Divertissement

Les Meilleurs Livres Science-Fiction

Publié le 15 avril 2020

Si le genre de la science-fiction continue d’inspirer Hollywood, c’est parce qu’il résulte d’un subtil mélange entre l’imaginaire et le réel. À l’instar de Dune, Le Meilleur des Mondes et Terre Errante, il se caractérise par sa capacité à refléter les sociétés modernes, tout en s’appuyant sur une avancée technologique exacerbée. Le but étant de vous offrir une échappatoire à la vie mondaine en vous permettant de voyager, au sens littéral comme au sens figuré.

 

Classé parmi les chefs-d’œuvre du genre dans de multiples ouvrages de référence, ce livre occupe actuellement la 21ème place des 100 meilleurs livres du 20ème siècle. 

Grâce à une écriture simple, une structure fluide et une trame palpitante que beaucoup décrivent comme une fable prophétique, il parvient à délivrer un récit aussi intemporel que fédérateur. Pour cause, il continue de rassembler des lecteurs en provenance de multiples horizons. 

 

Le meilleur des incontournables
Dune, de Frank Herbert (1965)

Ce premier roman du cycle de Dune fait partie de ceux qui vous transportent dans un autre monde, tant son intrigue est prenante. Vous ne pourrez pas le lâcher avant de l’avoir fini.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Considéré comme LE classique de la science-fiction par excellence, ce roman jouit aujourd’hui d’une place de premier choix au sein des cercles littéraires. 

Alors qu’il remporte les prix Hugo et Nebula tout juste 1 an après sa parution, il continue d’être encensé par la critique pour le réalisme et l’originalité de son univers. 

Déjà vendu à plus de 20 millions d’exemplaires, il semble encore avoir de beaux jours devant lui. 

 

Le meilleur du moment
Terre Errante, de Liu Cixin (2020)

Vingt ans après sa parution originale, cet ouvrage vient tout juste d’être édité en version française par Actes Sud. S’il ne comporte que 80 pages, il reste tout de même immersif.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Adapté en série sous le titre The Wandering Earth, ce livre est parvenu à conquérir un public il y a déjà 20 ans. 

Au-delà de sa popularité grandissante, il innove surtout en proposant un récit de hard science sous forme de nouvelle. Bien qu’il ne fasse que 80 pages, la densité imaginaire qui y est présentée est digne des plus grands cycles sci-fi.

 

Les recommandations de la rédaction

Le choix de la rédactionPour un retour vers le futurLe livre qui a inspiré Matrix
Le Meilleur des Mondes, d’Aldous Huxley (1932)La Machine à Explorer le Temps, de G.H. Wells (1895)Neuromancien, de William Gibson (1984)
Le Meilleur des Mondes, d’Aldous Huxley (1932)La Machine à Explorer le Temps, de G.H. Wells (1895)Neuromancien, de William Gibson (1984)
Véritable chef-d'œuvre de la littérature d’anticipation, ce roman à l’intrigue complexe met en lumière une civilisation future qui est loin d’être utopiste, contrairement à ce que son titre pourrait laisser penser… Souvent qualifié d’intemporel, ce livre est un subtil mélange entre politique et science. En véhiculant une réflexion anthropologique sur le monde actuel et son futur, il présente une critique pertinente des classes sociales. Décrit comme un roman culte, il a enchaîné les récompenses grâce à la modernité de son intrigue et sa capacité à inventer l’univers du cyber espace, sous les yeux médusés des lecteurs.

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Le Meilleur des Mondes, d’Aldous Huxley (1932)

Le choix de la rédaction
Le Meilleur des Mondes, d’Aldous Huxley (1932)

Véritable chef-d'œuvre de la littérature d’anticipation, ce roman à l’intrigue complexe met en lumière une civilisation future qui est loin d’être utopiste, contrairement à ce que son titre pourrait laisser penser…

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Ce livre représente ce qui se fait de mieux en matière de science-fiction. Pour cause, il a été classé parmi les chefs-d’œuvre du genre dans de multiples ouvrages de référence, grâce à une écriture simple, une structure fluide et une trame palpitante que beaucoup décrivent comme une fable prophétique. 

