Divertissement

Les 17 (vrais) Meilleurs Jeux PS4 de Tous Les Temps

Mis à jour le 28 octobre 2019

Bien que la PS4 date déjà de 2013, son nombre de ventes ne cesse d’augmenter, tant et si bien que les derniers chiffres publiés par Sony faisaient état de près de 100 millions de modèles vendus. C’est tout simplement l’une des meilleures consoles du moment. 

Bien entendu, du coup, le nombre de jeux développés sur et pour la console est assez faramineux. Et même si toute sélection est purement subjective, voici les 17 jeux PS4 recommandés par la rédaction.

Et si vous êtes un adepte du gaming, on vous invite aussi à consulter notre sélection des meilleurs jeux Xbox One, Switch et PC.

 

Le coup de cœur de la rédactionLe meilleur des incontournablesLe meilleur remaster
Detroit Become HumanRed Dead Redemption 2Crash Bandicoot N.Sane Trilogy
Detroit : Become HumanRed Dead Redemption 2Crash Bandicoot N.Sane Trilogy
Si les studios Quantic Dream nous avaient déjà séduits dans le passé, ils nous ont définitivement convaincus avec ce nouveau jeu au scénario plus que prenant et aux graphismes époustouflants.Entre des graphismes bluffants, une bande-son convaincante et une plongée dans l’open-world réussie, ce deuxième volet de la saga n’a absolument rien à envier au premier. Une licence à l’ambiance western qui vaut le détour.Impossible de ne pas retomber en enfance en se replongeant dans les aventures délirantes de Crash, ses parcours semés de pommes et de caisses TNT, et ses chevauchées endiablées à dos de sanglier sauvage.
35,50 €49,99 €30,99 €
Voir sur AmazonVoir sur AmazonVoir sur Amazon

 

Les recommandations de la rédaction

Il y a des jeux qu’on apprécie et d’autres qu’on aime tellement qu’on regrette de les terminer. Nous commençons donc cette sélection avec les jeux qui nous ont le plus marqués.

 

Detroit : Become Human

Detroit Become Human

Prix
35,50 €
Notes presse
17/20 (Jeuxvidéo.com)
7/10 (Gamekult)
8/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Développé par le studio Quantic Dream (à qui l’on doit les excellents Heavy Rain et Beyond : Two Souls), Detroit: Become Human est une exclusivité PS4 qui apporte une réflexion profonde sur le sens de l’humanité.

Le jeu vous emporte dans la ville de Detroit, devenue, en 2038, la capitale mondiale de la production d’androïdes. Ceux-ci sont censés servir l’humanité mais, alors qu’il est devenu de plus en plus facile de remplacer les humains par des androïdes dans certains emplois, le taux de chômage augmente et de nouvelles haines naissent. Dans le même temps, certains robots semblent peu à peu acquérir une conscience et faire preuve de sentiments naissants.

Dans ce contexte, vous pouvez incarner Markus, Connor ou Kara, trois androïdes aux histoires très différentes, mais mystérieusement liées… Du moins selon les choix que vous effectuez !

En effet, comme avec les opus précédents de Quantic Dream, à peu près chaque mouvement des personnages est soumis à votre contrôle, et l’histoire prend une tournure différente selon vos choix personnels. Mais contrairement aux jeux précédents, il est ici impossible de deviner quel sera le “mauvais choix”, chaque proposition se faisant subtilement acceptable. 

C’est un jeu où l’on se sent profondément impliqué, et que l’on peut réécrire à peu près autant de fois qu’on le souhaite. Le joueur se sent toujours investi, autant dans les scènes d’actions que les moments dramatiques.

Nous avons par ailleurs apprécié de pouvoir choisir le niveau de difficulté. En effet, certaines actions auront une répercussion différente selon la rapidité avec laquelle vous les exécutez. Avec le choix de la difficulté, Detroit : Become Human laisse la possibilité aussi bien aux experts qu’aux novices d’explorer tous les scénarios.

Enfin, malgré quelques rigidités de mouvement encore perceptibles, les graphismes sont absolument bluffants, aussi bien concernant les décors que les personnages, derrière lesquels il est même parfois possible de reconnaître les acteurs, à l’image de Jesse Williams, incarnant Markus.

Au final, voici un jeu que nous vous recommandons chaudement, quel que soit votre expertise en matière de jeux vidéo. Beaux graphismes, histoire prenante,… Il a de quoi satisfaire un très large public !

C’est un jeu que vous prescrit d’ailleurs Diixy, de GeekGeneration, qui y voit un “chef-d’oeuvre confirmé”, un jeu qu’on peut apprécier “comme un film à interaction aux visions futuristes et aux moralités dignes de la série Black Mirror”.

 

God of War

God of War

Prix
20,99 €
Notes presse
20/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
10/10 (IGN)
10/10 (Gameblog)

Est-il vraiment nécessaire de présenter la licence culte God Of War ? Cette série de type hack ‘n’ slash met en scène Kratos depuis 2005, déjà, et chaque opus (exclusivité PlayStation) a remporté un grand succès… Qui n’égale sans doute pas celui de ce huitième épisode, à peu près unanimement considéré comme un chef-d’œuvre du jeu vidéo.

