Alimentaire

Les 7 (vrais) Meilleurs Gins 2019 – Comparatif Complet

Publié le 17 mai 2019

Après plusieurs heures de recherche, j’ai enfin opéré ma sélection des 7 meilleurs gins parmi ceux disponibles sur le marché en ligne.

J’opterais, personnellement, pour les arômes fruités du Tanqueray N°Ten pour préparer un petit cocktail. Mais jetez également un œil aux autres marques de cette sélection pour que vous puissiez trouver celle qui ravira vos papilles et celles de vos convives.

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat pour en découvrir davantage sur le gin et vous aider à trouver une marque qui soit adaptée à vos goûts.

Meilleur pas cher
Gordon's 1077 London Dry Gin 700 ml
Meilleur milieu de gamme
Tanqueray N° Ten Gin 70 cl
Meilleur haut de gamme
Monkey 47 Schwarzwald Sloe Gin 50 cl
Gordon’s
Tanqueray N°Ten Gin
Monkey 47 Schwarzwald Sloe Gin
17,00 €
41,50 €
39,01 €
Meilleur pas cher
Gordon's 1077 London Dry Gin 700 ml
Gordon’s
17,00 €
Meilleur milieu de gamme
Tanqueray N° Ten Gin 70 cl
Tanqueray N°Ten Gin
41,50 €
Meilleur haut de gamme
Monkey 47 Schwarzwald Sloe Gin 50 cl
Monkey 47 Schwarzwald Sloe Gin
39,01 €

What’s new ? Découvrez GinInTheBox !

Contenu parrainé, mais toujours impartial.

GinInTheBox

Le principe des box, c’est dans le tendance ! Beauté, café, vin, etc. Il y en a pour tous les goûts ! Et il y en a même pour le Gin !

Avec Gin In The Box, découvrez tous les mois de nouveaux produits. Au programme : un gin rare et original dans une bouteille de 50 ou 70cl, 1 tonic, un snack premium et un magazine exclusif délivrant des informations sur le gin du mois, ainsi que de nouvelles idées de cocktails.

Parmi les produits récemment proposés par GinInTheBox, on retrouve de très chouettes labels comme le Gin Apotek, le Panda Gin, ou le Gin 6 O’Oclock.

Et pour découvrir cette chouette petite marque, on vous offre un joli code promo vous permettant de choisir une formule découverte à 25€ (la 1ère box) !

CODE PROMO : selectos19

Les meilleurs gins pas chers

Parmi les moins chers, j’ai sélectionné deux gins vendus par des marques britanniques emblématiques. Ces deux marques, reconnues à l’échelle mondiale, proposent des London Dry Gin à prix accessible, très appréciés des amateurs !

Notez que tous les gins présents dans ce comparatif sont classés par section en fonction de leur prix au litre.

Gordon’s : le meilleur pas cher

Gordon’s

Prix
17,00 €
Avantages
Un grand classique
Idéal pour préparer un cocktail
Prix abordable
Inconvénients
Aucun défaut relevé

Gordon’s Gin est le plus gros vendeur de gin au monde. Son histoire remonte au 18e siècle, avec une recette gardée encore secrète. Elle a été développée par Alexander Gordon, après l’ouverture d’une distillerie dans le quartier de Southwark en 1769.

Le Gordon’s Gin, que je vous présente dans cette section, est un gin sec de la famille des London Dry Gin, produit à partir de céréales et d’ingrédients végétaux. Distillé à trois reprises, il est réputé pour être assez sec et peu aromatisé. Toutefois, il ne détiendrait aujourd’hui pas moins de 35% de part de marché au Royaume-Uni. C’est donc un classique qu’on peut retrouver un peu partout dans les bars.

Il offre un léger goût de genièvre et de citron, idéal pour la préparation d’un cocktail et plus particulièrement, d’un gin tonic traditionnel avec du Schweppes Original Tonic et une tranche de citron, ou d’un Dry Martini. C’est d’ailleurs un très bon choix, si vous n’avez pas encore eu l’occasion de savourer du gin.

