Camping et randonnée

Les 5 (vrais) Meilleurs Couteaux de Survie 2019

Mis à jour le 18 octobre 2019

Après plusieurs heures de recherches et l’étude approfondie d’une quinzaine de modèles, nous avons effectué notre sélection des 5 meilleurs couteaux de survie du moment.

Le meilleur, selon nous, est le Gerber LMF II Infantry. Conçu pour un usage militaire, il se montre polyvalent et il n’y a pas grand chose qui lui résiste. Sa fiabilité ne fait aucun doute et sa discrétion est appréciable.

 

Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gamme
Mora Companion Heavy Duty MG carbonGerber Bear GryllsGerber LMF II Infantry
Mora Companion Heavy Duty MG carbonGerber Bear GryllsGerber LMF II Infantry
Malgré une construction moins qualitative, il allie bonne prise en main avec maniabilité pour simplifier son utilisation. Polyvalent, il vous accompagne à la pêche, en randonnées ou à la chasse.Solide, ce couteau léger et maniable offre une résistance fiable dans tous les environnements. Pratique, il est simple à utiliser et sa polyvalence vous permet de faire face à toutes les situations.Polyvalent et fiable, cet outil conçu par les forces spéciales américaines dispose d’un système infrarouge efficace et absorbe fidèlement les charges électriques. Un vrai exemple de résistance.
20,00 €59,95 €179,99 €
Voir sur AmazonVoir sur AmazonVoir sur Amazon

 

Pourquoi nous faire confiance

L’équipe rédactionnelle de Selectos passe des milliers d’heures à rechercher, analyser et comparer des produits afin de dénicher ceux qui offrent le meilleur rapport qualité/prix.

Aucun de nos articles n’est sponsorisé. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez un produit via nos liens, ce qui nous permet de financer notre travail tout en restant totalement impartiaux. En savoir plus.

 

Comment avons-nous fait notre choix ?

Outil incontournable à embarquer dans votre sac de randonnée ou à garder à portée de main dans votre tente de camping, le couteau de survie peut servir à plusieurs tâches. Mais leur simple apparence ne permet pas toujours de comprendre ce à quoi ils servent réellement.

Ainsi, pour vous aider dans vos démarches, nous avons réalisé un guide d’achat reprenant une liste de critères importants à savoir sur ces outils de survie : 

  • Le type de couteau : le couteau de chasse est un modèle à lame fixe de plus de 15 cm, assez pointu et tranchant. Le couteau tactique, à l’origine destiné aux militaires, répond à des situations précises. Fixe ou pliable, sa lame ne fait pas plus de 10 cm. Notez que les couteaux fixes se montrent souvent plus solides et résistants que les couteaux pliants, mais ces derniers ont l’avantage d’être plus compacts.
  • La lame : sa taille varie en fonction du type de couteau et de son utilisation. Elle peut être lisse ou partiellement crantée. La clip point dispose d’une pointe coupée, un peu à l’image d’un sabre. La spear point est munie d’une pointe symétrique. La tanto s’équipe d’une pointe semblable à celle d’un sécateur. La needle point est extrêmement pointue, tandis que la trailing-point a une courbe montante en bout de lame.
  • La longueur : plus votre lame sera longue, plus il vous sera facile de couper et de fendre, mais plus vous aurez du mal à la contrôler, à effectuer des coupes très précises, ou à tailler le bois par exemple. Une lame de 9 à 12 cm sera plus adaptée aux manœuvres précises, aux petites entailles. Mais si vous voulez un bon compromis et une lame polyvalente, optez pour une longueur moyenne de 15 cm.
  • L’acier de la lame : cet élément va définir la durabilité de votre couteau, sa résistance à l’usure et aux conditions extrêmes. Il existe deux types d’aciers : des aciers qui s’oxydent, et qui contiennent du carbone, et des aciers inoxydables (plus populaires). Les aciers qui s’oxydent ne résistent pas à la corrosion, mais sont plus robustes, plus résistants, plus faciles à affûter. Il existe aussi certains aciers inoxydables qui rendent le couteau très solide, comme le AUS-8 ou le CPM3V Steel.
  • Le manche : pour éviter tout glissement, il doit idéalement être muni d’un revêtement anti-dérapant, de type caoutchouc. L’équilibre entre le manche et la lame doit être optimal pour favoriser la maniabilité et donner plus ou moins de puissance. Les matériaux utilisés vont déterminer sa résistance aux fissures, aux chocs ou encore aux conditions extrêmes. Pour un moindre coût, et une bonne robustesse, on préfère les matières composites issues de fibre de verre comme le G-10, populaire, ou le Zytel.
  • L’ergonomie : les couteaux sont parfois munis de fonctionnalités déguisées. Ainsi, certains modèles proposent de changer de lames et s’adaptent à toutes les situations. De la même manière, il peut se transformer en lance (pratique pour la pêche). Notez qu’il existe un système de verrouillage automatique. Enfin, l’ouverture et la fermeture doivent être fluides et ne pas nuire à la réactivité du couteau parce qu’en cas d’urgence, cela peut avoir des conséquences.
  • Les accessoires : l’étui doit être de bonne qualité et à tout prix éviter les frottements avec la lame pour ne pas l’abîmer. Celui-ci contient souvent un système de fixations permettant ainsi de le placer à la taille, à la ceinture, au pied, etc.

