Bébé

Les 4 (vrais) Meilleures Couches Lavables 2019 – Comparatif Complet

Mis à jour le 10 avril 2019

Après de nombreuses heures de recherche, j’ai opéré ma sélection des 4 meilleures couches lavables parmi les quelques modèles actuellement populaires (et disponibles) en Europe.

Ma préférence va très certainement aux couches Alva Baby, qui constituent le rapport qualité/prix le plus intéressant du moment, et en ce que je suis plus attirée par les modèles TE2. Néanmoins, les couches Bambino Mio Miosolo me font également de l’oeil.

Vous trouverez aussi à la fin de cet article un guide d’achat qui vous permettra de bien comprendre le monde des langes lavables et ainsi de choisir en connaissance de cause le modèle qui fera votre bonheur et celui de bébé.

Meilleur pas cher
Alva Baby – Lange de poche lavable coloré à boutons-pression 2-en-1
Meilleur milieu de gamme
Pack Couches Réutilisables Insert Lavable Rouleau Feuilles Jetables Sac à Couche
Meilleur haut de gamme
Bambino Mio, miosolo couche tout-en-un, paresseux
Alva Baby
Juicy Bumbles
Bambino Mio Miosolo
Dès 8,08 EUR
59,99 EUR
25,49 EUR
Meilleur pas cher
Alva Baby – Lange de poche lavable coloré à boutons-pression 2-en-1
Alva Baby
Dès 8,08 EUR
Meilleur milieu de gamme
Pack Couches Réutilisables Insert Lavable Rouleau Feuilles Jetables Sac à Couche
Juicy Bumbles
59,99 EUR
Meilleur haut de gamme
Bambino Mio, miosolo couche tout-en-un, paresseux
Bambino Mio Miosolo
25,49 EUR

Les meilleures couches lavables pas chères

Dans cette première section, je vous propose un modèle disponible pour moins de 10€/couche, le tout avec un grand choix de motifs, un confort attesté pour bébé, et une qualité d’absorption bien au rendez-vous.

Alva Baby : les meilleures pas chères

Alvababy

Prix
Dès 8,08 EUR
Avantages
Prix abordable
Jolis motifs
Possibilité d’avoir un lot complet (couches + inserts)
Taille ajustable
Inconvénients
Taille unique pas idéale pour les nouveau-nés

J’ouvre cette sélection avec des couches TE2 (tout en deux). Le principe de ces couches est que, dans leur forme, elles ressemblent à des couches jetables standard, avec des élastiques à la taille et aux cuisses, et un système de fermeture par pression ou velcro. Alva Baby nous propose un modèle à pression.

Dans les couches TE2, la culotte et l’insert sont séparés. Dans ce cas précis, l’insert peut être boutonné dans la culotte, pour une meilleure tenue. Le côté pratique, du coup, est que si vous devez changer l’insert à chaque change, la culotte, à moins d’être souillée, peut tenir 2 à 3 changes.

La couche est livrée avec 2 inserts en microfibres. Mais vu qu’il s’agit d’une couche TE2, il vous est toujours possible de choisir d’autres types d’inserts pour réguler au mieux l’absorption (en jouant avec certains types d’inserts la nuit et d’autres le jour, par exemple).

Si j’aime particulièrement la marque Alva Baby, c’est pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le système TE2, de par ses avantages, est celui qui me séduit le plus.

Mais encore, grâce à leurs multiples pressions, ce type de langes lavables a une grande durée de vie, puisqu’il s’adapte aux enfants d’environ 2,7 à 15 kg (autant vous dire que pour ma fille, petit gabarit, je n’aurais peut-être eu que quelques difficultés au moment de la naissance mais, elle aurait pu les porter jusqu’à devenir propre ! ).

Enfin, ils proposent divers motifs souvent pétillants et colorés, qui font de ces langes un accessoire de mode en soi. (Personnellement, en grande fan de Tim Burton, je craque pour ce modèle).

Enfin, s’il est toujours préférable, dans un premier temps, d’opter pour une ou deux couches et ainsi déterminer si le système vous convient, Alva Baby vous propose également des lots de 6 couches et 12 inserts, avec des motifs variés et colorés ou un design plus traditionnel, le tout à un prix extrêmement intéressant (la couche vous revient à moins de 7€ !).

