Bébé

Les 7 (Vraies) Meilleures Poussettes Cannes 2019 – Comparatif

Mis à jour le 20 mai 2019

Après plusieurs heures de recherche, j’ai établi ma sélection des 7 meilleures poussettes cannes du moment, pour tout budget.

Selon moi, le meilleur rapport qualité/prix se trouve du côté de la Maclaren Triumph, mais chaque poussette de cette sélection présente des avantages qui lui sont propres, et qui devraient satisfaire chacun d’entre vous.

Je vous invite donc à découvrir les 6 autres poussettes de ma sélection, ainsi que le guide d’achat que je vous ai concocté pour vous aider à choisir la poussette canne qui vous satisfera, vous comme bébé.

Meilleur pas cher
Hauck Sport, Poussette de la Naissance à 15 kg avec Position Couchée, Pliable Facile et Compacte, Barre de Protection, Harnais 5 Points, Légère, Tango/Caviar
Meilleur milieu de gamme
Maclaren Triumph Poussette - légere, compacte
Meilleur haut de gamme
mountain buggy Poussette de Voyage Compacte 4 Roues
Hauck Sport
Maclaren Triumph
Mountain Buggy Nano
54,99 €
206,09 €
279,99 €
Meilleur pas cher
Hauck Sport, Poussette de la Naissance à 15 kg avec Position Couchée, Pliable Facile et Compacte, Barre de Protection, Harnais 5 Points, Légère, Tango/Caviar
Hauck Sport
54,99 €
Meilleur milieu de gamme
Maclaren Triumph Poussette - légere, compacte
Maclaren Triumph
206,09 €
Meilleur haut de gamme
mountain buggy Poussette de Voyage Compacte 4 Roues
Mountain Buggy Nano
279,99 €

Les meilleures poussettes cannes pas chères

Les deux modèles de cette section se révèlent très intéressant au vu de leur petit prix, sans que cela ne se fasse au détriment de leur qualité générale de conception ni de leur facilité d’utilisation.

Ce sont néanmoins des modèles davantage réservés à une utilisation occasionnelle ou essentiellement citadine.

Le modèle coup de coeur de 2 mamans
Après avoir fait le tour de nombreuses poussettes compactes (toutes au dessus de 100€ au moment de la recherche), Yuko s’est imposée comme une évidence. Compacte, légère, maniable, confortable et solide, elle affiche des mensurations de rêve et une fiabilité à toute épreuve. En voyage ou à la maison, elle se plie, se déplie, se range et se transporte très facilement grâce à son système de pliage et à sa sangle. Nous la recommandons sur notre blog car cela fait 2 ans que nous l’utilisons quotidienne et notre avis reste inchangé. Elle est une des meilleures de sa catégorie niveau rapport qualité/prix.

Céline & Sophie,
Copines, mamans & femmes très actives

Hauck Sport : la meilleure pas chère

Hauck Sport

Prix
54,99 €
Avantages
Légère
Confortable
Plutôt bien équipée au vu du petit prix
Inconvénients
Roues avant non blocables
Guidon un peu bas
L’ensemble ne respire pas la solidité

J’ouvre ma sélection avec une poussette canne proposée par la marque allemande Hauck, qui m’avait déjà agréablement surprise lors de ma sélection des meilleures poussettes trio, avec ses poussettes confortables et fonctionnelles à petit prix.

Le premier (bon) point marquant de cette poussette est sa légèreté, avec seulement 5,9 kg. Elle a l’avantage, par ailleurs, de se plier et se déplier en un tour de main.

Et malgré cela, elle est plutôt bien équipée. Son canopy est plutôt large, offrant une bonne protection aussi bien par rapport au soleil que par rapport à la pluie. À l’arrière, on retrouve une petite poche de rangement très pratique pour glisser quelques affaires, comme un lange de rechange et un paquet de lingette ou encore le doudou de bébé quand celui-ci ne le souhaite plus.

L’assise comme le repose-pieds sont inclinables, ce qui vous permet de faire dormir bébé avec un maximum de confort. Dessous, vous avez un cabas de rangement assez large et très pratique pour vos séances shopping avec bébé.

Côté sécurité, il n’y a rien à redire : entre le harnais 5 point et le garde-corps amovible, aucune chance que votre petit bout se fasse la belle. Le frein, lui, est facile à actionner du pied (c’est une barre métallique à abaisser).

