Petit électro

Les 5 (vrais) Meilleurs Mugs Non Isothermes 2019 – Comparatif

Après plusieurs heures de recherches, j’ai enfin fait ma sélection des 5 meilleurs mugs non isothermes parmi plus d’une vingtaine de modèles disponibles pour le moment.

Mon préféré est le Joco. Ce choix a été particulièrement difficile, et même paradoxal puisque je ne le désigne pas comme le meilleur de sa catégorie ! Mais il mérite amplement d’être mis en avant : design épuré, verre ultra-résistant et dimensions parfaites pour un usage polyvalent, c’est un mug de premier choix.

 

Meilleur pas cher
Ecoffee Cup Tasse Motif étoiles avec Silicone Violet foncé 400 ML
Meilleur milieu de gamme
Stojo Tasse Pliable, Silicone, Noir, 5 x 9 x 9 cm
Meilleur haut de gamme
KeepCup Tasse de Voyage, d'amande Douce, 8 oz
Ecoffee Cup
Stojo
KeepCup
9,90 €
13,88 €
23,66 €
Meilleur pas cher
Ecoffee Cup Tasse Motif étoiles avec Silicone Violet foncé 400 ML
Ecoffee Cup
9,90 €
Meilleur milieu de gamme
Stojo Tasse Pliable, Silicone, Noir, 5 x 9 x 9 cm
Stojo
13,88 €
Meilleur haut de gamme
KeepCup Tasse de Voyage, d'amande Douce, 8 oz
KeepCup
23,66 €

 

Les meilleurs mugs non isothermes pas chers

Pas la peine de casser votre tirelire, vous pouvez investir à peine 10 ou 15 euros pour obtenir un mug qui remplacera avantageusement les gobelets en plastique ou en carton qui gouttent, fuient et se renversent si facilement.

Ecoffee Cup :  le meilleur pas cher

Ecoffee Cup

Prix
9,90 €
Avantages
Prix abordable
Léger
Refermable
Inconvénients
Fragile
Un peu haut

On commence avec le modèle de la marque Ecoffee, créée en 2014 pour faire face au gaspillage des tasses et gobelets jetables : plus de 3 “billions” depuis leur émergence dans les années 80. Bon, on se perd un peu avec ces unités, donc je précise, c’est bien 3000 milliards de gobelets qui ont fini à la déchetterie !

Ce gobelet est donc fabriqué en matériaux renouvelables, principalement à partir de fibre de bambou, de farine de maïs et de résine végétale. On n’y trouve donc aucune trace d’éléments nocifs comme le Bisphénol A ou S, et autres phtalates !

Le couvercle et le manchon sont en silicone alimentaire, sans latex, conçus pour l’utilisation avec des liquides chauds. Ça ne veut pas dire que le liquide est parfaitement isolé, et que vous ne sentirez aucune chaleur en tenant votre tasse. Encore une fois, on ne parle pas de thermos !

Ces matériaux n’affectent pas le goût des boissons, seules les parties en silicone ont quand même une très légère odeur, mais rien de bien dérangeant à moins d’être extrêmement sensible (ça arrive) !

Le design de cette tasse est très agréable, surtout qu’elle est proposée dans des couleurs et des motifs très variés : des couleurs vives comme le corail jusqu’au beau bleu foncé, des motifs classiques ou plus originaux, par exemple le design « funky ».

Mais ce qui démarque ce mug de la concurrence, pour moi, c’est la présence d’un petit perfectionnement qu’on retrouve rarement dans cette gamme de prix : un opercule refermable pour éviter toute fuite en déplacement. Finies les éclaboussures au hasard des freinage en voiture ou des bousculades dans le métro ! En plus, le fait de le refermer peut aider à conserver la chaleur plus longtemps.

Niveau description techniques, son poids de 135 grammes en fait l’un des plus légers de la sélection, avec pourtant une contenance très élevée de 400 millilitres. Pratique, mais comme toute médaille a son revers, ce mug peut s’avérer un peu fragile à l’usage, et sa hauteur de 16 centimètres peut l’empêcher de passer sous toutes les machines à café…

Pour finir, il est lavable en lave-vaisselle (à ne pas négliger si vous ne voulez pas qu’elle prenne une couleur foncée à l’usage). En revanche, il ne va pas au micro-onde. Mais quand même, à ce prix-là, on fait difficilement mieux !

