Sport

Les 6 (vrais) Meilleurs Casques Moto 2019 – Comparatif Complet

Publié le 7 mai 2019

Après plusieurs heures de recherches, j’ai pu vous sélectionner les 6 meilleurs casques motos actuellement disponibles sur le marché. Intégraux, modulables ou même jets, j’ai tenté d’effectuer une sélection la plus diversifiée possible.

Selon moi, c’est le Shoei Neotec 2 qui remporte la palme, en raison de sa qualité de fabrication, de son design, de son confort, et surtout de l’excellente insonorisation qu’il offre, bien qu’il ne soit pas donné.

Mais je vous invite à découvrir le reste de ma sélection, ainsi que le guide d’achat que je vous ai concocté à la fin de cet article, afin de vous aider au mieux dans le choix de cet accessoire ô combien indispensable qu’est le casque moto.

Meilleur pas cher
AGV K1 Multi, multicolore, ML
Meilleur milieu de gamme
SCORPION Casque moto EXO 1400 AIR CARBON PURE Rouge fluo, Noir/Rouge, L
Meilleur haut de gamme
SHOEI NEOTEC 2 GRIS MAT MODULABLE TAILLE M
AGV K-1
Scorpion Exo-1400 Air Carbon
Shoei Neotec 2
167,90 €
376,44 €
589,99 €
Meilleur pas cher
AGV K1 Multi, multicolore, ML
AGV K-1
167,90 €
Meilleur milieu de gamme
SCORPION Casque moto EXO 1400 AIR CARBON PURE Rouge fluo, Noir/Rouge, L
Scorpion Exo-1400 Air Carbon
376,44 €
Meilleur haut de gamme
SHOEI NEOTEC 2 GRIS MAT MODULABLE TAILLE M
Shoei Neotec 2
589,99 €

Les meilleurs casques moto pas chers

Ce n’est pas parce que ces casques se situent sous la barre des 300€ qu’ils ne sont pas aptes à vous fournir confort et sécurité, sans non plus que cela se fasse au détriment du style.

AGV K-1 : le meilleur pas cher

AGV K-1

Prix
167,90 €
Avantages
Petit prix
Sécurisé
5/5 au Sharp Test
Inconvénients
Manque d’options (anti-buée, pare-soleil…)

J’ouvre donc ma sélection avec un casque intégral, c’est-à-dire disposant d’une mentonnière rigide solidaire de la calotte. C’est en général le type de casque que je préfère, à titre personnel, car ils sont les plus sécurisés (oui, je suis une grande stressée de la sécurité en moto !).

Il est proposé par AGV, la marque italienne active depuis 1946 et qui s’est très vite fait un nom auprès des professionnels, parmi lesquels, par exemple, on retrouve Valentino Rossi. Une version replica Rossi de ce casque a d’ailleurs été proposée à sa sortie.

Sorti en 2018, il est le premier modèle intégral sportif de la marque à être proposé à un prix si abordable. Pour en arriver à ce résultat, AGV a misé sur une calotte injectée. Et pourtant, ce casque est décliné en plusieurs tailles (ce qui est le plus souvent réservé aux calottes en fibres).

Si on peut le ranger parmi les casques sportifs, c’est pour plusieurs raisons. Tout d’abord son système d’attache est celui d’une boucle double-D, qui garantit un bon ajustement et un excellent maintien du casque sur la durée.

Il présente également un aileron (l’Aero Spoiler), c’est-à-dire une pièce étudiée en soufflerie de manière à assurer une bonne stabilité du casque même à grande vitesse. Outre cela, on constate la présence de 3 prises d’air supérieures, qui assurent une bonne ventilation interne, et d’une prise d’air sur le menton, qui aide à réguler l’humidité du visage.

La visière est constituée d’un revêtement anti-rayure, mais ne dispose pas de système d’anti-buée ni de pare-soleil.