Si toutefois, vous recherchez une bouteille un peu différente, j’entends par là moins classique, sachez que la marque Gordon a notamment lancé, le Crisp Cucumber. Le Crisp Cucumber est composé du traditionnel London Dry Gin, auquel est ajouté du concombre naturel. Vous pourrez ainsi varier vos cocktails !

Pour la petite histoire, la bouteille verte du Gordon’s Gin est celle qu’on retrouve le plus couramment outre-Manche (elle est destinée au marché intérieur et a été introduite en 1904), tandis que la bouteille à l’étiquette jaune correspond à la version d’exportation.

Enfin, une dernière petite anecdote pour la route : chaque étiquette apposée sur les bouteilles représente un sanglier qui, selon la légende, fait référence à un événement de chasse au cours duquel un membre du clan Gordon aurait sauvé le roi d’Écosse.

Beefeater : un gin britannique mondialement reconnu

Beefeater

Prix
33,00 €
Avantages
Issu d’un grand savoir-faire
Élaboré avec 9 ingrédients de qualité
Mondialement reconnu
Inconvénients
Aucun défaut relevé

Beefeater est l’un des gins les plus primés au monde. Son histoire remonte au 19è siècle lorsque l’entrepreneur James Burrough, créateur du gin Beefeater, découvrit un procédé pour mélanger différentes herbes, plantes et épices avec des distillats de céréales… Il est aujourd’hui élaboré par le maître distillateur Desmond Payne, expérimenté et mondialement reconnu.

La recette de gin est restée inchangée depuis sa création avec 9 ingrédients à base de plantes de qualité, sélectionnés à travers le monde (genièvre, racines et grains d’angélique, coriandre, réglisse, amandes, racines d’iris, oranges de Séville et zestes de citron). Il est resté pendant de longues années le seul London Dry Gin produit à Londres.

Cette édition présente une teneur en alcool de 47%, et est donc plus forte que sa version à 40%. Toutefois, elle offre une sensation gustative que la plupart des amateurs de gin décrivent comme étant unique.

Ce gin est marqué par des notes d’agrumes, de pin et de genièvre. Distillé par Desmond Payne qui bénéficie de 40 ans d’expérience, c’est un excellent choix si vous souhaitez déguster un bon cocktail à base de gin avec vos convives.

Pour l’anecdote, le nom Beefeater ferait référence aux hallebardiers de la garde de la Tour de Londres : les gardes étaient surnommés beefeaters car ils recevaient une large portion quotidienne de boeuf en guise de paiement de leurs loyaux services…

Le Beefeater 24, élaboré en 2007, est également très apprécié des amateurs de gin. Desmond Payne a ajouté du pamplemousse à la recette originale, ainsi que deux types de thés.

Les meilleurs gins de milieu de gamme

En milieu de gamme, vous trouverez des marques emblématiques dans le domaine du gin. Ce sont des gins très présents dans les bars, et qui conviendront parfaitement à la préparation de cocktails !

Tanqueray N°Ten Gin : le meilleur milieu de gamme

Tanqueray N°Ten Gin

Prix
41,50 €
Avantages
Très populaire
À base d’agrumes
Récompensé à plusieurs reprises
Inconvénients
Aucun défaut relevé

Le Tanqueray N. Ten est un incontournable parmi les marques de gin existantes. Il est produit par Diageo plc et commercialisé dans le monde entier. Il est originaire de Londres, mais est désormais conçu en Écosse.

C’est un gin élaboré à base de fruits : notamment avec du pamplemousse blanc, des oranges, et du citron vert. Une association très rafraîchissante ! Il est également distillé en petites quantités avec des fleurs de camomille et d’autres plantes comme le genièvre. Sachez qu’il a été distillé pour la première fois par Charles Tanqueray dans le quartier de Bloomsburry à Londres.