Ebos : l’écologie à petit prix

Ebos

Prix
Dès 9,95 €
Avantages
Prix abordable
Don à la fondation ZNS-Hannelore Kohl
Inconvénients
Pas de bouchon

Cette tasse Ebos est aussi fabriquée en matériaux renouvelables, principalement le bambou, donc sans produits nocifs type Bisphénol A. Elle a donc également les mêmes vertus écologiques anti-gaspillage.

On retrouve le silicone alimentaire pour le couvercle et le manchon, avec la légère odeur qui l’accompagne, mais pour le reste, elle n’affecte aucunement le goût de votre boisson.

On retrouve aussi la contenance élevée de 400 millilitres et un poids léger à 148 grammes, pour des dimensions un peu plus compactes de 13 centimètres sur 9.

Ce que je regrette qu’on ne retrouve pas, c’est le bouchon sur l’opercule, mais on ne peut pas tout avoir, surtout à ce prix-là ! Elle n’est donc pas vraiment conçue pour les déplacements fréquents, et ne conserve pas la chaleur au mieux.

Ce mug est aussi disponible dans de nombreux coloris (8 à l’heure où j’écris). Le packaging est aussi vraiment agréable, avec une jolie boîte en carton, ce qui en fait un excellent choix comme cadeau.

En revanche, l’intérieur peut avoir tendance à se foncer au fur et à mesure de la consommation de thé/café.

Un autre élément à prendre en compte, c’est que chaque achat des articles de cette marque déclenche un don à la fondation ZNS-Hannelore Kohl, destinée à l’aide aux victimes de dommages du système nerveux. L’origine de cette fondation est que le propriétaire de la marque a subi un accident lui ayant causé un traumatisme crânien.

Une fois guéri, il n’a pas oublié l’épreuve par laquelle il est passée, et les nombreuses victimes de ce type d’accident : il a donc créé cette fondation, à laquelle chaque achat contribue directement.

Les meilleurs mugs non isothermes de milieu de gamme

En milieu de gamme, on s’éloigne du simple gobelet inspiré des modèles jetables, pour rentrer dans des usages plus spécifiques.

Stojo : le meilleur milieu de gamme

Stojo

Prix
13,88 €
Avantages
Compact
Léger
Inconvénients
Pas le plus simple à l’usage

Ce gobelet Stojo est un modèle conçu spécialement pour voyager. En effet, il se replie complètement pour atteindre les dimensions d’un disque de 5 centimètres de haut. Un vrai tour de passe-passe !

C’est donc le « travel mug » idéal : à peine votre café bu, vous pouvez le replier pour le ranger dans une pochette de sac, voire une poche de manteau, et vous le sentirez à peine, grâce à son poids mini de 99 grammes.

Déplié, il atteint les dimensions de 14 centimètres sur 9, pour un volume très honorable de 350 millilitres.

Pour compléter l’aspect « voyage », il inclut un bouchon assez bien conçu. Globalement, en suivant bien les instructions concernant le dépliage, ou encore le vissage du couvercle, ce mug est bien hermétique et reste facile à nettoyer… à condition de le faire correctement, sinon gare aux fuites : une fois rempli, il est bien plus compliqué d’ajuster le vissage sans faire déborder le liquide !

Côté matériaux, ce gobelet pliable est conçu à base de silicone alimentaire (toujours sans phtalates ni Bisphénol A), ce qui lui donne une structure molle qui peut surprendre au premier abord. Le couvercle et le manchon sont en polypropylène, une matière un peu plus isolante que le silicone.

Le tout lui permet de subir parfaitement à la fois le lavage en machine (pour lequel il se démonte facilement) et le passage au micro-onde, contrairement aux modèles en fibres végétales.

En résumé, ce mug un peu particulier, mais très pratique, est vraiment destiné aux personnes cherchant le modèle le plus compact possible.

Les meilleurs mugs non isothermes haut de gamme

Nous voilà dans le haut de gamme, le top du top, le mug de luxe ! Ici, pas de risque de se tromper, on a droit au plus beau et au plus résistant des mugs non isothermes.

