Les 8 Meilleurs Rollers Toutes Catégories 2019 – Comparatif Complet

Mis à jour le 29 mai 2018

J’ai étudié les (très) nombreux modèles de rollers disponibles, dans les catégories débutants, hommes, femmes, enfants, semi-pro et urbains. Si vous ne voulez pas vous embêter avec ces détails, ne retenez que ceci : les Rollerblade Twister 80 sont les meilleurs rollers du moment, et assez de tailles sont disponibles pour convenir à tout le monde. Plus d’infos dans la catégorie “débutants”.

Lisez aussi le guide d’achat pour en apprendre plus sur le sujet, et savoir comment j’ai mené ma recherche !

Débutant
Rollerblade Roller Twister 80 2015 Noir (41)
Freeride
Fila roller freeskate nrk road 13 noir blanc (45)
Enfant
Powerslide Phuzion 3 Boys Rollers en ligne garçon Noir/Bleu 33/36
Rollerblade Twister 80
FILA NRK Road
Powerslide Phuzion Kids
Dès 199,90 EUR
Dès 300,00 EUR
Actuellement en rupture de stock
Débutant
Rollerblade Roller Twister 80 2015 Noir (41)
Rollerblade Twister 80
Dès 199,90 EUR
Freeride
Fila roller freeskate nrk road 13 noir blanc (45)
FILA NRK Road
Dès 300,00 EUR
Enfant
Powerslide Phuzion 3 Boys Rollers en ligne garçon Noir/Bleu 33/36
Powerslide Phuzion Kids
Actuellement en rupture de stock

Les meilleurs rollers pour débutants

Il n’existe pas, à priori, de catégorie de rollers pour débutants sur les sites spécialisés. En revanche, il y a certaines caractéristiques à surveiller pour s’assurer qu’une paire de rollers ne sera pas trop dure à prendre en main.

Les rollers faciles à utiliser offrent moins de liberté artistique, mais le support de la cheville évite les blessures et permet de garder plus facilement l’équilibre. Elles demandent aussi un minimum d’entretien – il faut quand même être fan d’un sport pour s’intéresser de très près à sa maintenance.

Paradoxalement, ce ne sont pas toujours les moins chères qui sont idéales dans ce domaine. Trop plastiques, trop fragiles, roues trop molles à cause de la mauvaise qualité, freins qui s’usent vite… L’entretien peut devenir conséquent, coûteux et ennuyeux. Mon conseil, c’est d’investir si possible dans une paire de meilleure qualité qui ne vous dégoutera pas de cette activité au bout de la cinquième utilisation.

Rollerblade Twister 80 : le meilleur pour débutant

Prix
Dès 199,90 EUR
Avantages
Grande maniabilité
Look soigné
Excellent en ville
Tient bien le pied
Inconvénients
La rigidité peut faire mal après 2-3h
Pas de frein inclus - à installer soi-même

Ce sont les rollers les plus populaires du moment, notamment aux Etats-Unis. Et il y a une très bonne raison à ça : ils sont designés avec soin, tant pour le confort que l’esthétique, avec une coque extérieure qui offre un excellent support du pied, même à grande vitesse.

Avec un prix abordable, un bon confort d’utilisation et une facilité d’entretien et de glisse, ce sont les meilleurs rollers pour débutants.

Leur look futuriste brise un peu le tabou en matière de premiers rollers : ils n’ont pas à être complètement moche – oui Décathlon, c’est à toi que je parle. Le châssis est en aluminium, un bon compromis de légèreté et de souplesse, et sa forme angulaire apporte vraie valeur ajoutée en matière d’esthétique.

Non seulement ces rollers sont optimaux pour un ride en ville, mais on peut aussi les envisager pour un débutant en hockey. Leur grande force de ce point de vue, c’est le niveau de maniabilité assez exceptionnel pour des rollers d’entrée/milieu de gamme. En fait, de toutes les paires de rollers que j’ai analysées, ce sont celles qui offrent la meilleure maniabilité pour ce prix. Il n’y a tout simplement pas mieux.

Ces rollers urbains ont une bonne taille de roue pour des déplacements occasionnels. Et on peut dire ça en se basant sur deux caractéristiques : de petites roues absorbent davantage les chocs – donc c’est un bon point pour l’équilibre – et permettent de compenser les imperfections du sol.

