Cheveux

Les 6 (vraies) Meilleures huiles pour cheveux 2019 – Comparatif

Publié le 5 avril 2019

Après plusieurs heures de recherches, quelques tests personnels et le parcours de nombreux blogs beauté, j’ai effectué ma sélection des 6 meilleures huiles pour cheveux, parmi une quinzaine de sortes disponibles sur le marché.

Si vous en avez les moyens, l’Huile d’argan, également appelée “or liquide”, est probablement la plus polyvalente et l’une des plus agréables à utiliser au quotidien. J’ai cependant, personnellement, une petite préférence pour les vertus de l’Huile de Ricin (en raison de mes cheveux fins, peu nombreux et à la pousse lente, elle ne pouvait que me séduire !).

Je vous invite tout de même à lire mon guide d’achat en fin d’article afin de vous familiariser avec l’utilisation des huiles végétales et leurs bienfaits dans votre routine capillaire.

Meilleur pas cher
Naissance Huile de Ricin BIO (n° 217) Pressée à froid - 1 litre – 100% pure, certifiée BIO, vegan, sans hexane, sans OGM
Meilleur milieu de gamme
Naissance Huile d’Amande Douce BIO (n° 215) Pressée à froid – 1 litre – 100% pure et certifiée BIO, végan, sans OGM – parfaite pour les massages, le soin des cheveux et de la peau
Meilleur haut de gamme
Huile d'Argan BIO 100% Pure Certifié Ecocert de Première Pression à Froid pour Corps & Cheveux - L'original du Maroc … (500 ml)
Huile de Ricin
Huile d’amande douce
Huile d’argan
19,99 EUR
32,99 EUR
37,99 EUR
Meilleur pas cher
Naissance Huile de Ricin BIO (n° 217) Pressée à froid - 1 litre – 100% pure, certifiée BIO, vegan, sans hexane, sans OGM
Huile de Ricin
19,99 EUR
Meilleur milieu de gamme
Naissance Huile d’Amande Douce BIO (n° 215) Pressée à froid – 1 litre – 100% pure et certifiée BIO, végan, sans OGM – parfaite pour les massages, le soin des cheveux et de la peau
Huile d’amande douce
32,99 EUR
Meilleur haut de gamme
Huile d'Argan BIO 100% Pure Certifié Ecocert de Première Pression à Froid pour Corps & Cheveux - L'original du Maroc … (500 ml)
Huile d’argan
37,99 EUR

Les meilleures huiles pour cheveux pas chères

Dans cette première section, je me suis attachée à trouver les meilleures huiles proposées à moins de 30€/litre.

Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ces huiles n’ont rien à envier au plus grandes, la première étant sans doute la meilleure dans sa spécialité (la pousse de cheveux) et la seconde étant probablement reconnue comme l’une des huiles les plus polyvalentes du marché, aussi bien en cosmétique qu’en cuisine.

Huile de Ricin : la meilleure pas chère

Huile de Ricin

Prix
19,99 EUR
Avantages
Convient à tout type de cheveux
Favorise la pousse, le volume, et diminue la perte des cheveux
Une des huiles végétales les moins chères
Inconvénients
Très visqueuse

Vous la connaissez peut-être sous le nom impropre d’huile de castor (à cause d’une traduction erronée de l’anglais castor oil), l’huile de ricin est reconnue pour ses propriétés capillaires depuis le XIXe siècle au moins (des rumeurs veulent que Cléopâtre elle-même utilisait déjà cette huile dan son rituel cosmétique, mais je vous avoue que je n’ai trouvé aucune source fiable à ce sujet…).

Les graines de ricin sont originaires d’Afrique orientale, et l’huile qui en est tirée est également réputée pour ses nombreux bienfaits sur le corps.

C’est une huile très visqueuse (pas très glam ?), d’un aspect incolore à jaune très clair. C’est principalement sa richesse en acides gras et en minéraux qui en fait un atout beauté essentiel dans votre routine capillaire.

Le côté pratique, c’est que, pure, elle s’applique à tout type de cheveux, leur proposant les mêmes bienfaits : force, brillance, longueur. Elle est même recommandée pour le soin des cils (on la retrouve souvent vendue en mascara) ou ceux de la barbe. Elle a principalement une action sur la pousse, la diminution de la perte de cheveux, et l’augmentation du volume capillaire.

Pour les deux premiers, il faut procéder à un massage du crâne. Les micro-stimulations ainsi exercées vont favoriser la circulation et l’apport des nutriments que contient l’huile au coeur des bulbes de vos cheveux, ce qui va nourrir et renforcer leur racine. 3 à 4 fois par semaine pendant 4 semaines, procédez à ce rituel, en laissant l’huile agir toute une nuit.

Laissez ensuite reposer les cheveux pendant 4 semaines (le temps que les nutriments apportés par la cure d’huile de ricin soient complètement consommés, et pour éviter que le cheveu ne prenne une habitude qui pourrait conduire, in fine, à le graisser ou à le rendre dépendant de votre rituel). Vous pouvez alors recommencer la cure autant de fois que vous le souhaitez.

