Ordinateurs

Les 6 (vrais) Meilleurs Claviers Mécaniques 2019 – Comparatif

Après plusieurs heures de recherche, j’ai sélectionné pour vous 6 des meilleurs claviers mécaniques disponibles actuellement sur le marché et ma préférence va très directement vers le Corsair K95 RGB Platinum pour l’intégralité de ses fonctionnalités.

Meilleur pas cher
Redragon Anti-ghosting RVB rétroéclairé Clavier de Jeu mécanique étanche avec Bleu commutateurs (K561-UK)
Meilleur milieu de gamme
Corsair K70 RGB MK.2 Clavier Mécanique Gaming (Cherry MX Silent: Lisse et silencieux, Rétro-Éclairage RGB Multicolore, AZERTY FR Layout) - Noir
Meilleur haut de gamme
Corsair K95 RGB Platinum Clavier Mécanique Gaming (Cherry MX Speed, Rétro-Éclairage RGB Multicolore, AZERTY) Noir
Redragon K561
Corsair K70 RGB MK.2
Corsair K95 RGB Platinum
54,99 €
134,93 €
188,99 €
Meilleur pas cher
Redragon Anti-ghosting RVB rétroéclairé Clavier de Jeu mécanique étanche avec Bleu commutateurs (K561-UK)
Redragon K561
54,99 €
Meilleur milieu de gamme
Corsair K70 RGB MK.2 Clavier Mécanique Gaming (Cherry MX Silent: Lisse et silencieux, Rétro-Éclairage RGB Multicolore, AZERTY FR Layout) - Noir
Corsair K70 RGB MK.2
134,93 €
Meilleur haut de gamme
Corsair K95 RGB Platinum Clavier Mécanique Gaming (Cherry MX Speed, Rétro-Éclairage RGB Multicolore, AZERTY) Noir
Corsair K95 RGB Platinum
188,99 €

 

Les meilleurs claviers mécaniques pas chers

Même si un clavier mécanique de grande qualité coûte généralement un prix important, les 2 claviers présentés ici n’ont vraiment pas à rougir de leurs prouesses tant ils sont de bonne facture, avec même une marque de renom répondant à l’appel du clavier budget.

Redragon K561 : le meilleur pas cher

Redragon K561

Prix
54,99 €
Avantages
Prix imbattable
Cadre aluminium plutôt résistant
Pas besoin de software externe !
Inconvénients
LED au look basse qualité
Pas de repose-poignet

Voici bien un fabricant qui est quelque peu inconnu au bataillon dans la francophonie et qui malgré une présence en ligne plus répandue outre-manche et aux USA, commence à se faire une place dans le marché local.

Il faut dire que Redragon propose des périphériques vraiment abordables, qui peuvent certainement attirer le commun des joueurs pour lesquels un budget Corsair par exemple est peu envisageable.

Le Redragon K561 Visnu 87 est, malgré son nom un peu technique, un excellent clavier mécanique prêt à tacler la plupart des jeux compétitifs actuels avec confiance.

La finition, d’abord est digne des plus grands, avec un cadre entièrement en aluminium mat et considéré comme imperméable (mais si vous l’achetez, évitez quand même de renverser votre boisson dessus, aucun de ces claviers n’est vraiment complètement imperméable) et résiste aux chocs.

Les touches, ensuite, sont anti-ghosting, un concept sur lequel nous allons revenir dans le guide d’achat, mais qui évite les incompatibilités entre les touches dans le jeu.

Elles offrent une pression de 60+/- 15 grammes maximale nécessaire, un trajet des touches de 4+/-0.2 mm qui conviennent aussi à la plupart des utilisations extérieures au jeu.

Ces touches sont bien évidemment aussi interchangeables et peuvent être détachées séparément, pour nettoyage ou remplacement, comme sur tout bon clavier mécanique.

On note que le fabricant assure la possibilité de 50 millions de pression de touches, ce qui est plutôt standard dans l’industrie.

Le K651 Visnu est un clavier rétroéclairé RGB (rouge, vert, bleu), qui est à la mode dans beaucoup de domaines mais particulièrement dans le matériel informatique, en produisant 6 thèmes lumineux et 9 cycles de couleur individuelle, dont la luminosité est réglable.

