TV et vidéoprojection

Les 5 (vraies) Meilleures TV Oled 2019 – Comparatif Complet

Mis à jour le 19 mars 2019

Après plusieurs de recherche, j’ai établi une sélection des 5 meilleures TV Oled parmi les modèles actuellement disponibles sur le marché.

Chacune se montre excellente, mais mon coup de coeur va définitivement à la Sony KD-55AF, dont j’apprécie à la fois la qualité générale, le design et l’originalité dont elle fait preuve.

Si vous mettez à peine les pieds dans le monde de l’Oled je vous invite à lire mon guide d’achat en fin d’article afin de savoir quels sont les éléments importants à examiner préalablement à l’achat d’une nouvelle télévision.

Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gamme
LG 55B8LG 55C8Sony KD-55AF9
LG 55B8LG 55C8Sony KD-55AF9
Voir sur Amazon Voir sur Fnac Voir sur Fnac

Les meilleures TV Oled pas chères

Même si la technologie Oled assez très chère, il est parfois possible de trouver une petite perle à moins de 1500€, comme le prouve la TV qui suit.

Notez avant toute chose que, dans cet article, je me suis majoritairement concentrée, quand elles existaient, sur les version 55 pouces, qui constituent, selon moi, un bon milieu dans la taille à allouer à un écran. Mais la plupart de ces modèles existent en d’autres tailles.

LG 55B8 : la meilleure pas chère

LG 55B8

Prix
1 309,00 €
Avantages
Prix abordable
Qualité d’image
Colorimétrie impeccable sauf en mode jeu
Qualité sonore satisfaisante
Inconvénients
Télécommande basique

Sortie à peu près à la même époque que la LG 55C8V, qui embarque, elle, la dernière génération de processeur de LG, la 55B8 constitue l’entrée de gamme de la marque. Mais elle n’est pas pour autant à écarter de votre chemin, que du contraire !

Je vais d’abord m’attarder un peu à son design car, même si ce n’est pas ce qui prime dans le choix d’une TV, c’est important en ce que, de plus en plus, la télévision devient un élément de décoration autant qu’un objet de divertissement au sein de notre salon.

Si je devais ne trouver qu’un terme pour qualifier le design de cette télévision, ce serait “sobriété”. On voit qu’un effort est fait de la part de LG pour diminuer au maximum les bords, au point qu’ils disparaissent presque. Elle intègre cependant un pied qui n’est pas des plus discret et ça c’est un peu dommage (il fallait bien apposer le logo “LG Oled” quelque part…). Celui-ci ne mesure cependant que 23 cm de profondeur, ce qui est très raisonnable.

Notez que, si vous le souhaitez, cette télévision existe en une autre version, la LG 55B8S, qui se distingue uniquement par la forme de son pied. Personnellement, je préfère cette seconde version, mais elle est proposée, à l’heure d’écrire ces lignes, à un prix un peu plus élevé, ce qui la rend moins attrayante.

L’écran 55 pouces offre une définition UHD, d’excellents contrastes, très peu de perte de luminosité selon les angles de vision – jusque-là, rien d’étonnant pour une télévision Oled -, et incorpore un traitement antireflet efficace.

Son processeur Alpha 7, s’il ne constitue pas la dernière génération de LG (c’est le Alpha 9, dont je vous parle plus loin), s’en sort extrêmement bien, même s’il ne bénéficie pas d’un aussi bon moteur de compensation des mouvements.

La colorimétrie, elle, est juste bluffante : le delta E moyen (soit la mesure de différence entre deux couleurs, dont je vous parle dans mon guide d’achat)  a été calculé à 1,2, et aucune nuance ne dépasse le delta E de 2, ce qui est bien inférieur au seuil minimal recommandé de 3 ! En HDR, il monte cependant à 2,6 et certaines couleurs montent à 3, ce qui est un peu moins bon, mais toujours très appréciable. La température des couleurs, elle, est proche de la perfection.

Enfin, toujours au niveau de l’affichage, son temps de rémanence (le temps durant lequel une image reste affichée à l’écran alors qu’elle est censée avoir disparu, créant un effet ghosting) quasi nul (technologie Oled oblige), couplé à un retard à l’affichage de seulement 21 ms, en fait un écran assez bien adapté au jeu vidéo. Par contre, si vous activez le mode jeu, sachez que la colorimétrie sera bien moins fidèle, avec un Delta 2 dépassant largement le 4…

Côté audio, avec ses deux enceintes et ses deux caissons de basse, elle s’en sort plutôt bien. Cela n’empêchera pas les plus connaisseurs de devoir investir dans une barre de son ou un Home Cinéma dignes de ce nom, mais le spectateur lambda devrait s’en trouver bien satisfait.

