Divertissement

Les 15 (vrais) Meilleurs Jeux Nintendo Switch de Tous Temps

Mis à jour le 3 décembre 2019

Dans cette sélection, nous avons pris la décision de limiter nos choix à maximum un titre par license, pour un maximum de variété (le plombier moustachu a tendance à prendre beaucoup de place).

Grâce à cette décision et à trois sections totalement différentes, nous avons pu réduire cette liste aux 15 jeux que l’on peut considérer comme faisant partie des meilleurs jeux disponibles !

Si vous êtes un adepte du gaming, nous vous invitons à consulter notre sélection des meilleurs jeux PS4, XBox One, et PC.

 

Le coup de cœur de la rédactionLe meilleur des incontournablesLe meilleur portage
CelesteThe Legend of Zelda Breath of the WildBayonetta 2
CelesteThe Legend of Zelda : Breath of the WildBayonetta 2
D’inspiration Old-School, ce jeu vous invite à escalader le Mont Céleste avec Madeline dans une aventure centrée sur le dépassement de soi. Ne vous laissez pas abattre par les difficultés et affrontez ses nombreux défis.Changement radical pour la franchise Zelda qui s’ouvre à l’open world dans ce premier épisode sur Switch. Découvrez Hyrule comme vous ne l’avez jamais vu et entraînez-vous pour terrassez Ganon, votre grand ennemi.Affrontez des anges et des démons dans ce portage des aventures de la célèbre sorcière. Originellement disponible sur Wii U, il vous retrouvera maintenant sur Switch pour vous permettre d’enchaîner les combos meurtriers.
19,99 €51,49 €44,99 €
Voir sur FnacVoir sur AmazonVoir sur Amazon

 

Les recommandations de la rédaction

Dans cette première section, nous vous proposons quelques jeux qui, totalement décalés par rapport aux AAA actuels ont su tirer leur épingle du jeu ! Essentiellement indés, ils ont chacun leur particularité qui leur a permis d’être salués par la critique.

 

Celeste (2018) 

Céleste

Prix

19,99 €

Notes presse
18/20 (Jeuxvidéo.com)
9/10 (Gamekult)
10/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Le premier de notre sélection peut surprendre par son graphisme étonnant pour une création de 2018. Mais ce jeu pixelisé façon old school recèle bien des surprises.

Il s’agit d’un jeu de plateforme dans lequel vous incarnez Madeline, qui entreprend l’ascension du Mont Celeste. Pourquoi ? C’est un peu flou au départ. Mais sous ses airs innocents et ingénus, Céleste met en scène une histoire réellement touchante, centrée sur la dépression et le dépassement de soi.

Et du dépassement de soi, c’est tout ce qu’il vous demande. Car vous ne mourrez pas dix fois, mais bien 100 ou 1000. De quoi se décourager ? Pas tant que ça, d’après le jeu, puisqu’il ne cesse de nous répéter que « Plus vous mourez, plus vous apprenez ».

Car il ne faut pas seulement passer : il faut explorer et réfléchir au meilleur (seul ?) moyen de le faire. La moindre erreur dans vos calculs sera fatale, mais heureusement Madeline ne met que quelques secondes à se relever et à retenter l’expérience.

Il vous faudra ainsi gravir plus de 700 niveaux, répartis en huit chapitres avec pour seule arme une combinaison de trois techniques de base : sauter, dasher et escalader, à combiner judicieusement.

La quête principale peut être bouclée en 8 à 10 heures si vous êtes doué(e), mais il vous faudra au moins le double pour parcourir tous les bonus, et même le triple si vous vous lancez dans la récolte de fraises (qui ne sert à rien, soulignons-le, si ce n’est à augmenter le challenge du jeu… On ne sait jamais que vous soyiez maso). 

En parlant d’hardcore gamers, le jeu propose trois niveaux de difficultés avec deux versions plus sombres des différents niveaux.

En bref, Céleste est le jeu à mettre entre les mains de tous les amateurs de jeux de plateforme… Et de tous ceux qui souhaitent s’y initier !

 

Dead Cells (2017)

Dead Cells

Prix
32,00 €
Notes presse
18/20 (Jeuxvidéo.com)
9/10 (Gamekult)
9,5/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Amateurs de jeux de plateforme proches des Rogue-Like, nous vous présentons Dead Cells ! 

