Divertissement

Les 9 (vrais) Meilleurs Jeux Xbox One de Tous les Temps – Maj 2019

On ne vous présente plus le concurrent direct de Sony en matière de jeux vidéo de salon, pas vrai ? Microsoft a vu ses chiffres de vente de sa console à la hausse, tout comme Nintendo d’ailleurs. Plus populaire que la PS4 ?

Peut-être bien ! Les jeux qui ont rencontré du succès en 2018 sont, en majorité, les mêmes que sur PS4 (logique), même si on trouve tout de même de bonnes surprises ! Alors, lequel manque à votre collection ?

 

Mes favoris (aujourd’hui et à jamais)

Je préfère autant vous le dire : cette liste n’engage, bien évidemment, que moi. Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas, mais j’espère sincèrement que vous pourrez y retrouver votre compte quand même parmi les jeux qui ont fait sensation en 2017 et 2018.

Pour les plus récents, je préfère attendre la fin d’année, histoire de vous compiler une belle liste de jeux à ajouter à votre compte Microsoft ou à votre bibliothèque.

NieR: Automata – Become as Gods Edition

NieR Automata - Become as Gods Edition

Récompenses obtenues
The Game Awards : Meilleure bande-son
Notes presse
19/20 (jeuxvidéo.com)
7/10 (Gamekult)
8,9/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

J’ai découvert ce jeu un peu par hasard, au détour d’une étagère chez une connaissance, mais je dois l’avouer : j’ai été tellement conquise que j’ai eu du mal à lui rendre le jeu !

Heureusement, l’ancienne “exclu” PS4 a eu droit à son portage par Microsoft, qui propose une version complète (NieR: Automata – Become as Gods Edition), DLC compris, depuis le 26 juin 2018. Ne manquez plus l’occasion !

Bon, pour ceux qui n’auraient pas encore eu l’occasion de mettre la main dessus, NieR Automata est la “suite” du jeu NieR, sorti en 2010. NieR Automata se déroule donc plusieurs millénaires après cet opus, dans un monde où nous, humains, avons dû fuir sur la Lune après l’arrivée des aliens et de leurs machines. En réponse, les humains créèrent les YoRhas, des androïdes chargés de protéger l’humanité de ces redoutables machines…

Si de base je dois dire que le scénario ne m’intéressait, mais alors, pas du tout, j’ai été emportée dans un univers unique, aux mécaniques bien huilées et aux trames scénaristiques prenantes (même s’il faut un peu de temps pour “se mettre dedans”, mais bon, c’est pareil avec un bon roman). Une histoire riche, aboutie, sensée aussi qui, une fois la fin du jeu atteinte, a de quoi nous laisser pantois… Comme quoi, il ne faut pas se fier aux premières impressions !

Si on compte en plus sur la bande son tout simplement magique (je relance d’ailleurs le jeu pour écouter celles-ci) et ses graphismes à couper le souffle, il a de quoi plaire. J’ai toujours la petite larme à l’œil en entrant dans le parc d’attractions ou en voyant Emil et Pascal !

Les différentes phases de jeu sont complémentaires, cohérentes entre elles, et fonctionnent très bien dans l’ensemble. Si je dois faire un reproche au jeu, c’est d’avoir sous-employé un peu les capacités des YoRhas (que l’on peut optimiser en ajoutant des compétences dans la mémoire disponible), mais bon, ça a au moins le mérite d’ajouter un peu de difficulté au gameplay !

