Le Meilleur Champagne

Mis à jour le 25 octobre 2021

Après avoir analysé et comparé pendant 10 heures le catalogue de 40 maisons de champagne, notre choix se porte sur le Veuve Clicquot Brut Vintage.

 

Notre choix, Meilleur milieu de gamme

Veuve Clicquot Brut Vintage 2012

Assemblé à partir de trois cépages, ce champagne se démarque par son caractère (prédominance de Pinot Noir) avec des notes légèrement boisés vanillées et grillées (5% des vins qu’il contient sont élevés dans de larges tonneaux de bois français).

62,90 € sur Vinatis

Si vous souhaitez déguster un champagne de haute qualité pour un prix qui reste relativement abordable en regard des prix pratiqués par certains producteurs, nous vous conseillons ce Veuve Clicquot Brut Vintage 2012. Assemblé à partir de Pinot Noir (61%), Chardonnay (34%) et Pinot Meunier (5%), son procédé de vinification lui offre aussi des notes légèrement boisées, vanillées, et grillées. Il comprend 8 g de sucre/litre.

 

Meilleur pas cher

Perrier-Jouët Grand Brut

Issu d’un assemblage de trois cépages, ce champagne se démarque par des arômes fruités et floraux, avec une légère pointe de vanille. Il est idéal à l’apéritif, pour accompagner un plat ou un dessert.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Si vous recherchez un champagne plus abordable pour l’apéritif, accompagner un plat ou un dessert, c’est sans conteste le Perrier-Jouët Grand Brut que nous recommandons. Issu d’un assemblage de Chardonnay (20%), de Pinot Noir (40%) et Pinot Meunier (40%), il dévoile des arômes fruités et floraux, avec une légère pointe de vanille. Il pourra facilement accompagner divers mets (poisson, viande blanche, légumes croquants, poêlée au tofu, etc.). Notez que son dosage en sucre peut varier entre 8 et 11 g/L, selon la qualité de la vendange de l’année.

 

Meilleur haut de gamme

Champagne Bollinger Grande Année 2012

Avec la Grande Année 2012, la Maison Bollinger offre une cuvée spéciale donnant place à un champagne à boire à partir de 2024 jusqu'en 2050. Il se compose principalement de Pinot Noir et est complété par du Chardonnay.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Le mélange délicat de Pinot Noir (71%) et de Chardonnay (29%) offre à ce champagne une robe aux reflets dorés. S’il doit en principe se garder encore quelques années, nous pouvons tout de même vous dire qu’il offre un bouquet mélangeant des arômes de miel, pain d’épices et de cannelle. Ses notes ainsi fruitées, épicées et florales s’accorderont avec du poisson, de la viande rouge, du fromage mais également des crustacés et du foie gras. Il est donc idéal pour les grandes occasions.

 

Alternative pas chère

Pol Roger Réserve

Ce champagne brut, aux notes fruitées, est assemblé à partir de trois cépages. Parfait pour l’apéritif, il s’accorde aussi facilement avec une entrée à base de poissons, crustacés et fruits de mer, mais aussi avec différentes viandes et desserts.

Patientez… Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

La Maison Pol Roger, détentrice du “Royal Warrant” de sa majesté Elizabeth II, est très appréciée au Royaume-Uni (où elle fut la première à vendre une bouteille de champagne en 1877). Le Pol Roger Réserve est un champagne brut, non millésimé et prêt à boire, qui a été assemblé à partir d’un mélange de Chardonnay, Pinot Meunier et Pinot Noir, à raison de 33% chacun (parmi les vins de l’année et ceux de réserve, à concurrence de 25% pour ces derniers). Il est ensuite dosé (8 g/L) et mis en cave pendant 4 ans.

 

Notre sélection

Notre choix, Meilleur milieu de gammeMeilleur pas cherMeilleur haut de gammeAlternative pas chère
Veuve Clicquot Brut Vintage 2008Le champagne Grand Brut de chez Perrier-JouëtChampagne Bollinger Grande Année 2012Pol Roger Réserve
Veuve Clicquot Brut Vintage 2012Perrier-Jouët Grand BrutChampagne Bollinger Grande Année 2012Pol Roger Réserve
Assemblé à partir de trois cépages, ce champagne se démarque par son caractère (prédominance de Pinot Noir) avec des notes légèrement boisés vanillées et grillées (5% des vins qu’il contient sont élevés dans de larges tonneaux de bois français).Issu d’un assemblage de trois cépages, ce champagne se démarque par des arômes fruités et floraux, avec une légère pointe de vanille. Il est idéal à l’apéritif, pour accompagner un plat ou un dessert.Avec la Grande Année 2012, la Maison Bollinger offre une cuvée spéciale donnant place à un champagne à boire à partir de 2024 jusqu'en 2050. Il se compose principalement de Pinot Noir et est complété par du Chardonnay.Ce champagne brut, aux notes fruitées, est assemblé à partir de trois cépages. Parfait pour l’apéritif, il s’accorde aussi facilement avec une entrée à base de poissons, crustacés et fruits de mer, mais aussi avec différentes viandes et desserts.
62.90 € sur Vinatis
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