Cet alcool très british est une eau-de-vie primée mondialement en raison de sa qualité et de son riche héritage. Il a notamment reçu une double Médaille d’Or au prestigieux San Francisco Spirits Hall of Fame en 2011. Mais il a également été recommandé par l’Ultimate Spirits Challenge en 2013.

Le Tanqueray N. Ten est le seul gin élaboré à base de fruits frais, de baies de genièvre et de graines de coriandre. Il est distillé dans l’alambic N.10 de la distillerie qui lui est entièrement dédié. Cet petit alambic de cuivre, également connu sous le nom de Tiny Ten,  permet de développer une forte concentration d’arômes et d’obtenir les saveurs d’agrumes qui le caractérisent.

Le N. Ten est idéal pour la préparation d’un gin tonic ou d’un martini accompagné d’une petite tranche de pamplemousse. Il est distillé quatre fois pour créer sa douceur fraîche et ses arômes complexes. C’est indéniablement un choix idéal pour les amateurs de cocktails à base de gin.

Bombay Sapphire Gin : un gin infusé à la vapeur avec une dizaine de plantes

Bombay Sapphire Gin

Prix
22,20 €
Avantages
Procédé d’infusion unique
Élaboré avec 10 épices
Idéal pour un gin tonic
Inconvénients
Aucun défaut relevé

Le Bombay Sapphire Gin est également un gin qui a la cote ! Et pour cause, il a été créé en 1987 sur base d’une recette datant de 1761 et qui n’a cessé d’être appréciée des amateurs de gin. Son nom est un clin d’œil à la popularité du gin en Inde à l’époque de la domination britannique. La marque est aujourd’hui contrôlée par le groupe Bacardi.

Le Bombay Sapphire résulte d’une infusion à vapeur d’une dizaine de plantes différentes dont le genièvre de Toscane, la coriandre, les amandes, le citron, l’angélique de Saxe et la réglisse, suspendues dans des paniers perforés en cuivre.  

Cette technique permet de produire un gin fin, léger et élégant. C’est une eau-de-vie idéale si vous souhaitez préparer un cocktail de type gin tonic classique avec une petite tranche de citron vert ou une de ses variantes comme celle à l’orange ou au poivre. Selon les consommateurs, c’est un très bon gin pour préparer des cocktails faciles. Il est également privilégié dans de nombreux bars, car il assez léger et doux en bouche.

Niveau design, c’est une bouteille bleue transparente qui ne passe pas inaperçue dans les rayons. Notez également que chaque bouteille porte une étiquette à l’effigie de la reine Victoria qui fut au cours du 19ème siècle reine du Royaume-Uni (à partir de 1837).

C’est, à mes yeux, l’un des meilleurs rapports qualité/prix de cette sélection. La gamme est également connue pour le Star of Bombay 47,5°, qui rehausse l’équilibre du Bombay Sapphire avec des graines d’ambrette d’Équateur et des écorces de bergamote de Sicile. Il peut également être savouré en cocktails, dans un gin tonic classique, à la menthe ou au gingembre. Il a reçu la médaille d’or au concours IWSC 2016 London Dry Gin.

Gin Citadelle : un gin français aux arômes délicats

Gin Citadelle

Avantages
Élaboré avec 19 aromates
Joli design
Idéal pour un gin tonic
A reçu de nombreux prix
Inconvénients
Aucun défaut relevé

La Citadelle est une marque créée par le célèbre distillateur français Alexandre Gabriel. Les baies de genièvre, qui sont utilisées pour la fabrication de ce gin, sont récoltées sur le site de la maison familiale, au château de Bonbonnet, à Ars. La famille y crée des spiritueux depuis 10 générations.

La Citadelle se compose de 19 ingrédients d’origine végétale, notamment du poivre, de l’anis, de la noix de muscade et de la cannelle, pour un résultat épicé et savoureux. Le genièvre, la base indispensable de la Citadelle, est accompagné d’arômes délicats de fleurs fraîches avec des traits plus marqués d’agrumes.

