Les 5 (vraies) Meilleures Raquettes de Ping Pong 2019 – Comparatif

Publié le 28 janvier 2019

Le tennis de table est un sport parfois sous-estimé et parfois oublié. Et c’est après plusieurs heures de recherches que j’ai sélectionné pour vous les 5 meilleures raquettes de tennis de table parmi une vingtaine de modèles disponibles actuellement.

Ma préférée est assez clairement la Butterfly 401 pour sa polyvalence, son équilibre et son rapport qualité/prix.

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat pour vous aider à acquérir la meilleure raquette possible pour vos matchs de club du samedi.

Meilleur pas cher
Killerspin Jet200 BluVanilla Table Tennis Racquet Mixte Adulte, Blue
Meilleur milieu de gamme
Butterfly 401 Shakehand Table Tennis Racket by Butterfly
Meilleur haut de gamme
STIGA Evolution Table Tennis Racket
Tomkity
Butterfly 401
Stiga Evolution
29,99 EUR
107,38 EUR
130,13 EUR
Meilleur pas cher
Killerspin Jet200 BluVanilla Table Tennis Racquet Mixte Adulte, Blue
Tomkity
29,99 EUR
Meilleur milieu de gamme
Butterfly 401 Shakehand Table Tennis Racket by Butterfly
Butterfly 401
107,38 EUR
Meilleur haut de gamme
STIGA Evolution Table Tennis Racket
Stiga Evolution
130,13 EUR

Les meilleures raquettes de ping pong pas chères

Si vous êtes un joueur plutôt débutant ou intermédiaire, une raquette d’entrée de gamme comme celles présentées ici suffit certainement à équilibrer prix et performance, sans compromettre la qualité.

Killerspin JET200 : le meilleur pas cher

Killerspin JET200

Prix
29,99 EUR
Avantages
Vitesse adaptée aux débutants
Spin rapide
Fiable
Inconvénients
Un peu chère pour débuter
Couleurs des caoutchoucs
Livret mémoire dispensable

Le monde du business autour du tennis de table est assez fermé, vous le savez certainement si vous jouez de manière un tout petit peu compétitive.

Et même si votre club est certainement très ouvert et fort sympathique (comme c’est le cas de beaucoup d’entre eux), s’ils ne cherchent pas la victoire à tout prix, pour ce qui est des fabricants de matériel, on trouve souvent des marques qui se spécialisent uniquement dans le domaine.

C’est le cas de Killerspin, une entreprise qui n’est pas très âgée, puisque créée en 2000 avec principalement le design de tables de ping pong plutôt luxueuses, puis une évolution les années suivantes vers tout le matériel lié à ce sport.

Killerspin possède des raquettes pour tous les niveaux, qui, malgré le fait qu’elles ne soient absolument pas mes préférées en matière de marque, sont d’excellente qualité et offrent une bonne entrée de gamme avec la série des « Jet »…Et plus précisément dans notre cas la Killerspin Jet200 BluVanilla !

Pour passer rapidement sur les détails techniques, il s’agit d’une raquette plus avancée que les modèles basiques prévus pour le simple loisir, avec un caoutchouc de 1,8 millimètre d’épaisseur, un simple ruban PVC de protection sur le pourtour, et 5 couches de bois (assez standard sur les raquettes en général).

Comme c’est le cas de tout ce qui existe en la matière, la raquette est notée sur 10, sur ses 3 niveaux : Contrôle 8,5 ; Effet 7 et Vitesse 6.

J’ai tendance à être d’accord avec cette notation. Il faut un peu de temps pour s’habituer au contrôle, mais une fois cette étape passée, la tenue est plutôt bonne si vous êtes un débutant qui cherche à s’améliorer, mais elle ne convient pas à quelqu’un qui est habitué à du plus haut de gamme.

Au niveau de l’effet, je note personnellement plutôt vers 8 sur 10, le spin étant très rapide pour une raquette de débutant et il faut un moment pour le maîtriser là aussi.

Peu de vitesse, bien entendu, puisque le caoutchouc de 1,8 millimètre limite franchement cette possibilité, mais c’est plutôt une bonne nouvelle une fois encore pour quelqu’un qui débute au niveau compétitif. Une vitesse accrue peut poser problème à quelqu’un qui n’est pas habitué à une cadence élevée devant la table.

