Les Meilleurs Livres Policiers

Mis à jour le 11 août 2020

S’il continue d’être repris et adapté, le roman policier reste un genre très codifié, qui se distingue du thriller. Par définition, le genre policier retrace le déroulement d’une enquête rondement menée par -soyez prêt(e)- un ou des policier(s). C’est bien ce soucis de discernement qui nous pousse à vous présenter aujourd’hui les livres les plus réputés du genre – parmi lesquels se trouvent Le Chuchoteur, Luca et le récent Marseille 73 –  dans l’espoir de vous faire frissonner de peur et, surtout, de plaisir.

 

Le choix de la rédaction

Le chuchoteur, de Donato Carrisi (2009)

En plus de pouvoir compter sur un style d’écriture fluide, ce livre propose surtout une fin à chute exceptionnelle, puisque l'auteur prend effectivement plaisir à se jouer de son lectorat du premier au dernier chapitre.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

C’est sans autre promotion que celle du bouche à oreille que Donato Carrisi est parvenu à imposer son tout premier roman comme un classique du genre. 

Et alors que celui-ci a été recommandé, entre autres, par la chaîne thématique française 13ème Rue, spécialisée dans le true crime, il repose avant tout sur une trame bien ficelée dont la fin continue d’en surprendre plus d’un (même après relecture…). 

 

Le meilleur des incontournables

Luca, de Franck Thilliez (2019)

Du phénomène de mère porteuse à la découverte d’un corps mutilé, il n’y a qu’un pas. Du moins, c’est ce que l’auteur semble nous dire à travers l’enquête de son protagoniste principal, Sharko.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Sorti il y a à peine moins d’un an, le 18ème roman de Thilliez, dont l’intrigue moderne et -presque trop- réaliste à fait frémir son lectorat, l’a définitivement imposé en maître du genre.

Entre trame prenante, scénarios machiavéliques et personnages profonds, l’auteur a composé un livre qui tient en haleine jusqu’à la toute dernière page, puisqu’il est impossible de le délaisser, à moins de l’avoir fini.

 

Le meilleur du moment

Marseille 73, de Dominique Manotti (2020)

Avec ce dernier roman, l’auteure nous rappelle à quel point l’art peut être lié au politique puisqu’à travers son enquête policière, elle examine les vestiges de la société française actuelle et de ses valeurs.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Considérée comme LA légende française du roman noir, Manotti nous revient cette fois-ci avec une oeuvre qui nous plonge dans le passé, tout en nous rappelant notre présent. 

Car si suspense et enquête sont bel et bien au premier plan, les thèmes du racisme, de la corruption et des violences policières ne sont jamais loin. Pour dire vrai, ils sont au plus près du lecteur qui ne peut que créer un parallèle entre la narration et la vie réelle. Tout est donc prêt pour la tragédie… 

 

Les recommandations de la rédaction

Le choix de la rédactionBrillant autant qu’insoutenableÀ couper le souffle
Le chuchoteur, de Donato Carrisi (2009)Un(e) Secte, de Maxime ChattamBlanc Mortel, de Robert Galbraith
Le chuchoteur, de Donato Carrisi (2009)Un(e) secte, de Maxime Chattam (2019)Blanc mortel, de Robert Galbraith (2019)
En plus de pouvoir compter sur un style d’écriture fluide, ce livre propose surtout une fin à chute exceptionnelle, puisque l'auteur prend effectivement plaisir à se jouer de son lectorat du premier au dernier chapitre.Avec ce roman passionnant où les insectes jouent un rôle de premier plan, Chattam conforte sa place de référence au sein du genre. Entre un crime spectaculaire et une disparition mystérieuse, le suspense est au rendez-vous.Ce roman suit les aventures du détective privé Cormoran Strike. Cette fois-ci, son enquête le mène sur les traces d’un crime renfermant passé, mystère et un magnifique, mais sinistre, manoir de la campagne anglaise.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Chuchoteur

Le choix de la rédaction

Le chuchoteur, de Donato Carrisi (2009)

En plus de pouvoir compter sur un style d’écriture fluide, ce livre propose surtout une fin à chute exceptionnelle, puisque l'auteur prend effectivement plaisir à se jouer de son lectorat du premier au dernier chapitre.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Avec ce premier roman, Donato Carrisi s’est directement imposé comme un maître dans le domaine. Et bien qu’il ait écrit d’autres livres pertinents depuis, celui-ci peut particulièrement compter sur la dose d’adrénaline qu’il procure. Le chuchoteur repose en effet sur une trame immersive, voire carrément addictive. 