Les coussins qui composent la calotte intérieure sont considérés comme confortables, et sont revêtus d’un tissu amovible, qui vous permet donc de facilement laver votre casque.

Quelle que soit la taille choisie, son poids avoisine les 1500 grammes, ce qui est tout de même assez conséquent au vu de l’absence d’un pare-soleil.

Enfin, niveau sécurité, outre le fait qu’il s’agit d’un casque intégral, il faut noter qu’il a reçu un score de 5/5 au Sharp Test, un test mis au point par un laboratoire britannique et assez restrictif au niveau de la résistance aux impacts, par rapport à la norme européenne. Que de bonnes nouvelles, donc.

Au final, voici donc un casque intégral parfait pour un usage routier-sportif, et qui offre, malgré son prix réduit, un confort agréable ainsi qu’un très bon niveau de sécurité.

LS2 Valiant : un casque modulable à petit prix

LS2 Valiant

Prix
229,00 €
Avantages
Confortable
Système anti-buée Pinlock
Visière pare-soleil
Mentonnière entièrement réversible
Inconvénients
Un peu lourd

J’enchaîne à présent avec un casque modulable, qui s’équipe donc d’une mentonnière mais qui est, cette fois, relevable. C’est un modèle généralement privilégié par ceux qui utilisent leur moto de manière péri-urbaine.

Cette fois, par contre, il est proposé par une marque chinoise relativement récente sur le marché (par rapport aux marques qui se taillent la part du lion, j’entends), puisque la société n’a été fondée que dans les années 90. Mais ils se sont vite imposés comme des co-leaders mondiaux en matière de nombre de ventes, sans doute, notamment, en raison de leur politique de petit prix.

Le LS2 Valiant constitue en quelque sorte le premium de la marque. Au niveau des matériaux, on retrouve un combo entre du polycarbonate et des thermoplastiques, ce qui permet d’obtenir un casque relativement léger pour un modèle modulable (environ 1700 grammes).

La mentonnière est complètement réversible à l’arrière, ce qui vous permet de rouler en position jet après simple pression d’un bouton. Dans l’un ou l’autre mode, les utilisateurs dénoncent un confort intéressant, avec un bon maintien général et un équilibre respecté. Ce qui est intéressant avec cette réversibilité complète est qu’elle vous permet de rouler sans mentonnière sans que cela n’affecte jamais l’aérodynamique.

Par ailleurs, il faut souligner que si les mousses sont bien épais et prennent bien le visage, ce casque est étudié pour pouvoir être utilisé avec des lunettes de vue. Petit détail sympathique : s’il ne dispose pas d’un kit mains-libres propre, les coussins disposés au niveau des oreilles sont conçus de manière à vous permettre de porter des oreillettes Bluetooth sans gêne.

Il est plutôt bien équipé, à tous niveaux. Côté visière (qui est extra-large et offre une bonne visibilité aussi bien en hauteur qu’en largeur), il dispose d’un pare-soleil rétractable dans la calotte, d’une visière anti-rayure, et d’un système anti-buée Pinlock (à savoir, une lentille qui absorbe l’humidité, pour éviter que la buée ne s’installe) qui vient appuyer les deux aérations pratiquées au sommet et sur la mentonnière.

Il dispose d’un système de fermeture à boucle micrométrique en titane, qui augmente sa résistance tout en conservant sa facilité d’ouverture/fermeture.

Enfin, niveau sécurité, il faut souligner qu’il dispose d’une double homologation (jet et intégral), ce qui fait que vous pouvez l’utiliser de la manière que vous souhaitez sans arrière-pensée (même si le jet est moins sécurisé que l’intégral, et réservé aux petites vitesses… Point de vue sécurité comme confort !).

Au final, voici donc un casque modulable qui, pour un prix franchement raisonnable offre un panel d’options non négligeables, sans que cela se fasse au détriment de la sécurité ou même du look. C’est le casque que je recommande en priorité aux utilisateurs péri-urbains qui n’ont pas un portefeuille sans fond.