Pour augmenter le volume des cheveux, par contre, il est recommandé de l’utiliser en masque. Il faut alors appliquer l’huile sur toute la longueur du cheveu, depuis la racine jusqu’à la pointe, et de laisser agir le tout pour un minimum de 30 minutes jusqu’à une nuit complète. Cette fois, par contre, il ne faut pas en abuser ! Une fois par semaine est un maximum.

Par contre, l’huile de ricin est très visqueuse. Pour l’appliquer en masque, il est donc recommandé de la mélanger avec une autre huile végétale, pour une application plus aisée. Il vous est alors loisir de la combiner en fonction de vos besoins : associée avec l’huile de jojoba, elle exerce une action antiséborrhéique sur le cheveux gras ; avec l’huile d’olive, elle favorise encore plus la pousse ; avec l’huile de coco, elle restaure en profondeur le cheveu et lui apporte de la brillance…

Il faut souligner que, à cause de sa viscosité, l’huile de ricin nécessite, après application, un shampoing assez énergique, voire deux shampoings. Ménagez-vous bien du temps dans votre routine beauté pour ne pas vous présenter au boulot avec un aspect cheveux gras !

Il est possible que vous lisiez un peu partout que l’huile de ricin peut apporter de la brillance à vos cheveux. Oui et non. En fait, grâce à sa richesse en vitamine A, notamment, elle va enrichir le cheveux, ce qui le pousse, in fine, à avoir un aspect plus brillant. Moi qui ai des cheveux un peu ternes, je vous assure que j’ai vu la différence dès la première application !

Notez que, comme il s’agit d’une huile que vous serez sans doute amené(e) à appliquer en masque, je vous ai directement renseigné un contenant de 1 L, qui durera quelques temps. Vous pouvez néanmoins facilement trouver des contenants plus petits, qui vous permettront de tester le produit et vous en convaincre (mais attention ! Rome ne s’est pas construite en un jour et vous ne verrez pas de différence flagrante après une seule application !).

Je vous propose ici la marque Naissance, une marque anglaise réputée pour ses produits naturels depuis 2005. Si j’ai sélectionné celle-ci parmi tant d’autres sur le Net, c’est parce qu’il s’agit d’une société ayant déjà une certaine expérience, et qui accompagne ses produits de toute une série de labels (parmi lesquels Cruelty Free International, et, surtout, la certification biologique délivrée par la Soil Association), le tout pour un prix raisonnable.

Quoiqu’il en soit, comme je l’explique dans mon guide d’achat, il est nécessaire, lorsque vous achetez votre huile de ricin, de vérifier qu’elle est  pressée à froid, non raffinée et pure. Et tant qu’à faire, autant opter pour le bio !

Par contre, il faut reconnaître que le contenant de chez Naissance n’est pas des plus attractif : la bouteille en plastique n’est pas munie d’un bouchon très solide. Ce n’est pas un problème pour moi en ce que je préfère, personnellement, la transférer dans un contenant en verre ambré muni d’un pulvérisateur, pour plus d’aisance d’utilisation et facilement y préparer mes mélanges pour masques capillaires.

Au final, voici une huile végétale très intéressante, de par la variété de ses vertus capillaires, son adaptabilité à tout type de chevelure et, surtout, son prix attractif.

Huile de coco : parfaite pour hydrater en profondeur et tonifier le cheveu

Huile de coco

Prix
22,78 EUR
Avantages
Très riche en acides gras saturés
Nourrit et réhydrate intensément le cheveux
Utilisable en masque comme au quotidien
Inconvénients
Texture pas toujours aisée à prendre en main
Tend à moins bien fonctionner sur les cheveux épais et crépus

C’est probablement la plus connue de toutes celles de ma sélection. Et en effet, en cuisine comme en cosmétique, la coco à la cote !

Riche en acide laurique, vitamine A, vitamine E, vitamine K et en fer, elle présente de nombreux atouts… Sans compter que son odeur est très attrayante (à condition, bien entendu, de suivre mes conseils et d’investir dans une huile extraite à froid et non raffinée !).

Comme l’huile de ricin, elle présente le sérieux avantage d’être adaptée à tout type de cheveux, même si certaines utilisatrices aux cheveux épais ou crépus dénoncent un effet contraire pour elles : leur cheveu aurait eu tendance à s’assécher.

Mais quelles sont, exactement, ses vertus ? Elle va en fait revitaliser complètement votre cheveu, en l’hydratant et en le rendant très doux, grâce, notamment, à sa richesse en acides gras saturés.

Du coup, comment l’utiliser ? Il y a deux grandes écoles à ce sujet. Soit vous pouvez l’utiliser en masque, soit en après-shampoing.

