Ustensiles et couteaux

Les 4 (vrais) Meilleurs Blocs de Couteaux 2019 – Comparatif Complet

Publié le 4 mars 2019

Après plusieurs heures de recherches, j’ai enfin fait ma sélection des 4 meilleurs blocs de couteaux parmi plus d’une vingtaine de modèles disponibles sur le marché.

Mon préféré est le Aicok : ce modèle à petit prix, relativement compact, est composé d’un set de couteaux basique mais de très belle qualité. Et pour ne rien gâcher, il peut trouver sa place dans toutes les cuisines, y compris les plus petites.

Gros coup de cœur tout de même pour le Dalstrong Gladiator: bien qu’il représente un investissement important, c’est un must have pour les amateurs de cuisine.

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat pour sélectionner un bloc de couteaux parfaitement en phase avec vos besoins et vos habitudes culinaires.

Meilleur pas cher
Aicok Ensemble de couteaux, Couteaux de chef avec bloc en bois, Set de couteaux professionnels, Lot de couteaux en acier inoxydable à haute teneur avec support en bois, 6 pièces.
Meilleur milieu de gamme
Mercer culinaires Genesis Lot de 6 Bloc Bloc de couteaux en bois forgé en acier inoxydable avec plateau en verre trempé, noir
Meilleur haut de gamme
Bloc à couteaux Dalstrong Série Gladiator Acier inoxydable allemand 18 pièces Avec support en noyer
Aicok
Mercer Culinary Genesis
Dalstrong Gladiator
39,97 €
165,00 €
Actuellement indisponible
Meilleur pas cher
Aicok Ensemble de couteaux, Couteaux de chef avec bloc en bois, Set de couteaux professionnels, Lot de couteaux en acier inoxydable à haute teneur avec support en bois, 6 pièces.
Aicok
39,97 €
Meilleur milieu de gamme
Mercer culinaires Genesis Lot de 6 Bloc Bloc de couteaux en bois forgé en acier inoxydable avec plateau en verre trempé, noir
Mercer Culinary Genesis
165,00 €
Meilleur haut de gamme
Bloc à couteaux Dalstrong Série Gladiator Acier inoxydable allemand 18 pièces Avec support en noyer
Dalstrong Gladiator
Actuellement indisponible

Les meilleurs blocs de couteaux de cuisine pas chers

On trouve une quantité impressionnante de modèles d’entrée de gamme, mais la plupart présentent les mêmes faiblesses.

On vérifiera dans un premier temps le poids et la stabilité du bloc. Il convient aussi de vérifier la conception des lames. Dernier point à checker : l’ergonomie de la poignée, qui laisse trop fréquemment à désirer sur les blocs de couteaux pas chers.

Aicok : le meilleur pas cher

Aicok

Prix
39,97 €
Avantages
Petit prix
Joli design
Bloc bien stable, support smartphone et tablette
Bonne prise en main
Lame acier X50Cr15
Inconvénients
Set de base (5 couteaux)

Aicok est une entreprise fondée en 2015 par d’anciens employés de Google. Depuis la Silicone Valley, où elle est basée, elle s’est imposée comme l’une des marques d’électroménager à petit prix les plus populaires du moment.

Si elle produit des robots et extracteurs de fruits qui bénéficient d’un excellent rapport qualité/prix, elle assure aussi lorsqu’il s’agit des ustensiles traditionnels. Démonstration avec ce bloc de couteaux très réussi !

Sans surprise, cet ensemble est un basique, composé de 5 couteaux. On retrouve donc des indispensables : le couteau de chef (20,32 cm), le couteau à pain (20,32 cm), le couteau à découper (20,32 cm), le couteau tout usage (12,7 cm) et le couteau office (8,89 cm).

Les lames sont d’une qualité assez bluffante, vu le prix mini de ce modèle. Combinant acier inoxydable de qualité supérieure et carbone, elles sont forgées d’une seule pièce. Elles bénéficient d’une excellente solidité et le tranchant est plus que satisfaisant.