Les meilleurs casques moto milieu de gamme

Dans cette catégorie, je vous propose deux casques intégraux au look sportif qui devraient ravir ceux qui aiment les longues balades en moto et la pratique occasionnelle du deux-roues en mode sport.

Scorpion Exo-1400 Air Carbon : le meilleur milieu de gamme

Scorpion Exo-1400 Air Carbon

Prix
376,44 €
Avantages
Confortable
Bonne aérodynamique
Look racé et agressif
Inconvénients
Système d’aération perfectible

Le premier casque de cette section est proposé par Scorpion, une marque coréenne commercialisée en Europe depuis 2007.

On en revient ici, comme avec le AGV K-1, à un casque intégral au design sportif, qui se révélera donc idéal pour un usage routier sportif. C’est le premier de la marque à être conçu en fibres de carbone, ce qui lui apporte une légèreté appréciée (1250 grammes !)

Ce casque est d’ailleurs jugé très confortable. Comme sur le modèle précédent de la marque, on y retrouve le système Air Fit, qui consiste en un ajustement du casque grâce à des rembourrages de joues sur coussins d’air réglables, pour une adaptation millimétrée. Bien entendu, les coussins sont amovibles et lavables. Des cannelures y sont pratiquées pour ceux qui portent des lunettes.

Il se ferme via un système de boucle double-D, ce qui n’est pas étonnant au vu de sa vocation sport. La coupe racing, elle, est étudiée pour offrir une excellente aérodynamique.

La visière est constituée d’un revêtement anti-rayures, et intègre un écran solaire amovible.

Par contre, bien que le casque se munisse d’une lentille anti-buée Pinlock, le système d’aération de l’ensemble est perfectible : le Scorpion Exo-1400 ne dispose que de deux grilles d’ouverture, et celle sur la mentonnière se révèle apparemment plutôt inefficace. Heureusement, l’ouverture minimale de l’écran peut facilement se faire d’une main, ce qui permet de compenser un peu cela en pratiquant rapidement une petite ouverture par temps chaud.

Au final, voici un casque qui se distingue par sa qualité matérielle, son confort, sa finesse et son style. Il est simplement dommage que son système d’aération ne soit pas plus performant.

HJC RPHA 70 : un casque touring polyvalent

HJC RPHA70

Prix
410,42 €
Avantages
Confort
Casque Sport Touring
Bonne isolation sonore
Inconvénients
Ne convient pas au port de lunettes

Je reste sur les casques intégraux à design sportif avec ce modèle signé HJC, la marque coréenne qui possède probablement l’un des catalogues les plus riches du marché en matière de casques moto.

C’est un casque Sport Touring, c’est-à-dire qu’il se présente comme un juste combo entre un casque de course léger et un casque de tourisme confortable.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a définitivement adopté un look sportif, avec une coque compacte, de multiples points de ventilation (il n’y a pas moins de 8 prises d’air !), et une fermeture via une boucle double-D.

La sensation, une fois le casque posé sur la tête, est confortable mais resserrée. C’est un  modèle qui, quoique très confortable, a peu de chance de convenir aux porteurs de lunettes.

Par contre, cela permet une excellente isolation sonore, permettant même de ne pas du tout porter de bouchons d’oreille, même à grande vitesse.

En ce qui concerne le tissus qui recouvre les coussins, la marque précise qu’il est anti-bactérien, traité anti-odeur, anti-transpiration et à séchage rapide. De quoi garantir une longue durée de vie à votre casque !

La visière est anti-rayures et dispose d’une lentille anti-buée Pinlock. Son champ de vision est parfois jugé un peu limité par rapport à d’autres casques GT, mais ce n’est pas non plus handicapant. Par contre, les sportifs qui y auraient recours apprécieront la présence d’une visière pare-soleil rétractable. La visière claire anti-UV, quant à elle, est pré-équipée pour les films tear-off.

