​Partager cet article

Les Meilleurs Livres de Tous Les Temps 


Mis à jour le 24 juin 2020

En tant que forme d’art, la littérature est l’exact reflet de son temps mais également une échappatoire aux sociétés qui l’ont vue naître. Du thriller au roman policier, en passant par le genre fantastique et même la romance, nous avons tenté de regrouper ici des livres qui changeront de manière irréversible le cours de votre vie. The Hate U Give, Gatsby Le Magnifique ou encore L’Archipel des larmes sont autant d’ouvrages qui valent la peine d’être lus, peu importe qui vous êtes et où vous vous trouvez dans le monde.

 

Popularisé par l’adaptation cinématographique de George Tillman Jr. en 2018, ce livre a été récompensé de nombreuses fois déjà. Si beaucoup ont tendance à le catégoriser comme de la littérature pour jeunes adultes, il n’en est rien. 

Grâce aux thèmes actuels que sont le racisme et les bavures policière, The Hate U Give s’adresse à un public large et varié, qui ne peut qu’apprécier la force d’une intrigue réaliste et la complexité de personnages profondément attachants. 

 

Le meilleur des incontournables

Gatsby le Magnifique, de F. Scott Fitzerald (1925)

En plongeant son lectorat dans l’univers passionnant des années folles, l’auteur est parvenu à concilier histoire et fiction, à travers des personnages hauts en couleur et un récit psychologique loin d’être superficiel.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Véritable chef-d’œuvre de la littérature, ce bouquin intemporel continue de rencontrer son public plus de 95 ans après sa parution. S’il a fallu attendre la fin de la Seconde Guerre Mondiale pour qu’il puisse gagner en popularité, c’est parce que Gatsby le Magnifique renvoie à une période de l’histoire où l’insouciance était encore possible. 

Avec une trame rythmée, des personnages complexes et un style d’écriture percutant, Fitzgerald permet à son lectorat de se laisser aller à la rêverie, le temps de quelques pages seulement.

 

Le meilleur du moment

L’Archipel des larmes, de Camilla Grebe (2020)

Ce chef-d’œuvre de littérature suédoise comprend ce qui se fait de mieux en matière de roman policier à savoir, une enquête rondement menée, des protagonistes ambitieuses et du suspense comme s’il en pleuvait.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

En plus d’avoir reçu le prix du meilleur polar suédois pour ce roman, Camilla Grebe séduit surtout par son audace et sa détermination féminine.

En racontant l’histoire de femmes courageuses, elle place son œuvre dans une dimension féministe et dresse également une véritable étude sociologique sur la place des femmes dans la société suédoise de 1944 à nos jours. 

 

Les recommandations de la rédaction

Le choix de la rédactionUn succès planétaireUn roman bouleversant
The Hate U Give, de Angie Thomas (2017)La saga Harry Potter, de J.K. RowlingLa Couleur Pourpre, d’Alice Walker (1982)
The Hate U Give, d’Angie Thomas (2017)La saga Harry Potter, de J.K Rowling (1997-2007)La Couleur pourpre, d’Alice Walker (1982)
Ancré dans la modernité, ce livre est un cri politique qui tente d’éveiller les consciences sur les conditions de vie des Afro-Américains et sur les bavures policières qui les touchent de plein fouet.Les aventures du sorcier le plus célèbre de tous les temps n’ont pas manqué de captiver la terre entière. Treize ans après la sortie du dernier tome, l’engouement est resté le même.Ce roman épistolaire offre un accès direct et illimité aux sentiments de deux femmes que tout le monde cherche à séparer. Poignant et émouvant, il est porté par une trame féministe des plus réalistes.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

The Hate U Give, de Angie Thomas (2017)

Le choix de la rédaction

The Hate U Give, d’Angie Thomas (2017)

Ancré dans la modernité, ce livre est un cri politique qui tente d’éveiller les consciences sur les conditions de vie des Afro-Américains et sur les bavures policières qui les touchent de plein fouet.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Si ce roman est souvent décrit comme une fiction pour jeunes adultes, son intrigue sur fond de lutte pour les droits civiques et de violences policières lui permet en réalité de toucher un public beaucoup plus large et varié.

Alors que la jeune Starr vit dans un quartier difficile, rythmé par la violence des gangs et des gyrophares de police, elle a la chance de pouvoir s’offrir un exutoire en rejoignant son lycée blanc tous les matins. Pourtant, lorsque son ami d’enfance, Khalil, est abattu devant ses yeux par un policier, sa vie bascule. Plus jamais elle n’oubliera qui elle est ni d’où elle vient. 