 

Mentions honorables

Haton et Filles – Carte blanche (25,30 € lors de la publication) : Pour l’apéritif ou le dessert. Ce champagne est équilibré, fruité et gourmand. Il est expressif au nez, mais rond et frais en bouche. Issu du cépage Pinot Meunier, il est idéal à l’apéritif ou en accompagnement d’un dessert fruité. Vous pouvez, par exemple, le marier avec des verrines de mangue au jambon cru ou un cheesecake au coulis de fruits de la passion. Il est aussi disponible dans un étui.

CL de la Chapelle – Instinct 1er cru (29,55 € lors de la publication) : En accompagnement d’une entrée ou de poisson. Il est issu des vignes cultivées par un vigneron appartenant au collectif des Champagnes de Vignerons et élaboré sur son domaine. Au nez, il offre des notes de fruits blancs et de fleurs blanches. Il est particulièrement conseillé de le déguster à l’apéritif ou en accompagnement d’une entrée ou d’un repas à base de poisson. Une version Magnum (1,5 L) est aussi disponible.

Piper-Heidsieck Brut (34 € lors de la publication) : Une alternative corsée mais équilibrée. Ce champagne est élaboré à partir de Pinot Noir (50%), Chardonnay (20%) et Pinot Meunier (30%) par la Maison Piper-Heidsieck qui connaît un certain succès depuis sa création en 1785. Plutôt corsé (mais équilibré) avec des arômes d’agrumes, de pommes et d’amandes, il est parfait pour accompagner des crustacés, des coquillages, des poissons en sauce ou des fromages doux. 

 

800+ Comparatifs
400+ Tests
100% Impartial

Pourquoi nous faire confiance ?

Selectos compare et teste des centaines de produits pour vous aider à faire de meilleurs achats. Nous recevons parfois une commission quand vous achetez via nos liens, ce qui permet de financer notre travail. En savoir plus

 

Comment choisir son champagne ?

Rien de mieux qu’une flûte de champagne pour célébrer une occasion ou tout simplement pour le plaisir ! Mais pour pouvoir déguster un champagne de qualité, il faut prêter attention à certains petits détails, au risque de tomber sur un mousseux dont l’acidité nous fera à jamais nous détourner de ce délicat et raffiné vin effervescent.

Pour vous aider dans votre choix, nous avons tout d’abord réuni les différents facteurs qui déterminent la qualité et les saveurs d’un champagne : 

  • La méthode de fabrication : selon la méthode employée pour la fermentation et leur entreposage, on obtient un vin effervescent différent. Ainsi, le champagne résulte d’une méthode propre à la région (méthode champenoise), qui diffère de la méthode traditionnelle par le recours à une deuxième fermentation en bouteille, et qui ne peut être utilisée que pour la production du champagne. Son élaboration est un vrai savoir-faire qui exige de la patience !
  • Le terroir : la France produit pas moins de 640 millions de bouteilles de vins effervescents dont près de la moitié sont des champagnes qui proviennent de la région du même nom. Il est essentiellement produit sur les 35 000 ha de vignes qui entourent Reims, Épernay, Château-Thierry et Bar-sur-Aube et se pare donc de nuances subtiles en fonction de la zone où il est cultivé. Seuls 324 villages ont le droit de nommer leur champagne “cru”. 
  • Le statut de l’embouteilleur : le champagne est le seul vin AOC (Appellation d’origine contrôlée) pour lequel il n’est pas obligatoire d’indiquer cette mention. Par contre, l’étiquette doit comporter certaines données, notamment le domaine qui a procédé au dégorgement.
  • Le cépage : il désigne un type de plant de vigne. Chaque variété possède ses propres caractéristiques (lieu de culture, aspect, goût, besoins en eau, nutriments et soleil,…). S’il existe près de 6 000 cépages, on constate que ce sont souvent les mêmes qui reviennent dans l’élaboration des vins comme le Chardonnay ou le Pinot Noir.
  • L’assemblage : on utilise essentiellement trois cépages pour élaborer un champagne. Le Chardonnay (raisin à peau claire), le Pinot Noir et le Pinot Meunier (raisins à peau noire et à jus blanc). Les différentes maisons disposent de leurs propres proportions dans les assemblages. À noter aussi que la plupart des champagnes bruts ne sont pas millésimés.