Point de vue des matériaux, les couches sont en 100% polyester avec une doublure microfibre du type tissu éponge très douce pour bébé et bien absorbante. Des soufflets apparents aux jambes permettent quant à eux d’éviter les fuites par capillarité.

Les avis utilisateurs sont généralement unanimes quant à la facilité d’adapter ces couches à de nombreux gabarits et leur efficacité générale contre les fuites (à condition d’avoir bien effectué une opération de trempage au préalable – je vous invite à consulter mon guide d’achat à ce sujet).

Un autre point souvent apprécié est qu’elles sont lavables en machine à 30°C. Il est néanmoins conseillé de laver inserts et culottes séparément, mais tous deux peuvent passer au sèche-linge (mais je recommande de laisser sécher un maximum à l’air libre pour faire travailler les fibres et surtout ne pas risquer de les détériorer).

Au final, voici des couches lavables pratiques et efficaces pour un prix vraiment intéressant. Même si vous vous lancez directement dans le lot de 6, l’investissement n’est pas trop conséquent, et sera bien vite rentabilisé aux côtés de couches jetables.

Ces couches sont mon coup de cœur de cette sélection et constituent, je pense, le meilleur rapport qualité/prix.

Les meilleures couches lavables de milieu de gamme

Dans cette section, c’est à nouveau un seul modèle de couche que je vous propose, dont le prix de revient par couche n’est pas beaucoup plus élevé qu’avec les Alva Baby, mais dont l’investissement est de base plus conséquent en ce qu’elles n’existent qu’en lot.

Juicy Bumbles : les meilleures milieu de gamme

Juicy Bumbles

Prix
59,99 EUR
Avantages
Marque française
Jolis motifs
Sac de transport waterproof fourni
Lot complet
Inconvénients
Marque française mais fabriquée en Chine
Taille unique pas idéale pour les nouveau-nés
Certains bébés ont eu des irritations avec le voile

Ces couches-ci sont des TE1 à poche : c’est une couche où l’insert est dissocié et se glisse dans une une poche prévue à cette effet dans la culotte, mais avec laquelle vous devez tout de même changer l’ensemble à chaque couche. Personnellement, je suis moins fan, mais c’est un système qui remporte également beaucoup de suffrages en ce que, contrairement aux couches TE1 “classiques” (où l’insert ne fait qu’un avec la culotte), vous pouvez moduler le niveau d’absorption en achetant d’autres inserts.

La marque Juicy Bumbles est une marque française (mais attention, la fabrication est tout de même effectuée en Chine !) assez récente sur le marché. Elle remporte néanmoins déjà un franc succès grâce à son rapport qualité/prix.

On a, cette fois, une culotte imperméable en PUL, qui s’accompagne d’inserts en bambou. Comme il s’agit de TE1, sans étonnement, elles ne sont pas vendues par couche unique, mais uniquement en lot. Celui-ci est toutefois fort intéressant puisque y sont fournies 6 culottes avec 6 inserts correspondants (ce qui revient à un peu moins de 10€/couche), mais également un sac de transport imperméable très pratique pouvant accueillir jusqu’à deux couches, et un rouleau de 100 lingettes.

Ces lingettes (souvent appelées voiles) sont non indispensables mais constituent une option pratique : il faut la glisser dans le lange pour y récolter plus facilement les selles. Néanmoins, malgré une composition qui serait majoritairement faite de bambou, certains utilisateurs ont constaté des irritations sur les fesses de bébé avec les lingettes fournies.  

Côté design, on retrouve des culottes à pressions, valables cette fois pour des bébés d’environ 3,5 à 15 kg (elles s’adaptent donc moins bien encore sur les nouveau-nés, à moins qu’ils soient de grand gabarit). Elles se munissent également de froufrous destinés à minimiser les fuites.

Les divers coloris proposés sont plutôt sympathiques, même si ma préférence va au lot avec “Motifs”, moins classique (mais peut-être plus axé babyboy).

Comme toujours avec les couches lavables, certaines couches conviennent mieux à certaines morphologies qu’à d’autres et aucun modèle ne fait un consensus absolu, mais il est vrai qu’on trouve bien plus de témoignages d’utilisateurs ayant rencontré des problèmes de fuite, malgré une opération de trempage préalable.