Alors que 6 petites filles ont disparu, ne laissant derrière elles que leurs bras gauches amputés, le criminologue Goran Gavila et son équipe se lancent dans une folle enquête pour tenter de retrouver l’assassin. Rejoints par une experte dans les affaires d’enlèvements, Mila Vasquez, les policiers sont ballotés d’une piste à l’autre, par un adversaire redoutable qui a toujours une longueur d’avance sur eux. 

Recommandé, entre autres, par la chaîne thématique française 13ème Rue, spécialisée dans les policiers et les thrillers, cet ouvrage est surtout parvenu à se créer une réputation grâce au bouche à oreille. 

Pour cause, il est extrêmement prisé des lecteurs, notamment, pour ses nombreux rebondissements qui ne manquent pas de questionner leurs certitudes les plus profondes. C’est bien simple, il est impossible de lâcher ce livre avant de l’avoir totalement terminé. 

Et si une minorité a du mal à accepter que l’auteur puisse se jouer d’eux, on rappelle tout de même que c’est bien là l’essence d’un roman policier véritablement réussi !

 

Un(e) Secte, de Maxime Chattam

Brillant autant qu’insoutenable

Un(e) secte, de Maxime Chattam (2019)

Avec ce roman passionnant où les insectes jouent un rôle de premier plan, Chattam conforte sa place de référence au sein du genre. Entre un crime spectaculaire et une disparition mystérieuse, le suspense est au rendez-vous.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Il nous est tout bonnement impossible de passer à côté de cette pépite : un livre à l’intrigue prenante racontée dans une écriture passionnante et fluide, signé Maxime Chattam. 

Alors qu’à Los Angeles un tueur sévit en laissant ses victimes à l’état de squelette, New York voit tous les jeunes gens passionnés par l’apocalypse disparaître. En unissant leurs forces, le détective Atticus Gore et la privée Kordell parviennent à mettre à jour une vérité terrifiante. 

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Un(e) Secte jouit d’une histoire aussi passionnante qu’elle effraye. 

Et alors que tout le monde s’accorde pour dire que le style d’écriture de Chattam est agréable et fluide, certains regrettent tout de même l’histoire trop longue et stéréotypée.

S’il est vrai qu’entre sa privée, son flic et son enquête qui piétine, Chattam ne fait pas dans la nouveauté, il est nécessaire d’ajouter que c’est bel et bien ce mélange qui fait du genre policier ce qu’il est aujourd’hui. 

 

Blanc Mortel, de Robert Galbraith

À couper le souffle

Blanc mortel, de Robert Galbraith (2019)

Ce roman suit les aventures du détective privé Cormoran Strike. Cette fois-ci, son enquête le mène sur les traces d’un crime renfermant passé, mystère et un magnifique, mais sinistre, manoir de la campagne anglaise.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Si le nom Robert Galbraith ne vous dit rien, peut-être que J.K Rowling vous est plus familier. Oui, c’est bien la célébrissime auteure d’Harry Potter qui se cache derrière ce patronyme. Avec son double littéraire, elle nous offre ici une œuvre plus que romanesque qui repose sur une trame prenante, dont seule Rowling a le secret. 

L’histoire débute avec la rencontre du détective Strike et de Billy, un garçon perturbé qui prétend avoir été témoin d’un crime alors qu’il était plus jeune. Lorsque ce dernier disparaît, Strike se lance dans une enquête qui s’avère labyrinthique. 