Niveau interface, il faut souligner que l’OS LG a changé de nom pour devenir AI ThinQ, mais qu’il conserve la même interface que le WebOS de 2014. L’ensemble est donc toujours aussi agréable, mais manque de fluidité par rapport à la concurrence. Son principal point fort reste néanmoins le système de contrôle vocal autorisé par le micro de la télécommande fournie, qui permet d’effectuer des recherches étendues, de contrôler le téléviseur ou encore, entre autres, de changer les réglages. Par contre, la télécommande n’est malheureusement pas rétroéclairée.

Enfin, côté connectique, tout est embarqué au niveau du pied. On y retrouve 4 ports HDMI, 2 ports USB 2.0, 1 port USB 3.0, 1 port Ethernet, 1 port PCMCIA, 1 sortie audio numérique, 1 antenne rateau et 1 connecteur satellite. Bref, il ne lui manque rien ! Bien entendu, elle intègre le WiFi et le Bluetooth.

Au final, malgré son petit prix, cette télévision se révèle être une bonne surprise. Certes, elle n’intègre pas toutes les nouveautés de LG, comme son dernier processeur, mais elle n’en offre pas moins une excellente performance pour son prix. C’est probablement l’un des meilleurs rapports qualité/prix à l’heure actuelle, et une excellente option pour se lancer dans l’Oled.

Les meilleures TV Oled de milieu de gamme

Sans dépasser la barre des 2000€, voici trois modèles qui ont retenu mon attention.

LG 55C8 : la meilleure milieu de gamme

LG 55C8

Prix

~2000€

Avantages
Colorimétrie parfaite
Excellente qualité d’image
Processeur performant
Faible retard à l’affichage
Inconvénients
Télécommande pas rétroéclairée

Je vous l’ai évoquée en substance dans la section précédente, la 55C8V est la version avancée de LG, qui intègrent cette fois, son tout nouveau processeur Alpha 9.

Je ne vais pas m’attarder au design, puisqu’il est très semblable à celui de la 55B8. Je tiens juste à souligner l’excellent travail fait pour diminuer les bords, même si le ratio bords/écran n’atteint pas celui de la Sony KD-55AF9 dont je vous parlerai plus bas.

L’écran est également doté un filtre antireflet très efficace qui, combiné à sa bonne luminosité, permet une bonne visibilité en toutes circonstances et à peu près sous n’importe quel angle de vue.

La colorimétrie, elle, est tout bonnement parfaite : le delta E moyen tourne autour de 1,8, et même 1,5 en HDR !  Et grâce à son nouveau processeur (Alpha 9), elle affiche une netteté des mouvements et une amélioration des contrastes sans précédent.

Niveau performance 4K, il faut souligner qu’elle est compatible avec la plupart des formats HDR actuellement disponibles. Cela inclut l’HDR 10, le HLG ou encore Dolby Vision.

Le seul mode que ce téléviseur ne supporte pas est le HDR 10+. Ce ne devrait pas être un problème car jusqu’ici seul Amazon utilise l’HDR 10+, tandis que le Dolby Vision se taille la part du lion avec Netflix, iTunes et les Blu-ray Ultra HD.

Enfin, avec son temps de rémanence quasi nul et son retard à l’affichage de 20 ms, elle se montre très efficace pour la pratique des jeux.

Le son, lui, est plutôt bon. Elle embarque en effet, comme la 55B8,  deux enceintes et deux caissons de basses qui offrent un rendu assez correct (même si, je le répète, cela ne suffira pas aux puristes).

On retrouve, bien entendu, la même interface Al ThinQ, et une télécommande autorisant le contrôle via micro mais n’intégrant toujours pas le rétroéclairage.

Enfin, niveau connectique, tout est toujours stocké au  niveau du pied. On a cette fois 4 HDMI, 3 ports USB dont un USB 3.0, 1 port Ethernet, 1 sortie audio numérique optique, 1 sortie casque et 1 port PCMCIA. Et, bien entendu, elle embarque le Wi-Fi et le Bluetooth.