Du coup, ces couches sont le plus souvent recommandées pour tester le système de couches lavables, surtout au vu de leur petit prix (même si, à mon sens, des couches qui fuient plus que la moyenne ne sont pas non plus les plus adaptées à un test convaincant…). Une autre option, encore, est d’opter pour d’autres inserts.

Les meilleures couches lavables haut de gamme

Dans cette section, on fait un bond dans les prix, avec des modèles dont le prix de revient par couche se situe entre 20 et 30€. Très cher ? Oui et non, car elles possèdent sur leurs concurrentes des sections précédentes d’autres avantages, notamment en matière d’adaptabilité et de qualité d’absorption.

Bambino Mio Miosolo : les meilleures haut de gamme

Bambino Mio Miosolo

Prix
25,49 EUR
Avantages
Combinaison d’attaches qui permet une bonne adaptation
Jolis motifs
Efficacité des inserts
Gamme très complète
Inconvénients
Taille unique pas idéale pour les nouveau-nés
Rendu assez épais

Bambino Mio est sans doute la plus célèbre des marques de couches lavables, en raison de leur excellente qualité d’absorption, de la douceur et de la résistance de leurs couches et de la gamme complète qu’ils proposent.

La gamme Miosolo, remportant le plus de suffrages, est une couche TE1 à poche. Il s’agit à nouveau d’une couche à taille unique, mais qui se distingue des ses concurrentes en ce qu’elle ne propose pas “simplement” un système à velcro ou à pression, mais un savant mélange de fermetures à boucles, boutons-pression et scratch, qui permet encore une meilleure adaptabilité et, d’après les utilisateurs, une plus grande facilité d’usage (encore une fois, elles risquent tout de même de ne pas être parfaitement adaptées aux plus petits gabarits des nouveau-nés, surtout que la marque les recommande à partir de 4 kg seulement).

Attention cependant, elles peuvent ne pas convenir à certains bébés, en leur écartant trop les jambes (surtout si vous utilisez un booster, mais c’est plus rarement le cas avec les tout petits bébés).

Il vous est possible d’acheter la couche à la pièce mais il est plus intéressant, étant donné qu’il s’agit d’une TE1, d’opter pour un pack de 6. Celui-ci vous est fourni avec 6 couches, donc, 50 mioliners (des voiles de protections biodégradables) et 100 grammes de miofresh (l’assainissant antibactérien proposé par la marque et recommandé pour un lavage optimal).

Attention cependant : les packs reçus ne correspondent pas toujours à 100%, niveau coloris, à ceux présentés sur les photos. C’est pourquoi il peut être intéressant d’opter pour un ou deux pack, puis de compléter vos envies couche par couche si vous craquez réellement sur certains designs (personnellement, j’aime beaucoup les petites coccinelles).

Vous pouvez par ailleurs aisément vous procurer les mioliners, du miofresh, ou encore des mioboost, ces derniers étant des boosters, c’est-à-dire des inserts supplémentaires que vous pouvez ajouter à la couche pour une absorption accrue (pendant la nuit, par exemple).

Je vous le disais, l’insert Bambino Mio est réputé pour sa qualité d’absorption, d’autant plus si vous le combinez au booster. Néanmoins, cette qualité est malheureusement au prix de l’épaisseur, qui est bien plus importante qu’avec des couches jetables et qui peut poser problème pour fermer les bodies ou pour les pantalons. Il est donc recommandé de prendre des habits une taille au-dessus afin que bébé ne soit pas trop à l’étroit dans ses vêtements.

Elles sont lavables en machine jusqu’à 60°C, mais pour une meilleure conservation des couches et surtout de leur douceur, la marque comme les utilisateurs recommandent une utilisation à 40°C avec une dose de miofresh. Il est également possible de les passer au sèche-linge, mais uniquement à basse température (mieux vaut encore les laisser sécher à l’air libre).

Au final, même si je suis, à la base, plutôt portée sur les couches TE2, je dois reconnaître que les Bambino Mio Miosolo me séduisent grandement par leur facilité d’utilisation, leur efficacité, et la multitude de motifs dans lesquels elles sont proposées.