À vrai dire, il convient de faire preuve d’un poil de prudence lors des premières utilisations, sous peine de se blesser. À long terme, il faudra bien entendu les affûter régulièrement pour qu’elles conservent leur tranchant.

Le manche ergonomique pakka est pensé pour minimiser la fatigue de la main et des doigts. Et de fait, elle offre une excellente prise en main.

Le bloc lui-même est très bien conçu : avec son corps en pin lourd, mais assez compact (équipé de pastilles antidérapantes) et son pied métallisé, il combine joli design et excellente stabilité. On note par ailleurs que ce support en pin permet d’installer le smartphone ou la tablette, afin de suivre aisément une recette.

En termes d’entretien, rien à redire. L’acier choisi (X50Cr15) garantit une excellente résistance, aussi bien au passage du temps qu’à la rouille. Il suffit donc de nettoyer et de sécher les couteaux après usage, puis de les replacer sur le bloc, pour que vous puissiez les utiliser pendant de longues années.

Fidèle à son habitude, Aicok se distingue de ses concurrents à prix mini, en proposant un produit d’excellente qualité. Certes, l’ensemble se compose uniquement des 5 lames de base.

Il n’en demeure pas moins que ce bloc de couteaux fait remarquablement bien son job. On tient là l’un des meilleurs rapports qualité/prix actuellement disponibles sur le marché.

Les meilleurs blocs de couteaux de cuisine de milieu de gamme

Les modèles de milieu de gamme se distinguent par le soin particulier apporté à au support. Matériau de qualité et/ou design original : dans cette catégorie, on combine l’esthétique au pratique.

Les couteaux se dotent de lames robustes et tranchantes de belle qualité, généralement forgées d’une seule pièce. Il s’agit tout de même de sets relativement réduits, composés des 5 lames de base.

Mercer Culinary Genesis : le meilleur de milieu de gamme

Mercer Culinary Genesis

Prix
165,00 €
Avantages
Prix abordable
Joli design
Acier X50CRMOV15
Inconvénients
Support vertical mal adapté aux petits espaces

Mercer Culinary est une marque américaine bien connue des amateurs de cuisine. Elle équipe en effet aussi bien la cuisine des Chefs que celle des particuliers.

Si elle propose des produits inspirés du matériel professionnel, elle reste sur des tarifs abordables. Pas de mystère : si la marque est basée à New York, ses produits sont fabriqués en Chine… On n’en est pas moins sur des produits extrêmement fiables.

Côté design, le bloc de couteaux Mercer Culinary n’est pas forcément le plus irréprochable de son catalogue, mais la qualité des lames est bel et bien au rendez-vous.

Ce bloc de couteaux se compose d’un support au très joli design et de cinq couteaux de base : un couteau de chef, un couteau à pain, un couteau à désosser, un couteau à éplucher et un couteau tout usage.

Du côté des couteaux, rien à redire. Mercer Culinary a fait le choix de la sécurité en optant pour un acier X50CRMOV15 : sa haute teneur en carbone vous assure donc de disposer de lames robustes. On note qu’elles sont extrêmement coupantes : prudence, donc, non seulement lors de l’utilisation des couteaux… mais aussi lors du nettoyage !

Le grip antidérapant et l’ergonomie du manche en Santoprène assurent une bonne prise et un très bon confort à l’usage. Pour ce qui est de l’entretien, on est toujours sur du classique : nettoyage et séchage soigneux, avant de replacer la lame sur le bloc. Et bien entendu, un affûtage régulier.

Bref ! Rien à reprocher aux couteaux. La petite faiblesse de ce bloc, c’est précisément le support.

Composé de bois et de verre, il affiche un design contemporain vraiment séduisant – et assez passe-partout. Avec des lignes épurées et un poids adapté, il bénéficie d’une excellente stabilité. On regrette tout de même le manque de soin apporté aux finitions…

Vrai problème avec ce support : les couteaux sont rangés à la verticale. Il faut donc une certaine hauteur pour pouvoir se saisir d’un couteau ou le replacer sur le bloc d’une seule main. Pas forcément pratique, sur un plan de travail surmonté de placards suspendus !

