Les 5 (Vraies) Meilleures Souris Gamer Pour Gauchers 2019 – Comparatif

Mis à jour le 06 décembre 2018

Après plusieurs heures de recherche, j’ai établi ma sélection des meilleures souris gamer pour gauchers.

Selon moi, à l’heure actuelle, c’est la SteelSeries Sensei 310 qui constitue le meilleur rapport qualité/prix.

Je vous invite à consulter mon guide d’achat en fin d’article, afin de vous faire une idée sur le challenge que représente le choix d’une souris gamer pour gaucher.

Meilleur pas cher
Logitech G300s Souris Gaming Optique Noir (910-004346)
Meilleur milieu de gamme
SteelSeries Sensei 310 - souris optique de jeu - ambidextre / éclairage RVB / 8 boutons / bords en caoutchouc / (PC/Mac) - Noire
Meilleur haut de gamme
RAZER DeathAdder - Souris Gaming Ergonomique - Capteur Infrarouge 3,5G 3.500 dpi (Édition Gaucher)
Logitech G300s
SteelSeries Sensei 310
Razer DeathAdder Esports Gaucher
29,25 EUR
56,99 EUR
79,99 EUR
Meilleur pas cher
Logitech G300s Souris Gaming Optique Noir (910-004346)
Logitech G300s
29,25 EUR
Meilleur milieu de gamme
SteelSeries Sensei 310 - souris optique de jeu - ambidextre / éclairage RVB / 8 boutons / bords en caoutchouc / (PC/Mac) - Noire
SteelSeries Sensei 310
56,99 EUR
Meilleur haut de gamme
RAZER DeathAdder - Souris Gaming Ergonomique - Capteur Infrarouge 3,5G 3.500 dpi (Édition Gaucher)
Razer DeathAdder Esports Gaucher
79,99 EUR

Les meilleures souris gamer pour gaucher pas chères

Une seule souris a retenu mon attention dans cette catégorie. Certes, elle ne date pas d’hier, mais elle a l’avantage d’avoir réellement été travaillée pour offrir une expérience gaming agréable au joueur gaucher. Et son tout (tout) petit prix est sans doute son meilleur argument de vente !

Logitech G300s : la meilleure pas chère

Logitech G300s

Prix
29,25 EUR
Avantages
Tout petit prix
9 boutons personnalisables
3 profils programmables
Inconvénients
A déjà un certain âge
Pas la plus confortable

Si vous consultez mon guide d’achat en fin d’article, vous constaterez que je mentionne le fait que les souris pour gauchers ne sont (malheureusement) pas la priorité des constructeurs, et que ces joueurs doivent souvent se tourner vers des modèles anciens. C’est le cas ici, avec la Logitech G300s, qui date de… 2014 (pour la version que je vous indique) !

Néanmoins, ne vous tracassez pas, si je vous la présente dans ma sélection, c’est qu’elle continue à en valoir la peine !

Cette première souris que je vous propose est un modèle ambidextre. Néanmoins, contrairement à ce qui se fait généralement, on n’a pas une allure classique tout en lissage et rondeurs, mais une souris pleine de creux et de bosses, censés privilégier une prise en main agréable malgré sa forme ambidextre. Bon, dans les faits, j’avoue que c’est loin d’être la souris la plus agréable, à ce niveau, de ma sélection.

D’une taille moyenne (12 x 7 x 4,5 cm) et avec son poids de 104 grammes, elle devrait s’adapter à tout type de main, mais les plus grandes devront certainement privilégier une prise en griffe.

Elle propose toutefois 9 boutons personnalisables, répartis de part et d’autre. Ceux que l’on retrouve généralement sur les flancs sont ramenés sur le haut de la souris, ce qui permet un accès facilité. Toutefois, dans les faits, ce n’est pas non plus ce qu’il y a de plus ergonomique, et il faudra un peu de temps pour se faire à la prise en main et maîtriser ces divers boutons sans regarder sans cesse ce que l’on fait.

Grâce au logiciel Logitech, il est possible de choisir entre trois profils personnalisables grâce à une mémoire intégrée directement dans la souris. Cette possibilité est vraiment pratique si vous jonglez entre différents types de jeux ou si plusieurs personnes emploient la même souris. La lumière Led vous indique dans quel profil vous vous trouvez en fonction de la couleur affichée.