Toutes ces fonctionnalités, hormis le cadre aluminium, sont présentes sur la plupart des claviers qui sont de gamme supérieure, faisant du K651 Visnu un clavier vraiment peu coûteux pour sa qualité.

De plus (si ça ne suffit pas encore), il n’a aucunement besoin d’un programme extérieur pour fonctionner et il est compatible avec tous les OS actuels ! Là où la plupart des claviers mécaniques requièrent un software pour le fonctionnement des LED, Redragon tire son épingle du jeu avec un système un peu confus au départ, mais auquel on s’habitue rapidement.

Il n’y a vraiment pas grand-chose à noter de négatif sur ce modèle à part les LED qui semblent être peut-être de moindre qualité. On peut aussi discuter du fait que c’est un modèle à 87 touches (pas de pavé numérique) qui fonctionne bien pour les joueurs, moins bien pour les travailleurs qui ont besoin d’un accès rapide aux chiffres et d’espace pour poser leurs mains face au clavier.

Et si on veut vraiment insister, on peut aussi déplorer l’absence de repose-poignet, mais à moins de 60 euros, on ne boude pas son plaisir.

Logitech G613 : la marque à la valeur sûre

Logitech G613

Prix
113,24 €
Avantages
Boutons réactifs
Touches multimédia
Repose-poignet
Sans-fil performant
Inconvénients
Pas de rétro-éclairage
Finition au look basse qualité

Logitech, créateur d’excellents périphériques informatiques depuis 1981.

On pourrait imaginer que je propose une publicité pour la marque, il n’en est rien.

Logitech est tout simplement LA référence des périphériques claviers/souris depuis bien longtemps, c’est un simple fait.

Casques, claviers, souris, webcams, accessoires pour tablettes ou encore haut-parleurs Bluetooth, chez Logitech, on conçoit les meilleurs produits possibles et pour tous les budgets.

Et depuis un certain temps, le fabricant suisse va et vient avec certains des meilleurs claviers et souris (Logitech G Pro, Logitech Hero et Proteus, etc…) dont le G613 fait partie, avec un très bon rapport qualité/prix.

Le Logitech G613, modèle sans fil ne donne pas vraiment l’impression, au premier regard, d’être un clavier mécanique de haute qualité et très robuste à cause de sa finition plastique gris foncé, avec un logo minimaliste de la gamme sur son côté gauche. Fort heureusement, on constate qu’il ne se salit pas trop vite et semble plutôt bien résister aux saletés et traces de doigts.

Les différents boutons multimédia présents n’aident cependant pas non plus à l’aspect général du modèle, mais rassemblent toutes les fonctionnalités nécessaires à bout de doigt, on ne va dès lors pas s’en plaindre outre mesure.

Côté touches, Logitech a étrangement décidé de ne pas proposer de rétro-éclairage, qui est pourtant utile à la plupart d’entre nous de nos jours, sans doute afin de privilégier l’autonomie des batteries pour le sans-fil.

Au niveau de la pression nécessaire à celles-ci, le fabricant utilise la technologie Romer-G, silencieuse (fortement, fortement appréciée des travailleurs de bureau pour ne pas avoir un bruit constant quand le clavier est utilisé pour écrire de longs articles comme celui-ci) et garantie d’une durabilité de 70 millions de frappes, idéale notamment pour les athlètes esport, encore plus grâce au faible parcours d’actionnement de 1.5 mm qu’on juge très correct.

Si on ajoute 6 touches macros bien pratiques (et le software les accompagnant qui est plutôt facile à utiliser) pour les amis joueurs, on ne peut qu’être positif sur ses possibilités.

Et puisque le G613 est un clavier sans-fil, on peut s’attarder un moment sur le système « Lightspeed » de la gamme G, qui promet une latence minimum, un stabilité et connectivité égale à celle d’un câble de branchement classique. C’est le cas et le modèle de Logitech est très performant et vous fait très rapidement oublier que vous êtes sur une connexion sans fil.

Un clavier qui est bien meilleur qu’il n’y paraît, malgré quelques petites lacunes et qui comprend un repose-poignet, qui plus est, pas le plus confortable du marché, mais qui fait tout à fait l’affaire, certainement pour moins de 90 euros.

Les meilleurs claviers mécaniques de milieu de gamme

C’est dans cette gamme qu’on trouve généralement les meilleurs claviers à destinés à la plupart des gamers qui prennent leur matériel au sérieux.