Si la critique pense que le roman est trop long de 100 pages, notamment à cause des enchevêtrements d’enquêtes et de la multitude des personnages qui traversent le récit, elle ne remet pas pour autant en question le brio de Rowling en affirmant que Blanc Mortel reste un polar de premier choix. 

Pour cause, les lecteurs, eux non plus, ne boudent pas leur plaisir. Même si certains d’entre eux dénoncent un démarrage un peu lent, ils s’accordent tous pour dire que les personnages attachants et la trame passionnante rendent le livre difficile à délaisser.

 

Les incontournables

Le meilleur des incontournablesUn triomphe planétaireUn classique du genre
Luca, de Franck ThilliezLe Silence des Agneaux, de Thomas HarrisMort sur le Nil, d’Agatha Christie
Luca, de Franck Thilliez (2019)Le silence des Agneaux, de Thomas Harris (1988)Mort sur le Nil, d’Agatha Christie (1937)
Du phénomène de mère porteuse à la découverte d’un corps mutilé, il n’y a qu’un pas. Du moins, c’est ce que l’auteur semble nous dire à travers l’enquête de son protagoniste principal, Sharko.Le docteur Hannibal Lecter est connu de tous, notamment grâce à l’interprétation cinématographique de Anthony Hopkins. Pourtant, bien avant d’être adapté sur grand écran, il s’employait déjà à effrayer les lecteurs.En suivant l’une des aventures du détective belge Hercule Poirot, le lecteur est plongé au cœur d’une histoire folle qui allie amour, trahison et machination diabolique, de quoi faire activement fonctionner ses cellules grises.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Luca, de Franck Thilliez

Le meilleur des incontournables

Luca, de Franck Thilliez (2019)

Du phénomène de mère porteuse à la découverte d’un corps mutilé, il n’y a qu’un pas. Du moins, c’est ce que l’auteur semble nous dire à travers l’enquête de son protagoniste principal, Sharko.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Une intrigue forte, prenante, captivante, addictive et machiavélique. Autant d’adjectifs pour décrire le 18ème roman de Thilliez. 

L’histoire tourne autour du commandant Sharko et de son équipe qui, avant qu’ils ne puissent s’en rendre compte, s’engagent dans une course contre la montre. La raison ? Comprendre ce qui peut bien lier la disparition d’une jeune femme, la découverte d’un corps mutilé et les connaissances surprenantes d’un homme. 

Que ce soit les lecteurs ou la critique, le constat est sans appel puisque Thilliez a su les séduire. Si certains passages du roman sont noirs et extrêmement violents, la critique met en lumière le côté humain dont il fait preuve. L’empathie n’y est, en effet, jamais loin et ce, même si certains aiment à mépriser le personnage de Sharko qu’ils jugent antipathique. 

Malgré son côté malsain (voire complètement dérangeant), l’auteur est parvenu à livrer une œuvre dont il est impossible de se détourner. C’est bien ça son véritable talent : sa capacité à rendre son lectorat prisonnier d’une histoire dont il ne cherche même pas se libérer.

 

Le Silence des Agneaux, de Thomas Harris

Un triomphe planétaire

Le silence des Agneaux, de Thomas Harris (1988)

Le docteur Hannibal Lecter est connu de tous, notamment grâce à l’interprétation cinématographique de Anthony Hopkins. Pourtant, bien avant d’être adapté sur grand écran, il s’employait déjà à effrayer les lecteurs.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Élu meilleur roman policier en 1989, il a aussi décroché le grand prix de littérature policière en 1991, de quoi donner un aperçu de l’engouement provoqué par ce roman qui allie dimensions psychologiques et féministes sans jamais cesser de faire peur. 

L’intrigue est simple, Clarice Starling, jeune étudiante du FBI, fait appelle au psychiatre Hannibal Lecter pour l’aider à retrouver un dangereux psychopathe. Cependant, l’aide du docteur fou n’est pas gratuite puisque, pour l’obtenir, Starling doit fournir des détails sur son enfance. 

