Les Meilleurs Livres Fantastiques

Mis à jour le 19 août 2020

Le genre fantastique est souvent déprécié, voire carrément snobé. La raison ? Son caractère surnaturel qui, au pire, l’empêche d’être pris au sérieux, au mieux, l’assimile de manière complètement erronée au genre fantasy. À l’instar d’American Gods, La ligne verte et Midnight Sun, le fantastique se caractérise par l’intrusion d’éléments imaginaires dans le monde réel. Soucieux du sort qui lui est réservé, nous avons listé ici les meilleurs livres fantastiques, dans l’espoir de rendre au genre, ne serait-ce que pour quelques instants peut-être, la grandeur qui lui revient de droit.

 

Le choix de la rédaction

American Gods, de Neil Gaiman (2001)

Entre imaginaire et réalité, ce livre nous plonge dans un récit complexe qui oppose le monde folklorique des dieux nordiques à la société moderne, régie par les voitures, internet et la télévision.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Paru en 2001, ce livre de Neil Gaiman a raflé pas moins de 5 prix littéraires dans les deux années qui ont suivi sa sortie, parmi lesquels le prix du meilleur roman fantastique 2002. 

Alors qu’il est adapté en 2017 en série télévisée, sa notoriété se mesure également par l’entente qui unit lecteurs et critique littéraire. En effet, tous s’accordent pour dire que grâce à une intrigue passionnante et immersive, Gaiman a inscrit son ouvrage au rang de chef-d’œuvre fantastique.  

 

Le meilleur des incontournables

La ligne verte, de Stephen King (1996)

Probablement l’un des ouvrages les plus appréciés de Stephen King, c’est un concentré de ce qui se fait de mieux en la matière à savoir, une écriture engagée, pleine d’espoir et de magie.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Si Stephen King continue de diviser le monde littéraire, La Ligne verte apparaît comme une trêve bien méritée. 

Paru en 1996, il reçoit le prix Bram Stoker la même année. Un engouement qui s’explique par le thème engagé déployé tout au long du roman. En effet, à travers la question de la peine de mort, King propose un récit des plus humains sans pour autant renoncer au côté fantastique qui caractérise bon nombre de ses écrits.

 

Le meilleur du moment

Midnight Sun, de Stephenie Meyer (2020)

Stephenie Meyer a tenu ses promesses puisque même après que les premiers chapitres de ce nouveau tome aient fuité sur le net en 2008, elle nous revient aujourd’hui avec un accès privilégié aux pensées d’Edward Cullen.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Non, vous ne rêvez pas ! La saga fantastique mondialement connue, Twilight, vient de s’offrir un tout nouveau roman. 

Loin de plonger les fans dans une suite ou un préquel, on retrouve ici l’intrigue de Fascination (2005), avec pour seule différence (et pas des moindres) un changement de perspective : le récit n’est plus racontée du point de vue de Bella mais à travers les yeux d’Edward, ce qui confère à cette histoire d’amour peu commune une facette beaucoup plus sombre… 

 

Les recommandations de la rédaction

Le choix de la rédactionUn livre culteUne saga à la française
American Gods, de Neil GaimanL’Indien du Placard, de Lynne Reid BanksLa saga Autre-Monde, de Maxime Chattam
American Gods, de Neil Gaiman (2001)L’Indien du Placard, de Lynne Reid Banks (1990)La saga Autre-Monde, de Maxime Chattam (2008-2018)
Entre imaginaire et réalité, ce livre nous plonge dans un récit complexe qui oppose le monde folklorique des dieux nordiques à la société moderne, régie par les voitures, internet et la télévision.Que ce soit les petits ou les plus grands, ce livre peut se vanter de toucher un public large qui partage un goût pour les romans fantastiques faciles à suivre, amusants et, surtout, prenants.Huit livres, deux cycles (et même un hors cycle), c’est “tout” ce dont Maxime Chattam a besoin pour faire voyager son lectorat dans un monde où la nature reprend ses droits.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