Le capteur optique a une résolution de… 2500 DPI. Bon, je l’avoue, on est très loin des 12 000 DPI actuellement souvent proposés dans les souris gamer pour droitiers ! Maintenant, dans les faits, c’est amplement suffisant pour la majorité des joueurs, et les nombres de DPI élevés ne constituent souvent que des arguments de vente vides. À moins que vous ne pratiquiez l’esport de manière professionnelle ou que vous jouiez simultanément sur plusieurs écrans UHD, nul besoin d’une telle résolution.

Maintenant, il est certain qu’elle est, du coup, moins sensible et efficace qu’une telle souris, mais elle est suffisamment précise que pour contenter tout joueur lambda.

Au final, avec les compromis qu’elle offre niveau ergonomique, le nombre de boutons personnalisables, la qualité de son capteur et, surtout, son tout petit prix, la Logitech G300s reste selon moi un très bon choix pour le gamer gaucher qui n’a pas envie de dépenser toutes ses économies dans une souris.

Les meilleures souris gamer pour gaucher milieu de gamme

Dans cette gamme de prix, je vous propose deux modèles : toujours un plus ancien, mais également un plus récent (un an seulement à l’heure d’écrire ces lignes).

Malheureusement, ce n’est toujours pas dans cette section que vous retrouverez une vraie souris pour gaucher. Seule deux ambidextres ont passé la barre du bon rapport qualité/prix.

SteelSeries Sensei 310 : la meilleure milieu de gamme

SteelSeries Sensei 310

Prix
56,99 EUR
Avantages
Prise en main confortable...
Capteur optique très performant
Bonne qualité matérielle
Inconvénients
... Si on aime la prise en griffe
Seulement deux niveaux de sensibilité paramétrables

Bien plus récente que le modèle précédent, la SteelSeries Sensei 310 est sortie à la fin de l’été 2017. Il s’agit, à nouveau, d’une souris filaire optique.

Ses dimensions sont fort comparables à celles de la Logitech G300s, en étant un rien plus allongée, mais également un peu moins bombée. Mais même si elle est plus plate, elle reste suffisamment longue pour une bonne prise en main même par les plus grandes mains… À condition d’aimer la prise en griffe (sans cela, les doigts dépassent inévitablement).

Avec son tout petit poids (92,1 grammes), elle est encore plus légère que la G300s. Et en effet, à l’heure actuelle, les fabricant mettent de plus en plus l’accent sur la légèreté, et rares sont les souris sortant maintenant sur le marché qui pèsent plus de 100 grammes (On aime ou on n’aime pas, selon l’utilisation qu’on en a. Moi-même, je préfère avoir un peu plus de poids dans la main… Mais il est vrai que je ne suis pas une joueuse professionnelle !).

Point de vue design, cette souris est entièrement faite en plastique noir mat semi-rugueux. Des versions blanche et grise existent néanmoins, pour vous fournir un peu plus de choix, mais je suis partisane de la version noire.

Sur les côtés, les deux revêtements antidérapants en silicone, se révèlent fort confortables, même lors d’une phase de gaming longue et intense. L’ensemble respire la solidité et l’efficacité.

Cette souris, plus récente donc, embarque la fonction RGB (Red Green Blue : un rétroéclairage personnalisable permettant de sélectionner parmi 16,8 millions de couleurs). Point de vue design, c’est quand-même bien plus sympathique que la simple led de la Logitech G300s.

On a affaire cette fois à 8 boutons (clic droit et gauche, le bouton d’activation de la molette, deux boutons de chaque côté et un au-dessus pour modifier la sensibilité). C’est moins que sur la Logitech, mais souvent amplement suffisant pour la majorité des gamers (sauf peut-être les pratiquants de MMORPG). Tout cela est paramétrable via le logiciel SteelSeries Engine 3, qui permet de configurer tous les boutons de la souris et de leur associer éventuellement des macros.

Sous la souris, 3 patins permettent une bonne glisse : 2 à l’avant et 1 à l’arrière. Le capteur optique, lui, se révèle fort performant, pouvant également atteindre les 12 000 DPI. Il fonctionne partout correctement, excepté sur le verre et les surfaces trop réfléchissantes (mais évidemment, dans le cadre du gaming, je ne peux que vous conseiller l’utilisation d’un tapis de souris). Un point négatif néanmoins : seuls deux niveaux de sensibilité sont accessibles via raccourci. Il faut donc bien choisir ce dont on a besoin… Ou repasser par le paramétrage constamment !

