Audio

Les 6 (vrais) Meilleurs Casques Audio Filaires 2019 – Comparatif Complet

Publié le 18 janvier 2019

Vos oreilles sifflent. Non pas que quelqu’un parle de vous en ce moment, mais plutôt parce que le casque que vous utilisez est vieux et de mauvaise qualité et qu’il est vraiment temps de passer à quelque chose d’un peu plus fiable

Et ça tombe bien, car après plusieurs heures de recherche, j’ai sélectionné pour vous 6 des meilleurs casques audio filaires parmi une trentaine disponible actuellement. J’ai une nette préférence pour le Sennheiser HD 630VB,  qui est certes plus coûteux, mais d’une qualité sans égale à mes yeux, même si les autres produits de même marque sont tout aussi bons.

Vous trouverez aussi un guide d’achat à la fin de cet article pour vous aider à y voir (ou plutôt entendre) plus clair afin d’effectuer le meilleur choix possible.

Meilleur pas cher
Sennheiser HD 569 Micro-Casque Circum-auriculaire fermé pour Appel/Musique Noir Mat
Meilleur milieu de gamme
Bose QuietComfort 25 Casque Circum-aural à Réduction du Bruit - Apple - Noir
Meilleur haut de gamme
Sennheiser HD 630VB Kits Oreillette Filaire, Connecteur(s):Jack 3,5 mm
Sennheiser HD 569
Bose QuietComfort 25
Sennheiser HD 630VB
Dès 152,23 EUR
203,67 EUR
444,12 EUR
Meilleur pas cher
Sennheiser HD 569 Micro-Casque Circum-auriculaire fermé pour Appel/Musique Noir Mat
Sennheiser HD 569
Dès 152,23 EUR
Meilleur milieu de gamme
Bose QuietComfort 25 Casque Circum-aural à Réduction du Bruit - Apple - Noir
Bose QuietComfort 25
203,67 EUR
Meilleur haut de gamme
Sennheiser HD 630VB Kits Oreillette Filaire, Connecteur(s):Jack 3,5 mm
Sennheiser HD 630VB
444,12 EUR

Les meilleurs casques audio filaires pas chers

Pour un prix relativement abordable, les deux produits présentés ici sont d’excellente qualité conçus par des marques reconnues. Parfait si votre budget est un peu serré.

Sennheiser HD 569 : le meilleur pas cher

Sennheiser HD 569

Prix
Dès 152,23 EUR
Avantages
Prix abordable
2 câbles fournis
Confortable
Doté de la technologie E.A.R.
Inconvénients
1 seul bouton sur la télécommande
Pas de housse de protection
Manque de basses

Je pense qu’il n’est sans doute pas vraiment nécessaire de présenter la marque allemande, présente depuis plus de 70 ans dans le domaine de l’audio et sans doute une des marques les plus reconnues à l’heure actuelle.

La société se divise en deux entités prestigieuses que sont Sennheiser, surtout connue pour ses micros et ses casques et Neumann, qui équipe un bon nombre de studios professionnels.

Sennheiser nous régale ici avec le HD 569, qui succède au populaire HD 500.

Un casque circum-aural fermé au design plutôt moderne pourvu de très larges coussinets et conçu dans des matériaux de qualité pour une excellente robustesse dans un environnement quotidien, malgré le feeling plastique et bien entendu un poids de 750 g environ.

Ce que j’aime dans ce qui est livré avec ce casque, c’est qu’on dispose de deux câbles : un de 3 m Jack droit de 6,35 mm et un autre de 1,2 m, muni de l’habituelle télécommande (qui ne possède malheureusement qu’un bouton, on apprécie avoir un petit peu plus de contrôle) pour l’utilisation avec un smartphone par exemple.

C’est la force de la marque, qui propose généralement de longs câbles bien utiles pour l’écoute à la maison.

Malheureusement, on ne trouve pas de housse de protection pour ranger le HD569 après utilisation et c’est bien dommage, un casque de cette qualité mérite d’être préservé dans les meilleures conditions ! Mais ce n’est sans doute pas un détail qui pénalise trop le modèle.