La mention “Cru” attire généralement notre attention sur une bouteille de vin. C’est aussi, malheureusement, un des critères qui entrent dans la détermination du prix du champagne, et la note peut s’avérer assez salée ! 

  • Le brut sans année (BSA) : il est élaboré à partir de cépages, d’années et de régions différentes. Les marques jouent alors sur le dosage afin de se distinguer les unes des autres. Ce champagne est vieilli en cave au minimum 15 mois avant d’être commercialisé. 
  • Le millésimé : il est composé intégralement (et exclusivement) de raisins d’une (même) année qui s’est avérée particulièrement bonne, et ce, dans les trois cépages habituels. Il doit, en prime, vieillir en cave un minimum de 3 ans. Selon les années (et récoltes), les arômes peuvent varier. Certaines maisons proposent même des cuvées prestige, pour des années plus qu’exceptionnelles. 
  • Le Grand Cru : cette appellation n’est pas accordée en fonction de l’année, mais du terroir. Dans le cas du Grand Cru, seules les communes classées à 100 % (celles qui possèdent les meilleurs terroirs) peuvent apposer cette appellation.
  • Le premier cru : même principe que pour le Grand Cru, mais pour des communes dont le classement est compris entre 90 et 99%.
  • Le blanc de blancs : il est élaboré exclusivement à partir de Chardonnay. Le goût est plus délicat, et le prix nettement plus élevé.
  • Le blanc de noirs : il est issu du Pinot Noir et du Pinot Meunier.
  • Le rosé : on l’obtient, soit en mélangeant un champagne ordinaire à du Bouzy (vin rouge champenois), soit avec un mélange issu de la macération de la peau des pinots lors de la vinification. Le rosé est surtout très prisé des dames et fait toujours sensation lors d’occasions telles que la Saint-Valentin ! 
  • La cuvée spéciale (ou brut réservé, brut premier, grande réserve) : cette mention est purement commerciale (mais elle attire l’œil du consommateur), et ne se rapporte à rien de spécifique. On la retrouve aussi bien sur les bouteilles de vins millésimés que bruts. 

Après le cru, il faut examiner le dosage qui correspond à la quantité de sucre ajoutée (notamment pour créer l’alcool) :   

  • Le brut nature et l’extra-brut : si le vin n’a reçu qu’un dosage inférieur à 3 g par litre, on parle alors d’un brut nature ou “zéro dosage” (s’il n’y a aucun ajout de sucre). Néanmoins, il faut savoir que seul un raisin d’une qualité exceptionnelle ne requiert pas de dosage ! Il a un goût assez sec, et convient bien pour des mets salés pas trop typés. On le sert communément à l’apéritif, mais on peut aussi l’apprécier avec un plat subtil. Quant à l’extra-brut, il peut contenir jusqu’à 6 g de sucre par litre.
  • Le brut : sur le marché, la majorité des champagnes sont bruts. Pour pouvoir accéder à cette dénomination, ils ne doivent pas contenir plus de 12 g de sucre par litre.
  • L’extra-sec et le sec : l’extra-sec contient entre 12 et 17 g/L de sucre, tandis que le sec comprend des proportions de sucre allant de 17 à 32 g/L.  
  • Le demi-sec : on part sur un taux allant de 33 à 50 g/L. Par rapport au brut, qui rappelle plus le raisin, le demi-sec est plus sucré : idéal donc pour être savouré avec un foie gras ou en fin de repas, que ce soit comme digestif ou en accompagnement d’un dessert. 
  • Le doux : il contient plus de 50 g de sucre par litre.

Le champagne se conserve dans une cave, idéalement à une température d’environ 10° sans variations de température, sans lumière, et avec une hygrométrie plutôt élevée (taux d’humidité). Si vous disposez d’une cave naturelle qui reprend ces conditions, parfait. Sinon, on vous conseille d’opter pour une cave de vieillissement

Par ailleurs, ce breuvage se sert à une température située entre 8 et 10°C. Il se boit donc froid, mais jamais glacé. Selon Michaël (Vessiere-cristaux), le choix du verre est un facteur déterminant dans la perception du champagne. Idéalement, il faut utiliser la flûte “tulipe” car ses parois refermées permettent de concentrer les sels aromatiques.

Enfin, pour établir ce comparatif, nous avons pris le parti de ne proposer que des maisons reconnues et non des marques de distributeur. 

 

Sources

  1. Avis des consommateurs sur Vivino, 3 novembre 2020
  2. Que Choisir, Champagne – Guide d’achat, 3 novembre 2020

 

Laisser un commentaire