Au final, la SteelSeries Sensei 310 est une excellente souris gaming pour les gauchers, qui a l’avantage de reprendre une bonne partie des atouts des souris gamer pour droitiers (capteur ultra-précis, légèreté, nombreux boutons…) tout en offrant une prise en main relativement confortable malgré sa forme symétrique et la quasi obligation pour les plus grandes mains de passer par une prise en griffe.

Je pourrais même ajouter que, ici, pas de compromis “parce qu’on est gaucher” : c’est une excellente souris gaming en général, que j’ai d’ailleurs également reprise dans ma sélection générale des meilleures souris gamer.

BenQ Zowie FK2 : une souris qui va à l’essentiel

BenQ Zowie FK2

Prix
64,90 EUR
Avantages
Service title
Patins de rechange fournis
Inconvénients
Design banal
Pas de revêtements antidérapants aux endroits stratégiques

Cette deuxième souris de milieu de gamme est plus ancienne (2015), et cela se ressent !

Si, d’aventures, vous tombez sur la FK1, sachez que la FK2 n’en est que la version plus affinée. La prise en main (et un peu le look) exceptée donc, vous avez deux souris aux mêmes caractéristiques technique.

Parlons design tout d’abord. Ici, on retrouve la ligne générale adoptée par Zowie, à savoir le brut, la simplicité, l’absence de fioriture. Honnêtement, à première vue, presque rien de peut distinguer la FK2 d’une simple souris de bureautique.

Sa forme est très classique, neutre et symétrique (évidemment, sinon on n’aurait pas affaire à une souris ambidextre). La version noire se démarque un tout petit peu avec sa molette jaune flashy, mais la version blanche est ce qu’il y a de plus ordinaire. Le plastique utilisé est de bonne facture, et accroche bien sous les doigts… Heureusement car cette souris manque de revêtements antidérapants placés aux endroits stratégiques ! Mais d’après les utilisateurs, cela ne se ressent presque pas, même sur les parties longue durée.

Avec ses dimensions (12,4 x 5,8 x 3,6), elle est à ranger dans la petite moyenne, et, à nouveau, c’est une prise en griffe qui sera privilégiée.

Le nombre de boutons personnalisables est assez réduit : 5. Les boutons latéraux se retrouvent, évidemment des deux côtés. Néanmoins, il est impossible d’utiliser les 4 boutons en même temps, car on ne peut activer que les deux boutons de gauche ou les deux boutons de droite. Cela est pensé pour éviter les risques de clic accidentel. Par défaut, le souris est ainsi paramétrée en mode droitier, mais il suffit de la connecter en faisant clic gauche et clic molette pour passer en mode gaucher.

Sous la souris, on a deux grands patins en téflon, qui assurent une bonne glisse. Le petit bonus est que cette souris est livrée avec une seconde paire de patins, ce qui vous garantit une glisse efficace sur la durée ! (À moins, bien sûr, de réellement malmener votre petite FK2 !).

Le capteur, précis et efficace, monte jusqu’à 3200 DPI. C’est videmment peu par rapport à la SteelSeries Sensei 310, mais amplement suffisant pour la grande majorité des joueurs.

Il s’agit d’une souris Plug and Play, sans aucune logiciel de gestion. c’est regrettable, car on ne peut, du coup, personnaliser aucun paramètre. Ainsi, seulement 4 niveaux de sensibilité prédéfinis (400, 800, 1600 ou 3200 DPI) pourront être utilisés.

Au final, la Zowie FK2 est loin d’être le meilleur modèle du marché, mais elle est intéressante en ce qui concerne son ergonomie. Au vu du prix auquel est proposée la SteelSeries à l’heure actuelle, je pense qu’elle ne sera un bon investissement que pour les joueurs qui recherchent à tout prix une souris passe-partout.

Les meilleures souris gamer pour gaucher haut de gamme

Au menu, la première (vraie) souris gamer pour gaucher de ma sélection. Voici enfin un modèle taillé pour vous !

Razer DeathAdder Esports gaucher : la meilleure haut de gamme

Razer DeathAdder Esports gaucher

Prix
79,99 EUR
Avantages
Vraie souris pour gaucher
Capteur précis et rapide
Design agréable
Très confortable
Inconvénients
Modèle assez ancien

Il nous aura fallu du temps mais ça y est, on a enfin notre vraie souris gamer pour gaucher ! Mais il est triste de constater que celle-ci date de… 2010 ! Aucun constructeur, depuis, n’a fabriqué de souris spécifique pour gaucher gamer qui soit d’un rapport qualité/prix suffisamment correct que pour faire partie de ma sélection…

Mais passons au positif, et penchons-nous sur cette Razer DeathAdder Esports gaucher. Son nom l’indique, elle a été pensée pour l’esport. On devrait donc s’attendre à de belles surprises malgré son grand âge.