Alors que les derniers humains sont maintenus captifs dans des réserves sauvages, le nouvel État Mondial est dirigé par les “Aphas”, l’élite engendrée par la culture in vitro. Dans cette société où le bonheur est de mise, les castes inférieures sont conditionnées à accepter leur sort sans jamais faire appel à leur part “d’humanité”. Heureusement, lorsque le totalitarisme règne en maître, la résistance n’est jamais bien loin… 

Écrit en 1932, le roman prévoyait déjà les conséquences désastreuses du fascisme sur l’Europe. 88 ans plus tard, il sonne toujours aussi vrai.  

Pour les lecteurs et la critique, il doit son intemporalité au thème qu’il aborde : une société stérilisée, aseptisée, contrôlée et distillée. Si cette dernière rappelle étrangement nos sociétés modernes, c’est parce qu’elle prend place dans un monde où l’individualité et l’esprit critique sont – presque – inexistants. 

Cet effet miroir en a d’ailleurs horrifié plus d’un. Du lecteur lambda au critique littéraire, tous ont affirmé avoir été profondément marqués par cette œuvre aussi dystopique que visionnaire. 

 

La Machine à Explorer le Temps, de G.H. Wells (1895)

Pour un retour vers le futur
La Machine à Explorer le Temps, de G.H. Wells (1895)

Souvent qualifié d’intemporel, ce livre est un subtil mélange entre politique et science. En véhiculant une réflexion anthropologique sur le monde actuel et son futur, il présente une critique pertinente des classes sociales.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Il est sans aucun doute l’un des romans de science-fiction les plus célèbres de l’auteur et, de manière générale, un des plus emblématiques du genre. À travers son récit de voyage dans le temps, Wells dénonce un système qui subsiste juste qu’à nos jours, dans un style d’écriture riche mais parfois compliqué.

Cette histoire raconte l’odyssée d’un jeune inventeur qui voyage plus de 800 000 dans le futur, grâce à sa machine. Si le monde qu’il découvre a l’apparence d’un paradis, c’est avant tout à cause de l’oisiveté que dégagent les terriens “Éloïs”. Pourtant, lorsque la nuit tombe, la vérité refait surface. Pour retrouver sa machine et son époque, l’explorateur du temps devra s’aventurer dans les méandres du monde souterrain. 

Ce livre rencontre peu d’opposants puisque tous parlent d’un classique intemporel. 

Comme pour Le Meilleur des Mondes, sa faculté à traverser les époques provient surtout de l’universalité de son thème. En plus de donner une crédibilité à l’histoire, le contexte scientifique soulève des questions de classes sociales. 

Pour la critique, le bouquin véhicule la fascination de Wells pour la science et la politique socialiste, preuve s’il en était encore besoin que la fiction peut elle aussi servir une pensée engagée. 

 

Neuromancien, de William Gibson (1984)

Le livre qui a inspiré Matrix
Neuromancien, de William Gibson (1984)

Décrit comme un roman culte, il a enchaîné les récompenses grâce à la modernité de son intrigue et sa capacité à inventer l’univers du cyber espace, sous les yeux médusés des lecteurs.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Le prix Philip K. Dick (1984), le prix Nebula (1984) et le prix Hugo (1985) sont autant de récompenses pouvant attester de la réussite de ce roman. En plus de présenter une trame bien ficelée, il dépeint également des personnages complexes. Malheureusement, son écriture dense le rend difficilement abordable. 

Après la destruction de son système nerveux, Chase a été forcé de quitter “l’hallucination consensuelle” qu’on appelle la matrice. Alors qu’il se lance dans un processus d’autodestruction alliant drogues, alcools et trafics d’organes en tout genre, il se voit offrir la possibilité d’y retourner, mais à quel prix ? 

Considéré comme l’essence du célèbre Matrix, cet ouvrage est l’œuvre fondatrice de l’univers cyberpunk. 

Si ce dernier plaît aux lecteurs pour son originalité, certains dénoncent tout de même le style d’écriture complexe de l’auteur. 

Pour la critique littéraire, cette complexité fait écho à l’inversion troublante (mais excitante) des choses, telles que le lecteur les connaît. Le naturel est désormais subordonné à l’artificiel, lui-même gouverné par la technologie. 