Côté confort, les coussinets sont aux standards qu’on peut attendre de la part de Sennheiser avec une mousse mémoire au top qui assure une écoute qui peut durer des heures en remarquant à peine la présence du casque, ce qui est pour moi un des critères principaux d’acquisition d’un de ces produits.

Pour ce qui est de la qualité sonore, enfin, Sennheiser utilise la technologie E.A.R. (qui signifie « oreille » en anglais, on voit où le fabricant veut en venir avec son jeu de mot) ou

« Ergonomic acoustic refinement », qui consiste à un envoi optimal et efficace du signal audio directement dans l’oreille afin d’obtenir la meilleure expérience d’écoute possible. Ça ne peine à fonctionner comme convenu et même l’écoute sur les smartphones est excellente (on retient évidemment qu’une écoute MP3 est toujours moins idéale que d’autres formats non-compressés).

Le seul gros reproche qu’on peut faire au HD569 est son manque de présence dans les basses, là où même des marques moins prestigieuses font un meilleur travail à ce niveau.

Mais il semble que ce modèle réponde à toutes les attentes qu’on puisse avoir de Sennheiser, même si quelques petits défauts viennent entacher leur excellente réputation… défauts qu’on peut facilement pardonner, d’autant plus que le casque est disponible pour moins de 120 euros au moment où j’écris ces lignes, ce qui est une excellente affaire, à ne pas manquer !

AKG Y50 : le confort à petit prix

AKG Y50

Prix
70,38 EUR
Avantages
Prix abordable
Bonne finition de l’ensemble
Bonne isolation
Inconvénients
Profondeur un peu en-dessous des standards de la marque
Finition fragile de la peinture

AKG est un fabricant d’abord autrichien, qui a commencé ses activités en 1947 et a développé ses premiers casques audios au début des années 50, en même temps que la création de micros destinés aux studios d’enregistrement.

La marque a été acquise par le groupe Harman qui lui-même appartient désormais à Samsung, qui a cessé l’activité de production à Vienne seulement en 2017.

Avec ce petit historique, on peut constater que la marque est plutôt populaire et à priori digne de confiance. Mais est-ce le cas en pratique, surtout quand AKG propose un casque à moins de 100  euros ?

La réponse est très certainement positive.

Oui, AKG propose ici un casque avec un rapport qualité/prix qui peut difficilement être battu, même par une autre grande marque comme Sennheiser.

Pour à peine 85 euros, le AKG Y50 est un casque léger (à peine 190 g) supra-auriculaire à portée dynamique au design net où tout est pensé méticuleusement.

Sa forme est étudiée pour que le casque soit facilement utilisable en mouvement et puisse être rangé sans difficulté dans la housse prévue à cet effet.

Il est solide et résiste aux chocs quotidiens assez efficacement, à condition d’en prendre soin en le rangeant après toute utilisation si possible (car la finition des logos et de la peinture semblent s’user plutôt rapidement).

Il est équipé d’un jack 3,5 mm plaqué or, afin de fournir le meilleur son possible via le connecteur sans faux contact. Le câble inclus (1,2 m) possède aussi une télécommande de contrôle arrêt/pause avec un micro pour les appels téléphoniques, semblable à ce qu’on peut trouver sur la plupart des écouteurs de smartphone.

Niveau confort, le AKG Y50 est au top pour un produit d’entrée de gamme, avec des coussinets en mousse mémorielle qui isolent très bien le son tout en ne se faisant pas remarquer de manière inconfortable. On note tout de même qu’un mauvais positionnement sur l’oreille peut provoquer une perte assez conséquente dans les graves.

En termes de fréquences et du son diffusé, justement, le casque est tout à fait correct, les aigus et les médiums étant plutôt bien équilibrées, avec semble-t-il un petit manque de profondeur dans certains cas.

L’ensemble est vraiment honnête pour le prix proposé, même s’il est certainement bien en-dessous des modèles plus haut de gamme et conviendra à la plupart des utilisateurs qui n’ont pas l’oreille absolue.