Charlie Banana : les plus chers

Charlie Banana Tutti Frutti

Prix
123,55 EUR
Avantages
Système Safe-Snap très pratique
Inserts fort absorbants
2 tailles d’inserts
Inconvénients
Design moins attractif
Taille unique pas idéale pour les nouveau-nés

Les dernières couches de ma sélection se qualifient d’hybrides. En effet, elles se disent 2 en 1 mais, en réalité, se rapprochent plutôt des couches TE1 à poche.

En fait, Charlie Banana vous propose de choisir entre deux solutions : soit vous mettez un insert dans la poche de la culotte, soit vous le placez à l’extérieur (mais la marque vous recommande alors, pour une meilleure absorption, d’en placer également une dans la poche). Dans les faits, vu qu’il faudra le plus souvent changer l’ensemble de la couche, on est bien dans un système TE1.

À nouveau, il s’agit de modèles à taille unique. Néanmoins, la marque se distingue en ce que chaque lots de 6 couches est accompagné de 12 inserts, 6 à taille Small et 6 à taille Medium/Large. Du coup, les plus petits bébés se contenteront des inserts Small, tandis que les plus grands pourront effectuer un mixte entre les Small pour le jour et les M/L pour la nuit, par exemple.

Par ailleurs, pour une meilleure adaptation au gabarit de chaque enfant, ils recourent à un système dit “Safe-Snap” : au niveau des cuisses sont présents des élastiques, qu’il vous faut régler en fonction de la taille et du poids de l’enfant (un guide vous expliquant les réglages à effectuer est fourni à l’achat). Du coup, si la première utilisation est plus fastidieuse, les suivantes sont bien plus aisées qu’avec les couches précédentes, en ce qu’il n’y a plus qu’à refermer le haut du lange avec les pressions, un peu comme on le ferait d’un lange jetable.

Une exception est cependant apportée à ce système de taille unique : une version XS des culottes est également (plus difficilement) trouvable, qui vous permet d’avoir une couche adaptée au gabarit des nouveau-nés. Cela peut néanmoins être contraignant en ce que généralement, à partir de 2 mois maximum, l’enfant est censé passer à la taille supérieure, et le lot n’est pas donné.

De façon générale, les larges élastiques dans le dos et la coupe slim offrent un excellent confort à votre enfant. La couche interne est par ailleurs faite d’une épaisseur tout douce hypoallergénique en polaire et anti-taches. Les inserts, eux, sont en chanvre, ce qui garantit une excellente absorption (comme avec les Miosolo, il est rare de trouver des avis utilisateurs se plaignant de fuites).

Si l’on s’en tient au design, il faut avouer que c’est un peu décevant au vu de leur prix : on a des couleurs pepsantes, mais très rarement des motifs originaux comme avec d’autres concurrents. De nombreux lots sont néanmoins proposés : Tutti Frutti, couleurs pastel, motifs girly, Circus (probablement mes préférés), ou encore tout simplement blancs. Les prix varient cependant parfois fortement en fonction du lot choisi.

Au final, voici des couches TE1 à poche qui ont le gros avantage d’être “préréglées” pour la taille de votre enfant grâce au système d’élastique, et dont l’efficacité des inserts en chanvre, alliée à la possibilité d’opter entre deux tailles, fait de nombreux adeptes. Il est par contre très difficile de trouver ces couches à la pièce.

Les produits de ma sélection en promo pour l’instant

Comment choisir les couches lavables de votre bébé ?

Entre la mode (bienvenue !) de l’écolo/bio et les controverses sur les substances nocives contenues dans les couches jetables même issues des plus grandes marques, vous avez très certainement entendu parler des couches lavables.

Sans aucun doute, elles constituent à la fois une option plus écologique, plus saine et plus économique que les couches jetables. Néanmoins, cela ne suffit pas à convertir tout le monde (moi-même, peu renseignée à l’époque, je n’ai pas osé franchir le cap, même pour bébé 2). Mais qu’est-ce qui bloque au juste ?

Une alternative bénéfique pour votre bébé... et la planète !
« Depuis le scandale des couches toxiques, les mamans doivent faire attention aux produits utilisés pour la toilette de bébé. Perturbateurs endocriniens, agents cancérigènes, c’est à nous, consommateurs de prendre les bonnes décisions pour le bien-être de notre enfant et de notre planète »

Nathalie Bernard,
Blog La Mariée en Colère


Outre l’investissement initial important ainsi que la logistique pour le nettoyage de ces couches,  il est souvent difficile de se lancer dans l’aventure au vu des multiples choix disponibles et de la complexité du vocabulaire bien spécifique utilisé dans ce domaine. De quoi rebuter même le plus convaincu des écolos !