Ce jeu au gameplay intuitif vous promet de nombreuses morts et beaucoup de tension. Le pitch de base est simple : vous devez explorer le château où vous vous trouvez et affronter les monstres et zombies que vous rencontrerez… Sans mourir !

Entre ses niveaux générés de manière procédurale, les morts définitives (absence de chekpoints), ses monstres élites et ses coffres maudits, il vous garantit un bon niveau de difficulté. Nous vous conseillons de mémoriser le fonctionnement des adversaires et des différents biomes pour arriver au bout de votre périple.

Son gameplay relativement simple vous autorise à vous focaliser sur l’essentiel : les ennemis !  Bien sûr, de nombreuses armes sont disponibles et les développeurs vous laissent toute la liberté de choisir celles qui vous conviendront le mieux. 

Pour ne pas rebuter les nouveaux venus, Dead Cells offre un game design de premier ordre et une touche artistique soignée. Grâce à eux, on comprend très vite de ce qu’il faut faire et comment s’y prendre et ce, malgré un éventail de possibilités qui ne cesse de s’étendre au fil de l’aventure.

Bref, si vous êtes prêt(e) à avoir quelques sueurs froides et à vous retrousser les manches, n’hésitez pas !

 

Hollow Knight (2018) 

Hollow Knight

Prix
40,93 €
Notes presse
16,9/20 (Jeuxvidéo.com)
9/10 (Gamekult)
9,4/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Jeu de plateforme 2D orienté sur l’exploration, ce titre financé par Kickstarter à l’époque a su se faire sa place dans le catalogue de la Switch. 

Pour ce qui est de l’histoire, on suit les pas d’un petit bonhomme équipé d’un aiguillon, qui a pour tâche de découvrir ce qui est arrivé à Hallownest ainsi qu’à ses souvenirs. On découvre surtout le monde tortueux et les créatures contaminées qui se cachent sous la surface. 

Hollow Knight exploite totalement la notion de monde ouvert. Vous décidez de la route à suivre, il n’y a pas de réelle restriction. La prudence est donc de mise mais un peu de curiosité est toujours récompensée. 

Si on prend en compte les capacités que notre petit guerrier doit apprendre (et qui en feront un ennemi redoutable), on peut dire que le potentiel de ce personnage est grand.

Par contre, ne vous attendez pas à énormément de narration. Elle se veut discrète et subtile pour vous laisser progresser dans cet univers dans le plus pur style Tim Burton et en découvrir ses secrets au compte-goutte. 

Sa direction artistique fabuleuse, sa bande son s’adaptant parfaitement aux différents scénarios et son univers mélancolique vous emporteront durant les 20 heures que dure cette aventure (voire plus si vous poussez l’exploration jusqu’au bout).

En résumé, vous retrouverez un jeu corsé et dense que vous prendrez plaisir à parcourir ! N’hésitez d’ailleurs pas à le recommencer… trois fins différentes sont possibles.

 

Octopath Traveler (2018)

Octopath Traveler

Prix
49,99 €
Notes presse
18/20 (Jeuxvidéo.com)
6/10 (Gamekult)
9,3/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Vous souhaitez un bon RPG, façon Final Fantasy ? Alors vous avez frappé à la bonne porte !

Octopath Traveler est assez inédit, en ce sens qu’il propose non pas une aventure, mais bien huit, à raison de quatre chapitres par personnage qui vous emmènent dans un voyage fantastique – que dire, épique. 

Le character design rappelle celui d’une autre série RPG… Bravely (Default et Second). Rien d’étonnant sur ce point car plusieurs membres de l’équipe à l’origine de Bravely se retrouvent dans celle d’Octopath Traveler.

Les habitués de cette franchise ne seront donc nullement étonnés de “reconnaître” ce style de dessins et de personnages. Chaque héro appartient à une “classe” différente, si bien que vous retrouverez une prêtresse (Ophilia), un érudit (Cyrus), une marchande (Tressa), un guerrier (Olberic), une danseuse (Primrose), un apothicaire (Alfyn), un voleur (Thérion), et une chasseuse (H’aanit).