Bien que ce livre se soit créé une place de premier choix dans le monde littéraire, il a également été beaucoup critiqué pour l’utilisation d’un langage familier d’une part, et pour son exploitation du thème Black Lives Matter de l’autre. 

Or, pour une grande partie de la critique et des lecteurs, c’est bien le côté engagé de ce roman qui le rend si exceptionnellement bouleversant. En abordant des sujets aussi épineux et universels que le racisme et la violence, il entraîne son lectorat dans une intrigue qui se veut la plus réaliste possible.

 

La saga Harry Potter, de J.K. Rowling

Un succès planétaire

La saga Harry Potter, de J.K Rowling (1997-2007)

Les aventures du sorcier le plus célèbre de tous les temps n’ont pas manqué de captiver la terre entière. Treize ans après la sortie du dernier tome, l’engouement est resté le même.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Cette saga est parvenue à construire un succès durable grâce à une trame forte mêlant, suspense, action, émotion et magie, pour le plus grand plaisir des Moldus que nous sommes. 

Pour rappel, l’intrigue principale tourne autour du combat engageant Harry Potter et Voldemort, un célèbre mage noir à la recherche de l’immortalité qui n’a de cesse de vouloir régner sur le monde des sorciers et celui des Moldus (les personnes dénuées de pouvoir). 

Alors que le dernier roman est sorti il y a quelques années déjà, Harry Potter est toujours source de débat. 

Si le Professeur à l’Université de Yale Harold Bloom et le journal anglais The Guardian parlent d’une écriture ennuyeuse et faussement littéraire, cet argument peine à se faire entendre devant la horde d’âmes conquises qui répondent désormais au nom de Potterheads. 

Pour la – très – grande majorité des lecteurs, chaque tome est réalisé avec beaucoup de génie et si l’écriture de Rolling regorge effectivement de métaphores, elle n’empêche pas la grande accessibilité des romans. C’est pourquoi il s’est d’ailleurs également taillé une très belle place dans notre article consacré aux meilleurs livres jeunesse.

Les plus jeunes et plus âgés y voient ce que leurs âges leurs permettent de déceler. Dans tous les cas, avec cette saga captivante et immersive, J.K. Rowling a mis sur pied un classique qui ne risque pas d’être détrôné de sitôt.

 

La Couleur Pourpre, d’Alice Walker (1982)

Un roman bouleversant

La Couleur pourpre, d’Alice Walker (1982)

Ce roman épistolaire offre un accès direct et illimité aux sentiments de deux femmes que tout le monde cherche à séparer. Poignant et émouvant, il est porté par une trame féministe des plus réalistes.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Ce livre s’inscrit dans la tradition du roman sudiste. Reconnu comme un écrit féministe, il continue largement d’affecter la littérature contemporaine grâce sa structure épistolaire, capable de plonger le lecteur au sein d’une trame bien ficelée. 

Celie et Nettie sont deux sœurs qui ont été séparées à l’adolescence mais qui restent liées par un lien indéfectible. Alors que Nettie s’est mise à envoyer des lettres à sa sœur, elle ne sait pas que celles-ci n’arriveront jamais à leur destination. En effet, mariée enfant à un homme violent qui subtilise ces écrits, Celie ignore en réalité où se trouve Nettie. Elle entame donc une correspondance avec Dieu, dans l’espoir qu’il la réunisse enfin avec celle qui lui manque tant. 

Récompensé par le prix Pulitzer, La Couleur pourpre raconte l’histoire des femmes afro-américaines qui furent victimes de l’oppression raciale et sexuelle au début du 20ème siècle. 

Si le livre crée le débat à cause de scènes de sexe explicites, d’un langage violent et du thème de l’homosexualité qui y est abordé, la plupart des critiques littéraires n’ont pu que s’incliner en saluant le génie de l’auteure. 

Comme le soulignent très justement de nombreux lecteurs, ce roman brille par son mélange entre histoire et humanité. Jugé captivant et bien écrit, Walker offre à son lectorat un récit immersif, empreint de réalisme. 