Voici donc un petit guide qui, je l’espère, vous aidera à y voir plus clair et à faire le pas vers la couche lavable qui fera votre bonheur et celui des fesses de bébé.

Le lexique

Commençons par le commencement et, pour ne plus nous y perdre, jetons un oeil au vocabulaire en vigueur dans le domaine.

La culotte de protection/ sur-couche / couvre-couche

Ces termes désignent le revêtement extérieur de la couche, normalement fait d’une matière imperméable, sans les inserts

L’insert/ couche

C’est le noyau absorbant, que l’on place dans la culotte de protection.

Le booster

C’est un insert supplémentaire qu’on peut ajouter pour une absorption accrue, pour la nuit par exemple).

Le liner/ hamac

Utilisé pour les TE3, c’est la partie imperméable dans laquelle on pose l’insert.

Les goussets

Il s’agit d’une barrière anti-fuites située au niveau des cuisses

Les froufrous / soufflets

Ce sont les petites ailettes que l’on voit « dépasser » au niveau des cuisses (très visibles sur les couches jetables) Avant tout décoratifs, ils permettent également d’éviter les fuites par capillarité.

Le fonctionnement d’une couche lavable

Avant toute chose, il faut savoir qu’une couche lavable se compose de deux parties :

La couche (l’insert)

Le lange peut passer au sèche-linge. On peut trouver des langes de différentes matières. Ceux  faits de coton ou coton bio sont résistants, absorbants mais deviennent parfois rêches au fil du temps.

Par contre, les langes en bambou ou en chanvre offrent une absorption maximale (idéal pour les nuits, les siestes ou les bébés qui mouillent beaucoup leurs couches) tout en apportant finesse et douceur.

Dans tous les cas, ces inserts auront besoin d’une période de rodage afin d’atteindre leur efficacité maximale. Il est ainsi conseillé de les laver plusieurs fois avant la première utilisation (c’est l’opération de trempage, dont je vous parle un peu plus loin).

La partie imperméable (culotte de protection/ sur-couche)

Elle permet d’éviter que les vêtements se mouillent au contact du lange. S’il ne s’agit pas d’un système tout en 1 (où l’insert est attaché à la sur-couche),la culotte de protection, à moins d’être souillée, ne doit pas être lavée après chaque utilisation mais peut se réutiliser 2 ou 3 fois. Elle doit néanmoins être aérée entre deux changes.

Elles peuvent être constituées de trois grandes matières :

La première est le PUL, ou polyuréthane laminé : c’est une sorte de mousse synthétique isolante recouverte d’un tissu décoratif. Tout en retenant l’eau, elle laisse passer l’air, ce qui permet à la peau de bébé de respirer.

La seconde est la polaire : recommandées pour un usage de nuit, elles sont très ventilées et permettent à l’humidité de s’évaporer.

Enfin, il y a la laine : elle aussi, grâce à sa ventilation naturelle, permet à l’humidité de s’évaporer, ce qui en fait une couche indiquée pour un usage nocturne. Par contre, il est nécessaire de l’entretenir dans un bain de lanoline toutes les 3 semaines environ et de la laver avec un produit adéquat.

À cela, vous pouvez choisir d’ajouter un booster (un insert supplémentaire qui permet une absorption accrue) ou encore un voile (en polaire lavable ou en cellulose biodégradable et jetable, il s’agit d’une partie destinée à récolter plus facilement les selles).

Les types de couche

Selon le type de couche, la façon dont sont liés le l’insert et la culotte diffère.

Les couches lavables classiques

C’est le combo traditionnel couche et sur-couche. Tandis que vous devez changer la couche (la partie absorbante, donc) à chaque lavage, la sur-couche (la partie imperméable) peut être conservée pendant 2 à 3 utilisations.

C’est une des solutions les plus absorbantes (on a comme un lange complet absorbant accompagné d’une surcouche en forme de lange complet également), mais les plus encombrantes.

Les TE1 (tout en un)

Les couches TE1 ressemblent fortement aux couches jetables, car elles se présentent sous une forme tout en un, où la couche est attachée (parfois même cousue) à la surcouche.