American Gods, de Neil Gaiman

Le choix de la rédaction

American Gods, de Neil Gaiman (2001)

Entre imaginaire et réalité, ce livre nous plonge dans un récit complexe qui oppose le monde folklorique des dieux nordiques à la société moderne, régie par les voitures, internet et la télévision.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Avec ce livre, Gaiman offre l’opportunité à ses lecteurs de s’immiscer dans un univers aussi folklorique qu’il est moderne grâce, notamment, à une intrigue passionnante et un style d’écriture simple. 

Alors que le protagoniste principal, Ombre, sort de prison, il est embauché comme garde du corps par un homme mystérieux répondant au nom de Voyageur. En acceptant ce nouveau travail, il ne s’attend pas à être pris dans une guerre qui oppose dieux nordiques et nouvelles divinités de l’Amérique contemporaine. 

Si certains lecteurs reprochent à l’auteur de ne pas avoir assez développé l’intrigue policière du roman (la disparition des enfants), tous vantent le livre pour son côté immersif, rendu possible grâce à des personnages profonds et attachants d’une part, et par une trame forte capable de faire surgir toutes les émotions de l’autre. 

Dans sa critique littéraire, le journal anglais The Guardian continue dans cette lignée élogieuse en présentant American Gods comme une allégorie de la réalité humaine, capable de renvoyer chacun des lecteurs à ses propres doutes et incertitudes. 

Si ce n’est peut-être pas l’intention première du bouquin, cette capacité suffit à le propulser parmi les meilleurs du genre. 

 

L’Indien du Placard, de Lynne Reid Banks

Un livre culte

L’Indien du placard, de Lynne Reid Banks (1990)

Que ce soit les petits ou les plus grands, ce livre peut se vanter de toucher un public large qui partage un goût pour les romans fantastiques faciles à suivre, amusants et, surtout, prenants.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Comme le prouvent les 5 récompenses qu’il a obtenues, ce livre jouit d’un succès durable qui repose sur un style d’écriture unique, et une trame simple mais captivante.  

Alors qu’Omri fête ses 9 ans en compagnie de sa famille et de quelques amis, il reçoit en cadeau une figurine d’indien et un vieux placard. Si ce dernier semble banal, il s’avère être un objet précieux, capable de donner vie aux jouets. 

Longtemps critiqué pour sa représentation jugée offensante des Amérindiens, L’Indien du placard retrouve peu à peu le chemin du succès et ce, même si une minorité regrette le côté prévisible de l’intrigue.  

La majorité du lectorat, critique comprise, continue quant à elle de s’émerveiller devant la plume de Banks, relevant le brio avec lequel chaque description prend vie au fur et à mesure que l’histoire avance. 

Des plus jeunes ou plus âgés, tous s’accordent ainsi pour dire que l’écriture fluide du livre a largement contribué à son côté immersif. 

 

La saga Autre-Monde, de Maxime Chattam

Une saga à la française

La saga Autre-Monde, de Maxime Chattam (2008-2018)

Huit livres, deux cycles (et même un hors cycle), c’est “tout” ce dont Maxime Chattam a besoin pour faire voyager son lectorat dans un monde où la nature reprend ses droits.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Certes, l’auteur s’est fait un nom grâce à ses romans policiers mais il serait dommage de sous-estimer l’apport de cette série au genre fantastique et d’ainsi nier le génie avec lequel Chattam présente une trame pleine d’ambition, cohérente et très surprenante. 

Lorsqu’un ouragan de vent et de neige s’abat sur les États-Unis, plongeant une grande partie du pays dans l’obscurité, Matt ne s’attend pas à se réveiller dans un monde apocalyptique sans la présence de ses parents (et plus généralement d’adultes) à ses côtés. Il se lance alors dans un périple au cours duquel de nombreuses créatures inquiétantes croisent son chemin et celui de ses amis. 