 

Les incontournables

Le meilleur des incontournablesUn roman plus actuel que jamaisHistorique mais visionnaire
Gatsby Le Magnifique, de F. Scott Fitzgerald (1925)La Peste, d’Albert Camus (1947)1984, de George Orwell (1949)
Gatsby le Magnifique, de F. Scott Fitzerald (1925)La Peste, d’Albert Camus (1947)1984, de George Orwell (1949)
En plongeant son lectorat dans l’univers passionnant des années folles, l’auteur est parvenu à concilier histoire et fiction, à travers des personnages hauts en couleur et un récit psychologique loin d’être superficiel.Véritable classique de la littérature française, cet ouvrage fait parler de lui pour les similarités qu’il présente avec la crise planétaire actuelle. Vif, percutant et philosophique, il reflète la fragilité de la condition humaine.Publié dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre Mondiale, ce livre se propose d’analyser les circonstances qui ont mené à une telle catastrophe pour éviter que l’Histoire ne se répète.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Gatsby Le Magnifique, de F. Scott Fitzgerald (1925)

Le meilleur des incontournables

Gatsby le Magnifique, de F. Scott Fitzerald (1925)

En plongeant son lectorat dans l’univers passionnant des années folles, l’auteur est parvenu à concilier histoire et fiction, à travers des personnages hauts en couleur et un récit psychologique loin d’être superficiel.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Souvent décrit comme un juste reflet des années folles, ce livre immersif repose sur une intrigue captivante qui retrace la vie de personnages aussi caricaturaux que complexes. 

Alors que les années 20 viennent de débuter, le mystérieux Jay Gatsby prend possession d’une somptueuse demeure située à Long Island, New York. Bientôt, il y organise les fêtes mondaines les plus prisées du pays où la débauche du luxe se mêle à l’alcool et l’amour. Derrière cette incarnation du pouvoir et de la réussite se cache pourtant une vérité plus terrestre, loin de la représentation divine que tout le monde se fait de Gatsby le Magnifique. 

Si ce livre continue d’être comparé à Roméo et Juliette à cause de l’amour impossible qui unit Gatsby et Daisy, la critique littéraire le présente comme une fiction psychologique qui va plus loin qu’une simple histoire d’amour. Comme le soulignent d’ailleurs les lecteurs, on ne ressent pas l’amour mais l’argent qui le permet. 

Loin d’être un roman “à l’eau de rose”, Gatsby le Magnifique est une fiction psychologique qui remet en question la nature humaine, à travers des personnages profonds et une société qui repose exclusivement sur l’apparence.

En plongeant dans le tumulte des années 20, ce bouquin offre à son lectorat ce que la littérature américaine fait de meilleur. 

 

La Peste, d’Albert Camus (1947)

Un roman plus actuel que jamais

La Peste, d’Albert Camus (1947)

Véritable classique de la littérature française, cet ouvrage fait parler de lui pour les similarités qu’il présente avec la crise planétaire actuelle. Vif, percutant et philosophique, il reflète la fragilité de la condition humaine.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Le 8 mars dernier, le journal Le Soir titrait que le seul point positif du Coronavirus était qu’on relise La Peste de Camus. Si ce livre est paru il y a déjà 73 ans, les récents événements ont permis de faire revivre ce classique de la littérature française, qui connaît actuellement une hausse spectaculaire de ses ventes. 

L’histoire prend place dans les années 1940, lorsque la ville d’Oran était toujours une colonie française. Sous forme de chroniques quotidiennes, le lecteur suit l’apparition et l’extension de la peste. Véritable ode à la vie, ce livre est la manière qu’a choisi l’auteur pour rendre hommage à ceux qui restent forts dans l’adversité. 

L’année de sa parution, il parvient à conquérir l’ensemble du monde littéraire, ce qui lui vaut de recevoir le prix des Critiques. Mais si ce roman philosophique en a séduit plus d’un, c’est avant tout parce que le thème de la peste représente à lui seul les maux qui peuvent menacer la vie humaine. 

Alors que les lecteurs sont enthousiastes à l’idée de redécouvrir un livre fédérateur, bien pensé, avec un style d’écriture poignant, ils seront contents de constater que rien n’est jamais permanent dans ce bas monde. 

 

1984, de George Orwell (1949)

Historique mais visionnaire

1984, de George Orwell (1949)

Publié dans les années qui ont suivi la Seconde Guerre Mondiale, ce livre se propose d’analyser les circonstances qui ont mené à une telle catastrophe pour éviter que l’Histoire ne se répète.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Considéré par beaucoup comme le plus grand livre du 21ème siècle, cette fiction dystopique est parvenue à populariser la figure du “Big Brother” comme une métaphore universelle pour les régimes policiers et totalitaires. 

L’histoire prend place en 1984, après qu’une catastrophe ait divisé le monde en 3 blocs différents. Alors qu’Océania est en guerre permanente avec Estasia et Eurasia, elle doit aussi faire face à un gouvernement omniprésent qui épie à travers des écrans les moindres faits et gestes de ses citoyens. Pourtant “Big Brother” est loin de se douter que l’employé au ministère de la vérité, Winston Smith, consigne dans son journal ses réflexions les plus inavouables. 