Pourquoi exactement ? D’une part parce que, sans jamais renier ses origines, cet opus a su complètement se réinventer. Cette fois, plutôt qu’une histoire de dieux, c’est le côté humain de Kratos qui est exploré, alors qu’il est devenu papa. Que s’est-il passé exactement depuis le dernier épisode, on ne le sait pas vraiment, mais on le comprend en substance.

Mais rassurez-vous, avec les nombreux affrontements qui jalonnent votre parcours, vous retrouvez toujours bien le charismatique Kratos à la violence légendaire. Et la présence de son fils à ses côtés, si elle est nécessairement prétexte à quelques scènes larmoyantes obligées, est également source de nombreux épisodes humoristiques, ne serait-ce que dans le décalage qu’on observe parfois entre ses réactions et celles de son père.

À nouveau, nous avons apprécié la beauté des graphismes (il n’est d’ailleurs pas rare de croiser cette affirmation selon laquelle God Of War est l’un des plus beaux jeux de la PS4), travaillés dans le détail aussi bien au sein de l’intrigue principale que dans les nombreuses quêtes secondaires.

Enfin, il est agréable de redécouvrir un jeu avec une durée de vie “potable”, puisque, si vous allez droit au but, il vous faudra tout de même environ 25 heures de jeux pour parvenir au bout… Bien plus si vous explorez le vaste univers et menez les quêtes annexes !

Les combats, eux, se montrent toujours aussi intenses et violents, et même si le choix de la caméra rapprochée peut dérouter les fans de la série, on se rend vite compte que d’autres atouts viennent en renfort, dont le fils de Kratos lui-même : loin d’être un simple faire-valoir, il vous est de plus en plus indispensable pour mener votre mission à bien, dans un jeu où la difficulté générale s’est encore élevée d’un cran.

Au final, comme Mickaël Barbato de Culturellement Vôtre, nous trouvons que God Of War “est un géant. Il redéfinit les codes de son propre univers, établit de nouvelles mécaniques, et parvient à atteindre un niveau d’excellence, aussi bien du côté du gameplay que de celui de la technique”.

 

Horizon Zero Dawn

Horizon Zero Dawn

Prix
19,99 €
Notes presse
17,9/20 (Jeuxvidéo.com)
7/10 (Gamekult)
9,3/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Bien qu’il soit sorti en février 2017, Horizon Zero Dawn demeure l’un des plus grands hits de la PS4. Cet action-aventure-RPG développé par Guerrilla Games est un mélange des genres tout à fait réussi !

Dans ce jeu post-apocalyptique, vous incarnez Aloy, une héroïne téméraire et guerrière qui, chassée de sa tribu à la naissance, apprend à survivre et se lance dans une quête à travers un monde qui, dans un futur lointain, est principalement peuplé de machines, afin de découvrir ce qui s’est passé pour que l’humanité en soit arrivée à ce point de son histoire.

Et si la première partie du jeu semble un peu se résumer à une guerre des clans, avec très peu de réponses quant à la situation actuelle, cela se délie peu à peu dans un scénario vraiment prenant, malgré la longueur de quelques cinématiques.

Les graphismes sont superbes, même si une attention approfondie aurait pu être apportée à quelques personnages secondaires, un peu figés et donc peu enclins à transmettre certaines émotions. Mais la mécanique de jeux comme les décors sont prenants. 

Horizon Zero Dawn, ce n’est pas seulement tuer des machines (certains combats étant aptes à vous faire frémir de rage, ceci dit), c’est aussi chasser, cueillir et interagir avec son environnement, que ce soit pour créer des objets de soins, des équipements ou des armes. Bref, tout ce qu’on aime dans un RPG, même si cela reste assez léger. Et si vous ne prenez pas le temps de bien analyser la zone ou votre ennemi, et de vous équiper en conséquence, mieux vaut vous cacher, car ce n’est pas un jeu que l’on peut traverser en mode bourrin.

Les quêtes annexes, quant à elles, se sont révélées très bien développées, avec un soin chaque fois apporté aux graphismes comme au scénario. Et s’il est possible de terminer le jeu principal en une vingtaine d’heures, il vous en faudra une soixantaine pour le couvrir dans son ensemble.

En bref, comme le souligne Neoanderson, de N-Gamz.com, “le titre de Guerrilla Games va vous faire vibrer comme jamais malgré quelques bugs inhérents au genre. À tel point qu’une fois l’aventure achevée et pour peu qu’elle vous ait touchée aussi fort que nous… vous saurez que le meilleur jeu PS4 de 2017 est déjà entre vos mains ! »

 

NieR Automata

NieR Automata

Prix
25,96 €
Notes presse
19/20 (Jeuxvidéo.com)
7/10 (Gamekult)
8,9/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Paru 7 ans après NieR, ce jeu en est en quelque sorte la “suite”, qui prend lieu plusieurs millénaires après les événements du premier opus (autant vous dire que si les fans de la première heure sont ravis de voir ce nouvel épisode, il est tout à fait accessible aux néophytes).

Alors que, dans cet univers, les humains ont dû fuir sur la Lune suite à l’invasion d’une armée de machines envoyées par une race alien, vous incarnez 2B, une unité YoRHa, un des androïdes envoyés par les humains sur Terre pour la reconquérir.