En masque, il est conseillé d’appliquer l’huile sur la longueur du cheveu en évitant bien, cette fois, le cuir chevelu (sinon l’effet graissant est assuré). Faites la bien glisser mèche par mèche, pour la faire pénétrer dans toute la longueur. Il faut alors laisser reposer minimum 30 minutes à une heure (ou toute une nuit si le coeur vous en dit). Rincez alors abondamment, avant d’effectuer votre shampoing habituel. Et comme il ne faut pas abuser des bonnes choses, cette routine ne doit s’appliquer qu’une fois par semaine.

Pour une utilisation en après shampoing, il suffit d’appliquer quelques gouttes (pas plus) sur les longueurs. Cela constitue alors une protection journalière plutôt efficace contre les diverses agressions extérieures (pollution, soleil, etc.). Dans ce cas, il n’y a aucune limite : vous pouvez le faire chaque jour.

Notez que, si vous n’êtes pas habitué(e), sa texture peut vous déconcerter à l’achat : il s’agit d’une huile sous forme solide, qui fond à une température de 25°C. il suffit donc, selon la quantité dont vous avez besoin, de la faire fondre dans la main ou au micro-onde, avant application.

L’huile que je vous ai retenue est cette fois issue de la marque La Maison Du Coco. Pourquoi ?

Encore une fois, c’est une huile garantie pressée à froid, non raffinée et 100% pure, accompagnée de nombreux labels attestant de sa qualité (AB et Eurofeuille pour la certification bio, et Commerce équitable, ce qui est toujours mieux pour un produit exotique). De plus, elle est extraite à froid depuis des cocos fraîches et non à partir de coprah (la chair séchée au soleil de la noix de coco), comme cela est trop souvent le cas pour les huiles de coco. Cela garantit une meilleure qualité car il n’y a pas eu d’action chauffante du soleil.

Enfin, comme toujours, il est possible de vous fournir des portions plus réduites, mais, à nouveau, elle est tellement multifonction (ne serait-ce que pour son utilisation en cuisine) que vous risquez vite de tomber à court.

Au final, voici une alliée idéale au quotidien pour maintenir vos cheveux en bonne santé, et même pour dompter vos frisottis si vous l’utilisez en après-shampoing. C’est également l’huile parfaite pour restaurer le cheveu abîmé en profondeur grâce à sa grande richesse en acides gras saturés.

Les meilleures huiles pour cheveux de milieu de gamme

Entre 30 et 40€/litre, voici deux huiles qui se révèlent, finalement, très complémentaires. Le choix de l’un ou de l’autre se jouera finalement, probablement, plus au niveau olfactif (ou en fonction de leurs vertus autres que pour les cheveux).

Huile d’amande douce : la meilleure milieu de gamme

Huile d’amande douce

Prix
32,99 EUR
Avantages
Odeur agréable
Restructure le cuticule
Efficace contre les pellicules
Inconvénients
Je n’en vois pas

Il s’agit à nouveau d’une huile dont les bienfaits ont traversé les âges puisque l’on retrouve déjà des mentions de ses vertus dans quelques textes datant de l’Antiquité (même s’ils concernent alors essentiellement les soins de la peau).

C’est aussi une huile très à la mode, qui fait fureur parmi les gammes de cosmétiques destinés aux bébés (pour éliminer les croûtes de lait, par exemple) et à la future mère (pour lutter contre et traiter les vergetures), en raison de sa douceur naturelle. Néanmoins attention, surtout avec les tout petits ! Malgré son extrême douceur, c’est tout de même un fruit à coque donc, même en usage externe, une réaction allergique peut se faire si vous présentez un terrain sensible !

Pourquoi est-elle également si réputée pour les cheveux ? Grâce à ses propriétés adoucissantes. Si elle convient à tout type de cheveux, elle est donc principalement recommandées pour les cheveux secs et fourchus, et les cheveux frisés et afro, qui tendent à plus vite se casser.

Son action principale sera de réparer les longueurs abîmées et de préserver les pointes, car elle a le pouvoir de restructurer la cuticule du cheveux. Pour cela, il est recommandé de l’appliquer en masque sur toute la longueur du cheveux pendant minimum 1h30, mais idéalement toute une nuit.

Mais elle est également très efficace pour lutter contre les pellicules et apaiser les cuirs chevelus agressés (très efficace en cas de coup de soleil sur le crâne – si, si ! Ça arrive plus souvent qu’on ne pourrait le croire… Enfin à moi en tout cas !). Dans ce cas, appliquez le masque en massant le cuir chevelu et laissez à nouveau agir toute une nuit.

Au vu de l’efficacité de son action, il ne faut pas en abuser : une fois par semaine est un maximum, et les experts conseillent même généralement une fois toutes les deux semaines.

Mais une alternative est également possible : mélangez quelques gouttes d’huile à votre shampoing préféré, et elle agira, certes moins efficacement qu’avec un masque et pour un résultat moins durable, mais vous aurez cette sensation d’hydratation plus quotidienne. Vous pouvez alors le faire 2 à 3 fois par semaine, en fonction de la fréquence de vos shampoings.