Chaque aromate, infuse, selon son profil, entre 1 et 4 jours. Le contenu est ensuite distillé dans de petits alambics de cuivre à feu nu afin d’obtenir sa souplesse et son caractère voluptueux en bouche.

Il a été récompensé par plus de 60 titres dont “Spiritueux de l’année” au World Spirits Award 2017, ainsi que “Meilleur Gin au Monde” et “Gin Grand Master” à Londres. Son flacon est également apprécié pour son design, récompensé par une médaille d’or au Spirits Design Master 2017.

Vous pouvez déguster ce gin, pour en savourer toutes les saveurs, avec du tonic ou dans tout autre cocktail. Il est fabriqué à partir de blés, d’eau de source et d’épices. Notez également que ce gin a une teneur en alcool de 44%.

L’entreprise familiale produit également d’autres gins comme Citadelle Wild Blossom Gin, particulièrement apprécié des testeurs pour ses saveurs, et le soin apporté à la présentation de cette bouteille. Un classique parmi les gins français !

Hendrick’s Gin : un gin écossais aux pétales de rose

Hendrick’s Gin

Prix
53,90 €
Avantages
À base de plantes et de pétales de rose
Fabriqué en Écosse et distillé dans un alambic du 19e siècle
Design singulier
Inconvénients
Aucun défaut relevé

Hendrick’s est produit à base d’alcool neutre dans lequel ont infusé des pétales de rose, des concombres et huit autres plantes : de la coriandre, des baies de genièvre, de l’angélique, du cumin, des écorces de citron…

Il est distillé par William Grant & Sons (marque lancée en 1999) à Girvan, en Écosse. Il est réalisé artisanalement en très petites quantités, et distillé dans deux alambics datant du 19ème siècle. Les alambics utilisés par la distillerie sont le Carter Headet et le Bennett Still qui confèrent à ce gin Hendrick’s sa douceur aromatique et son caractère. Il présente, selon les connaisseurs, une puissance aromatique florale et une grande fraîcheur.

Il est présenté dans un flacon qui rappelle les bouteilles d’apothicaires de l’époque victorienne. Le design est donc bien différent de celui de ses concurrents Tanqueray ou Bombay Sapphire, mais il est, selon moi, plus élégant : il offre plus de cachet.

Avec ce gin, vous pouvez concocter de l’Original Dry Martini ou encore un Strawberry Fiels avec des fraises, des ananas, de la coriandre et du sucre de canne. Vous pouvez également préparer un Hendrick’s Gin Buck si vous être friand de citron et de gingembre ou un Garibaldi si vous aimez le Campari et ses saveurs orangées. Sur le site officiel, vous trouverez toute une série de recettes pour varier vos cocktails !

Ce qui le distingue des autres gins, outre les onze ingrédients botaniques classiques qui le composent, c’est l’ajout de pétales de rose bulgares et de concombres. C’est un gin très réputé dans le monde des spiritueux.

Les meilleurs gins haut de gamme

Dans cette section haut de gamme, j’ai sélectionné une liqueur de gin, réputée pour sa qualité. Cette liqueur, qui nous vient de la Forêt-Noire en Allemagne, figure indéniablement parmi les meilleures au monde…

Monkey 47 Schwarzwald Sloe Gin: le meilleur haut de gamme

Monkey 47 Schwarzwald Sloe Gin

Prix
39,01 €
Avantages
À base de fruits et de plantes
Arômes floraux
Design singulier
Inconvénients
Aucun défaut relevé

Monkey 47 est une liqueur élaborée à base de gin, obtenue suite à une macération de prunelles sauvages pendant trois mois. Frais et fruité, ce Sloe Gin 29% dévoile des notes de genièvre et des arômes floraux complexes. Il est élaboré par Alexander Stein dans sa distillerie installée au cœur de la Forêt-Noire au sud-ouest de l’Allemagne…

Il délivre des arômes de pêche de vigne et de confiture de fruits rouges (fraise, framboise, cerise griotte), ainsi que des saveurs de fleur d’oranger, de lilas mauve et de lavande. Une liqueur très pâtissière ! Il offre, selon les testeurs, un caractère franc de genièvre, avec des accents acidulés d’agrumes et des notes florales douces relevées d’épices…

Les saveurs du Monkey 47 proviennent de 47 plantes infusées : de l’hibiscus, du jonc odorant, du sureau, de la canneberge, du jasmin, de l’épicéa… Le chiffre 47, correspond donc au nombre de plantes qui sont cueillies à la main pour élaborer ce nectar.