Ce qu'en pensent les gamers
« NieR: Automata cristallise sans le moindre mal tout ce qui fait que l’on aime le jeu vidéo : un univers pertinent, des thématiques fortes, un scénario haletant, une bande-son magistrale ainsi qu’une superbe direction artistique. Le tout sans oublier un gameplay aux petits oignons qui mêle habilement RPG, Beat’em all et shoot’em up avec des changements de plans de la caméra en pleine action. Yoko Taro parvient à transcender le jeu vidéo comme peu ont su le faire avant lui, faisant de ce titre un incontournable de la génération.« 

Nicolas JVFrance


Nicolas L. (Junan)
,

JVFrance

 

Hollow Knight

Hollow Knight

Récompenses obtenues
Independent Game of the Year
Australian Developed Game of the Year (Australian Games Awards)
5 nominations (dont Game Awards)
Notes presse
17/20 (jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
9,4/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Je ne suis pas toujours très fan des jeux de plateforme en 2D (il faut dire qu’après Rayman, il y avait de quoi être un peu dégoûté), mais j’ai été agréablement surprise par Hollow Knight. Ce jeu est d’ailleurs devenu le favori de mon compagnon…et un peu le mien aussi !

Pour ce qui est de l’histoire, on suit les pas d’un petit bonhomme équipé d’un aiguillon, qui a pour tâche de découvrir ce qui est arrivé à Hallownest ainsi qu’à ses souvenirs. On découvre surtout le monde tortueux et les créatures contaminées qui se cachent sous la surface…et on peut le dire, c’est long, mais toujours varié (tout comme la difficulté d’ailleurs). Et les cartographes en herbe seront aux anges : vous pouvez vous lâcher entièrement et cartographier toutes les zones (un travail titanesque, mais qui vaut la chandelle).

On a particulièrement apprécié la particularité de “monde ouvert” dans Hollow Knight. En effet, ici, vous décidez de la route à suivre, il n’y a pas de réelle restriction. Et ça, j’adore ! Si on prend en compte les capacités que notre petit guerrier doit apprendre (et qui en feront un ennemi redoutable), on peut dire que le potentiel de ce personnage est grand…

Si le gameplay et la difficulté des boss et ennemis divers ont conquis mon compagnon (je l’ai entendu rager de nombreuses fois, mais revenir très vite à la partie), ce qui m’a plu d’emblée dans le jeu, ce sont les graphismes et la bande son, qui est tout simplement magique ! C’est beau, empreint de nostalgie et de poésie : bref, il avait tout ce qu’il fallait pour me conquérir !

Mes futures acquisitions (c’est certain)

Dans la vie, il y a des choix à faire…et les miens sont surtout conditionnés par mon portefeuille ! Je reste bien évidemment ouverte à toute suggestion de votre part pour mes futures acquisitions !

Assassin’s Creed Odyssey

Assassin's Creed Odyssey

Prix
Dès 29,43 €
Notes presse
18/20 (jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
9,2/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Après Origins, qui avait fait un vrai carton en 2017, Odyssey révolutionne la série sur de nombreux points, notamment au niveau de la narration. Un jeu qui vous plonge dans la Grèce Antique durant la guerre du Péloponnèse en 431 avant Jésus-Christ, avec deux personnages principaux stupéfiants (Kassandra ou Alexios, descendants de Léonidas), une histoire riche…et un terrain de “jeu” immense à parcourir.

Je vous avoue, je n’ai encore jamais eu l’occasion de tâter de l’Assassin’s Creed. Vous pouvez me jeter la pierre ! Pour ma défense, la licence m’a été inaccessible pendant longtemps (je n’ai acquis la PS4 que depuis 1 an et demi, et je passais de la PS2) si bien que je n’en ai, tout simplement, pas eu l’occasion. Mon compagnon et mes amis m’ayant parlé longuement de la licence, je me suis intéressée aux jeux, principalement aux deux derniers, Origins et Odyssey.

La mise en contexte, historique, me plait beaucoup et il faudra, je pense, que je m’accomode de l’aspect “assassinat” (je déteste les armes à feu, mais l’assassinat à l’arme blanche, je trouve ça très stylé). Bref, il a de quoi me plaire, rien que de ce point de vue…

Mais il paraît que la claque est surtout du côté des graphismes ! Visuellement, il est très beau, et le côté “ouvert” (sans compter le choix, dans ce jeu-ci, des dialogues) est vraiment très intéressant. Qui peut se vanter, en prime, d’avoir rencontré des personnages illustres (bon, même virtuellement), tels que Périclès, Aristophane, Aspasie, Euripide, Phidias, Thrasymaque, Socrate, Hérodote, Sophocle ou encore Artaxerxès Ier ?

