie des fichiers et de deux ports USB.

À l’arrière, on retrouve deux ports USB 3.0, deux connecteurs Gigabit Ethernet et la sortie vidéo HDMI, laquelle permet de connecter directement le NAS à un téléviseur ou à un moniteur et de visionner du contenu directement depuis l’appareil.

À savoir que si votre réseau est down pour une raison quelconque, vous avez la possibilité de connecter une souris et un clavier et utiliser le NAS directement comme un ordinateur. Une télécommande est fournie.

L’installation des disques se fait de manière relativement simple, même s’il faut prévoir un tournevis pour visser ces derniers dans les supports avant de les insérer dans l’appareil. Le NAS permet une configuration en RAID 0 ou RAID 1. L’installation matérielle se complète en branchant l’appareil au au routeur ou à la box Internet avec le câble réseau fourni.

Pour ce qui est de l’installation logicielle, il est nécessaire de télécharger l’application Qfinder qui permet de détecter le NAS sur le réseau et de lancer l’installation, procédure relativement simple. Une installation via le cloud est également proposée.

Une fois cette étape franchie, on découvre l’interface utilisateur qui n’est pas sans rappeler le système iOS à base d’icônes et de fenêtres. Celle-ci s’avère rapide et intuitive, avec une vaste gamme gamme d’applications complémentaires qui s’ajoute à celles disponibles dans l’App Center : vidéosurveillance, gestion de site WordPress, messagerie…

Pour accéder à ses fichiers à distance, il suffit de créer un compte et d’enregistrer l’appareil sur le site myQNAPcloud. Un large choix d’applications iOS et Android est également disponible.

Côté performance, c’est plutôt pas mal. Sachez que si vous souhaitez profiter de la fonctionnalité de conversion vidéo 4K, il vaut mieux disposer du modèle 4 Go de mémoire vive, sinon bonjour la galère !

On a affaire à un NAS plutôt complet avec le TS-251A, qui se destine tout particulièrement à un usage multimédia – la non prise en charge du format MKV par l’appli native est par contre un peu dommage, car elle oblige à installer Plex sur ses appareils mobiles.

L’unité est par la même occasion assez bruyante. On apprécie tout de même le rapport qualité-prix de ce NAS, une bonne option pour les utilisateurs à la recherche de polyvalence et de facilité d’utilisation.

Les meilleurs serveurs NAS de milieu de gamme

Ces serveurs NAS de milieu de gamme proposent de meilleures performances, voire plus d’options en termes de configuration.

Drobo 5N2 DRDS5A21 : le meilleur de milieu de gamme

Drobo 5N2 DRDS5A21

Prix
533,44 €
Avantages
Sécurité des données
Facilité de configuration
Inconvénients
Prix élevé

Les systèmes de stockage destinés aux particuliers et aux petites entreprises ont décidément le vent en poupe, et c’est loin d’être étonnant : saviez-vous que l’on produit à l’heure actuelle 2,5 milliards d’octets de données par jour ?

Tout ce data, il faut bien les stocker quelque part. Le Drobo 5N2, NAS à cinq baies, est principalement destiné à l’utilisateur moyen un peu plus exigeant, voire aux start-up et aux petites structures à la recherche d’un moyen rapide et facile de sécuriser et de partager leurs fichiers.

Axé sur l’ergonomie, il fait la part belle à la sécurisation des données et la facilité de configuration. Allons découvrir tout ça.

Le Drobo est en apparence plutôt robuste avec une finition métallisée sobre. Avec ses dimensions assez compactes 150,3 x 185,4 x 262,3 mm pour environ 4 kg, il se range assez facilement sur une bibliothèque ou un coin de votre bureau. Sur le châssis on trouve deux ports Ethernet (les câbles sont fournis) et un bouton d’interrupteur.

À l’intérieur se trouvent cinq baies SATA pouvant accueillir des disques durs de 3,5” (ou 2,5” avec un support adapté). Petite touche que l’on apprécie : le cache des baies est magnétique (on oublie donc les vis), le tout sécurisé par un loquet pour une installation simplissime.

À savoir qu’avec beaucoup de NAS, on préfère par sécurité utiliser des disques de la même capacité, or ce n’est pas nécessaire ici : on peut aisément mélanger à sa guise.