Je ne suis pas très fan du caoutchouc bleu/noir, qui n’est pas ce qu’on rencontre le plus souvent dans ce sport, mais c’est évidemment un point purement cosmétique.

De même, en termes d’accessoires, le petit aide-mémoire livré dans la boîte de la raquette n’est vraiment indispensable et il y a de fortes chances qu’il ne vous soit absolument pas utile à part si vous jouez plus entre amis qu’en club.

Pour un coût de moins de 30 euros (un tout petit peu cher pour une raquette de débutant), la Jet200 de Killerspin est plutôt légère, fait son job et aide certainement les débutants à progresser, mais n’espérez pas entrer en compétition avec ce produit, clairement prévu pour les joueurs occasionnels ou qui débutent le jeu en club.

Atemi Pro Line 2000 : pour les joueurs plus avancés

Atemi Pro Line 2000

Prix
39,90 EUR
Avantages
Bon équilibre
Excellent rebond
Inconvénients
Manche un peu court
Bon son au rebond
Un peu légère pour certains

Si la Jet200 de Killerspin est plutôt destinée à des joueurs débutants qui souhaitent passer d’un niveau récréatif à un niveau compétitif (ou du moins à ceux qui prennent le sport un tout petit peu au sérieux, sans être encore champions mondiaux), c’est avec cette raquette de marque Atemi que les choses sérieuses peuvent commencer (pour un niveau débutant ou intermédiaire).

La Atemi Pro Line 2000 nous vient d’une marque plutôt méconnue, mais qui propose pourtant une série de raquettes de bonne qualité, conçues pour des personnes désireuses d’évoluer sans avoir défini pour elles-mêmes un style bien particulier basé sur le contrôle ou la vitesse.

Côté spécificités techniques, le mousse fait ici 2,2 millimètres d’épaisseur (vitesse et effet beaucoup plus élevés qu’une raquette basique). On a aussi droit à 5 couches en bois (abachi, acajou, limba) et un revêtement PVC basique de protection de la tranche.

Il existe deux modèles de cette raquette, un modèle concave avec un manche tout ce qui est de plus régulier puis un autre, anatomique, qui est supposé suivre la forme de la main.

Passez votre chemin sur cette dernière, c’est pour moi un gimmick qui n’habitue absolument pas un joueur à manipuler les raquettes de haute qualité qu’on vient à utiliser quand son niveau de jeu augmente.

La raquette est notée sur 10 avec 8,7 en contrôle, 9,3 en effet et 9,5 en vitesse.

Une notation qui en fait une raquette plutôt équilibrée et peut-être même un peu trop avancée au niveau de la vitesse pour les joueurs débutants, car l’épaisseur du caoutchouc influe évidemment de manière négative sur le contrôle.

On est ici en présence d’un très bon produit assez bon pour faire évoluer un joueur débutant qui est à l’aise avec ses top spins et ses effets et qui n’a pas peur du manque de contrôle, auquel il peut s’adapter.

La manipulation au service et dans les effets demande cependant un tout petit peu d’ajustement, car la circonférence de la raquette est un peu différente de la moyenne et le manche, surtout, est un peu court à mon avis pour vraiment en faire l’outil idéal du joueur compétitif moyen, aussi confiant soit-il de son évolution.

Les caoutchoucs sont donc assez épais (même si je préfère nettement du 2,1 millimètres et que du 1,8 est plus adapté aux débutants, mais je chipote) avec du rouge et du noir complètement interchangeables.

Seule véritable ombre au tableau, le bois peut sembler un peu trop léger et rendre un son plutôt vide et pas très agréable lors du rebond, ce qui gêne parfois un joueur aguerri. Mais une fois encore, c’est chercher la petite bête.

Bref, avec la Atemi Pro Line 2000 proposée à moins de 40 euros au moment où j’écris ces lignes, vous avez bien la sensation d’être rentré dans le vif du sujet. Et avec un peu d’entraînement et de bonnes balles de match, vous êtes prêts à affronter des joueurs chevronnés de niveau intermédiaire.

Les meilleures raquettes de ping pong de milieu de gamme

Cette raquette de milieu de gamme est non seulement parfaite pour les joueurs de niveau intermédiaire ou supérieur, mais elle est aussi mon choix personnel pour cette sélection.