Bon, j’attends vos retours dessus avec impatience !

Ce qu'en pensent les gamers
« Alors qu’Origins a totalement transfiguré la série des assassins à capuche, lui offrant un second souffle après une période tumultueuse, Assassin’s Creed Odyssey aura réussi l’immense performance de repousser les limites de la série moins d’un an après son prédécesseur égyptien. Un monde encore plus vaste, un univers grec d’une beauté à couper le souffle, un contenu gigantesque, des tonnes d’activités annexes, et surtout des quêtes à choix pouvant impacter le scénario et le monde, Odyssey représente indéniablement le miracle grec de la série. Comme l’a affirmé Socrate : « Le bonheur, c’est le plaisir sans remords ». Et cela peut clairement passer par jouer à Assassin’s Creed Odyssey.« 

Alexandre, Gamelove

Ce qu'en pensent les gamers
« Assassin’s Creed Odyssey redonne ses lettres de noblesse à la licence. Il reste du chemin à parcourir, mais il constitue en ce qui me concerne le meilleur opus auquel j’ai joué depuis longtemps, si ce n’est le meilleur de la série. Le contenu est énorme et propose beaucoup à explorer. Si l’on regrette les quêtes secondaires de remplissage, on ne peut que saluer celles qui apportent une vraie valeur ajoutée au titre ainsi que des choix aux conséquences très concrètes proposés aux joueurs. Visuellement magnifique, scénaristiquement haletant, Odyssey propose en plus un gameplay enrichi et renoue avec le concept d’assassinat sans pour autant trop contraindre le joueur.« 

Hexen Warlegend
Hexen
,
Warlegend.net

 

Hellblade: Senua’s Sacrifice

Hellblade Senua's Sacrifice

Prix
18,89 €
Récompenses obtenues
5 BAFTA Games Award
3 Game Awards
Notes presse
17/20 (jeuxvidéo.com)
6/10 (Gamekult)
9/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Visuellement, j’ai été attirée par la jaquette du jeu et je dois avouer qu’il m’intriguait au plus haut point… Parce que du point de vue contexte, il a vraiment de quoi me plaire, surtout pour un hack and slash (mon petit péché mignon) !

L’histoire se déroule pendant le premier millénaire sur l’île d’Oakney (une île située au nord de l’Écosse), qui subit un raid des vikings…un raid des plus violents qui ne laisse que quelques survivants. Parmi ceux-ci se trouve le personnage que l’on incarne (Senua), qui, ayant eu son époux assassiné par les redoutables hommes du Nord, cherche à assouvir sa vengeance...et à retrouver son époux dans Helheim. Bref, côté mythes et légendes nordiques, on est servis en plein !

Le jeu est visuellement très réussi (d’après les extraits, screenshots et autres images tirés du jeu que j’ai pu voir), il met clairement dans l’ambiance… Le côté inédit du jeu ? Les voix et autres hallucinations qui semblent guider notre guerrière vengeresse : un petit plus “psychotique” qui n’est pas déplaisant, bien que déroutant je pense…

À vous de me dire ce que vous en avez pensé ! Je suis déjà bien tentée, mais une petite “voix” supplémentaire pourrait bien guider mon choix.

Mes recommandations

Ici, je vous propose des jeux qui sont à acquérir absolument, si du moins c’est votre style de jeu. Ils sont d’ailleurs classés selon leur date de sortie, du plus récent au plus ancien, pour que vous puissiez faire facilement votre choix.

Pour ma part, si par simple curiosité, je pourrais être tentée d’essayer un jeu ou l’autre (pour le fun et ma culture générale), je ne dépenserais peut-être pas mes précieux deniers pour autant…ou pas tout de suite !  