Au final, si LG s’était fait une réputation avec ses téléviseurs Oled, il a enfoncé le clou avec sa gamme C8, qui intègre son nouveau processeur Alpha 9 et offre ainsi une netteté d’image remarquable. Et vu que son système audio est globalement très bon pour un téléviseur, on trouve difficilement des reproches à lui faire.

Panasonic TX-55FZ800 : une sérieuse concurrente

Panasonic TX-55FZ800

Prix

~1630€

Avantages
Qualité d’image remarquable
Colorimétrie impeccable
Son correct
Inconvénients
Système d’exploitation un peu basique
Télécommande un peu basique

Cette télévision constitue une version simplifiée du Panasonic TX-55EZ950 qui occupait jusqu’à présent la première place de cette sélection, mais qui présente actuellement un rapport qualité/prix moins intéressant.

Point de vue design, je la trouve plutôt réussie, avec sa dalle très fine et ses bords très ténus. Elle se mariera aisément, selon moi, dans tout type d’intérieur. Néanmoins, son pied est fort imposant (30 cm de profondeur, tout de même !).

L’écran 55 pouces affiche une définition Ultra HD, avec un processeur HCX2 – le meilleur processeur Panasonic à l’heure actuelle en matière de traitement d’image –  destiné à rendre les films en 4K encore plus réalistes et précis.

La qualité d’image est bien entendu au rendez-vous (sinon je ne vous la proposerais pas), avec une retranscription des couleurs et des détails de contraste fidèles. Son delta E est de 1,6, ce qui rend sa colorimétrie extrêmement fidèle.

Je ne m’attarderai pas ici à la qualité visuelle et à la diminution de luminosité minime selon l’angle de vision sous laquelle vous la regardez puisque c’est une constante des TV Oled, mais je soulignerai juste que son filtre antireflet est excellent, ce qui vous permet de la placer à peu près n’importe où pour conserver une bonne vision.

Ce téléviseur prend en charge le format HDR10, une technologie d’image qui augmente les contrastes, en alliant des scènes sombres plus lisibles et des pics lumineux plus intenses, pour une dynamique palpable.

Côté jeux vidéos, vous avez quelque chose d’assez proche de la LG ci-dessus, avec un temps de rémanence quasi nul et un retard à l’affichage de 21 ms. Elle se montrera donc très adaptée aux gamers. Un “mode jeu” est d’ailleurs proposé dans les paramètres de l’écran, que je vous recommande d’activer si vous souhaitez profiter au mieux de celui-ci.

La qualité sonore est au rendez-vous, même si une barre de son comme celle du modèle 950 aurait été appréciée. Si vous êtes un(e) puriste, je vous recommande néanmoins, encore une fois, d’investir dans une barre de son ou un Home Cinéma.

Le système d’exploitation de Panasonic, pour son interface, est My Home Screen. Il a le mérite d’être bien lisible et facile à utiliser, mais présente quelques lacunes comme l’absence de certaines applications aujourd’hui courantes comme Spotify ou myTF1. Le tout est gérable via une télécommande très simple (pas de rétroéclairage ni de micro intégré) mais complète.

Enfin, la connectique est assez classique. Située à l’arrière à droite, elle est dissimulée par un cache, et un chemin est pratiqué depuis ce cache jusqu’au pied pour offrir un système de passage des câbles bien pratique. Il comporte 4 ports HDMI 2.0, 1 sortie optique, 1 prise casque, 3 ports USB, 1 slot PCMCIA, 1 entrée antenne, 1 entrée satellite, 1 lecteur de carte SD et 1 port Ethernet. Bien entendu, il embarque le WiFI et le Bluetooth.

Au final, c’est un excellent téléviseur que Panasonic nous propose ici. Il offre une remarquable qualité d’image aussi bien en SDR qu’en HDR ou en jeu. Les seuls reproches qu’on peut lui adresser concernent son système d’exploitation et sa télécommande un peu trop basiques. Mais honnêtement, à ce prix, c’est déjà pas mal !

Sony KD-55AF8 : la petite soeur de la célèbre Bravia A1

Sony KD-55AF8

Prix

~2000€

Avantages
Android TV
Technologie Dolby Vision
Très bon son
Inconvénients
retard à l’affichage conséquent
Télécommande pas rétroéclairée

Si vous vous intéressez un peu au monde des TV Oled, vous avez très certainement entendu parler de la fameuse Bravia A1, malheureusement indisponible à l’heure actuelle. Le modèle que je vous propose ici en est la en quelque sorte la seconde version.