Le casque, enfin, pèse 1440 grammes équipé du Pinlock, ce qui en fait un modèle plutôt léger.

Au final, voici un bon casque polyvalent, qui satisfera à la fois les routiers recherchant confort et insonorisation et les sportifs à la recherche d’une visière solaire facilement escamotable qui ne présente pas non plus de surpoids.

Les meilleurs casques moto haut de gamme

Dans cette dernière catégorie, on dépasse le seuil des 500€. Néanmoins, les deux modèles que je vous propose se révèlent particulièrement bien conçus, que ce soit au niveau de leur matériaux, de leur confort, ou de leur degré de sécurisation.

Shoei Neotec 2 : le meilleur haut de gamme

Shoei Neotec 2

Prix
589,99 €
Avantages
Excellente insonorisation
Compacité
Confort
Intégration facilitée de l’intercom
Inconvénients
Un peu lourd en statique

Ce casque est la seconde version du célèbre casque modulable Neotec du Japonais Shoei, paru près de 7 ans après celui-ci. Autant vous dire qu’il était attendu… Et qu’il n’a pas déçu !

Si, de loin, les deux modèles se ressemblent (quoique le second est un peu plus compact et fait penser, une fois fermé, à un casque intégral), on remarque vite qu’un travail a été effectué au niveau des prises d’air, offrant une meilleure aération générale, au point que l’on peut même l’utiliser sans pinlock quand les conditions ne sont pas trop humides. Il se munit également d’un cache-nez amovible, qui améliore encore ces possibilités d’aération.

Et malgré sa compacité accrue, il intègre cette fois un écran solaire rétractable, dont la hauteur peut être réglée de manière très précise, permettant de vous ajuster au mieux à la hauteur du soleil. Notez que la visière transparente inclut elle aussi, de son côté, un filtre anti-UV.

Les coussins internes sont composés d’un mousse anti-bactérien et anti-odeur. Comme le HJC précédent, c’est un modèle qui enserre bien, sans rien ôter en confort, que du contraire (des comparaisons avec un chausson sont parfois émises, même s’il peut paraître bizarre de glisser sa tête dans un chausson…).

Mais c’est aussi, du coup, celui qui propose la meilleure insonorisation dans ma sélection, notamment grâce au maintien inférieur (c’est un aspect sur lequel Shoei a déclaré avoir beaucoup travaillé, même s’ils n’ont pas révélé combien de décibels sont ainsi évités par rapport à la première version).

Avec sa coque en fibres et tous ses accessoires, il atteint le poids de 1600 grammes. Si ça peut paraître un peu lourd, son aérodynamique est telle que les utilisateurs déclarent généralement ne pas le ressentir une fois sur la route.

Comme le LS2, il intègre une double homologation intégral et jet, même s’il est toujours conseillé, pour des questions de sécurité, de privilégier le mode intégral. Il se ferme via une boucle micrométrique, comme c’est de plus en plus le cas de ce type de casque.

Notez, pour les plus connectés d’entre vous, qu’il est prééquipé pour un intercom, compatible notamment avec un modèle spécialement développé en partenariat avec Sena.

Au final, si le Neotec premier du nom est resté une référence parmi les casques haut de gamme malgré son âge, il y a de fortes chances que la deuxième version en fasse autant : elle en reprend tous les avantages et apporte quelques améliorations, à l’image d’une meilleure ventilation, d’une intégration facilitée de l’intercom, et surtout d’une meilleure isolation sonore.

Arai Renegade-V : le champion de l’aération

Arai Renegade-V

Prix
630,01 €
Avantages
Qualité matérielle
Excellente aération
Très confortable
Inconvénients
Prix élevé

C’est avec un intégral que je termine ma sélection et ce second casque haut de gamme est également proposé par un fabricant japonais, Arai.