Butterfly 401 : la meilleure de milieu de gamme

Butterfly 401

Prix
107,38 EUR
Avantages
Résistance et qualité Butterfly
Superbement équilibrée
Inconvénients
Attire la poussière et la transpiration
Doit être nettoyée régulièrement

J’ai moi-même pratiqué le tennis de table pendant de longues années dans un club local, à un niveau intermédiaire. J’ai aussi joué plusieurs tournois et championnats plus ou moins importants (aux yeux du club, tout du moins).

J’ai commencé avec une raquette de marque inconnue, que j’ai gardée longtemps. Puis je suis passé chez Butterfly, la marque présentée ici. J’ai tout de suite vu une différence dans ma vitesse, mes spins et mes effets. J’ai essayé un certain nombre d’autres marques et je n’ai jamais trouvé d’aussi bonnes sensations qu’avec une Butterfly !

Il y a dès lors une bonne part de subjectivité ici, mais pas uniquement, puisque la raquette présentée, la Butterfly 401 Shakehand est excellente. Cependant, elle est convenable uniquement pour un profil assez particulier de jeu, qui n’est pas le mien, malgré le fait que cette raquette soit mon choix personnel pour cette sélection.

Il faut garder à l’esprit que les joueurs de niveau intermédiaire et supérieur ont souvent un caoutchouc qui n’est pas pré-appliqué sur la raquette, avec des épaisseurs différentes de chaque côté, selon qu’on privilégie tel ou tel aspect de son coup droit ou de son revers.

La Butterfly 401 Shakehand est donc une raquette préassemblée, avec des mousses de 2,1 millimètres, qui privilégient le rebond et la vitesse au contrôle.

Le manche est plutôt court pour une palette de cette gamme, avec un bout « shakehand » qui est plus large que sa base et qui propose un maintien et un confort plus élevé que la moyenne des raquettes de cette catégorie.

C’est appréciable, certes, mais la transpiration des mains nuit un peu trop vite à cette tenue et peut être accompagnée d’une odeur parfois peu agréable. Dommage pour cette marque qui est habituellement connue pour sa qualité à ce niveau.

Cette raquette est notée sur 10 avec 8 en contrôle, 8 en effet et 8 en vitesse. Sans doute la raquette la plus équilibrée de la sélection, même si je pense qu’un jeune joueur au niveau intermédiaire est plus avantagé par un contrôle un peu inférieur et une vitesse accrue, mais c’est assez compliqué avec un mousse si épais.

Du coup, c’est le joueur « à tout faire » qui est privilégié avec ce modèle.

Néanmoins, c’est aussi les attaques puissantes qui sont au rendez-vous avec la Butterfly 401, ce qui doit sans doute ravir les amateurs de jeu plutôt agressif ou qui adorent piéger leurs adversaires avec des effets malicieux qui n’atterrissent pas du tout à l’endroit anticipé.

Une housse de rangement est livrée avec cette Butterfly et je ne peux que vous encourager à l’utiliser régulièrement, la poussière étant l’ennemi juré du joueur de tennis de table, d’autant plus que les mousses sont plutôt collants dès le départ et que ladite poussière se fait un malin plaisir d’aller s’y appliquer !

En résumé, Butterfly est une marque très solide, reconnue pour ses résultats auprès des meilleurs joueurs de niveau intermédiaire à élevé. La Butterfly 401 Shakehand, quoiqu’un peu trop équilibrée pour mon style défensif, se met au service du plus grand nombre grâce à ses qualités indéniables dans le jeu offensif et les effets.

De plus, ce modèle est approuvé par l’ITTF depuis quelques années déjà, vous pouvez donc l’emmener partout en compétition avec vous (même si je doute que vous utilisiez des caoutchoucs pré-collés si vous faites partie de cette catégorie de joueurs).

Les meilleures raquettes de ping pong haut de gamme

Deux raquettes conçues pour les joueurs de niveau supérieur qui privilégient un style de jeu contrôlé, agressif et défensif, ce qui se conjugue évidemment à des prix plus élevés.