En plus, elle laisse une odeur douce généralement très appréciée, ce qui conduit de nombreux adeptes à procéder de préférence de cette seconde manière, pour en bénéficier plus régulièrement.

Attention toutefois à veiller à investir dans une huile pressée à froid et non raffinée, pour bien conserver les vitamines (A et E principalement) et acides gras qui font l’efficacité de l’huile.

À nouveau, c’est la marque Naissance que je vous recommande pour cette huile, en ce qu’elle constitue l’un des rapports qualité/prix les plus attractifs du marché (mais de plus petits contenants sont également proposés).

Voici donc une huile qui reste toujours proposée à un prix raisonnable et propose de nombreuses vertus. Idéale pour ceux qui souffrent de cheveux secs et cassants !

Huile de Macadamia : la rivale moins connue, mais aux vertus protectrices intéressantes

Huile de Macadamia

Prix
31,99 EUR
Avantages
Pénètre facilement le cheveu
Propriétés protectrices
Odeur agréable
Bon stimulant sanguin
Inconvénients
Je n’en vois pas

Vous l’ignorez peut-être, mais la noix de Macadamia est originaire d’Australie, où elle pousse sur le noyer du Queensland. Dans son utilisation en cosmétique, elle est très proche de l’huile d’amande douce : elles ont toutes les deux des propriétés nourrissantes, assouplissantes, hydratantes et apaisantes.

Du coup, pourquoi opter pour l’une plutôt que l’autre ? Tout simplement parce qu’elle a tout de même certaines spécificités, dont sa grande richesse en acides gras et surtout en acide palmitoléique, qui a pour particularité de favoriser la régénération des cellules.

Elle est utilisable sur tout type de cheveux, mais particulièrement recommandée pour les cheveux secs, abîmés ou colorés. Dans ces derniers cas, il est conseillé de faire un masque intégral à laisser reposer de 20 minutes à une nuit complète, à répéter aussi souvent que cela est nécessaire (même si, à nouveau, il n’est pas recommandé de dépasser une application par semaine, au risque de graisser le cheveu ou de le rendre dépendant du traitement).

Mais aussi, l’huile de Macadamia possède une grande vertu protectrice, notamment contre les UV, en créant un véritable film protecteur. Elle est donc très appréciée au quotidien, via une application sur les pointes juste après avoir fait votre brushing, ou pour une application (légère) sur la longueur avant d’aller s’exposer au soleil. Comme elle est vite absorbée, elle n’alourdit pas les cheveux et son action protectrice va également permettre de prolonger un peu la durée de votre éventuelle coloration.

Enfin, elle est très souvent utilisée, même en salon, pour effectuer les massages crâniens, car elle stimule fortement la circulation sanguine (ce qui est toujours bon pour la santé des cheveux en général).

À nouveau, c’est Naissance que je vous recommande dans ce domaine, au niveau du rapport qualité/prix (également disponible en petit format). Vous constaterez d’ailleurs qu’elle est proposée, peu ou prou, au même prix que l’huile d’amande, son éternelle concurrente.

Je dirais que l’utilisation de l’une ou l’autre est une question de préférence : toutes deux ont des actions qui se ressemblent fortement (l’amande étant un rien plus réparatrice, mais l’action de la Macadamia étant plus protectrice), le même aspect liquide huileux jaune clair à orangé, et un aspect sec au toucher (mais la Macadamia pénètre plus facilement le cheveux et la peau). Au final, c’est surtout au niveau de l’odeur – la première sentant évidemment l’amande et la seconde ayant une odeur se rapprochant de la noisette – que votre choix va s’effectuer.

Les meilleures huiles pour cheveux haut de gamme

Bon, quand on dépasse les 40€ du litre (et même beaucoup plus pour la première huile que je vous propose), on s’attend à du miracle pour notre bien-être capillaire.

Et en fait, on n’en est pas si loin…

Huile d’argan : la meilleure haut de gamme

Huile d’argan

Prix
37,99 EUR
Avantages
Mérite son surnom d’or liquide
Ne laisse pas d’aspect gras
Efficace sur tout type de cheveux et en toute circonstance
Inconvénients
Chère
Je n’aime pas son odeur

L’huile d’argan, également parfois appelée huile marocaine (l’amande dont elle est issue pousse sur l’arganier marocain), a connu un boost d’intérêt ses dernières années, malgré son prix plus élevé que les autres huiles végétales. Mais c’est qu’elle en possède, des vertus, celle qu’on surnomme parfois “l’or liquide”.

Comme toutes les huiles de ce comparatif, elle est riche en acides gras, mais c’est surtout sa grande richesse en vitamine E qui fait sa renommée. Cette dernière est un antioxydant majeur et un excellent anti-âge naturel.