Si les lecteurs et la critique littéraire se sont mis d’accord sur un point, c’est que le film réalisé par Jonathan Demme a pris le dessus sur l’œuvre originale. Certains vont même jusqu’à dire que le livre prend un malin plaisir à ridiculiser les personnages principaux. 

Pour d’autres, néanmoins, ce côté jugé maladroit fait en réalité partie de la profondeur donnée à chacun des protagonistes. Pour ceux-là, Le Silence des Agneaux est considéré comme la bible du genre. Un roman qui se démarque par l’ambiance glauque et sado-masochiste qu’il dégage. 

La dimension féministe du livre, incarnée par Clarence Sterling, est même parvenue à toucher un public plus féminin. 

 

Mort sur le Nil, d’Agatha Christie

Un classique du genre

Mort sur le Nil, d’Agatha Christie (1937)

En suivant l’une des aventures du détective belge Hercule Poirot, le lecteur est plongé au cœur d’une histoire folle qui allie amour, trahison et machination diabolique, de quoi faire activement fonctionner ses cellules grises.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Comment passer à côté de l’œuvre d’Agatha Christie, écrivaine reconnue comme une des plus importantes et novatrices du genre policier ? Avec ce roman, celle qu’on surnomme “la reine du crime” frappe fort en s’appuyant sur une trame devenue classique, certes, mais surtout complexe. 

Mort sur le Nil raconte l’une des enquêtes du détective Poirot qui, alors qu’il séjourne dans un hôtel en Égypte, est amené bien malgré lui à résoudre une affaire de meurtre. Défiant les apparences, il révèle une machination malsaine qui se joue des certitudes du lecteur.

Jugé comme le roman le plus exotique de Christie, il bénéficie de toutes les caractéristiques nécessaires à un bon polar à savoir, des personnages profonds, des rebondissements, un crime ingénieux dans un décor de paradisiaque et une fin tragique. Celles-ci lui ont d’ailleurs valu d’être adapté au théâtre, au cinéma, en bande dessinée et même en jeu vidéo.  

Si certains lecteurs mettent en avant des traductions parfois douteuses (faites donc attention à la version que vous choisissez), tous restent admiratifs du génie d’Agatha Christie et ce, même si le roman est paru il y a 83 ans, déjà.

 

Les meilleurs livres policiers du moment

Le meilleur du momentUn huis clos signé BuffetUn polar suédois
Marseille 73, de Dominique Manotti (2020)Le déshonneur des Montergnac, d’Isabelle Buffet (2018)Au nom de la vérité, de Viveca Sten (2020)
Marseille 73, de Dominique Manotti (2020)Le déshonneur des Montergnac, d’Isabelle Buffet (2018)Au nom de la vérité, de Viveca Sten (2020)
Avec ce dernier roman, l’auteure nous rappelle à quel point l’art peut être lié au politique puisqu’à travers son enquête policière, elle examine les vestiges de la société française actuelle et de ses valeurs.Alors qu’il avait d’abord été publié en autoédition, voilà maintenant qu’il crée l’évènement en proposant une énigme à la manière d’Agatha Christie. À travers son mystérieux huis clos, il déploie une narration originale qui en vaut le détour.Cet ouvrage comprend ce qui se fait de mieux en matière de roman policier à savoir, une enquête rondement menée, des protagonistes ambitieux et du suspense comme s’il en pleuvait.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Marseille 73, de Dominique Manotti (2020)

Le meilleur du moment

Marseille 73, de Dominique Manotti (2020)

Avec ce dernier roman, l’auteure nous rappelle à quel point l’art peut être lié au politique puisqu’à travers son enquête policière, elle examine les vestiges de la société française actuelle et de ses valeurs.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Un écho à l’actualité. Voilà comment on pourrait décrire ce roman noir. Percutant tant de par son intrigue que de par son style d’écriture, il nous replonge dans une France raciste et dominée par la corruption, afin de ne jamais oublier.