Et si le scénario prend un peu de temps à se développer, on est finalement pris dans l’histoire, avec son univers unique, aux mécaniques bien huilées et aux trames scénaristiques prenantes. Selon les actions que vous choisissez, cinq fins sont proposées, et nous vous conseillons de toutes les traiter pour comprendre la richesse de l’histoire et la réflexion posée sur la condition des machines.

Notez par ailleurs qu’une version comprenant les DLC est disponible à la vente depuis février 2019, vous permettant d’acquérir directement le jeu complet.

Alors, bien entendu, si les graphismes et animations étaient époustouflants à sa sortie, en 2017, il faut avouer qu’en 2019, cela a pris un petit coup de vieux. Mais ce n’est en aucun cas une entrave au plaisir que NieR : Automata procure ! 

L’histoire est plaisante, les combats sont prenants, et la bande son est tout simplement magique. En effet, comme le précise Jeremy Glasson (Danceteria), de Lightningamer, “l’habillage sonore soulignant les courbes de cette œuvre, fait preuve d’une justesse admirable, venant parfaire une expérience qui restera longtemps dans les mémoires”.

 

Spider-Man

Spider-Man

Prix
39,99 €
Notes presse
17/20 (Jeuxvidéo.com)
7/10 (Gamekult)
8,7/10 (IGN)
7/10 (Gameblog)

Si Spider Man a connu quelques adaptations vidéoludiques intéressantes sans plus, ce n’est qu’avec cette version développée par Insomniac Games et chapeautée par Marvel qu’il s’est vraiment révélé au public. C’est bien simple, alors qu’il n’est sorti qu’en septembre 2018, un an plus tard, il s’est érigé comme le jeu de super-héros le plus vendu de tous les temps aux États-Unis !

Alors que les derniers jeux centrés sur l’homme-araignée faisaient un pas vers l’open-world, cette version l’a bien exploité. Et si vous pouvez multiplier les (nombreuses !) quêtes annexes, cela ne vous fait jamais complètement perdre de vue le fil rouge du scénario, tant elles sont logiquement intégrées à celui-ci.

Quant au gameplay, il est plutôt plaisant, avec un système, certes assez classique, de skills en arborescence à débloquer avec votre gain d’expérience, mais qui a le mérite, justement de vous mener régulièrement à varier les plaisir et à ne pas vous lasser de vos combats. 

Par contre, il faut avouer que le mode “selfie” ne nous a pas tout à fait convaincus, car il n’apporte pas grand chose, même si le cher Peter Parker est assez photogénique !

Au final, comme le souligne Xavier Henry (Titiks), de PXLBBQ, c’est “un résultat quasi sans-faute et plein de promesse pour la suite ! ». Le scénario, s’il n’est pas des plus surprenants (tout le monde connaît peu ou prou le personnage), a le mérite de vous tenir en haleine, avec un Spider Man bien plus creusé qu’on ne pourrait le croire au premier abord. À mettre entre toutes les mains des fans de super-héros… Et même des autres !

 

Tetris Effect

Tetris Effect

Prix
17,00 €
Notes presse
17/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
8,5/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Qui n’a pas passé des heures, dans les années 90, à jouer Tetris sur sa Game Boy ? Aussi surprenant cela soit-il, le jeu culte a réussi à se forger une voie de nos jours, en nous proposant une version tout aussi casse-tête vraiment bien pensée.

Et si la musique incontournable est (sans doute) encore dans toutes les mémoires, elle laisse ici la place à un univers musical poussé, proposant une expérience immersive intense. Non seulement les morceaux sont superbes, mais chaque brique, en gagnant sa place, apporte sa propre sonorité, vous permettant d’ajouter votre touche personnelle à la partition.

Tout autour de votre grille de jeu, ce sont divers univers qui se dévoilent, selon le tableau choisi, allant d’une voie lactée hypnotisante à un ciel parsemé de montgolfières, en passant par le survol de l’océan accompagné de dauphins. Dépaysement et immersions garantis !

Si le jeu est fidèle à ses sources, quelques options supplémentaires aptes à modifier l’expérience des plus aguerris viennent l’agrémenter, à l’image des nombreux modes que vous pouvez choisir, conçus, pour la plupart, dans le but d’augmenter le challenge de la partie, vous permettant à peu près de rejouer à l’infini.

Trois niveaux de difficultés sont proposés, mais il faut noter que la vitesse de chute des briques varie au sein d’un même niveau, vous obligeant à une concentration infaillible même dans les niveaux les plus faciles.

Enfin, il vous est possible d’amplifier votre expérience grâce au PlayStation VR, dont nous vous parlions dans notre article dédié, pour un moment de jeu solo réellement immersif.

Si vous êtes un fan de la première heure, c’est un indispensable à posséder dans votre bibliothèque. Et si vous ne connaissez pas (on ne vous juge pas….), c’est le moment d’essayer !

 

Les incontournables

Certaines licences sont incontournables, et chaque nouvel opus est impatiemment attendu par les fans. Si la qualité est au rendez-vous, comme avec les jeux suivants, c’est un combo gagnant !