Les meilleurs casques audio filaires de milieu de gamme

La qualité et la fiabilité ont un prix, c’est vrai. Mais il n’est pas si élevé quand on découvre ces produits de milieu de gamme, d’excellente facture et vendus à un prix décent.

Bose QuietComfort 25 : le meilleur de milieu de gamme

Bose QuietComfort 25

Prix
203,67 EUR
Avantages
Rangement facile
Léger et confortable
Bonnes basses
Superbe réduction du bruit active
Inconvénients
Perfectible dans les aigus
Fonctions de télécommandes limitées pour les produits non Apple

Pour environ 150 euros, on peut s’offrir le Bose QuietComfort 25, casque circum-aural fabriqué spécifiquement pour les environnements urbains, avec un design pliable qui mélange habilement du plastique de haute qualité avec un aluminium résistant.

Le résultat obtenu est un produit solide, mais ultra léger (à peine 200 g) qui résiste, comme on peut l’attendre de sa part, à la plupart des petits chocs qui peuvent être endurés dans l’utilisation de tous les jours quand on se balade avec le casque en rue, par exemple.

Le QuietComfort a la lourde responsabilité de venir prendre la place de son petit frère, le QC 15, qui a une place solide dans les appareils audio urbains, mais le fait de manière générale assez efficacement.

Par sa maniabilité et son confort, d’abord. Le Bose QC 25 possède en effet une housse de rangement (rigide) et un système de pliage en métal pour le mettre à plat, ce qui n’était pas le cas de son prédécesseur. Aucun problème de transport et de stockage en vue, donc !

Il possède des coussinets en mousse mémorielle, pour des oreilles bien au chaud et confortablement assise au milieu de ceux-ci, même si l’arceau n’est pas, quant à lui, le plus haut de gamme jamais observé.

Par sa compatibilité aux appareils Apple ensuite, grâce au fil qui accède à ceux-ci avec une télécommande plus avancée pour les possesseurs de la marque à la pomme, là où seules les touches de marche/arrêt et le micro fonctionnent sur les autres smartphones.   

En termes de sonorité, enfin, Bose propose une écoute basée sur des fréquences où les voix et les basses sont la priorité sur des aigus plus discrets, mais bien présents.

Et pour rendre l’écoute encore plus agréable, le QC 25 possède en outre le mode ANC, ou réduction active de bruit, qui, à la simple pression d’un bouton, s’assure que vos oreilles ne sont pas dérangées par le bruit ambiant ou le voisin du dessus qui joue de la batterie après minuit (et je sais de quoi je parle à ce niveau).

Ce dernier point est vraiment un grand plus de ce modèle, car la conception du casque semble déjà faire un excellent travail en matière de réduction de bruit passive.

Faites attention quand vous traversez la rue, car vous risquez de ne même pas entendre les voitures à cause de cette excellente isolation qui ne nécessite même pas d’augmenter le volume dans la rue pour que vos oreilles profitent de votre musique préférée !

En résumé, le Bose QuietComfort 25 est un excellent casque urbain avec une sonorité certes un peu perfectible sur certains points, mais certainement pas sur son immersion et son confort.

Sennheiser Momentum 2.0 : le bon casque, au bon moment

Sennheiser Momentum 2.0

Prix
Dès 146,86 EUR
Avantages
Maniable
Design au top
Bon équilibre sonore
Inconvénients
Choix obligatoire entre les versions iOS et Android
Prix élevé comparé à certains casques de même gamme

C’est encore Sennheiser qui vient sur le devant de la scène dans ce milieu de gamme, avec une fois encore un modèle qui vient remplacer un autre ayant fait son temps et qui s’est taillé une large place au contact de nos tympans.

Le Sennheiser Momentum 2.0 vient mettre à la retraite le premier du nom, âgé désormais de plus de 5 ans, avec l’ambition de le rendre plus performant, confortable et généralement meilleur dans tous les domaines.