Corsair K70 RGB MK.2 : le meilleur de milieu de gamme

Corsair K70 RGB MK.2

Prix
134,93 €
Avantages
Belle finition
Solide et fiable
Repose-poignet amovible
Accessoires prévus
Inconvénients
Prix qui peut être trop élevé pour certains

Si vous lisez mes articles et que vous n’êtes pas familiers d’avance avec la marque, vous savez que Corsair est un des pionniers dans le domaine de la mémoire vive.

Mais la société a aussi fait des périphériques PC son cheval de bataille avec toute une gamme de claviers, souris, tapis ou encore casques de qualité supérieure qui sont très prisés des joueurs en tous genres.

Le Corsair K70 RGB MK.2 fait partie de ces claviers qui servent de référence dans le domaine, mais qui n’est pas nécessairement abordable pour tous, malgré son indéniable qualité quasi haut de gamme.

Ce clavier de Corsair se démarque d’abord par sa superbe finition en aluminium brossé, qui ne laisse absolument pas de traces de doigts visibles après utilisation.

Le rétro-éclairage RGB (donc réglable) est assez intense, mais facilement réglable grâce à un simple bouton présent sur le clavier qui donne la possibilité de faire un cycle de 3 intensités différentes ou de complètement couper la lumière, si vous le désirez.

Le tout est bien entendu aussi réglable via le software de Corsair, qui permet aussi de gérer la luminosité, mais aussi les couleurs et différents thèmes qui s’y rapportent (respiration, cycle de couleurs, vagues, etc…).

Pour ce qui est des touches, Corsair est dans la plupart de ses modèles plutôt permissif et propose de choisir vous-même ce qui vous convient le mieux pour chaque clavier. Vous avez donc le choix entre du MX Blue, Red, Brown, Speed ou Silent selon votre style et votre utilisation. Pour plus de précisions sur ces choix, je vous invite à lire le petit guide d’achat à la fin de cette sélection.

Ces touches sont très réactives et je ne vais pas détailler les pressions, puisqu’elles dépendent du choix cité plus haut. Il faut par contre remarquer que le clavier est un modèle sans pavé numérique et que si vous préférez opter pour un modèle qui inclut ce pavé, il faut certainement vous diriger vers la version « K70 Lux ».

En outre, le Corsair K70 RGB MK.2 possède un repose-poignet amovible, point très positif et tout à fait en sa faveur, surtout si on considère que la finition de celui-ci est de bonne facture et parfaitement confortable une fois attaché.

Au niveau des accessoires, enfin, ce clavier comprend un passe-câble dont je ne peux assez vanter les mérites, doublé d’un port USB pour votre casque, souris (même si je ne recommande pas la connexion de celle-ci à cet endroit) ou encore, pour moi, le branchement d’un petit ventilateur USB pour les jours de chaleur !

Je n’ai absolument pas de reproches à faire à ce clavier qui est en tous points parfait, si ce n’est que son prix, aux alentours de 150-170 euros, n’est clairement pas abordable pour tous, mais promet une qualité que peu d’autres marques atteignent à l’heure actuelle.

Roccat Vulcan 120 : le clavier qui surprend

Roccat Vulcan 120

Prix
Dès 109,90 €
Avantages
Très beau et solide
Minimaliste
Repose-poignet
Inconvénients
Cher pour ses fonctionnalités limitées
Repose-poignet peu confortable

Roccat est une de ces marques que je n’aurais jamais vu au devant de la scène il y a quelques années.

Vers 2011 ou 2012, les périphériques proposés par ce constructeur offrent en effet une alternative peu coûteuse aux produits Razer ou Corsair déjà à la pointe de leur domaine, mais dont la qualité et la finition est certainement, à l’époque, bien en-dessous des marques phares.

Si on y ajoute le design que je trouve à ce moment-là (et c’est assez subjectif, j’en suis conscient) tout simplement moche de leurs produits, il n’y a rien qui pour moi fonctionne avec Roccat (il suffit de voir le Ryos par exemple, qui en plus d’être laid est très encombrant) durant ces quelques années qui mènent en l’an de grâce 2019.

Cette époque est révolue et il semble que Roccat ait bien anticipé les besoins des joueurs que ce soit en termes d’ergonomie ou de solidité avec un clavier mécanique minimaliste, mais considéré comme étant haut de gamme, j’ai nommé le Roccat Vulcan 120.