Si ce casque se distingue de la concurrence, c’est grâce à son système de ventilation innovant, qui procure une excellente aération. Pour cela, la marque a intégré des canaux directement à la mentonnière et ceux-ci, associés aux 8 prises d’air et les 7 extracteurs de la calotte, font un remarquable travail.

Au niveau du design, on voit que la marque tente de prendre une nouvelle part du marché, suite à une demande qui se fait notamment jour sur le continent américain, avec un look qui s’éloigne des modèles sportifs mais tout en proposant plus de caractère. On a, du coup, une mentonnière redessinée pour être plus agressive, associée à une calotte toute en courbes.

Par ailleurs, le confort qui caractérise les casques de la marque depuis ses débuts ne fait pas défaut ici, avec une calotte dont la forme fort ronde se révèle fort ergonomique, et des mousses à densité multiples et ajustables au revêtement vraiment doux.

Enfin, il faut noter que son prix est un peu plus élevé, mais que la qualité de fabrication est définitivement au rendez-vous. Il s’agit d’une coque SFL fabriquée manuellement au Japon et la conception d’une coque seule prendrait pas moins de 18 heures ! Le résultat est un casque extrêmement robuste et relativement léger (1500 grammes environ), qui ne manque pas de caractère.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre casque moto ?

Le casque moto – exceptée la moto elle-même – est probablement l’accessoire le plus important de votre équipement. Il fait partie intégrante de votre look, mais aussi, surtout, des dispositifs de sécurité qui vous protégeront en cas d’accident.

Il est donc important de bien le choisir.

Les types de casque

On pourrait se dire qu’un casque c’est un casque. Oui mais non. Il en existe en fait de plusieurs variétés, qui n’offrent pas tous le même confort ou la même protection.

Le casque intégral

Le casque intégral est le modèle qui offre la meilleure sécurité, avec sa mentonnière rigide solidaire de la calotte.

Par contre, ce qui fait son plus en sécurité fait également son moins au niveau confort : il est généralement plus lourd et moins ventilé.

Le casque jet

Le casque jet est généralement le modèle le plus abordable, le plus léger et le plus confortable. Il remporte actuellement un sérieux succès auprès des conducteurs deux roues, et c’est pourquoi on peut souvent le retrouver décliné en une multitude de coloris plus originaux les uns que les autres.

Par contre, c’est définitivement celui qui offre le moins de sécurité. Je le déconseille fortement si vous êtes un amateur de vitesse !

Le casque modulable

Le casque modulable constitue une sorte d’entre-deux entre le casque intégral et le casque jet. Il se munit, comme le premier, d’une mentonnière, mais elle est relevable (et non solidaire de la calotte).

Du coup, c’est le modèle idéal pour une utilisation péri-urbaine : une fois la mentonnière abaissée, il vous protégera efficacement sur les grands axes ; une fois qu’elle sera abaissée, il vous fournira un confort accru sur les routes à basse vitesse, lorsque le soleil se montre, par exemple.

Par contre, contrairement à ce qu’on pourrait croire, il est encore plus lourd que le casque intégral.

Le casque tout-terrain

Le casque tout-terrain est avant tout conçu pour un usage sportif ou de compétition, mais il peut être une excellente alternative pour ceux qui aiment rouler hors des sentiers tout tracés.

Ils se caractérisent par une mentonnière renforcée et une visière plus longue. Ils sont généralement conçus pour être légers et permettre une bonne ventilation.

Les matériaux

Il existe différents types de matériaux mais, contrairement à ce qu’affirme une croyance à la tête dure, aucun n’offre une supériorité quelconque en matière de sécurité (du moins, plus maintenant). Par contre, chacun a son lot d’avantages et/ou d’inconvénients.

Le polycarbonate

Les casques en polycarbonate (ou casque injectés) ont souvent mauvaise réputation en raison des premières calottes en ABS qui voyaient leur capacité d’absorption des chocs diminuer en raison de divers facteurs externes (UV, hydrocarbures, etc.). Cela est notamment évité aujourd’hui grâce à l’existence de certains vernis et à celle de renforcements en fibre.