Du coup, contrairement à la couche classique, vous devez nettoyer l’ensemble à chaque change.

Dans sa forme également elle ressemble à une couche jetable, avec des fermetures à pression ou velcro : facile à enfiler, elle dispose d’élastiques à la taille et aux cuisses

Les TE1 à poche

Il s’agit de couches TE1 où l’insert n’est pas cousu mais à insérer dans une poche prévue à cet effet.

Le côté pratique est que vous pouvez modifier le niveau d’absorption de la couche en jouant sur les divers types d’inserts.

Les TE2 (tout en deux)

Les couches TE2 s’apparentent, dans leur forme et leur mise en place, aux TE1, mais elles disposent d’un insert séparé de la culotte, que vous positionnez via pressions ou en le posant simplement dans la culotte.

L’insert doit alors être lavé à chaque couche, tandis que la culotte peut être utilisée pendant 2 à 3 changes.

Ce système a également l’avantage de permettre une bonne modularité de l’absorption (en jouant avec divers types d’inserts) et de réaliser des économies de lavage en réutilisant la culotte pendant 2 à 3 changes.

Les TE3

Il s’agit d’un système en trois parties : une culotte, un liner imperméable (également appelé hamac) et un insert, que l’on pose dans le liner.

Chacune de ces trois parties peut être désolidarisée des autres et lavée indépendamment. Les inserts proposés sont parfois jetables.

Quel modèle est le plus adapté à mon bébé ?

Le choix entre ces quatre principaux systèmes de couches lavables dépend de l’âge de l’enfant, de sa morphologie, de l’absorption nécessaire, ainsi que de vos préférences personnelles.

Si les couches lavables classiques sont idéales pour la nuit et les nouveau-nés, en ce qu’elles sont plus modulables, les TE1 et TE2 constituent le meilleur système pour la journée, mais aussi le plus pratique, le plus fin et, bien souvent, le plus moderne.

Il vous faudra sûrement en tester plusieurs avant de trouver le type et la marque qui vous convient, étant donné que la morphologie de chaque enfant est différente et peut grandement influencer sur l’efficacité de la couche choisie.

Il est souvent conseillé, même si malheureusement bien moins économique, de choisir des couches multi tailles (XS, S, M, L …), et d’éviter les « tailles uniques » (TU). En effet, elles sont certes très attirantes niveau prix, mais elles ne sont généralement pas très adaptées à la morphologie des nouveau-nés, ce qui veut dire fuites assurées !

Ces couches tailles unique sont plus adaptées à des bébés un peu plus grands, lorsqu’ils atteignent un équivalent de taille M …

Dans tous les cas, ne vous découragez pas, essayez plusieurs types et vous finirez par trouver le système qui vous convient.

L’opération de trempage

Si vous n’êtes pas expert(e) en matière de couches lavables, sachez qu’il ne faut jamais les utiliser sans les avoir “traitées” préalablement, sinon c’est le débordement assuré.

Comme vos essuies de bain, une couche lavable n’est pas, par défaut, absorbante : ce n’est qu’après un ou deux lavages qu’elle acquiert cette capacité.

Du coup, il est conseillé, avec vos couches neuves, de les laisser tremper dans une eau froide pendant environ une dizaine d’heure. Lavez les ensuite à deux reprises, en les laissant bien sécher entre chaque lavage, afin d’être sûr(e) que la fibre travaille bien.

Selon la matière choisie, cela sera plus ou moins vite efficace (le coton et la microfibre devenant bien plus vite absorbants que le bambou ou le chanvre, par exemple).

En conclusion, quelle couche lavable choisir ?

Il y a la théorie et la pratique. En théorie, j’aurais envie de vous dire qu’il vaut mieux éviter les langes lavables à taille unique, en ce qu’ils sont moins adaptés aux nouveau-nés et aux enfants de plus grand gabarit. Dans la pratique, tous les langes qui ont atteint ma sélection sont à taille unique.

En théorie, je vous conseillerais également d’opter pour des TE2 ou des TE3. Dans la pratique, la majorités de ma sélection est constituée de TE1 à poche.

Enfin, chaque personne est unique, et c’est aussi le cas de bébé. Le lange qui convient au fils de la voisine ne sera peut-être pas le même que celui que je mettrai à ma fille.