KeepCup : le meilleur haut de gamme

KeepCup

Prix
23,66 €
Avantages
Design agréable
Résistant
Inconvénients
Petite capacité

J’ai craqué pour cette tasse KeepCup définie comme une tasse de voyage, comme on peut s’en douter avec ses petites dimensions de 10 centimètres sur 9, et sa toute petite contenance de 235 millilitres (il existe aussi une version 350 millilitres).

Son poids est tout de même de 227 grammes, un peu lourd pour un si petit objet, mais il s’explique très vite par sa fabrication en verre trempé très résistant, qui a toutes les chances de résister à une chute d’une hauteur « humaine ».

En plus de sa robustesse, le verre a l’avantage de n’avoir aucun goût ni odeur étrangère, tout comme son couvercle en polypropylène sans Bisphénol A ou S et son manchon en liège, un matériau durable. Ce manchon en liège fait partie de ce qui m’a fait craquer chez cette tasse au design élégant et raffiné !

Pour ne rien gâcher, vous pouvez personnaliser votre modèle sur le site internet : choisissez la combinaison de couleurs et la taille qui vous conviennent le mieux !

Le couvercle est bien hermétique et la présence d’un bouchon vous assure d’éviter toute éclaboussure. Ces parties sont parfois un peu difficiles à ouvrir mais au moins, c’est que ça tient bien.

Le seul inconvénient est que cette tasse ne peut pas aller au lave-vaisselle, d’après le fabricant. Vous pouvez quand même tenter le coup, mais dans ce cas-là retirez au moins le manchon en liège, ce serait dommage de l’abîmer.

Bref, cette tasse a toutes les fonctionnalités que je recherche, avec en plus un design particulièrement original et élégant.

Joco : le meilleur bis ?

Joco

Prix
25,17 €
Avantages
Polyvalent
Facile à nettoyer
Inconvénients
Quelques éléments moins haut de gamme

Alors d’accord, j’ai effectivement déclaré le modèle précédent meilleur de la gamme, mais ça été au prix d’un grand combat intérieur…et pour cause : ce mug Joco est également excellent !

Un peu moins compact avec une hauteur de 13,5 centimètres, il présente en contrepartie l’avantage d’un volume plus élevé (350 millilitres). Le poids de 245 grammes est légèrement supérieur aussi, mais cela s’explique par le matériau : un verre borosilicate, c’est-à-dire très résistant aux hautes températures et aux chocs thermiques. Une vraie finition de luxe, donc.

Évidemment, pas la moindre trace de Bisphénol. Le seul élément un peu moins haut de gamme réside dans le silicone dont sont faits le couvercle et le manchon : vous êtes donc susceptible de sentir la légère odeur de ce matériau quand vous aurez le nez dessus.

En revanche, avec le verre, toujours aucune pollution gustative, et le design est très abouti, même s’il ne rivalise pas, à mon avis, avec l’originalité du modèle KeepCup. Le couvercle, très fin, assure pourtant une imperméabilité et une isolation thermique supérieures à la plupart des modèles concurrents, et il ne semble pas aussi sensible aux taches souvent causées par les liquides chauds.

Pour finir, en plus du micro-onde, ce mug supporte très bien le lave-vaisselle. Cerise sur le gâteau, vous pourrez trouver sur l’envers du couvercle quelques suggestions pour agir encore plus durablement.

C’est pour toutes ces raisons que, bien que le KeepCup se retrouve en première place, le Joco n’en demeure pas moins mon coup de coeur de cette sélection, car je ne lui trouve pour ainsi dire aucun inconvénient !

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre mug non isotherme ?

Attention, nous sommes bien d’accord qu’il ne s’agit pas de thermos : l’objectif premier n’est pas de conserver la chaleur le plus longtemps possible. Il s’agit plutôt de remplacer les millions de tasses jetables gaspillées à travers le monde, contribuant à la destruction de notre environnement par le règne de l’objet à usage unique, non réutilisable et non recyclable.

À la place, choisissez une tasse pratique que vous utiliserez des années !

Vous connaissez bien les thermos et autres mugs isothermes, conçus pour garder vos boissons au chaud ou au froid, pendant des heures, en voyage, en pique-nique ou en randonnée. Mais la nouvelle tendance du moment est au mug NON isotherme réutilisable !