Côté design on a quelque chose de plus classique qu’avec la A1, avec un pied central bien plus fin que la lourde béquille que la première embarquait. Par contre, ce pied très fin fait que la télévision est très près du meuble, ce qui rend l’intégration d’une barre de son impossible. Puristes s’abstenir… Quoique…

Son delta E moyen tourne autour de 2,1, et même si quelques teintes atteignent le seuil de 3, c’est très fidèle dans l’ensemble. La température générale des couleurs a été revue, et est maintenant très bien calibrée.

Son processeur Sony X1 Extreme – le même que sur la A1 – fait toujours un excellent travail, offrant un traitement des images en temps réel, ce qui lui permet de convertir toutes les images afin d’obtenir un résultat final au plus près de la qualité d’une vraie 4K HDR4.

Si le temps de rémanence, encore une fois, est quasi nul, par contre, elle présente un retard à l’affichage de 110 ms – 47,7 si vous activez le mode jeu. C’est très conséquent et les aficionado de Sony et de sa PlayStation pourront être assez déçus à ce niveau.

Niveau HDR, il dispose de la technologie Dolby Vision, ce qui est des plus agréable pour les utilisateurs. Elle améliore la luminosité de l’image, permet d’afficher des noirs plus profonds et des couleurs plus vibrantes.

Côté audio, on retrouve la technologie Acoustic Surface, qui permet de faire sortir le son de l’écran lui-même et ainsi d’envelopper l’utilisateur afin de proposer une expérience sonore de haute qualité, presque comme au cinéma ! Deux actionneurs derrière la télévision servent à faire vibrer l’écran afin d’améliorer encore plus le son. Si cela ne remplace pas un Home Cinéma, c’est néanmoins plus que satisfaisant.

Enfin, son système d’exploitation est toujours Android TV, l’un des plus complets du marché, qui a en plus subi un coup de jeune. Bien entendu, une télécommande est fournie, qui, si elle fait encore l’impasse sur le rétroéclairage, dispose d’un micro.

La connectique, elle, passe par un système de fixation à l’arrière du pied. On y retrouve 4 ports HDMI, 2 ports USB 2.0, 1 port USB 3.0, 1 port Ethernet, 1 sortie audio numérique optique, 1 sortie casque, 1 port PCMCIA, le WiFi et le Bluetooth.

Au final, ceux qui n’aimaient pas le design de la Bravia A1 devraient particulièrement aimer cette télévision qui reprend les mêmes qualités – principalement la qualité d’image et la qualité audio – tout en adoptant une forme plus classique.

Les meilleures TV Oled haut de gamme

Le dernier modèle de ma sélection est celui qui a déclenché le plus gros coup de coeur, de par la qualité générale de sa construction, mais également les innovations dont il fait preuve.

Sony KD-55AF9 : la meilleure haut de gamme

Sony KD-55AF9

Prix

~2500€

Avantages
Excellent affichage
Colorimétrie maîtrisée
Qualité audio
Système vocal sur la télécommande et sur la TV
Inconvénients
Retard à l’affichage amélioré mais qui souffre de la concurrence
Télécommande pas rétroéclairée

Vous l’aurez compris en voyant son petit nom, ce modèle constitue la troisième version de la fameuse Bravia. Et autant la KD-55AF8 ressemblait fort à la A1 dans ses composants et se distinguait par son design, autant la F9 lui ressemble dans son design et se distingue par les nouveautés qu’elle apporte.

Avant toute chose, c’est très probablement le téléviseur dont le ratio bords/écran est le mieux optimisé de ma sélection, pour un rendu très élégant. Par contre, le pied est à nouveau constitué de cette énorme béquille lestée, qui permet d’intégrer l’ensemble de la connectique. Ça peut en déranger certain, même si, personnellement, j’aime assez le rendu général.

L’écran 55 pouce est constitué d’une dalle de dernière génération, qui minimise encore plus la perte de luminosité selon les angles d’affichage, et intègre un traitement antireflet efficace qui la rend parfaitement lisible sous tous les côtés.