C’est le cas en effet sur la plupart des points, mais c’est aussi un peu perfectible si on s’intéresse tout de suite au prix qui est au départ fixé aux environs de 200 euros, même si en cherchant un peu, on peut l’obtenir pour environ 180 euros.

C’est un regret pour moi dans la mesure où, pour une différence de près de 50 euros, on peut obtenir des casques de qualité quasi égale, sans le prestige de la marque, mais qui n’imposent pas non plus le choix d’un modèle différent selon l’OS utilisé sur son smartphone.

Oui, voilà le gros point négatif de ce casque à mes yeux.

Pour en profiter avec le téléphone que vous possédez, vous devez faire le choix iOS ou Android et le prix du casque peut varier de manière significative selon l’un ou l’autre, l’iOS paraissant généralement moins cher.

Une fois ce désagrément mis de côté, essayons de nous souvenir qu’il s’agit tout de même d’un casque Sennheiser. Dès lors, on peut espérer une fiabilité à toute épreuve et un son égal à ce qui se fait de mieux dans cette marque renommée.

À ce niveau et au niveau du confort, on ne peut pas être déçu. La finition métal, plastique haute qualité et cuir (sur les coussinets et sur l’arceau, ce que j’apprécie particulièrement) promettent un temps d’écoute sans encombrement ou douleur, avec une classe propre à Sennheiser.

Au niveau transport et rangement, le casque est livré avec une superbe housse rigide et peut être aplati, parfait dès lors pour une utilisation en mouvement, même avec ses 770 g.

On peut ajouter à cela un câble détachable mesurant 1,4 m, avec télécommande et micro intégré, 3 boutons qui fonctionnent parfaitement bien comme requis d’un kit mains libres.

Après s’être attardé longuement sur son style, voyons ce qu’il se passe du côté du son.

Et le Momentum 2.0 ne déçoit pas sur ce point.

On sait y faire chez Sennheiser avec des basses bien définies, des médiums équilibrées et une performance qui frôle la perfection de manière générale et qui a clairement été améliorée depuis la première génération du modèle.

Pas de réduction du bruit ambiant active, mais la protection passive résultant de la conception du casque suffit amplement pour ne pas remarquer son absence.

Le Sennheiser Momentum 2.0 est un des meilleurs casques du milieu de gamme qui peut être acheté sans aucun regret.

Les meilleurs casques audio filaires haut de gamme

Vos oreilles méritent ce qui se fait de mieux, même si votre portefeuille est peut-être moins d’accord avec vous sur ce point. Mais si le budget n’est pas un problème, vous trouverez ici le top du top, qui inclut aussi ma sélection personnelle.

Sennheiser HD 630VB : le meilleur haut de gamme

Sennheiser HD 630VB

Prix
444,12 EUR
Avantages
Robuste
Qualité sonore parfaite
Coussinets amovibles
Basses réglables
Réglages à même le casque
Inconvénients
Un peu encombrant en extérieur
Câble non amovible
Prix élevé

Je ne vais pas aller par quatre chemins pour le Sennheiser HD630VB qui est mon coup de cœur, parce que j’ai la chance de le posséder, avec son confrère sans fil RS120-II que j’utilise principalement (le second) pour regarder la télévision tard le soir sans déranger les voisins (parce que j’aime les séries et les films qui font du bruit).

J’utilise le HD630VB pour écouter de la musique avec un volume assez élevé à la maison et pour mes déplacements, quels qu’ils soient, qui nécessitent de rester assis pendant plusieurs heures.

Je l’utilise aussi sur mon ordinateur, donc au moment où j’écris cet article, pour écouter de la musique non compressée, là où j’utilise un casque différent et spécifiquement « gaming » pour mes activités ludiques.

Le premier constat à faire est que malgré son étiquette « nomade », ce modèle de Sennheiser n’est clairement pas le plus pratique si on le compare à d’autres marques. Je pense qu’un certain nombre d’utilisateurs moyens qui désirent un casque pour le trajet de bus matinal vers le bureau ou qui se pressent pour rejoindre leurs cours à l’heure vont sans doute préférer un modèle plus maniable.