La qualité du roulage permet d’accélérer assez rapidement et sans trop d’effort : c’est là aussi le signe de rollers de ville assez pertinents. Mais on peut aussi les envisager sur des routes de campagne, à condition qu’elles soient en assez bon état.

Le dernier point qui en font d’excellents rollers pour débutants, c’est le niveau de support. La coque extérieure très rigide limite les pertes de contrôle dans les virage. D’expérience, c’est aussi le meilleur moyen d’éviter les chutes lors des premiers jours d’utilisation. Il faut noter, cependant, que les coques rigides peuvent aussi finir par faire un peu mal sur la durée, au bout de 2-3 heures d’utilisation continue.

Seul problème majeur de ces rollers à mon sens : le frein n’est pas inclus. Il faudra en acheter un supplémentaire et l’installer avant utilisation.

Roces Metropolis : Les rollers urbains faciles à prendre en main

Prix
Dès 124,95 EUR
Avantages
Ultra confortable
Cales fiables
Maintient bien le pied
Absorbe les chocs
Inconvénients
Il faut envisager de changer les roues
Patine en plastique d’apparence fragile

Rollers mixtes. Disponibles dans les tailles 38 à 45 – sauf 42, 43, 44, en rupture de stocks.

Avec un nom pareil, vous pouvez vous douter qu’il s’agit de rollers optimisés pour les amateurs de sport en ville. En l’occurrence, ils sont adaptés aussi bien pour du freeride que pour aller au boulot le matin.

Dommage, du coup, que son design soit aussi franchement orienté vers l’aspect “skater”, et qu’ils ne soient pas plus passe-partout. Si l’apparence peut sembler de sérieux, en revanche, la construction est impeccable. Équipés d’un revêtement en mousse ventilé ultra-fin qui utilise la technologie de mémoire de forme, ces rollers ont l’avantage d’offrir un confort très appréciable pour l’utilisation de longue durée. Et c’est incomparable avec les modèles en plastique que l’on peut trouver pour une soixantaine d’euros.

La semelle est équipée d’un matériau qui absorbe les chocs : ceux qui ont déjà fait du roller sur de longues distances savent que c’est un atout. La réduction de la fatigue sur la durée permet de travailler son endurance et de vraiment apprécier l’expérience.

Il y a plusieurs petites innovations malines, notamment pour fermer la chaussure. Les lacets passent par la botte et par la coque en plastique, ce qui assure un maintien idéal. Ça offre aussi la possibilité de serrer selon la morphologie du pied, et c’est une petite astuce que l’on retrouve parfois sur les rollers adaptés aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

Il y a un point important qu’il faut mentionner : la plupart des pièces externes sont en plastique. Si les revendeurs le catégorisent généralement dans la catégorie slalom et acrobaties, cette caractéristique ne me convainc pas. C’est ce qui m’a motivé à le placer dans cette partie. Quand les sliders – les embouts qui évitent la botte de s’abimer en cas de frottement contre le sol – sont en plastique, l’usure est beaucoup plus rapide. En plus, c’est aussi là qu’on retrouve le motif esthétique de la marque : une éraflure risque de ne pas passer inaperçue.

En revanche, c’est grâce à ce point-là qu’elles parviennent à rester assez légères, alors qu’elles sont montantes et assez grandes. Il faut compter environ 1.6kg par chaussure pour une taille 41.

La platine – la pièce qui lie les roues à la botte – est en ABS, une résine reconnue pour sa souplesse et sa solidité. Grâce à elles, on ressent cette absorption des chocs qui réduit la fatigue des articulations. Par contre, je ne suis pas convaincu qu’elle sera adaptée à des acrobaties un peu musclées. Des atterrissages abrupts sur du béton pourraient finir par l’endommager.

Son principal point négatif, ce sont les roues. Toutes droit sorties des usines Roces, ce sont des roues de 80mm dont le roulage est un peu approximatif. Mais surtout, la gomme a tendance à s’effriter, et il faut envisager de les changer rapidement. Autant investir d’emblée dans un nouveau set…

Dans l’ensemble, c’est un des modèles parfaits pour bien débuter avec les in-line classiques. C’est un choix facile : mixtes, ajustables, pleins de petites qualités, pour un prix qui reste abordable.