Leur principal avantage est qu’ils peuvent être proposés à un prix moindre.

La fibre

Les casques en fibre coûtent plus cher en ce qu’ils résultent généralement d’une fabrication artisanale.

Mais ils possèdent l’avantage d’être plus légers, et donc généralement plus confortables.

La fibre de carbone

Si les casques en fibres résultent de divers matériaux, ceux en fibres de carbone sont souvent rangés à part en ce qu’ils font appel à un plus grand degré de technicité encore dans leur conception, d’où un prix souvent encore plus élevé, mais aussi une légèreté record.

Le confort

Pour que votre trajet en moto ne se termine par en parcours du combattant, il est essentiel d’investir dans un casque dans lequel vous vous sentez bien.

Le poids

Comme je l’ai évoqué, le type de casque et le matériau utilisé auront une conséquence sur son poids. Mais il y a d’autres facteurs à prendre en compte, comme certains accessoires, ou encore, parfois, la taille du casque.

Si cela peut paraître négligeable, le poids du casque a en fait une incidence majeure sur le confort d’utilisation à partir du moment où vous roulez fréquemment ou en tout cas pendant de longs trajets. Une bonne aérodynamique peut cependant faire des merveilles face à un casque lourd en statique.

Les mousses internes

Un casque se munit de mousses au niveau de la coiffe et des joues, recouverts d’un tissu pour un meilleur confort. Privilégiez les tissus doux (la peau du visage est très sensible) et amovibles (pour une facilité d’entretien).

La ventilation

Un système de ventilation est mis en place sur certains casques, via ce qu’on appelle des prises d’air (en gros : des trous pratiqués dans le casque). Plus elles sont nombreuses et plus vite l’air sera renouvelé… Mais moindre sera l’isolation sonore ! Mieux vaut trouver un compromis agréable entre aération suffisante et isolation sonore performante.

La visière

Il existe deux grands types de visières : les standard et les sportives. Les secondes se démarquent des premières par une plus grande épaisseur et sont plus plates, pour diminuer les risques de déformation optique.

Je vous conseille de vérifier si elle dispose bien d’un revêtement anti-rayure, qui vous garantira une plus longue durée de vie de la visière.

La taille

Il est important de choisir un casque à votre taille : trop petit, il sera franchement inconfortable (si vous arrivez à le mettre…) et trop grand, il ne vous offrira pas la sécurité nécessaire.

Le guide des tailles est normalement fourni par chaque vendeur. Il faut prendre un mètre ruban et mesurer le pourtour de votre crâne, environ 2,5 cm au-dessus de vos sourcils, pour vérifier la mesure dont vous avez besoin.

Attention ! Vérifiez bien la taille en cm, car une taille M chez un vendeur ne correspond pas nécessairement à la taille M d’un autre !

Si vous achetez votre casque en ligne, je vous recommande tout de même, quand cela vous est possible de passer dans un magasin préalablement pour l’essayer.

Le système d’attache

Si vous roulez régulièrement, il est tentant d’opter pour un système d’attache facile et rapide.

Mais méfiez-vous ! Le plus simple, à ce niveau, est constitué par la boucle automatique, qu’il suffit de clipser. Néanmoins, au fil des utilisations, elle tend à se desserrer, ce qui peut rendre le maintien de votre casque moins fiable.

De plus en plus, les constructeurs tendent à remplacer cette boucle automatique par une boucle micrométrique, constituée d’une mâchoire à ressort et d’une crémaillère, qui vous permettent d’effectuer à chaque fois rapidement un serrage précis.

Enfin, il y a le système de la boucle double-D, généralement réservé aux casques sportifs : elle nécessite de faire un passage de la lanière dans deux boucles puis de retourner dans la première. C’est un tour de main à prendre, mais c’est la plus fiable.