La configuration se fait par le biais d’une interface baptisée Drobo Dashboard qui s’opère automatiquement, plutôt reposant pour ceux et celles qui ont l’habitude des serveurs, et prend environ 20 minutes.

Ce même dashboard permet par la suite de configurer les liaisons Ethernet, d’activer la DDR (permettant de prévenir une panne simultanée de deux disques) de définir les paramètres de partage. Le tout se fait de manière relativement intuitive et si jamais ça coince, un manuel d’utilisateur en français (!) est disponible en ligne.  

Le service My Drobo permet d’accéder à ses données offsite ainsi qu’à la synchronisation dans le cloud. Drobo propose par la même occasion une trentaine d’applis qui permettent notamment de faire de son NAS un media center, d’héberger un blog ou d’en faire un outil de stockage partagé.

Le NAS s’avère plutôt stable pour le travail à plusieurs et permet de transférer des fichiers sans délai. La lecture de vidéos, elle, s’avère plutôt poussive.

De façon générale ce n’est pas un NAS des plus performants, même si le temps d’accès reste plutôt correcte. Là où on est vraiment impressionné, c’est au niveau du processus de sécurisation des données : en cas de panne d’un disque dur, les voyants sur le châssis changent de statut et on est rapidement averti par notification desktop et / ou mail.

Dès lors, il suffit simplement de remplacer le disque défaillant sans avoir à interrompre l’activité du NAS. Vos données restent accessibles durant le processus, moyennant un temps d’accès un poil plus long.

Un mode Disaster Recovery, basé sur le jumelage de deux Drobo 5N2 situés dans des emplacement différents, permet de synchroniser les données en permanence et donc de les retrouver même en cas de perte ou vol de votre NAS.

Soyons clairs : avec ce NAS, il ne faut pas s’attendre à de la folie que ce soit au niveau de la performance ou du concept. On est avant tout sur un modèle qui se veut extrêmement facile d’utilisation et avant tout, une véritable garantie en ce qui concerne la sécurité de vos données.

Synology DS218j : la qualité Synology

Synology DS218j

Prix
513,51 €
Avantages
Bon rapport qualité-prix
Polyvalent
OS intuitif
Inconvénients
Performances un peu poussives

Conçu principalement pour le stockage et le partage des fichiers dans un cadre domestique, le Synology DS218j est un NAS à deux baies qui, comme les autres modèles de la marque, propose de nombreuses applications tierces et une interface de gestion intuitive.

Malgré son prix relativement abordable, il s’agit d’une solution de sauvegarde complète avec plusieurs options de configuration que l’on peut paramétrer en tant que serveur cloud ou multimédia ou encore solliciter pour la vidéosurveillance avec caméra IP.

Le DS218j comporte quatre voyants d’état à l’avant, lesquels correspondent au status, l’état des disques et au LAN. Sous les voyants se trouve un bouton d’alimentation et à l’arrière, deux ports USB 3.0, un port LAN et un bouton de réinitialisation. Disposant d’un processeur dual-core à 1,3 GHz et de 512 Mo de mémoire DDR3, le DS218j peut accueillir deux disques de 2,5 ou 3,5” d’une capacité maximale de 16 To par unité.

Pour accéder aux baies, il faut retirer les deux vis situées à l’arrière du boîtier. Pas de tiroirs avec ce modèle : on insère simplement les disques avant de les fixer avec les vis fournies. À noter : ce modèle est livré avec deux Seagate IronWolf Pro que l’on peut aisément contrôler et diagnostiquer grâce à la fonction IronWolf Health Management.

Une fois de plus, l’OS DiskStation que nous avons découvert et fortement apprécié avec le DS216j. L’interface Web permet la gestion des volumes de stockage, le partage de dossiers, le téléchargement d’applications complémentaires et plus encore.

On trouve sur le bureau des icônes Package Center et File Station, le panneau de configuration et le centre d’assistance, ainsi qu’une fenêtre Health System qui permet de suivre l’utilisation du processeur et de la RAM. La procédure d’installation consiste à brancher le NAS sur la prise réseau et à se rendre sur la page find.synology.com.

En ce qui concerne les performances, on est relativement bien servi. Les vitesses de lecture et d’écriture sont respectables, mais ne valent bien entendu pas celles des modèles haut de gamme de la marque.