Il a été baptisé Monkey 47 en hommage au commandant britannique Montgomery. Cet officier anglais, en poste à Berlin, a introduit la fabrication de cette liqueur dans la Forêt-Noire dans les années 50. Le logo Max the Monkey est d’ailleurs un clin d’œil à cette période : il s’agirait d’une référence au nom d’un singe pour lequel il se serait pris d’affection… Son flacon original n’est pas non plus sans rappeler les bouteilles d’apothicaires, avec son bouchon en liège et son étiquette rétro.

Ce gin a la particularité d’être élaboré dans des petites cuvées de 1250 litres et d’être distillé dans des petits alambics chauffés à la vapeur. Il vieillit dans des pots en argile.

Il est reconnu comme étant l’un des meilleurs gins au monde : il a d’ailleurs reçu officiellement ce titre en 2011 (Best in Class – Gin worldwide aux IWSC de Londres 2011 et Gold Medal aux World Spirits Award, 2011).

Malgré son titre prestigieux et sa qualité de fabrication, il est proposé à un prix qui reste relativement abordable. Un très bon choix !

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir du gin ?

Le gin est une eau-de-vie de grain ou de mélasse aromatisée. Cette aromatisation peut se faire naturellement, par infusion ou macération de l’alcool avec des épices, des aromates, des herbes ou avec des essences de gin naturelles ou artificielles. Son goût et son aspect peuvent être ajustés par l’ajout de sucre et de colorant…

Le genièvre, qui donne son nom au gin, en est une composante essentielle. En Europe, le degré minimum d’un gin est de 37,5%.

Quel que soit le style du gin, c’est un spiritueux qui est revenu à la mode. Il peut être consommé pur, frais, mais, le plus souvent, il sert de base pour la préparation de cocktails : généralement un gin tonic ou un Dry Martini !

Alors, pour quel gin opter ? Dans le guide qui suit, j’espère pouvoir vous éclairer sur les différents types de gins qui existent et sur leurs particularités, pour que vous puissiez trouver un gin à la hauteur de vos espérances.

La fabrication du gin

La base du gin est un alcool de grain (seigle, maïs ou mélasse) dans lequel les producteurs font généralement macérer des baies de genièvre, et d’autres aromates. Lorsqu’il est macéré et redistillé, on parle de Genièvre (ou Genever).

Le gin se décline en plusieurs sous-catégories selon le procédé de fabrication. Le “distilled gin”, par exemple, est produit par la redistillation d’un alcool dans lequel ont macéré des herbes naturelles.

Une autre sous-catégorie est le London Dry Gin, un distilled gin dans lequel aucun élément artificiel (arôme ou colorant) n’a été ajouté. Un London Dry Gin, contrairement à la référence qu’il indique, n’est pas forcément fabriqué à Londres, même si le gin est souvent synonyme de culture britannique !

Parmi les modes de production, on parle également de Compound Gin : une technique qui repose sur le mélange d’un alcool neutre avec un concentré d’arôme de gin ou des essences de gin artificielles de baies de genièvre. Cette technique n’implique aucune redistillation.

Les différents types de gins

Le London Dry Gin est certainement l’un des plus populaires. Pour la confection, les producteurs font macérer des baies de genièvre et des aromates dans un alcool neutre à 95 degrés. Il peut s’agir d’eau-de-vie de maïs, de blé ou de seigle, de pommes de terre ou de betteraves. Ensuite, on procède à la distillation. Le taux d’alcool est enfin réduit avec de l’eau distillée avant d’être conditionné.