Par contre, il y a quelques points négatifs à relever. D’une part, la notice n’est pas des plus claire, ce qui peut rendre la poussette assez fastidieuse à monter. D’autre part, si le confort de bébé est assuré, il n’en va pas vraiment de même avec celui du parent, surtout si celui-ci est grand : les poignées ne sont pas ajustables, et le guidon est plutôt bas.

Par ailleurs, bien qu’aucun problème en ce sens n’ait été relevé, l’ensemble ne paraît pas des plus solide (on a tendance à ressentir tous les chocs dans les poignées, et les roues donnent l’impression d’être toutes petites). Néanmoins, elle peut tout de même accueillir un enfant “de la naissance” (personnellement, je recommande de ne jamais mettre un bébé dans une poussette canne tant qu’il ne tient pas assis) jusqu’à 15 kg, ce qui peut, selon le gabarit de votre enfant, durer jusqu’à ses 4 ans environ.

Enfin, il est dommage de constater que les deux roues avant pivotantes ne sont pas blocables. Si vous devez parcourir un terrain un peu difficile, ça risque de vite se transformer en parcours du combattant.

Cela reste néanmoins une petite poussette canne qui remplit parfaitement son rôle de poussette légère, pliable et facile. Elle conviendra tout à fait à un usage urbain ou en tant que poussette secondaire (chez papy et mamy, par exemple : on peut se le permettre au vu du prix !).

Safety 1st Compa’City : une citadine au bon rapport qualité/prix

Safety 1st Compa’City

Prix
68,99 €
Avantages
Assise inclinable sur 5 positions
Poignées réglables sur 5 hauteurs
Facile à plier/déplier
Inconvénients
Certains harnais se montrent fragiles
Canopy un peu trop court

J’enchaîne avec une poussette de Safety 1st, une marque du groupe Dorel (qui comporte, entre autres, Quinny, Maxi Cosi…), ce qui lui permet de bénéficier de sa reconnaissance et son savoir-faire international.

Et si, initialement, la Compa’City n’était pas la plus attractive des poussettes (elle était proposée, à sa sortie, à 130€), sa diminution de prix en fait aujourd’hui un rapport qualité/prix très intéressant.

Toujours relativement légère (même si on avoisine les 8 kg), elle se destine, comme le modèle précédent, de la naissance aux 15 kg de l’enfant. Son assise molletonnée est généralement jugée plutôt confortable, sauf pour les plus petits (mais, je le répète, une poussette canne est de toutes manières déconseillée avant que l’enfant tienne assis).

Les gros plus de ce modèle, outre sa capacité à se plier et déplier d’une main (voire d’un pied), ce sont ses options d’ajustement. L’assise est inclinable sur 5 positions, jusqu’à une position horizontale.

De même, les poignées sont réglables sur 5 hauteurs, ce qui augmente grandement le confort parental. Par ailleurs, une fois pliée, elle dispose d’une très pratique poignée de transport.

Côté accessoires, la présence d’un large cabas de rangement est appréciable, mais le canopy se révèle un peu trop court que pour vraiment bien protéger du soleil ou des intempéries.

Par ailleurs, si elle dégage une impression de solidité, plusieurs utilisateurs ont rencontré un problème avec le harnais 5 points, qui s’est cassé après quelques temps d’utilisation (heureusement, cela reste encore marginal, mais il faut le savoir).

Cela reste néanmoins une poussette canne plutôt confortable, pour bébé comme pour papa-maman, et idéale pour un usage majoritairement urbain (à nouveau, on a de petites roues avant pivotantes et non blocantes).

Les meilleures poussettes cannes de milieu de gamme

C’est, selon moi, dans cette gamme aux alentours des 200€ que se trouvent les rapports qualité/prix les plus intéressants du marché, si vous souhaitez une poussette canne apte à vous accompagner au quotidien et dans diverses situations.

Maclaren Triumph : la meilleure milieu de gamme

Maclaren Triumph

Prix
210,50 €
Avantages
Robuste
Très maniable
Large canopy
Facilement lavable
4 roues rotatives blocables
Inconvénients
Pas de position couchée

Je crois que s’il y a bien une marque de poussette connue et reconnue dans le domaine des poussettes en général et des poussettes cannes en particulier, c’est bien Maclaren, une marque réputée pour ses modèles aussi pratiques que résistants.