Ici, on est sur une utilisation à la maison ou en petite entreprise, plus destinée au stockage et au partage de fichiers : ne vous essayez pas au transcodage de vidéos 4K sous peine de voir le processeur s’envoler. La lecture de vidéos reste possible, mais attention à la résolution. Le tout est assez discret et silencieux en utilisation normale grâce à son ventilateur de 92 mm 4 modes.

L’acquisition d’un NAS est une évidence pour toute personne souhaitant s’assurer de la sécurité de ses données, et celui-ci fera très bien l’affaire pour ceux et celles qui ne demandent pas des performances de folie.

La facilité d’utilisation, l’interface sympa et intuitive et une grande diversité au niveau des applications en font un bon petit appareil, mais les utilisateurs plus exigeants feraient mieux de se tourner vers les modèles plus performants de la marque tels que le DS918+.

QNAP TS-231P2 : performant et évolutif

QNAP TS-231P2

Prix
499,00 €
Avantages
Bon rapport qualité-prix
Évolutif
Facile d’utilisation
Inconvénients
”Pas

Le marché des NAS s’est considérablement développé ces dernières années. QNAP propose  une gamme de périphériques NAS destinés aux particuliers et aux entreprises.

Le QNAP TS-231P2 est l’un des appareils les plus abordables de cette gamme. Avec ses deux baies, il est conçu pour faciliter le stockage et le partage de fichiers personnels sur un réseau domestique ou professionnel de petite taille. Il ne s’agit pas toutefois d’un simple serveur de fichiers ou serveur DNLA : le QNAP TS-231P2 va bien plus loin.

Ce nouveau NAS de chez QNAP ressembles certes à son prédécesseur, mais propose des avancées significatives à la fois en ce qui concerne l’OS et les performances. Le TS-231P2 est une refonte du TS-231P, sorti fin 2016 et dont on avait chanté les louanges à l’époque.

De l’extérieur, on distingue difficilement l’appareil de son prédécesseur. Il conserve les deux tiroirs verticaux et les et deux boutons (alimentation et copie de fichiers) à l’avant ainsi que les trois ports USB 3.0 et deux ports LAN. À noter : l’absence de port HDMI contrairement à d’autres modèles de chez QNAP.

Le TS-231P2 est équipé d’un processeur Annapurna Labs AL-314 en quadruple cœur de 1,7 GHz, contrairement au double cœur du TS-231P. L’appareil est proposé en version 1 GB ou 4 GB de RAM, en sachant qu’il est tout à fait possible d’opter pour le modèle 1GB et de rajouter de la RAM par la suite. On peut aller jusqu’à 8GB.

En ce qui concerne l’insertion des disques, cela se fait relativement facilement en faisant coulisser les tiroirs (mais on a malheureusement toujours besoin d’un tournevis pour les fixer). La mise en route du NAS passe par outil Qfinder et se fait de manière plutôt intuitive.

QNAP fait de grands efforts pour ratrapper Synology en ce qui concerne son système d’exploitation. QTS, son OS, tourne sur Linux et s’avère relativement intuitif pour les utilisateurs Android avec son système d’icônes d’accès rapide aux différentes applications, son Control Panel et le Storage Manager qui permet de gérer la sauvegarde des disques.

De nombreuses applications sont proposées au téléchargement (un peu moins toutefois que chez Synology), dont une vingtaine développée par la marque elle-même. On y retrouve notamment Plex, WordPress, iTunes, Joomla, des serveurs DNLA, un antivirus, etc…

L’offre cloud est pas mal du tout, avec des applications permettant de synchroniser Azure, S3, IDrive, Google Drive, ElephantDrive, Dropbox, OneDrive, OneDrive for Business et hubiC. Le TS-231P2 peut également servir de cloud “privé” : QNAP met à disposition un portail myQNAPcloud permettant de se connecter à distance au périphérique ou de partager ses contenus.

À ces fonctionnalités s’ajoutent des performances intéressantes avec des vitesses de lecture et d’écritures tout à fait correctes et pas de ralentissements. Seul bémol : vous pouvez une fois de plus oublier la vidéo 4K.

En conclusion, un boîtier NAS petit mais puissant avec une pléthore de fonctionnalités qui démontre à quel point QNAP prend désormais au sérieux sa gamme de produits NAS. Synology n’a qu’à bien se tenir !