Et en fait, tout cela en fait une huile qui possède à peu près toutes les vertus combinées des huiles de ce comparatif : elle stimule la circulation sanguine et et apporte de nombreux nutriments aux bulbes de vos cheveux, qui s’en retrouvent plus sains et tendent à mieux pousser. Elle hydrate le cuir chevelu et empêche l’apparition de pellicules, restructure la cuticule du cheveu et renforce ses pointes, dompte les frisottis et rend le cheveu brillant, et le protège assez efficacement contre les agressions extérieures.

En bref, il n’est pas étonnant de voir de nombreux shampoings et après-shampoings s’enrichir de cette huile ! Mais personnellement, je préfère l’utiliser pure, pour en retirer un maximum de bienfaits (et parce que, comme toujours, on ne sait pas exactement avec quoi elle a pu être mélangée, sans compter que la quantité d’huile d’argan y est souvent très réduite – marketing quand tu nous tiens !).

Pour son utilisation, plusieurs choix s’offrent à vous en fonction du résultat cherché : un masque sur le crâne pour lutter contre les pellicules, un masque sur la longueur pour réparer le cheveux et le faire briller, une application en après-shampoing au quotidien… En effet, même si elle a un aspect plus gras au toucher, elle pénètre facilement le cheveu et le cuir chevelu, ce qui vous permet de l’utiliser après votre shampoing (sur cheveux humides) sans rincer et sans pour autant offrir un aspect cheveux gras (mais n’utilisez que quelques gouttes, bien sûr !).

Beaucoup d’utilisateurs l’appliquent également avant un lissage, pour protéger le cheveu de la chaleur. Et si vous ne passez pas par le fer, mais que vous avez de légers frisottis, quelques gouttes vous permettront de sculpter une chevelure plus lisse. Le plus ? Votre cheveu aura un aspect brillant !

J’ai beaucoup hésité sur la marque à vous proposer. Néanmoins, c’est Samarkand Beauty qui a remporté ici ma préférence, en raison de la qualité de l’huile proposée (bien jaune à tendance verte, comme il faut s’y attendre), pour un prix qui reste raisonnable (j’entends dans le domaine de l’huile d’argan !), et pour la multitude de labels qui certifient sa qualité de fabrication (AB, Eurofeuille, Ecocert…).

Par contre, je ne peux que vivement vous recommander d’échanger le contenant à la réception : il est en effet fortement conseillé de conserver l’huile d’argan dans un récipient opaque, sans quoi sa qualité peut se dégrader.

S’il y a, par contre, une chose qui me dérange par rapport à cette huile (outre son prix), c’est son odeur : certains estiment qu’elle rappelle le gazon ou le foin mais, personnellement, malgré sa discrétion, elle me dérange. Mais là, c’est purement une question de goût personnel !

Huile d’avocat : une huile polyvalente mais grasse

Huile d’avocat

Prix
39,99 EUR
Avantages
Riche en vitamine E
Stimule la croissance des cheveux
Action protectrice
Inconvénients
Grasse

Bon, l’avocat, inutile de vous le présenter, je suis certaine que vous connaissez, ne serait-ce que sous forme de guacamole !

Mais saviez-vous qu’il possédait lui aussi – et l’huile qui en est extraite en particulier – de nombreux atouts beauté ?

Très efficace pour hydrater votre cuir chevelu et vos cheveux, elle est capable, comme l’huile de ricin, de stimuler la pousse du cheveu, et elle possède également, comme l’huile d’argan, une grande quantité de vitamine E.

Son utilisation se fait essentiellement en masque : dès le cuir chevelu si vous souhaitez stimuler la pousse, et sur la longueur si vous souhaitez réhydrater le cheveux et l’assainir. À nouveau, appliquez-le pendant minimum 30 minutes et jusqu’à une nuit complète, et ne faites ce soin qu’une fois par semaine maximum.

Par contre, je déconseille son utilisation au quotidien. En effet, elle a un effet protecteur contre les UV, notamment, à l’image de l’huile de Macadamia. Néanmoins, son aspect huileux épais (vert/brun) et son toucher gras la rapprochent bien plus de l’huile de ricin que de cette dernière. Vous aurez donc un cheveux bien protégé, mais gras. Pas top glamour sur la plage !

Il est toutefois possible, quotidiennement, d’en appliquer un peu sur la pointe des cheveux pour la protéger, mais rincez correctement ensuite.

Au final, cette huile présente de nombreux avantages : elle stimule la croissance des cheveux presque aussi efficacement que l’huile de ricin, tout en possédant certaines vertus protectrices supplémentaires, et avec une richesse en vitamine E qui la rapproche de l’huile d’argan, sans toutefois être proposée à un prix aussi élevé (vous aurez remarqué que, pour le même prix à peu près, vous obtenez 1 L d’huile d’avocat contre 500 ml d’huile d’argan… sans compter que vous pouvez toujours vous munir d’un plus petit format).