Le Craft Gin serait, quant à lui, le plus moderne. Il utilise le même processus de distillation que le gin traditionnel, mais est généralement infusé avec des arômes supplémentaires… et parfois insolites. Les gins de cette catégorie, sont généralement connus sous le nom de nouveaux gins occidentaux.

Ensuite, il y a aussi le Old Tom Gin, une version sucrée du gin sec de Londres, avec des notes de sirop ou d’agrumes. Il est idéal pour concocter les vieilles recettes de cocktails à base de gin, comme un Tom Collins.

Le Gin Genever, connu sous le nom de “gin de Schiedam”, est surtout élaborée aux Pays-Bas, en Angleterre et aux USA. Cette eau-de-vie de grain (seigle, orge malté) est aromatisée aux baies de genièvre par redistillation avec d’autres aromates comme de la coriandre.

Enfin, vous avez le Sloe Gin qui est une liqueur rouge au gin aromatisée à la prunelle. La méthode de production traditionnelle consiste à faire tremper les prunelles dans le gin, en utilisant le sucre du fruit, mais de nombreux gins commerciaux sont fabriqués en aromatisant des essences de céréales neutres et moins chères.

Il se décline ainsi en des centaines de variantes ! Vous avez, par exemple, des gins qui dévoilent des notes de poivre, de concombre, de pétales de rose, de coriandre ou d’autres saveurs plus spécifiques (anis, racines de réglisse, safran, etc.). Pour servir un gin tonic, il est donc important de choisir le bon gin et de le combiner avec un tonic adapté.

Ce qui est à la fois passionnant et compliqué avec le gin c’est la liberté dans le cahier des charges. Les deux principales contraintes sont le taux d’alcool qui doit être d’au moins 37,5% et le goût de la baie de genévrier qui doit être « prépondérant ». Pour le reste, […] il y a une grande liberté. Du coup dire « je n’aime pas le gin » ou « j’adore le gin » est un peu réducteur. Personnellement, j’aime goûter un gin pur pour me faire un avis, j’essaie d’y percevoir les arômes dominants […], cela m’aide à les retrouver ensuite lorsque je fais des cocktails. En plus d’aider à apprécier la subtilité du gin, cela permet d’exercer son palais. Si le taux d’alcool vous empêche de le boire pur, vous pouvez ajouter un peu d’eau pour le baisser.Jez - Spirits-station

Les différentes marques et origines

Différentes sortes de gins nous viennent du Royaume-Uni. Vous avez notamment Gordon’s Gin ou Bombay Gin qui proposent différentes sortes de gins comme le Bombay Sapphire ou le Dry Gin. Mais vous avez également d’autres marques incontournables comme Bulldog, Beefeater, Tanqueray, et bien d’autres !  

Pour François, expert en Gin et fondateur de GinInTheBox, c’est sans conteste l’Angleterre qui propose la plus belle palette de gins. Il souligne également la qualité des Gins écossais, car ce sont principalement des distilleries indépendantes et artisanales qui produisent leur propre gin (ils sont, du coup, un peu chers).

Mais même en Belgique, des gins se démarquent comme Filliers, aussi réputé pour son genièvre du même nom. Le Filliers Dry Gin 28, par exemple, contient 28 plantes exotiques et régionales. Vous avez également Poppies Gin qui contient du pavot et qui est vendu dans des bouteilles de terre cuite, dans lesquelles on conservait autrefois du genièvre.

Un peu plus haut, nous avons bien évidemment les Pays-Bas, qui produit du gin de qualité. 

De façon assez surprenante, le Gin est également un savoir-faire irlandais. Mais n’est-ce pas le pays du whiskey direz-vous ? Si bien sûr, mais le gin y gagne en popularité d’année en année ! La raison est assez simple : c’est une boisson qui s’adapte parfaitement à la production artisanale, particulièrement en vogue auprès des consommateurs actuels. Un peu à l’image des micro-brasseries pour la bière, les distillateurs irlandais mettent en avant leur proximité, leurs valeurs humaines et leurs propres mélanges pour des gins uniques. Si vous avez prévu un voyage en Irlande, ce sera l’occasion idéale de découvrir des gins originaux.