Les meilleurs serveurs NAS haut de gamme

De belles performances et la polyvalence sont au rendez-vous avec ce modèle haut de gamme de chez Synology.

Synology DS918+ : le meilleur haut de gamme

Synology DS918+

Prix
513,51 €
Avantages
Performance
Polyvalent
Vidéo 4K
Inconvénients
Prix important

La démocratisation des téléviseurs 4K, de plus en plus accessibles, est plutôt une bonne nouvelle. Le souci, c’est que les fichiers vidéo 4K sont immenses et ont vite fait de bouffer toute la place disponible sur vos unités de stockage.

Vous êtes donc à la recherche d’un moyen simple de les stocker en masse et de les lire sur votre téléviseur. Un périphérique de stockage en  réseau comme le DS918+ de Synology vous permet de gérer le stockage de fichiers, les sauvegardes sur PC, la diffusion de contenu multimédia ultra-HD, et bien plus encore.

On est sur un modèle plutôt haut-placé de la gamme bien connue de Synology avec le DS918+, qui dispose de quatre baies 3.5” avec des tiroirs extractibles possédant chacun sa serrure. Des voyants de fonctionnement permettent d’indiquer l’état des quatre disques durs ainsi que le status de l’appareil.

En dessous, on trouve un port USB et le bouton d’alimentation. À l’arrière, on trouve deux ports RJ-45 1GbE, un connecteur eSATA et un deuxième port USB 3.0 et en dessous deux deux emplacements M.2. Derrière les tiroirs se trouvent deux slots de mémoire, l’un occupé (4 Go de DDR3L) et l’autre vacant.

La configuration n’est pas particulièrement rapide, en particulier la création initiale de volume multi-disque si vous décidez d’opter pour le système RAID hybride exclusif de Synology, mais reste tout de même relativement simple. Une fois que vous avez sorti le NAS de son emballage et que vous l’avez connecté à votre réseau via l’un des deux ports Ethernet Gigabit, il suffit de télécharger Synology Assistant sur votre PC et de transférer la dernière version de DiskStation Manager vers vos unités de stockage.

On retrouve l’OS DiskStation, dont on chantait déjà les louanges avec le DS216j, nul besoin de revenir pas dessus. Sachez simplement que celui-ci vous permet de gérer directement depuis votre NAS des tâches pour lesquelles il faudrait en temps normal solliciter son PC, de manière simple et intuitive. Bref, on est toujours aussi fan.

Ce NAS est lui tout aussi abouti d’un point de vue matériel que logiciel. Côté performances, on comprend rapidement que l’on n’est plus sur du NAS destiné uniquement à un usage domestique.

Les débits sont excellents et la quantité de mémoire embarquée tout à fait suffisante pour la plupart des cas de figure (on vous rappelle que vous avez la possibilité de l’augmenter via un second emplacement vacant). Le tout n’est pas particulièrement gourmand en énergie.

Si vous êtes à la recherche d’un serveur multimédia performant, vous serez servi : le DS918 + est suffisamment puissant pour gérer simultanément deux flux de transcodage 4K H.265.

En résumé, le DS918+ est un NAS à la fois puissant et évolutif qui conviendra à une utilisation personnelle ou professionnelle.

Bien entendu, il existe des NAS plus économiques pour ceux et celles qui n’ont pas besoin de toutes les fonctionnalités de la gamme Plus de Synology, mais devant des telles performances, on se dit qu’il n’y a pas de mal à se faire plaisir de temps à autre.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre serveur NAS ?

Fini l’époque où il existait au sein d’un foyer un seul et unique PC : avec chaque membre de la famille qui possède au moins un appareil, il est facile de se retrouver avec des fichiers éparpillés un peu partout.

Un NAS (ou Network Attached Storage) est une unité de stockage réseau qui vous permet de sauvegarder, de sécuriser et de partager des fichiers à partir des différents appareils multimédia (ordinateur, smartphone, tablette…) dont vous pouvez disposer.

Imaginez que les parents veuillent visionner les photos de leur dernière balade en montagne sur la télé du salon, l’aînée réviser ses cours sur sa tablette, et le petit dernier regarder tranquillement des dessins animés sur son PC portable. Grâce au NAS, les fichiers en question sont accessibles par toute la famille en même temps.

Vous pouvez même accéder à vos documents quand vous êtes en dehors de la maison via un client FTP ou une application smartphone !  