Riedell Skates Dart : Le quad pour débutant, par Riedell

Prix
149,95 EUR
Avantages
Confortables sur la durée
Grande stabilité
Adaptés pour un débutant
Facile à entretenir
Inconvénients
Peu versatiles - recommandé uniquement pour des promenades en ville
Solidité de la semelle discutable

Riedell, c’est une longue, longue histoire de rollers. Initialement spécialisés dans les rollers acrobatiques, ils se sont fait un nom dans le monde des rollers quad (c’est à dire avec quatre roues disposées sur deux essieux, et non pas en ligne). Pour la petite histoire, ce sont des Riedell que Hal porte dans Malcolm quand il fait la démonstration de ses talents de rollers acrobatiques sur Queen. C’est dire.

Leur grande force ? 60 ans de savoir-faire, qui justifient que presque tous les quads de ce comparatif soient signés Riedell.

Mais les rollers dont je vais parler maintenant ne tombent pas dans la catégorie semi-pro. Les Riedell Dart sont tout simplement les meilleurs quads pour apprivoiser les rollers. On pourrait penser – et c’est normal – que les rollers à roues alignées sont tout simplement des versions plus récentes et donc incontournables, et que le quad est tombé en désuétude depuis les années 80.

En fait, on en a même une image un peu ringarde. Mais ce n’est pas tout à fait exact. Les quads ont de sérieux avantages pour des débutants : parfois plus maniables, toujours plus stables. Ils prennent moins de vitesse, mais vraiment, quand on enfile des rollers pour la première fois, c’est peut-être pas un problème en soi.

Les bottes du Dart sont de type “low-cut”. C’est à dire que comme des baskets, elles arrivent juste en-dessous de l’articulation de la cheville. Si ça demande un peu de concentration au début pour ne pas laisser le pied s’incliner de manière douloureuse, c’est un critère de confort important pour une utilisation de longue durée.

Les plaques de nylon sont beaucoup, beaucoup plus légères que celles en aluminium, et autorisent une inclinaison de 15 degrés par rapport aux roues. On peut fixer un frein de son choix au bout de la semelle. Par contre, ce choix est un peu discutable en matière d’absorption des chocs et surtout, de durabilité. En général, les quads ne sont pas très indiqués pour les sauts de toute façon. Mais si vous ne roulez pas sur une surface parfaitement plane – comme une piste cyclable en parfait état – vous risquez à terme de voir la semelle s’endommager.

Les quatre roues Dart 93A ont un bon roulage, même si comme je l’ai mentionné plus tôt il ne s’agit pas des rollers les plus rapides de la marque Riedell. C’est ce point qui les rendent si adaptés aux débutants, de manière générale.

Pour moins de 200€, ces rollers allient donc le confort et la stabilité pour un débutant. Dommage cependant qu’ils n’offrent pas le même niveau de durabilité et de versatilité que les Twist 80. Je les recommande en revanche avant n’importe quel autre quad pour ceux qui veulent débuter le roller dans cette catégorie.

Les meilleurs rollers de freeride

Le freeride – ou outdoor – se concentre sur une utilisation sportive et urbaine. Ça inclut les promenades, mais aussi les courses et les déplacements du quotidien. On préfère, dans ce cas là, les “in-line” aux quads, parce que ces-derniers ne tiennent pas aussi bien la durée face aux nids de poule et aux reliefs.

Les rollers que j’ai choisi dans cette catégorie allient donc confort sur la durée, rapidité, solidité et absorption des chocs. Tous ne sont pas adaptés aux débutants, par contre : certains demandent une certaine maîtrise, notamment en matière d’équilibre, parce qu’ils ne tiennent pas le pied aussi fermement. Si je ne l’ai pas mentionné spécifiquement, c’est que les modèles sont mixtes homme/femme.