Nous sommes partis d’une trentaine de modèles disponibles sur le marché, desquels nous avons pu en extraire une quinzaine qui semblaient intéressants après l’examen de ces critères. Pour les départager, nous avons consulté l’avis des utilisateurs et des experts provenant de sites spécialisés de ventes, des blogs, des chaînes YouTube… Cette recherche a été menée aussi bien du côté anglophone que francophone, pour plus d’exhaustivité.

Nous avons ainsi pu établir notre sélection des 5 meilleurs couteaux de survie actuellement présents sur le marché européen.

 

Les meilleurs couteaux de survie pas chers

Dans cette catégorie de prix, il faudra faire des concessions sur la résistance, la durabilité et le caractère tranchant de la lame.

Néanmoins, le Mora Companion fait quelque peu oublier ses aspects puisqu’il se montre polyvalent avec une prise en main facile et une solidité appréciable malgré sa conception en plastique.

 

Mora Companion Heavy Duty MG carbon : le meilleur pas cher

Mora Companion Heavy Duty MG carbon

Prix
20,00 €
Avantages
Bonne prise en main (manche anti-dérapant)
Polyvalent
Léger et maniable
Prix attrayant
Inconvénients
Lame faite d’acier en carbone
Ne coupe pas de gros objets
Manche en plastique

Ce modèle est présenté par Morakniv, une marque reconnue pour la qualité de ses couteaux.

Cet outil de survie léger et solide, est multi-tâches (pêche, chasse, bushcraft, faire du feu, couper de la viande, etc.). Sa polyvalence lui vaut son efficacité lors de randonnées. 

Son poids est de 102 g. Il mesure 22,4 cm et détient une lame fixe clippoint de 10 cm de long pour une épaisseur d’un peu plus de 3 mm. Sa lame est suffisamment tranchante mais ne sert pas à couper de gros objets. 

Cette version intègre une lame d’acier en carbone tandis qu’une autre embarque une lame en acier inoxydable, un matériau plus résistant à l’humidité et qui n’est pas sujet à la rouille. Pour cette deuxième version, l’entretien sera donc moins important. 

La longueur du manche est de 11,5 cm. Il est constitué d’un plastique solide et résistant avec un revêtement en caoutchouc anti-dérapant. Sa structure favorise une bonne prise en main et offre une belle maniabilité.

Concernant l’étui, sa construction en plastique n’est pas des plus fiables et laisse penser que le couteau pourrait passer à travers. Toutefois, son clip lui permet d’être fixé à la ceinture.

En résumé, le Mora Companion n’est pas prévu pour couper de gros objets mais son utilisation est pratique la pêche ou la randonnée. Parmi ses atouts, on relève sa maniabilité, sa prise en main et sa solidité malgré un manche en plastique. Pour son prix, difficile de faire mieux que ce modèle.

 

Les meilleurs couteaux de survie milieu de gamme

Dans cette section, c’est dans la résistance, la durabilité et la polyvalence que l’on va constater une amélioration. 

Les deux modèles recommandés ci-dessous sont pliables, ergonomiques et simples à utiliser.