Il pèse environ 400 g et la presque totalité de sa finition est certes extrêmement robuste, avec un revêtement presque entièrement en aluminium, mais son rangement est un peu encombrant, même dans l’étui rigide qui lui est destiné (et que je tiens généralement dans mon sac à dos et qui prend de la place, il faut l’avouer).

Les coussinets sont bien sûr conçus en mousse à mémoire dense, plutôt épais, qui gardent les oreilles bien au chaud à la maison ou dehors, et ils sont en plus amovibles pour le rangement.

L’arceau, lui aussi fait d’aluminium, contient la même mousse et est recouvert de cuir que certains semblent définir comme inconfortable après plusieurs heures, mais ce n’est pas mon cas du tout, même après des journées de travail de 8 heures avec le casque sur la tête.

On note évidemment le câble de 1,2 m (avec adaptateur Jack 6,3 mm pour la maison) qui se branche sur tout type de smartphone actuel et le kit mains libres complet, mais qui, il faut le noter, n’est pas amovible, ce qui peut paraître un peu étranger à l’âge d’or de l’USB.

On remarque aussi que le changement iOS/Android est ici très simple avec un bouton qui permet de passer de l’un à l’autre par simple pression, une bonne alternative au changement de câble ou au choix obligatoire d’un seul OS.

Mais la grande force du HD630VB réside dans sa qualité sonore, propre à Sennheiser, comme démontré ailleurs dans cet article.

Basses profondes et bien contrôlées (réglables avec une molette fonctionnelle, ce qui est assez rare pour être souligné), médiums clairs et définis, aigus précis, pour une distorsion très, très faible.

L’isolation passive est plus que correcte pour la gamme (n’oublions pas que les coussinets sont épais et absorbent alors très bien aigus et médiums), mais j’aurais préféré, si je dois chipoter un peu, voir un système de réduction de bruit active, qui devient la norme de nos jours.

Enfin, on ne doit pas omettre le prix, qui est conséquent et qui peut clairement rebuter certains, le casque étant vendu environ 390 euros.

Ce prix est pour moi à la hauteur de la qualité du Sennheiser HD630VB, car je suis tout à fait fan de ce casque pour mon utilisation quotidienne, mais je conçois parfaitement que tout le monde ne soit pas prêt à mettre une somme aussi élevée dans un casque audio et si tel est le cas, d’autres modèles de la sélection conviennent sans doute mieux, notamment dans le milieu de gamme.

Si ce coût ne vous effraie pas, je vous recommande vraiment ce modèle pour une expérience sonore presque sans égale.   

Meze 99 Classic : le style poussé à l’extrême

Meze 99 Classic

Prix
Dès 392,30 EUR
Avantages
La classe internationale
Câbles en kevlar super résistants
Son presque parfait
Inconvénients
Kit main libre perfectible
Pas adapté à toutes les bourses
Il faut aimer la finition en bois

Meze vous est sans doute inconnu, dans la mesure où il s’agit d’un fabricant qui est présent sur le marché depuis moins de 10 ans et qui se limite à quelques articles hauts de gamme, mais généralement de très bonne qualité et surtout à un prix qui reste plutôt abordable pour du haut de gamme, justement.

Antonio Meze est un designer qui a travaillé dans un grand nombre de sociétés pour créer une grande série de produits eux aussi haut de gamme. C’est en 2010 qu’il se décide à créer sa société de création de matériel audio (casques et écouteurs, principalement) et il design le 99 Classics en 2015, qui devient rapidement LA référence de la marque (et qui est présenté dans notre sélection).

La première chose qu’on remarque avec ce casque, c’est son design particulier, qui ne colle avec aucun autre produit du marché. Le cadre des coussinets est en effet de noyer et poli à la main, ce qui le rend vraiment unique et, ne le cachons pas, magnifique.

Pas de cuir véritable ici, pour ceux d’entre nous soucieux du bien être animal, puisque c’est du similicuir qui recouvre les coussinets en mousse mémoire de densité moyenne.