Point de vue gameplay, les combats se passent au tour par tour, comme dans les Final Fantasy de l’époque. Les habitués du genre ne seront pas du tout dépaysés. Seule difficulté ? Vous ne gagnez de nouvelles compétences qu’en récoltant des objets ! De quoi pousser l’exploration un peu plus loin et profiter de l’ambiance travaillée.

Ce jeu peut-être considéré comme une réelle prouesse artistique. Entre ses décors très détaillés mêlant la 2D et la 3D, sa bande-son soignée et la profondeur des antagonistes, vous serez conquis, surtout si vous êtes fan de J-RPG.

Ce titre est très soutenu par sa narration et sa qualité d’écriture, n’hésitez pas à aborder chaque personnage pour en profiter… et qui sait, cela pourrait vous apporter des quêtes supplémentaires !

En conclusion et comme le disent Brice Heitz, rédacteur sur Gamikaze.com, et Matriper, testeur Fragstorm, Octopath Traveler mêle parfaitement les mécaniques old school et les systèmes plus modernes pour proposer un jeu captivant, un bijou vidéoludique.

 

Stardew Valley (2016)

Stardew Valley

Prix

13,99 €

Notes presse
18,6/20 (Jeuxvidéo.com)
7/10 (Gamekult)
9,5/10 (IGN)
8/10 (Gameblog)

Eric Barone, développeur de Stardew Valley, n’aurait jamais cru que son jeu, développé lors de son apprentissage du codage, prendrait une si grande ampleur !

Plusieurs millions de copies plus tard, ce jeu qui aura pris 4 ans à être développé est devenu une vraie référence en étant l’un des jeux indie les plus vendus de l’histoire.

Il est un hommage à la simulation de la vie à la ferme. Vous incarnerez un citadin qui hérite de la ferme abandonnée de son défunt oncle. Vous devrez donc tout commencer depuis le début pour développer votre nouvelle propriété tout en interagissant avec le village à proximité pour que votre activité soit florissante.

Beaucoup d’options s’offrent à vous : vous pourrez choisir d’améliorer vos infrastructures, de pêcher ou même d’explorer la mine labyrinthique à proximité. Pensez bien à socialiser avec les PNJ’s. Ils bénéficient d’un traitement en profondeur et vous proposeront des choix qui augmenteront le challenge de votre partie tout en abordant des thématiques profondes telles que la guerre et ses séquelles, les sans-abris, etc.

Non content de proposer un contenu déjà très développé et une multitude d’activités (vous n’aurez pas assez d’une journée du jeu pour toutes les faire), Stardew Valley possède aussi une communauté très active proposant de nombreux mods et offre en plus des mises à jour régulières et un programme de contenu supplémentaire ! 

Un jeu complet, à la durée de vie faramineuse et dont le contenu se développe continuellement… Que demander de plus ? 

 

Les incontournables

Certains jeux ont apporté tellement de changement à des licenses reconnues qu’ils sont devenus des références. D’autres sortent juste clairement du lot par leur particularité (un FPS sans balles ?!). Vous cherchez les jeux à plus gros budgets à ne pas manquer ? C’est par ici que ça se passe !

 

The Legend of Zelda : Breath of the Wild

The Legend of Zelda Breath of the Wild

Prix
51,49 €
Notes presse
20/20 (Jeuxvidéo.com)
9/10 (Gamekult)
10/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Link, notre célèbre héros, se réveille après un siècle de sommeil dans le royaume d’Hyrule, qui a été complètement dévasté. Il devra partir en quête, afin de percer les mystères du passé et de vaincre le redoutable Ganon, grand ennemi du royaume.

Quelle est la différence entre ce scénario classique et les précédents opus ? Hé bien, c’est simple : vous avez désormais le monde à explorer, et en toute liberté. Vous allez pouvoir découvrir Hyrule comme vous ne l’avez encore jamais fait ! Avec des graphismes améliorés et un gameplay revu, l’expérience semble tout simplement inoubliable. 

Ce jeu était destiné à révolutionner la license Zelda sur la nouvelle console de Nintendo… et c’est chose faite. Vous vous trouvez dans un hyrule plein de vie où vous parcourez les vastes étendues sur le dos de votre fidèle monture tout en affrontant vos ennemis, en haute définition ! 