 

Assassin’s Creed Odyssey

Assassin's Creed Odyssey

Prix
50,81 €
Notes presse
18/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
9,2/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Odyssey est le dernier-né sur console de salon de la riche saga des Assassin’s Creed, active depuis 2007 seulement, mais ayant déjà à son actif plus d’une vingtaine de jeux.

Ici, il s’agit du deuxième épisode situé dans l’Antiquité, durant la guerre du Péloponnèse en 431 avant Jésus-Christ, et chronologiquement positionné avant Assassin’s Creed Origins.

Une des raisons du succès de cet opus, c’est le pas qu’il effectue vers le RPG. En effet, pour la première fois, il vous est possible de choisir le personnage que vous souhaitez incarner, parmi Alexios ou Kassandra, descendants de Leonidas de Sparte. Et si quelques actions que vous désirez entreprendre n’ont presque aucune conséquence sur le déroulement du jeu, d’autres peuvent définitivement vous fermer certaines voies.

En ce qui concerne le gameplay, il vous propose, cette fois, de choisir entre trois branches de style de jeu, qui influeront sur votre développement, les stratégies à mettre en œuvre, et le dynamisme de vos combats. Enfin, il s’agit de l’épisode mettant en scène le plus vaste monde de la franchise.

Le scénario, s’il est convaincant, n’est pas le meilleur de la série. Mais il a le mérite de vous transporter pendant de très nombreuses heures de jeux (au moins 30 rien que pour l’histoire principale), aussi bien dans la missions principale que dans les quêtes annexes. Ces dernières, par ailleurs, peuvent elles-mêmes avoir une conséquence sur le déroulement du jeu, ce qui vous donne la sensation, au final, qu’il était indispensable de les mener.

En fait, si Origins avait fait un carton en 2017, Odyssey a ce qu’il faut pour reprendre la relève, en raison de tout ce que nous avons souligné mais aussi, comme l’indique justement Anthony, de ActuGeekGaming, “d’une direction artistique hors pair et d’une ambiance sonore très soignée”.

 

Borderlands 3

Borderlands 3

Prix
47,49 €
Notes presse
16/20 (Jeuxvidéo.com)
9/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Les amateurs de looter shooter vous le diront probablement : la saga Borderlands est l’une des plus fun de son temps.

Sept ans étant passés depuis la sortie de Borderlands 2, autant vous dire que le troisième opus était attendu. Et s’il ne révolutionne pas la série, il apporte son lot d’améliorations (et de gags) qui en font déjà un jeu incontournable.

Disons-le de suite : excepté le fait de quitter Pandore, il n’y a pas grand chose de neuf. Votre personnage peut désormais effectuer des glissades et escalader certaines parois, il y a un peu plus de contenu de haut niveau, et la récolte du butin est moins redondante, mais c’est à peu près tout.

Mais est-ce réellement un mal ? Non, car le jeu est jouissif. On prend plaisir à retrouver l’identité visuelle unique de la sage, à écouter ce bon vieux Claptrap, à rigoler à l’humour décomplexé, et à voir qu’on peut aller plus loin encore dans la personnalisation, le loot et le rythme des combats.

S’il est possible de terminer l’histoire principale en à peu près 25 heures, il vous en faudra au moins 40 pour explorer le monde et ses quêtes annexes. Une durée de vie assez conséquente, d’autant plus que vous pouvez recommencer le tout avec chacun des quatre chasseurs de l’Arche proposés en début de jeu.

Nous déconseillons aux méconnaisseurs de la saga de débuter avec Borderlands 3, car ils ne goûteront pas à la saveur de nombreuses références aux autres jeux (même s’ils pourront se rabattre sur les toutes aussi nombreuses références à la pop culture). Par contre, c’est un indispensable pour tout fan de la première heure, qui sera ravi de voir son jeu favori s’enrichir sans cesse.

 

Far Cry 5

Far Cry 5

Prix
28,78 €
Notes presse
16/20 (Jeuxvidéo.com)
5/10 (Gamekult)
8,9/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Du côté des FPS open world cultes, Far Cry est une des licences phares, proposée par Ubisoft. Comme chaque épisode de la série, celui-ci possède son propre scénario, totalement indépendant des opus précédents.

Ici, l’histoire prend place à notre époque, dans un comté fictif du Montana, Hope Country. Un culte fanatique y prêche et prédit la fin du monde, et vous y incarnez un shérif qui se donne pour objectif de former une résistance et de lutter contre la secte en question.

Le scénario, en soi, n’a donc rien de fort original. D’ailleurs, certains adeptes de la série peuvent le retrouver redondant, face à un Far Cry 3, par exemple. Néanmoins, il a le mérite, comme tous les épisodes de la saga, de s’ouvrir sur une scène marquante et apte à directement vous embarquer dans l’aventure. Mais surtout, il se distingue des épisodes précédents par son traitement final original.

Le gameplay est certes assez similaire à tous ce que les connaisseurs ont déjà rencontré. Mais il a le mérite de proposer une liberté de progression accrue, en intégrant notamment la possibilité d’une progression non linéaire. Pour parfaire cela, un effort a été fait pour mieux ancrer les missions secondaires dans la trame principale.