FILA NRK Road : le meilleur pour freeride

Prix
Dès 300,00 EUR
Avantages
Construction pro
Très confortables
Versatiles
Matériaux de qualité
Inconvénients
Prix élevé
Difficile à entretenir

Sortis en 2010, les NRK sont le premier pas de la marque FILA (et non pas Fils, comme je l’ai – trop – longtemps cru, bravo au designer du logo) dans le monde du freeride. Résolument orientés urban freeride, ces rollers se placent dans le haut-de-gamme.

Pourtant, on retrouve beaucoup, mais alors beaucoup de Seba dans le design. Ces rollers aussi disposent de trois points de fermeture : un lacet et deux straps réglable en plastique. J’ai cependant apprécié que le système de fixation soit, lui, en acier : les matériaux utilisés ici sont globalement plus nobles et durables.

La chaussure est en simili-cuir souple, relativement confortable bien qu’un peu fine. Les protections anti-éraflures ainsi que la partie haute de la botte sont en revanche en métal, et l’ensemble promet une assez bonne durabilité.

Parfaitement adaptées pour le freeride comme pour le slalom, ces rollers utilisent des matériaux de bonne qualité, notamment pour l’absorption des chocs. Mais certains notent que les similarités avec Seba pointent un prix un peu exagéré – sans doute renforcé par la présence du logo FILA.

D’autant que ces rollers posent quelques problèmes d’entretien : si on veut changer une pièce, on se rend compte que le pas de vis est de mauvaise qualité et peut s’abîmer assez rapidement. Ces quelques petits défauts de conception volent aux NRK la première place sur le podium : dommage !…

Seba FRX : L’entrée de gamme idéale pour du slalom et du freeride

Prix
137,95 EUR
Avantages
Excellente tenue du pied
Trois systèmes de fermeture complémentaires
Absorption des chocs
Semelle versatile slalom/freeride
Inconvénients
Un peu plastique
Frein non inclus

Les Seba FRX sont parmi les modèles les plus achetés en France pour le freeride, parce qu’ils offrent beaucoup de liberté à un initié sans pour autant mettre un débutant en difficulté.

Le premier point positif, c’est le confort de la chaussure en général. Elle compte trois systèmes de fermeture, tous ajustables. On commence par les lacets, qu’il convient de serrer comme pour une chaussure normale, puis une bande velcro qui ajuste encore la fermeté, et un strap en plastique qui ferme ensuite au niveau de la cheville.

Après quelques essais, vous devriez être en mesure de trouver la combinaison qui vous convient parfaitement, et d’avoir un bon compromis entre l’équilibre et le confort. Résultat : on peut l’utiliser pendant des heures, garanti sans ampoules. D’autant que le rembourrage intérieur comprend une mousse à mémoire de forme qui devrait tenir au moins 2 ou 3 ans avant de commencer à s’écraser.

La semelle n’est pas trop mal non plus, surtout pour un modèle d’entrée de gamme. En position par défaut, elles sont idéales pour du freeride. En modifiant l’inclinaison des petits boulons au niveau des roues, on peut en faire une semelle décente pour du slalom. Dans les deux cas, elle dispose d’une protection anti-chocs sur toute la longueur qui devrait épargner vos articulations sur un terrain irrégulier.

Les roues de 8mm sont aussi d’une très bonne taille en matière d’absorption des chocs et de gestion des obstacles ou nids de poule. Leur roulage m’a paru d’une qualité assez surprenante pour ce prix, et permet d’atteindre des vitesses très agréables sans effort. La dureté 84A est particulièrement adaptée pour la ville.

Le seul problème que je lui ai trouvé au final, est commun à beaucoup de rollers d’entrée de gamme. Ils n’incluent malheureusement pas de frein, qu’il faudra envisager d’installer soi-même si vous en voulez un. Ça ne devrait pas être trop compliqué, d’autant qu’il existe plusieurs tutos sur Youtube qui détaillent la manoeuvre, mais en matière de sécurité c’est indispensable, surtout si vous êtes débutant.

Les meilleurs rollers pour enfants

Le critère principal pour des rollers pour enfants ? Je ne vais pas vous faire un dessin, il y en a deux qui sont plutôt évidents. Il faut qu’ils soient adaptés pour les débutants, le cas échéant, mais aussi que la taille soit facilement adaptable à la croissance de leurs pieds. Car si certains rollers coûtent “seulement” une cinquantaine d’euros, on trouve des modèles à plus de 100€, même pour les enfants.