La colorimétrie est à nouveau bien maîtrisée, même si ce n’est pas le téléviseur de ma sélection qui s’en sort le mieux à ce niveau, avec un delta E moyen tournant autour de 2,1.

Niveau HDR, elle est compatible avec le HDR10, le HLG et à nouveau Dolby Vision. En HDR, le delta moyen atteint le score remarquable de 1,9 !

Il embarque, cette fois, un nouveau processeur, le Sony X1 Ultimate, censé être deux fois plus puissant que le Sony X1 Extreme. Concrètement, ce qu’on peut remarquer c’est une luminosité plus importante, et une image plus précise. On peut donc dire qu’à ce niveau c’est une réussite.

Le retard à l’affichage est lui aussi amélioré, avec “seulement” 27,4 ms. C’est toujours assez élevé, mais moins que sur les deux versions précédentes de la Bravia. C’est d’ailleurs peut-être sur ce point qu’elle déçoit le plus, et ce n’est donc pas le modèle que je recommanderais en priorité pour un usage en gaming.

Au niveau du son, elle améliore encore le système Acoustic Surface, notamment grâce à son processeur, mais aussi en passant de deux couples de tweeters et un woofer à trois couples de tweeters et deux woofers. Le rendu est tout simplement excellent pour un téléviseur. Certes, ça ne remplace pas un home-cinéma, mais vous pouvez sans souci vous passer d’une barre de son. Par ailleurs, vous pouvez directement la connecter à un amplificateur home-cinéma, la télévision elle-même faisant alors office d’enceinte.

Son système d’exploitation est toujours Android TV, et la télécommande, toujours malheureusement dépourvue de rétroéclairage, dispose d’un micro intégré. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez même passer outre cette télécommande et passer directement au système vocal du téléviseur, grâce aux deux micros situés sur sa base et qui permettent d’utiliser l’assistant Google !

Enfin, niveau connectique, on retrouve 4 ports HDMI, 3 ports USB, 1 port Ethernet, 1 sortie audio numérique et 1 sortie casque. WiFi et Bluetooth sont évidemment de la partie.

Au final, si la Bravia A1 avait été mon coup de coeur à sa sortie, cette nouvelle version m’a à nouveau convaincue, bien plus que la F8. J’ai du mal à lui trouver des défauts entre sa qualité d’affichage, sa qualité audio, et le juste apport de nouveautés (comme la possibilité d’utiliser la TV comme une enceinte ou le contrôle vocal via les micros intégrés au téléviseur), si ce n’est son retard à l’affichage qui reste assez élevé. Si je ne devais vous recommander qu’un modèle, ce serait définitivement celui-ci.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Aucun produit de ma sélection n'est en promo pour l'instant.

Comment choisir votre TV Oled ?

Il ne faut pas se mentir, les TV Oled ne sont pas données. Mais si vous avez le budget nécessaire, c’est définitivement là que vous trouverez la meilleure qualité d’image possible.

Je vous explique ici pourquoi, et vous indique les différents critères à observer pour bien choisir votre TV Oled.

La technologie Oled

Contrairement à une TV “traditionnelle”, où les pixels affichés à l’écran sont illuminés grâce à un rétroéclairage situé à l’arrière de l’écran, dans les TV Oled, chaque pixel produit sa propre lumière.

Plusieurs avantages en résultent. Tout d’abord, les contrastes sont bien améliorés, puisque le pixel est éteint quand il ne doit pas être utilisé, ce qui provoque un noir absolu.

Par ailleurs, les angles de vision sont meilleurs : vous pouvez sans souci mettre votre fauteuil en biais par rapport à votre écran, si la configuration de votre salon vous y oblige, vous n’aurez presque aucun perte de luminosité.

Enfin, le temps de rémanence est moindre que sur les téléviseurs LCD. La rémanence, c’est le temps – calculé en millisecondes – pendant lequel une image censée avoir disparu persiste à l’écran, créant un effet ghosting (une image fantôme). Du coup, les mouvements enregistrés par une TV Oled sont bien plus nets.

Par contre, comme vous avez certainement pu le constater dans ma sélection, cette technologie a un prix.