Dans ce livre, l’accent n’est placé ni sur l’intrigue, ni sur les protagonistes. Au contraire, il porte davantage sur la création d’un univers qui nous échappe totalement. 

C’est bien cette réalité transformée qui fait de Neuromancien un indémodable. 

 

Les incontournables

Le meilleur des incontournablesUn space opera digne de ce nomUn récit débordant de créativité
Dune, de Frank Herbert (1965)Fondation, de Isaac Asimov (1951)Hypérion, de Dan Simmons (1989)
Dune, de Frank Herbert (1965)Fondation, de Isaac Asimov (1951)Hypérion, de Dan Simmons (1989)
Ce premier roman du cycle de Dune fait partie de ceux qui vous transportent dans un autre monde, tant son intrigue est prenante. Vous ne pourrez pas le lâcher avant de l’avoir fini. Si il n’est pas des plus positifs, ce récit se présente comme le début d’une longue épopée galactique aussi captivante que complexe. Facile à lire, il questionne son lectorat sur le concept de civilisation. L’originalité de l’histoire, la complexité de l’univers, la psychologie raffinée des personnages et les thèmes abordés sont autant d’éléments qui ont contribué à hisser l’ouvrage sur le devant de la scène.

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Dune, de Frank Herbert (1965)

Le meilleur des incontournables
Dune, de Frank Herbert (1965)

Ce premier roman du cycle de Dune fait partie de ceux qui vous transportent dans un autre monde, tant son intrigue est prenante. Vous ne pourrez pas le lâcher avant de l’avoir fini.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Doit-on encore présenter ce livre ? Reconnu comme un ouvrage de référence dans les cercles littéraires, il remporte les prix Hugo et Nebula tout juste 1 an après sa parution. Depuis 1965, il continue de rencontrer son public grâce à sa trame immersive et la profondeur psychologique de ses protagonistes.

Sur la planète de sable Dune (ou Arrakis), l’eau se fait rare. Alors que les bédouins qui l’habitent asservissent des vers géants, ils se  lancent également dans le commerce de l’Épice, une drogue conférant des pouvoirs de divination et d’immortalité. Loin d’être une oasis, cette terre aride voit s’affronter les familles régnantes de l’Empire, à la manière d’une tragédie antique.   

Pour certains, cette étrange ressemblance avec le passé est paradoxale, compte tenu des prétentions futuristes du livre. Ils décrivent l’univers présenté comme moyen-âgeux, paternaliste, aristocratique et réactionnaire. 

Si ces critiques sont légitimes, nous souhaitons rappeler qu’évolution n’est pas toujours synonyme de progrès. La plupart des lecteurs semblent d’ailleurs l’avoir compris puisque le bouquin jouit d’une popularité qui ne faiblit pas. 

Considéré comme addictif par beaucoup, il est parvenu à séduire la critique, qui le décrit comme un monument littéraire unique en son genre. 

Herbert nous dépeint une société alien avec un souci du détail fascinant et propulse ainsi le livre au rang de phénomène planétaire. 

 

Fondation, de Isaac Asimov (1951

Un space opera digne de ce nom
Fondation, de Isaac Asimov (1951)

Si il n’est pas des plus positifs, ce récit se présente comme le début d’une longue épopée galactique aussi captivante que complexe. Facile à lire, il questionne son lectorat sur le concept de civilisation.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Comme beaucoup des auteurs présents dans cette sélection, Isaac Asimov s’est fait un nom dans le milieu littéraire. Sa popularité, il la doit surtout à son cycle de Fondation, dont le premier roman se laisse aisément dévorer, grâce à une écriture simple et la présentation d’un monde captivant. 

Lorsque l’éminent savant Hari Seldon crée une science permettant de prédire l’avenir, il est loin de se douter que l’Empire est destiné à s’effondrer d’ici 5 siècles. Convaincu qu’il peut changer le cours de l’histoire grâce à son invention, il se lance dans la conception d’une encyclopédie chargée de regrouper toutes les connaissances humaines. Une entreprise ambitieuse qui attire de nombreux opposants… 

Bien qu’une minorité de lecteurs déplore un style d’écriture trop basique, la plupart affirment que cette caractéristique participe, au contraire, à la grande accessibilité du roman. 