Le premier point notable avec cette poussette concerne d’ailleurs son aspect général. Tout respire la solidité. Depuis son châssis en aluminium qui lui permet de conserver le petit poids de 5,4 kg jusqu’à son harnais 5 points ultra-résistant et pourtant simplissime à manier, rien ne semble faire défaut.

Elle peut accueillir, d’ailleurs, des enfants à partir de 6 mois jusqu’à 15 kg, mais elle peut supporter une charge jusqu’à 25 kg !

Elle propose un canopy ultra-couvrant, certifié waterproof et anti-UV (protection UPV50+). Ce canopy peut se déployer en différentes tailles, et propose même un rabas solaire.

L’assise, plutôt confortable, est réglable sur de multiples positions, même si elle n’atteint jamais une position parfaitement couchée. Elle a en tout cas l’avantage d’être facilement enlevable et lavable en machine (c’est un simple système de scratch faciles à atteindre).

Côté confort, il faut par ailleurs noter la présence d’un système de suspension au niveau des 4 roues (d’habitude, seules les roues arrière en sont munies sur les poussettes cannes). Toutes les 4 sont par ailleurs aussi bien pivotantes à 360° que verrouillables, ce qui vous permet un usage aisé sur de nombreux terrains, même à une seule main.

Par ailleurs, son cabas de rangement ultra-large ainsi que la pochette plutôt confortable pratiquée à l’arrière en font un modèle idéal pour vos virées shopping avec bébé.

Enfin, facilement pliable et dépliable, elle est également très aisée à transporter, grâce à son harnais d’épaule.

Au final, voici une poussette de qualité, solide, confortable, et facilement nettoyable, qui vous accompagnera partout.

GB Pockit : la plus compacte

GB Pockit

Prix
210,01 €
Avantages
Poids plume
Très compacte
Pliage simple et rapide
Inconvénients
Canopy trop petit
Assise non inclinable

La poussette canne Pockit de GoodBaby a fait beaucoup de bruit à sa sortie. Elle est d’ailleurs inscrite dans le Guinness Book des records comme étant l’une des poussettes les plus compactes jamais proposées sur le marché.

Pesant seulement 4,3 kg, ce modèle est parfait pour voyager et pour les transports en commun. Il peut tenir sous le siège d’un avion ou dans un compartiment à bagages car sa dimension, une fois pliée, est beaucoup plus petite que la taille maximale d’un bagage à main.

Cette fois, elle est clairement adressée aux enfants à partir de 6 mois (soit quand ils commencent à s’asseoir) et peut même être utilisée jusqu’aux 17 kg, grâce, entre autres, à son assise assez large et plutôt confortable. Par contre, elle n’est pas inclinable, et n’est donc pas la plus adaptée à une sieste d’appoint.

La poussette est disponible en plusieurs coloris. Les freins, le bouton de pliage ainsi que le système de blocage des roues avant sont blancs, ce qui permet de facilement les distinguer de l’ensemble de la structure. Le tout se plie très facilement.

Il est possible de plier la poussette de deux façons : compacte et ultra-compacte. Une bonne nouvelle pour les parents qui voyagent beaucoup car il sera possible de l’embarquer à bord de n’importe quel vol, quelle que soit la compagnie aérienne !

La première méthode est la plus rapide à exécuter, et c’est celle que je recommande si vous êtes pressé(e). Avec ce mode de pliage, les roues de la poussette sont laissées à l’extérieur de la structure une fois pliée.  

Le deuxième mode de pliage permet, quant à lui, de ranger également les roues de la poussette pour pouvoir la glisser où que vous soyez. Cette deuxième option nécessite toutefois un peu de pratique.

Elle est équipée d’un harnais 5 points avec boucle centrale et d’un rembourrage pour l’entrejambe de bébé. La partie en tissu de la GB Pockit, en néoprène, est facile à nettoyer.

Pour la manœuvrer, la poussette canne Pockit dispose de deux guidons tournés vers l’avant, et qui ont l’avantage d’être recouverts de mousse, plus agréable pour la préhension. Par contre, elles ne sont pas réglables en hauteur, mais elles sont situées à une hauteur moyenne et assurent donc tout de même un confort relatif.