Les types de mugs

Pour s’adapter à tous les usages, il existe plusieurs types de mugs. On peut principalement les séparer en deux catégories : les mugs classiques, qui ne semblent au premier abord pas si différents des mugs jetables, et les mugs de voyage.

Les mugs classiques

Les mugs classiques peuvent ressembler (visuellement) aux mugs jetables, comme un gobelet Starbucks. Mais ils sont quand même généralement dotés d’un design plus abouti, comme vous avez pu le voir dans notre sélection d’entrée de gamme.

Le but est de remplacer avantageusement les mugs jetables, pour un usage similaire, mais en se débarrassant du gaspillage et des éclaboussures.

Les mugs de voyage

Les mugs de voyage sont étudiés pour devenir une sorte d’intermédiaire entre le mug ordinaire et le thermos. Ils sont donc plus compacts et plus hermétiques que les mugs classiques, sans atteindre les prix (et bien sûr la taille), des thermos.

Ils permettent généralement de retenir la température des boissons un peu plus longtemps, mais leur principal atout est d’être moins encombrants et de réduire les fuites au minimum, généralement avec des couvercles hermétiques et des systèmes de bouchon.

Certains mugs de voyage sont même repliables pour se ranger facilement dans un sac ou une poche.

Les matériaux

Le choix du matériau est évidemment très important : verre, acier, plastique, silicone, fibre végétale… chacun a un rapport différent entre solidité, poids, rétention de chaleur, isolation et goût.

Le plastique

Le plastique est à la fois léger, robuste et économique. Mais pour les puristes du goût et des odeurs, il peut facilement « polluer » la saveur de votre boisson.

Et pour les consciences écologiques, c’est un matériau d’origine pétrochimique…

Le verre

Le verre n’a pas de goût ni d’odeur, et il est très facile à nettoyer. C’est donc souvent un matériau de choix pour les mugs haut de gamme.

En revanche, il est beaucoup plus lourd, et peut s’avérer glissant… problématique, quand on sait qu’un autre défaut est qu’il est cassant ! Les mugs en verre haut de gamme peuvent cependant être très résistants, au prix d’un poids encore plus élevé.

Les fibres végétales

Les fibres végétales (le plus souvent à base de bambou) sont des matériaux renouvelables et biodégradables, parfaits pour préserver la planète en plus de combattre le gaspillage. Ces fibres peuvent généralement quand même aller au lave-vaisselle, mais pas au micro-onde, et elles ont tendance à foncer plus facilement.

L’aspect écologique

Cette nouvelle mode est principalement due à une prise de conscience écologique. Il faut bien se rendre compte que des millions, et même des milliards de gobelets en papier, carton ou plastique sont produits chaque année dans le monde, utilisés une seule fois, et immédiatement jetés.

On pourrait croire qu’une bonne partie de ces déchets sont recyclés, mais la réalité est plus complexe : pour les recycler, il faut séparer la partie étanche de la partie recyclable par un procédé complexe. Résultat, 1 % seulement des tasses à usage unique sont recyclées.

La praticité

Remplacer ces produits jetables par un produit durable, c’est donc lutter contre le gaspillage. Mais ce n’est pas tout : les tasses en carton ont beaucoup d’autres d’inconvénients, elles fuient, elles se renversent, elles peuvent avoir un goût…

Les tasses traditionnelles en céramique, elles, sont généralement encombrantes et fragiles. Les thermos sont encore plus encombrants, et bien plus chers. Alors que les mugs non isothermes réutilisables combinent le meilleur des deux mondes : un encombrement et un prix minimaux, associés à un côté pratique indéniable.

Choisir son propre mug, c’est donc faire du bien non seulement à la planète, mais aussi à vous-même !

Le but est donc qu’ils soient d’usage facile, pratiques pour boire, confortables dans la main. Sur ce dernier point, un élément très important est l’isolation de la chaleur du liquide. La plupart des produits incluent donc un manchon qui entoure le mug, de manière à éviter de vous brûler.

Ces manchons sont plus ou moins efficaces selon les modèles et les matériaux (liège, silicone, polypropylène…)

Pour faire votre choix, prenez aussi en compte la facilité à nettoyer le mug : certains vont au lave-vaisselle, d’autres non.