Marseille, 1973. Une série d’assassinats ciblant des arabes, et plus particulièrement des algériens, fait rage. En six mois, plus de 50 personnes sont abattues. Mais que font les autorités ? Fraîchement nommé à l’hôtel de police, le jeune commissaire Daquin, vingt-sept ans, va tenter d’y voir plus clair, mais il lui faudra composer avec les nervis de l’OAS qui, après la guerre d’Algérie, ont été intégrés dans l’appareil d’État et dans les forces de l’ordre, comme si de rien n’était… 

Avec treizième roman, Manotti frappe fort. Considérée comme une légende du roman noir, elle se réapproprie une nouvelle fois le genre pour en faire une arme militante à part entière. 

En effet, en abordant le passé colonial français, le racisme et le déni des violences policières, elle permet à son lectorat de remettre les choses en perspective, tant au niveau de la narration, qu’au niveau “réel”. 

Car si les critiques n’ont cessé d’être élogieuses à l’égard du bouquin, c’est d’abord grâce à sa faculté à révéler une vérité dérangeante qui, à l’heure actuelle, est cruciale si on veut pouvoir agir et changer les choses…  

 

Le déshonneur des Montergnac, d’Isabelle Buffet (2018)

Un huis clos signé Buffet

Le déshonneur des Montergnac, d’Isabelle Buffet (2018)

Alors qu’il avait d’abord été publié en autoédition, voilà maintenant qu’il crée l’évènement en proposant une énigme à la manière d’Agatha Christie. À travers son mystérieux huis clos, il déploie une narration originale qui en vaut le détour.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

S’il a été publié pour la première fois en 2018, en autoédition, voilà maintenant que ce livre revient sur le devant de la scène avec la maison d’édition Les Nouveaux Auteurs et, surtout, en ayant été élu “coup de coeur du jury” lors du grand prix Femme Actuelle 2020. 

Nous sommes en décembre 2008, sur une île bretonne. Édouard Montergnac, un richissime vieillard réunit famille et amis dans le manoir familial pour régler ses comptes et mettre en scène sa vengeance. Dehors la tempête fait rage. Et sans qu’aucune absence n’ait été remarquée, on retrouve un des occupants du manoir mort au petit matin. En attendant l’arrivée de la police, c’est l’ancien gendarme Charlotte qui va mener l’enquête.

Largement comparé aux célèbres huis clos d’Agatha Christie, ce roman bénéficie des tous les éléments nécessaires pour une intrigue à suspense des plus réussies. 

En effet, en plus des personnages psychologiquement complexes, on retrouve également des paysages dépeints de manière si réaliste qu’on s’y croirait presque, ainsi qu’une trame originale qui change de ce qu’on a l’habitude de voir au sein du genre. 

En bref, tout y est pour passer un moment lecture totalement immersif. 

 

Au nom de la vérité, de Viveca Sten (2020)

Un polar suédois

Au nom de la vérité, de Viveca Sten (2020)

Cet ouvrage comprend ce qui se fait de mieux en matière de roman policier à savoir, une enquête rondement menée, des protagonistes ambitieux et du suspense comme s’il en pleuvait.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Décidément, la Suède regorge d’écrivains de talent et ce n’est pas Viveca Sten qui nous fera changer d’avis. Auteure d’une série littéraire policière, elle s’est faite connaître du grand public grâce à l’adaptation télévisée de cette saga, ré-intitulée pour l’occasion Meurtres à Sandhamn et diffusée sur Arte. 

Pour autant, c’est bien sur les pages qu’elle a décidé de donner une suite aux aventures de l’inspecteur Thomas Andreasson et de la juriste Nora Linde. 

Alors que la Saint-Jean approche, une soixantaine d’enfants est rassemblée pour un camp de voile sur la petite île de Lökholmen, en face de Sandhamn. Malheureusement, faute de surveillance, certains jeux dégénèrent en harcèlement et un enfant disparaît. Entre accident, kidnapping et jeu qui aurait mal tourné, l’inspecteur Thomas Andreasson et son équipe explorent toutes les pistes. Au même moment, Nora Linde se lance dans un procès contre un PDG ayant escroqué plusieurs millions d’euros à son entreprise et dont le fils, Benjamin, vient tout juste de disparaître… 

Bien que ce livre soit déjà le huitième roman traitant des aléas rencontrés par nos deux héros, les lecteurs ne s’en lassent pas. Que du contraire ! 