Le Vulcan 120 est beau, c’est indéniable.
Une finition aluminium robuste tout à fait aux normes actuelles, avec des touches qui sont visibles directement sur le mécanisme, sans cadre, comme c’est le cas de plus en plus de claviers à l’heure actuelle.

Ces touches sont ultra-fines, mais semblent bien résistantes et font ressortir sans difficulté le dispositif de couleurs RGB, qui est quant à lui réglable via un software externe pratique, mais perfectible car moins complet que ceux proposés par Corsair, notamment.

Les interrupteurs de ces touches sont supposés être comparables à ce que la concurrence propose, avec une pression supposément 20% plus rapides que ce que d’autres font en la matière, mais Roccat ne précise malheureusement à aucun moment à quels interrupteurs ils font allusion.

Tout ce qu’on peut noter, c’est une bonne réactivité pour un bruit raisonnable, ce qui doit sans doute mettre les touches à hauteur d’un Cherry MX Red ou Brown de chez Corsair… pas mal du tout étant donné que Roccat propose généralement des claviers bien moins chers que Corsair ou Razer !

Beau et solide, oui, mais au détriment de ses fonctionnalités, car le Vulcan 120 n’en propose…presqu’aucune. Pas d’USB supplémentaire, pas de fiche mini-jack, pas de passe-câble, pas de macros dédiés, ni de touches anti-dérapantes, c’est un peu dommage si on veut faire le poids dans le milieu et si on joue à d’autres jeux que des FPS.

Le clavier offre néanmoins un repose-poignet magnétique en plastique, pas très confortable, c’est vrai, mais qui a le mérite d’exister.

Les autres réglages multimédia (son, intensité de la lumière) sont accessibles via une molette sur le dessus du clavier. Rien de transcendant, mais suffisant pour en faire un clavier mécanique décent.

Bref, pour moins de 160 euros, c’est peut-être le clavier qui vous convient dans cette sélection par sa beauté et sa qualité et on note que Roccat a fait nombre d’efforts pour être au même niveau que sa concurrence, mais je vous conseille néanmoins plutôt un clavier Corsair our Razer si votre budget permet d’ajouter encore une vingtaine d’euros supplémentaires.

Les meilleurs claviers mécaniques haut de gamme

Le hardcore gamer ne manque pas de choix à l’heure actuelle lorsqu’il s’agit de sélectionner un clavier mécanique de qualité supérieure. Mais les 2 produits qui suivent sont sans doute ce qui se fait de mieux dans le haut de gamme à l’heure actuelle et l’un d’entre eux est clairement mon choix personnel pour une bonne raison à découvrir ici.

Corsair K95 RGB Platinum : le meilleur haut de gamme

Corsair K95 RGB Platinum

Prix
188,99 €
Avantages
Touches macro et touches anti-dérapantes pour les FPS
Repose-poignet amovible
Câble tressé
Inconvénients
Prix élevé
Choix limité pour les touches Cherry MX

Nous avons vu précédemment dans notre sélection un autre clavier de cette marque extrêmement populaire, le K70 MK.2, clavier qui est déjà au top de ce qui peut se faire à l’heure actuelle.

Dès lors, comment proposer un autre clavier très comparable mais qui puisse encore perfectionner ce qui fait la force du K70 ?

Le K95 RGB Platinum répond rapidement à cette question et se trouve justement être mon choix personnel pour cette sélection.

J’ai la chance de posséder moi-même un excellent clavier de marque Corsair, un modèle plus ancien, mais qui possède une bonne partie des possibilités de ce clavier, donc je sais d’emblée que la qualité de ces produits, leurs finitions et leurs performances sont parmi les meilleurs du marché actuel.

Ce produit a déjà un ou deux ans et limite par exemple la couleur (rouge seulement pour moi) et des détails d’importance tels qu’un câble tressé et un passe-câble en-dessous du produit.

Le K95 donc, est un clavier de la marque Corsair qui reprend une bonne partie des spécificités de son petit frère le K70.

La finition, tout d’abord, est superbe, en aluminium brossé qui ne laisse pas de traces et qui promet une résistance au temps et aux chocs absolument excellente.