Les options

Le port de lunettes

Si vous souffrez de problèmes de vue et n’êtes pas fan des lentilles, sachez qu’il existe des casques spécialement conçus pour le port de lunettes de vue.

Cela peut également être une bonne solution si vous désirez pouvoir porter vos lunettes de soleil directement sous votre casque.

La protection solaire

Les systèmes de protection solaire sont multiples.

Parmi eux, il y a la visière fumée. Néanmoins, son usage est réglementé. Ainsi, en France, les visières fumées à plus de 50% sont interdites sur le réseau routier. De plus, quand la nuit tombe, il est impératif de changer de visière, ce qui n’est pas très pratique.

Une excellente alternative est offerte par la visière secondaire rétractable dans la calotte, ou encore la visière photochromique (qui s’adapte à la luminosité ambiante).

La protection anti-buée

Il en existe de plusieurs types, mais la plus répandue consiste en l’application d’un traitement anti-buée sur la partie interne de la visière.

Néanmoins, une solution à guetter est la lentille anti-buée, qui absorbe l’humidité ambiante pour empêcher la buée de se former à la source.

Sur certains casques intégraux et modulables, il est possible également de retrouver un cache-nez. C’est un système qui permet de dévier votre respiration pour empêcher la formation de la buée également.

Le kit mains-libres

Cela peut paraître superflu, mais, comme avec la voiture, on s’y habitue vite. Il existe de nombreux kits mains-libres universels, mais certains casques sont fournis directement avec un modèle spécialement conçu par le fabricant.

La couleur

Le choix de la couleur n’est pas si anodin qu’il peut paraître. Certes, votre casque est partie intégrante de votre look, et reflète votre personnalité.

Mais c’est aussi une énième possibilité de vous rendre visible sur la route, avec des choix de couleurs flashy, par exemple. Il existe même, maintenant, des casques revêtant une peinture fluorescente, qui augment fortement votre visibilité.

La sécurité

Comme je l’ai dit, la fonction première de votre casque est de vous protéger. Du coup, n’investissez JAMAIS dans un casque non certifié par une homologation.

Au niveau de l’ONU, la dernière norme définissant les exigences minimales de sécurité est la norme ECE 22.05.

En conclusion, quel casque moto choisir ?

Tous les casques que je vous propose dans cette sélection ont l’avantage de répondre parfaitement aux normes de sécurité et d’être disponibles en différentes tailles, ce qui fait que chacun(e) d’entre vous devrait pouvoir y trouver son bonheur.

Les casques intégraux sont ceux qui sont le plus représentés dans ce comparatif, en raison, très probablement, de leur niveau de sécurité maximal et de leur excellent rapport qualité/prix/confort.

Le AGV K-1 est le plus abordable d’entre eux et, malgré son petit prix, il présente de nombreux avantages : excellente protection, bon confort, bonne aérodynamique. En fait, il ne lui manque que certaines options à l’image d’un pare-soleil ou d’un dispositif anti-buée pour être vraiment parfait.

De leur côté, le Scorpion Exo-1400 Air Carbon et le HJC RPHA 70 représentent d’excellents rapports qualité/prix : très équipés, ils sont tous deux vraiment confortables. Le premier est essentiellement conçu pour un usage routier sportif, tandis que le second est définitivement axé touring.

Enfin, le Arai Renegade-V, bien que plus cher, ne souffre en définitive d’aucun défaut. Extrêmement bien équipé, c’est le champion de l’aération. Idéal pour ceux qui aiment rouler à pleine vitesse pendant les chaudes journées ensoleillées !

Pour un usage péri-urbain, c’est néanmoins les casques modulables que je vous recommande. Le LS2 Valiant, malgré son prix très abordable, se révèle bien équipé. Sa réversion complète en mode jet devrait en séduire plus d’un.