Subtil mélange entre amour, amitié et terreur, Autre-Montre convainc grâce à des personnages principaux et secondaires attachants et profonds d’une part, et par une mise en avant de la question écologique de l’autre. 

En incluant ce débat, Chattam parvient à mélanger les littératures jeunesses et adultes en conférant à son ouvrage une double lecture qui s’adapte à son audience. 

Alors que certains relèvent une petite baisse de régime entre les deux cycles, ils n’en restent pas moins enchantés par cette lecture des plus agréables.

 

Les incontournables

Le meilleur des incontournablesUn plaisir dont on ne se lasse pasUn succès planétaire
La Ligne Verte, de Stephen KingLa saga Twilight, de Stephenie MeyerLa saga Harry Potter, de J.K. Rowling
La Ligne Verte, de Stephen King (1996)La saga Twilight, de Stephenie Meyer (2005-2008)La saga Harry Potter, de J.K. Rowling (1997-2007)
Probablement l’un des ouvrages les plus appréciés de Stephen King, c’est un concentré de ce qui se fait de mieux en la matière à savoir, une écriture engagée, pleine d’espoir et de magie.Avec ses personnages Edward et Bella, Meyer est parvenue à conquérir une bonne partie du globe. Simples, certes, mais surtout très bien écrits, les quatre tomes risquent de faire parler d’eux pendant longtemps encore.Les aventures du sorcier le plus célèbre de tous les temps n’ont pas manqué de captiver la terre entière. Vingt-trois ans après la sortie du dernier tome, l’engouement est resté le même.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

La Ligne Verte, de Stephen King

Le meilleur des incontournables

La ligne verte, de Stephen King (1996)

Probablement l’un des ouvrages les plus appréciés de Stephen King, c’est un concentré de ce qui se fait de mieux en la matière à savoir, une écriture engagée, pleine d’espoir et de magie.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Captivant, bouleversant, riche en émotions, c’est un véritable classique que Stephen King nous livre ici. 

Pour ceux qui n’auraient pas vu l’adaptation cinématographique de Franck Darabont avec, dans les rôles principaux, Tom Hanks et Michael Clarke Duncan, ce livre narre la rencontre presque divine entre Paul Edgecombe, responsable du couloir de la mort dans une prison, et John Caffey, un condamné à mort qui a le pouvoir de guérison.   

Comme c’est souvent le cas lors d’une adaptation cinématographique, certains lecteurs ont regretté une intrigue trop lente. Mais cette critique (bien que constructive) reste une goutte perdue dans l’océan. 

De toute l’histoire de Stephen King, c’est peut-être la première fois qu’il parvient à contenter lecteurs et critiques littéraires. Pour tout ce beau monde, La ligne verte jouit d’une sensibilité qui, loin d’être morbide, reflète les couleurs de la mort comme on ne les a jamais vues auparavant. 

Si le côté gore, caractéristique de l’écriture de (du) King, est bel et bien présent, la critique se surprend à parler du livre comme d’un roman passionnant qui n’a de cesse de tester les limites entre le bon et le mauvais. Un véritable chef-d’œuvre qui continue de séduire à travers le temps.

 

La saga Twilight, de Stephenie Meyer

Un plaisir dont on ne se lasse pas

La saga Twilight, de Stephenie Meyer (2005-2008)

Avec ses personnages Edward et Bella, Meyer est parvenue à conquérir une bonne partie du globe. Simples, certes, mais surtout très bien écrits, les quatre tomes risquent de faire parler d’eux pendant longtemps encore.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Le secret du succès de cette saga réside dans une intrigue prenante reposant sur un style d’écriture simple mais efficace. 

Adaptés au cinéma par la suite, les romans racontent l’histoire d’Isabella Swan, une jeune adolescente de 17 ans qui tombe amoureuse du beau et mystérieux Edward Cullen. Alors qu’elle se rapproche de plus en plus de celui-ci, elle s’aperçoit qu’il est doté de facultés surhumaines. 