Red Dead Redemption 2

Red Dead Redemption 2

Prix
40,45 €
Récompenses obtenues
8 nominations, 4 récompenses (Game Awards 2018)
Notes presse
19/20 (jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
10/10 (IGN)
10/10 (Gameblog)

Impossible de ne pas citer Red Dead Redemption 2 dans notre Top 15 des meilleurs jeux PS4 de l’année 2018. La série, très fortement appréciée des joueurs, revient en force dans ce deuxième jeu.

Niveau histoire, les événements se situent avant ceux du premier Red Dead (soit 12 ans avant) : la bande de Dutch van der Linde est activement recherchée par les fédéraux et les chasseurs de prime après qu’un braquage a mal tourné. Et la cohésion de la bande semble mise à rude épreuve…

Ça sent le bon western, genre dont je ne raffole pas beaucoup de prime abord, mais que je sais apprécier de temps à autre (un bon film de Clint Eastwood, c’est à voir). Ici, la claque n’est pas scénaristique (même si le scénario est bien construit et assez haletant d’après les retours que j’ai sur le jeu), mais visuelle. Le fait de passer le jeu en monde ouvert, offrant donc une plus grande liberté au joueur, est sûrement un des éléments qui font de Red Dead Redemption 2 le jeu à avoir absolument à la maison.

Il y a en effet beaucoup à faire avec la bande de Dutch, et vous restez libres de le faire, à votre rythme. Si le style pourrait, d’ici quelques temps, m’intéresser, j’ai d’autres jeux à finir en priorité (qui requièrent par conséquent toute mon attention). Mais je comprends l’engouement autour du jeu !

Ce qu'en pensent les gamers
« Si vous aimez les open world et le far west ce jeu ne peut que vous plaire. Je me revois encore pleurer le ratage technique de Mafia 3 et je ne peux que d’autant plus glorifier Rockstar Games de nous avoir offert un tel chef d’oeuvre. Nul doute qu’il restera encore longtemps dans les mémoires. Surtout qu’en plus de tout ce que l’on connaît le multijoueur (que je n’ai pas encore testé) risque bien d’occuper les fans du genre des années durant. « 

Sitegeek
Frédéric Perez
,
SiteGeek.fr

 

Forza Horizon 4

Forza Horizon 4

Prix
44,10 €
Récompenses obtenues
The Game Award : Best Sports/Racing Game
Notes presse
18/20 (jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
9,6/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Oui, les jeux de course, bien que pas parmi mes favoris, arrivent tout de même à me séduire. Bon, je le confesse, enfant j’adorais jouer à Gran Turismo avec mon père (et lui à la F1), surtout sur des circuits connus (Monaco, que l’on a d’ailleurs arpenté tous les deux l’année dernière…). Après, c’était plutôt Mario Kart, mais ça j’y reviendrai dans un autre article...

Forza Horizon 4 est pour sa part plutôt axé sur les paysages de Grande Bretagne, que l’on peut découvrir au fil des saisons. Hé oui, il y a de quoi voir ! Mais les paysages, c’est une chose, le gameplay en est une autre... C’est aussi un jeu de course, mais pas seulement !

Le côté “monde ouvert” apporte un vrai plus à ce type de jeu, qui a la fâcheuse tendance à devenir répétitif. Mais pas ici : les décors, si agréables soient-ils, vous donnent aussi du fil à retordre. Boue, verglas, tempêtes...tout est reproduit plus vrai que nature pour que votre conduite soit la plus réaliste possible (non, je vous déconseille d’essayer en vrai quand même…). Et jouer en solo, autant qu’en équipe, ça apporte un peu de pep’s : la compétition ne s’en ressent que davantage !

Même les voitures disponibles, y compris les rares, ont de quoi vous donner des frissons. On a non seulement droit à des Aston Martin, des Chevrolet (roooh une Impala, bon pas de 67, mais pas mal quand même), des Maserati, des Ferrari, des Mc Laren ou des Porsche, mais aussi à des voitures plus communes comme des BMW, des Volkswagen ou des Renault. Pour ma part, le choix est déjà fait !  