De manière générale, ce roman a été bien accueilli par la critique. Si celle-ci parle de 1984 comme du livre le plus déprimant qui soit, elle ne manque pas de souligner l’originalité, le suspense et la qualité d’écriture avec laquelle il a été conçu. 

En réalité, la nature affligeante du bouquin se transforme souvent en une forme de résistance chez les lecteurs. Ceux-ci ne peuvent s’empêcher de créer un parallèle entre l’univers fictif qui leurs est présenté et le monde réel tel qu’ils le connaissent. 

S’il a écrit son roman en 1949 pour refléter les dérives du troisième Reich, Orwell a également composé une œuvre visionnaire qui dénonce l’aspect superficiel de nos sociétés actuelles. 

 

Les meilleurs livres du moment

Le meilleur du momentDu policier au fantastiqueSigné par le King en personne
L’archipel des larmes, de Camilla Grebe (2020)Les Miracles du Bazar Namiya, de Keigo HigashinoL’Institut (2019)
L’Archipel des larmes, de Camilla Grebe (2020)Les miracles du bazar namiya, de Keigo Higashino (2020)L’Institut, de Stephen King (2019)
Ce chef-d’œuvre de littérature suédoise comprend ce qui se fait de mieux en matière de roman policier à savoir, une enquête rondement menée, des protagonistes ambitieuses et du suspense comme s’il en pleuvait.S’il a longtemps été admiré pour ses romans policiers, Keigo Higashino frappe fort avec son premier livre fantastique. Dramatique et féérique, l’intrigue ne manque pas de captiver l’audience qui en redemande.Accessible au lectorat francophone depuis janvier 2020, ce roman qui devait démontrer l’imagination débordante dont seul l’auteur est capable, trouve désormais des ramifications dans le monde réel. Ou quand la fiction devient réalité.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

L’archipel des larmes, de Camilla Grebe (2020)

Le meilleur du moment

L’Archipel des larmes, de Camilla Grebe (2020)

Ce chef-d’œuvre de littérature suédoise comprend ce qui se fait de mieux en matière de roman policier à savoir, une enquête rondement menée, des protagonistes ambitieuses et du suspense comme s’il en pleuvait.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Ce roman que nous vous présentions déjà dans notre article sur les meilleurs romans policiers est parvenu à décrocher le prix du meilleur polar Suédois. Parfaitement inscrit dans l’univers que Grebe s’emploie à créer au fur et à mesure de ses écrits, il dresse de magnifiques portraits de femmes à partir d’une intrigue pourtant macabre. 

Tout commence une nuit de février 1944, à Stockholm, lorsqu’une mère de famille est retrouvée morte chez elle, clouée au sol. Pas moins de 30 ans plus tard, plusieurs femmes semblent subir exactement le même sort. Et alors que chaque époque voit une femme flic tenter de résoudre cette enquête, toutes sont liées par une incroyable soif de justice. 

Évidemment, la dimension féministe du bouquin n’a pas échappé à la critique qui le décrit comme une véritable étude sociologique sur la place des femmes dans la société suédoise de 1944 à nos jours. 

Les lecteurs (largement composés de lectrices !), eux aussi, semblent particulièrement séduits par la complexité et l’humanité avec lesquelles les personnages sont dépeints.

Et si le cadre psychologique est parfois favorisé au détriment de l’action, la présence d’un narrateur omniscient ne manque jamais de faire voyager le lectorat d’une époque à une autre, d’un frisson à un total effroi. 

 

Les Miracles du Bazar Namiya, de Keigo Higashino

Du policier au fantastique

Les miracles du bazar namiya, de Keigo Higashino (2020)

S’il a longtemps été admiré pour ses romans policiers, Keigo Higashino frappe fort avec son premier livre fantastique. Dramatique et féérique, l’intrigue ne manque pas de captiver l’audience qui en redemande.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Alors qu’il était déjà connu en Asie pour ses romans policiers, Keirgo Higashino se fait désormais un nom sur le Vieux Continent, grâce à une histoire à mi-chemin entre les genres policiers et fantastiques. Un subtil mélange entre suspense et féérie.  

L’histoire se déroule en 2012. Après avoir commis un méfait, trois jeunes délinquants se réfugient dans une boutique abandonnée. Alors qu’ils se pensent en sécurité et à l’abri des regards, quelqu’un glisse une lettre sous la porte. En lisant son contenu, ils sont bien loin de deviner que leurs vies sont sur le point de basculer. 