 

Gerber Bear Grylls : le meilleur milieu de gamme

Gerber Bear Grylls

Prix
59,95 €
Avantages
Solide et durable
Polyvalent
Pratique et simple à utiliser
Résistant
Inconvénients
Dragonne un peu courte

Nous continuons cette sélection avec le Gerber Bear Grylls, un couteau à lame fixe que l’on reconnaît tout de suite par son coloris orange et gris. 

Ce produit est polyvalent et convient parfaitement pour de la survie. Il peut autant être utile pour faire un feu qu’en tant qu’outil manuel (tel qu’une scie par exemple). Il pèse un peu plus de 300 g pour une longueur totale de 25,4 cm.

Sa lame drop point semi-dentée de 12,2 cm d’une épaisseur de 4,5 mm est en acier inoxydable, avec un fort taux de carbone : elle est robuste et résiste à l’usure. 

Au niveau du manche, le caoutchouc de la poignée ne glisse pas et est facile à prendre en main. Quant au pommeau, situé à la base du manche, il est également fait d’acier ce qui peut être avantageux pour imiter un marteau. Son atout par rapport à ses concurrents, ce sont les trois petits trous qui permettent de se servir de sa lame comme d’une lance.

L’étui fourni se montre résistant à l’eau et à l’humidité tandis que la gaine en nylon, de qualité militaire, est traitée pour résister à la moisissure. 

On trouve aussi un sifflet d’urgence stocké dans le cordon de la longe. Dans la gaine, il y a un allume-feu sous forme de tige, et une petite pierre à aiguiser. Par contre, la dragonne est un peu courte pour le transport.

Le couteau est livré avec un petit guide de survie et des instructions de sauvetage (en anglais). Mais toujours est-il que son ouverture possible à une main vous facilitera déjà grandement la tâche.

Au final, le Gerber Bear Grylls possède un rapport qualité/prix très intéressant. Solide, pratique, polyvalent et simple à utiliser, il vous aidera à vous débrouiller si vous vous perdez en pleine forêt. Ses composants favorisent sa résistance et respectent donc les normes d’un vrai couteau de survie !

 

CRKT M-16 12Z : l’alternative milieu de gamme

CRKT M-16 12Z

Prix
55,00 €
Avantages
Goupille supplémentaire
Ouverture pratique, même en portant des gants
Robuste et tranchant
Inconvénients
Aspect général très “métallique”

Le CRKT M-16 12Z est un couteau de survie pliable classique. Même si l’aspect visuel général est très métallique, cela n’enlève en rien son efficacité.

Il ne pèse que 136 g, révélant ainsi sa légèreté. Déployé, sa longueur dépasse légèrement les 20 cm. Quant à sa lame en acier inoxydable, elle mesure 8 cm et se veut efficace en ce qu’elle est tranchante et pointue.

Il possède un manche à trous en nylon et fibre de verre, qui sont des matériaux robustes. La rigidité de sa poignée ne fait aucun doute et elle tient bien en main.

Le clip disponible pour l’attacher aux vêtements ou à la ceinture est le bienvenu et vous offre un accès direct au couteau en cas de besoin immédiat.

L’ouverture est facile, pouvant même être activée en portant des gants, c’est pratique en cas de conditions extrêmes. Elle sert aussi de sécurité une fois la lame ouverte.

Une goupille supplémentaire renforce la sécurité du couteau, ce qui fait que le système de verrouillage (automatique) tient bien en place. 

Enfin, il est fourni avec une garantie à vie, encore une fois pour les défauts de fabrication ou de matériaux. À nouveau, cela ne concerne pas les mauvaises utilisations qu’on pourrait en faire, il faut donc en prendre soin.

Au final, ce couteau est efficace avec son système de verrouillage particulier qui lui permet de rester bien en place une fois ouvert. Conçu pour être fonctionnel, son fabricant s’est montré particulièrement attentif à son ergonomie pour assurer au mieux votre survie ! 

 

Les meilleurs couteaux de survie haut de gamme

Plus on monte dans les prix et plus on fait face à des couteaux plus fiables et plus résistants avec des fonctionnalités supplémentaires.