Niveau design tout d’abord. Enfin, nous avons une souris parfaitement ergonomique, avec une inclinaison sur la gauche, des boutons bien placés pour un jeu en pouce, et des revêtements antidérapants en caoutchouc texturé judicieusement placés.

Le résultat est une souris ultra-confortable qui, avec ses dimensions 12,7 x 7 x 4,4, permet une prise en paume quelle que soit la main qui l’utilise. Son poids, par contre, la range dans la catégorie des souris lourdes, puisqu’elle fait pas moins de 148 grammes. Encore une fois, moi, personnellement, je préfère, mais pour un jeu intense, vu sa lourdeur, elle a intérêt à bénéficier d’une bonne glisse. Heureusement, c’est le cas, avec ses patins de qualité.

Le capteur, lui, est très réactif et performant. Certes, il n’offre “que” 3500 DPI mais, encore une fois, c’est largement suffisant pour la plupart des gamers.

On a, cette fois, 5 “vrais” boutons programmables (et non une partie qui ne peut fonctionner tant que l’autre est active), via le logiciel Razer Synapse. Jusqu’à 5 niveaux de DPI peuvent ainsi être programmés (malheureusement, il n’y a pas de bouton dédié pour switcher d’un profil à l’autre, il faudra sacrifier l’un des boutons personnalisable pour cela.)

Au final, je dirais que cette souris gamer pour gaucher s’en sort très bien, malgré son grand âge. Ses fonctions restent très actuelles, et donc si vous recherchez à tout prix une souris ultra-confortable, c’est le modèle dans lequel investir, malgré ses quelques défauts.

Logitech G900 Chaos Spectrum : la souris sans fil d’une efficacité redoutable

Logitech G900 Chaos Spectrum

Prix
Dès 112,90 EUR
Avantages
Sans-fil mais réactive et sans interférences
Capteur réactif et précis
Fonctionne avec ou sans fil
Inconvénients
Son prix reste élevé
Autonomie un peu faible

Avec la Logitech G900, je vous propose la première (et unique) souris sans fil de ma sélection. Elle non plus de date pas d’hier, mais elle reste l’un des modèles sans fil les plus performants à l’heure actuelle, ce qui explique que je l’ai également reprise dans ma sélection générale des meilleures souris gamer.

Avec ses dimensions 13 x 6,7 x 4 cm, c’est une des plus grandes souris de cette sélection mais, malgré cela, elle n’est presque adaptée qu’à la prise en griffe et presque pas à la prise en paume, quelle que soit la taille de la main. En raison, son design (très) original et plutôt agressif : la partie centrale est creusée et des rainures sont présentes sur la coque. Cette dernière est entièrement noire à l’exception d’une partie plastique gris brillant sur les côtés, à l’avant.

On le voit rien qu’au look, c’est une souris pensée pour le gaming, et non pour la bureautique. Par contre, même si la prise en griffe est quasiment la seule autorisée, les boutons principaux ont été travaillés de manière bombée, pour ajouter du confort. La prise en main reste donc très agréable.

Ici, on se trouve à nouveau avec un modèle qui, quoiqu’il soit ambidextre, propose des boutons sur chaque côté. Mais pour faciliter la prise en main et diminuer les risques de clic accidentel intempestif, Logitech a fait en sorte que ces boutons soient amovibles, et qu’on puisse facilement les remplacer par une pièce aimantée.

Au niveau du capteur, la G900 embarque un capteur 12000 DPI très réactif et ultra-rapide. Via le logiciel, on peut enregistrer jusqu’à 5 profils sur la souris, et déterminer 5 paliers de sensibilité sur chacun.

J’en viens maintenant aux spécificités du sans-fil. Tout d’abord, qu’en est-il de la batterie ? Logitech semble avoir travaillé sur une miniaturisation du poids (107 grammes batterie incluse, ce qui est honorable pour une souris sans fil. Les 6 patins en TPFE combinés à ce petit poids l’érigent d’ailleurs en modèle de glisse). Du coup, avec une batterie 750 mAh, l’autonomie n’est que de 32 heures, rétroéclairage éteint, pour une recharge de 2 heures. C’est un peu peu par rapport à la concurrence, mais pas gênant non plus. La jauge lumineuse permet d’ailleurs d’éviter les mauvaises surprise en vous prévenant à temps de la nécessité de la recharge.