Et si jamais, vraiment, vous n’en aviez pas assez, sachez qu’un opus standalone faisant suite au jeu est sorti le 15 février 2019 : Far Cry : New Dawn. Il prend place 17 ans après les événements de Far Cry 5.

Au final, nous sommes d’accord avec Emmanuel, de GrettoGeek.com, quand il dit que “Far Cry 5 n’est pas le jeu du renouveau pour la série, [mais qu’il en est] le point culminant depuis Far Cry 3. En ce sens, c’est un jeu à faire pour tous ceux qui ont aimé Far Cry 3 et Far Cry 4. » Et c’est également un très bon moyen pour les néophytes de se plonger dans la licence.

 

Kingdom Hearts 3

Kingdom Hearts 3

Prix
26,98 €
Notes presse
16/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
8,7/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Du côté des RPG, il est certainement impossible de ne jamais avoir entendu parler de Kingdom Hearts, tant ce jeu étonnant est devenu légendaire…. Aussi légendaire que ce troisième opus lui-même, attendu pendant 14 ans !

Si vous ne connaissez pas du tout le principe, imaginez incarner Sora, un garçon que vous pouvez choisir de faire évoluer dans un style de combat qui vous convient au mieux (plutôt magicien, plutôt combattant corps à corps,…), et qui doit mener une quête à travers les mondes de Disney tout en croisant sur son chemin les figures emblématiques de Final Fantasy. Alléchant, non ?

Kingdom Hearts, c’est tout simplement le plaisir de retomber en partie en enfance, tout en succombant à la magie envoûtante des studios Square Enix. 

Dans cet opus, il s’agit de clôturer ce qui a été commencé dans les épisodes précédents. Et s’il reprend ce qui a fait le succès des premiers numéros, ce Kingdom Hearts 3 ajoute son lot d’améliorations bienvenues, à l’image d’un Sora bien plus agile, d’un pilotage de vaisseau Gummi enfin attractif, ou de graphismes plus époustouflants que jamais.

Par contre, si les combats se révèlent encore plus impressionnant visuellement, ils finissent par lasser et laisser le joueur sur sa faim, tant cela peut sembler répétitif ou laisser un goût de trop facile. Heureusement, c’est largement compensé par les mini-jeux et défis qui jalonnent chaque monde.

Par contre, le scénario pourra vite vous perdre si vous n’avez jamais joué aux premiers opus. Ça tombe bien, ils ont été remasterisés pour la PS4, ce qui vous laisse tout loisir de vous lancer dans cette aventure atypique et d’aborder ce dernier opus avec toutes les clefs en main pour une expérience réussie.

 

Red Dead Redemption 2

Red Dead Redemption 2

Prix
48,40 €
Notes presse
19/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
10/10 (IGN)
10/10 (Gameblog)

Impossible de ne pas citer Red Dead Redemption 2 dans notre sélection des meilleurs jeux PS4. La série, très fortement appréciée des joueurs (le premier opus ayant d’ailleurs été de multiples fois récompensé), revient en effet en force dans ce deuxième jeu.

En ce qui concerne l’histoire, les événements prennent place 12 ans avant ceux du premier Red Dead (soit en 1899) : la bande de Dutch van der Linde est activement recherchée par les fédéraux et les chasseurs de prime après qu’un braquage ait mal tourné. Et la cohésion de la bande semble mise à rude épreuve…

Vous l’aurez compris, l’ambiance western est à l’honneur dans ce jeu action/aventure. Et si l’histoire, en soi, ne constitue pas un chef-d’œuvre d’originalité (on y retrouve à peu près toutes les thématiques d’un bon western), il a le mérite de réussir à vous tenir en haleine pendant près d’une cinquantaine d’heure grâce à la justesse de sa construction et le bon équilibre en humour/pathos/gunfights.

Mais surtout, ce qui fait le succès du jeu, c’est la claque visuelle qu’il offre : en passant en open-world sans jamais omettre aucun détail, c’est toujours un plaisir pour les yeux même dans les moments les moins haletants de l’histoire.

Par contre, même si le premier épisode est sorti plus de 7 ans auparavant et se situe chronologiquement en seconde position, il est fortement conseillé d’y avoir joué avant, pour profiter pleinement de l’histoire, qui vous pousse à tout moment à vous interroger sur le comment de la situation sur laquelle s’ouvre le premier opus.

En conclusion, comme le souligne Clémence U. (Psychedelic), de JVFrance, c’est un jeu dans lequel on ne voit pas le temps passer “que ce soit grâce à la finesse d’écriture du scénario et des dialogues entre les différents personnages, ce monde ouvert ultra réaliste mêlant de nombreuses activités disponibles et rencontres improbables, ou encore la bande sonore et le travail sur la psychologie de chacun”.

The Witcher 3 : Wild Hunt

The Witcher 3 Wild Hunt

Prix
31,99 €
Notes presse
19/20 (Jeuxvidéo.com)
9/10 (Gamekult)
9,3/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

The Witcher 3 est le troisième et dernier épisode d’une trilogie action/RPG s’appuyant sur la série de romans polonais Le Sorceleur, d’Andrzej Sapkowski.