Voici donc deux petits bijoux dans le domaine de la coutellerie qui en valent le détour.

 

Gerber LMF II Infantry : le meilleur haut de gamme

Gerber LMF II Infantry

Prix
179,99 €
Avantages
Discret (système infrarouge)
Résistant
Prise en main confortable
Absorbe les charges électriques
Inconvénients
Imposant

Ce couteau à lame fixe a été conçu par les forces spéciales de l’armée US. Une telle conception nécessite un certain investissement. Si son esthétique ne paie pas de mine dans un premier temps, on se rend vite compte qu’il s’agit d’un véritable outil de combattant, même s’il est polyvalent !

S’il n’est pas le plus léger avec ses 330 g (environ), ce n’est pas étonnant puisqu’il mesure 27 cm, le plaçant comme le modèle le plus grand de cette sélection.

Sa lame de 12,3 cm présente une épaisseur de 4,78 mm. Elle est fixe et crantée à la fois, et est faite d’acier Stainless 420HC, matériau qui résiste à la corrosion.

Le manche en nylon ne glisse pas en main et n’érafle pas votre paume grâce à la matière TPV qui accentue le confort et favorise une bonne prise en main. Les trois trous qui permettent de le transformer en lance sont pratiques pour faire de la pêche. 

Le pommeau est pointu et de bonne qualité tandis que le tout absorbe les charges électriques vous préservant de toute décharge éventuelle.

La gaine est résistante au feu et elle peut aussi bien être attachée à la jambe, qu’à la cuisse, qu’à la ceinture ou encore à une veste. Son caractère infrarouge lui empêche d’être détecté par d’autres individus.

En définitive, c’est un couteau de survie de bonne facture qui ne manque pas de tranchant ! D’abord utile pour les soldats américains, il est aujourd’hui devenu un incontournable exemple de polyvalence et d’efficacité. Il sait autant se montrer discret que résistant et tient sur la durée. 

 

Benchmade Bushcrafter 162 : l’alternative haut de gamme

Benchmade Bushcrafter 162

Prix
216,25 €
Avantages
Matériaux qualitatifs
Gaine en cuir
Grande résistance
Fiable
Inconvénients
Lame fixe qui prend un peu plus de place

Le Benchmade Bushcrafter 162 à lame fixe apparaît sous une apparence sobre et classique. Mais sous son physique un peu simpliste, il cache une efficacité redoutable. 

Il a surtout été pensé pour un usage tactique. La marque est connue depuis 1988 pour cette réputation en termes de couteaux de survie. 

Il pèse 318 g pour une longueur totale de 23,2 cm. Mais l’équilibre entre le manche et la lame est bien calculé. 

Gardez à l’esprit qu’un couteau à lame fixe est toujours plus encombrant qu’un pliant mais il assure souvent plus de facilité d’entretien, plus de résistance et plus de fiabilité.

L’acier inoxydable utilisé pour concevoir la lame (11,2 cm), de type CPM-S30V, est de haute qualité et très robuste. C’est l’idéal pour parvenir à couper du bois, du carton, du cordage, et des matériaux solides. 

Le manche bénéficie de finitions en G-10 ainsi que d’une imperméabilité et d’une résistance à la moisissure. On peut, par conséquent, affirmer qu’il est prévu pour un usage en plein air.

Les matériaux utilisés tiennent donc dans des conditions extrêmes. Mais comme si cela ne suffisait pas, on a encore ici une garantie à vie contre les défauts de fabrication. La gaine en cuir est également de bonne qualité.

Au final, ce modèle tranchant démontre l’étendue de ses compétences pour conforter sa deuxième place dans le haut de gamme. Plus encombrant, la marque n’a pas lésiné sur la qualité des matériaux afin d’assurer sa résistance et durabilité, notamment avec un manche bien fini et confortable, et une lame très coupante.

 

Mentions honorables

Ka-Bar Mule Folder II : ce modèle pliable et tactique pèse 255 g et mesure 23 cm (un peu plus de 13 cm lorsqu’il est fermé). Sa lame de 10,16 cm en acier 420 de type tanto est l’une des plus tranchantes selon les utilisateurs. Ses plaquettes G-10 sont jolies et il se présente comme un modèle ambidextre. Nous le recommandons pour la chasse. Cependant son étui en nylon n’est pas le plus qualitatif et son système d’ouverture peut paraître difficile.