Niveau réactivité, on obtient les mêmes résultats qu’avec une souris filaire ! C’est bien mieux que nombre de concurrents, et Logitech semble avoir ici surmonté le plus gros défaut du sans-fil.

Enfin, le problème d’interférence semble également avoir fait l’objet d’un travail approfondi, avec une reconnaissance de la souris à 360° et une portée augmentée. Les risques s’en retrouvent donc quasi nuls.

Au final, je vous propose ici une souris ambidextre et sans fil très réactive, très précise, qui évite presque tous les défauts des san-fil (l’autonomie exceptée). Pourquoi ne l’ai-je pas mise en tête de mon classement ? Tout d’abord en raison de son prix qui reste assez élevé pour une souris datant de 2016, mais également parce que, en tant que souris d’une part ambidextre et d’autre part uniquement taillée pour le gaming, elle est moins confortable qu’une souris pour gaucher pure comme la Razer DeathAdder Esport gaucher.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre souris gamer pour gaucher ?

Avoir une bonne souris pour jouer procure de vrais avantages en termes de temps de réponse, de dpi, d’ergonomie ou encore de glisse. Mais quand on est gaucher, c’est parfois compliqué…

La souris pour gaucher et la souris ambidextre

La forme de la souris a toute son importance en ce qu’elle va, évidemment, influencer votre prise en main. Les gros modèles sont à proscrire pour les petites mains et vice-versa.

Du coup, un gaucher n’aura évidemment pas les mêmes besoins en matière de forme de la souris, qu’un droitier, puisque les boutons doivent être optimisés de manière à être correctement placés sous les doigts.

La souris pour gaucher

La souris pour gaucher a le sérieux avantage, pour un gamer, d’offrir une parfaite prise en main, une bonne ergonomie, et des boutons optimisés pour la phase de jeu.

Cependant, les vraies souris pour gaucher sont extrêmement rares. Et parmi la poignée disponible sur le marché, il n’y a qu’encore plus rarement des modèles récents. Au final, elles ne sont qu’exceptionnellement véritablement pensées pour le gaming car, face à leurs concurrentes pour droitiers, elles disposent souvent de moins de boutons, moins de DPI, et d’un temps de réponse moindre.

La souris ambidextre

La souris ambidextre est ce qu’on pourrait appeler une souris neutre, dont le design ne peut influencer la prise en main ni dans un sens ni dans l’autre. Le challenge, dès lors, est de sortir une souris ambidextre qui puisse être spécialisée dans le gaming en général ou un type de jeu en particulier (je pense ici à l’utilité des boutons “Sniper” pour les FPS, par exemple), ou qui puisse se montrer parfaitement ergonomique (c’est impossible puisque la forme de la souris ne pourra épouser celle de la main).

En outre, on retrouve souvent, parmi les souris dites ambidextres, des souris presque ambidextres : à savoir des souris proposant des boutons personnalisables sur la tranche gauche, que seuls les droitiers pourront en réalité utiliser avec leur pouce. Dans ce cas, les constructeurs tendent à rétorquer qu’il s’agit d’un plus pour les droitiers et que les gauchers s’en passeront simplement, mais, en plus du fait de se faire complètement léser, cela peut se révéler vite gênant en phase de jeu, quand on risque de cliquer dessus par inadvertance.

Même si elles n’équivaudront jamais, pour un gamer, une vraie souris gaming pour droitier, elles ont néanmoins l’avantage d’être de plus en plus pensées dans une véritable perspective de gaming, et les constructeurs redoublent d’efforts pour constituer des souris ambidextres les plus confortables possible.

Les caractéristiques d’une souris gamer

Bon, vous l’aurez compris, le choix n’est pas bien grand, malheureusement, pour les gamers gauchers. Néanmoins, voici ce que, dans une souris gamer, vous devez examiner préalablement à votre achat.

Pour ceux qui auraient déjà consulté mon article dédié aux souris gaming en général, je m’excuse d’avance pour les redites.

La connectique

C’est ici que se pose la question d’une souris filaire ou non.

L’avantage des premières, qui fonctionnent via branchement USB, est qu’elles permettent de ne jamais se soucier du niveau de batterie.

L’avantage des secondes, qui se connectent généralement via Bluetooth, mais également par WiFi, est qu’elles vous évitent de vous prendre la main dans les fils pendant vos parties endiablées.