Certains matériaux, comme le plastique ou le silicone, sont plus facilement tachés par les boissons de couleur foncée. À voir si cela a de l’importance pour vous !

La rétention de la chaleur

Même si on ne parle pas de mugs isothermes, la vitesse à laquelle la température du liquide baisse reste un critère important : choisir un mug de voyage pour boire son café sur la route du travail, et s’apercevoir qu’il est froid au bout de 5 minutes, ce serait vraiment rageant.

L’herméticité

Il est important que le mug soit bien hermétique. Les points faibles à vérifier sont le couvercle, et le « bec » par lequel on boit. Si l’étanchéité est un critère particulièrement important pour vous, n’hésitez pas à choisir un modèle comprenant un système de fermeture pour cette partie du mug.

Le design

C’est évidemment très personnel, mais pour moi, le look de mon mug est très important ! La plupart des marques prennent en compte cet aspect et proposent de nombreux motifs et coloris, sans parler des modèles de plus en plus variés qui entrent sur le marché. L’important est de combiner le côté pratique et un design qui vous plaît.

Le poids

On appréciera toujours un mug léger, mais les meilleurs matériaux (les plus résistants et isolants) sont aussi les plus lourds. Les poids vont généralement de 100 à 300 grammes environ.

Vides, évidemment ! Cherchez donc le compromis qui vous correspond.

La taille et la contenance

Vous verrez souvent les volumes exprimés en oz (onces) parce que la tendance du mug non isotherme vient du monde anglo-saxon, surtout les États-Unis et l’Australie. Les contenances vont de 4 oz (118 millilitres) à 16 oz (environ 470 millilitres).

Une bonne tasse à café fait environ 12 oz (350 millilitres).

En ce qui concerne la taille, tout dépend également de votre usage. Un mug de voyage replié peut devenir un disque de 5 centimètres d’épaisseur pour 9 centimètres de large, tandis que les plus grands mugs font jusqu’à 15 ou 20 centimètres de haut.

Dans ce cas, faites surtout attention à ce qu’ils puissent tenir sous les machines à café que vous comptez utiliser !

L’entretien

Le but est de garder votre mug le plus longtemps possible, pour combattre le gaspillage et faire des économies. Pour cela, voici quelques conseils pour bien entretenir votre mug.

Certains mugs ne peuvent pas supporter le lave-vaisselle. Et ça ne dépend pas que du matériau principal, donc faites bien attention à consulter les instructions du fabricant, généralement indiquées sur le packaging.

Pour le nettoyage à la main, parfois, les parties qui se vissent ou qui sont amovibles peuvent être dures à nettoyer, une petite brosse ronde peut donc être un investissement utile.

Vous pouvez aussi investir dans des tablettes de stérilisation (ou plus simplement des cristaux de soude). Si vous utilisez votre mug quotidiennement, laissez tremper les tablettes ou les cristaux de soude dans le mug quelques minutes.

Les pièces détachées

Certaines marques vendent des pièces détachées en ligne. Ne jetez donc pas votre mug à la poubelle directement si une partie se casse, consultez d’abord le site du fabricant.

Le prix

Vous trouverez facilement des mugs à moins de 10€ pour l’entrée de gamme, avec des modèles très satisfaisant autour de 15€. Le haut de gamme peut facilement dépasser les 25€.

J’ai gardé le meilleur pour la fin : selon votre usage, l’achat d’un mug non isotherme pourra même vous permettre de faire des économies sur le long terme. Par exemple, pour un petit trajet ou une consommation immédiate en déplacement, vous pourrez faire votre café à la maison et l’emporter dans votre mug, au lieu de payer le prix fort au café.

Et même dans ce dernier cas, certaines chaînes commencent à baisser les prix des consommations pour ceux qui apportent leur propre mug (une tendance qui nous vient du monde anglo-saxon et qui commence à apparaître en Europe).

Voilà, vous êtes maintenant armé pour faire le meilleur choix et savourer vos boissons tout en sauvant notre planète !

À propos de l'auteur

Maxime Schneiter

Curieux de tout, toujours à la recherche du meilleur rapport qualité-prix, j'espère vous aider à faire les meilleurs choix dans tous les domaines, qu'il s'agisse de cuisine, de high-tech, de sport ou que sais-je encore !

Laisser un commentaire

>