Vous pouvez alors être obligé de pencher le bloc, voire de le déplacer, pour manipuler les couteaux sans vous heurter à vos placards.

On l’aura compris : pour ce qui est des couteaux, on retrouve toutes les qualités propres aux produits proposés par Mercer Culinary. Peut-être une petite réserve sur le support, qui pourrait avoir du mal à trouver sa place dans une kitchenette ou une cuisine dont les placards sont un peu trop bas.

Les meilleurs blocs de couteaux de cuisine haut de gamme

Les modèles haut de gamme vous permettent de bénéficier d’un jeu de lames variées. Vous disposez de tout ce qu’il faut pour cuisiner légumes, viandes, volailles et poissons. I

l est courant que le bloc de couteaux accueille par ailleurs une paire de ciseaux de cuisine et un fusil d’aiguisage : il s’agit donc de modèles qui se suffisent à eux-mêmes. Ces blocs à couteaux sont donc généralement assez imposants, et il convient de leur réserver un bel espace sur le plan de travail.

Dalstrong Gladiator : le meilleur haut de gamme

Dalstrong Gladiator

Prix
Actuellement indisponible
Avantages
Set de couteau très complet
Excellente prise en main
Inconvénients
Support de qualité moyenne

Dalstrong est l’un des couteliers les plus réputés des États-Unis. La marque est réputée pour la maniabilité et l’excellente qualité de ses lames.

Le soin apporté au design de ses produits lui vaut d’ailleurs régulièrement d’être primée. Avec ce modèle, le coutelier propose un set de couteaux à la hauteur de sa réputation… ce qui n’est peut-être pas tout à fait le cas du support !

Ce bloc de couteaux est l’un des plus complets du marché. Il se compose d’un support étagé, accueillant un jeu de lames intéressant : 1 couteau de chef de 20,3 cm, 1 couteau de chef kiritsuke de 21,6 cm, 1 couteau Nakiri de 17,8 cm,  1 couteau Santoku de 17,8 cm,  1 couteau à pain de 22,9 cm, 1 couteau à découper/trancher de 22,9 cm, 1 couteau à désosser de 15,2 cm, 1 couteau tout usage de 16,5 cm, 1 couteau dentelé de 15,2 cm,  6 couteaux à steak à lame lisse de 12,7 cm,  1 couteau à éplucher de 8,9 cm et 1 couteau à éplucher bec d’oiseau de 7 cm.

L’ensemble se complète d’un fusil à aiguiser de 25,4 cm et d’un coffret cadeau.

Évoquons directement la petite faiblesse de ce modèle : le support en bois n’est pas d’une qualité irréprochable. Il fera toujours son job, mais qu’il s’agisse du bois ou des finitions, cela reste un peu « cheap ».

C’est d’autant plus regrettable qu’il est loin d’être compact : il ne passera pas inaperçu sur le plan de travail. Pour un bloc à couteaux haut de gamme, on est en droit d’espérer mieux !

Pour ce qui est de la qualité des couteaux, en revanche : rien à redire. De la conception aux finitions : Darstrong est à la hauteur de sa réputation.

Les manches pakka assurent une prise agréable et un bon confort de travail, d’autant que les couteaux ne sont pas trop lourds et parfaitement équilibrés. Le tranchant est bien entendu au rendez-vous, et les lames en acier trempé, polies à la main, bénéficient d’une robustesse remarquable.

Côté entretien, on préférera rester sur un lavage à la main, en veillant à bien les sécher avant de les replacer sur le bloc, sous peine de voir apparaître la rouille assez rapidement.

On note que Dalstrong s’efforce d’être à la hauteur de sa réputation de bout en bout. Le coutelier apporte un soin particulier à l’emballage et il propose un service après-vente assez réactif en cas de soucis.

Si l’on ne peut que regretter la qualité moyenne du support, les couteaux qui composent ce set sont d’une très belle qualité, et ils se révèlent particulièrement agréables à utiliser. Un excellent investissement pour les amateurs de cuisine.

Zwilling J.A. Henckels : une baisse de qualité regrettable !