Mêlant combats et réflexion (les donjons sont de véritables casse-têtes), ce jeu vous permettra de bénéficier d’une liberté totale. Ainsi, vous pourrez choisir d’affronter Ganon, le grand méchant de l’histoire, dès le début de l’aventure mais à vos risques et périls. De plus, les armes sont maintenant jetables et ce sera à vous de décider quel type d’équipement vous favoriserez.

Il n’est pas étonnant que ce titre ait obtenu de si bonnes notes dans la presse. 

Comme le dit Citizen Erased, rédacteur sur Warlegend.net : “Le résultat est là : un jeu où chaque découverte, affrontement ou situation a le potentiel d’être gravé dans notre mémoire.” 

Malgré son âge, il reste parfaitement au niveau des jeux sortis plus récemment. Une deuxième mouture est prévue pour l’année prochaine, à surveiller attentivement !

 

Super Mario Odyssey

Super Mario Odyssey

Prix
44,99 €
Notes presse
19/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
10/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Après Mario Galaxy, sorti sur Wii, nous avons enfin droit à une nouvelle aventure inédite de notre cher ami moustachu. Comme toujours, la princesse Peach a été enlevée par Bowser, et Mario, pour la sauver, quitte le royaume Champignon à bord de l’Odyssey. Accompagné de Cappy, son chapeau vivant, il doit parcourir différents royaumes et tout faire pour vaincre, une nouvelle fois, le terrible Bowser.

Le “scénario” est assez basique (c’est celui que l’on nous sert depuis toujours dans la franchise), mais la mise en place du gameplay est une vraie bouffée d’air frais. Cette fois, pas de vue latérale, de karting ou de jeu en famille. On passe d’une partie plateforme à une plus “ouverte” (à l’instar de Mario 64) où on récolte des lunes dans des décors clairement inspirés de la réalité, comme New Donk City.

Mais la vraie nouveauté…c’est Cappy. Partenaire de notre plombier favori, la casquette rouge peut être lancée dans plusieurs directions pour attaquer les ennemis ou servir de plate-forme temporaire (un peu comme Yoshi le faisait)… et ce petit malin peut ainsi contrôler les ennemis et les objets, ayant ainsi recours à leurs capacités propres. 

Vous pourrez donc prendre le contrôle d’ennemis bien connus comme de nouveaux ! (oui, Chomp, on pense à toi). Bref, notre adorable plombier en salopette rouge est inarrêtable.

Les graphismes sont beaux, agréables, colorés : un vrai plaisir pour les yeux et la manette ! Comme Seilin (PassionaGeek), nous avons été subjugués par la beauté des décors, le sens du détail, aussi bien sur les ennemis ou humains, que dans le sable ou le reste du décor. Sur ce, sus à Bowser !

 

Luigi’s Mansion 3

Luigi's Mansion 3

Prix
70,21 €
Notes presse
18/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
8,3/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Luigi est de retour avec son fidèle Ectoblast ! Première édition du jeu sur Switch, il vous propose de rejoindre notre ami moustachu dans une nouvelle aventure.

Au programme : une nuit dans un magnifique manoir avec Luigi, Mario, Peach et un trio de Toads. Surprenant vous dites ? Attendez de voir ce qu’il s’y passe pendant la nuit…

Préparez-vous à visiter cet étrange manoir et à découvrir un univers différent à chaque étage. Chaque lieu regorge de secrets et de références que vous prendrez plaisir à découvrir. Les situations s’enchaînent sans se répéter et ce, pour une durée de vie de plus de 30 heures ! De quoi frissonner seul ou à plusieurs.

Et oui, Luigi’s Mansion est aussi un jeu de coopération. Avec ses nombreuses scènes adaptées aux duos et son nouvel antagoniste Gluigi (un clone gluant de notre héro), vous pourrez découvrir l’aventure principale en famille.  De plus, le plaisir ne s’arrête pas là car d’autres mini-jeux sont de la partie et un autre défi, la Tour Hantée, vous offrira elle aussi son lot de défis.

D’un point de vue technique, rien à redire. Le jeu exploite parfaitement la Switch pour vous emmener dans son univers effrayant digne des meilleurs Disney, le tout avec une ambiance sonore soignée.