Cela mis à part, leur principal défaut, il faut le dire, c’est le risque de burn-in sur la durée. On parle de burn-in lorsque, sur l’écran, vous voyez des traces fantomatiques de quelque chose qui passait à l’instant alors que vous avez déjà changé de chaîne. Ce n’est pas comme la rémanence, car ça ne disparaît pas. Ne vous jetez donc pas sur les écrans OLEDs à un prix trop compétitif. En cas de doute, le conseil est plutôt simple : visez une TV 4K qui est sortie il y a au moins 6 à 10 mois, et tapez dans Google son nom + burn-in. S’il y a des résultats positifs et alarmants, rangez la carte bleue. Ce n’est pas la bonne !

Autre inconvénient – moins contraignant : leur luminosité est légèrement plus faible que sur la plupart des écrans LCD. Mais personnellement, je trouve que les taux de contrastes sont suffisants pour ne pas courir après un éclairage exagérément élevé.

Les critères à observer

Comment différencier une bonne d’une mauvaise TV Oled ? Voici quelques points que je vous suggère d’examiner préalablement à votre achat.

La qualité de l’image

La qualité de l’image s’évalue selon plusieurs critères.

Je vous ai déjà évoqué ci-dessus ceux du temps de rémanence – qui est normalement quasi nul sur les TV Oled -, de la qualité des contrastes et des angles de vision. C’est donc ailleurs que vous devez porter votre attention : le respect des couleurs et la température de celles-ci.

Par contre, à ce niveau, il n’y a pas de secret : je vous suggère d’aller consulter les sites de test spécialisés pour avoir une idée de ces mesures.

Celle du respect des couleurs est évaluée par le delta E, qui est une mesure de différence entre deux couleurs. Plus le delta E est faible, et moins l’écart est visible. En-dessous de 3, seul l’oeil (très) expert parvient généralement à détecter la différence.

Celle de la température des couleurs est exprimée en Kelvins. Elle a une incidence sur la précision de l’affichage des couleurs, ainsi que leur rendu général (je ne trouve d’autre mot que leur chaleur).

En-dehors de tout test existant, je vous conseille d’appliquer ces méthodes, en magasin, qui vous aideront à séparer le bon grain de l’ivraie.

Regardez les TV sous tous les angles. Tandis que vous bougez latéralement depuis le centre de l’écran, la plupart des téléviseurs vont perdre en couleurs et en contraste. Si la qualité de l’image se dégrade trop, répétez l’opération avec une autre télé jusqu’à ce que vous en trouviez une qui fasse mieux son travail.

Cherchez une texture de peau naturelle. Observez les textures sur une personne en studio, comme un présentateur des infos, par exemple.

Attention aux parasites verts et jaunes sur les contours qui ne peuvent être enlevés en ajustant les paramètres.

Vérifiez également tous les modes vidéo, cela peut drastiquement modifier la qualité de l’image.

Enfin, souvenez-vous que la plupart des magasins de télé règlent leur télévision avec leurs paramètres les plus brillants afin d’attirer l’attention. Quand votre télé sera livrée, elle sera en mode standard.

L’audio

Dans ce domaine, les constructeurs ne font malheureusement pas plus d’efforts que sur les TV “traditionnelles” : c’est généralement dans ce domaine que les TV Oled se révèlent les plus décevantes.

En général, l’accent est mis sur la bonne restitution des voix, au détriment des fréquences plus graves, par exemple. Néanmoins, il est possible de trouver certains modèles où cela a été travaillé, avec une TV qui intègre, par exemple, une barre de son.

Dans le cas contraire, et si vous souhaitez une expérience optimale (bah oui, si on se ruine pour avoir une belle image, autant que ça soit accompagné d’un bon son !), je vous recommanderais tout de même d’investir dans une barre de son ou un Home Cinéma dignes de ce nom .

L’ergonomie

Les TV Oled sont toutes ce qu’on pourrait appeler des “smart TV”, dépendant chacune d’un système d’exploitation.

Renseignez-vous bien sur les applications disponibles, voyez si vous pouvez parcourir l’interface et si celle-ci vous paraît intuitive.

Vérifiez également quels sont les moyens fournis pour vous aider à y naviguer : télécommande “simple” ou avec contrôle vocal ? Dispose-t-elle du rétroéclairage ? On commence même à voir des TV elles-mêmes munies d’un micro pour un contrôle vocal à distance.

La connectique

La question de la connectique s’est grandement simplifiée avec l’avènement de l’HDMI. Grosso-modo, il vous suffit de compter le nombre d’appareils que vous souhaitez relier à votre TV et de compter le nombre de ports HDMI correspondant, tout en en préservant un ou deux libres au cas où vous souhaiteriez changer votre configuration.