Et si les transpositions de romans, que ce soit en films ou en jeux, sont souvent décevantes, ce n’est nullement le cas ici, avec une quête principale passionnante qui vous emmène pendant un minimum  de 80 heures, ce qui en fait l’un des jeux action/RPG actuels avec la plus longue durée de vie.

Chaque mission secondaire justifie par ailleurs sa présence, et aucune ne donne l’impression de consister en un simple remplissage. Enfin, les possibilités de fin sont multiples, en fonction des choix que vous prenez (des choix qui n’ont souvent rien de manichéen).

Si les fans de la saga ont tant apprécié cet opus, c’est parce que, outre ses graphismes incroyables, il a su entrer dans l’open-world sans rien perdre de sa qualité. Bien au contraire, en accord avec cette extension des domaines à explorer, votre personnage gagne en liberté de mouvement, et les combats se font encore plus fluides.

Pour Stéphanie de DisplayWeb (Minami), avec ce titre, CD Projekt Red signe son premier chef d’oeuvre et se fait découvrir du grand public. Vous allez vivre de véritables aventures durant des dizaines d’heures. Les personnages sont tous charismatiques et les dialogues sont parfaitement transcrits. La justesse de l’écriture, le soin des détails apporté au jeu vous en laissera comme pour moi un souvenir impérissable.

Certes, c’est un jeu à ne pas mettre dans toutes les mains, et il est vivement déconseillé d’y jouer sans avoir goûté aux premiers épisodes (même si le troisième vous fait probablement bien plus de l’œil). Mais il ravira certainement tous les admirateurs de la série et du dark fantasy.

 

Uncharted 4

Uncharted 4

Prix
16,90 €
Notes presse
19/20 (Jeuxvidéo.com)
4/10 (Gamekult)
9/10 (IGN)
10/10 (Gameblog)

Uncharted est une collection de jeux d’action/aventure à la première personne développée par Naughty Dog, et dont chaque opus a été construit en exclusivité pour Sony. Ce quatrième numéro est le seul de la saga à avoir vu le jour sur PS4, même s’il est possible de trouver un portage des trois premiers épisodes.

On y suit toujours Nathan Drake, qui parcourt le monde à la recherche de trésors perdus. Ici, c’est un trésor pirate de la fin du 17ème siècle qu’il cherche à découvrir. Ça vous rappelle une certaine Lara Croft ? Vous avez bien raison : il n’est pas rare que les deux séries aient été mises en concurrence, et il est difficile de dire qui remporte le cœur des fans.

Comme le jeu a été spécifiquement développé pour la PS4, Naughty Dog a tenté d’exploiter au mieux les capacités de la console. Le résultat : des graphismes maîtrisés du début à la fin et des ralentissements presque inexistants.

Bien sûr le scénario, tout en étant bien ficelé, ne va pas bouleverser la saga : même si la fin est généralement appréciée des joueurs, le jeu se termine en une quinzaine d’heures. Mais un petit plus est apporté par la présence de Sam, le frère de Nathan, qui, par son omniprésence, apporte un peu de punch, ne serait-ce qu’au niveau des dialogues (souvent amusants) qui jalonnent votre périple.

Quelques efforts ont par ailleurs été effectués pour apporter plus d’ouverture au jeu, avec notamment l’ajout d’un mode grappin assez dépaysant pour les habitués, mais un certain cadrage se fait toujours sentir (il est par exemple impossible d’accrocher ce grappin là où le jeu ne l’a pas prévu).

Au final, ce jeu ne révolutionne pas la série, mais y est fidèle, en apportant la juste touche de nouveauté qui permettra aux fans de s’y plonger avec avec délice. Et rien que pour le visuel, il vaut le détour !

 

Les meilleurs remasters

Il y a des jeux qui ont marqué notre enfance/adolescence/premières années de geek adulte. Alors, quand on les voit subir un petit coup de jeune, avec une amélioration des graphismes couplée à une juste dose de nouveautés, comment ne pas céder à l’appel et s’y replonger avec délice ?

 

Crash Bandicoot N.Sane Trilogy

Crash Bandicoot N.Sane Trilogy

Prix
23,89 €
Notes presse
17/20 (Jeuxvidéo.com)
6/10 (Gamekult)
8,5/10 (IGN)
7/10 (Gameblog)

Qui n’a jamais entendu parler du jeu vidéo de plateformes développé par Naughty Dog en 1996 et relatant les aventures de cette espèce de drôle de renard et de son créateur et ennemi, le Docteur Cortex ?

Pour notre plus grand plaisir, les trois premiers épisodes de la série ont été remastérisés, avec des graphismes entièrement refaits (il faut avouer que ceux de la PlayStation piquent un peu aujourd’hui) et quelques ajouts sympathiques (comme un contre la montre ou la possibilité d’incarner Coco plutôt que Crash).

Certes, le jeu pourra peut-être sembler un peu basique ou cliché aux non connaisseurs. Mais les nostalgiques de la série retrouveront avec plaisir les pommes, les caisses TNT, les caisses NITRO et les chevauchées endiablées à dos de sanglier.