Par contre, son canopy est minime : c’est à peine si l’on peut considérer qu’il protège. Il en va de même avec le cabas de rangement sous la poussette : sans être minimal, il n’est pas non plus très large. La compacité a un prix !

Au final, c’est une poussette canne solide et ultra compacte, que je recommande vivement aux parents qui aiment voyager. Par contre, elle n’est peut-être pas la plus confortable du marché pour bébé lui-même, entre son canopy très court et son assise non inclinable.

Baby Jogger City Tour : la poussette hyper compacte des parents joggeurs

Baby Jogger City Tour

Prix
159,02 €
Avantages
Pliage très compact
Large canopy avec fenêtre
Modèle “tout terrain”
Sac de rangement pratique
Inconvénients
Très chère dans certains coloris
Assise pas inclinable en position couchée complète

Avec la dernière poussette de cette section, je flirte avec le haut de gamme en ce que, selon le colori choisi, vous pouvez l’obtenir à un prix avoisinant les 200€… Ou les 300 ! Et niveau fonctionnalités, où se situe-t-on ?

La première chose qu’on remarque avec cette poussette canne est qu’elle semble conçue pour les terrains plus difficiles. En effet, ses 4 roues sont pivotantes mais blocables, et la suspension est placée sur les roues avant. Cela répond en fait très bien à l’image de la marque, puisque Baby Jogger a été créée à l’initiative d’un papa joggeur qui souhaitait pouvoir emmener son jeune enfant avec lui dans ses entraînements quotidiens.

Comme avec la Maclaren, on a une structure solide mais un peu plus lourde (6,5 kg). Malgré cela, elle se replie très facilement (il suffit d’enfoncer le bouton de sécurité puis de soulever la poussette d’un coup sec), et s’en retrouve parmi les plus compactes : elle répond même aux standards de bagage cabine de nombreuses compagnies aériennes (mais vérifiez toujours avec votre compagnie, par acquis de conscience).

Le petit plus ? Son sac de rangement, qui vous permet d’y glisser la poussette et ainsi la transporter facilement, surtout qu’il est conçu pour être porté à la main comme en sac à dos.

L’assise, disponible dès 6 mois et jusqu’à 15 kg (mais, encore une fois, la poussette peut accueillir un poids total montant jusqu’à 25 kg !) peut s’incliner, mais n’atteint pas la position couchée complète. Elle est entièrement déhoussable et peut être lavée en machine à basse température.

Côté canopy, on a quelque chose de presque aussi couvrant que celui de la Maclaren, avec toujours une protection UV 50+. Par contre, elle intègre une fenêtre, ce qui vous permet de très facilement jeter un oeil à bébé.

Au final, voici un excellent compromis entre les deux modèles précédents, avec une conception robuste mais légère, très compacte mais intégrant un large canopy et un grand cabas de rangement. Il est simplement dommage que son prix soit si élevé dans certains coloris.

Les meilleures poussettes cannes haut de gamme

Les poussettes cannes de luxe combinent à la fois style, qualité de construction et fonctionnalités.

Mountain Buggy Nano : la meilleure haut de gamme

Mountain Buggy Nano

Prix
279,99 €
Avantages
Robuste
Compacte
Système de voyage pratique
Compatible avec de nombreux accessoires
Inconvénients
Pliage facile mais via l’action de 2 boutons

La première poussette de cette section est un modèle qui répond définitivement aux valeurs qui ont fait la renommée de Moutain Buggy : simplicité et durabilité.

C’est une poussette extrêmement solide (elle peut accueillir les enfants de la naissance jusqu’à 20 kg) et, malgré tout, plutôt légère, avec ses 6 kg. Elle fait également partie des modèles les plus compacts une fois pliée (même si elle l’est un rien moins que la Baby Jogger, elle répond toutefois aux normes de la plupart des compagnies aériennes).

À nouveau, elle s’accompagne d’un sac de rangement très pratique, même si, cette fois, il ne s’accroche pas en sac à dos. Dommage, mais il est tout de même possible de la porter à l’épaule.

Côté roues, elle intègre cette fois 2 roues avant pivotantes mais blocables, et revient à un système plus “traditionnel” de suspension répartie sur les roues arrière uniquement. La dimension et la qualité des roues amènent cependant les utilisateurs à dire qu’elle convient parfaitement à de l’usage tout-terrain.