Au final, ce jeu est le meilleur de la série. Entre son ambiance digne du premier titre de la saga, sa bande sonore travaillée et sa durée de vie avancée, il vous permettra de nombreux moments de plaisir que ce soit seul ou en famille. Et vous, oserez-vous vous balader dans l’Hôtel du Repos Éternel ?

 

Dragon Quest Builders 2

Dragon Quest Builders 2

Prix
45,99 €
Notes presse
18/20 (Jeuxvidéo.com)
9/10 (Gamekult)
8,8/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Dragon Quest Builders, pour ceux qui se poseraient la question, est un jeu inédit appartenant à l’univers de Dragon Quest. Il s’agit ici d’un jeu de style “bac à sable”, où vous décidez librement de la tournure des choses. Point ici de scénario à suivre : vous le construisez vous-même !

Si le “style” de ce jeu a de quoi rappeler celui d’un certain Minecraft, il n’en reste pas moins très différent. Comme le dit Nadiro de PXLBBQ : “Contrairement à Minecraft, il n’y a pas directement de mode libre. Donc si vous avez besoin que vos constructions aient un sens, de vivre une véritable quête épique, Dragon Quest Builders est fait pour vous !”.

En pratique, vous devrez reconstruire différentes zones (quatre chapitres s’offrent à vous) et accomplir les quêtes qui vous seront confiées. Construire des bâtiments spéciaux à partir de plans ou les améliorer par ajout de décorations, toutes les cartes sont dans vos mains pour rendre aux villages leur splendeur et augmenter le niveau de votre étendard.

Cette version se détache du jeu originel en prenant la même recette mais en l’améliorant pour réduire le côté répétitif. Ainsi, vous apprendrez continuellement de nouvelles pièces à créer pour diversifier vos construction et vous pourrez vous téléporter entre les différentes zones de l’île pour éviter les trajets redondants. 

Par contre, ce titre met de côté le combat en le simplifiant à l’extrême pour se focaliser sur la création pure. Ne vous attendez pas à de grands défis sur ce point. 

Autre fonctionnalité ajoutée, le multijoueur en ligne vous permet de coopérer avec trois autres joueurs sur l’île de l’un des participants pour l’aider à se développer. Malheureusement, ceci ne vous permettra pas de progresser ensemble dans la quête principale.

La difficulté augmente selon les chapitres, alors armez-vous de votre imagination et votre bon sens pour contenter les villageois… Et améliorer leur confort en installant des salles spécifiques. 

S’ils sont suffisamment satisfaits, ils vous aideront dans vos différentes tâches, ce qui vous permettra de laisser libre court à votre imagination car plus vous développerez les constructions qui vous sont demandées, plus vous obtiendrez de récompenses !

Au final, c’est un bon jeu à découvrir sans attendre ! Une durée de vie très longue (environ 70 heures) voire quasi infinie en fonction de votre imagination, un gameplay agréable et un univers coloré sont ses principaux atouts.

 

Fire Emblem : Three Houses

Fire Emblem Three Houses

Prix
45,99 €
Notes presse
18/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
9,5/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Bien connu des amateurs de jeux de gestion, Fire Emblem propose ici son tout dernier opus. 

Vous incarnerez Byleth (homme ou femme, au choix), mercenaire déjà réputé(e). Après avoir sauvé les trois futurs dirigeants des régions du continent de Fodlan qui étudiaient au Monastère de Garreg Mach, vous vous voyez offrir un poste de professeur à ce même monastère. Ce lieu fait office d’école apprenant l’art du combat et de la stratégie aux enfants des grands de ce monde.

Votre rôle dans ce jeu sera d’assurer la gestion du monastère tout en prêtant une attention particulière aux choix que vous ferez (ils ont une grande importance sur la suite des événements). Cette gestion passera par différentes activités et des phases de combat au tour par tour, une fois que vos unités seront suffisamment formées.

Par rapport aux précédents opus, celui-ci permet au joueur de bénéficier d’une très grande liberté : vous pourrez choisir quelles activités vous souhaitez faire sans aucune restriction. De plus, les phases de combat ont été améliorées avec une plus grande diversité de situations, des cartes plus grandes et l’ajout de nouvelles mécaniques et de la notion de boss.