Les touches, ensuite, sont évidemment mécaniques et anti-ghosting, avec un choix (plus limité que pour le K70 par contre) entre du MX Brown (à tendance plus tactile et silencieuse) et du MX Speed (rapide, précis, mais nettement plus bruyant).

L’ensemble est rétro-éclairé, avec des dizaines de possibilités en matière de thèmes d’éclairage, en Rouge Vert Bleu et comprenant une intensité réglable soit sur le clavier, soit via le software très simple d’utilisation.

Il est bon de noter que ce clavier est un modèle qui comprend un pavé numérique et un excellent repose-poignet amovible, bien que plus salissant que le reste du cadre en aluminium.

Là où le K95 RGB Platinum se démarque, enfin, c’est par ses accessoires, qui viennent parfaire ce que le K70 faisait déjà très bien et placent donc ce clavier en tête des choix de cette sélection.

Outre le passe-câble et l’USB disponible sur le produit, ce clavier propose 6 macros programmables montées sur des touches antidérapantes, pour un contrôle absolu et qui me semble presque nécessaire pour tout qui recherche un mouvement rapide, mais stable, des doigts sur le clavier.

Les touches ZSQD sont elles aussi proposées avec une alternative antidérapante que je ne peux assez recommander pour tous les joueurs de FPS qui se respectent.

Si vous pouvez vous contenter d’un K70, ou que vous préférez des touches en MX Silent, très bien.

Si le MX Brown ou MX Speed fonctionne pour vous et que le budget le permet (car ce clavier est cher, ce qui est le seul reproche possible à lui faire), foncez sur le K95 les yeux fermés, c’est LE meilleur clavier mécanique haut de gamme à l’heure actuelle.

Razer BlackWidow Chroma V2 : le vétéran qui retourne au combat

Razer BlackWidow Chroma V2

Prix
Dès 108,73 €
Avantages
Repose-poignet très confortable
RGB réglable à la touche près
Choix du type de touches
Prise mini-jack
Inconvénients
Prix trop élevé face à ses concurrents
Finition en plastique

Razer est un des vétérans des périphériques gaming. C’est un fait.

La marque propose du matériel à destination des joueurs hardcore depuis bientôt 20 ans sans faillir et en maintenant leur place dans le haut du classement des firmes innovantes dans le domaine.

Depuis la souris Boomslang, de 2000 dpi (ce qui était révolutionnaire à l’époque), ils n’ont eu cesse d’améliorer leurs produits pour plaire à tous les joueurs exigeants, ce qui explique le coût plutôt colossal d’une bonne partie de leurs gammes, à tous les niveaux.

Le clavier qui nous intéresse ici est le Razer BlackWidow Chroma V2, qui vient mettre à la retraite son prédécesseur avec un modèle très récent (2017), mais aussi très performant.

Razer présente un modèle très haut de gamme qui pourtant ne semble pas l’être lorsqu’on le retire de sa boîte.

En effet, le BW V2 est conçu en plastique matte, qui il faut le reconnaître, est bien résistant, mais qui est en-dessous de ce qui se fait chez Corsair et d’autres marques moins connues où les claviers sont conçus dans un cadre en aluminium brossé, sans doute plus lourd (quoique…) mais très solides et surtout, non salissants, ce qui n’est malheureusement pas le cas ici.

La deuxième chose qu’on remarque en déballant ce modèle, c’est aussi que le repose-poignet amovible proposé est en caoutchouc et mousse, qui en fait l’un des plus confortable jamais conçu, même dans les marques concurrentes. Celui-ci est aimanté pour être attaché au clavier et ne pas bouger en cas de mouvements brusques.

Pour ce qui est des touches, Razer offre une alternative au Cherry MX de Corsair avec un choix possible entre le Razer Green (tactile, bruyant), Razer Orange (tactile, silencieux) et le Razer Yellow (Linéaire et silencieux).

Si vous ne devez pas travailler sur votre PC, qui est réservé uniquement aux jeux, préférez le Razer Green, sinon, optez plutôt pour le Razer Orange et oubliez vite le Yellow, qui n’ajoute pas grand-chose d’extraordinaire si on le compare à la concurrence.

C’est un clavier qui est évidemment RGB, réglable via le software Synapse qui permet de gérer chaque touche individuellement. C’est un détail, certes, mais cela permet de concevoir des pressions de touche sympathiques et personnalisées.