Au rythme d’une à deux pointures par an, ça peut être un véritable gouffre financier. Je m’adresse ici aux parents qui veulent offrir à leurs enfants des rollers à même de leur permettre de suivre leur vocation.

Si vous voulez juste des rollers pour des balades occasionnelles, et que la qualité générale vous importe peu, vous pouvez vous rabattre sur les Spokey Splash : très bon marché, taille adaptable, trois coloris et de plutôt bonne confection !

Powerslide Phuzion Kids : Le meilleur pour enfant

Prix
Actuellement en rupture de stock
Avantages
Taille ajustable
Disponible en plusieurs coloris
Idéal pour débutants
Roues de bonne qualité
Inconvénients
Trop plastique
Prix un peu élevé

Il peut être pertinent d’acheter de bons rollers à votre enfant. Des rollers de mauvaise qualité peuvent être inconfortables, difficiles à prendre en main et, à terme, le décourager à continuer. Mon conseil ? S’orienter vers des versions “enfants” de marques reconnues : elles sont généralement moins chères et de meilleure qualité.

Dans cette trempe, nous avons le Powerslide Phuzion, disponible pour garçon ou pour fille. Adaptable sur 3 ou 4 tailles, ces rollers devraient être utilisables pendant environ 2 à 3 ans selon la vitesse de croissance d’un enfant. Ils ont toutes les caractéristiques de rollers adaptés à des débutants.

La coque en polyuréthane est relativement solide et offre une bonne tenue du pied. Les roues 82A de 72 ou 76mm (selon les tailles) sont légèrement plus souples que celles pour adultes. C’est grâce à cela qu’elles bénéficient d’une meilleure absorption des chocs, même si je ne les recommanderais pas forcément pour des rollers sur une route trop abîmée.

Pour l’apprentissage du slalom ou du freeride, c’est en revanche une option assez solide : suffisamment soignées dans leur construction pour permettre à votre enfant de progresser.

Je regrette simplement que les matériaux utilisés soient d’assez mauvaise qualité : peu de métal, beaucoup de plastique. C’est compréhensible dans la mesure où ces rollers ne sont pas censés durer plus de 3 ou 4 ans, mais c’est un petit coup dans l’aile au rapport qualité-prix.

Seba FR Junior : Une alternative plus pro au Powerglide

Prix
151,44 EUR
Avantages
Solide
Confortable
Taille ajustable
Correct pour débutants
Inconvénients
Peu de tailles disponibles
Prix élevé

Le FR Junior partage beaucoup de particularités avec le Seba FRX, donc je tâcherai d’être bref. On retrouve le même système de fermeture à trois points, la semelle anti-chocs et une botte en plastique qui ferme bien le pied.

Comme le Seba FR X, ces rollers s’adressent aussi bien aux enfants débutants qu’aux plus aguerris, mais tout est adapté à une utilisation par des enfants. Les roues ne font que 76mm, et sont faciles à changer.

C’est un assez bon point si vous voulez que votre enfant apprenne lui-même l’entretien de ses rollers, et s’occupe du changement des roues.

Dommage que les tailles disponibles soient assez réduites, et que le prix élevé reste assez prohibitif pour des rollers qui ne vont aller que deux à trois ans maximum à un enfant. Je le réserverais pour un jeune glisseur qui aime vraiment beaucoup les utiliser et qui va bien les amortir, avec un penchant pour le freeride ou le slalom.

La qualité Seba, elle, est au rendez-vous. Même si les pièces sont majoritairement en plastiques, l’ensemble est très étudié du point de vue de l’ergonomie, et permet d’allier un confort sur la durée avec une bonne tenue du pied.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment bien choisir des rollers – Guide d’achat

Comment choisir vos rollers

Freeride, acrobatie, danse, hokey, slalom ou balades en ville : il y en a pour tous les goûts. Quand on plonge dans le monde du roller, on découvre que comme pour le vélo, c’est une culture bien ancrée, avec ses codes, ses techniques et ses routines d’entretien.