Ce qu'en pensent les gamers
« Forza Horizon 4 : La course à monde ouvert poussée à fond. En choisissant le Royaume-Uni, Turn 10 s’est assuré d’avoir un terrain de jeu suffisamment grand et varié pour avoir de quoi contenter les amateurs du genre. L’arrivée des saisons, qui changent toutes les semaines, donne également une grande dynamique au joueur. Piloter sur la glace ou dans la boue en plus des routes et de la terre est un vrai bonheur. Des sensations de conduite excellentes et du contenu à foison, voilà de quoi satisfaire tous les rongeurs de bitume qui poseront les mains sur Forza Horizon 4. Pour plus de détails sur ce jeu, vous pouvez consulter notre test complet sur notre site.« 

MathieuPXL
Matthieu Meignan

PXLBBQ

 

Far Cry 5

Far Cry 5

Prix
12,40 €
Notes presse
16/20 (jeuxvidéo.com)
5/10 (Gamekult)
8,9/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Far Cry, c’est un peu une des licences phare d’Ubisoft ! Pour être tout à fait honnête, je ne connais pas du tout cette licence. Du coup, je suis allée faire un petit tour d’horizon, afin de savoir à quoi j’avais affaire…

Pour ceux qui, comme moi, ne captent pas trop de quoi on parle, Farcry est un jeu d’action-aventure à la première personne, dont le scénario change à chaque fois. Pour le 5e opus, l’histoire se déroule à notre époque à Hope County, un comté fictif du Montana, où un culte fanatique prêche et prédit la fin du monde. Jusque-là, ça me paraît tout à fait cohérent (peut-être même un peu caricatural)…

On y incarne le shérif junior, qui se donne pour objectif de former une résistance et de lutter contre la secte en question…tout en libérant ses coéquipiers pris en otage par chaque membre de la famille de Seed. Bon, là, j’ai un peu l’impression de tomber sur une de ces séries américaines policière/action, où on doit rivaliser d’ingéniosité (plus souvent d’armes, hein) pour récupérer ce qu’on “nous a piqué” (wesh). Un peu primaire, mais j’espère me tromper, à vous de me dire…

Au moins, c’est “scénarisé”, surtout à côté d’un GTA (ça je connais, oui)…même si ça semble quand même très très basique. Il paraît d’ailleurs que la fin du jeu est plus cohérente que le reste, et au moins les défis que l’on doit surmonter ont l’air intéressants.

Les fans de la licence seront sûrement satisfaits, pour les autres, par contre, je conseillerais plutôt de jouer aux plus anciens titres, histoire de se faire une meilleure idée de la licence.

 

Destiny 2

Destiny 2

Prix
12,40 €
Notes presse
17/20 (jeuxvidéo.com)
6/10 (Gamekult)
8,5/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Si je reconnais que pour certains ce genre de jeu est incontournable, pour moi, par contre, c’est clairement l’inverse… Mais bon, il n’en reste pas moins que Destiny 2 regorge de qualités pour les amateurs du genre !

Pour ceux qui ne connaîtraient pas la licence (oui, il s’agit bien de la suite du jeu sorti en 2014), Destiny 2 est un jeu de tir en FPS plutôt “science-fiction” doté d’une histoire plutôt sympa à suivre. La dernière cité sur Terre est attaquée par la Légion Rouge et doit se défendre...mais ses gardiens ont été dépouillés de leurs armes et de leurs pouvoirs.

Bref, avant de pouvoir mettre une belle raclée aux force Cabals, il vous faudra retrouver ce qu’on vous a pris. Et ce ne sera pas si simple !