On trouve aussi 5 touches macros du côté gauche du clavier, elles aussi paramétrables via Synapse, mais aucune de ces touches n’est proposée en version antidérapante, bien regrettablement.

Le BlackWidow Chroma V2 est par contre un clavier qui met l’accent sur les accessoires utiles. On trouve ainsi un USB et surtout une prise mini-jack pour brancher son casque à l’arrière de celui-ci et toute une connectivité qui se fait via un câble tressé certes épais, mais très solide et manipulable, qui garantit une résistance optimale aux manipulations quotidiennes.

Au final, Razer nous propose un clavier haut de gamme un peu moins bon que ce qui se fait chez ses concurrents, à un prix plus élevé, mais qui a le mérite d’inclure le meilleur repose-poignet disponible, critère qui n’est pas à sous-estimer quand on passe des heures sur son ordinateur.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre clavier mécanique ?

Il existe beaucoup, mais vraiment beaucoup de possibilités lorsqu’il s’agit de choisir un clavier mécanique.

Des marques connues et moins connues, des dizaines de fonctionnalités et pas de fonctionnalités du tout, ou encore du RGB et du non RGB.

Si vous êtes un joueur « hardcore », le choix peut vous paraître évident et simple, mais si vous êtes plutôt un joueur occasionnel, vous n’avez sans doute aucune idée de ce qui rend meilleur un clavier mécanique par rapport à un autre.

Dans tous les cas, nous allons essayer ici de dégager les critères essentiels pour un achat qui répond au maximum à vos attentes.

Les différents interrupteurs

Dans notre sélection, nous avons parlé des interrupteurs et des différences de pressions entre chaque type disponible.

La référence en la matière est généralement Corsair, qui divise ses mécanismes en cinq catégories (ou plus, mais les plus connues et utiles sont présentées ici).

Le Cherry MX Red

Le red (ou rouge) est l’interrupteur qui est le plus demandé par les joueurs. La force de pression nécessaire pour pousser la touche n’est que de 45 grammes (ou centinewton), ce qui en fait une série d’interrupteurs un tout petit peu bruyants, mais très réactifs et donc en grande demande par les joueurs exigeants.

Les claviers équipés de MX Red sont généralement un peu plus chers que les autres

Parfait pour jouer, déconseillé pour la dactylographie et le travail sur le PC en général.

Le Cherry MX Blue

Les interrupteurs bleus sont destinés aux personnes qui favorisent la dactylographie et le travail au jeu (le point de relâchement est supérieur au point de pression) à cause des doubles pressions qui ont tendance à être en-dessous des autres interrupteurs.

Je le déconseille généralement aux joueurs et aux travailleurs, en privilégiant le Brown ou Silent.

Le Cherry MX Brown

Les interrupteurs bruns sont certainement ceux qui conviennent le mieux pour les deux utilisations d’un clavier. Ils constituent un juste milieu entre jeu et travail et je recommande certainement ce mécanisme pour tous ceux qui utilisent leurs PC pour jouer régulièrement mais qui travaillent aussi dessus toute la journée.

Le Cherry MX Silent

Ces interrupteurs sont disponibles en Red ou Black. Comme leurs noms l’indiquent, ils sont silencieux.

C’est ici ceux que j’utilise, parce que je n’aime pas entendre le cliquetis incessant du pressage des touches, mais je veux tout de même un clavier dont les touches ne demandent qu’une pression minime des touches.

Le red demande 45 grammes de pression, le noir 60, le choix est le vôtre, mais 45 me semble être un bon compromis pour tout joueur régulier.

Le Cherry MX speed

Le plus rapide des interrupteurs, avec la durée de pression et la distance totale de pression les plus courtes disponibles. Pas de cliquetis ici, mais le feeling est très différent des autres claviers et ne convient pas à tout le monde.

Les joueurs professionnels préfèrent parfois ces interrupteurs.

Pour résumé, un joueur convaincu peut sans doute se diriger vers du MX Red alors que quelqu’un qui travaille autant qu’il joue peut, lui, faire confiance au MX Brown ou Silent.

Les autres sont plutôt réservés aux personnes ayant déjà une longue expérience de l’utilisation d’un clavier mécanique.