Pour les rédacteurs d’ActuGaming, malgré une transition techniquement difficile entre la 3ds et la switch, Fire Emblem Three Houses nous embarque dans une aventure inoubliable. Avec un contexte prenant et très sombre, sans oublier les 3 maisons qui proposent chacune autant de voies, il vous promet des dizaines d’heures palpitantes. Ses mécaniques de Tactical RPG, et l’aspect « école militaire » permettant de personnaliser ses compagnons, font du titre le meilleur de son genre sur Switch.

Un tel jeu ne se fait pas sans un bon scénario ! Cette license est reconnue pour ses scénarios aux rebondissements inattendus qui ont le don de vous tenir en haleine. Préparez bien votre personnage, on ne sait jamais ce qu’il pourrait se passer. 

Avec sa durée de vie incroyable (trois scénarios d’environ 80 heures chacuns) et ses aspects de gestion, d’optimisation de personnage et de stratégie, Fire Emblem Three Houses est un jeu extrêmement complet qui ravira sans aucun doute les amoureux du genre.

 

Les meilleurs portages

La Switch est une console très pratique pour porter les anciens jeux vers une console portable relativement puissante. Les titres qui suivent entrent dans cette catégorie. Ils étaient reconnus à l’époque… Et le sont encore aujourd’hui !

 

The Witcher 3 : Wild Hunt – Complete Edition

The Witcher 3 Wild Hunt

Prix
49,90 €
Notes presse
15/20 (Jeuxvidéo.com)
9/10 (Gamekult)
8/10 (IGN)
7/10 (Gameblog)

The Witcher 3 est le troisième et dernier épisode d’une trilogie action/RPG s’appuyant sur la série de romans polonais Le Sorceleur, d’Andrzej Sapkowski. Reconnu sur d’autres consoles, ce titre vieux de 4 ans arrive enfin sur la console de Nintendo.

Si les transpositions de romans, que ce soit en films ou en jeux, sont souvent décevantes, ce n’est nullement le cas ici, avec une quête principale passionnante qui vous emmène pendant un minimum  de 80 heures, ce qui en fait l’un des jeux action/RPG actuels avec la plus longue durée de vie.

Chaque mission secondaire justifie par ailleurs sa présence, et aucune ne donne l’impression d’être un simple remplissage. Enfin, les possibilités de fin sont multiples, en fonction des choix que vous prenez (des choix qui n’ont souvent rien de manichéen).

Si les fans de la saga ont tant apprécié cet opus, c’est parce que, outre ses graphismes incroyables (certes plus limités sur Switch), il a su entrer dans l’open-world sans rien perdre de sa qualité. Bien au contraire, en accord avec cette extension des domaines à explorer, votre personnage gagne en liberté de mouvement, et les combats sont encore plus fluides.

Certes, c’est un jeu à ne pas mettre dans toutes les mains, et il est vivement déconseillé d’y jouer sans avoir goûté aux premiers épisodes (même si le troisième vous fait probablement bien plus de l’œil). Mais il ravira certainement tous les admirateurs de la série et du dark fantasy.

Notez que cette édition contient directement tout le contenu additionnel paru depuis la sortie du jeu.

 

Crash Bandicoot N.Sane trilogy

Crash Bandicoot N.Sane Trilogy

Prix
44,95 €
Notes presse
15/20 (Jeuxvidéo.com)
6/10 (Gamekult)
8,5/10 (IGN)
7/10 (Gameblog)

Qui ne connaît pas cette espèce de drôle de renard apparut pour la première fois sur Playstation il y a plus de 20 ans ? Il signe son grand retour avec un portage des jeux de l’époque sur toutes les consoles (et PC) actuelles… En se refaisant une beauté au passage !

Pour notre plus grand plaisir, les trois premiers épisodes de la série ont été remastérisés, avec des graphismes entièrement refaits (il faut avouer que ceux de la PlayStation piquent un peu aujourd’hui) et quelques ajouts sympathiques (comme un contre la montre ou la possibilité d’incarner Coco plutôt que Crash).

Certes, le jeu pourra peut-être sembler un peu basique ou cliché aux non connaisseurs. Mais les nostalgiques de la série retrouveront avec plaisir les pommes, les caisses TNT, les caisses NITRO et les chevauchées endiablées à dos de sanglier.