Comme toute saga digne de ce nom, Meyer a été la cible de critiques qui lui ont notamment reproché d’avoir dénaturé l’archétype du vampire tel qu’on le connaît. 

Pourtant, la vision qu’elle présente incarne la modernité. C’est bien cet aspect-là que la majorité des lecteurs s’emploient à mettre en lumière. Si certains personnages relèvent davantage du folklore, nombreux sont ceux qui parviennent à s’identifier aux vampires et loups-garous présents dans le bouquin. 

En mettant en avant leur côté humain, Meyer parvient à immerger son lectorat dans un monde captivant grâce à une intrigue forte qui ne laisse aucune place pour les temps morts et les longueurs inutiles.

 

La saga Harry Potter, de J.K. Rowling

Un succès planétaire

La saga Harry Potter, de J.K. Rowling (1997-2007)

Les aventures du sorcier le plus célèbre de tous les temps n’ont pas manqué de captiver la terre entière. Vingt-trois ans après la sortie du dernier tome, l’engouement est resté le même.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Dernière de cette rubrique mais pas des moindres, cette saga est parvenue à construire un succès durable grâce à une trame forte mêlant, suspense, action, émotion et magie, pour le plus grand plaisir des Moldus. 

Pour rappel, l’intrigue principale tourne autour du combat engageant Harry Potter et Voldemort, un célèbre mage noir à la recherche de l’immortalité qui n’a de cesse de vouloir régner sur le monde des sorciers et celui des Moldus. 

Alors que le dernier roman est sorti il y a quelques années déjà, Harry Potter est toujours source de débat. 

Si le Professeur à l’Université de Yale Harold Bloom et le journal anglais The Guardian parlent d’une écriture ennuyeuse et faussement littéraire, cet argument peine à se faire entendre devant la horde d’âmes conquises qui répondent désormais au nom de Potterheads. 

Pour la – très – grande majorité des lecteurs, chaque tome est réalisé avec beaucoup de génie. Et si l’écriture de Rowling regorge effectivement de métaphores, elle n’empêche pas la grande accessibilité des romans. 

Les plus jeunes et plus âgés y voient ce que leurs âges leurs permettent de déceler. Dans tous les cas, avec cette saga captivante et immersive, J.K. Rowling a mis sur pied un classique qui ne risque pas d’être détrôné de sitôt. La série trouve d’ailleurs sa place dans notre sélection des meilleurs livres de tous les temps.

 

Les meilleurs livres fantastiques du moment

Le meilleur du momentUne conclusion magistraleEntre mystère et fantastique
Midnight Sun, de Stephenie Meyer (2020)L’Hiver de la Sorcière, de Katherine Arden (2019)Écarlate, de Philippe Auribeau (2020)
Midnight Sun, de Stephenie Meyer (2020)L’Hiver de la Sorcière, de Katherine Arden (2019)Écarlate, de Philippe Auribeau (2020)
Stephenie Meyer a tenu ses promesses puisque même après que les premiers chapitres de ce nouveau tome aient fuité sur le net en 2008, elle nous revient aujourd’hui avec un accès privilégié aux pensées d’Edward Cullen.Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’auteure n’a pas hésité à s’approprier les codes du traditionnel conte russe pour offrir à sa trilogie une conclusion magistrale, mêlant magie et humanité.En prenant La Lettre écarlate comme point de départ, l’auteur s’est offert une intrigue de premier choix qui regroupe le meilleur des genres policier et fantastique, pour finalement délivrer un récit à suspense captivant.
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Midnight Sun, de Stephenie Meyer (2020)

Le meilleur du moment

Midnight Sun, de Stephenie Meyer (2020)

Stephenie Meyer a tenu ses promesses puisque même après que les premiers chapitres de ce nouveau tome aient fuité sur le net en 2008, elle nous revient aujourd’hui avec un accès privilégié aux pensées d’Edward Cullen.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

On ne l’attendait plus et pourtant le voilà : le dernier Twilight, dont les premiers chapitres avaient fuité sur le net en 2008 et compromis ses chances d’être un jour publié. Composé de toutes les caractéristiques ayant permis à la saga de jouir d’un succès durable à savoir, une écriture fluide et des personnages profonds, il offre une nouvelle perspective à cette histoire d’amour iconique. 