Néanmoins, c’est définitivement le Shoei Neotec 2 qui remporte ma préférence dans cette sélection : bien équipé, très sécurisé, extrêmement confortable et, surtout, réellement bien insonorisé. Un régal pour ceux qui aiment profiter de leur deux-roues sans mal de crâne à l’arrivée !

Notez qu’à l’heure actuelle, aucun jet ne fait partie de ma sélection. Le seul qui m’a paru offrir un rapport qualité/prix intéressant combiné à une sécurisation suffisante est le TORC T55 Spec-Op, dont je vous parle ci-dessous, mais qui ne dispose que d’une homologation DOT.

Avis d'un expert
« Votre casque est incontestablement l’équipement du motard le plus important, il ne faut donc surtout pas le négliger. Pour une protection optimale si vous roulez sur route, nous vous conseillons un casque intégral pour envelopper et protéger toute la tête et le visage. Il est important d’être à l’aise dans son casque, le poids du casque joue un rôle important dans le confort, privilégié donc un casque en fibre de carbone comme le Scorpion Exo-1400 Air Carbon qui est un très bon casque, léger, polyvalent et abordable ! Le champ de vision doit être également bien large. Pour allier efficacité et confort le Shoei Neotec 2 offre une isolation sonore très appréciable pour les motards, une bonne aération ainsi qu’un emplacement prévu spécialement pour intégrer un intercom ce qui rend les sorties à moto entre amis bien plus conviviale. Investir dès le début dans un bon casque vous permettra d’éviter des désagréments lors d’une mauvaise chute, nous recommandons le casque scorpion qui est un très bon produit avec un bon rapport qualité-prix. Et pour les plus exigeants des motards, malgré leurs prix assez élevés, les casques les plus performants sont bien évidemment les Shoei que nous vous recommandons les yeux fermés. »

YannStreet-moto-piece.fr

Mentions honorables

TORC T55 Spec-Op : bien que je ne sois pas fan des casques jet, je me devais de vous en renseigner un dans ce comparatif. Selon moi, le meilleur modèle est celui de Torc. Néanmoins, il souffre d’un gros “défaut” : il est homologué DOT, la norme américaine équivalente à la ECE, mais non reconnue en Europe. Vous risquez donc d’avoir des problèmes avec votre assurance si vous roulez avec ce casque en France et que vous avez un accident. Un agent peut même vous verbaliser ! Si vous avez la chance de parcourir les routes américaines (en Harley Davidson, de préférence), c’est néanmoins le casque que je vous recommande, avec sa visière pare-soleil rétractable, sa boucle micrométrique ou encore son revêtement intérieur en partie en cuir.

Shark Spartan Carbon : Shark est très probablement l’une des marques les plus réputées en matière de casques en Europe. Ce modèle est un casque GT sport très racé, confortable et léger (1300 grammes environ) et doté de multiples accessoires (ne citons que le dispositif de préinstallation de l’intercom de la marque). Par contre, certains utilisateurs n’aiment pas le maintien accru qu’il propose au niveau de la mâchoire et son isolation sonore qui n’est pas la plus performante.

AGV SportModular : voici un autre casque proposé par AGV, et il s’agit cette fois d’un modèle modulable en carbone, qui avançait l’ambition de s’aligner sur les standards de sécurité, de stabilité, de poids et de confort des intégraux sportifs les plus haut de gamme. Un pari ambitieux plutôt réussi au final. Il s’agit probablement de l’un des modèles modulables sportifs les plus aboutis.

À propos de l'auteur

Morgane Mathieu

Morgane a obtenu un master en communication à l'université de Liège. Liseuse et rédactrice passionnée, elle consacre aujourd'hui sa plume aux catégories Beauté/Santé et Sport/Loisir chez Selectos. Elle est également maman de deux enfants, et elle s'y connait plus qu'un peu sur les meilleurs produits pour petits.

Laisser un commentaire

>