L’assise est inclinable, et dispose d’un rembourrage correct. C’est néanmoins insuffisant pour les enfants plus jeunes.

Son petit plus est qu’elle intègre à l’achat une capote de protection de pluie, et une autre de protection UV. Par contre, il faut reconnaître qu’elles s’ajustent de façon plutôt serrée, et que votre enfant pourrait donc vite s’y sentir à l’étroit.

Mais surtout, ce qui la distingue de la concurrence, c’est son “système de voyage” : elle est équipée d’un adaptateur qui est compatible avec la grande majorité des sièges auto, ce qui vous permet de facilement transporter bébé quand il dort, de la voiture à la balade et vice-versa.

Enfin, la marque propose de multiples accessoires additionnels, à l’image d’un couffin compatible, qui font que cette poussette a un véritable potentiel pour vous accompagner tout au long des premières années de votre enfant, et ce dès la naissance !

Par contre, si je devais lui trouver un défaut, ce serait au niveau de son système de pliage. Il est très facile et rapide, mais comme il nécessite l’action simultanée de deux boutons, il est impossible de la plier avec bébé dans les bras.

Quinny Zapp Flex : un modèle réversible

Quinny Zapp Flex

Prix
289,00 €
Avantages
Réversibilité du hamac
Inclinaison couchée dans les 2 orientations
Canopy confortable
Inconvénients
Ce n’est pas la plus compacte

La Quinny Zapp Flex est la nouvelle version d’un modèle emblématique de la marque, la poussette canne trois roues Zapp Xtra.

Comme son prédécesseur, il s’agit donc d’un modèle 3 roues principalement destiné à une utilisation citadine, avec une roue avant pivotante non blocable, mais une configuration qui permet de passer aisément une grande majorité d’obstacles.

Le petit plus qui fait la renommée de cette poussette est la réversibilité de son hamac : vous pouvez la placer en face à la route comme face au parent, ce qui est très pratique surtout si vous utilisez la poussette dès les premiers mois de bébé (encore une fois, c’est un modèle qui se veut adapté de la naissance à 15 kg).

Que ce soit dans l’un ou l’autre sens, par ailleurs, l’assise est inclinable jusqu’à la position horizontale.

En ce qui concerne un usage dès la naissance, je vous ai déjà donné mon point de vue concernant les poussettes cannes. Néanmoins, comme la Moutain Buggy, elle est compatible avec une multitude d’accessoires de la marque (le baby coon, le siège auto, la nacelle, etc.) qui en font un modèle que vous pourrez utiliser, potentiellement, à tout âge. Elle est par ailleurs fournie avec les adaptateurs cosi.

Elle dispose d’un canopy à la largeur confortable et anti-UV, ainsi que d’un panier de rangement assez large malgré sa configuration en triangle moins pratique que sur d’autres modèles.

Elle se plie facilement et s’en retrouve plutôt compacte, même si elle n’excelle pas dans ce domaine. Avec ses 6,3 kg, elle reste facilement transportable.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre poussette canne ?

Une fois que bébé commence à ramper puis à marcher, il est temps de ranger votre bonne vieille poussette trio pour la troquer contre un modèle un peu plus léger et pratique : la poussette canne.

Et honnêtement, il en existe pour tous les goûts et à tous les prix. Vous pouvez même en trouver en grande surface pour une vingtaine d’euros… Mais si vous souhaitez une poussette canne fiable et présentant des fonctionnalités utiles, je vous invite à lire ce petit guide.

Les avantages d’une poussette canne

À l’origine, la poussette canne était conçue comme une poussette secondaire, complémentaire à une poussette classique.

Conçue pour pouvoir être rapidement et facilement transportable, elle se montre donc plus simple d’utilisation, plus légère, compacte, et pliable. Elle doit être facile à déplier, facile à utiliser, facile à transporter (certaines modèles sont même conçus pour se porter sur l’épaule une fois repliés) et, enfin, facile à ranger.

Néanmoins, de plus en plus, les poussettes cannes, tout en gardant ces caractéristiques principales, ont eu tendance à s’étoffer en fonctionnalités ces dernières années (assises inclinables, cabas de rangement, capotes anti-pluie,…).