Et pour les plus fans d’entre vous, sachez que le célèbre Crash Team Racing, datant de 1999, a lui aussi eu droit à son remaster, avec l’excellent Crash Team Racing Nitro-Fueled. Si on y retrouve avec plaisir une version fidèle (mais graphiquement améliorée, bien sûr) de CTR, s’y ajoutent des pilotes et des maps issus de Crash Nitro Kart (qui était, avouons-le, moins enthousiasmant), ainsi que la possibilité de personnaliser votre kart, ce qui augmente considérablement le contenu du jeu original.

Si vous avez aimé jouer avec l’anthropomorphe aux airs de Tex Avery, si vous êtes fans de Mario Kart ou si vous souhaitez tout simplement découvrir un jeu qui fut culte en son temps, c’est les yeux fermés que nous vous recommandons les aventures de Crash.

 

Final Fantasy X/X-2 HD Remaster

Final Fantasy X X-2 HD Remaster

Prix
19,39 €
Notes presse
18/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
9,3/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Le cas de Final Fantasy X/X-2 HD Remaster sur PS4 est assez particulier puisqu’il s’agit du remaster d’un remaster. Mais il vaut plus que jamais le détour !

Dans cet épisode culte, vous incarnez Tidus, un joueur de Blitzball qui se retrouve projeté 1000 ans en avant après avoir été aspiré par une entité dévastatrice, Sin, pour découvrir que son monde n’est plus. Il y rencontre l’invocateur Yuna et ses protecteurs, qu’il va suivre dans leur pérégrination pour tenter de repousser Sin.

Tout, dans ce jeu, vaut le détour : l’histoire, la musique, le gameplay, les personnages…. Et en version remastérisée, c’est tout simplement un pur bonheur pour les yeux. Alors bien sûr, certains animations et cutscenes piquent un peu, mais les cinématiques seules vous éblouiront.

Et si la durée de vie des jeux originaux était déjà exemplaire, des dizaines d’heures supplémentaires sont offertes dans ce remaster, avec l’introduction, entre autres, du Creature Create et de la Last Mission de FFX-2.

Côté BO, il est jouissif de pouvoir passer des musiques arrangées aux musiques originelles, pour une expérience de nostalgie pure. Il est simplement dommage que Square Enix n’en ait pas profité pour faire bénéficier le public francophone du doublage japonais.

Au final, entre un FFXV tant attendu mais qui nous a fortement déçus, et l’attente de FFVII : Remake enfin annoncé pour mars 2020, ce remaster de FFX/X-2 est selon nous la meilleure option pour se lancer dans la saga Final Fantasy sur PS4.

 

Spyro the Dragon : Reignited Trilogy

Spyro the Dragon Reignited Trilogy

Prix
34,98 €
Notes presse
15/20 (Jeuxvidéo.com)
6/10 (Gamekult)
8,5/10 (IGN)
7/10 (Gameblog)

Un peu comme Crash, Spyro a bercé l’enfance de nombre d’entre nous. Le jeu de plate-formes mettant en scène le petit dragon violet a vu le jour, lui, en 1996.

Dans ce remaster, les trois premiers jeux se sont vus accorder un lifting complet, aussi bien au niveau des graphisme que du gameplay.

Sorti après le remaster de Crash, il a fait l’objet d’une attention encore accrue au niveau des graphismes, avec des couleurs chatoyantes, des textures claires et précises, et un Spyro bien plus fluide en galop comme en vol. Et comme avec FFX ci-dessus, on découvre avec plaisir le choix de nous immerger dans une bande-son remastérisée ou originale.

Par contre, quelques défauts se font cruellement sentir, principalement au niveau du premier épisode : le jeu est assez monotone et parfois un peu trop simple. Mais surtout, malgré tout le travail effectué sur les textures et la fluidité, on retrouve certains défauts déjà présents sur PlayStation, comme cette caméra qui ne cesse de prendre un plan trop rapproché sur Spyro ou de se coincer dans certaines zones.

C’est un peu dommage et, à choisir entre les deux licences, nous préférons la remastérisation apportée à Crash, bien qu’il soit un peu moins réussi graphiquement. Il n’empêche que c’est un plaisir de se replonger dans la chasse aux gemmes et de retrouver le petit dragon espiègle à la langue bien pendue !

 

Okami HD

Okami HD

Prix
18,99 €
Notes presse
19/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
9,4/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Le dernier jeu de notre sélection est la version remastérisée de Okami, sorti en 2006 sur PS2.

Dans ce jeu d’action/aventure poétique, vous incarnez Amaterasu, déesse du Soleil et de la Lumière, réincarnée en Shiranui, le légendaire loup blanc, afin de redonner vie et couleur à un monde qui a été envahi par les ténèbres à cause d’un puissant démon. Et votre combat, c’est à coup de pinceau céleste que vous le menez.

Vous l’aurez compris, ce jeu n’a rien de commun, dans son gameplay comme dans sa progression. Certes, votre pinceau peut vous aider à trancher des obstacles se dressant sur votre chemin ou à détruire les défenses de vos ennemis, mais vous devrez également l’utiliser, par exemple, pour dessiner un soleil afin de ramener la lumière dans certaines zones.

Son design non plus n’est pas des plus habituels : il ne ressemble à aucun autre jeu, mais vous ancre profondément dans la mythologie japonaise.