Stiga Evolution : la meilleure haut de gamme

Stiga Evolution

Prix
130,13 EUR
Avantages
Haute performance des caoutchoucs
Manche creux qui absorbe les chocs
Inconvénients
Prix élevé

Attention de ne pas confondre ce fabricant avec celui qui produit des tondeuses, vous risquez de vous retrouver avec le mauvais produit pour le ping pong (mais sans doute avec un très bon tracteur tondeuse).

Blague à part, Stiga se place sans aucun doute dans le top des fabricants de matériel destiné à la pratique du tennis de table et ce, depuis près de 75 ans !

Chez le fameux fabricant suédois (ils sont décidément partout) on trouve absolument tout ce qu’il est possible de trouver pour faire du tennis de table.

Non seulement, des balles, très prisées dans les clubs (ceux autour desquels j’ai gravité en tout cas), des tables, que ce soit pour l’entraînement ou la compétition de très haut niveau, mais aussi évidemment des raquettes et des mousses spécialement pensés pour tous les niveaux de jeu et tous les talents possibles.

En termes de raquette préassemblée (et rappelons-nous encore une fois que ce genre de produit est destiné parfois à des niveaux certes compétitifs, mais pas les plus compétitifs, puisque les joueurs pro privilégient des caoutchoucs généralement différents sur leur coup droit et leur revers), la marque nordique nous propose la Stiga Evolution, un peu particulière dans la gestion des chocs, mais nous allons voir cela en détails.

Une lame en caoutchouc premium, éponge de 2 millimètres d’épaisseur, fabriquée en 6 couches de bois ultraléger, mais très solide et durable (évitez quand même d’être un mauvais perdant et de jeter la raquette par terre, oui, j’ai beaucoup observé cela).

Avec une notation sur 10 de 9 en contrôle, 9,4 en effet et 9,6 en vitesse, on est en présence d’une raquette encore une fois assez équilibrée, mais qui donne la part belle à la vitesse. Vous n’êtes tout de même pas en reste lorsqu’il s’agit de bloquer les attaques les plus puissantes ou quand vous désirez offrir un service à l’effet dévastateur !

Pour faire court, une raquette avec des mousses premium (de la marque, rien de très particulier par contre à ce niveau), à destination des joueurs avancés confiants et rapides, aussi bien dans leurs attaques que leurs défenses.

Mais ce qui fait la particularité de ce modèle, c’est son manche en partie creux qui est prévu pour absorber et disperser les chocs des coups reçus de manière équilibrée à travers toute la raquette. Cela permet effectivement un contrôle accru du blocage sans devoir s’éloigner trop de la table sur une attaque moyenne et permet donc aussi d’être prêt à contrer sans un effort surhumain et avec une agilité digne d’un léopard.

Je suis assez positif sur ce point, étant moi-même dans la trentaine avec une agilité en-dessous d’un jeune joueur de 20 ans qui court partout sans jamais se fatiguer.

C’est à peu près le seul gros avantage de cette raquette, si on oublie un instant la performance des mousses.

Mais d’un autre côté, à part le prix ridiculement trop élevé, il n’y a aucun reproche à faire à la Stiga Evolution, qui est sans conteste une des meilleures raquettes préassemblée de haut de gamme disponible en ce moment.

Killerspin JET600 : pour les joueurs compétitifs

Killerspin JET600

Prix
87,99 EUR
Avantages
Excellents mousses
Ratio contrôle/vitesse parfait
Manche solide et durable
Inconvénients
Chère pour une raquette préassemblée
Livret mémoire absolument inutile

Nous avons déjà passé en revue un produit de cette marque dans l’entrée de gamme, qui était un excellent point de départ pour tout joueur néophyte qui cherche à faire évoluer son jeu vers un niveau qui dépasse le simple passe-temps entre amis. Et le tout, sans devoir débourser une somme qui ne se justifie pas à ce stade.

Killerspin revient avec une raquette qui est maintenant distinctement conçue pour les joueurs compétitifs, avec la Jet600, sans doute une des palettes les plus légères et axée sur le spin disponible dans cette marque.

On part du constat que les produits Killerspin ont parfois un prix assez élevé pour leur qualité et que d’autres modèles peuvent être obtenus à un meilleur prix pour une qualité plus élevée.