Bref, vous l’aurez compris, il faudra parfois effectuer des tests, avant de vous décider pour un modèle en particulier (et c’est pourquoi, dans la mesure du possible, j’ai tenté de vous proposer des couches aussi bien vendues par lots que par couche unique).

Les 4 modèles qui ont atteint ma sélection se sont toutefois tous démarqués dans leur domaine.

Les Alva Baby constituent très probablement mon coup de coeur. Ce sont les seuls langes TE2 de ma sélection, et c’est le modèle que je préfère en ce que la culotte peut survivre à 2 ou 3 changes. Disponible en lot comme en version unique, elles sont par ailleurs proposées à un prix vraiment intéressant.

Si vous décidez toutefois de vous tourner vers des TE1, je vous recommande d’opter pour un modèle à poche, car vous pourrez plus facilement jouer sur le type d’insert (les 3 modèles de ma sélection sont dans ce cas).

Les Juicy Bumbles sont les plus abordables d’entre eux, mais il faut avouer qu’il sera sans doute préférable d’opter pour des inserts plus efficaces, et que l’obligation de racheter chaque fois un lot de 6 peut être contraignante.

De leur côté, les Bambino Mio Miosolo m’ont étonnamment séduite, de par leur qualité de conception, leur douceur, leur qualité d’absorption et la façon dont la marque vous propose véritablement une gamme complète.

Néanmoins, les Charlie Banana ne sont pas en reste, avec leur système de Safe-Snap très pratique qui vous fait vraiment gagner du temps à chaque change, et la possibilité, pour les plus petits bébés, d’opter pour une version XS.

L’avis d’une adepte !
« J’ai commencé à utiliser les couches lavables à la naissance de notre petite dernière, il y a 17 mois. N’ayant aucune expérience en la matière, j’ai pris des renseignements auprès de professionnels ainsi que de mamans utilisatrices. Notre choix s’est porté sur la marque Hamac. Réputées mais surtout de fabrication française, ces couches sont cousues main et certifiées Oeko tex. Faciles d’utilisation avec les nouveaux-né, je les ai tout de suite adoptées et depuis, je n’utilise plus que celles-là en journée. De nuit je suis partie sur la marque Pop in. Dotées d’inserts en bambou, elles sont beaucoup plus absorbantes. Fini les réveils avec les sous-vêtements trempés !
J’ai également voulu avoir mon propre avis sur la marque Bambino Mio. Et malheureusement, je n’ai pas du tout adhéré au système tout-en-un. J’ai aimé utiliser la couche… jusqu’au moment de la grosse commission qui tache tout !
Le choix du modèle et de la marque est bien sûr propre à chacun, à son ressenti, son rythme de vie, et aussi au budget. Il faut penser aussi au confort de bébé puisqu’il gardera la couche 1h ou 2h sur ses fesses alors ne foncez pas tête baissée. »

Sarha (1)
Sarha
,
Maman et blogueuse

Mentions honorables

Little Bloom : proposée sur Amazon à un prix défiant toute concurrence, aussi bien en couche unique qu’en lot, c’est une couche TE1 à poche proposée en différentes matières (PUL + Microfibres, bambou et charbon de bambou). Elle sont disponibles avec pressions, mais également avec velcro (en lot aussi). Le manque d’informations et de traçabilité de la marque m’ont cependant conduite à les écarter de ma sélection principale.

Gdiapers : il s’agit d’une couche TE3 déclinée en plusieurs tailles et également proposée sous formes de kits. Néanmoins, les inserts jetables (c’est en cela que la marque qualifie ses couches d’”hybrides”) et le prix élevés (certains modèles avoisinent les 40€ !) m’ont amenée à les éliminer de ma sélection.

Couches T.MAC : il s’agit des couches TE3 proposées par la marque française Hamac, également déclinées en plusieurs tailles de S à XL. Leur prix ne comprend cependant que la culotte de protection elle-même, à laquelle vous devez encore ajouter le liner et l’insert. La qualité semble bien au rendez-vous d’après les utilisateurs, mais le prix est extrêmement élevé, surtout quand on sait qu’on doit changer de taille et réinvestir dans un nouveau lot au bout de quelques mois à peine.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

>