Car non seulement l’auteure parvient à faire évoluer ses protagonistes au cours des différentes intrigues, mais elle est surtout capable de livrer un bouquin à la trame palpitante et à l’écriture vive. 

Extrêmement immersif, Au nom de la vérité s’emploie à faire surgir les émotions les plus contradictoires chez son lectorat. Et rien que pour ça, il vaut la peine d’être lu.

 

Mentions honorables

La Trilogie du Mal, de Maxime Chattam (2002-2004) : que ce soit “L’âme du Mal”, “In Tenebris” ou “Maléfice”, chacun de ces trois opus jouit d’un succès immense, comme le prouvent les 400 000 exemplaires vendus. Le secret est simple : une trame qui ne laisse pas de place à l’ennui et un style d’écriture capable de relater le pire sans jamais tenter de l’embellir. Et bien que toute la trilogie bénéficie d’une aura macabre, nous attirons davantage votre attention vers le deuxième volet “In Tenebris”, puisque c’est bien lui qui a propulsé Chattam dans la cour des grands.  

L’archipel des larmes, de camilla Grebe (2020) : alors qu’il a reçu le prix du meilleur polar suédois, ce dernier roman s’inscrit parfaitement dans l’univers que Grebe s’emploie à créer au fur et à mesure de ses écrits. Dans un style d’écriture qui lui est propre, l’auteure dresse de magnifiques portraits de femmes à partir d’une intrigue pourtant macabre. Et si le cadre psychologique est parfois favorisé au détriment de l’action, la présence d’un narrateur omniscient ne manque jamais de faire voyager le lectorat d’une époque à une autre, d’un frisson à un total effroi. 

Au soleil redouté, de Michel Bussi (2020) : en tant que deuxième écrivain français à avoir vendu le plus de livres, la réputation de Michel Bussi n’est plus à faire. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce nouveau roman policier ne fait pas exception. Prisé par la critique et les lecteurs, il repose sur une trame orchestrée d’une main de maître. 

​​​​​​​​​​​​​​​​Diplômée en Langues et Lettres Modernes avec la plus haute distinction, cette lectrice assidue est également une grande amatrice des tendances lifestyle. On peut lui faire confiance pour vous concocter des sélections littéraires avisées et éclairées, pour sélectionner les meilleurs produits pour la maison et pour vous dénicher des idées cadeaux originales.


guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
L. Estier
L. Estier
il y a 1 mois

Conseil de lecture : ne manquez pas de lire « Terres rares » de Jean Tuan chez C.L.C. Editions (sortie le 09 mars 2020). Un néo-polar épicurien et érudit qui dévoile les menaces que la Chine fait peser sur le monde. Lecture édifiante et jubilatoire ! Disponible en librairie et via les principaux sites d’internet.

Cléo Dandoy
Administrateur
il y a 1 mois
Reply to  L. Estier

Merci pour la recommandation, j’en ferai part à Imane, responsable de nos sélections littéraires. 🙂

GREGOIRE
il y a 8 mois

Bonjour,
J’ai lu la plupart de ces livres.
Cordialement
Aurély Grégoire

ooppaa
ooppaa
il y a 1 année

Sélection intéressante.
Dans la lignée de la série Elementary – qui se termine – auriez des suggestions de lecture ?

Cléo Dandoy
Administrateur
il y a 1 année
Reply to  ooppaa

Bonjour. Je pense que vous pourriez apprécier le style d’Oren Miller, avec lequel on ne s’ennuie jamais et qui nous fait quelque peu penser au personnage de Sherlock. Dans « J’agonise fort bien, merci », l’écriture est truffée d’humour et de remarques cyniques, qui font qu’on ne peut parfois qu’éclater de rire malgré la gravité de la situation décrite.

PS : Je pense que cet article, bien que datant de quelques années, vous donnera quelques idées également.