Et pour les plus fans d’entre vous, sachez que le célèbre Crash Team Racing, datant de 1999, a lui aussi eu droit à son remaster, avec l’excellent Crash Team Racing Nitro-Fueled

Si on y retrouve avec plaisir une version fidèle (mais graphiquement améliorée, bien sûr) de CTR, s’y ajoutent des pilotes et des maps issus de Crash Nitro Kart (qui était, avouons-le, moins enthousiasmant), ainsi que la possibilité de personnaliser votre kart, ce qui augmente considérablement le contenu du jeu original.

Si vous avez aimé jouer avec l’anthropomorphe aux airs de Tex Avery, si vous êtes fan de Mario Kart ou si vous souhaitez tout simplement découvrir un jeu qui fut culte en son temps, c’est les yeux fermés que nous vous recommandons les aventures de Crash.

 

The Legend of Zelda : Link’s Awakening

Zelda Link’s Awakening

Prix
44,49 €
Notes presse
15/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
9,4/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Zelda Link’s Awakening était très attendu par les fans. Nintendo a décidé de proposer avec ce portage une version visuellement revue du titre éponyme de la Gameboy.

Avec son style “Pop-Up Book”, ses décors magnifiques et son soucis du détail, on peut dire que ce jeu vous en envoie plein les yeux ! Prêtez attention aux différents éléments du décors et vous remarquerez que les textures sont fortement travaillées, même avec ce rendu “plastique” ! 

Comme nous le confie Hadrien (MyGeekActu), après plusieurs sessions de jeu, vous tomberez sans aucun doute sous le charme de cette nouvelle version, particulièrement bien finie. Petit point noir cependant, certaines salles de donjons ont pris quelques rides. Et bien cela ravive la nostalgie chez certains, ce graphisme old-school peut s’avérer un peu trop rude pour d’autres.

Reproduction tuile par tuile de l’original, Link’s Awakening possède les nombreux atouts de son aïeul. Il y ajoute un confort de jeu plus élevé grâce aux boutons plus nombreux de la switch et la possibilité d’y jouer sur grand écran. Pour Arnaud (SiteGeek), même si tout n’est pas parfait, le jeu offre un gameplay super efficace, son univers coloré tout mignon et une difficulté correcte.

Plus de vue par le dessus, place à la vue ¾ qui permet une meilleure immersion dans cet univers coloré. Vous profiterez encore mieux des détails ajoutés par les développeurs : petits objets disséminés un peu partout, mouvement dû au vent dans les herbes,…

Autre détail intéressant, les différentes actions peuvent maintenant être effectuées en diagonales ce qui modifie la façon dont les combats sont abordés et les interactions avec les ennemis que vous croiserez. De quoi mieux se débrouiller dans les environnements plus exigus tels que les donjons!

En conclusion, vous ne serez pas déçu(e) de vous (re)plonger dans ce classique vidéoludique qui est encore plus agréable à parcourir. Petit fait intéressant : les astuces et soluces des anciennes versions sont toujours valables !

 

Bayonetta 2

Bayonetta 2

Prix
44,99 €
Notes presse
19/20 (Jeuxvidéo.com)
9/10 (Gamekult)
9/10 (IGN)
10/10 (Gameblog)

Originellement sorti sur Wii U, Bayonetta 2 est, avec Devil May Cry, l’une des références du  Beat’em All sur console.

Le portage sur Switch est assez réussi, la différence avec celui sur Wii U est clairement visible. Pour ceux qui voudraient découvrir le premier opus, le jeu en version physique comprend également un code afin de le télécharger (il n’était disponible qu’en version dématérialisée).

Un beat’em all, avec une demoiselle qui semble redoutable et charmante et une flopée de démons et anges à éliminer de son chemin ? Un pitch attractif qui promet une bonne expérience de jeu, surtout au vu des graphismes, de l’histoire générale, de la bande son et du gameplay. 

Vous pouvez aussi compter, bien évidemment, sur l’humour, qui est assez présent dans le jeu et qui n’est pas sans rappeler celui du patron de l’agence Devil May Cry.