En alliant la puissance de l’univers galactique de Trantor à la profondeur de personnages hauts en couleur, Asimov propose un récit qui ne peut que plaire au plus grand nombre, critique comprise. 

Si celle-ci a parfois du mal à caractériser le bouquin de visionnaire (notamment parce que le monde dans lequel nous vivons actuellement semble plus dangereux et dystopique que ce qui nous est proposé), elle encense volontiers l’ouvrage pour le portrait réaliste qu’il dresse des concepts de civilisation et du libre arbitre.  

 

Hypérion, de Dan Simmons (1989)

Un récit débordant de créativité
Hypérion, de Dan Simmons (1989)

L’originalité de l’histoire, la complexité de l’univers, la psychologie raffinée des personnages et les thèmes abordés sont autant d’éléments qui ont contribué à hisser l’ouvrage sur le devant de la scène.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Parmi les récompenses qu’il a remportées, on peut compter les prix Hugo (1990), Locus (1990), et Cosmos 2000 (1992). Si ce premier roman sert principalement à planter le décor du cycle entier, il n’en reste pas moins agréable et facile à lire. 

Sur Hypérion demeure une créature aussi crainte que vénérée par les hommes : le Gritche. Alors qu’elle attend patiemment l’heure d’une guerre apocalyptique, 7 pèlerins sont envoyés sur cette planète pour empêcher la réouverture des Tombeaux. Aucun d’entre eux ne se connait, mais tous partagent un profond espoir… 

La fragmentation du livre fait débat. Alors que certains lecteurs affirment qu’il se laisse lire aisément malgré l’alternance de différents récits, d’autres trouvent cette manière de raconter l’histoire déstabilisante. 

Du côté de la critique littéraire, c’est le même constat. Certaines regrettent une utilisation excessive de flashbacks qui laisse peu de place à l’intrigue, mais la grande majorité apprécie la capacité qu’ont les 6 narrations à se regrouper pour former un roman cohérent. 

Bien que ce premier ouvrage soit source de discorde, personne n’a encore remis en question sa faculté à introduire avec brio l’une des œuvres majeures de la science-fiction. 

 

Les meilleurs livres de science-fiction du moment

Le meilleur du momentUn ouvrage visionnaire et audacieuxUn livre dans l’ère du temps
Terre Errante, de Liu Cixin (2000 - 2020)Après le Monde, de Antoinette Rychner (2020)Normalité, de Laurent Terry (2020)
Terre Errante, de Liu Cixin (2000 - 2020)Après le Monde, de Antoinette Rychner (2020)Normalité, de Laurent Terry (2020)
Vingt ans après sa parution originale, cet ouvrage vient tout juste d’être édité en version française par Actes Sud. S’il ne comporte que 80 pages, il reste tout de même immersif. Ce livre extrêmement bien documenté peut être qualifié de visionnaire, grâce à sa capacité à confronter son lectorat à des questions qui, loin d’être fictives, sont pertinentes dans nos sociétés actuelles. Alors que l’auteur a reçu le prix des Blogauteurs pour son premier ouvrage “Manipulé”, il quitte cette fois-ci les terres trépidantes du polar pour proposer un roman d’anticipation captivant et bien écrit.

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Terre Errante, de Liu Cixin (2000 - 2020)

Le meilleur du moment
Terre Errante, de Liu Cixin (2020)

Vingt ans après sa parution originale, cet ouvrage vient tout juste d’être édité en version française par Actes Sud. S’il ne comporte que 80 pages, il reste tout de même immersif.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Adaptée en série sous le titre The Wandering Earth, cette nouvelle est parvenue à conquérir un public il y a déjà 20 ans. À la fois dure et lyrique, elle déploie une intrigue bien ficelée sur près de 80 pages. Si cela peut sembler court, il n’en faut pas plus à l’auteur pour démontrer l’étendue de son talent. 

Lorsque les astrophysiciens découvrent que la conversion de l’hydrogène en hélium s’est accélérée à l’intérieure du Soleil, ils comprennent que la Terre est en danger. Pour contrer cette extinction programmée de l’humanité, ils décident de transformer la planète bleue en un véritable vaisseau spatial, pour l’emmener à la recherche d’une nouvelle étoile.