Un peu d’histoire…

On attribue souvent l’invention du gin à un certain Franciscus Sylvius, qui, au cours du 17ème siècle, aurait baptisé son breuvage Genever (rebaptisé plus simplement par la suite en “gin”). Le gin était initialement destiné à des fins médicales, la concoction de baies de genévrier étant censée améliorer la circulation du sang et traiter d’autres maladies.  

Il a largement été consommé en Angleterre à partir de 1575, lorsque Guillaume II d’Orange accéda au trône, et interdit toute consommation d’eau de vie étrangère (ce qui favorisa la naissance du gin anglais).

Le gin est devenu populaire à la fin du 17ème siècle lorsque Guillaume III d’Orange, Hollandais et protestant, devint en 1689 roi d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande.

Cet alcool était produit et vendu à moins coût, ce qui contribua à son succès. Londres devint alors officiellement la capitale du gin. N’étant plus uniquement réservé qu’à la noblesse, il est resté très populaire Outre-Manche jusqu’à nos jours.

Au 19ème siècle, la production de gin s’est intensifiée de plus belle avec l’introduction d’alambics qui permirent la production d’un alcool plus propre et pur. Ce nouvel élément a favorisé la création du célèbre London Dry Gin.

Les gins aromatisés, ont contribué au retour du gin dans les bars. Le pionnier, qui reste parmi les meilleurs gins au monde, fut le Hendrick’s assaisonné de concombre.

Il n’y a pas de restriction pour le nombre d’arômes… Le Monkey 47 de la Forêt-Noire en est un bel exemple avec ses 47 ingrédients macérés !

Comment déguster du gin ?

Pour apprécier un gin, vous pouvez réaliser un gin tonic, un incontournable. Pour cela, il vous faudra 6 cl de gin, du Tonic et un quartier de citron. Rien de plus simple !

Pour cela, François, de GinInTheBox vous conseille de choisir un tonic le plus neutre possible pour profiter pleinement des botaniques du gin. Selon lui, le meilleur tonic est « Le Tribute ». Il est également très important de servir le Gin Tonic dans un verre assez large pour mettre assez de glaçons et associer la garniture adéquate.

Il peut également se déguster pur, avec de la glace.

En conclusion, quel gin choisir ?

Le Gordon’s constitue, selon moi, l’un des meilleurs gins parmi les plus abordables. C’est un classique. Je recommande tout autant le Beefeater, un gin britannique très réputé également proposé à un prix accessible.

Toutefois, si vous préférez des saveurs plus originales, optez plutôt pour un Bombay Sapphire ou un Tanqueray N°Ten. Le Tanqueray N°Ten est un gin qui présente des arômes d’agrumes, tandis que le Sapphire résulte d’une infusion à vapeur d’une dizaine de plantes différentes.

Pour les amateurs de productions françaises, je vous recommande également le Gin Citadelle agrémenté de 19 aromates. Ces gins sont idéals pour la préparation de cocktails.

Le gin Hendrick’s, issu d’un processus de production spécifique, sera apprécié par les consommateurs qui aiment les saveurs florales et les arômes de pétales de rose.

Enfin, je vous recommande également la liqueur de gin Monkey 47 si vous aimez les saveurs sucrées et florales, puisqu’il se compose de 47 plantes infusées. Tout comme le gin Hendrick’s, il se démarque par un packaging élégant d’époque.

Mentions honorables

Bulldog : Bulldog est un gin très connu, fabriqué au Royaume-Uni et distillé quatre fois à partir de blés et d’eau de source. Il est aromatisé grâce à un mélange exotique et naturel de 12 plantes et fruits issus de 8 pays différents. On retrouve notamment des notes de lavande, de feuilles de lotus, de longane et des baies de genièvre.