Zwilling J.A. Henckels

Prix
Actuellement indisponible
Avantages
Joli design
Set complet : 12 lames + 1 ciseaux
Bloc bien stable
Inconvénients
Rapport qualité/prix moyen

Zwilling J.A. Henckels International – couramment nommée tout simplement Zwilling – est un coutelier allemand célèbre. L’entreprise a eu le temps d’asseoir sa réputation puisqu’elle a été créée… en 1731 !

Elle a bâti son succès sur l’usage d’un acier d’excellente qualité, qui assure la robustesse et le tranchant de la lame. Malheureusement, pour demeurer compétitive, la marque semble avoir fait quelques compromis avec la qualité…

Ce bloc de couteaux est composé d’un support et de 12 couteaux et une paire de ciseaux. On est donc sur un set complet, parfaitement adapté aux besoins des fans de cuisine. Des légumes à émincer au travail de la viande et du poisson : il y a largement de quoi faire pour des chefs en herbe !

Rien à signaler au niveau du support en bois. Ce modèle est des plus classiques. Avec plus de 3,5 kg, il se révèle bien stable – d’autant qu’il est équipé de pieds antidérapants.

Au niveau des couteaux, en revanche, attention : vous pourriez être déçu ! À l’achat, les lames ne sont pas très aiguisées.

Pas de panique à ce niveau-là : c’est plutôt un parti pris du fabricant. Contrairement à un bloc comme le Aicok  ou le Mercer Culinary Genesis, pas de risques pour les débutants si vous utilisez les lames en l’état. Les cuisiniers confirmés n’auront qu’à procéder à un affûtage pour bénéficier d’un tranchant redoutable.

Le véritable souci, c’est le choix de l’acier. La marque a bâti sa réputation sur la qualité de ses lames, robustes et tranchantes : jusqu’ici tout va bien ! Elles sont aussi supposées résister à la corrosion et là… les choses se gâtent sérieusement !

Non, les lames ne présentent pas une résistance absolue à la rouille. Comme la plupart des modèles de cette sélection, elles doivent être nettoyées et soigneusement séchées avant d’être replacées sur le bloc. Sans quoi, les lames seront rapidement piquées.

C’est le cas de la plupart des couteaux, même de haute qualité. La raison est simple : ils sont fabriqués en Chine. Or, si l’acier est travaillé suivant la méthode allemande, il n’est pas d’aussi bonne qualité.

Normalement, un peu de discipline suffit à pallier cette petite faiblesse. Mais si ce petit travers passe pour un autre fabricant, difficile de le pardonner à Zwilling. Les « afficionados » le savent : la qualité des couteaux a radicalement chuté au cours des dix dernières années. Or, le prix reste toujours aussi élevé.

Que la marque s’efforce de rester compétitive, pourquoi pas ? D’autant que lorsqu’ils sont bien entretenus, ces couteaux font très bien leur job.

Mais le flou artistique entretenu par la marque autour de la fabrication et de la qualité des matériaux est plus gênant. Non, ce n’est plus LA marque irréprochable que l’on connaissait. Il faut donc le savoir : le rapport qualité/prix laisse à désirer.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre bloc de couteaux de cuisine ?

Viande, poisson, fruits ou légumes…. Dans la cuisine, on a toujours besoin de couper, de trancher, de peler ou de désosser ! Disposez d’un bon bloc de couteaux sur le plan de travail, c’est un gage de confort et de sécurité.

Ce système vous permet de disposer d’un jeu de lame assez complet pour réaliser les découpes aussi aisément et rapidement que possible. Regroupés et faciles à saisir d’une seule main, vos couteaux sont aussi rangés de façon optimale pour préserver la qualité des lames.

Le set d’ustensiles

Par définition, un bloc de couteaux est conçu pour accueillir… des couteaux ! Le set peut varier radicalement d’un modèle à l’autre.

Les modèles les plus basiques proposent un jeu de lames indispensables dans la cuisine : le couteau de chef, le couteau à pain, le couteau à découper, le couteau d’office (pour les fruits et légumes) et le couteau tout usage ou couteau universel (similaire au couteau d’office, mais un peu plus grand).