Mais la marque américaine propose tout de même dans le haut de gamme des raquettes d’excellente facture et surtout bien équilibrées pour à peu près tout type de joueur, du plus défensif au plus agressif.

La Killerspin Jet600 SPIN N1 (c’est sans doute la seule fois que je la nomme par son nom complet, beaucoup trop long) est une raquette en bois 5 lames de 6 millimètres d’épaisseur, un peu supérieur à ce qui se fait habituellement sur des produits de niveau intermédiaire à supérieur et tout à fait au-dessus d’une bonne part de la gamme de Killerspin.

Le mousse, outre le fait qu’il est approuvé par l’ITTF et donc éligible pour les compétitions, est un « nitrx-4z », habituellement apprécié pour d’un côté son effet accru au service et d’un autre côté, pour son efficacité lors des blocs et contre-attaques.

C’est avec la présence d’un de ses caoutchoucs haut de gamme et le fait que les joueurs achètent régulièrement pour leurs raquettes qui ne sont pas préassemblées, que l’on confirme être en présence d’une raquette qui prend les joueurs (et son rôle) au sérieux.

La Jet600 est bien entendu notée sur 10 avec 8,5 en contrôle, 9 en effet et 10 en vitesse.

Fini l’équilibre total, c’est maintenant la vitesse et les effets qui sont privilégiés, tout en offrant un contrôle total sur ce que l’adversaire peut vous envoyer de plus puissant.

J’aime beaucoup cette raquette qui est très complète et favorise mon style de jeu préféré (la défense) aussi bien que le contre. Elle montre aussi qu’à partir de ce niveau, ce sont principalement les caoutchoucs qui commencent à faire la différence au niveau des performances, si on exclut évidemment le talent du joueur qui possède la raquette.

Killerspin propose des modèles bien plus chers que celui-ci, disponibles pour environ 90 euros, mais cette gamme « diamant » n’apporte rien que d’autres marques ne fassent pour un prix réduit et je vous conseille alors de rester sur ce modèle « Jet » si vous cherchez le top de ce que cette marque peut vous proposer.

Ah oui, j’allais oublier : même si l’emballage est plutôt stylé, le livret mémoire est ici encore une fois totalement inutile, personne n’utilise cela et certainement pas à ce niveau, c’en est presque risible.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre raquette de ping pong ?

Il me semble évident que si vous cherchez une raquette de tennis de table particulière en passant par ici, vous cherchez quelque chose de supérieur à un simple produit pour jouer avec un ou deux copains en été sur la table du parc local.

Si ce n’est pas le cas et que vous êtes vraiment un joueur occasionnel, je vous encourage à jeter un œil à notre entrée de gamme ou ce qui se trouve facilement dans les magasins de sport.

Sinon, l’article qui suit tente de dégager les critères essentiels à la bonne sélection d’une raquette de tennis de table préassemblée, que vous soyez un joueur débutant, intermédiaire et pourquoi pas, plus avancé.

Les raquettes : préassemblées ou pas

Petite explication de départ.

La sélection que nous avons effectuée se limite à des raquettes préassemblées et pas à un manche couplé à des mousses et caoutchoucs différents qui sont rajoutés dessus.

La raison est très simple. La plupart des joueurs jusqu’à un niveau très élevé de compétition ne requièrent pas vraiment d’avoir un caoutchouc adapté personnellement à un style bien défini au coup droit et au revers.

Non, pour la majorité des sportifs qui jouent en club et même dans des tournois, la performance de la raquette, l’épaisseur des mousses et la qualité des caoutchoucs d’une raquette préassemblée feront amplement l’affaire.

Maintenant, il est clair que certains joueurs veulent le meilleur (et donc dépenser des sommes assez importantes, c’est l’inévitabilité de ce genre de choix) et préfèrent choisir chaque élément à part. Mais c’est souvent inégal en termes de qualité et d’utilité pour quelqu’un qui n’est pas un expert, comme ça l’est par exemple de devoir choisir chaque pièce d’un PC qu’on doit monter soi-même plutôt que d’acheter quelque chose de complet auprès d’un revendeur expert.

Bref, si vous n’êtes pas un joueur au niveau national ou très proche, vous pouvez sans aucun regret puiser dans notre sélection et oublier pour l’instant les raquettes à assembler pièce par pièce.