Caorunn : ce gin écossais est distillé en petites cuvées (small batch) dans le Speyside et est composé d’ingrédients locaux. Il fait appel à un alambic spécifique, le Copper Berry Chamber, utilisé dans les années 20 aux États-Unis pour extraire les huiles essentielles servant de base à la création de parfums. Certains ingrédients ont été récoltés à la main autour de la distillerie : la feuille de pissenlit, la bruyère, la baie du myrte des tourbières, une variété de pomme sucrée, ainsi que la baie du sorbier (appelée Caorunn en gaélique).

Broker’s Premium London Dry Gin, 47% : le Broker’s Premium est produit dans une ancienne distillerie dans les environs de Birmingham, et a été récompensé à de nombreuses reprises. Cette version à 47% est une base idéale pour les cocktails.  

Whitley Neill Gin : le Whitley Neill est mis en bouteille à 42% et présente quelques notes d’épices, de coriandre, d’angélique, de citron et d’orange. Il est distillé dans les anciens alambics de la distillerie Langley, près de Birmingham au Royaume-Uni. Outre les composants végétales classiques, il contient deux ingrédients sud-africains : le fruit du baobab et la baie des Incas.

Number 3 London Dry Gin 70 cl : le Number 3 est un London Dry proposé par la Maison anglaise Berry’s Bros. Il est toutefois élaboré au Pays-Bas dans la plus pure tradition à partir de genièvre, d’orange espagnoles, et de pamplemousses.

Plymouth Original Gin 70 cl : le Plymouth a été produit dans la ville du même nom au sud de l’Angleterre. C’est la toute dernière marque à bénéficier de cette appellation. Il a été distillé dans la distillerie Black Friars, l’une des plus vieilles du Royaume-Uni. Le goût du Plymouth est plus doux que celui des London Dry.

Brockmans : si vous aimez les saveurs fruitées, ce gin devrait vous plaire. Il offre un goût de mûre et de myrtille, idéal pour la création de cocktails. Vous pourrez également noter des arômes d’écorce d’orange, de cannelier de Chine et d’angélique. Idéal pour ceux qui trouvent les London Dry trop sec !

Le G’vine Floraison Gin : ce gin, plutôt doux, a la particularité d’être le seul gin fabriqué à partir d’alcool de raisin (au lieu du traditionnel blé ou maïs et orge). Il est produit à Cognac, en Charente. Il a reçu quelques prix, dont la médaille d’or de l’International Review of Spirits BTI en 2008.

Sipsmith London Dry : le Sipsmith Gin est un London Dry distillé dans le quartier londonien de Hammersmith à partir de seigle et d’eau de source. Il présente des notes florales, de genièvre et d’écorces d’agrumes. Le Sipsmith a remporté en 2018 la médaille de bronze à la prestigieuse San Francisco World Spirits Competition.

Roku Gin Japonais : cette eau-de-vie est élaborée par six plantes japonaises dont la feuille et la fleur de sakura, le thé sencha et gyokuro, le poivre sansho et l’écorce de yuzu. C’est le premier gin de la Maison Suntory au Japon ! Parmi les ingrédients traditionnels, on retrouve les goûts de genièvre, d’écorce d’orange et de citron, de coriandre, et de cannelle.

Bathtub Gin Navy Strength : Bathtub Gin Navy Strength est un gin élaboré par infusion à froid après distillation. Il est infusé avec des aromates naturels, notamment du genièvre, de l’écorce de citron et d’orange, de la coriandre, de la cannelle et du clou de girofle. Chaque plante a été écrasée à la main avant la macération, pour un résultat très aromatique et une teinte légèrement dorée.

À propos de l'auteur

Christelle Claessens

Christelle a obtenu un master en communication à l'université de Liège, puis s'est spécialisée via des formations en reportage vidéo et en communication digitale. Elle est actuellement responsable des catégories maison, jardin et bricolage chez Selectos.

Laisser un commentaire

>