À présent, elles sont même, la plupart du temps, utilisées comme poussettes principales, quand l’enfant atteint un certain âge (souvent quand il atteint le stade de la marche, et que les ballades et sorties deviennent un compromis entre ses velléités de marcher et son besoin de repos).

Enfin, les poussettes cannes sont généralement moins chères que les poussettes classiques, même quand elles intègrent des fonctionnalités comparables.

Les fonctionnalités

Avant d’opter pour l’un ou l’autre modèle de poussette canne, voici quelques critères à prendre en considération.

L’utilisation

Le degré de raffinement du modèle choisi va dépendre de l’utilisation que vous en faites.

S’il s’agit de n’utiliser que très occasionnellement cette poussette, autant opter pour un modèle basique et léger.

Pour une utilisation quasi quotidienne, mieux vaut opter pour un modèle plus lourd mais plus résistant.

Si vous comptez la sortir à chaque fois que vous faites vos courses, un panier de rangement peut se révéler très utile…. En fait, le tout est finalement de bien choisir une poussette canne adaptée à vos besoins propres.

La facilité d’utilisation

C’est l’une des principales raisons de choisir ce type de poussette : elles sont faciles à utiliser. Assurez-vous donc que la poussette que vous allez acheter soit facile à manœuvrer et à plier/déplier.

De préférence, tournez-vous vers les poussettes qui peuvent se piloter d’une seule main, et dont le pliage et dépliage se font sur simple action d’un bouton.

Les roues

La plupart des poussettes cannes intègrent un système de doubles roues avant. Le souci, avec ces roues, c’est que, si elles permettent une manipulation aisée sur les chemins urbains, elles sont plus difficiles à manœuvrer sur des terrains difficiles, surtout si elles sont pivotantes.

Si vous optez pour l’un de ces modèles, vérifiez donc si les roues avant sont blocables, ce qui peut parfois franchement vous simplifier la vie.

Les freins

Chaque poussette canne dispose d’un système de freinage généralement simple à actionner.

Les modèles les plus développés sont équipés d’une pédale pour freiner et d’une autre pour libérer les freins.

Les poignées

De préférence, le guidon doit être ajustable, afin de s’adapter à la taille de n’importe quel conducteur. C’est néanmoins rarement le cas, malheureusement.

Par ailleurs, la forme des poignées et la possibilité de les faire pivoter peut également augmenter grandement votre confort.

L’inclinaison de l’assise

Initialement, aucune poussette canne n’était conçue avec une assise inclinable, mais c’est de plus en plus le cas aujourd’hui.

Si vous optez assez tôt pour une poussette canne, c’est selon moi un incontournable, car elle permettra à bébé de faire la sieste bien plus confortablement.

Néanmoins, il faut que ce mécanisme reste facile d’action et ne constitue pas un encombrement supplémentaire (certaines poussettes cannes nécessitent parfois d’enlever l’assise pour la replier si elle est trop encombrante… On perd alors tout le bénéfice d’un tel système !).

Le canopy

Certains modèles monétairement attractifs font l’impasse sur le canopy (l’auvent). Néanmoins, je vous recommande d’opter pour un modèle avec canopy, et même un large modèle, qui vous permettra de protéger votre enfant contre le soleil comme, en partie, de la pluie.

La facilité d’entretien

En général, vous allez emmener votre poussette partout, et il y a de fortes chances que bébé y renverse divers liquide ou bouts de nourritures. Bref, elle ne restera pas propre très longtemps !

Je vous recommande donc d’opter pour un modèle avec des tissus, coussins, etc. amovibles et de préférence lavables en machine. Le reste doit êtres constitué d’une matière facile à traiter d’un seul coup d’éponge.

Les accessoires inclus

Comme leur nom l’indiquent, les accessoires n’ont rien d’essentiel… Mais certains peuvent vous changer la vie !

La présence d’un cabas de rangement est ainsi un gros plus. Vérifiez cependant s’il se plie correctement en même temps que la poussette (certains modèles vous obligent à retirer le panier avant de plier la poussette, ce qui est loin d’être pratique).

Une housse de protection de pluie peut se révéler essentielle selon la région où vous habitez, surtout si vous devez fréquemment faire de long trajets avec bébé.