Fallkniven A1K : ce couteau de survie pèse 305 g et dispose d’une lame épaisse de 6 mm faite d’acier VG-10 avec des côtés en inox 420. Il résiste à la corrosion et absorbe les vibrations grâce au Kraton, matériau efficace. Son étui est compact et discret et dedans, sa lame ne frotte pas contre les parois. Néanmoins, le caoutchouc du manche a tendance à s’abîmer et il est très cher.

 

En conclusion, quel couteau de survie choisir ?

Notre préférence va au Gerber LMF II Infantry. Conçu par les forces spéciales américaines, peu de choses lui résistent. Il absorbe les chocs électriques, sait se montrer discret avec son système infrarouge et peut se transformer en lance. Amateur de pêche ou simple aventurier, ce modèle est très intéressant.

Le Mora Companion Heavy Duty MG Carbon est notre choix économe. Même si ses matériaux sont un peu moins qualitatifs, il vous dépannera que ce soit à la pêche, à la chasse ou lors de vos randonnées. Sa maniabilité et sa prise en main facilitent son utilisation. 

Enfin, le Gerber Bear Grylls est un bel exemple de résistance, de polyvalence et d’ergonomie. Même s’il est assez basique, sa solidité et sa durabilité méritent d’être soulignées.

Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gamme
Mora Companion Heavy Duty MG carbonGerber Bear GryllsGerber LMF II Infantry
Mora Companion Heavy Duty MG carbonGerber Bear GryllsGerber LMF II Infantry
Malgré une construction moins qualitative, il allie bonne prise en main avec maniabilité pour simplifier son utilisation. Polyvalent, il vous accompagne à la pêche, en randonnées ou à la chasse.Solide, ce couteau léger et maniable offre une résistance fiable dans tous les environnements. Pratique, il est simple à utiliser et sa polyvalence vous permet de faire face à toutes les situations.Polyvalent et fiable, cet outil conçu par les forces spéciales américaines dispose d’un système infrarouge efficace et absorbe fidèlement les charges électriques. Un vrai exemple de résistance.
20,00 €59,95 €179,99 €
Voir sur AmazonVoir sur AmazonVoir sur Amazon

À propos de l'auteur

Maud Collignon

Maud a obtenu un bachelier en communication à Liège, après lequel elle a travaillé pour la RTBF. Coach d'équipe de Basketball, sa passion première est le sport mais la technologie l'attire également. Elle gère actuellement les catégories Sport/Loisir et High Tech chez Selectos.

4 Commentaires

  • Je trouve le top bien mais j’ai l’impression qu’il y a des oubliés ou alors peut être que leur prix ne sont pas justifié un mora bushcraft lame inox ne s’oxyde pas et coûte au alentour de 25 30 euro mise à part l’étui je vois pas de défaut à ce couteau ce n’est que mon humble avis mais le bear ces un jouet trois sortie bushcraft et on lui dit aurevoir

    • Bonjour,

      Merci pou votre avis et votre retour sur ces quelques produits. Nous ne manquerons pas de jeter un coup d’oeil au Mora Bushcraft lors de la mise à jour de notre article.

      Bonne journée

  • Bonsoir,
    Pourquoi le Mora ou le Hultafors OK4 n’ont pas été pris en compte pourtant les meilleurs dans leur domaine rapport qualité/prestation/prix ? Le Berger BG un peu surfait.

    • Bonsoir Didier,

      Merci pour votre avis!

      Le Hutafors OK4, qui se situe fort dans la même gamme de prix que le Mora, avait été éliminé au profit de celui-ci. Et si on avait dans un premier temps bien noté le Mora, on a finalement décidé de l’éliminer de notre sélection car, malgré toutes ses performances, nous avons constaté que de très nombreux utilisateurs se plaignent du fait qu’il s’oxyde (très) vite.

      Par contre, pourquoi trouvez-vous que le Berger BG est surfait? Nous avons pu, bien entendu, émettre une erreur d’appréciation (l’émission d’un comparatif a toujours quelque chose de subjectif)

      Belle journée,

Laisser un commentaire

>