En quelques pages seulement, Cixin propose une trame qui a la densité imaginaire de tout un cycle de science-fiction. Les descriptions de paysages apocalyptiques sont transmises de manière si sensible, qu’elles en deviennent bouleversantes. 

Avant d’être une œuvre dystopique, Terre Errante est avant tout une nouvelle poétique. C’est sans doute la raison pour laquelle les lecteurs la décrivent comme profondément humaniste. 

Si on ne peut s’empêcher d’interpréter le récit à la lumière des catastrophes écologiques annoncées, cette lecture dégage tout de même une atmosphère propice à la contemplation. 

 

Après le Monde, de Antoinette Rychner (2020)

Un ouvrage visionnaire et audacieux
Après le Monde, de Antoinette Rychner (2020)

Ce livre extrêmement bien documenté peut être qualifié de visionnaire, grâce à sa capacité à confronter son lectorat à des questions qui, loin d’être fictives, sont pertinentes dans nos sociétés actuelles.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne laisse personne indemne. Raconté dans une écriture brève mais percutante, ce livre place le lecteur en face de questions vertigineuses, en remettant en cause ses valeurs humanistes. 

Novembre 2022. Un cyclone ravage la côte ouest des États-Unis, avec pour conséquence l’effondrement du système mondial. Sans argent, ni sources d’énergie, il faut se réorganiser de toute urgence, mais une chose est sûre : le monde tel que nous le connaissons fait désormais partie du passé. 

L’auteure s’est inspirée des théories de la “collapsologie” pour bâtir son roman, ce qui explique pourquoi celui-ci est tant anxiogène. 

Si une ambiance de culpabilité s’en dégage fortement, elle coexiste pourtant avec un sentiment humaniste et une aura féministe, rendue possible par la présence de différentes narratrices. 

Cet avis est également partagé par la critique qui affirme que la trame noire est au service d’une œuvre engagée qui interroge : comment reconstruit-on les choses ensemble ? 

Véritable hymne au vivre ensemble et à la puissance du langage, Après le Monde est un roman à découvrir au plus vite ! 

 

Normalité, de Laurent Terry (2020)

Un livre dans l’ère du temps
Normalité, de Laurent Terry (2020)

Alors que l’auteur a reçu le prix des Blogauteurs pour son premier ouvrage “Manipulé”, il quitte cette fois-ci les terres trépidantes du polar pour proposer un roman d’anticipation captivant et bien écrit.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

A priori, Laurent Terry appartient plus au genre du thriller qu’à celui de la science-fiction. Avec ce deuxième ouvrage aux allures du célèbre Dôme de Stephen King, il parvient à entraîner son lectorat au coeur d’un univers cohérent, dépeint de manière fluide. 

Reclus sous un dôme de métal, les survivants d’une épidémie mondiale sont contraints d’ingérer chaque jour “Normalité”, un antidote qui les protège du virus, mais altère gravement leurs émotions humaines. Adam connaît mieux que quiconque les effets indésirables de ce vaccin puisque depuis sa naissance, il n’a jamais éprouvé la moindre émotion. Il lui faudra attendre ses 25 ans pour qu’un évènement inattendu le fasse enfin se sentir vivant. 

Agréable et facile à lire, ce livre fait partie de ceux qui aiment se jouer des certitudes de ses lecteurs. Grâce à ses nombreux rebondissements, il emmène son lectorat d’une action à une autre, sans jamais perdre son attention. 

Étant donné qu’il vient tout juste d’être publié le 29 mars 2020, il est encore trop tôt pour dire si Normalité entrera ou pas dans les faveurs de la critique et dans le cercle littéraire très prisé de la science-fiction. 

Cependant, on pense avoir déniché ici un bijou du genre qui ne demande qu’à être découvert. 

À propos de l'auteur

Imane Jaa

Imane a obtenu un master en langues et lettres modernes à l'université de Liège avec la plus grande distinction. Lectrice assidue et fashionista suivant de près les tendances lifestyle, elle gère actuellement les catégories Cadeaux et Divertissement chez Selectos.

Laisser un commentaire

>