Il peut se compléter à l’infini, pour vous proposer des lames spécifiques, comme le couteau à éplucher ou le couteau à désosser.

Certains blocs proposent des accessoires supplémentaires. Il s’agit en règle générale d’une paire de ciseaux de cuisine et d’un fusil à aiguiser.

Enfin, vous pouvez opter pour un bloc disposant d’un jeu de couteau complétant vos couverts traditionnels, en optant par exemple pour un modèle disposant d’un set de couteaux à viande.

Le choix dépend avant tout de vos habitudes. Toutefois, il ne faut pas négliger la question de l’espace dans la cuisine : les blocs à couteaux les plus complets sont aussi les plus encombrants.

La lame

Les lames les plus robustes sont forgées d’une seule pièce et fixées au manche du couteau par des rivets.

L’acier allemand est le matériau par excellence, car il bénéficie d’une résistance remarquable aux chocs, au temps et à la corrosion. Dans la pratique, il est de plus en plus difficile de dénicher des modèles qui résistent parfaitement à la rouille. Pour éviter les déconvenues, on les sèchera donc soigneusement avant de les ranger.

Ces dernières années, un autre matériau a fait son apparition : la céramique. Son tranchant dépasse largement celui de l’acier traditionnel : d’ailleurs, un couteau céramique doit être manipulé avec la plus extrême précaution.

Très hygiénique, la céramique ne s’oxyde pas, mais elle se révèle tout à fait inadaptée pour la découpe d’éléments durs, comme les os. Car elle est très vulnérable aux chocs, et elle se brisera si vous la laisser tomber.

Si quelques couteaux céramiques peuvent se glisser sur votre bloc, il faudra donc les mixer avec des modèles acier pour disposer d’un set vraiment fonctionnel !

Le manche

Les amateurs de cuisine peuvent se lancer dans la préparation de plats qui nécessite un travail assez long. Il est donc indispensable que les couteaux soient équipés d’un manche ergonomique et antidérapant.

Une bonne prise en main limitera les risques d’incidents. Par ailleurs, c’est le gage d’un travail confortable, sans douleur et sans fourmillement dans les mains.

Il s’agit donc d’un point clé à vérifier lorsque vous choisissez votre bloc de couteaux.

Prêtez attention au matériau. Le manche peut être en polymère, en bois ou en métal. Si le bois est très esthétique, il n’est pas recommandé, car il est assez délicat à nettoyer. Long à sécher, il peut aussi s’incruster de saleté, ce qui est la porte ouverte aux bactéries et à la corrosion.

Le poids et l’équilibre

Pour vous assurer un confort de travail absolu, un couteau ne doit pas être trop lourd. Il doit aussi être bien équilibré. Un poids raisonnable vous permet de travailler sans vous fatiguer.

Quant à un bon équilibre, c’est le gage d’un couteau qui tranche parfaitement sans avoir à forcer, ce qui vous épargne de la fatigue… et des incidents !

Si de nombreuses marques proposent des blocs de couteaux assez bien conçus, les amateurs de cuisine s’orienteront donc plutôt vers les couteliers confirmés, quitte à engager un budget un peu plus élevé.

Le support

Un bloc à couteau peut présenter 3 types de supports différents.

Le support à fentes

C’est le plus répandu. Il se présente généralement sous la forme d’un bloc réalisé en bois massif ou en polymère, mais les fabricants proposent des variantes de plus en plus design, comme le Mercer Culinary Genesis.

C’est le plus sécurisant si vous avez des enfants à la maison. En revanche, il demande un peu de discipline : après usage, les couteaux doivent être soigneusement nettoyés et séchés avant d’être remis en place, afin d’éviter la prolifération des bactéries et l’apparition de la rouille.

Par ailleurs, chaque couteau dispose d’un emplacement défini : il faudra donc trouver vos marques pour gagner en rapidité.