Si l’histoire me rappelle celle d’un certain Dark V., dans le style de narration, ce qui aurait pu me plaire (même dans les DLC proposés), le gameplay me laisse totalement de marbre. Le mode campagne (histoire et quêtes) pourrait encore ne pas trop me gêner, mais le mode multijoueur, lui, n’est pas mon truc. Bon, j’aime me la jouer solo, au moins mes échecs ne sont pas dûs à une team, mais bien à mes défauts propres (et mes mauvaises stratégies)...

Pour ceux qui adorent, par contre, le mode multijoueur est complet, avec des raids à réaliser à 6 (c’est mieux pour réussir les défis les plus hard) et des assauts à faire à 3 pour pouvoir infiltrer une zone bien définie. Et avec le multi compétitif, vous pouvez vous affronter les uns les autres par équipe de 4 joueurs.

À la guerre comme à la guerre...fort heureusement, les graphismes et la bande son sont au rendez-vous !

 

Resident Evil 7: Biohazard

Resident Evil 7 Biohazard

Prix
21,50 €
Récompenses obtenues
The Game Awards : Best VR Game
Notes presse
16/20 (jeuxvidéo.com)
7/10 (Gamekult)
7,7/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Si vous aimez l’horreur, vous allez être servis ! Resident Evil, c’est LA référence en matière de jeu d’horreur (qui ne connaît pas Jill Valentine)...et de zombis !

Composée de plusieurs jeux, la série réputée va encore plus loin dans l’horreur avec Resident Evil 7 biohazard. Pour la petite histoire, le jeu se déroule dans une plantation de l’Amérique rurale et prend place après les tragiques événements de Resident Evil 6. Vous allez voir, vous allez être chouchoutés par les propriétaires des lieux !

Et le fait d’explorer le manoir (complètement lugubre et flippant), avec une vue à la première personne, avec pour seul atout votre instinct de survie, ça a de quoi rendre fou. L’ambiance est oppressante, clairement faite pour vous mettre mal à l’aise en permanence.

Bon, j’aime bien me faire peur, mais là, j’ai franchement du mal… surtout que la difficulté du jeu est réelle, que ce soit au niveau de l’exploration et des puzzles à résoudre, ou de la gestion de votre inventaire, qui est limité, alors choisissez avec soin ce que vous voulez garder avec vous. De vos choix dépendra votre survie...et face à ce qui vous attend au détour d’un couloir, mieux vaut être inventif et bien préparé !

Les phases de combat d’ailleurs (pour en avoir vu quelques unes - beurk) sont réalistes, jusqu’à un certain point du moins. J’ai plus l’impression que les dommages infligés à notre personnage (Ethan) sont plus “précis” que ceux que l’on porte aux “zombis” (ou contaminés, en restant politiquement correcte). Mais bon, le challenge est justement là, sinon autant jouer à Scooby Doo...

Si décidément rien ne vous fout les chocottes, pourquoi ne pas tenter l’expérience en VR ? L’immersion sera beaucoup plus...intense !

Ce qu'en pensent les gamers
« Balles limitées, atmosphère pesante, puzzles à résoudre, le tout avec une difficulté bien dosée. Capcom a réussi son pari haut la main : ce Resident Evil est une réussite, malgré une durée de vie réduite d’environ douze heures et un bestiaire trop léger. Enfiler le casque PSVR permet d’apprécier l’ampleur de l’horreur et toute la tension qui l’accompagne. Doté de graphismes très réussis et d’une histoire prenante, Resident Evil 7 se paie le luxe de signer le grand retour de la licence phare en même temps que son renouveau total.« 

Denpxc (1)
Denpxc
,
Warlegend.net

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Promo Assassin's Creed Odyssey
Promo Forza Horizon 4

À propos de l'auteur

Delphine Christophe

Delphine est diplômée d'un master en traduction à l'université de Liège. Rédactrice et relectrice minutieuse, elle a été responsable de la production de contenu chez Selectos jusqu'en mars 2019. Ses sujets de prédilections étaient la cuisine et le divertissement, mais elle était également capable de dénicher les meilleurs produits de n'importe quelle autre catégorie.

Laisser un commentaire

>