Confort parfait, avec un arceau métallique lui aussi renforcé en similicuir qui donne la sensation de porter quelque chose de léger (à peine 260 g !) et absolument stylisé, même si parfois un peu serrant quand on n’a pas l’habitude, rien de grave.

Design extrême ? peut-être, mais il faut reconnaître que personne d’autre ne le fait de cette manière !

Le casque est bien sûr facilement transportable (et on fera évidemment bien attention de le ranger dans son écrin de feutre livré avec celui-ci).

Du côté connectivité, on trouve un mini-jack sur chaque oreillette, gauche et droite, présent sur les deux câbles inclus. Un câble traditionnel avec adaptateur Jack 6.3 de 3 m de long et un autre, kit mains libres de 1,2 m avec microphone intégré, pour votre smartphone.

Moins classique sont le revêtement Kevlar OFC de ces câbles et un adaptateur pour les voyages en avion, petite touche de détail, mais qui ajoute clairement à la valeur du 99 Classics.

Je ne vais pas m’attarder outre mesure sur la qualité du son, qui semble être excellente à tous les niveaux, avec des aigus notables par leur douceur comparée aux basses et médiums.

Un équilibre qui correspond tout à fait à un produit haut de gamme, accompagné d’une isolation passive qui fait le poids, sans être la meilleure disponible sur le marché et qui fonctionne parfaitement et sans défaut sur toutes les oreilles, de la néophyte à l’experte.

J’ai eu du mal à trouver un point qui paraît négatif, mais on peut tout de même mettre en avant l’impossibilité d’ajuster le volume du casque depuis la télécommande du kit mains libres, ce qu’on est tout à fait en droit d’attendre d’un produit haut de gamme.

Au final, le Meze 99 Classics est un casque bien supérieur à la moyenne qui, si on désire le style poussé à l’extrême et si le prix ne pose aucun problème, est sans conteste un modèle qui s’impose dans le top des casques filaires hauts de gamme.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre casque audio filaire ?

Qu’on apprécie écouter de la musique bien fort chez soi, sans vouloir déranger tout le voisinage en appréciant la qualité des artistes dans le calme, ou qu’on aime avoir nos mélodies préférées dans les oreilles sans le bruit ambiant de la rue sur le trajet du travail, un bon casque audio filaire est très certainement un investissement qui vaut le prix.

Et si la qualité d’écoute a son importance, malgré la présence en masse de formats sonores compressés tels que le MP3, la possibilité de se promener partout en bénéficiant de cette même qualité est un grand plus plutôt récent qui se décline avec un nombre de choix et de critères élevés, pas toujours évidents à démêler.

Nous allons donc faire un petit tour d’horizon pour dégager les critères essentiels à prendre en compte dans le but d’acquérir le casque audio filaire qui vous convient le mieux.

Le confort

Premier critère qui pour moi doit se placer à la même hauteur que les autres, le confort est essentiel dans le choix d’un casque.

En effet, s’il s’agit de passer un long moment avec un casque sur les oreilles, il faut s’assurer qu’aucun déconfort ne vienne perturber votre expérience.

Je passe moi-même la plus grande partie de ma journée avec un casque sur les oreilles pour écouter de la musique pendant que je travaille (avec le Sennheiser HD630VB, dont vous pouvez avoir mon avis ailleurs dans cet article) et je dois dire que pour être passé par un certain nombre de casques de toutes factures, je suis ravi par ce qui est proposé à l’heure actuelle.

Les coussinets en cuir ou similicuir (selon votre préférence, vous pouvez trouver les deux, mais le cuir est omniprésent dans le milieu et le haut de gamme)  et dans chaque cas, avec la mousse mémorielle dense ou semi-dense, vous pouvez définitivement passer un jour entier en portant le casque, sans même en remarquer la présence.

L’arceau est évidemment très important aussi à ce niveau et doit idéalement être conçu avec le même matériel que les coussinets, pour éviter un mal de tête après quelques minutes, comme c’est le cas parfois avec certains casques qui ne favorisent pas du tout cette partie de leur conception.

Veillez donc à y regarder deux fois lors de votre achat pour vous éviter des regrets quasi immédiats !