Le revêtement

Il existe en effets plusieurs types de revêtements, dont par exemple le caoutchouc lisse, un des plus répandus, ou le picot, sur lequel nous n’allons pas nous attarder, puisqu’il est principalement destiné à une catégorie de joueur bien particulière et vraiment peu répandue.

On se dirige donc vers du caoutchouc lisse, généralement rouge pour le coup droit et noir pour le revers, mais c’est une pratique plutôt traditionaliste qui change régulièrement.

Pour un joueur débutant, on préfère un mousse d’épaisseur qui varie entre 1.5 et 1.8 millimètres d’épaisseur afin de privilégier un bon contrôle et de choisir le style qui vous suit le reste de votre vie, plus agressif, offensif ou même un compromis entre les deux.

Le joueur intermédiaire peut quant à lui préférer quelque chose qui varie entre 2 et 2.2 millimètres ou le contrôle est un peu en retrait mais rebond et vitesse prennent plus d’importance.

Si vous ne savez pas ce qui vous convient le mieux, n’hésitez pas à demander à votre entourage ou coéquipiers de vous prêter leur raquette pour un coup d’essai, histoire de voir ce qui vous convient le mieux et de ne pas acheter la première raquette qui vous fait de l’œil, pour ensuite regretter un style qui n’est pas du tout adapté.

Aujourd’hui encore, ma préférence va pour du 2.1 qui, pour moi, est une bonne épaisseur où contrôle et vitesse sont sur le devant de la scène (mais j’utilise un caoutchouc défensif sur le revers différent du coup droit, puisque j’ai joué à un niveau de compétition assez élevé).

Le manche

Nous l’avons constaté dans la sélection, certains manches sont plus épais, d’autres moins. Certains sont plus longs, d’autres plus courts et il existe aussi des modèles anatomiques ou concaves (tel le modèle Shakehand de Butterfly).

Pour les connaisseurs, un manche concave signifie souvent un meilleur coup droit, là où un revers sera plus efficace avec un manche anatomique ou droit.

Mais la première chose à prendre en compte est votre confort. Peu importe le manche (même si personnellement je ne suis pas du tout fan de l’anatomique, car pour moi la main n’est pas placée de manière optimale sur le manche), c’est d’abord votre propre prise en main qui est le critère à prendre en compte.

Comme pour le revêtement, n’hésitez pas à passer un peu de temps à essayer les raquettes des coéquipiers s’ils acceptent et si vous n’avez pas cette possibilité, beaucoup de modèles vous proposent les deux types de manches principaux (concave et droit) et permettent un échange si cela ne vous plait pas.

Les possibilités sont légion, mais pour ma part, je recommande volontiers un manche concave aux joueurs débutants et intermédiaires, qui a l’air de bien fonctionner pour la plupart des pongistes qui m’entourent.

L’entretien

Avec l’achat d’une bonne raquette de tennis de table viennent de grandes responsabilités.

Enfin, du moins la responsabilité de l’entretenir et d’en prendre soin.

Je conseille l’achat d’une housse plastique dédiée pour ranger votre raquette après chaque utilisation. Et pourquoi pas un modèle qui peut aussi contenir des balles pour l’entraînement.

En outre, ne sous-estimez pas le nettoyage de la raquette. Elles ont tendance à attirer la poussière, qui fait perdre vitesse, contrôle et plus généralement la capacité d’accrochage de votre raquette et mine de rien, cela peut changer l’issue d’un match !

Il existe des produits spécifiques (de la marque Joola par exemple), facilement trouvables à peu près dans chaque bon magasin de sport ou sur Internet.
Ou si vous ne voulez pas aller dans les produits chimiques, un petit spray d’eau peut aussi faire l’affaire.

Un petit coup de produit et de chiffon propre et sec avant utilisation peut sensiblement augmenter la durée de vie de votre raquette.

À propos de l'auteur

Pierre-Anthony Hubert

Geeker est mon métier, dans plusieurs langues, avec une préférence pour les jeux vidéos et l'esport.
Je m'intéresse à tout, tout le temps, sans être certain que ce soit une qualité ou un défaut. J'ai déjà donné raison à quelqu'un qui n'était pas d'accord avec moi sur Facebook.

>