C’est, selon moi, un excellent compromis entre les vertus des huiles pas chère et de milieu de gamme, et celles de l’huile d’argan, le tout pour un prix plus abordable que cette dernière. Idéale si vous ne voulez pas vous diviser entre différents soins d’huiles, sans toutefois payer aussi cher que pour l’huile d’argan.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir votre huile pour cheveux ?

Avec l’essor des influenceuses beauté et la mode du retour au naturel, il est difficile de passer à côté des conseils santé recommandant d’utiliser une huile végétale dans notre routine capillaire. Car non, ces huiles ne servent pas qu’à assaisonner nos petits plats gourmands.

Elles ont de nombreuses propriétés qui en font des atouts cosmétiques indéniables (pour les cheveux comme pour la peau, en général).

Mais le nombre d’huiles végétales disponibles sur le marché est tout simplement hallucinant. Du coup, comment savoir quelle huile est utile pour quel usage et comment être sûr(e) d’investir dans une huile de qualité…car, malheureusement, qui dit marché florissant dit vendeurs peu scrupuleux qui pullulent pour vous vendre un produit de qualité moindre, qui n’aura pas plus d’effet sur la santé de vos cheveux que l’huile de votre vieille friteuse… J’exagère à peine !.

Le type de cheveux

Avant toute chose, il convient de déterminer pour quelle raison (outre l’effet mode) vous souhaitez recourir à une huile végétale. Votre cheveu présente-t-il un problème particulier ? Avez-vous un objectif bien précis en tête (pousse accélérée, amélioration du volume) ? Ou s’agit-il “simplement” d’en prendre soin ?

Il existe 4 grands cas.

Les cheveux normaux

C’est ce qu’on pourrait appeler une chevelure de rêve (vous en avez de la chance !) : les cheveux sont doux, brillants, faciles à coiffer.

Cela arrive quand votre production de sébum est optimale : suffisante pour lubrifier le cheveux et le protéger, sans le graisser ni l’alourdir.

Le but est alors d’aider, grâce aux huiles végétales, à maintenir cet état du cheveu, en le protégeant des agressions extérieures (pollution, soleil…)

Les cheveux gras

Le cheveu est gras lorsqu’il y a une production excessive de sébum au niveau du cuir chevelu.

Cela peut être dû à différents facteurs : lavages trop fréquents, stress, mauvaise alimentation, mauvaise hygiène de vie,… Une cause héréditaire n’est pas non plus à exclure.

Certaines huiles végétales vont pouvoir être utilisées pour rééquilibrer cette production, notamment en protégeant le cheveu contre les agression externes, ce qui poussera les glandes sébacées à la base de vos cheveux à produire moins de sébum.

Les cheveux secs

Au contraire, les cheveux secs manquent de sébum, ce qui les fragilise et les rend cassants. Les pellicules ne tardent souvent pas à se montrer.

À nouveau, les causes potentielles sont multiples : colorations, shampoings non adaptés…

Cette fois, le choix d’une huile adaptée pourra permettre de réhydrater le cuir chevelu, et de stimuler les glandes sébacées, tout en nourrissant le cheveu dans toute sa longueur (grâce à un masque, par exemple).

Les cheveux abîmés

Je les classe à part, car, plus qu’un type de cheveux, ils constituent un état du cheveu.

N’importe qui ayant les cheveux normaux, gras ou secs peut se retrouver un jour ou l’autre avec des cheveux abîmés en raison d’un nombre important de colorations, d’un séchage des cheveux à la serviettes trop intensif, ou encore d’une surexposition à la chaleur (celle de nos fers à cheveux ou simplement celle du soleil).

Ici, il s’agira de trouver une huile capable de revitaliser le cheveux en profondeur et de le solidifier pour lui laisser le temps de se régénérer.

L’huile végétale, c’est quoi ?

Si beaucoup tendent à confondre, dans le domaine de la cosmétique, les huiles végétales n’ont rien à voir avec les huiles essentielles, avec lesquelles les premières peuvent d’ailleurs souvent être utilisées.

Il s’agit d’un corps gras extrait, la plupart du temps, d’une plante oléagineuse (des noix, des graines ou des fruits contenant naturellement des lipides).

Origine et fabrication

Pour déterminer la qualité de votre huile, il est important de vérifier plusieurs facteurs.

La méthode d’extraction

Pour obtenir l’huile d’une plante oléagineuse, 4 méthodes d’extraction existent (par presse hydraulique, par presse mécanique, par centrifugation et par extraction au solvant).

Dans le domaine de la cosmétique (tout comme celui de l’alimentation d’ailleurs), la dernière méthode est à bannir (dois-je vraiment vous dire pourquoi ?) tandis qu’il faut en priorité rechercher la première. Pourquoi ?