Dans ce titre, les combos sont juste incroyables (et un peu loufoques parfois), tout comme les tenues (faites des cheveux de la demoiselle) et reflètent le talent de la sorcière que l’on incarne. Les ennemis sont de taille (souvent au sens littéral), mais les armes à disposition de la belle Bayonetta les mettront vite au pas.

Si vous recherchez un jeu de référence pour vous défouler à la maison ou pendant vos trajets, ne cherchez plus, Bayonetta est là.

 

Okami HD

Okami HD

Prix
37,07 €
Notes presse
19/20 (Jeuxvidéo.com)
8/10 (Gamekult)
9.4/10 (IGN)
9/10 (Gameblog)

Le dernier jeu de notre sélection est la version remastérisée de Okami, sorti en 2006 sur PS2.

Dans ce jeu d’action/aventure poétique, vous incarnez Amaterasu, déesse du Soleil et de la Lumière, réincarnée en Shiranui, le légendaire loup blanc, afin de redonner vie et couleur à un monde qui a été envahi par les ténèbres à cause d’un puissant démon. Et votre combat, c’est à coup de pinceau céleste que vous le menez.

Vous l’aurez compris, ce jeu n’a rien de commun, dans son gameplay comme dans sa progression. Certes, votre pinceau peut vous aider à franchir des obstacles se dressant sur votre chemin ou à détruire les défenses de vos ennemis, mais vous devrez également l’utiliser pour dessiner un soleil afin de ramener la lumière dans certaines zones, par exemple.

Son design non plus n’est pas des plus habituels : il ne ressemble à aucun autre jeu, mais vous ancre profondément dans la mythologie japonaise.

Pour LazySmokies (BackToTheGeek), Okami HD est et restera un très bon jeu. Si vous ne l’avez jamais fait, foncez vous le procurer, c’est un must-have. De plus, grâce à cette version vous y jouerez dans les meilleures conditions possible. 

Le tactile vous donnera accès au gameplay le plus intuitif proposé pour ce jeu ! C’est l’occasion parfaite de découvrir une vraie perle du jeu vidéo, sous son meilleur profil.

Certes, le remaster n’apporte pas de grandes nouveautés, si ce n’est quelques options de paramétrages supplémentaires et la possibilité de tracer vos dessins au doigt. Mais cette petite pépite, avec ses graphismes Full HD, vaut véritablement le détour.

 

Sorties récentes

Pokémon Épée et Bouclier : ce jeu introduit la huitième génération de monstres de poches. Premier titre de la série principale sur Switch, il vous fera découvrir la région de Galar. Au menu : une nouvelle patte graphique, un monde plus ouvert et le Dynamax ! S’il est bien coté par les critiques, les joueurs vétérans lui reprochent un manque de renouvellement et une certaine fainéantise de la part de Gamefreak qui n’a pas exploité suffisamment les capacités graphiques de la console.

 

Le coup de cœur de la rédactionLe meilleur des incontournablesLe meilleur portage
CelesteThe Legend of Zelda Breath of the WildBayonetta 2
CelesteThe Legend of Zelda : Breath of the WildBayonetta 2
D’inspiration Old-School, ce jeu vous invite à escalader le Mont Céleste avec Madeline dans une aventure centrée sur le dépassement de soi. Ne vous laissez pas abattre par les difficultés et affrontez ses nombreux défis.Changement radical pour la franchise Zelda qui s’ouvre à l’open world dans ce premier épisode sur Switch. Découvrez Hyrule comme vous ne l’avez jamais vu et entraînez-vous pour terrassez Ganon, votre grand ennemi.Affrontez des anges et des démons dans ce portage des aventures de la célèbre sorcière. Originellement disponible sur Wii U, il vous retrouvera maintenant sur Switch pour vous permettre d’enchaîner les combos meurtriers.
19,99 €51,49 €44,99 €
Voir sur FnacVoir sur AmazonVoir sur Amazon

À propos de l'auteur

Guillaume Meirsschaut

Guillaume a obtenu un bachelier en management à la Haute-École Louvain en Hainaut, où il a assuré le rôle de responsable communication pour l'organisation des étudiants pendant 3 ans. Passionné par la technologie et l'automobile, il est actuellement responsable de la catégorie High Tech chez Selectos.

Laisser un commentaire

>