Par contre, si vous avez quelques appareils plus anciens reliés par des ports analogiques, vérifiez bien que la TV est bien compatible. Mais dans de nombreux cas, un adaptateur sera aujourd’hui nécessaire.

En conclusion, quelle télévision Oled choisir ?

En matière de télévision Oled, vous l’aurez compris, la question de la qualité d’affichage se joue souvent à quelques détails de précision, et il est souvent difficile, à première vue, de définir lequel, parmi deux modèles, offre l’image la plus fidèle.

Il est donc généralement conseillé d’aller voir plus loin.

Si c’est une question de prix (vous voulez une superbe image, mais n’avez pas non plus 2000€ à y consacrer), je vous conseille fortement de vous tourner vers la LG 55B8. Elle constitue probablement le rapport qualité/prix le plus intéressant du moment.

Les amateurs de jeux, eux, devront particulièrement faire attention au retard à l’affichage que présente leur future télévision, car le temps entre lequel vous imprimerez votre action à la manette et celui où vous verrez celle-ci s’effectuer à l’écran en dépend. Dans cette matière, la Panasonic TX-55FZ800 et la LG 55C8V se montrent très satisfaisantes.

Parmi elles, la première se distingue par la simplicité de son interface, très agréable pour quiconque n’aime pas s’encombrer d’applications inutiles, et l’autre par l’excellence de sa colorimétrie.

Enfin, si vous en avez les moyens, c’est clairement vers un modèle innovant comme la Sony KD-55AF9 que je vous orienterais, car elle a le mérite de présenter une excellente qualité d’affichage, couplée à une très bonne qualité sonore, le tout dans un design attractif. Elle présente par ailleurs, surtout, certaines options qui seront probablement légion dans les prochains moins, à l’image du micro intégré à l’écran.

Mentions honorables

LG OLED55B7V : il s’agit de la variante de la LG 55C7V – le modèle précédent la C8 que je vous propose dans ce comparatif – avec un très élégant pied en forme d’arc de cercle. Sa qualité d’image est au rendez-vous, même si elle est moins lumineuse que la C8. Comme elle est un peu plus ancienne, elle est elle aussi proposée à un tarif intéressant.

Philips 55OLED803 : cette TV signée Philips a de nombreuses qualités, comme son écran et sa gestion sonore. Mais ce qui fait son principal atout, c’est l’intégration du fameux système Ambilight de Philips, ce qui offre une touche d’ambiance très appréciable.

Panasonic TX-55FZ950 : comme je le souligne dans l’article, cette TV occupait il y a peu la première place de cette sélection mais son rapport qualité/prix me semble actuellement moins intéressant que celui des modèles présentés dans l’article. La qualité d’image est bien là et la barre de son qu’elle intègre rend ce modèle très intéressant pour quiconque n’a pas envie d’investir dans un système externe.

À propos de l'auteur

Morgane Mathieu

Morgane a obtenu un master en communication à l'université de Liège. Liseuse et rédactrice passionnée, elle consacre aujourd'hui sa plume aux catégories Beauté/Santé et Sport/Loisir chez Selectos. Elle est également maman de deux enfants, et elle s'y connait plus qu'un peu sur les meilleurs produits pour petits.

7 Commentaires

  • merci pour cette analyse de différents types de téléviseurs oled , Dommage que vous n,aviez pas davantage analysé le 55 oled 803 de Philips qui pour l,instant serait mon préféré à coût similaire.

    • Bonjour Jean,

      Ravie que notre article vous plaise. Oui, il est parfois difficile de faire un choix, c’est pourquoi nous avons mis en place cette section « mentions honorables » afin de pouvoir citer quelques autres produits qui nous semblent d’un très bon rapport qualité/prix. Peut-être ce modèle aura-t-il bientôt sa place dans notre top, il sera alors analysé plus en profondeur.

      Mais si vous désirez en savoir davantage, nous pouvons faire quelques recherches sur ce modèle pour vous, n’hésitez pas à revenir vers moi si c’est le cas !

      Bonne journée

    • Bonjour,

      Ravie que notre article puisse vous aider ! 😉 N’hésitez pas à nous faire un retour sur l’utilisation du produit si vous avez fini par craquer pour un produit de notre comparatif.

      Très bonne journée

Laisser un commentaire

>