Pour LazySmokies (BackToTheGeek), Okami HD est et restera un très bon jeu. Si vous ne l’avez jamais fait, foncez vous le procurer, c’est un must-have. De plus, grâce à cette version vous y jouerez dans les meilleures conditions visuelles possible. Malheureusement vous n’aurez pas accès à la manipulation du Playstation-move ou de la Wiimote qui rendait l’expérience particulièrement intuitive, mais cela restera tout de même agréable. C’est l’occasion parfaite de découvrir une vraie perle du jeu vidéo, sous son meilleur profil.

Certes, le remaster n’apporte pas de grandes nouveautés, si ce n’est quelques options de paramétrages supplémentaires et la possibilité de tracer vos dessins à l’aide du pad tactile de la PS4 (ce qui est tout de même plus amusant). Mais cette petite pépite, avec ses graphismes Full HD, vaut véritablement le détour, et c’est tant mieux si le portage sur PS4 permet enfin de la révéler à un plus large public.

 

Sorties à surveiller

Death Stranding : créé par Hideo Kajima, ce jeu d’action mettant en scène de grosses pointures du cinéma telles que Norman Reedus, Mads Mikkelsen, Léa Seydoux ou Guillermo del Toro tourne majoritairement autour de la mort. Elle fait partie intégrante du gameplay, avec un joueur qui, au lieu de mourir, se voit propulsé dans un au-delà à explorer lui aussi. L’histoire, l’ambiance sonore, la musique, tout fait déjà parler de lui. Sortie prévue le 8 novembre 2019.

Biomutant : ce jeu d’action RPG mettant en scène une sorte de raton-laveur à la mode Gardiens de la Galaxie promet un open world post-apocalyptique des plus aboutis. Rien n’est déterminé dans Biomutant, pas même la fin. Plus que jamais, votre personnage évoluera selon votre progression, votre façon de mener vos recherche, et les causes que vous rallierez. Une chose est certaine, le jeu de THQ Nordic est attendu. Sortie prévue le 31 décembre 2019.

 

Le coup de cœur de la rédactionLe meilleur des incontournablesLe meilleur remaster
Detroit Become HumanRed Dead Redemption 2Crash Bandicoot N.Sane Trilogy
Detroit : Become HumanRed Dead Redemption 2Crash Bandicoot N.Sane Trilogy
Si les studios Quantic Dream nous avaient déjà séduits dans le passé, ils nous ont définitivement convaincus avec ce nouveau jeu au scénario plus que prenant et aux graphismes époustouflants.Entre des graphismes bluffants, une bande-son convaincante et une plongée dans l’open-world réussie, ce deuxième volet de la saga n’a absolument rien à envier au premier. Une licence à l’ambiance western qui vaut le détour.Impossible de ne pas retomber en enfance en se replongeant dans les aventures délirantes de Crash, ses parcours semés de pommes et de caisses TNT, et ses chevauchées endiablées à dos de sanglier sauvage.
35,50 €49,99 €30,99 €
Voir sur AmazonVoir sur AmazonVoir sur Amazon

À propos de l'auteur

Morgane Mathieu

Morgane a obtenu un master en communication à l'université de Liège. Liseuse et rédactrice passionnée, elle consacre aujourd'hui sa plume aux catégories Beauté/Santé et Sport/Loisir chez Selectos. Elle est également maman de deux enfants, et elle s'y connait plus qu'un peu sur les meilleurs produits pour petits.

8 Commentaires

  • Bonjour je vous remercie pour cet article tres bien mais il y a une legere erreur. Dans detroit on peut incarner les personnages de connor markus et karra pas alice. Non pas sarah.

  • Bonjour,

    Ayant joué à 70% des jeux de la sélection, je partage l’avis de l’auteur en grande partie (notamment l’excellent « the witcher 3 »).
    Cependant eu égard au titre de l’article « Les 17 (vrais) Meilleurs Jeux PS4 de Tous Les Temps » et même si l’auteur prend le soin de préciser à juste titre que « toute sélection est purement subjective » il manque selon moi 1 titre phare. En effet, avec un tel titre « Meilleurs Jeux PS4 de Tous Les Temps » on ne peut faire fi de l’audience général d’un jeu. Pourquoi dans la sélection il n’est pas fait mention du jeu, au 100 millions de copies vendues, du jeu le plus rentable de toute l’industrie du jeu vidéo, du jeu à l’origine des mondes ouverts, je veux parler du magistral GTA V (GTA online) . 6 ans après sa sortie ce jeu bat encore des records de connexion sur PS4 en 2019.

    • Bonjour. En terme de jeux vidéos, c’est effectivement encore plus difficile de faire une sélection objective. GTA V est un excellent jeu. On prend en compte votre commentaire et avis. Et peut-être trouvera-t-il sa place lors de la prochaine mise à jour de cet article ?

  • Merci de partager, avec un style authentique et frais des observations féminines…. Très sympa. J’ai vraiment apprécié tes remarques et je m’en inspire pour les jeux que je n’ai pas pu rester faute de trop de bon jeu qui ne cesse de sortir et de temps…. Bref, merci et bon game à toi…. Au plaisir de te relire…

Laisser un commentaire

>