Mais pour choisir celui qu’il vous faut, mieux vaut garder en tête quelques points importants, notamment l’usage que vous lui destinez.

L’utilisation

Comme serveur de fichiers

L’un des principaux intérêts du NAS, comme vous l’aurez compris, est de centraliser les fichiers et de les rendre accessibles à toute la famille, sur tous les appareils du foyer… Y compris quand on se trouve à l’extérieur.

Tous les utilisateurs du NAS peuvent y déposer et y consulter (en fonction des droits) des données via des protocoles tels que le FTP, le NFS ou le SMB.

Un client FTP installé sur son ordinateur permet de se connecter à l’interface du NAS à distance et consulter, exporter ou ajouter des fichiers.

Selon le logiciel embarqué dans le NAS, on a la possibilité de créer une liste et des groupes d’utilisateurs et de leur octroyer des droits d’accès à des fichiers ou à des services, voire d’établir des limites d’utilisation d’espace disque par personne.

Comme plateforme multimédia et serveur DLNA

C’est bien entendu l’un de ses principaux intérêts, mais le NAS ne sert pas seulement à stocker des données. Les unités compatibles DLNA permettent aussi de simplifier la diffusion de vos contenus multimédia (vidéo et photo) via des périphériques tels que les téléviseurs, consoles de jeu, ordinateurs PC et Mac, box internet, etc…

Les lecteurs mis à disposition par ces périphériques détectent automatiquement les contenus multimédia stockés sur votre NAS pour les lire, mais attention, ne permettent pas de les manipuler (supprimer, copier ou déplacer).

Une fois de plus, il est possible selon les logiciels d’établir des droits d’accès, voire de limiter le nombre d’utilisateurs autorisés à se connecter en même temps.

La sauvegarde et la synchronisation

La sécurisation physique des données

Le NAS dispose généralement de plusieurs emplacements à disques durs à 3,5″ ou 2,5″. Ceci à l’énorme avantage de vous permettre de configurer le volume disque afin de ne pas perdre vos données en cas de panne de l’un des disques.

On peut configurer son volume disque des manières suivantes.

En JBOD (just a bunch of disks) autrement dit, la panne de l’un des disques entraînera la perte des données qu’il contient.

En RAID 0, à proscrire car le dysfonctionnement de l’un des disques entraînera la perte de toutes les données.

En RAID 1, qui convient aux NAS avec deux emplacements disque dur. L’unité inscrit simultanément les mêmes données sur les deux disques, ce qui permet de les récupérer en cas de panne de l’un des deux.

En RAID 5, qui demande un minimum de trois disques durs. Dans le cas d’une panne de l’un des disques, les deux autres sont capables de recréer les données perdues.

En RAID 6, exigeant un minimum de quatre disques durs et qui permet la panne simultanée de disques sans perte de données.

Le RAID 1 est le système le plus couramment utilisé dans le contexte domestique.  

La synchronisation

La sécurisation physique ne vous protège pas bien entendu de la perte de vos données en cas d’un cambriolage : c’est pourquoi les NAS vous permettent aussi de réaliser des sauvegardes dans le cloud, autrement dit des services en ligne.

Les NAS sont compatibles avec les services cloud les plus populaires, tels que Dropbox, Google Drive, Microsoft OneDrive etc. En cas de perte de votre unité, vos données sont donc récupérables.

Aller plus loin : tout ce qu’on peut faire avec un NAS

Serveur d’impression

Peu d’imprimantes destinées à un usage domestique disposent d’une prise réseau. Vous avez la possibilité de connecter votre imprimante à votre NAS et ainsi de la transformer en imprimante réseau, accessible à tous les utilisateurs du NAS.

Sauvegarde Time Machine

De nombreux NAS sont compatibles avec l’utilitaire de sauvegarde Time Machine proposé par Mac OS X.

Surveillance vidéo

Certains NAS sont compatibles avec les caméras IP et permettant de sauvegarder leurs signaux à intervalles régulières, voire de notifier les utilisateurs en cas de détection de mouvement.

À propos de l'auteur

Caroline Corby

Caroline est diplômée d'un master en coopération internationale obtenu à l'université de Lille. Curieuse et touche-à-tout, elle met volontiers sa plume au travail dans des catégories comme le High Tech ou le sport et loisir.

Laisser un commentaire

>