En effet, il ne s’agit ni d’une suite, ni d’un préquel puisque la narration relate une nouvelle fois la rencontre entre Edward Cullen et Bella Swan dans Fascination (2005), avec pour seul changement le point de vue. Car si les fans connaissaient jusqu’ici la version de la jeune fille, ils ont désormais la possibilité de redécouvrir les premiers instants du couple à travers le sombre regard du vampire. 

Grâce à cette intrusion dans sa pensée, le lecteur comprend que sa rencontre avec Bella constitue l’expérience la plus troublante de sa longue vie, voire le combat de toute son existence. 

Pour la critique, c’est bien là que réside tout l’intérêt du bouquin puisque, pour la première fois, le lectorat est à même de comprendre les humeurs changeantes de ce mystérieux personnage. 

Alors, certes, l’histoire est quelque peu fleur bleue (et en ce sens, elle s’inscrit parfaitement dans la continuité des précédents tomes) mais la psychologie n’en reste pas moins travaillée. Au contraire, son impact sur l’intrigue est tel qu’elle nous livre sur un plateau la face cachée de l’histoire sur laquelle on s’est toujours interrogés. 

 

L’Hiver de la Sorcière, de Katherine Arden (2019)

Une conclusion magistrale

L’Hiver de la Sorcière, de Katherine Arden (2019)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’auteure n’a pas hésité à s’approprier les codes du traditionnel conte russe pour offrir à sa trilogie une conclusion magistrale, mêlant magie et humanité.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Bien que ce livre soit paru en janvier 2019, sous le titre original The Winter of the Witch, voilà seulement quelques jours qu’il est accessible au lectorat francophone. Conclusion magistrale de la Trilogie d’une nuit d’hiver, il se présente comme le tome le plus abouti des trois puisque proposant une intrigue plus cohérente et une héroïne plus mature. 

Moscou se relève d’un terrible incendie. Le grand-prince est furieux. Les habitants attendent des explications. Tout le monde cherche un bouc émissaire et Vassia, la fille aux étranges pouvoirs, fait un parfait coupable. Parviendra-t-elle à échapper à la fureur populaire, alimentée par père Konstantin ? Saura-t-elle prévenir les conflits qui s’annoncent ? Arrivera-t-elle à réconcilier le monde des humains et celui des créatures magiques ? Les questions sont nombreuses et le temps manque, d’autant qu’une menace plus inquiétante se profile aux frontières de la Rus’…

Comme les tomes précédents, ce roman peut se lire indépendamment et repose sur la poésie, la magie et la cruauté qui caractérisent si souvent les contes russes. Pourtant, là où ses prédécesseurs présentent quelques fluctuations au niveau du rythme, le petit dernier impose une cadence soutenue tout au long du récit. 

Le danger est constamment perceptible, les personnages sont psychologiquement complexes et les rebondissements sont assumés et justifiés par l’auteure avec brio. 

Bref, une conclusion sur mesure pour ce triptyque fantastique qui l’est tout autant…  

 

Écarlate, de Philippe Auribeau (2020)

Entre mystère et fantastique

Écarlate, de Philippe Auribeau (2020)

En prenant La Lettre écarlate comme point de départ, l’auteur s’est offert une intrigue de premier choix qui regroupe le meilleur des genres policier et fantastique, pour finalement délivrer un récit à suspense captivant.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Après Les larmes du Cardinal : L’Héritage de Richelieu (2019), Auribeau nous revient avec un roman à mi-chemin entre le polar noir et l’univers fantastique, tout droit inspiré du mythe de Cthulhu. En véritable disciple de Howard Phillips Lovecraft, il plonge son lectorat au cœur d’une intrigue macabre qui ravira les amateurs du genre.