Deux raisons amènent souvent les gamers à privilégier les souris filaires. D’une part, avec un mode sans fil, une certaine latence (un retard entre l’ordre et l’exécution) peut parfois être observée, ce qui est très gênant dans le monde du gaming. D’autre part, l’investissement pour éviter, justement, ces problèmes de latence a généralement un gros impact financier. Une souris sans fil de bonne qualité coûtera souvent bien plus cher que son équivalente filaire.

La souris optique vs la souris laser

Dans la souris optique, une led émet une lumière sur une surface et la retransmet à un capteur. Celui-ci analyse les aspérités de la surface pour calculer la trajectoire et la retransmettre à l’écran.

Dans le cas de la souris laser, c’est cette fois un faisceau qui transmet les clichés de la surface au capteur. Du coup, les clichés sont plus nets, et le déplacement du curseur bien plus précis.

Le capteur

Le capteur offre une certaine résolution, généralement exprimée dans les caractéristiques du fabricant en PPP (points par pouce) ou DPI (Dot Per Inch).

Évidemment, plus la résolution est élevée et plus la souris est précise, car un nombre élevé de DPI permet un déplacement bien plus rapide et marqué du curseur (un simple petit mouvement suffit).

Néanmoins, les gamers gauchers sont souvent lésés sur ce point. Alors que les souris gamers pour droitiers rivalisent en nombre de DPI, en proposant 12 000 ou même 16 000 pour certains modèles, il n’est pas rare de voir les souris pour gauchers tourner autour de 4000 DPI. Bon dans les faits, à moins de pratiquer l’esport (et encore !), on a rarement besoin d’autant de résolution, mais c’est tout de même un avantage des droitiers qu’il faut noter.

Pour obtenir un nombre de DPI élevé, les gauchers devront donc généralement se tourner vers des souris ambidextres.

Le poids

Si la souris est lourde, en utilisation intensive, le poignet fatiguera vite.

Toutefois, certains modèles disposent de poids, que vous pouvez enlever ou ajouter à l’envi de manière à maximiser au mieux votre confort d’utilisation en fonction de l’utilisation que vous en faites (bureautique, gaming,…).

Le nombre de boutons

L’utilisateur lambda peut parfois être étonné du nombre de boutons proposés sur une souris gamer, lui qui n’en utilise que 3 (clic droit, clic gauche et molette de défilement).

Mais pour le gamer, ce nombre de boutons personnalisables peut faire toute la différence. Il se tournera généralement vers une souris possédant 5 à 15 boutons.

À nouveau, c’est un point sur lequel les gauchers sont souvent défavorisés. Les réelles souris gaming pour gauchers se faisant très rares, ils vont généralement se tourner vers une souris ambidextre… Qui propose rarement un nombre de boutons aussi élevé puisque l’impasse est souvent faite sur les boutons des flancs.

Le look

Sans que cela soit un critère essentiel, au vu du coût d’une souris gamer, mieux vaut en prendre une qui nous plaît visuellement.

Dans ce domaine les constructeurs se montrent généralement assez inventifs, et chacun devrait pouvoir trouver son bonheur à ce niveau, malgré le choix restreint pour les gauchers.

Le type de jeux

Les joueurs sont souvent attentifs à choisir un type de souris en fonction du type de jeu qu’ils aiment pratiquer.

Ainsi, les adeptes de MOBA vont plutôt se tourner vers une souris légère et compacte, ceux de FPS vers une souris au capteur sensible, et ceux de MMORPG vers des souris riches en boutons.

Dans les faits, c’est souvent plus compliqué pour les gauchers.

Le prix

Soyons clairs. Une souris gamer digne de ce nom, c’est bien plus cher qu’une souris de bureautique. Il faut compter généralement au moins entre 50 et 100 € pour obtenir une certaine qualité.

Une autre solution est de se tourner vers des modèles plus anciens, qui ont bénéficié depuis leur sortie d’une baisse de prix, et qui restent toujours d’une excellente qualité. Car, heureusement pour notre portefeuille, dans le monde du gaming, les souris n’évoluent pas aussi vite que le reste. Pas de risque donc, de se trouver avec une souris obsolète un an après sa sortie.

Et là, pour la première fois, le gaucher n’est pas désavantagé : les constructeurs ne vendent pas plus cher une version gaucher qu’une version droitier (heureusement !).

4 Commentaires

Laisser un commentaire

>