Lors d’une extraction par presse hydraulique, l’huile est extraite “à froid”. L’huile ainsi obtenue est dite “vierge”, et conserve toutes ses vertus d’origine. C’est la méthode la plus respectueuse des matières premières (et généralement de l’environnement, ce qui est loin d’être négligeable).

Si elle a été chauffée (c’est le cas lors d’une extraction par presse mécanique – ce qui est très courant), elle peut perdre une partie de ses substances (sans compter que l’odeur ne sera pas la même).

Le raffinage

Le raffinage est un procédé permettant, selon divers moyens, d’obtenir une huile sans couleur ni odeur. C’est généralement le cas des huiles végétales que vous pouvez acheter dans le rayon culinaire de votre supermarché.

Néanmoins, c’est à éviter dans le cas des huiles végétales utilisées dans un but cosmétique, car l’huile ainsi obtenue perd une partie de ses composants, dont ses acides gras et quelques vitamines, essentiels aux bienfaits de l’huile.

La provenance

Je ne veux pas parler ici du pays d’origine de la plante (quoique ça puisse jouer dans votre choix… Mais essayez de trouver de l’huile d’argan cultivée et fabriquée en France !), mais plutôt de son mode de culture.

Si ce n’est pas un critère essentiel pour toutes les huiles, je vous recommande fortement d’opter de préférence pour une huile issue de graines et de fruits secs d’origine biologique. D’une part, cela vous garantit de ne pas poser sur vos cheveux un produit sur lequel, à l’origine, il y a probablement eu projection de divers pesticides.

D’autre part, cela vous donne une autre garantie sur la méthode de fabrication : un produit issu de l’agriculture biologique, normalement, passe automatiquement par une méthode d’extraction à froid et sans raffinage.

Les différents labels

Comme je le mentionnais plus haut, la mode est au retour au naturel, ce qui profite à l’expansion de l’agriculture bio.

Mais, à nouveau, des fabricants peu scrupuleux n’hésitent pas à qualifier leurs produits de “bio”, sans fournir toutefois aucune garantie de cela.

Du coup, je vous recommande fortement de guetter les labels qui affublent votre huile, et de vérifier la qualité de ceux-ci.

Voici, en vrac, quelques labels à guetter : AB, Eurofeuille, Ecocert, BDIH, Natrue…

En l’absence de tout label sur l’emballage, j’émettrais une réserve et me méfierais des avances du vendeur quant à son origine biologique.

La liste des ingrédients

C’est bien simple, la liste d’ingrédients ne doit en contenir qu’un : l’huile en question 100%.

Il existe de nombreuses huiles pour cheveux vendues sur le marché, vantant la combinaison extraordinaire effectuée pour votre bien-être capillaire. Méfiance ! Trop souvent, outre les huiles végétales composant ce mélange, on y retrouve quelques ingrédients bien moins sympathiques pour votre santé.

S’il peut être très intéressant, en fonction du soin recherché, de combiner différentes huiles, mieux vaut faire ce mélange vous-même, afin d’être certain(e) de ce que vous mettez sur vos cheveux. De plus, cela vous permettra de l’adapter à vos besoins personnels (ainsi, un mélange 50-50% entre deux huiles pourra satisfaire pleinement une personne, tandis que l’autre optera davantage pour un mélange 60-40%).

Enfin, ça vous permet, en général, de faire de sérieuses économies (les produits mixtes étant généralement vendus bien plus chers que les huiles pures).

Le contenant

Un premier point à prendre en compte est l’opacité du contenant : certaines huiles végétales ne résistent pas bien à une exposition prolongée à la lumière.

Le matériau de la bouteille peut aussi être important (même si cela a plus d’impact dans le domaine culinaire que dans le cosmétique).

Pour une manipulation plus aisée, il peut être agréable d’opter pour une bouteille munie d’un vaporisateur, qui vous permettra d’aisément répartir le produit sur votre chevelure.

En effet, certaines huiles végétales ont parfois une structure très visqueuse, qui vous empêche de verser une certaine quantité dans votre main comme vous le feriez avec un shampoing sans en mettre partout (et sans vider par mégarde la moitié du flacon).

Si vous optez pour des contenants de petite capacité (100 ml, par exemple), il n’est pas rare que ceux-ci soient fournis avec une pipette, qui vous permet de ne récolter que quelques gouttes à disposer judicieusement sur votre cuir chevelu.

Néanmoins, si vous comptez utiliser régulièrement votre traitement à base d’huile végétale, ou faire un masque, mieux vaut opter pour une large capacité, qui vous permet d’effectuer vos mélanges plus aisément, et surtout, qui reviennent généralement bien moins cher (c’est pour cette raison que, dans ce comparatif, j’ai essayé de ne vous proposer que des contenants d’environ 1 litre).

Il peut ainsi être intéressant d’acheter une certaine quantité d’une huile de qualité indépendamment de son contenant, et de reverser celle-ci – pure ou déjà mélangée selon vos proportions favorites – dans un contenant en verre ambré muni d’un pulvérisateur, à l’image de ceux proposés par Nomara Organics.