D’autres éléments encore, se révèlent bien pratiques, comme la présence d’une fenêtre pratiquée dans le canopy pour veiller sur votre enfant, d’une pochette zippée à l’arrière qui vous permet de ranger quelques effets indispensables, d’un porte-gobelet,…

En conclusion, quelle poussette canne choisir ?

La première étape est de vous demander quel est l’usage que vous ferez de votre poussette canne. S’il ne s’agit que de la sortir occasionnellement, ou encore de la confier aux grands-parents, des modèles bon marché comme la Hauck Sport et la Safety 1st Compa’City feront amplement l’affaire.

Parmi celles-ci, la seconde a l’avantage d’être extrêmement modulable, aussi bien au niveau de l’assise que des poignées. La Hauck présente néanmoins une conception générale plus solide, et dispose de l’avantage du poids.

Si vous devez choisir une poussette canne pour un usage quotidien ou presque, je vous recommande toutefois de ne pas lésiner sur le confort et les options d’ergonomie, ce qui demandera un investissement supplémentaire.

Ainsi, la Maclaren Triumph dispose d’un excellent rapport qualité/prix, au vu de la solidité de sa conception générale, de sa praticité et des options qu’elle offre (surtout au niveau du canopy).

Si vous voyagez régulièrement en avion, des modèles comme la GB Pockit ou la Baby Jogger City Tour peuvent cependant se révéler encore plus pratiques, au vu de leur compacité une fois pliées. Mais si la première est la plus légère, je trouve qu’elle manque d’options de confort pour bébé.

Enfin, la Mountain Buggy Nano et la Quinny Zapp Flex sont, selon moi, des modèles intéressants si vous les achetez dès la naissance de bébé et les combinez avec les accessoires compatibles des deux marques, pour un usage qui conviendra même avec un nouveau-né. Dans le cas contraire, vous perdez le bénéfice offert par ces deux poussettes, à l’image de leur travel system, qui permet d’y fixer le siège auto de bébé.

Parmi elles, la Moutain Buggy a le gros avantage de la compacité et de la transportabilité, tandis que la Quinny, outre l’avantage de la manipulation aisée d’un modèle trois roues, propose une réversibilité du hamac qui est très appréciable avec les jeunes bébés.

Mentions honorables

Maclaren Mark II : cette poussette signée Maclaren possède de nombreux points communs avec la Quest de ma sélection, avec une adaptation à partir de 6 mois jusqu’à 15 kg, mais une robustesse lui permettant de soutenir un poids total de 25 kg, une capote extensible extra-large, qui intègre cette fois une fenêtre de vision très pratique. Elle possède néanmoins moins d’options de rangement, avec un cabas plus petit et l’absence d’une pochette.

Quinny Yezz : il s’agit de la citadine compacte de la marque. C’est un modèle 3 roues léger (5,6 kg), très compact, et facile à transporter (avec sa sangle d’épaule). Elle est par ailleurs proposée avec de multiples accessoires additionnels à l’achat comme un habillage de pluie ou un sac de transport. Excellente, je l’ai toutefois exclue de ma sélection principale en ce que son rapport qualité/prix m’a paru moins intéressant.

Maclaren Techno XT : c’est l’un des modèles cannes les plus avancés de MacLaren, utilisable dès la naissance jusqu’à 15 kg (25 pour le poids total), disposant d’une capote extensible munie d’une fenêtre de vision, d’une pochette de rangement, d’une assise inclinable, d’un repose-pied extensible, d’une protection de pluie incluse, d’un grand cabas de rangement et de nombreuses pièces de remplacement. C’est néanmoins un investissement bien plus conséquent.

Babyzen Yoyo : cette poussette utilisable dès la naissance grâce à sa compatibilité avec de nombreux accessoires de la marque constitue une référence en soi, entre son petit poids (6,2 kg), sa compacité, son grand panier de rangement, sa capote extensible et son système de suspension sur 4 roues. Son prix plus élevé que la moyenne m’a cependant conduite à l’écarter de ma sélection principale.

À propos de l'auteur

Morgane Mathieu

Morgane a obtenu un master en communication à l'université de Liège. Liseuse et rédactrice passionnée, elle consacre aujourd'hui sa plume aux catégories Beauté/Santé et Sport/Loisir chez Selectos. Elle est également maman de deux enfants, et elle s'y connait plus qu'un peu sur les meilleurs produits pour petits.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

>