Le support aimanté

Il est constitué d’une plaque équipée d’aimants, qui permet de prendre ou de reposer aisément vos couteaux. Ce système est assez pratique puisque les lames sont exposées : vous ne risquez donc pas de vous tromper en choisissant votre couteau.

C’est aussi le plus hygiénique puisqu’il est très facile à nettoyer. Prudence toutefois si vous avez de jeunes enfants à la maison : il faudra vous assurer qu’ils n’y aient pas accès.

Le support universel à fibres

Il se compose d’un pot de rangement, et d’un bloc de fibres synthétiques. Ici, pas d’emplacement pré-déterminé, donc : vous pouvez y placer les couteaux que vous choisissez, à l’emplacement qui vous convient.

C’est le meilleur choix pour composer vous-même votre assortiment de couteaux. Attention toutefois à retirer régulièrement les fibres pour bien les nettoyer et à les laisser sécher complètement avant de les remettre en place.

Le matériau et l’angle du support

En termes de matériaux, le bois et le métal sont à privilégier, car ils se révèlent bien plus solides que le plastique.

Au moment de faire votre choix, ne négligez pas la question de l’angle. Les supports aimantés ne posent aucun problème puisque vous tirez le couteau horizontalement lorsque vous vous en saisissez.

Les supports à fentes ou à fibres peuvent être inclinés : ils offrent alors une bonne prise. Prudence avec les modèles qui accueillent les couteaux à la verticale : vous devez disposer d’une hauteur suffisante pour les prendre et les remettre en place. Ce n’est pas toujours aisé lorsque le plan de travail est surmonté de placards !

Quel que soit le support pour lequel vous optez, il doit être assez lourd et équipé d’antidérapants pour vous assurer une bonne stabilité : pas question de courir le risque qu’il se ne renverse ou qu’il ne se déplace chaque fois que vous prenez une lame ou que vous la replacez !

Les accessoires

Pour profiter longtemps de votre bloc de couteaux, vous devez disposer de quelques accessoires. Du matériel d’affûtage est  indispensable pour que vos lames demeurent parfaitement tranchantes.

Attention ! Le fusil à aiguiser entretient effectivement le tranchant de la lame, mais il se révèlera vite insuffisant. Mieux vaut donc investir dans un affûteur manuel ou un aiguiseur électrique.

Le petit truc en plus ? Les chefs recommandent aussi l’usage d’une bonne planche à découper – en bois ou plastique, mais surtout pas en verre ou en pierre –  afin de préserver les lames.

L’entretien

Bon à savoir : avant d’utiliser des couteaux pour la première fois, il est important de les laver. Un simple rinçage à l’eau bien chaude est suffisant.

Quel que soit le bloc de couteaux que vous choisissez, mieux vaut résister aux arguments marketing : non, on ne nettoie pas les couteaux de cuisine au lave-vaisselle ! Cela pourrait nuire considérablement à leur tranchant, à moins de les placer parfaitement à plat. On préfèrera donc un lavage à la main.

Idéalement, il faut faire preuve d’un peu de discipline en cuisinant. Pas question de remettre à plus tard : on rince un couteau dès que l’on a fini de l’utiliser !

Pour le nettoyage, rien de plus simple, puisqu’un produit à vaisselle traditionnel fait l’affaire. On veille en revanche à essuyer immédiatement la lame, de préférence avec un chiffon très doux.

Lame de couteau rouillée ?

En dépit de vos soins, vous notez l’apparition de rouille sur l’une de vos lames ? Vous pouvez y remédier en optant pour des astuces de grand-mère.

La plus commune, c’est… la pomme de terre ! Frotter tout simplement la lame avec une demi-pomme de terre, puis rincez et séchez soigneusement.

Pour prévenir l’apparition de rouille, vous pouvez aussi rincer régulièrement vos couteaux au vinaigre blanc. Non seulement la rouille déteste ça, mais en plus, cela fera briller les lames.

À propos de l'auteur

Gabrielle Mimran

Plume du web passionnée de déco, jardin, rénovation (bref : tout ce qui tourne autour de la maison !) et serial testeuse. Je vous livre mes impressions et mes derniers coups de coeur.

Laisser un commentaire

>