Où se procurer votre huile végétale pour cheveux ?

Généralement, vous pouvez en toute confiance vous adresser à votre pharmacie ou au marché bio du coin.

Néanmoins, il faut avouer que le prix y est parfois (bien) plus élevé.

Du coup, il peut être intéressant de vous tourner vers un site de vente en ligne, mais gardez alors bien à l’esprit mes recommandations concernant l’origine et la fabrication de l’huile si vous voulez vous éviter de mauvaises surprises.

En conclusion, quelle huile pour cheveux choisir ?

Il est difficile de répondre à cette question de manière générale, tant l’application d’une huile est à la fois fonction de l’état de vos cheveux et de l’effet recherché.

Disons néanmoins que la plus polyvalente reste sans conteste l’Huile d’argan. Riche en acides gras, divers nutriments, et surtout en vitamine E, elle se montre idéale non seulement pour protéger, fortifier et rendre brillants vos cheveux au quotidien, mais également pour revitaliser les cheveux abîmés. Son prix au litre reste néanmoins fort élevé.

Pour un traitement quotidien destiné à protéger votre cheveu en l’hydratant correctement, l’Huile d’amande douce et l’Huile de Macadamia se révèlent très équivalentes, se distinguant finalement, principalement, par leur odeur.

Néanmoins, je leur préfère encore l’Huile de coco, en ce qu’elle présente une odeur bien plus agréable (selon moi), et peut s’utiliser à peu près dans les mêmes circonstances, pour un prix plus abordable. Certaines utilisatrices aux cheveux plus épais ont néanmoins noté un effet inverse de celui recherché à son utilisation : leurs cheveux auraient eu tendance à s’assécher.

Pour ma part, avec mes cheveux blonds très fins, pas très nombreux, et qui peinent tant à pousser, je craque, personnellement pour les vertus de l’Huile d’avocat et, surtout, de l’Huile de Ricin (encore plus efficace dans le domaine de la pousse). Elles présentent néanmoins toutes deux le désavantage d’être fort grasses et de nécessiter absolument un bon shampoing après utilisation.

Bien entendu, chacune de ces huiles peut s’utiliser en combinaison avec d’autres, surtout sous forme de masque. Mon combo gagnant du moment ? Un traitement à l’huile de ricin 3 fois la semaine pour la pousse des cheveux, avec un masque huile de ricin/huile de coco pour le volume, l’hydratation, et la brillance.

Enfin, n’oubliez jamais ceci : quelle que soit l’huile pour laquelle vous optez, choisissez-la pressée à froid, non raffinée, 100% pure et, de préférence, bio ! Vos cheveux vous diront merci !

Mentions honorables

Huile de brocoli : je l’ignorais jusqu’à il y a peu, mais l’huile de brocoli constitue un après-shampoing de rêve, en ce qu’elle apporte le même résultat qu’un conditionneur bourré de silicones, mais sans les effets négatifs de ceux-ci. Dans le shampoing, en masque ou en après-shampoing, elle se combine parfaitement à toute utilisation et à tout type de cheveux, pour leur donner un aspect sain, hydraté, et correctement nourri. Néanmoins, elle est assez chère et difficile à trouver en grand contenant.

Huile d’Olive : non, l’huile d’Olive ne sert pas qu’à agrémenter vos pâtes et salades. Elle est également très adaptée pour hydrater vos cheveux et les rendre brillants, quel que soit le type de cheveu. Un masque est ainsi recommandé une fois par semaine mais, pour un meilleur rendu, n’hésitez pas à combiner cette huile peu coûteuse à l’une de celles que je vous propose dans ma sélection.

Beurre de karité : plus encore que l’huile de coco, elle se présente sous un aspect solide (d’où son nom de beurre) et ne fond que vers 30-35°C. Elle est à utiliser en masque en cas de cheveux fort secs et de cuir chevelu irrité.

Huile de baobab : elle possède avant tout une fonction protectrice et nourrissante, qui la rend particulièrement adaptée à un soin quotidien des cheveux secs ou crépus. Comme elle se présente sous une forme très liquide, fluide, et non grasse, vous pouvez facilement l’intégrer à votre routine capillaire, dans votre shampoing même ou à raison de quelques gouttes sur votre crânes et vos pointes le soir. Par contre elle est chère et difficile à trouver en grand contenant.

Huile de jojoba : il s’agit d’une huile d’aspect liquide jaune clair à orangé avec une odeur douce rappelant la noisette. Elle est idéale pour les cheveux trop gras, en ce qu’elle permet de réguler la production de sébum (il faut se masser le crâne 30 minutes avant son shampoing habituel). Mais également, elle peut, au contraire, protéger et faire briller les cheveux secs (toujours à appliquer 30 minutes avant votre shampoing, mais sur les longueurs, cette fois). Par contre, elle n’est pas donnée non plus…

Laisser un commentaire

>