L’isolation

On voit de plus en plus de nos jours des casques dotés d’une fonction de réduction du bruit active. En pratique, cela veut dire un bouton qui, une fois poussé, permet au casque de renvoyer le signal sonore vers l’extérieur de vos oreilles, assurant ainsi qu’aucun bruit ambiant ne vienne encombrer vos tympans de leur plaisir d’écoute.

C’est évidemment une option à considérer lors de l’achat, mais toutes les marques aussi bonnes soient-elles, ne le proposent pas toujours sur tous leurs modèles.

Et si vous avez choisi un casque qui n’a pas cette possibilité, il faut alors prendre en compte l’isolation passive, assurée en grande partie par les coussinets décrits plus haut comme étant aussi liés au confort.

Notre sélection ne contient que des casques circum-aural, qui entourent l’oreille entièrement et je ne peux que recommander ceux-ci, puisque l’alternative se pose simplement sur l’oreille et n’offre aucune barrière absorbante au bruit extérieur.

L’épaisseur des coussinets et leurs matériaux de conception influencent grandement cette isolation et je préconise donc les coussinets en cuir/similicuir épais avec une mousse mémorielle dense.

C’est heureusement ce qu’on trouve par défaut dans la plupart des modèles de bonne qualité, mais il ne faut pas omettre ce critère lors de vos recherches pour le casque de rêve qui va caresser vos oreilles en douceur.

La qualité sonore

C’est évidemment un critère de base quand on s’intéresse à l’acquisition d’un casque audio filaire.

Je comprends parfaitement que c’est assez compliqué de remarquer objectivement la qualité sonore d’un casque par rapport à un autre, mais quelques astuces simples vous permettent souvent de faire la différence.

Certains casques offrent la possibilité de régler manuellement les basses par exemple, ce qui est déjà un gage de très bonne qualité, puisque celle-ci est alors adaptable à vos préférences personnelles !

Ensuite, de manière générale, l’USB a fait sa place dans le monde de l’audio, mais si vous êtes plutôt traditionnels, un bon casque muni d’un connecteur Jack (ou mini-Jack) non-détachable est plus encombrant, mais est souvent gage de qualité supérieure.

Enfin, les marques reconnues telles que Sennheiser ou Bose sont habituellement garants d’un son équilibré, à condition comme je l’ai dit au début de ce guide de préférer les formats sonores non compressés au MP3 (si vous êtes tatillons sur la question).

La distorsion et la fréquence sont évidemment des critères d’importance pour la qualité du son, mais sont assez compliqués à juger pour la plupart d’entre nous et le choix d’une marque connue suffit souvent à satisfaire cet aspect.

La maniabilité et les accessoires

Si un bon casque se remarque à son confort, son isolation et se qualité sonore, en 2019 la maniabilité d’un casque et ses accessoires (dont ceux destinés au rangement) ont aussi leur importance.

Je recommande de vérifier si le casque désiré possède une pochette de rangement (préférablement rigide, pour absorber les éventuels chocs), histoire de ne pas devoir débourser la même somme deux fois en quelques mois, car si la plupart des casques sont conçus pour être utilisés en mode nomade, ils restent des engins sensibles aux coups et autres télescopages dans le bus du matin, où le danger vient souvent des autres.

On peut aussi constater que la plupart des casques nomades peuvent s’aplatir lors du rangement et que la longueur du câble est idéale (plus d’un mètre) ou même détachable avec une longueur différente entre l’usage pour la maison ou la rue (c’est le cas d’un d’entre eux dans notre sélection).

Enfin, un câble incorporant une télécommande et un micro est très utile dans la mesure où la plupart d’entre nous écoutent de la musique sur leur smartphone de nos jours. En prime, ’avec ce type de casque, on peut passer de la musique à l’appel téléphonique sans transpirer et rater l’entretien d’embauche qu’on attend depuis des mois.

J’espère que ces quelques pistes vous permettent désormais d’y voir plus clair dans le monde musical des casques audio filaires.

Laisser un commentaire

>