Pour les marques autres que Corsair, il vous suffit de vous référer à ce comparatif et de voir quel genre de touche semble correspondre à vos besoins avec le Green ou Orange chez Razer, par exemple.

L’anti-ghosting

Même si la plupart des claviers proposent cette fonctionnalité, il est bon de s’assurer qu’elle est présente sur le clavier que vous convoitez, si celui-ci est prévu pour jouer.

Le ghosting est simplement le fait d’appuyer sur plusieurs touches simultanément et le fait que le clavier n’enregistre pas généralement au-delà de deux touches simultanées.

Les joueurs n’apprécient généralement pas ce ghosting, qui empêche d’enchaîner plusieurs combinaisons sur le clavier.

La plupart des constructeurs actuels proposent donc un système « anti-ghosting » qui permet au clavier et à l’ordinateur d’enregistrer toutes les touches pressées simultanément sans aucun blocage.

Soyons clairs, en 2019, aucun clavier mécanique ne doit passer à côté de cette fonctionnalité.

Le rétroéclairage

En 2019, outre l’anti-ghosting, le fait de ne pas proposer de rétroéclairage est très rare pour un clavier mécanique. Nous avons vu dans notre sélection que Logitech fait partie des fabricants qui vendent encore des claviers sans éclairage LED.

C’est une préférence personnelle mais en cas de faible luminosité, l’éclairage du clavier est un avantage non négligeable que je conseille à tous.

Bien entendu, il est clair que même si la plupart des claviers vendus en ce moment proposent le RGB, un système à couleur unique est tout aussi bon pour certains et est presque à chaque fois moins cher (c’est le cas de mon Corsair Strafe MX Silent, qui ne propose qu’un éclairage rouge, qui fonctionne très bien pour moi).

Le confort

Ce critère passe avant tout et presque exclusivement par la présence d’un repose-poignet.

Je pense avoir insisté sur ce point tout au long de notre sélection et pour une bonne raison.

Passer une journée entière sur son ordinateur de manière régulière, sans repose-poignet, peut facilement mener à des douleurs au niveau des poignets, tendinites ou syndrome du canal carpien.

Mon clavier ne propose pas de repose-poignet, j’ai donc acheté cet article à part et je suis très content de l’avoir fait (et je n’ai jamais mal aux poignets, qui sont toujours à la même hauteur que le reste de ma main par rapport au clavier).

Si vous avez le choix entre un modèle avec ou sans cette fonctionnalité, optez pour celui qui la propose, qu’elle soit détachable ou non, vos mains vous en seront infiniment reconnaissantes.

Les fonctionnalités supplémentaires

Il existe bien entendu bon nombre de fonctionnalités supplémentaires sur un clavier mécanique moderne.

RGB

La première est sans aucun doute la présence d’un système d’éclairage RGB (RVB ou rouge vert bleu en français) avec des thèmes et cycles de couleurs personnalisables.

C’est à la mode en ce moment et c’est beau, on ne peut pas le nier, même si ce n’est pas absolument nécessaire.

La finition en alu brossé

Je conseille en outre aussi de vérifier la finition du clavier et de préférer les versions en aluminium brossé, qui ne laissent pas de traces de doigts.

Les connectiques

De plus, j’ai une petite préférence pour ces modèles qui proposent un USB supplémentaire ou une fiche mini-jack pour brancher casque ou tout accessoire possible directement sur le clavier sans devoir passer par derrière l’ordinateur.

Les derniers produits en vente en ce moment proposent généralement de l’USB 3 pour même pouvoir connecter un disque dur externe presque sans perte.

Les touches particulières

On peut aussi trouver les touches multimédias, les macros (particulièrement affectionnées par les joueurs de MMO, STR, etc…) un bouton pour régler l’intensité de l’éclairage et bien d’autres encore.

La majorité des accessoires disponibles sont généralement utiles aux joueurs chevronnés à moins que vous soyez plutôt du genre minimaliste, et il n’y a rien de mal à ça.

À propos de l'auteur

Pierre-Anthony Hubert

Geeker est mon métier, dans plusieurs langues, avec une préférence pour les jeux vidéos et l'esport.
Je m'intéresse à tout, tout le temps, sans être certain que ce soit une qualité ou un défaut. J'ai déjà donné raison à quelqu'un qui n'était pas d'accord avec moi sur Facebook.

Laisser un commentaire

>