Avant de se jeter sur la première paire sur Décathlon, il convient donc d’en savoir un peu plus sur le sujet. Sans être exhaustif – il faudrait beaucoup, beaucoup trop de pages – je vais dégrossir un peu le travail : comment choisir les bons rollers ?

Un mot sur la sécurité

Que vous soyez débutant ou aguerri, on n’enfile pas ses rollers sans les protections nécessaires. Un casque est bien entendu indispensable, mais on pensera aussi, comme pour le skate, à investir dans des protections adéquates pour les poignets et les coudes, premières victimes des chutes à roller.

Quand vous achetez un kit de protection, vérifiez toujours qu’il dispose bien du label de sécurité CE. Inutile de se ruiner, il en existe de très bon marché, comme le Kit Overmont complet et réglable.

Comment choisir ses roues ?

Il y a un point qu’il ne faut pas négliger au moment de l’achat – et qu’un novice pourrait éluder trop rapidement : les roues.

Vous remarquerez souvent une donnée sur l’étiquette, relative aux roues. Il s’agit de l’indice de dureté du plastique, qui va de 0A à 100A.

Des roues plus dures (donc plus proches de 100A), plus elles dureront longtemps. Mais elles n’absorberont pas les chocs de manière aussi efficace. On les conseille plutôt à des professionnels, ou des amateurs qui n’utilisent que leurs rollers sur des piste – en caoutchouc, notamment.

Des roues plus souples (inférieures à 80A généralement) vont durer moins longtemps puisqu’elles sont plus sensibles à l’usure. Par contre, elles offrent une meilleure absorption des chocs et donc une meilleure stabilité.

Pour des débutants, l’idéal est de trouver un compromis qui permet de ne pas avoir à trop entretenir ses roues mais de garantir plus d’équilibre. Pour le freeride, notamment, je dirais que l’idéal se trouve autour de 85A.

Quelle est la différence entre des quads et des in-line ?

Les quads ont deux sets de deux roues parallèles – comme une voiture – tandis que les inline – aussi appelés “blade” – ont une seule ligne de 3 à 5 roues.

Les quads ont une image plus “passée”, à tort : c’est un tout autre contexte d’utilisation. Pour la vitesse, on favorise généralement les inline, qui offrent une meilleure tenue du pied et une meilleure accélération.

Les quads peuvent être un atout pour la stabilité au début, même s’ils sont plus souvent utilisés dans le contexte de la danse et de l’acrobatie.

Comment choisir la semelle ?

La plaque de métal entre les roues et la chaussure – qu’on appelle généralement “semelle” – est fabriquée soit en aluminium, soit en nylon.

Une semelle en nylon est plus légère, et on la trouve généralement sur les modèles bon marché. Elles sont un peu flexible, ce qui peut être confortable pendant l’utilisation, et qui permet aussi d’enlever ses rollers plus facilement.

Les aluminium sont plus solides, plus rigides, et aussi le signe que le produit est de meilleur qualité. Attention cependant : les rollers d’entrée-de-gamme avec une semelle en aluminium sont généralement plus lourds, et un peu plus difficiles à manoeuvrer, à cause du manque de soin dans l’ergonomie.

Botte haute ou basse ?

Les bottes hausses tiennent mieux le pied, surtout si elles sont assorties d’une fermeture supplémentaire au-dessus de la cheville. C’est incontestablement le type de chaussure que l’on préfèrera pour un débutant.

Les chaussures basses, elles, laissent davantage de liberté de mouvement. C’est un atout pour la danse, l’acrobatie, mais c’est un risque de blessure potentiel pour la cheville. Je le conseille plutôt à des initiés.

 

Des questions ? Des suggestions ? Faites-moi signe dans les commentaires !

2 Commentaires

    • Bonjour Chris,

      Je crois que ce que Nicolas a voulu dire, c’est que de petites roues apportent plus de stabilité, de possibilités de réagir, et, du coup, d’encaisser les chocs sans se casser la figure.
      Mais par contre, c’est vrai que plus le diamètre de la roue est grand et plus les irrégularités du revêtement sont petites proportionnellement.

      Merci pour votre retour! On va tenir ça à l’oeil pour effectuer une mise à jour en corrigeant cette phrase qui peut effectivement porter à confusion.

      Belle journée,

Laisser un commentaire

>