Providence. 1931. Une troupe de théâtre est sauvagement assassinée alors qu’elle travaillait sur une adaptation du roman La Lettre écarlate (1850). Mais alors que les premiers soupçons se portent d’abord sur un ancien anarchiste italien, l’équipe fédérale de Thomas Jefferson se lance bientôt sur une piste beaucoup plus obscure, qui mettra tout le monde en danger… 

Si l’apport du genre fantastique au livre reste léger, il vient sublimer un peu plus l’enquête policière déjà bien passionnante. 

Car non seulement le cadre des années 30 est propice à une atmosphère d’angoisse et de suspense, mais l’intrigue est également portée par un trio d’enquêteurs déterminés, dont les actions influencent fortement – et positivement – le rythme de la narration. 

En plus d’offrir un roman sans temps morts, Auribeau réussit l’exploit de s’approprier les codes du thriller fantastique, pour ainsi enrichir la littérature française de sa plume. 

 

Mentions honorables  

L’abandon, d’Ericka Duflo (2020) : alors que nous vous présentions déjà le premier tome, Exorde, de sa saga Métamorphose, voilà qu’Ericka Duflo revient avec une toute nouvelle série intitulée Rym, et plus précisément, avec un premier chapitre de 120 pages. Si l’auteure n’a pas souhaité en publier davantage, c’est parce qu’elle cherche d’abord à connaître l’avis de sa communauté. Qu’elle se rassure puisqu’à première vue, les lecteurs sont toujours autant séduits par la fluidité de son écriture et la profondeur de ses personnages. Seul bémol : ils en veulent déjà plus… 

Les miracles du bazar namiya, de Kaigo Higashino (2020) : déjà bien connu en Asie pour ses romans policiers, Keigo Higashino est désormais occupé à se faire un nom sur le Vieux Continent grâce à une histoire engageant les caractéristiques maîtresses du genre policier et celles du fantastique. L’histoire se déroule en 2012. Après avoir commis un méfait, trois jeunes délinquants se réfugient dans une boutique abandonnée. Mais à ce moment-là, ils sont bien loin d’imaginer que leurs vies sont sur le point de basculer. 

Cuits à point, d’Élodie Serrano (2020) : primé par le collectif des Indés de l’Imaginaire (constitué des éditions Mnémos, Les Moutons Électriques et Actu SF), ce livre qui est désormais présenté comme une pépite littéraire se trouve à mi-chemin entre le fantastique et le steampunk. À la fois drôle et terrifiant, il peut compter sur une trame incisive et particulièrement prenante. 

Harrison Harrison, de Daryl Gregory (2020) : si l’auteur était peu connu de nos contrées francophones avant la parution de L’éducation de Stony Mayhall (2014), il s’est ensuite imposé comme une figure emblématique dans le paysage du fantastique contemporain grâce à son roman Nous allons très bien, merci (2015), lauréat du prix Shirley Jackson. Harrison Harrison en est en réalité le préquel, puisqu’on y retrouve effectivement l’un des personnages principaux. Subtil mélange entre le roman d’apprentissage, l’horreur lovecraftienne et le mystère, ce nouveau récit est parvenu à séduire la critique grâce à ce délicat équilibre. 

​​​​​​​​​​​​​​​​Diplômée en Langues et Lettres Modernes avec la plus haute distinction, cette lectrice assidue est également une grande amatrice des tendances lifestyle. On peut lui faire confiance pour vous concocter des sélections littéraires avisées et éclairées, pour sélectionner les meilleurs produits pour la maison et pour vous dénicher des idées cadeaux originales.


guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments