Les 6 (vraies) Meilleures TV 55 Pouces 2019 – Comparatif Complet

Mis à jour le 19 décembre 2018

Après plusieurs heures de recherches, j’ai enfin fait ma sélection des 6 meilleurs TV 55 pouces parmi plus d’une vingtaine de modèles disponibles pour le moment.

Mon préféré est le LG 55C8 qui est le plus performant tout en proposant un prix qui reste raisonnable pour du haut de gamme.

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat pour vous aider à trouver la TV 55 pouces idéale pour votre salon !

Meilleur pas cherMeilleur milieu de gammeMeilleur haut de gamme
TCL U55C7006Sony KD55A1LG 55C8
TCL U55C7006Sony KD55A1LG 55C8
~700 EUR~2000 EUR~2300 EUR
Voir sur BoulangerVoir sur FnacVoir sur Fnac

Les meilleures TV 55 pouces pas chères

Cette télévision sera parfaite pour les personnes voulant une télévision de qualité sans avoir à trop casser sa tirelire.

TCL U55C7006 : la meilleure pas chère

TCL U55C7006

Voir le prix sur Boulanger

Avantages
Bon rapport qualité-prix
Design audacieux et élégant
Intégration Android TV
Bons niveaux de contraste, bonne qualité visuelle générale
Inconvénients
Enceinte JBL intégrée plutôt médiocre
Dalle VA

On ne peut pas dire que TCL soit toujours synonyme de qualité. Mais avec ce modèle, le fabricant chinois s’en est plutôt bien sorti et propose une télévision avec un rapport qualité prix qui est plus qu’intéressant.

Le design est quelque peu inhabituel. Vu de loin, le téléviseur donne une impression de minceur plutôt marquée. L’écran est monté sur deux pieds en V qui s’avèrent être quelque peu étroits, le tout fait en chrome brillant. L’ensemble de l’appareil respire la sobriété et l’élégance.

Seul petit bémol, elle ne tiendra pas sur toutes les tables, il vous faudra au minimum 20 cm de large. La télé en elle-même ne fait que 5 cm d’épaisseur ce qui est une véritable performance pour un appareil de ce prix.

Enfin l’élément peut être le plus étonnant du lot est la manière dont TCL a décidé d’afficher sa barre de son JBL sur toute la longueur de l’appareil, à une époque où la plupart des constructeurs optent pour des enceintes cachées.

Niveau connectique, ça reste standard avec une entrée HDMI 2.0, un port antenne et satellite, un port ethernet et enfin une sortie Jack. Tous les branchements se trouvent dans un boîtier situé sur la gauche.

La dalle de 55 pouces est conçue avec la technologie VA.

Si son revêtement est brillant, ce qui lui donne un aspect sympathique lorsqu’elle est éteinte, le revêtement antireflet fait bien son travail. Il faudra cependant quand même limiter l’exposition à la lumière directe, qui a plus d’impact sur ce type d’écran.

Niveau qualité du LCD, TCL a sorti le grand jeu. Le taux de contraste est excellent pour une telle gamme de prix. La luminosité maximale est également excellente et offre un vrai confort de visionnage.

Niveau colorimétrie, on approche la perfection. Rien à redire, TCL a fait de gros progrès dans ce domaine.

Seul bémol, le taux de rafraîchissement un peu faiblard qui provoque de légers flous de mouvement. TCL a fait de gros efforts pour présenter ce modèle comme également adapté au gaming, mais à cause de ce défaut ce n’est malheureusement pas le cas. Dommage !

La barre de son aussi est un peu faible. Avec une puissance de seulement 12 W le résultat n’est pas terrible et ne rivalise pas avec une bonne barre de son d’entrée de gamme. TCL n’avait probablement pas les moyens de mettre une meilleure barre de son pour une télévision de cette gamme. Ça reste dommage.

TCL a opté pour Android TV et les applications Android présentes sont assez complètes, avec en particulier une excellente intégration de VLC, application qui tolère énormément de formats. Niveau hardware, la télévision embarque 2 Go de RAM, 16 Go de stockage et un processeur MediaTek à quatre cœurs, ce qui est un excellent rapport qualité prix, sans être une machine de guerre pour autant, entrée de gamme oblige.

Le téléviseur embarque également une connectique Bluetooth et WiFi.

Elle intègre également une connectique Bluetooth et WiFi. Mon seul regret serait l’absence de commande vocale. Elle existe bien de manière logicielle sur Android TV, mais il n’y a pas de microphone sur la télécommande. Dommage !

Les meilleures TV 55 pouces de milieu de gamme

Vous pourrez bénéficier de la technologie OLED à un prix raisonnable avec ces téléviseurs, qui devraient satisfaire la majorité des utilisateurs.

Sony KD55A1 : la meilleure de milieu de gamme

Sony KD55A1

Voir le prix sur Fnac

Avantages
Prix raisonnable
Son acoustic surface
Image d’excellente qualité
Inconvénients
Aucun recensé pour le moment

La première impression venant de cet téléviseur est probablement son poids. C’est lourd !

L’énorme béquille lestée pèse pas mal mais il faut admettre que c’est pour une bonne raison : celle-ci rassemble toute la connectique.

Niveau connectique nous sommes en présence de quatre ports HDMI, d’une sortie audio optique, d’un port Ethernet et enfin une sortie casque. Vous avez également droit à deux ports USB dont un port USB 3.0 qui vous permet d’enregistrer des programmes.

De plus, cette béquille contient aussi un caisson de basses qui est présent pour compléter l’arsenal sonore de ce téléviseur Sony. Et oui, le point fort de cet appareil, c’est son système sonore, ce qui est assez rare pour être précisé !

Ce téléviseur bénéficie en effet de la technologie Acoustic Surface qui utilise des haut-parleurs placés juste derrière la dalle en verre et qui la font vibrer pour créer du son.

Le rendu est de bonne qualité et est vraiment plus équilibré et puissant que la concurrence.

Le système sonore dispose de cinq modes audio : standard, jeux, classique, cinéma et musique. Cerise sur le gâteau, le téléviseur bénéficie des effets Surround et supporte également les formats Dolby Digital et Dolby Digital Plus.

Niveau OS, l’appareil est doté du système d’exploitation Android TV 6.0. Celui-ci est simple d’utilisation et surtout donne l’accès aux applications Google. Un aspect que je trouve très sympa de cet OS est la possibilité d’utiliser son smartphone sur le grand écran du Bravia !

La télécommande, bien qu’elle soit un peu chargée est tout à fait ergonomique. Les flèches de navigation sont dotées d’un petit relief, ce qui permet de les manipuler même dans le noir total.

Elle contient également des touches d’accès rapide à Google Play et Netflix qui sont placées de manière à sauter aux yeux.

Concernant l’affichage, ce téléviseur Sony Bravia KD55A1 est équipé d’une dalle OLED 55 de chez LG Display. Cet écran propose une résolution 4K de 3840 x 2160 pixels.

Le traitement d’images est effectué par un processeur 4K HDR X1 Extreme et dispose également du système Motionflow XR. Plusieurs formats HDR sont pris en charge, ce qui comprend l’HDR10, le Hybrid Log Gamma ou bien encore Dolby Vision.

Niveau colorimétrie cet appareil s’en sort très bien. L’écran est spécialement conçu pour sélectionner les couleurs sur l’ensemble de la gamme étendue. Les teintes de l’écran restent ainsi subtiles et n’ont pas tendance à saturer.

En conclusion, c’est un excellent téléviseur, en particulier au niveau du son grâce auquel vous n’aurez pas besoin de vous ruiner à acheter un système audio externe en plus de votre téléviseur OLED.

Panasonic TX-55FZ950 : un excellent rapport qualité prix

Panasonic TX-55FZ950

Voir le prix sur Boulanger

Avantages
Prix abordable
4K Pro HDR10
Possibilité d’enregistrer sur un disque dur externe
Inconvénients
Son correct, mais pas merveilleux

Dans sa catégorie, le Panasonic TX55EZ950E fait partie de ces téléviseurs proposant un excellent rapport qualité prix pour sa catégorie.

Le pied de ce téléviseur est assez lourd, ce qui offre une excellente stabilité à l’ensemble. Par contre, niveau design, il lui manque une petite touche qui lui permettrait de vraiment s’intégrer à un salon. Les 2 montants verticaux présents pour fixer la dalle sont pratiques, mais aussi plutôt volumineux.

L’écran est plutôt fin et est encadré d’un bandeau noir délimitant l’image. Fort heureusement, ceci ne dérange pas l’œil du tout. La qualité des plastiques par contre est un peu moyenne, en particulier en ce qui concerne la connectique arrière.

La partie haute de l’appareil est plus fine, tandis que la partie basse de la télévision est plus épaisse afin de rassembler la connectique et l’électronique.

La connectique de l’appareil est simple et efficace. Vous avez droit à quatre ports HDMI (dont un port ARC), trois ports USB (dont un port HDD capable d’accueillir un disque dur externe auto-alimenté.), un lecteur de cartes SD, un port CI, une sortie audio optique, des entrées composants, une prise casque et enfin bien entendu un port Ethernet.

Niveau OS, ce téléviseur ne s’en sort pas très bien. Les applications sont en effet peu nombreuses et pas très bien agencées. L’OS se base sur Firefox OS et celui-ci mériterait d’être enrichi d’autres applications si il veut se positionner au niveau de son concurrent Android TV.

Niveau ergonomie par contre, l’OS n’est pas mal avec une interface simple et plutôt classique.

Ce modèle embarque une dalle OLED 10 bits UHD permettant un affichage 3840 x 2160 pixels, c’est à dire 4K. L’image est très équilibrée avec une profondeur des noirs quasiment infinie. De plus, on ne détecte aucun défaut de luminosité de l’image.

L’affichage est fluide, précis et la colorimétrie standard est juste comme il faut, ni trop terne, ni trop criarde ce qui permet de profiter pleinement des atouts de l’OLED.

Mais comment est-ce que ce téléviseur s’en sort avec la 4K ? Hé bien il s’en sort avec les honneurs. L’image est de très grande qualité, que ce soit la précision des contours, la colorimétrie ou la fluidité de l’image, tout est proche de la perfection.

Niveau qualité audio, ce téléviseur s’en sort pas trop mal. Il est bien connu que les téléviseurs nouvelle génération ont tendance à embarquer des enceintes un peu faiblarde, écran ultra plat oblige.

Ici nous sommes en présence de quatre enceintes de 40 W. On n’a donc bien sûr pas la puissance sonore d’une salle de cinéma, mais c’est largement suffisant pour obtenir un volume sonore de bonne qualité.

Au niveau du jeu vidéo, l’appareil dispose d’un mode Jeu qui permet de réduire le retard à l’affichage à seulement 21 ms tout en conservant les couleurs parfaites du mode Vrai Cinéma. On peut donc tout à fait utiliser ce téléviseur pour ses sessions gaming.

Enfin le téléviseur est livré avec deux télécommandes. La première est plutôt classique et rassemble toutes les fonctionnalités nécessaires.

La façade est en aluminium et a un aspect très sympathique, on déplore cependant que l’arrière soit en plastique. Un bouton Netflix est présent et la télécommande peut être rétro éclairée.

La seconde télécommande est tactile et à la fois plus compacte et plus agréable au niveau de la prise en main grâce à sa forme incurvée. Le pavé tactile tombe directement sous le pouce et est très doux au toucher.

Cette seconde télécommande utilise la radiofréquence, vous pouvez ainsi l’utiliser même en présence d’obstacles. De plus, autre point avantageux, elle embarque un micro, ce qui est très pratique pour lancer des recherches.

Philips 55OLED803 : Une excellente gestion du HDR

Philips 55OLED803

Voir le prix sur Fnac

Avantages
Prix raisonnable
Design bien pensé
Excellente gestion du HDR
Inconvénients
Aucun recensé pour le moment

Voici donc une nouvelle télé OLED Philips. Son design est à la fois minimaliste et ultra mince. La qualité des finitions est également top niveau.

La OLED 803 adopte un look minimaliste avec une finition métallique. Le panneau lui-même fait à peine 4 mm de largeur, devenant plus épais uniquement pour incorporer le système audio et les composants électroniques.

L’ajout d’une Ambilight trilatérale n’ajoute pas beaucoup de largeur de l’appareil, tandis que de petites LED sont placées autour du côté et du haut de la saillie à l’arrière de la télévision.

La connectique inclut 4 ports HDMI compatibles 4K avec support HDCP 2.2. Attention cependant, seuls deux d’entre eux ont les spécifications requises pour du 2160/60p.

Il y a également deux ports USB et un minijack AV tandis qu’une sortie optique audio peut être utilisée pour les barres de son et les systèmes audio. Ethernet est intégré et conçu pour supporter le Wi-Fi. Il y a aussi un port CI pour ceux recherchant une télévision qui peut prendre une souscription ESPN TV.

La télévision est livrée avec deux télécommandes. L’une d’entre elles bénéficie d’un contrôle Bluetooth, tandis que l’autre est plus conventionnelle avec un pavé numérique.

L’OS de ce téléviseur est un Android N, mais le fabricant a promis une mise à jour vers Oreo, qui combinera une interface plus intuitive avec Google Assistant. Pour ce qui en est à l’heure d’aujourd’hui, c’est loin d’être le meilleur OS sur le marché, mais ça reste plus stable que d’autres appareils, en particulier les Sony.

Au niveau des bonnes nouvelles, Netflix et Amazon sont tous les deux avec 4K débloqué et le support VP9 indique que Youtube peut également être joué en 4K.

Voyons maintenant la qualité de l’image. Celle-ci est d’excellente qualité et inclut le nouveau design de sous-pixel de Philip’s qui booste la luminosité d’environ 10 pour cent.

Pour ce qui est de l’HDR, le téléviseur est compatible avec le HDR10 ainsi que l’Hybrid Log-Gamma et peut être mis à jour vers HDR10+, le standard concurrent de Dolby Vision.

Le HDR10+ offre un meilleur détail des ombres et une plus grande précision de couleurs avec du matériel conçu pour le HDR10+. Sans surprise, mais au détriment du consommateur, le téléviseur n’est pas compatible avec Dolby Vision. Ces guerres de format sont parfois un peu fatigantes…

La gestion du HDR normal par l’OLED 803 est également excellente. Le teint, qui est souvent un peu « irréel » avec du contenu HDR est cohérent, même en face d’arrière-plan saturés.

Les performances gaming de cet appareil sont pas mal, sans être les meilleures de ce comparatif. Jouer sur le mode standard offre un retard d’affichage à 55,4 ms. Si vous optez pour le mode jeu, celui-ci tombera à 38,8 ms.

Exclusif à Philips, le mode « Perfect Natural Reality » utilise un algorithme de contrastes intelligent, afin d’optimiser la brillance et, bien entendu, le contraste.

En pratique cela signifie des images plus haute définition, avec des ombres plus sombres et une meilleur luminosité. Ce réglage est particulièrement utile pour les vidéos non-HDR.

De tous les modes d’image présents, les modes Standard et Naturel sont ceux qui colleront à la majorité des situations, mais que cela ne vous empêche pas de jouer avec les autres réglages pour voir ce que ça donne !

Bien que ne disposant pas du matériel haute fidélité de son grand frère le 903, ce téléviseur offre quand même un système audio respectable. Le niveau de basse, trop souvent oublié est excellent et la présentation stéréo est également de bonne qualité. Le volume sonore est également bon , avec une puissance de 50W, plus qu’assez pour remplir le salon.

Les meilleures TV 55 pouces haut de gamme

On atteint ici le haut du panier, il demande un budget plus important, mais ces téléviseurs sont aussi bien meilleurs.

LG 55C8 : la meilleure haut de gamme

LG 55C8

Voir le prix sur Fnac

Avantages
Qualité d’image
Traitement HDR fidèle
Excellente colorimétrie
Inconvénients
Fidélité des couleurs médiocre en jeu

LG, vexé de s’être fait dépasser par Panasonic et Philips l’année dernière a décidé de rectifier le tir au niveau du traitement d’image.

Ce téléviseur LG 55C8 embarque une dalle Oled 10 bits de 55 pouces avec une définition Ultra HD de 3840 x 2160 pixels. Oled oblige, le contraste est infini et le temps de rémanence nul.

La luminosité maximale est de 780 cd/m². Un nouveau processeur de traitement d’image est inclus, baptisé Alpha 9. LG a également pensé à ajouter un système d’insertion d’images noires afin d’améliorer la netteté des images en mouvement, ce qui se fait malheureusement des fois au détriment de la luminosité maximale.

Ce téléviseur LG 55C8V utilise la toute dernière génération de dalle Oled de 2018. La structure des sous-pixels est ainsi légèrement différente de celle à laquelle nous avons été habitués jusqu’ici.

Le traitement antireflet est très bon. La filtration est fiable et les reflets sont bien dilués. Il est à noter qu’LG utilise désormais un filtre antireflet noir, alors qu’avant il produisait des reflets violets.

Niveau colorimétrie ce téléviseur n’est pas en reste avec un delta E moyen de 1,8. Un delta E inférieur à 3 indique que l’oeil humain ne perçoit plus de différence entre les couleurs affichées et les couleurs attendues. On peut ainsi dire que les couleurs sont parfaitement fidèles à celles envoyées par la source.

LG a eu la bonne idée de mettre en place un système de gamme automatique qui simplifie la vie du grand public. Celui-ci bascule automatiquement du gamma 2.2, qui est idéal pour les contenus HD/Full HD au gamma 2.4, qui est la norme pour le Blu-ray Ultra HD.

La température des couleurs est simplement parfaite (6500 K qui est la valeur de référence) et surtout elle est parfaitement stable sur l’ensemble du spectre.

Le nouveau processeur est 35 % plus puissant que son prédécesseur. La mémoire DDR associée est plus rapide de même. Ce processeur permet de multiplier le traitement pour assurer une image parfaitement nette.

Le moteur de mise à l’échelle est très performant. Il affiche les contenus Full HD sur la dalle Ultra HD sans créer quelque artefact que ce soit.

Le processeur Alpha 9 donne également d’excellents résultats niveau amélioration de la netteté des objets en mouvement.

La luminosité maximale de l’appareil est correcte pour de la technologie Oled. On reste loin du LCD, mais c’est normal avec cette technologie.

La colorimétrie de l’appareil est très bonne car le delta E moyen est de 1,5, bien loin du 3 fatidique. Le téléviseur couvre en outre 96 % de l’espace colorimétrique DCI-P3, ce qui est le standard du cinéma.

Niveau gaming, cette télévision est tout bonnement excellente. Avec son temps de rémanence nul (Oled oblige) et un retard à l’affichage de seulement 20 ms, vous avez absolument de quoi faire. C’est l’un des meilleurs résultats en la matière en ce qui concerne les télévisions.

Niveau colorimétrie des jeux, le téléviseur s’en sort moins bien, avec un delta E de seulement 8,8.

Niveau design, le LG 55C8V utilise un nouveau pied un poil moins discret que celui des précédents téléviseurs Oled du fabricant. La dalle est quant à elle très discrète et épurée avec des bords d’écran très fins, sans logo. La mention LG Oled n’est affichée que sur le pied en fait !

Sur la partie supérieure de l’appareil, le téléviseur ne mesure que quelques millimètres d’épaisseur tandis que la partie inférieure embarquant tout ce qui est électronique et alimentation est un peu plus large, avec 4,7 cm de largeur. Le pied a une profondeur de 23 cm, ce qui devrait suffire pour le placer sur un meuble.

Au niveau de la connectique, ce téléviseur propose quatre entrées HDMI 2.0b, trois ports USB dont un port USB 3.0, un port Ethernet ainsi qu’une sortie audio numérique optique, une sortie casque, un port PCMCIA et un connecteur d’antenne râteau et satellite. Il embarque en outre la Wi-Fi ainsi qu’un système Bluetooth 4.0.

L’OS LG a changé de nom cette année pour devenir AI ThinQ, mais il conserve la même interface que le WebOS de 2014. L’ensemble est donc toujours aussi agréable, mais par contre cela commence à manquer de fluidité comparé à la concurrence.

Les principales applications sont bien entendu disponibles (Netflix, Youtube, Deezer, Google Play Films etc). Celles-ci se lancent rapidement.

Le principal point fort de cet OS est son système de contrôle vocal qui permet d’effectuer des recherches étendues, de contrôler le téléviseur ou encore, entre autres, de changer les réglages.

Au niveau du son, le téléviseur embarque deux enceintes et deux caissons de basses d’une puissance totale de 60 W, ce qui n’est pas mal du tout. Ce système audio est capable de restituer un son de qualité avec une puissance qui est assez appréciable.

Il est à noter que vous pouvez remplacer le pied de l’appareil par une barre de son LG SK10Y pour une qualité de son encore meilleure.

Sony KD-55AF8 : un excellent système audio

Sony KD-55AF8

Voir le prix sur Fnac

Avantages
Taux de contraste
Qualité d’image
Processeur performant
Inconvénients
Retard à l’affichage plus haut que la concurrence

Voici encore un téléviseur OLED de chez Sony dans ce comparatif. En tant que téléviseur OLED, nous avons bien entendu affaire à un contraste excellent et à une profondeur des noirs impossible avec un écran LCD.

Le processeur 4K HDR X1 Extreme de ce téléviseur permet un traitement des images puissant en temps réel afin d’offrir un rendu ultra-détaillé. Il convertit toutes vos images afin d’obtenir une qualité d’image la plus proche possible du 4K HDR4.

On retrouve ici la technologie Acoustic Surface, qui consiste à faire sortir le son depuis l’écran lui-même, en le faisant vibrer.De plus, cette technologie est couplée au système ClearAudio+ qui permet d’optimiser le son de votre téléviseur.

Vous pouvez également profiter de la technologie DSEE, qui est capable de restaurer les composants de fréquence perdus sur les fichiers vidéos n’offrant pas forcément un son de qualité. Enfin, ce téléviseur utilise un modèle d’ordinateur puissant pour compenser les défauts des haut-parleurs.

L’écran TRILUMINOS est conçu pour exploiter une plus large palette de couleurs, assurant ainsi une reproduction plus fidèle de chaque teinte et chaque nuance. Couplé à la technologie 4K X-Reality PRO, chaque image est convertie afin de vous fournir une qualité au plus près de celle de la 4K. L’image bénéficie d’un affinement et d’une optimisation en temps réel, révélant ainsi des détails supplémentaires.

Le téléviseur prend en charge de nombreux formats HDR, en particulier HDR10, Hybrid Log-Gamma et Dolby Vision 5. Pas de HDR10+ bien entendu, celui-ci étant concurrent de Dolby Vision.

Vous pouvez également profiter de vos jeux en HDR, l’expérience de jeu est réactive et animée. Sony oblige, le fabricant nous sort le « c’est le partenaire idéal des consoles Playstation 4 », mais cela n’a rien d’étonnant car la Playstation est elle aussi développée par Sony. Soyez sans crainte si vous avez une autre console, le résultat sera parfaitement le même !  

Vous pouvez utiliser des fonctions de votre smartphone ou tablette sur grand écran Bravia grâce au système Android TV présent dans ce téléviseur. De plus, celui-ci est augmenté d’une commande vocale avancée qui vous permet de vous connecter et d’accéder à des contenus variés.

L’avantage principal d’Android TV, c’est son large choix d’applications, Google Play oblige. Il est bon de noter que ce téléviseur est également recommandé par Netflix. Les téléviseurs recommandés par Netflix sont sélectionnés en fonction de leur performance et de leurs fonctionnalités.

Autre avantage de cet OS, celui-ci dispose d’un système de reconnaissance vocale perfectionné, qui vous permet d’effectuer recherches et autres opérations qui nécessiteraient du temps à tapoter sur votre télécommande en un clin d’oeil.

Au niveau du design, ce téléviseur a le bon goût d’avoir un cache qui permet de dissimuler tous vos câbles. De plus, l’appareil se fixe facilement au mur grâce à un écran ultra-plat. Au niveau de l’écran, celui-ci est bordé d’un cadre fin à quatre côtés qui permettent de maximiser la zone d’affichage.

Le téléviseur bénéficie de la technologie Motionflow XR qui est conçu pour assurer une action fluide. Cette technologie est capable de créer et insérer des images supplémentaires entre les images originales. Cela est possible en comparant plusieurs images successives, permettant ensuite de calculer la fraction de seconde d’action manquante.

La technologie Object-based HDR remaster est également de la partie. Celle-ci permet d’ajuster le contraste de chaque objet sur l’écran, là où la plupart de la concurrence se contente de faire varier le contraste uniquement en fonction de la courbe noir et blanc.

Cela permet plus de réalisme et plus de profondeur.

Ce téléviseur est capable de traiter l’image avec une double base de données. La première base de données est là pour nettoyer l’image et réduire le bruit à l’écran. La seconde sert à convertir la résolution, ce qui permet d’apporter plus de détails. Les pixels de l’image sont donc améliorés de façon dynamique et en temps réel.

Technologie OLED oblige, vous pouvez regarder la télévision de n’importe quel angle sans en perdre une miette.

Le système Chromecast est intégré, ce qui rend le téléviseur compatible avec vos autres périphériques. Vous pourrez ainsi lire du contenu depuis votre Android, iPhone ou bien encore depuis votre ordinateur portable.

Vous pouvez bien entendu connecter vos périphériques compatibles Bluetooth à votre téléviseur. Vous pouvez ainsi coupler un casque ou des écouteurs Bluetooth.

Vous pouvez enfin enregistrer vos émissions sur un disque dur externe USB pour les regarder plus tard. Attention, le disque dur ne doit pas faire plus de 2 To.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Aucun produit de ma sélection n'est en promo pour l'instant.

Comment choisir votre TV 55 pouces ?

Tout d’abord, quels sont les points clés pour choisir une télévision 55 pouces ?

La qualité de l’image

Celle-ci dépend de plusieurs critères. On notera en particulier le respect des couleurs, le taux de contraste, la linéarité des niveaux de gris ainsi que la température des couleurs. On ajoutera à cela des paramètres d’angles de vision qui peuvent jouer sur le rendu de l’image (ce qui ne sera pas le cas avec un téléviseur Oled).

La réactivité

Au-delà de la qualité de l’image, on prendra également en compte le temps de rémanence, ce qui n’est pas le temps de réponde affiché par les fabricants. Celui-ci est le temps durant lequel une image censée avoir disparu persiste à l’écran. Ici encore, vous n’aurez aucun problème avec cela si vous choisissez une télévision Oled.

Le clouding

Ici encore, voici une caractéristique spécifique aux écrans LCD qui est totalement éliminée sur les écrans Oled. Le clouding est un défaut d’uniformité de la dalle qui apparaît le plus souvent à la manière d’un nuage gris foncé sur fond noir.

L’ergonomie

L’ergonomie est très importante et prend en compte divers critères assez variés, tout comme l’interface utilisateur, la connectique (combien de ports HDMI, quelle sortie audio, y a t-il des connecteurs USB etc), bien entendu la possibilité de se connecter à Internet ainsi que la qualité de la ou des télécommandes livrées avec le téléviseur.

Le système audio

La partie audio des téléviseurs est souvent leur talon d’Achille. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il n’y a aucun modèle capable de tirer leur épingle du jeu.

Les téléviseurs Sony par exemple, s’en sortent généralement mieux que la concurrence. Le défaut principal des systèmes audio lambda d’un téléviseur est leur manque de fréquences graves, le fabricant se préoccupant surtout de la fidélité des voix.

Le design

Les téléviseurs d’aujourd’hui changent pas mal côté design et les constructeurs pensent ceux-ci de plus en plus comme des meubles qui doivent s’intégrer à votre intérieur.

L’avènement de la technologie Oled a également permis de nouvelles formes et une plus grande finesse. On pourra également noter, comme chez Samsung par exemple, le choix de déporter la connectique dans un boîtier externe ce qui permet de camoufler les câbles tout en facilitant l’accès à la connectique de l’appareil.

Il ne faudra pas non plus négliger la forme des pieds de votre téléviseur car de cela dépendra son intégration sur votre meuble.

La connectique

Revenons un instant sur les ports HDMI. Il est impératif de bien compter le nombre d’appareils que vous avez à brancher et de vous assurer que le téléviseur de votre choix dispose d’un nombre suffisant de prises HDMI.

S’il peut en avoir un ou deux de plus d’avance au cas où vous feriez évoluer votre installation, c’est mieux.

Les ports USB sont pratiques, mais pas indispensables (bien qu’ils soient présents sur tous les téléviseurs de ce comparatif). Ils permettent principalement de lire des fichiers vidéos et photos.

Les ports analogiques seront surtout pratiques si vous possédez des appareils anciens non HDMI.

Les autres points

Maintenant que nous avons fait le tour des points clés, voyons un peu quelques questions que vous pourriez vous poser

L’utilisation comme écran d’ordinateur

Oui, à condition de ne pas laisser le bureau de votre PC affiché pendant 3 jours car il risquerait de rester incrusté à l’écran pour toujours.

HDR10, Dolby Vision et HDR10+

D’une manière générale, on préférera les formats HDR dynamiques comme le HDR 10+ et le Dolby Vision. Cependant, il y a plus de contenu HDR 10 que de contenu HDR 10+ et Dolby Vision à l’heure actuelle.

La différence entre LCD et Oled

Sans rentrer dans les détails, l’Oled offre les taux de contraste les plus élevés, des couleurs bien plus vives, les angles de vision les plus larges ainsi que les designs les plus fins car à l’inverse du LCD LED, il n’y a pas besoin de rétroéclairage.

Les dalles LCD sont elles déclinées sous plusieurs formats, les plus présents étant l’IPS, le VA et le TN.

Chaque type présente ses propres avantages : les dalles IPS proposent un excellent angle de vision et sont assez rapides, par contre leur taux de contraste est plutôt moyen.

Les dalles VA ont un meilleur taux de contraste mais cela se fait au détriment des angles de vision et de la réactivité de l’écran.

Enfin, les dalles TN ont l’avantage de proposer une réactivité excellente , elles seront parfaites pour le jeu vidéo, mais pas terribles pour le reste, à réserver aux gamers donc.

Le cas du 8K

Je vous conseille d’attendre encore un peu avant d’en acheter un. Aucun contenu 8K n’est disponible à ce jour, donc il vaut mieux attendre que la technologie se perfectionne plutôt que de se jeter sur la première télé 8K venue.

À propos de l'auteur

Nicolas Adjignon

Je vis actuellement en Indonésie avec ma femme et mes 2 enfants, passionné d'écriture, jeux vidéos et de musique, je suis également musicien à mes heures perdues.

>