Considéré comme “un miracle de roman” par la critique, ce premier livre fantastique se présente comme une véritable réussite grâce, notamment, à sa sensibilité et son profond humanisme. Mais c’est bien la trame envoûtante, féérique et nostalgique qui convainc le plus les lecteurs.

Il n’y a pas à dire, c’est un sans-faute pour Higashino qui, avec ce livre, tient un lectorat qu’il n’est pas près de lâcher. 

 

L’Institut (2019)

Signé par le King en personne

L’Institut, de Stephen King (2019)

Accessible au lectorat francophone depuis janvier 2020, ce roman qui devait démontrer l’imagination débordante dont seul l’auteur est capable, trouve désormais des ramifications dans le monde réel. Ou quand la fiction devient réalité.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Voilà seulement quelques mois que les francophones peuvent se délecter du nouveau King, dont la version originale est en fait disponible depuis septembre 2019. En entamant cette lecture, ils plongent dans un monde totalitaire qui fait étrangement écho aux récentes décisions de l’administration Trump en matière d’immigration.  

La nuit tombe sur Minneapolis. Des intrus pénètrent dans la maison de Luke Ellis, un jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent. Lorsqu’il se réveille, il est à l’Institut, dans une chambre presque semblable à la sienne, sauf qu’elle n’a pas de fenêtre. Dans le couloir, d’autres portes cachent d’autres enfants qui, comme lui, sont dotés de pouvoirs psychiques. Les questions sont nombreuses mais toutes restent sans réponse… 

Puisque ce livre se présente comme une ode aux enfants du monde entier, il est presque impossible de ne pas voir des similitudes avec la manière dont les enfants d’immigrés sont enfermés dans des cages à la frontière américaine. 

Comme le souligne très justement le Publishers Weekly, King déploie ici le récit le plus déchirant d’enfants triomphant contre le mal depuis le célèbre Ça. En inspectant la psychologie de jeunes protagonistes, il parvient à créer une sensation intimiste, tout en instaurant une peur permanente. 

Pour la majorité des lecteurs, L’Institut peut déjà être considéré comme un roman majeur puisqu’il a permis à King de renouer avec l’inspiration.

 

Mentions honorables

Orgueil et Préjugés, de Jane Austen (1813) : grâce à une histoire romanesque empreinte d’humour, ce livre continue de jouir d’une popularité considérable. En prenant les aventures sentimentales des 5 filles Bennet comme point de départ, Austen parvient à présenter une véritable critique de la société anglaise des 18 et 19ème siècles. Véritable classique de la littérature anglaise, ce livre peut compter sur une intrigue captivante et des personnages profonds. 

Jane Eyre, de Charlotte Brontë (1847) : ce roman d’apprentissage a connu un succès immédiat au moment de sa parution, en 1847. Alors qu’il est parvenu à susciter l’intérêt de la reine Victoria d’Angleterre, il continue de rencontrer son public grâce à une trame intemporelle, déjà considérée comme avant-gardiste à son époque. Pour cause, il ne laisse personne indifférent. Et s’il a été jugé immoral et anti-chrétien par la critique puritaine du 19ème siècle, une relecture plus moderne devrait pouvoir présenter une toute autre analyse. 

Dans son silence, d’Alex Michaelides (2019) : ce livre a beaucoup à apporter au genre. Si c’est bel et bien le premier thriller de Michaelides, la puissance de la trame et l’ambition des personnages en feront très certainement un classique à part entière. Il raconte l’histoire d’Alice, une jeune femme retrouvée chez elle, recouverte du sang de son mari mort à ses pieds. L’engouement médiatique est tel qu’elle ne prononce plus jamais le moindre mot, pas même au tribunal. Six ans plus tard, alors qu’elle est placée en hôpital psychiatrique, l’ambitieux docteur Theo Faber se donne pour objectif de refaire parler sa patiente.

Les furtifs d’Alain Damasio (2019) : vendu à plus de 65 000 exemplaires dans les premiers mois qui ont suivi sa sortie, ce livre allie la science-fiction au roman d’anticipation. Avec cette œuvre captivante, l’auteur de La Horde Du Contrevent conforte sa place parmi les plus grands du genre. L’histoire prend place dans un futur proche. Lorca Varèse part à la recherche de sa fille Tishka qui s’est volatilisée un matin de façon inexpliquée. Pour son père, elle a été enlevée par “les furtifs”, des créatures à l’apparence humaine, dotées d’une grande vivacité et quasiment invisibles. 


Ces sujets peuvent aussi vous intéresser


Laissez-nous un commentaire


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>